Jump to content
Sign in to follow this  
nicopasta

Nuit de cauchemar pour les passagers du Strasbourg - Port Bou

Recommended Posts

Je répète :

Ils ont aussi dit que le sabotage des catenaires sur LGV a été surement effectué en interne !!!!

salut necroshine ( et Bonne année)

Ben voyons!!!!!!!!!!!!!!!!!! ach! so! Ces vilains cheminots!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

salut necroshine ( et Bonne année)

Ben voyons!!!!!!!!!!!!!!!!!! ach! so! Ces vilains cheminots!

Salut Rail Cassé, meilleurs voeux a toi également,

Celui qui veux revoir ce torchon d'émission, 22h et des poussieres ce soir....

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai regardé l'émission sur la 5. Calvi a été égal à lui même, il s'est étonné que Godet défende la SNCF (le pauvre, il voulait faire une émission totalement à charge et ça n'a pas marché!).

J'ai relevé des chiffres intéressants:

- les cheminots de la SNCF travaillent 18 heures par semaine

- 40% des cheminots sont des cadres

- les trains de marchandises paient un péage infèrieur au coùt marginal de production (il n'a pas été fait état des entreprises privées)

- un agent de conduite de la SNCF travaille, chaque semaine, 10 heures de moins que son colègue allemand

- sur le RER B les trains en retard "grillent" les arrêts pour ne pas payer de pénalité

- grace à Delarue les contrôleurs de l'Ouest Lyonnais ne vont pas perdre leur emploi

- Calvi compare la SNCF à l'armée mexicaine

- c'était mieux dans les années 70/80...

Faut-il en rire ou en pleurer?

et il a terminé en disant qu'il languissait de prendre un train allemand à paris en se demandant si Gabin n'allais pas faire sauter son train ! en d'autre circonstances ,j'aurais rigolé ,mais de sa part ,je dirai que c'est comme "un lapsus révélateur",mais je ne suis pas psy :Smiley_33:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je répète :

Ils ont aussi dit que le sabotage des catenaires sur LGV a été surement effectué en interne !!!!

Il y avait bien longtemps qu'on n'avait pas accuser les cheminots dans cette affaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La SNCF publie son rapport sur l'incident du Strasbourg - Port-Bou/Nice

Le Monde

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/01/04/la-sncf-publie-son-rapport-sur-l-incident-du-strasbourg-port-bou-nice_1460742_3224.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand j'entends ces politiques ( UMP ou autres ) villipender les choix de l'entreprise SNCF ( moyens/ politique d'entreprise ), qu'ils demandent des comptes au président de la républic Française, c'est lui qui a tracé la feuille de route de notre boss! !

Dictée par la 91/440 de Bruxelles. Je me souviens à l'epoque des syndicalistes informés, ils etaient blemes, ils avaient bien compris que contre la commission de Bruxelles, fallait se lever tot. Le pouvoir a foutu le camp à Bruxelles avec la democratie, et les peuples n'ont pas de prise sur ces technocrates. Tous les maux, chemin de fer ou autre viennent de là-bas

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai regardé l'émission sur la 5. Calvi a été égal à lui même, il s'est étonné que Godet défende la SNCF (le pauvre, il voulait faire une émission totalement à charge et ça n'a pas marché!).

J'ai relevé des chiffres intéressants:

- les cheminots de la SNCF travaillent 18 heures par semaine

- 40% des cheminots sont des cadres

- les trains de marchandises paient un péage infèrieur au coùt marginal de production (il n'a pas été fait état des entreprises privées)

- un agent de conduite de la SNCF travaille, chaque semaine, 10 heures de moins que son colègue allemand

- sur le RER B les trains en retard "grillent" les arrêts pour ne pas payer de pénalité

- grace à Delarue les contrôleurs de l'Ouest Lyonnais ne vont pas perdre leur emploi

- Calvi compare la SNCF à l'armée mexicaine

- c'était mieux dans les années 70/80...

Faut-il en rire ou en pleurer?

et il a terminé en disant qu'il languissait de prendre un train allemand à paris en se demandant si Gabin n'allais pas faire sauter son train ! en d'autre circonstances ,j'aurais rigolé ,mais de sa part ,je dirai que c'est comme "un lapsus révélateur",mais je ne suis pas psy :Smiley_33:

Share this post


Link to post
Share on other sites

et il a terminé en disant qu'il languissait de prendre un train allemand à paris en se demandant si Gabin n'allais pas faire sauter son train ! en d'autre circonstances ,j'aurais rigolé ,mais de sa part ,je dirai que c'est comme "un lapsus révélateur",mais je ne suis pas psy :Smiley_33:

Pas besoin d'etre psy pour trouver que l'anecdote "prendre un train allemand à Paris" releve d'un gout qui ne devrait etre partagé qu'en fin de banquet chez les Godet

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Humanité

La SNCF justifie un retard record et promet des solutions

http://humanite.fr/04_01_2011-la-sncf-justifie-un-retard-record-et-promet-des-solutions-461340

Le train de la galère est arrivé avec...14 heures de retard

http://humanite.fr/28_12_2010-le-train-de-la-galère-est-arrivé-avec14-heures-de-retard-460934

SNCF : le service public ne répond plus ! (CGT)

http://humanite.fr/28_12_2010-sncf-le-service-public-ne-répond-plus-cgt-460945

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'arrive pas à voir si il y est déjà, donc au risque de faire doublette, le rapport :

Retard du train Lunéa 4295

au départ de Strasbourg

à destination de Nice et Port Bou

la nuit du dimanche 26 au 27 décembre 2010

Rapport d’enquête

Ce rapport a été établi à la demande du président de SNCF, sous la

responsabilité de la directrice générale de SNCF Voyages. Il a pour objet

d’identifier les causes et les responsabilités de ce très grand retard ainsi

que le plan d’actions à engager.

Paris, lundi 3 janvier 2011

2

Résumé

Dans la nuit du dimanche 26 décembre au lundi 27 décembre 2010, le train

4295 reliant Strasbourg à Nice et Port Bou a subi un enchaînement

exceptionnel et rarissime de cinq incidents qui ont engendré à un

retard cumulé de quinze heures. Les conditions de voyage des 600

voyageurs ont été très difficiles malgré les mesures prises par les équipes

et la présence permanente des contrôleurs engagés et attentionnés pour

informer sur les aléas subis et les conditions de poursuite du voyage.

Le contexte de grand froid et d’intempéries sévissant sur le pays depuis la

fin du mois de novembre a mobilisé pendant plus d’un mois toutes les

ressources de la SNCF pour assurer un maximum de trains dans toutes les

situations. Plus de 97% des trains ont circulé dans des conditions parfois

des plus difficiles. Lors du week-end de Noël, le quart nord-est du pays était

encore sous la neige.

La volonté de bien faire, c’est-à-dire d’acheminer « coûte que coûte », en

dépit de ces conditions difficiles, les 600 voyageurs, a conduit la SNCF à

prendre des risques excessifs de qualité qui ont conduit à ce

dysfonctionnement majeur de qualité de service. Il aurait été préférable de

ne pas faire partir ce train de Strasbourg ce soir là.

L’erreur majeure du retard est un raté de planification du changement

de conducteur à Belfort qui n’a pu être ni « bouclée », ni rattrapée dans des

conditions satisfaisantes.

L’enquête approfondie permet de faire ressortir trois familles d’actions à

conduire :

1. Une meilleure fiabilisation de la production des trains de nuit « à

branches » circulant sur le territoire

2. Un renforcement des équipes opérationnelles en cas de coup dur

3. Une accélération de la mise en oeuvre des mesures de prises en

charge des voyageurs (SNCF Assistance)

Ces actions devront être conduites avant l’été 2011 par le directeur des

trains Corail Teoz Lunéa sous la responsabilité du directeur des trains

d’équilibre du territoire.

Un tableau de bord d’avancement mensuel sera établi ; un audit sera

effectué à l’été pour évaluer la pleine mise en oeuvre des actions décidées.

3

Sommaire

1. Description des événements

1.1 Contexte

1.2 Chronologie

1.2 Prise en charge et information des voyageurs

1.3 Indemnisation des voyageurs

2. Analyse des causes origines

2.1 La réutilisation trop rapide de la rame

2.2 Une erreur de bouclage sur le changement de conducteur à

Belfort

2.3 Une situation non rattrapable aisément

2.4 Une panne TER due au « grand froid »

2.5 Le train aurait du être annulé au départ de Strasbourg

3. Actions à engager

3.1 Améliorer la fiabilisation de la production des trains de nuit

3.2 Renforcer les équipes opérationnelles en cas de coup dur

3.3 Accélérer la mise en oeuvre des mesures de prise en charge

des voyageurs

4

1. Description des événements

1.1 Contexte

L’épisode neigeux qui a touché l’ensemble des transports terrestres

et aérien dès la fin du mois de novembre 2010 a rendu difficile la

circulation des trains.

La SNCF s’est fortement mobilisée pour assurer la sécurité des

circulations et acheminer dans les meilleures conditions possibles

l’ensemble de ses clients. Au total, plus de 97% des trains ont circulé

dans des conditions difficiles, au prix parfois de ralentissements et

de retards.

Lors du week-end de Noël, marqué par une très forte affluence, les

conditions climatiques rendaient difficiles les circulations de train

dans le quart nord est du pays.

1.2 Chronologie

L’enchaînement exceptionnel d’incidents est le suivant :

1. 1 heure de retard au départ de Strasbourg pour un retard dans

la préparation du train et sa mise à quai en gare (départ à

21h23 au lieu de 20h19).

2. 7 heures d’arrêt dans la gare de Belfort pour attendre l’arrivée

d’un conducteur de relève en provenance de Lyon en raison

d’une erreur de planification d’un conducteur (stationnement

de 23h30 à 06h35).

3. 45 minutes de retard au départ du train dans la gare de Belfort

pour permettre une intervention des forces de l’ordre afin

d’évacuer un voyageur en état d’ébriété (stationnement de

06h35 – 07h20).

4. 2 heures d’arrêt dans la gare de Montbéliard en raison de la

panne d’un TER qui bloque la voie à Baume-les-Dames : TER

894106 assurant la liaison Belfort - Dijon (stationnement de

07h40 à 09h38).

5

5. 2h50 d’arrêt dans la gare de Tournus par nécessité de

changement de la locomotive du train. Une nouvelle

locomotive est acheminée de Chalons (stationnement de 14h00 –

16h50).

Le train Strasbourg – Nice / Port Bou arrive à Lyon à 17h45.

Les clients à destination de Marseille et au-delà restent dans le train,

qui repart de Lyon à 18h24 et arrive à Marseille à 21h34. Les clients

pour les destinations au-delà de Marseille jusqu’à Nice sont

acheminés par TER (TER 17499).

Les clients à destination du Languedoc-Roussillon depuis Lyon sont

acheminés jusqu’à Perpignan par un TGV spécial. Il quitte Lyon à

18h07 et arrive à Perpignan à 21h52.

1.3 Prise en charge et information des voyageurs

A bord du train, les deux contrôleurs embarqués à Strasbourg avec

les clients ont assuré une présence continue et reconnue par les

voyageurs jusqu’à Lyon. Ils ont donc été en service continu pendant

près de 22 heures de 20h00 le dimanche à 17h45 le lundi.

300 coffrets collation ont été apportés à bord aux voyageurs au

passage à Dijon vers 12 h. Le stock de Dijon était réduit du fait des

coffrets repas remis tout au long du week-end pour des clients

retardés par la neige. Ce service partiel a été attribué en priorité aux

enfants et aux personnes les plus fragiles. Un second avitaillement a

été réalisé à Lyon. 620 coffrets repas ont été remis et complétés par

des boissons chaudes.

Le changement de train à Lyon vers la rame TGV réservée aux

clients à destination du Languedoc-Roussillon s’est effectué sur le

même quai, un avitaillement était déjà disposé dans la rame.

Le changement de train à Marseille pour les clients à destination de

la Côte d’Azur a également été réalisé sur le même quai, deux

voitures de ce TER ont été réservées pour les clients et

approvisionnées en boissons et en coffrets repas (160).

Au total, les passagers se sont vu proposer entre deux et trois

collations. Les équipes d’escales ont toutes été renforcées pour

accueillir les clients, leur offrir une dernière boisson au passage,

quelques mots de réconfort et répondre à leurs besoins éventuels.

6

Commentaires de clients

« Premièrement, je vous remercie de la mise en place de ce

TGV en gare de Lyon Part Dieu, de la disponibilité des agents

de bord, qui ont su nous informer, rassurer et répondre à nos

demandes. » Violène V.

« Des agents SNCF pro et courageux. Passé un petit coup de

mauvais poil au matin, le chef de bord et l'autre contrôleur ont

été très professionnels, courtois et même courageux :

efficaces avec les moyens limités dont ils disposaient.

Franchement, ils ont été les meilleurs représentants possibles

du service public qu'ils assuraient... D'ailleurs, ils ont fini très

populaires et ont même été applaudis à leur message final en

gare de Lyon Perrache. » Philippe B.

Un sujet délicat pour les clients a été la non propreté des toilettes. Il

n’y avait pas d’eau dans la plupart des toilettes. Cela est du à

l’arrivée très tardive du train précédent utilisant la même rame qui n’a

pas permis de réaliser les opérations de logistique et de nettoyage

programmées.

1.4 Indemnisation des voyageurs

Des mesures exceptionnelles d’indemnisation ont été rapidement

annoncées avec le remboursement intégral du voyage aller et retour

et l’offre d’un nouvel aller retour. Trois voyages sont ainsi proposés

gratuitement au delà du remboursement intégral du billet.

De plus les clients ont été invités à prendre contact directement avec

le directeur des grandes lignes (didier.cazelles@sncf.fr) pour mieux

prendre en considération les situations personnelles. Plusieurs

clients ont déjà pu présenter à l’entreprise des préjudices

professionnels plus importants et feront l’objet d’indemnisations

négociées.

7

2. Analyse des causes origines

2.1 La réutilisation trop rapide de la rame

L’événement origine remonte au train qui circulait dans la nuit

de samedi à dimanche du sud de la France vers Strasbourg et

dont la rame était réutilisée.

Ce train est arrivé avec huit heures de retard à Strasbourg après

avoir été retardé près de 3 heures 30 à Lyon du fait de manoeuvres

extrêmement difficiles pour recomposer des tranches à destination

de Strasbourg d’une part et de Luxembourg d’autre part dans la gare

de Lyon - Part Dieu.

Ces manoeuvres sont normalement prévues à Dijon mais, du fait

d’une grève de l’ensemble des personnels de manoeuvre de

l’escale à Dijon lors des werek-end de Noël et du 1er janvier, les

manoeuvres ont été reportées à Lyon. Or cette gare de Lyon Part

Dieu était déjà saturée.

C’est ce train (4394) qui devait repartir le dimanche soir vers le sud

de la france. Arrivé avec 8 heures de retard, il a été mis à quai le

plus rapidement possible, mais cela s’est traduit néanmoins par une

heure de retard sur l’horaire prévu et un nettoyage et un avitaillement

insuffisants.

2.2 Une erreur de bouclage sur le changement de conducteur à

Belfort

L’erreur de planification du changement de conducteur à Belfort

est en fait une erreur de bouclage (vérification), conséquence elle

aussi de la réaction en chaîne suite à la grève locale de Dijon.

Le conducteur programmé était le conducteur intervenant sur le

train de la veille (4394) qui avait réalisé les manoeuvres difficiles à

Lyon.

A 8h15, ce conducteur, normalement programmé pour aller jusqu’à

Belfort et, le lendemain, assurer le parcours Belfort - Lyon du train

4295, est informé par le centre régional des opérations que sa

journée est terminée. Le conducteur en informe son centre

d’affectation qui retire la journée de service à faire de l’outil

informatique de suivi des affectations (système Pacific). Le parcours

Belfort - Lyon du train 4295 de la nuit suivante n’est alors plus

assuré.

8

A partir de ce moment, il est de la responsabilité du centre

opérationnel de permanence de programmer un nouveau conducteur

à Belfort. Cette action n’a malheureusement pas été effectuée.

Dans la transmission entre les équipes de jour et les équipes de

nuit, il n’y a pas d’information au cahier de rapport.

La procédure SPPAC, boucle de rattrapage prévue, n’est pas

activée. Il s’agit d’une extraction informatisée des « journées non

couvertes » qui permet de contrôler que l’ensemble des parcours

sont assurés par des conducteurs.

Explication : Les équipes du centre opérationnel de permanence

connaissaient une fin de journée extraordinairement difficile avec

de très nombreux aléas à gérer pour assurer les circulations des

trains retardés par les intempéries alors que l’équipe avait été

allégée d’un collaborateur pour lui permettre de prendre un

repos pendant cette période de fêtes.

2.3 Une situation non rattrapable aisément

Le conducteur passant le relais à Belfort s’est étonné de l’absence

sur le quai de son collègue de relève. Il l’a signalé à l’agent d’escale

de la gare de Belfort. Aucune alerte n’ayant été lancée par les

centres de commande, ils ont considéré que ce conducteur pouvait

simplement s’être abrité alors qu’il faisait – 15°C sur le quai de la

gare.

Quand le centre opérationnel de permanence a compris qu’il y avait

une erreur de planification, la situation est difficilement rattrapable. Il

est minuit le lundi 27 décembre, à Belfort.

Le dispositif d’appel aux équipes de conducteurs les plus proches

(Belfort, Culmont, Strasbourg, Besançon) a été immédiatement lancé

mais n’a pas permis de trouver un conducteur à la fois mobilisable à

cette heure de la nuit et possédant les bons permis de conduite pour

ce train à savoir l’habilitation à piloter cette locomotive et à circuler

sur cette ligne.

Il a donc été décidé de faire appel aux équipes de Lyon, centre

disposant de suffisamment de conducteurs habilités pour permettre

de mobiliser de nuit un conducteur possédant toutes les aptitudes de

sécurité. Un conducteur quitte Lyon à 2h50 et arrive à Belfort à 5h45.

2.4 Une panne de TER due au « grand froid »

La défaillance du TER 894 106 est liée à la présence de glace

dans le circuit d’air. Des opérations de purges des circuits d’air

sont nécessaires et prévues dans les périodes de grand froid pour

9

pallier ce risque. Elles sont réalisées au moins une fois par jour lors

des opérations de maintenance courante (opération dite PC).

L’enquête n’a pas permis de déterminer si une purge de circuit d’air

a été réalisée sur ce TER dans la matinée du lundi 27 décembre,

avant 7h40. L’enquête se poursuit sur ce point.

2.5 Le train aurait dû être annulé au départ de Strasbourg

Le changement de la locomotive du train 4295 à Tournus résulte de

la présence de neige et d'eau dans les compartiments moteurs.

Cette locomotive n’est pas identifiée comme spécifiquement sensible

au froid. Seul, l’enneigement réellement très exceptionnel de la

plaine d’Alsace peut expliquer cet incident.

Toutefois, le temps très court de stationnement à Strasbourg de cette

locomotive n’a pas permis de procéder au séchage du compartiment

moteur qui aurait été nécessaire. L’état de la locomotive et de la

rame aurait pu conduire en application du principe de prudence

à supprimer la circulation de ce train.

La volonté de trop faire et d’acheminer les voyageurs à leur

destination « coûte que coûte » dans cette période de fêtes a conduit

à prendre la responsabilité de faire circuler ce train avec une

mauvaise qualité de service.

A aucun moment, la sécurité de ce train et de ses voyageurs n’a été

mise en cause.

10

3. Actions à engager

3.1 Améliorer la fiabilisation de la production des trains de nuit

La première mesure prise, à effet immédiat, a été de rappeler les

procédures de vérification de présence des conducteurs sur

l’ensemble des trains, par chaque équipe opérationnelle de

commande et à chaque prise de service.

Une vérification technique de chacune des locomotives assurant les

trains de nuit est engagée immédiatement pour en renforcer la

fiabilité.

L’organisation des roulements de conducteurs et de locomotives va

être réexaminée pour permettre des modifications de fiabilisation.

Cet événement conduit à réexaminer la robustesse du système de

production des trains de nuit « à branches » et en particulier le train

à quatre branches Cerbère et Nice au sud et Strasbourg et

Luxembourg au nord.

3.2 Renforcer les équipes opérationnelles en cas de « coup

dur »

Un dispositif de renforcement des équipes opérationnelles lors

d’intempéries ou de perturbations de longue durée va être mis en

place sans délai pour pallier la fatigue d’équipes et garantir un

meilleur niveau de vigilance.

Une table ronde avec les organisations syndicales va être organisée

afin de mettre sur table les préavis de grève qui sont

systématiquement déposés chaque année lors des changements de

service et les fêtes de fin d’année et qui mettent une pression

opérationnelle très forte sur les agents qui assurent la permanence

opérationnelle.

11

3.3 Accélérer la mise en oeuvre des mesures de prise en charge

des clients

Dans le cadre du déploiement du dispositif SNCF Assistance, qui

est généralisé en 2011, de nouveaux dispositifs assisteront les

opérateurs pour évaluer plus rapidement la gravité des situations et

mieux cibler les décisions urgentes. Par ailleurs, le dispositif

d’approvisionnement en coffrets repas des gares sera renforcé.

L’information des contrôleurs à bord des trains de nuit sera renforcée

grâce à l’intervention du CNOF.

12

4. Conclusion

Le très grand retard du train 4295 résulte, dans un contexte climatique

extrêmement difficile pour l’ensemble des transports terrestres et

aérien, d’une erreur de programmation et d’une réutilisation dans un

temps trop court de la rame.

La SNCF assume la pleine responsabilité de ces erreurs.

Dans un contexte extrêmement tendu, les règles de vérification des

conditions de bonne circulation du train qui s’appliquent normalement

n’ont pu être appliquées. Ceci alors que tous les roulements machine

et équipage étaient recomposés en raison de l’allongement des trajets

ferroviaires dû à la neige.

Au-delà du contact personnalisé qui a été proposé à chaque client,

une mesure commerciale exceptionnelle (3 trajets gratuits) et une

indemnisation des dommages directs pour les situations particulières

ont été immédiatement décidées lundi 27 décembre.

L’analyse qui a été conduite montre que, dans le contexte dans lequel

devait circuler le train 4295, il aurait mieux valu renoncer à le faire

circuler ce soir là, choisir d’héberger à Strasbourg les voyageurs en

éprouvant le besoin et proposer un acheminement de qualité le

lendemain.

La volonté de bien faire a prévalu. Cet incident doit nous conduire à

réexaminer le principe d’acheminer coûte que coûte les voyageurs

dans des circonstances aussi défavorables.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand c'est la merde sur l'autoroute toute une nuit pour cause de neige ou autre, les services de l'état et les communes viennent au secours des "pauvres malheureux naufragés de la route ", mais pas grand monde pour demander des comptes ( et remboursement ) aux sociétés exploitante de l'autoroute????? nan?

Nous pouvons noter aussi que lorsque c'est la merde dans d'autres entreprises rares sont les OS qui viennent appuyer sur la tête de leur boite en crachant dessus à tout va par médias interposés. Elles préférent gérer les disfonctionnements en interne et ne pas tendre les batons pour se faire battre (...)

Merci donc à nos représentants qui se servent de tels faits pour leurs propagandes...et ainsi alimenter les réflexions poisseuses de nos politiques.

Je ne suis pas loin de penser que certaines espéres quelques soucis avant les élections pros...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le rapport était sur un lien dans un message précédent

mais merci de l'avoir copier coller ici même

La conclusion est quand même "énorme"...

L’analyse qui a été conduite montre que, dans le contexte dans lequel

devait circuler le train 4295, il aurait mieux valu renoncer à le faire

circuler ce soir là, choisir d’héberger à Strasbourg les voyageurs en

éprouvant le besoin et proposer un acheminement de qualité le

lendemain.

La volonté de bien faire a prévalu. Cet incident doit nous conduire à

réexaminer le principe d’acheminer coûte que coûte les voyageurs

dans des circonstances aussi défavorables.

L'art de réécrire l'histoire quand on connait la fin...!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah Godet!!! Vous avez aimé les freres Jacques (Marseille et Barrot) qu'on n'entend plus et pour cause, vous adorerez Godet. Pour les mécanos de la DB, on ne devrait pas etre loin de la verité quand meme non?

c'est le genre de fausse vérité qui était présente dans le rapport de la cour des comptes, qui comparait les temps de conduite!

Sauf qu'en Allemagne la grosse différence c'est la fréquence des trains, la plupart des lignes sont cadencées alors qu'en France on en est encore bien souvent à des schémas classiques type trains matin, midi et soir, donc rien en heure creuse.

Admettons qu'un conducteur Français va faire 11 h d'amplitude pour 3 heures de conduite, l'Allemand va faire 8heures d'amplitude pour 7h30 de conduite, mais en Allemagne les découchés n'existent plus dans le transport régional!

Là où le nombre de trains est comparable, le temps de conduite l'est aussi! ce qui fait que la DB est moins chère au km que nous est en grande partie dû aux frais de structure!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous pouvons noter aussi que lorsque c'est la merde dans d'autres entreprises rares sont les OS qui viennent appuyer sur la tête de leur boite en crachant dessus à tout va par médias interposés. Elles préférent gérer les disfonctionnements en interne et ne pas tendre les batons pour se faire battre (...)

Merci donc à nos représentants qui se servent de tels faits pour leurs propagandes...et ainsi alimenter les réflexions poisseuses de nos politiques.

Je ne suis pas loin de penser que certaines espéres quelques soucis avant les élections pros...

n'empêche que j'aimerait bien que quelqu'un rétablisse la (les?) vérité(s). Pour une fois Pepy pourrait nous défendre un peu plus!

Share this post


Link to post
Share on other sites

n'empêche que j'aimerait bien que quelqu'un rétablisse la (les?) vérité(s). Pour une fois Pepy pourrait nous défendre un peu plus!

Ben à vrai dire on a quand même merdé.... non? beurk

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben à vrai dire on a quand même merdé.... non? beurk

Merdé en quoi? tu te sents responsable sur le terrain de la politique d'entreprise????? le fait de la séparation des activités qui ne se prètents ni engin ni ADC? De la réorganisation/ centralisation des GM, avec laquelle il faut 8 heures pour se rendre compte d'un loupé de commande^, de la gestion des Technicentres et la disparition programmée des CPR, bin tant pi le train repartira dégueulasse?

Peut être es tu le fromage blanc qui a donné le départ. Fais gaffe il vont t'envoyer Interpool, c'est tout de ta faute, fallait pas faire partir le train. !

Edited by Rail cassé

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

Là, pepel, je ne te suis pas !!!

Les syndicats tirent, certes envers la SNCF, mais,

ne mettent ils pas en avant des dysfonctionnements ?

Cela fait combien d'années qu'en interne, ils tirent la sonnette d'alarme ?

Cela fait combien de temps que la politique actuelle ignore les avis des OS, quand je dis politique, je parle,

politique d'entreprise, mais feuille de route de l'etat...

On peut aimer la boite, et, pointer ces points faibles, ou erreurs stratégiques non ????

Et le plan Veron, tu en penses quoi ?

Edited by necroshine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous pouvons noter aussi que lorsque c'est la merde dans d'autres entreprises rares sont les OS qui viennent appuyer sur la tête de leur boite en crachant dessus à tout va par médias interposés. Elles préférent gérer les disfonctionnements en interne et ne pas tendre les batons pour se faire battre (...)

Merci donc à nos représentants qui se servent de tels faits pour leurs propagandes...et ainsi alimenter les réflexions poisseuses de nos politiques.

Je ne suis pas loin de penser que certaines espéres quelques soucis avant les élections pros...

Rare sont les OS dans les sociétés d'autoroute, Puis chez nous, ils ne font que retransmettre ce qui est dénoncé depuis des lustres. Le seul HIC, c'est que les médiats entendent bien les doléance mais pas les propositions faites par les OS! Après, comme il y a propagande dogmatique des deux bords, bin nous ne sommes pas sortis de cette misère!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merdé en quoi? tu te sents responsable sur le terrain de la politique d'entreprise????? le fait de la séparation des activités qui ne se prètents ni engin ni ADC? De la réorganisation/ centralisation des GM, avec laquelle il faut 8 heures pour se rendre compte d'un loupé de commande^, de la gestion des Technicentres et la disparition programmée des CPR, bin tant pi le train repartira dégueulasse?

Peut être es tu le fromage blanc qui a donné le départ. Fais gaffe il vont t'envoyer Interpool, c'est tout de ta faute, fallait pas faire partir le train. !

Oui.

Tu ne te sens pas responsable de la politique d'entreprise? Tu n'es pas acteur de cette politique?

Ceci dit je pense que des trains coulés il y en a eu avant la séparation des activités... et que se gauffrer de cette politique pour expliquer nos ratés me laissent doucement rigoler (...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

Oui.

Tu ne te sens pas responsable de la politique d'entreprise? Tu n'es pas acteur de cette politique? Pion serait le terme plus approprié

Ceci dit je pense que des trains coulés il y en a eu avant la séparation des activités... et que se gauffrer de cette politique pour expliquer nos ratés me laissent doucement rigoler (...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

(…) après le rapport personnel d'un des conducteurs impliqués, voici le rapport officiel de la SNCF, plus compréhensible pour des non spécialistes. Rapport très bien fait, sauf que je ne partage pas du tout la préconisation de la direction qui dit qu'il aurait fallu supprimer le train au départ de Strasbourg et loger les gens à l'hôtel : jamais on n'aurait trouvé des chambres pour 600 personnes un soir de 25 décembre (…)

Rapport d\'enquete.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

(…) après le rapport personnel d'un des conducteurs impliqués, voici le rapport officiel de la SNCF, plus compréhensible pour des non spécialistes. Rapport très bien fait, sauf que je ne partage pas du tout la préconisation de la direction qui dit qu'il aurait fallu supprimer le train au départ de Strasbourg et loger les gens à l'hôtel : jamais on n'aurait trouvé des chambres pour 600 personnes un soir de 25 décembre (…)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là, pepel, je ne te suis pas !!!

Les syndicats tirent, certes envers la SNCF, mais,

ne mettent ils pas en avant des dysfonctionnements ?

Cela fait combien d'années qu'en interne, ils tirent la sonnette d'alarme ?

Cela fait combien de temps que la politique actuelle ignore les avis des OS, quand je dis politique, je parle,

politique d'entreprise, mais feuille de route de l'etat...

On peut aimer la boite, et, pointer ces points faibles, ou erreurs stratégiques non ????

Et le plan Veron, tu en penses quoi ?

On peut pointer les points faibles certe, mais pas à la une des journaux, cela fait beaucoup de mal aux cheminots...

Je pense sincérement que lorsque la boite est ainsi agressée, il est nécessaire à chacun de prendre du recul et de linger son linge sale en privé (...)

Ces même OS n'ont pas été trés bavardes pour pointer les disfonctionnements de l'entreprise dans les médias lors des différents préavis qui ont courru durant les fêtes de fin d'année...

Désolé pour le plan Veron. Je ne l'ai pas "étudié"...j'ai juste lu les tracts qui y font références depuis des années (...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...