Jump to content
Sign in to follow this  
CRL COOL

Roissy-CDG Express, sujet unique

Recommended Posts

il y a 15 minutes, PAZtoNPM a dit :

- il y a un intérêt à créer une desserte "business" et "passager haute contribution" finissant à Gare de l'est. 

- le financement incomplet d'une desserte aux risques et périls de son concessionnaire doit bénéficier de financements publics et d'une taxe aeroportuaire spécifique, alors que cette desserte ne servira qu'à une minorité des passagers aériens et pénalisera les habitants des zones traversées et les usagers des infrastructures utilisées. 

 

Afin de financer le "Diabolo" desservant l'aéroport de Bruxelles, les passagers de et vers l'aéroport doivent s'acquitter d'une redevance de 5,25€ par personne et par trajet en sus du prix du billet normal. Ce supplément est d'application pour TOUS les titres de transport.

http://www.belgianrail.be/fr/titres-de-transport/billets/billet-stand-alone.aspx

Edited by SEV1977

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, PAZtoNPM a dit :

Attention, je n'ai cité ce document que sur la partie Aulnay et à titre d'exemple ... 

Tout le reste n'est pas du même niveau (euphémisme) :Smiley_33:

 

Plus sérieusement, j'ai toujours du mal à voir en quoi :

- la section Aulnay-CDG est saturée avec 10 tph, même en y insérant 4 directs en plus par heure (surtout si toutes les réserves d' infra étaient amenagées pour avoir le maximum de sections à trois et quatre voies) 

- il y a un intérêt à faire passer une ligne "fiabilisée" de desserte de l'aéroport par la quasi totalité des points durs auxquels la ligne actuelle est soumise (et même ceux que le RER B+ avait éliminé) 

- l'utilisation de la section La Plaine-Aulnay ne condamne pas déjà le gain de fiabilité et de simplicité que permettrait potentiellement la ligne nouvelle du CDG Express. 

- il y a un intérêt à créer une desserte "business" et "passager haute contribution" finissant à Gare de l'est. 

- le financement incomplet d'une desserte aux risques et périls de son concessionnaire doit bénéficier de financements publics et d'une taxe aeroportuaire spécifique, alors que cette desserte ne servira qu'à une minorité des passagers aériens et pénalisera les habitants des zones traversées et les usagers des infrastructures utilisées. 

- on a besoin de retirer 2 Milliards d'euros de projets plus utiles au territoire et à l'aéroport qui ne soient pas des pis-aller participant plus de la rencontre de lobbys voulant leur démonstrateur que d'une réelle solution de transport... 

C'est vrai que l'on peut considérer qu'avec seulement 10 trains par heure une ligne n'est pas saturée. De là à glisser un direct entre 2 omnibus espacés de 6 minutes...bof.
Les sections éventuellement aménageables à 3 ou 4 voies sont trop courtes pour permettre un dépassement sans péjorer le train dépassé et pour les sections à 3 voies encore faut il que rien ne vienne en face...ou alors il faut décaler la grille de desserte de sens inverse avec toutes les conséquences que cela peut produire en amont ou en aval (une grille de desserte se conçoit dans son intégralité, deux sens confondus et sa conception offre parfois des surprises insoupçonnées...)
Le fait d'avoir mis toute la B sur une seule voie a libéré l'autre voie. Ce n'est peut être pas parfait mais c'est mieux que rien.
Le choix d'une desserte spécialisée et son mode de financement dépendent des autorités supérieures, chacun jugera de leur bien fondé ou pas mais ça sort du cadre strictement ferroviaire. Il en est de même pour l'attribution des crédits et la hiérarchisation des projets (encore que là c'est simple: beaucoup de besoins et peu de moyens :Smiley_20:).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Inharime a dit :


Le fait d'avoir mis toute la B sur une seule voie a libéré l'autre voie. Ce n'est peut être pas parfait mais c'est mieux que rien.
 

Bonjour.

Passé d'une exploitation à 4 voies à une exploitation à 2 voies, pas de quoi améliorer la régularité que ce soit en mode normal ou dégradé.

Cette semaine j'ai fait un aller retour en heure creuse entre Paris et CDG pour partir et revenir de rapatriement, avec des directs. En fait on à eu un arrêt supplémentaire en gare de Bourget pour cause de salon aéronautique. Arrêt non affiché sur les afficheurs à Chatelet et annoncé par le conducteur au départ de Paris Nord. Au niveau du triage du Bourget on se "trainera" lamentablement derrière l'omnibus sur les voies bis. Bien entendu aucune circulation de croisée sur les principales!

Pourtant avec une régulation de "bon père de famille" et à peu de frais, on pourrait peut être améliorer sensiblement les choses. Dans mon domaine professionnel, qui n'est pas indemne de toute critique je vous l'accorde, cela s'appelle du bon sens: faire passer les arrêts cardiaques et les AVC avant les entorses de cheville et les angines!

Bon congé de fin de semaine.

Bruno.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, bruno a dit :

Bonjour.

Passé d'une exploitation à 4 voies à une exploitation à 2 voies, pas de quoi améliorer la régularité que ce soit en mode normal ou dégradé.

Cette semaine j'ai fait un aller retour en heure creuse entre Paris et CDG pour partir et revenir de rapatriement, avec des directs. En fait on à eu un arrêt supplémentaire en gare de Bourget pour cause de salon aéronautique. Arrêt non affiché sur les afficheurs à Chatelet et annoncé par le conducteur au départ de Paris Nord. Au niveau du triage du Bourget on se "trainera" lamentablement derrière l'omnibus sur les voies bis. Bien entendu aucune circulation de croisée sur les principales!

Pourtant avec une régulation de "bon père de famille" et à peu de frais, on pourrait peut être améliorer sensiblement les choses. Dans mon domaine professionnel, qui n'est pas indemne de toute critique je vous l'accorde, cela s'appelle du bon sens: faire passer les arrêts cardiaques et les AVC avant les entorses de cheville et les angines!

Bon congé de fin de semaine.

Bruno.

Citer un cas particulier, pourquoi pas (surtout si c'est pour critiquer...). De là à proposer LA solution fiable, économique et réalisable c'est autre chose.
Fréquentant régulièrement un hôpital depuis plusieurs mois je pourrais, moi aussi, faire un roman des tracasseries, dysfonctionnements et autres désagréments subis. Mais comme je suis conscient de méconnaître le monde médical je me garde de tout jugement.
A chacun son style.

Edited by Inharime

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Inharime a dit :

Citer un cas particulier, pourquoi pas

Effectivement c'est un cas particulier, mais somme toute assez souvent observé.

il y a une heure, Inharime a dit :

 (surtout si c'est pour critiquer...).

Ce n'est pas une critique, seulement une observation. Mais il est vrai que certains ici ont du mal à accepter la moindre once de début de "critique" envers LA SNCF. Dommage. Alors contentons nous des déclarations officielles venues de St Denis; tout vas bien en Transilie pour le champion mondial et intersidéral et numéro 1 de la mobilité. Soit.

il y a une heure, Inharime a dit :

.De là à proposer LA solution fiable, économique et réalisable c'est autre chose.
 

 

il y a une heure, Inharime a dit :

 

Il est vrai qu'utiliser à bon escient et en heures creuse les voies principales dont on ne peut dire qu'elles sont surexploitées pour faire passer des directs est une solution non fiable, irréalisable et d'un coup astronomique bien supérieur au projet CDG express!!!

Edited by bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Inharime a dit :


Fréquentant régulièrement un hôpital depuis plusieurs mois je pourrais, moi aussi, faire un roman des tracasseries, dysfonctionnements et autres désagréments subis. Mais comme je suis conscient de méconnaître le monde médical je me garde de tout jugement.
 

Il faut lire les messages en totalité, et surtout être un minimum de bonne foie. J'ai bien précisé que l'hôpital n'était pas indemne de tout reproche, loin de là. Sous prétexte de ne pas être cheminot, on ne pourrait émettre le moindre avis sur le ferroviaire. Soit; fermons ce forum ou du moins contenons le à la seule partie privée.

il y a une heure, Inharime a dit :


A chacun son style.

Il est vrai que votre argumentaire est fort bien construit et aucunement emprunt d'une certaine dose de mauvaise foie.

Question style, essayer d'imiter celui de Jacq dont les réponses sont le plus souvent fort bien argumenté et à l'aune du bon sens et surtout rarement agressive et donneuse de leçon. Mais effectivement, chacun son style.

Bon congé de fin de semaine quand même.

Bruno.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, bruno a dit :

Effectivement c'est un cas particulier, mais somme toute assez souvent observé.

Ce n'est pas une critique, seulement une observation. Mais il est vrai que certains ici ont du mal à accepter la moindre once de début de "critique" envers LA SNCF. Dommage. Alors contentons nous des déclarations officielles venues de St Denis; tout vas bien en Transilie pour le champion mondial et intersidéral et numéro 1 de la mobilité. Soit.

 

Il est vrai qu'utiliser à bon escient et en heures creuse les voies principales dont on ne peut dire qu'elles sont surexploitées pour faire passer des directs est une solution non fiable, irréalisable et d'un coup astronomique bien supérieur au projet CDG express!!!

Dont acte.
Toutefois est-ce parce qu'un observateur ne voit rien qu'il ne passe ou ne se passe rien?
Je ne vais pas ergoter sur les termes observation et critique leur formulation rend parfois la nuance difficilement perceptible.
L'usage de la seconde voie; s'il peut se faire effectivement, à certains moments, ne peut l'être en permanence. Cela conduirait donc à bâtir une desserte déséquilibrée qui ne manquerait pas de provoquer des critiques ,justifiées elles.

 

Il y a 1 heure, bruno a dit :

Il faut lire les messages en totalité, et surtout être un minimum de bonne foie. J'ai bien précisé que l'hôpital n'était pas indemne de tout reproche, loin de là. Sous prétexte de ne pas être cheminot, on ne pourrait émettre le moindre avis sur le ferroviaire. Soit; fermons ce forum ou du moins contenons le à la seule partie privée.

Il est vrai que votre argumentaire est fort bien construit et aucunement emprunt d'une certaine dose de mauvaise foie.

Question style, essayer d'imiter celui de Jacq dont les réponses sont le plus souvent fort bien argumenté et à l'aune du bon sens et surtout rarement agressive et donneuse de leçon. Mais effectivement, chacun son style.

Bon congé de fin de semaine quand même.

Bruno.

J'ai bien lu la totalité du message et c'est bien pour cela que j'ai évoqué mes pérégrinations hospitalières (sinon, comme ça n'intéresse sûrement personne je ne l'aurais pas fait) et uniquement pour dire que, compte tenu de mon incompétence dans tout ce qui touche ce domaine (qu'il soit médical ou administratif) je me garde de toute observation que certains pourraient prendre pour une critique...(ben oui, certains sont plus sensibles que d'autres et c'est à eux que je pense :Smiley_31:).
Merci d'avoir bien voulu reconnaître la qualité de mon argumentaire (ça me flatte)...et mon foie, ma foi, semble aller bien (mais je ne manquerai pas d'en parler à mon médecin la prochaine fois que je le verrai :Smiley_19:).
Mon style est ce qu'il est et chacun est libre de l'apprécier à sa façon. Compte-tenu de mon âge il est peu probable qu'il évolue et comme personne n'est obligé de me lire cela n'a guère d'importance.
Bon congé également (pour moi c'est toute l'année :Smiley_15:).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Inharime a dit :

Dont acte.
Toutefois est-ce parce qu'un observateur ne voit rien qu'il ne passe ou ne se passe rien?
Je ne vais pas ergoter sur les termes observation et critique leur formulation rend parfois la nuance difficilement perceptible.
L'usage de la seconde voie; s'il peut se faire effectivement, à certains moments, ne peut l'être en permanence. Cela conduirait donc à bâtir une desserte déséquilibrée qui ne manquerait pas de provoquer des critiques ,justifiées elles.

 

 

Je serais preneur du graphique ou du nombre de circulation en JOB sur les principales entre La plaine et Aulnay. Même si je ne suis qu'un lointain observateur et de plus non cheminot, pas sur que le fret, le TER et autre intercité soit à bloc de BAL.

Il ne s'agit pas d'ergoter mais d'être précis qui pour un cheminot  (bien que retraité) aussi compétent que vous ne doit pas être bien difficile.

Il ne s'agit pas d'utiliser les principales en permanence mais à bon escient. Quant aux critiques il suffit  d'écouter élus et autres usagers pour se rendre compte qu'elles existent belles et bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, bruno a dit :

Bien entendu aucune circulation de croisée sur les principales!

Pourtant avec une régulation de "bon père de famille" et à peu de frais, on pourrait peut être améliorer sensiblement les choses.

Sans être aussi vindicatif (comme les panneaux) qu'Inharime, on peut imaginer plusieurs raisons au fait que tu n'as pas constaté de circulation sur les principales, comme des travaux, par exemple. (Même si à l'instant T, il n'y pas d'engin de chantier sur les voies).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Inharime a dit :

J'ai bien lu la totalité du message et c'est bien pour cela que j'ai évoqué mes pérégrinations hospitalières (sinon, comme ça n'intéresse sûrement personne je ne l'aurais pas fait) et uniquement pour dire que, compte tenu de mon incompétence dans tout ce qui touche ce domaine (qu'il soit médical ou administratif) je me garde de toute observation que certains pourraient prendre pour une critique...(ben oui, certains sont plus sensibles que d'autres et c'est à eux que je pense :Smiley_31:).
 

Bah, c'est bien dommage. Vos observations, avis et même critiques seraient les bien venues. Un forum, une discution servent à échanger les points de vue et cela est le plus souvent intéressant et enrichissant.

il y a 11 minutes, Roukmoute a dit :

Sans être aussi vindicatif (comme les panneaux) qu'Inharime, on peut imaginer plusieurs raisons au fait que tu n'as pas constaté de circulation sur les principales, comme des travaux, par exemple. (Même si à l'instant T, il n'y pas d'engin de chantier sur les voies).

Bonsoir.

Oui tu as raison je n'avais pas penser à un "blanc travaux".

Mais de manière générale (mais je te l'accorde ce n'est qu'une observation de "boétien" totalement empirique), fait de surcroit de manière sporadique et intermittente, je vois bien peu de circulation sur les principales, comme bien peu d'activité sur le triage du Bourget, ce qui est bien dommage.

Bruno.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, bruno a dit :

Je serais preneur du graphique ou du nombre de circulation en JOB sur les principales entre La plaine et Aulnay. Même si je ne suis qu'un lointain observateur et de plus non cheminot, pas sur que le fret, le TER et autre intercité soit à bloc de BAL.

Il ne s'agit pas d'ergoter mais d'être précis qui pour un cheminot  (bien que retraité) aussi compétent que vous ne doit pas être bien difficile.

Il ne s'agit pas d'utiliser les principales en permanence mais à bon escient. Quant aux critiques il suffit  d'écouter élus et autres usagers pour se rendre compte qu'elles existent belles et bien.

Bon, c'est samedi soir et ce sera ma dernière intervention sur ce sujet (et les promesses...)
Cela fera bientôt 15 ans que la SNCF a perdu un de ses meilleurs éléments (moi, en toute modestie...:Smiley_62:) et n'ayant plus accès au saint des saints je serai bien incapable de fournir le moindre graphique théorique ou réel.
Toutefois le peu d'expérience qui me reste m'amène à penser qu'il suffit simplement de quelques rares trains circulant sur les voies rapides pour empêcher de monter une grille de desserte fiable et équilibrée, le passage sur l'une ou l'autre voie selon leur degré d'occupation entraînant des temps de parcours différents (ne serait-ce qu'à la marge). Quand on sait que tout cela doit s'inscrire dans un ensemble complexe (je ne ferai pas la géographie de la ligne ni ne parlerai de son imbrication avec la ligne D), que l'occupation des différentes voies dans les gares terminus ne laisse guère de latitude et a une conséquence directe sur le sens opposé je comprend que l'utilisation des voies rapides lorsqu'elles qu'elles sont présumées libres (et donc de façon irrégulière) ait été écartée. Mais cela n'est que mon point de vue et je serai le premier à féliciter celui qui saura me démontrer concrètement le contraire (les paris sont ouverts).
J'ai le souvenir d'avoir du, au cours de la dernière décennie de ma carrière, expliquer sans cesse et à de nombreuses personnes (d'horizons très divers) à quel point cette ligne était un foutoir innommable que sa complexité, la diversité et l'importance de sa clientèle, son environnement...rendait son exploitation délicate et fragile. Certains ont bien voulu en convenir, d'autres m'ont considéré comme un ringard incompétent. Bof...et ça me rajeunit de reprendre ce type de débat.
Quant aux critiques, qu'elles proviennent d'usagers ou d'élus, s'il est vrai qu'elles sont nombreuses, là aussi personne ne semble avoir trouvé LA solution.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Inharime a dit :

Bon, c'est samedi soir et ce sera ma dernière intervention sur ce sujet (et les promesses...)
Cela fera bientôt 15 ans que la SNCF a perdu un de ses meilleurs éléments (moi, en toute modestie...:Smiley_62:) et n'ayant plus accès au saint des saints je serai bien incapable de fournir le moindre graphique théorique ou réel.
Toutefois le peu d'expérience qui me reste m'amène à penser qu'il suffit simplement de quelques rares trains circulant sur les voies rapides pour empêcher de monter une grille de desserte fiable et équilibrée, le passage sur l'une ou l'autre voie selon leur degré d'occupation entraînant des temps de parcours différents (ne serait-ce qu'à la marge). Quand on sait que tout cela doit s'inscrire dans un ensemble complexe (je ne ferai pas la géographie de la ligne ni ne parlerai de son imbrication avec la ligne D), que l'occupation des différentes voies dans les gares terminus ne laisse guère de latitude et a une conséquence directe sur le sens opposé je comprend que l'utilisation des voies rapides lorsqu'elles qu'elles sont présumées libres (et donc de façon irrégulière) ait été écartée. Mais cela n'est que mon point de vue et je serai le premier à féliciter celui qui saura me démontrer concrètement le contraire (les paris sont ouverts).
J'ai le souvenir d'avoir du, au cours de la dernière décennie de ma carrière, expliquer sans cesse et à de nombreuses personnes (d'horizons très divers) à quel point cette ligne était un foutoir innommable que sa complexité, la diversité et l'importance de sa clientèle, son environnement...rendait son exploitation délicate et fragile. Certains ont bien voulu en convenir, d'autres m'ont considéré comme un ringard incompétent. Bof...et ça me rajeunit de reprendre ce type de débat.
Quant aux critiques, qu'elles proviennent d'usagers ou d'élus, s'il est vrai qu'elles sont nombreuses, là aussi personne ne semble avoir trouvé LA solution.

Merci à vous ou à toi, comme vous voudrez (privilège de l'age)okok.

En tout les cas c'est clair concis, précis et argumenté.

Au total et pour résumé;

- On ne retrouvera jamais les temps du feu service Roissy Rail.

- Il y a peu d"espoir d'amélioration pour le RER B nord pour les navetteurs à moyen terme.

- Le seul "espoir" à long terme est le CDG express. Quel impact sur l'amélioration des désertes pour les "gueux du 9-3"?

Encore merci pour ces explications.

Bruno.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La seule solution viable est la spécialisation de la ligne B au trafic local et la création du CDG-Express qui aurait une tarification particulière et un matériel adapté.

Si Paris obtient les JO de 2024, ce projet sera débloqué comme par magie...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Inharime a dit :

... Cela fera bientôt 15 ans que la SNCF a perdu un de ses meilleurs éléments (moi, en toute modestie...:Smiley_62:) ...

Non, non, tu fais erreur, c'est moi ! ...

:Smiley_40::Smiley_39:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, SEV1977 a dit :

La seule solution viable est la spécialisation de la ligne B au trafic local et la création du CDG-Express qui aurait une tarification particulière et un matériel adapté.

à condition que la tarification ne soit une tarification de voyous et aux normes de ce qui se pratique chez nos voisins, avec un matériel dédié....en 35 mn max env.

Si c 'est cher (au delà de 15€ actuels) et plus long, les cars feront l'affaire pour longtemps encore et la B avec.

Si Paris obtient les JO de 2024, ce projet sera débloqué comme par magie...

là je n'en suis pas certains car avec les études finales, les procédures, bref tout le toutim ça laisse bien peu de marge pour ouvrir en temps et en heure. ;)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Inharime a dit :

Bon, c'est samedi soir et ce sera ma dernière intervention sur ce sujet (et les promesses...)
Cela fera bientôt 15 ans que la SNCF a perdu un de ses meilleurs éléments (moi, en toute modestie...:Smiley_62:) et n'ayant plus accès au saint des saints je serai bien incapable de fournir le moindre graphique théorique ou réel.
Toutefois le peu d'expérience qui me reste m'amène à penser qu'il suffit simplement de quelques rares trains circulant sur les voies rapides pour empêcher de monter une grille de desserte fiable et équilibrée, le passage sur l'une ou l'autre voie selon leur degré d'occupation entraînant des temps de parcours différents (ne serait-ce qu'à la marge). Quand on sait que tout cela doit s'inscrire dans un ensemble complexe (je ne ferai pas la géographie de la ligne ni ne parlerai de son imbrication avec la ligne D), que l'occupation des différentes voies dans les gares terminus ne laisse guère de latitude et a une conséquence directe sur le sens opposé je comprend que l'utilisation des voies rapides lorsqu'elles qu'elles sont présumées libres (et donc de façon irrégulière) ait été écartée. Mais cela n'est que mon point de vue et je serai le premier à féliciter celui qui saura me démontrer concrètement le contraire (les paris sont ouverts).
J'ai le souvenir d'avoir du, au cours de la dernière décennie de ma carrière, expliquer sans cesse et à de nombreuses personnes (d'horizons très divers) à quel point cette ligne était un foutoir innommable que sa complexité, la diversité et l'importance de sa clientèle, son environnement...rendait son exploitation délicate et fragile. Certains ont bien voulu en convenir, d'autres m'ont considéré comme un ringard incompétent. Bof...et ça me rajeunit de reprendre ce type de débat.
Quant aux critiques, qu'elles proviennent d'usagers ou d'élus, s'il est vrai qu'elles sont nombreuses, là aussi personne ne semble avoir trouvé LA solution.

N'est-ce pas justement, dans ce contexte, un vice initial et fatal du CDG Express que de se resservir des voies directes entre La Plaine et Aulnay ?

Ce qui conduirait de facto à une dépense de plusieurs milliards en infrastructure, là où, justement, il y en a le moins besoin ? Le tout au détriment, par ailleurs, de la robustesse tant de la desserte de CDG (avec un service express plus fiable seulement par élimination des perturbations RATP de la B, qui, je l'accorde sans souci, sont, aussi, conséquentes) que des dessertes se servant des voies directes...

Après, je reste tout à fait disposé à croire que les insertions seraient plus compliquées à gérer si interaction avec le RER B, mais n'oublions pas non plus qu'il y a des réserves d'infra entre Aulnay et CDG.

Attention, je parle bien ici d'une desserte CDG Express sur le modèle actuellement acté et "financé", c'est-à-dire pas RER B et terminus à gare de l'est et sur une partie de la gare TGV de Roissy.

Il y a 12 heures, SEV1977 a dit :

La seule solution viable est la spécialisation de la ligne B au trafic local et la création du CDG-Express qui aurait une tarification particulière et un matériel adapté.

Si Paris obtient les JO de 2024, ce projet sera débloqué comme par magie...

De toute façon, la solution actuelle est actée, son financement "bouclé" et présentée comme un coup parti, donc deux solutions : soit ça se fait effectivement, soit ce sera abandonné. La voie médiane pourrait éventuellement émerger, si Paris Aéroports doit obtenir des gages en échange de l'abandon. JO2024 ou pas (d'autant que les JO de 2024 prioriseraient la ligne 17 du GPX entre Saint Denis et Le Bourget, réduisant d'autant l'intérêt du CDG Express).

La ligne 17 du GPX me semble une alternative beaucoup plus crédible du point de vue "desserte fiable séparant les flux", avec l'externalité positive d'alléger le B en proposant une autre desserte du territoire traversé. En effet, un CDG Express hors de prix (on parle de 24 € AS) et grévé par des coûts d'infra en propre démesurés ne risque pas d'alléger beaucoup le RER B, alors qu'une séparation des flux serait profitable à la ligne, comme le rappelle fort justement Inharime.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, PAZtoNPM a dit :

N'est-ce pas justement, dans ce contexte, un vice initial et fatal du CDG Express que de se resservir des voies directes entre La Plaine et Aulnay ?

Je ne pense pas. Un train toutes les 15 minutes laisse un créneau de 9 minutes (soit 3 minutes après le passage du 1er train et 3 minutes avant celui du second) pour insérer 1 ou 2 autres trains (sachant qu'il s'agira d'un Transilien pour Crépy, d'un TER pour Laon ou d'un fret, cela ne devrait pas poser de problème insurmontable).

 

Il y a 3 heures, PAZtoNPM a dit :

Après, je reste tout à fait disposé à croire que les insertions seraient plus compliquées à gérer si interaction avec le RER B, mais n'oublions pas non plus qu'il y a des réserves d'infra entre Aulnay et CDG.

Là j'avoue n'avoir qu'un a priori faute d'étude plus poussée mais je doute que la réserve d'infrastructure disponible entre Aulnay et CDG permette un gain de qualité ou de débit substantiel d'autant plus qu'il restera le cas de la gare de CDG2 qui ne dispose que de 2 voies à quai et c'est là à mon avis un des principaux points bloquants (la présence des 3 tiroirs d'arrière gare donne, certes, une certaine marge mais cela allonge d'autant le temps de réutilisation d'une rame à l'arrivée et est donc couteux tant en matériel qu'en personnel).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, PAZtoNPM a dit :

N'est-ce pas justement, dans ce contexte, un vice initial et fatal du CDG Express que de se resservir des voies directes entre La Plaine et Aulnay ?

Ce qui conduirait de facto à une dépense de plusieurs milliards en infrastructure, là où, justement, il y en a le moins besoin ? Le tout au détriment, par ailleurs, de la robustesse tant de la desserte de CDG (avec un service express plus fiable seulement par élimination des perturbations RATP de la B, qui, je l'accorde sans souci, sont, aussi, conséquentes) que des dessertes se servant des voies directes...

Après, je reste tout à fait disposé à croire que les insertions seraient plus compliquées à gérer si interaction avec le RER B, mais n'oublions pas non plus qu'il y a des réserves d'infra entre Aulnay et CDG.

Attention, je parle bien ici d'une desserte CDG Express sur le modèle actuellement acté et "financé", c'est-à-dire pas RER B et terminus à gare de l'est et sur une partie de la gare TGV de Roissy.

De toute façon, la solution actuelle est actée, son financement "bouclé" et présentée comme un coup parti, donc deux solutions : soit ça se fait effectivement, soit ce sera abandonné. La voie médiane pourrait éventuellement émerger, si Paris Aéroports doit obtenir des gages en échange de l'abandon. JO2024 ou pas (d'autant que les JO de 2024 prioriseraient la ligne 17 du GPX entre Saint Denis et Le Bourget, réduisant d'autant l'intérêt du CDG Express).

La ligne 17 du GPX me semble une alternative beaucoup plus crédible du point de vue "desserte fiable séparant les flux", avec l'externalité positive d'alléger le B en proposant une autre desserte du territoire traversé. En effet, un CDG Express hors de prix (on parle de 24 € AS) et grévé par des coûts d'infra en propre démesurés ne risque pas d'alléger beaucoup le RER B, alors qu'une séparation des flux serait profitable à la ligne, comme le rappelle fort justement Inharime.

 

il y a une heure, Inharime a dit :

Je ne pense pas. Un train toutes les 15 minutes laisse un créneau de 9 minutes (soit 3 minutes après le passage du 1er train et 3 minutes avant celui du second) pour insérer 1 ou 2 autres trains (sachant qu'il s'agira d'un Transilien pour Crépy, d'un TER pour Laon ou d'un fret, cela ne devrait pas poser de problème insurmontable).

 

Là j'avoue n'avoir qu'un a priori faute d'étude plus poussée mais je doute que la réserve d'infrastructure disponible entre Aulnay et CDG permette un gain de qualité ou de débit substantiel d'autant plus qu'il restera le cas de la gare de CDG2 qui ne dispose que de 2 voies à quai et c'est là à mon avis un des principaux points bloquants (la présence des 3 tiroirs d'arrière gare donne, certes, une certaine marge mais cela allonge d'autant le temps de réutilisation d'une rame à l'arrivée et est donc couteux tant en matériel qu'en personnel).

Bonjour à tout les 2.

Entre ma garde à Chartres et la chaleur, j'avoue ne pas très bien comprendre.

Y'a t'il possibilité d'insérer, oui ou non, des directs sur les principales en heure creuses. J'avais cru comprendre que non (blancs travaux, trafic TER, Transilien et fret, cisaillement à niveau à Aulnay). Mais vos 2 derniers messages me font penser que oui.

Merci à vous de préciser le fond de votre pensé en restant assez simple et basique pour qu'un non cheminot comme moi puisse comprendre ou du moins appréhender les choses.

Bruno.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, bruno a dit :

 

Bonjour à tout les 2.

Entre ma garde à Chartres et la chaleur, j'avoue ne pas très bien comprendre.

Y'a t'il possibilité d'insérer, oui ou non, des directs sur les principales en heure creuses. J'avais cru comprendre que non (blancs travaux, trafic TER, Transilien et fret, cisaillement à niveau à Aulnay). Mais vos 2 derniers messages me font penser que oui.

Merci à vous de préciser le fond de votre pensé en restant assez simple et basique pour qu'un non cheminot comme moi puisse comprendre ou du moins appréhender les choses.

Bruno.

Il y a de la capacité sur les voies directes, à toute heure a priori, puisqu'elles ne sont utilisées que par les Transilien K (2 ou 3/h), les TER Laon (1 par heure) et des trains de fret qui ne semblent pas bien nombreux.

Ce qui pose un problème (de conception, mais surtout de robustesse) c'est d'y faire passer des RER B dont les sillons sont contraints à Aulnay et surtout à Paris : c'est beau en théorie, chaotique en pratique. Le CdG Express serait indépendant du RER, ses sillons n'auraient pas vraiment d'autre contrainte que l'utilisation de ces voies (puisqu'il utiliserait des voies dédiées côté CdG et un raccordement et des voies dédiées à Paris). On augmente l'utilisation de voies aujourd'hui peu chargées mais pas les interdépendances comme le feraient des RER directs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, bruno a dit :

 

Bonjour à tout les 2.

Entre ma garde à Chartres et la chaleur, j'avoue ne pas très bien comprendre.

Y'a t'il possibilité d'insérer, oui ou non, des directs sur les principales en heure creuses. J'avais cru comprendre que non (blancs travaux, trafic TER, Transilien et fret, cisaillement à niveau à Aulnay). Mais vos 2 derniers messages me font penser que oui.

Merci à vous de préciser le fond de votre pensé en restant assez simple et basique pour qu'un non cheminot comme moi puisse comprendre ou du moins appréhender les choses.

Bruno.

...c'est tout simplement parce qu'il s'agit de 2 dessertes différentes.

Les directs dont il est question dans le dernier message sont ceux de la future liaison (celle qui est sensée partir de la gare de Paris Est pour aller à la gare TGV de Roissy). Ils s'insèreront dans la circulation des voies directes à hauteur de la Plaine et jusqu'à Mitry. Tant à la Plaine qu'à Mitry il y aura un saut de mouton qui permettra d'éviter tout conflit de circulation (à ces deux endroits et contrairement à Aulnay il y a la place pour les construire). Il n'y aura donc aucun cisaillement à niveau contrairement à ce qui se passe actuellement à Aulnay quand un train à destination (ou en provenance) de Roissy (ligne B) doit emprunter les voies directes.
Il ne faut pas oublier non plus que l'un des buts de ce projet est d'avoir des directs tout au long de la journée et pas seulement aux heures creuses.

TER200 a été plus réactif que moi...okok

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, TER200 a dit :

Il y a de la capacité sur les voies directes, à toute heure a priori, puisqu'elles ne sont utilisées que par les Transilien K (2 ou 3/h), les TER Laon (1 par heure) et des trains de fret qui ne semblent pas bien nombreux.

Ce qui pose un problème (de conception, mais surtout de robustesse) c'est d'y faire passer des RER B dont les sillons sont contraints à Aulnay et surtout à Paris : c'est beau en théorie, chaotique en pratique. Le CdG Express serait indépendant du RER, ses sillons n'auraient pas vraiment d'autre contrainte que l'utilisation de ces voies (puisqu'il utiliserait des voies dédiées côté CdG et un raccordement et des voies dédiées à Paris). On augmente l'utilisation de voies aujourd'hui peu chargées mais pas les interdépendances comme le feraient des RER directs.

OK, merci TER 200.

Mais j'avais compris que CDG Express serait au départ de Paris Est avec utilisation d'une nouvelle infrastructure de bout en bout, d'où son prix exorbitant. Là tu parles d'une utilisation des voies principales et d'un départ de Paris Nord.

Bruno.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Inharime a dit :

Je ne pense pas. Un train toutes les 15 minutes laisse un créneau de 9 minutes (soit 3 minutes après le passage du 1er train et 3 minutes avant celui du second) pour insérer 1 ou 2 autres trains (sachant qu'il s'agira d'un Transilien pour Crépy, d'un TER pour Laon ou d'un fret, cela ne devrait pas poser de problème insurmontable).

 

Là j'avoue n'avoir qu'un a priori faute d'étude plus poussée mais je doute que la réserve d'infrastructure disponible entre Aulnay et CDG permette un gain de qualité ou de débit substantiel d'autant plus qu'il restera le cas de la gare de CDG2 qui ne dispose que de 2 voies à quai et c'est là à mon avis un des principaux points bloquants (la présence des 3 tiroirs d'arrière gare donne, certes, une certaine marge mais cela allonge d'autant le temps de réutilisation d'une rame à l'arrivée et est donc couteux tant en matériel qu'en personnel).

En même temps 2 voies à quai, pour un aéroport de cette envergure c'est tout de même mal fagoté.....d'autres aéroports internationaux de moindre importance certes, disposent de 3/4 voies à quai, d'une desserte dédiée(toutes les 20 mn)  + une desserte normale classique((toutes les 20 mn) le tout sur le même itinéraire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Inharime a dit :

...c'est tout simplement parce qu'il s'agit de 2 dessertes différentes.

Les directs dont il est question dans le dernier message sont ceux de la future liaison (celle qui est sensée partir de la gare de Paris Est pour aller à la gare TGV de Roissy). Ils s'insèreront dans la circulation des voies directes à hauteur de la Plaine et jusqu'à Mitry. Tant à la Plaine qu'à Mitry il y aura un saut de mouton qui permettra d'éviter tout conflit de circulation (à ces deux endroits et contrairement à Aulnay il y a la place pour les construire). Il n'y aura donc aucun cisaillement à niveau contrairement à ce qui se passe actuellement à Aulnay quand un train à destination (ou en provenance) de Roissy (ligne B) doit emprunter les voies directes.
Il ne faut pas oublier non plus que l'un des buts de ce projet est d'avoir des directs tout au long de la journée et pas seulement aux heures creuses.

TER200 a été plus réactif que moi...okok

Merci pour ces explications on ne peut plus claire. Je comprend vite mais il faut m'expliquer longtemps!

D'après vous, il n'est pas possible de faire partir la nouvelle liaison de paris Nord. Je pense que le GOV ne le permet pas.

De même n'est il pas possible d'utiliser la section Aulnay CDG, mis à part la difficulter du saut de mouton à Aulnay.

Bruno.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, capelanbrest a dit :

En même temps 2 voies à quai, pour un aéroport de cette envergure c'est tout de même mal fagoté.....d'autres aéroports internationaux de moindre importance certes, disposent de 3/4 voies à quai, d'une desserte dédiée(toutes les 20 mn)  + une desserte normale classique((toutes les 20 mn) le tout sur le même itinéraire.

Ha si vous saviez mon bon monsieur...
Quant il s'est agi de prolonger la ligne B de CDG1 à CDG2 la SNCF a demandé que la gare de CDG2 soit à l'identique de celle de CDG1, à savoir 4 voies à quai et 2 voies de tiroir (les voies en arrière gare).
On voit ce qu'il est advenu de sa demande...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...