Aller au contenu
nicopasta

Service Annuel 2012 [Sujet Officiel]

Recommended Posts

Bon courage à tout ceux qui vont bosser demain !

Heureusement Lundi, c'est pas boulot !

ben t'as de la chance pour moi boulot lundi...Je vais regarder les infos demain midi mais surtout redouter lundi matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JLChauvin

...

Mais qui s'est opposé aux tronçonneuses déchaînées qui agissaient sur ordre de Bruxelles, et en ont même fait plus que ce qui était demandé ?

J'en connais plein des ceux qui se sont opposés aux tronçonneuses et j'en fait partie. Qu'est ce que l'on s'est fait massacré, qu'est ce que l'on nous a pris pour des cons, qu'est ce l'on s'est fait traiter de "communistes" fouteur de bordel... et maintenant qu'on y est on va nous reprocher de n'avoir rien fait, pour sûr!

Les "demeurés" qui ne voulaient pas de cette Europe là n'étaient que des crétins rétrogrades... où sont passés tous les fervents partisans du OUI aux référendums sur Maastricht et sur la constitution "Giscard", où sont partis tous les donneurs de leçon d'européanisme à la sauce libérale?

Mais pas d'inquiétude, si çà merde se sera de la faute de ces enfoirés de nantis de cheminots toujours en grève.

Dormez, braves gens...

Modifié par JLChauvin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

ce soir sur a2 sujet sur le changement de service et ses conséquences , à aucun moment il n'a été question de RFF , le nom n'a jamais était cité.. de même dans un article sur libé avec une interview de pepy , celui si dédouane presque RFF ??? bizarre.?,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

ce soir sur a2 sujet sur le changement de service et ses conséquences , à aucun moment il n'a été question de RFF , le nom n'a jamais était cité.. de même dans un article sur libé avec une interview de pepy , celui si dédouane presque RFF ??? bizarre.?,

normal, on ne peut pas faire du rentre dedant à RFF si l'on veut que tout le monde revienne sous le même toit comme au bon vieux temps

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

ce soir sur a2 sujet sur le changement de service et ses conséquences , à aucun moment il n'a été question de RFF , le nom n'a jamais était cité.. de même dans un article sur libé avec une interview de pepy , celui si dédouane presque RFF ??? bizarre.?,

idem ce soir Pepy invité du JT de Claire Chazal.

Il explique qu'on pouvait pas faire autrement, travaux et cadencement obligent, que tous les services sont mobilisés et qu'on va essayer de régler tous les cas épineux qui peuvent l'être.

Et pas l'ombre d'une pique sur RFF ni même l'ombre d'une explication aux français sur "qui fait quoi" (histoire de se dédouaner un peu et pas porter seul le chapeau !). Bref on a l'impression que le SNCF est seule maîtresse à bord et que les dysfonctionnements sont de sa responsabilité et qu'elle va se plier en 4 pour y remédier.

Ça sent la comm' dictée par "en haut" tout ça.... :Smiley_54:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

pourvu que tous les nouveaux horaires ont bien été diffusés à tous les utilisateurs de TOUTES les Ef oeuvrant sur le réseau ferré national ainsi qu'à TOUTES les entreprises travaillant sur les voies.

Ce serait ballot d'avoir les premiers jours un CracBadaboum-BoumBoum à cause d'une erreur d'horaire mal diffusé.

Mais je suis stupide: on a bien plusieurs autorités régulatrice du ferroviaire: c'est leur rôle de vérifier que les infos communes sont correctes. Je ne me trompe pas?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

idem ce soir Pepy invité du JT de Claire Chazal.

Il explique qu'on pouvait pas faire autrement, travaux et cadencement obligent, que tous les services sont mobilisés et qu'on va essayer de régler tous les cas épineux qui peuvent l'être.

Et pas l'ombre d'une pique sur RFF ni même l'ombre d'une explication aux français sur "qui fait quoi" (histoire de se dédouaner un peu et pas porter seul le chapeau !). Bref on a l'impression que le SNCF est seule maîtresse à bord et que les dysfonctionnements sont de sa responsabilité et qu'elle va se plier en 4 pour y remédier.

Ça sent la comm' dictée par "en haut" tout ça.... :Smiley_54:

Deux choses...

1/ Pépy et donc la Sncf sont en pleine négo pour défendre "un système intégré" (rapatriement de certaines missions de Rff au sein de la Sncf) - ceci sans grands cris de Rff cela dit en passant...

2/ Indépendamment des grandes visions politiques (hum hum), il suffit de lire les blogs de lignes TER pour comprendre que le français moyen ne connait rien de l'organisation ferroviaire : celle qui vend les billets et fait rouler des trains c'est la Sncf donc... les clients refusent mordicus d'entendre parler de "l'arrière cuisine", s'en foutent : leur interlocuteur (en gare et dans les trains) c'est la Sncf donc... Pépy assume.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Ca me fait penser... tu viens en gare bien sûr lundi 2D2 pour accueillir nos clients ?

curieusement nous n'avons pas reçu par courriel l'appel habituel lors des grands départs pour renforcer l'accueil en gare de Nantes.

Cela m'a un peu étonné, peut-être un cafouillage interne au service informatique qui fête la fin de l'accord IBM/Ulysse ou peut-être une réelle difficulté pour avoir des documents avec des horaires et surtout des agents efficace face à des clients mécontents.

Mais la réelle raison me semble-t-il est que l'on est sur le pont depuis plusieurs mois pour faire passer ces énormes modification et que l'on doit pour réagir au mieux si un incident de production informatique arrive dès dimanche.

La priorité est le SA2012 et la difficulté est plus importante que le passage en euro.

Habituellement nous avons 4 à 6 collègues qui donnent du temps en gare de Nantes, y compris lors de la journée des 30 ans du TGV.

Personnellement je n'ai pas pu participer à de telles opérations pour de mauvaises raisons professionnelles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ressort de tout ça que les gugusses de RFF sont de sacrés faux- derches...ils attendent sans doute que ça se tasse avant de ressortir une belle publicité pour faire voir qu'is sont les meilleurs.

NKM n'est pas mal non plus dans le genre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pépy : «Nous devons expliquer aux usagers que le rail était en danger»

http://www.liberation.fr/economie/01012376736-pepy-nous-devons-expliquer-aux-usagers-que-le-rail-etait-en-danger

Dimanche, 85% des horaires des 15 000 trains roulant chaque jour vont être modifiés. Guillaume Pépy, le président de la SNCF, s’explique sur les raisons du big bang et son impact sur la vie quotidienne.

La SNCF est-elle fin prête ?

Nos agents, les agents d’escale, les contrôleurs, les aiguilleurs, les conducteurs, tous les cheminots SNCF savent ce qu’ils ont à faire. Tous sont prêts et mobilisés.

Le train est vital pour quatre millions de personnes qui le prennent tous les jours, et dont le temps se compte en minute, dans une logistique personnelle très serrée. Je suis parfaitement conscient de l’importance des bouleversements. Ma méthode, c’est de prendre très au sérieux ces changements d’horaires et leurs conséquences pour la vie quotidienne de nos clients et de trouver des solutions aux points difficiles qui sont apparus. Même si ce n’est pas la SNCF qui fixe les horaires.

C’est RFF qui vous l’a imposé ?

Ce n’est pas le débat d’aujourd’hui ! Notre mission est d’accompagner nos clients dans ce changement.

Si vous aviez eu le pilotage, vous n’aurez pas géré cette affaire de cette manière ?

La question aujourd’hui n’est pas là ! La SNCF et le gestionnaire du réseau (RFF) ont bien travaillé ensemble. Nous sommes, à la SNCF, face aux clients et aux élus. D’habitude, ce sont 20 à 25% des horaires qui sont modifiés chaque année à la mi-décembre. Cette fois, c’est 85% des horaires qui vont bouger. J’ai pleinement conscience de l’impact que cela va avoir. Donc, avec toutes les équipes SNCF, j’écoute, je rencontre, je recherche des solutions. Et nous avons nommé une médiatrice pour aider à résoudre les difficultés qui persistent.

On vous reproche de ne pas avoir fait ces études d’impact. D’avoir nommé Nicole Notat, la médiatrice, trop tard (ndlr, le 21 novembre dernier) ?

Je ne suis pas d’accord. Nous avons très largement anticipé. Nous n’avons jamais autant parlé à nos clients que cette année. Nous avons tenu des centaines de réunions de travail avec les élus, les associations et les comités de ligne. Et des stands dans les gares, des questions réponses sur le web. Nicole Notat a déjà résolu plusieurs dossiers très emblématiques à Angoulême, Lyon, Blois... Les problèmes sont tous identifiés. Il y aura dès lundi une période de «rodage» des nouvelles habitudes pour nos clients et nos agents.

Telle correspondance trop juste, parce que pour gagner la voie A depuis la voie G, là ou le train stationne dorénavant, il faut compter 5 minutes et non 2 comme avant. Nous aurons jusqu’à fin février pour trouver des solutions pratiques. La SNCF a mis les moyens pour faciliter les choses : nous avons anticipé 1000 embauches et investi 50 millions d’euros de plus pour les conditions de travail (salle de repos, éclairage des chantiers…).

Les usagers sont-ils prêts à comprendre ?

Nous devons leur expliquer que le rail était en danger. Quand il y a 3000 kilomètres de ralentissement (ndlr, sur près de 30 000 km de voies), et qu’Hubert du Mesnil (ndlr, patron de RFF), dit que «le réseau n’est pas en état de fonctionner», il y a urgence à faire les travaux. Et ces travaux obligent à retoucher les horaires. La nuit dernière, j’étais près de Provins, où la pose de 50 km de voie toute neuve, nuit après nuit, impose de rouler le matin à 100 km/h au lieu de 160 km/h. Résultat : 5 minutes de trajet de plus et tous les horaires à adapter. Mais c’est pour la bonne cause : plus de trains, moins de pannes, encore plus de sécurité.

Une part importante des modifications des horaires est due aux travaux, le reste est lié au passage au cadencement et à la mise en service du TGV Rhin Rhône.

RFF aurait pu s’y prendre autrement ?

Aujourd’hui, à la SNCF, nous sommes dans le «faire». Mais, il faudra évidemment en tirer les enseignements.

Les associations vous reprochent d’avoir servi l’excuse des travaux pour supprimer des trains non rentables…

Faux. En 2011 nous faisions rouler 15 400 trains par jour. L’an prochain nous serons à 15 600 soit 200 de plus, avec 150 TER et 50 TGV supplémentaires.

Mais des dessertes ont disparu…

Cela arrive très tôt le matin ou tard le soir quand des travaux sont programmés. Mais, grâce aux régions, nous offrons aux clients 40% de TER à grande vitesse en plus dans le Nord Pas de Calais, nous mettons 25% de places assises en plus entre Nice et Menton. 15 nouveaux TER entre Saint-Etienne et Lyon, 15% de TER en plus entre Creil et Paris, entre Compiègne et Paris…

Mais chacun voit son petit problème. Est-ce impossible de faire entendre l’intérêt général ?

On n’aura jamais autant rénové les voies. Et spécialement celles des trains du quotidien. Le train est de plus en plus vital. C’est autour de lui que s’organise la vie de millions de personnes, d’étudiants, de collégiens, de salariés…Le changement d’habitude, la qualité des horaires, ce n’est pas quelque chose qui doit être écarté d’un revers de mains. Au PC des nouveaux horaires (ndlr, Gare de l’Est), nous avons près de 20 personnes chargées de remonter et traiter tous les aléas, les insatisfactions. Dès lundi nous serons en période de rodage. Nous gérons 100 000 arrêts de train par jour!

Les associations évoquent le chiffre de dizaines de milliers d’usagers insatisfaits.

Il faut le rapporter aux quatre millions d’usagers quotidiens. Le train est un mode de transport collectif et contraint. Il n’existe pas d’horaires qui satisfassent 100 % des voyageurs.

Nous apportons des réponses à chacune des difficultés. Comme une réduction de l’abonnement fréquence sur le Paris-Bordeaux dont le temps de trajet augmente aujourd’hui de 15 minutes à cause des travaux… pour gagner 1 heure dans quatre ans ! Ou le remplacement d’un train très matinal qui avait disparu, par un bus ter. On a avancé aussi l’horaire du train du matin de Bourg-en-Bresse, qui arrivait trop tard à Paris. Cela va nous coûter 250 000 euros: ce que nous allons verser à nos homologues suisses qui vont déplacer un train de fret afin que le TGV Genève-Paris passe plus tôt à Bourg en Bresse.

Votre inquiétude ?

Que les uns et les autres ne comprennent pas l’enjeu de modernisation du réseau. Nous faisons un métier où les félicitations sont rares. Ce n’est pas toujours facile à vivre pour les cheminots SNCF qui servent souvent de boucs émissaires. Le travail que fait cette entreprise et ses salariés est remarquable. 6,3 millions nouveaux sillons horaires ont été tracés. Il a fallu refaire tous les roulements, ceux des conducteurs, des contrôleurs, les plannings des 50 000 cheminots de l’infrastructure. C’est colossal. Dans le Sud-ouest, nous avons 50 % de travail de nuit en plus pour rénover les voies, en gênant le moins possible les clients. Dans une gare comme la Part-Dieu à Lyon, il y avait 675 trains par jour. Il y en a 817 aujourd’hui! C’est une mécanique de précision à régler. Il y aura forcément de petits cailloux dans le dispositif. Il faut de la compréhension de la part des clients pendant quelques semaines, mais je suis persuadé que nous serons à la hauteur de ce défi.

Modifié par Dom Le Trappeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Situation «calme» après les changements d'horaires à la SNCF

http://www.20minutes.fr/societe/840198-situation-calme-apres-changements-horaires-sncf

TRANSPORT - Les vraies difficultés devraient avoir lieu lundi...

La situation était "calme" dimanche en début de matinée sur le réseau SNCF, au premier jour de la mise en place des nouveaux horaires de trains modifiés dans leur quasi intégralité depuis minuit, a-t-on appris auprès de la cellule de veille nouveaux horaires.

>> Les raisons du changement d'horaires à la SNCF, sont par ici.

"Tout est calme, tout va bien", a déclaré à l'AFP un membre de la cellule mise en place il y a une semaine, et qui doit rester en fonction jusqu'au 15 janvier, à l'occasion de l'introduction des nouveaux horaires. Une douzaine de personnes sont déjà en "mobilisation maximale" devant les écrans qui permettent de suivre le réseau national.

Le big bang attendu lundi

Alain Garde, responsable du PC nouveaux horaires installé près de la gare de l'Est, à Paris, a précisé qu'ont été relevés seulement "quatre points rouges avec des ralentissements de plus d'un quart d'heure, deux dans le nord et deux dans le Sud-Est": toutefois, ces retards n'ont rien à voir avec les changements intervenus cette nuit, a-t-il dit, prenant pour exemple le cas d'un voyageur récalcitrant.

Il reste que la journée de dimanche n'est considérée que comme un "galop d'essai" pour les nouvelles grilles horaires. En effet, les vraies difficultés pourraient intervenir lundi, journée du fameux "big bang", avec le retour au travail, ou au lycée, de millions de Français.

Un porte-parole de Réseau ferré de France (RFF) a précisé à l'AFP: "nous sommes en demi-charge le dimanche, avec 10.000 trains sur le réseau au lieu de 20.000". Et, en ce qui concerne les seuls trains voyageurs, "il y en a 4.500, au lieu de 8.500 le reste de la semaine".

Ce sont pas moins de 85% des horaires qui sont modifiés depuis dimanche à minuit une, journée historique pour la SNCF qui se retrouve confrontée au mécontentement de certains usagers et d'élus régionaux.

Une mission de médiation confiée à Nicole Notat

Trois raisons principales sont à l'origine de cette réorganisation, selon la SNCF: le gigantesque chantier de rénovation du réseau engagé jusqu'à 2015, l'ouverture de la LGV Rhin-Rhône, première LGV province-province, et la mise en place du cadencement (dispositif faisant partir les trains toujours aux mêmes horaires).

Pour tenter de remédier aux difficultés annoncées par les usagers, la SNCF et RFF, le gestionnaire du réseau, ont confié il y a trois semaines une mission de médiation à Nicole Notat, l'ancienne secrétaire générale de la CFDT, afin, notamment, de recueillir les doléances des voyageurs. Quelque 600 réclamations avaient déjà été enregistrées jeudi, soit par courrier soit sur le site mediateurnouveauxhoraires2012.com.

Tôt dimanche matin, la situation est calme, aucune manifestation n'était en cours, elles sont prévues plus tard dans la journée.

La SNCF s'est également dotée d'une cellule de veille inédite, active depuis jeudi et jusqu'au 15 janvier. Une conférence de presse est prévue à 10h30 au centre de veille au cours de laquelle Jacques Damas, directeur général chargé de la sécurité à la SNCF fera le point sur la situation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouvelle polémique en vue... :Smiley_60:

15.600 ou 20.000 trains par jour...

Faudrait qu'ils se mettent d'accord...

Bon à mon avis à vue d'oeil, le mec de RFF devrait revoir ses chiffres...

Modifié par Dom Le Trappeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

quelle consigne lors d'un retard de +10 minutes d'un train?

fait-on attendre les correspondances ce qui démultipliera le retard par effet boule de neige?

doit-on impérativement faire partir les trains à l'heure +3 minutes rattrapable et laisser au personnel en gare gérer les clients qui attendront le prochain train cadencé?

Un film suisse montre une organisation pointue lors des retards....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quelle consigne lors d'un retard de +10 minutes d'un train?

fait-on attendre les correspondances ce qui démultipliera le retard par effet boule de neige?

doit-on impérativement faire partir les trains à l'heure +3 minutes rattrapable et laisser au personnel en gare gérer les clients qui attendront le prochain train cadencé?

Un film suisse montre une organisation pointue lors des retards....

Cela dépendra des référentiels "délais d'attente exceptionnelle" comme d'hab...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Cela dépendra des référentiels "délais d'attente exceptionnelle" comme d'hab...

ben justement, avec un cadencement et des horaires ne nous appartenant plus,

les référentiels ont pris un coup de vieux et l'application de documents internes pouvant répercuter au lointain des retards peut très bien être très mal vu de la part des gardiens du temple horaire, RFF.

Déjà que pour les retards TGV, c'est la guerre ouverte puisque nous n'avons pour RFF que 75% de TGV à l'heure alors que nous nous félicitons en interne de +90%.

Avec le cadencement, c'est à RFF de donner ces consignes à appliquer en cas de retard non rattrapables au prochain arrêt prévu.

Sinon, RFF aura beau jeu d' hurler au sabotage de la part des cheminots au contact de la clientèle.

En Suisse, les trains partent à l'heure(si ce n'est pas une coupure totale) et les gares organisent le report d la clientèle.

Il semble qu'en Suisse, ils sont maître de l'arrivée d'un train sur un quai afin de raccourcir le cheminement des clients en retard et gagner quelques minutes.

Modifié par 2D2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gnafron 1er

Nouvelle polémique en vue... :Smiley_60:

15.600 ou 20.000 trains par jour...

Faudrait qu'ils se mettent d'accord...

Bon à mon avis à vue d'oeil, le mec de RFF devrait revoir ses chiffres...

4400 ..................euros d'écart , ça devrait se voir ?

Ha bon , tu parles de trains ......On n'est pas à a prêt !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Entendu ce matin sur BFM TV, les travaux nécessaires pour la remise en état des voies sont effectués avant l'arrivée de la concurrence!!

Sauf que là ils financent des travaux qui auraient dût être faits il y a au moins 15/20 ans... d'où les réductions de vitesse...

Alors les travaux et investissements d'aujourd'hui sur lignes classiques on les verra peut être dans 10/15 ans...

Modifié par Dom Le Trappeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gnafron 1er

En fait , les réductions de vitesse , c'est une décision gauchisante afin d'améliorer les conditions de travail des ADC . Car , moins vite , donc moins

de trains dans un JT.Donc emploi et....moins de stress etc....Tout ça , c'est un complot syndical !Moi , j'vous le dis mon brave M'sieur . Wouharf !

Oh Gnafron 1er :

:Smiley_53:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Deux choses...

1/ Pépy et donc la Sncf sont en pleine négo pour défendre "un système intégré" (rapatriement de certaines missions de Rff au sein de la Sncf) - ceci sans grands cris de Rff cela dit en passant...

2/ Indépendamment des grandes visions politiques (hum hum), il suffit de lire les blogs de lignes TER pour comprendre que le français moyen ne connait rien de l'organisation ferroviaire : celle qui vend les billets et fait rouler des trains c'est la Sncf donc... les clients refusent mordicus d'entendre parler de "l'arrière cuisine", s'en foutent : leur interlocuteur (en gare et dans les trains) c'est la Sncf donc... Pépy assume.

mais peut être aussi que P ne veux pas" fâcher " ..RFF c'est l'état , il faut se garder un parachute...je l'ai trouvé moins "assumant" dans d'autres circonstances

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(...)

les référentiels ont pris un coup de vieux et l'application de documents internes pouvant répercuter au lointain des retards peut très bien être très mal vu de la part des gardiens du temple horaire, RFF.

(...)

Les référentiels sont mis à jour à chaque nouveau service ^^... en accord avec les autorités organisatrices.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, bah, c'étais tres tres calme ce matin sur le Tgv Nord. Je suis resté au chaud.

Ah si, un cadavre retrouvé entre Sommain et Douai, donc un TGV détourné par Lille... juste 10 minutes de plus à l'arrivée.

Ce n'est que le début, on verra cet aprem et les jours suivants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

il faut attendre au moins 15 j , avec les trains fret du privé qui eux-aussi sont con-cernés par les changements horaires comme le rappeler Dom "250 000 euros: ce que nous allons verser à nos homologues suisses qui vont déplacer un train de fret afin que le TGV Genève-Paris passe plus tôt à Bourg en Bresse."

Les voyageurs mécontents seront dirigés vers leurs association pour vers Nicole Notat qui verra avec RFF ce qui peut être modifié ou avec les régions pour assumer les coûts d'un bus de substitution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...