Aller au contenu
mykimyke

mail envoyé à tous les salariés ECR

Messages recommandés

message reçu il y a quelques jours d'un collègue. je trouvais que cela ferait un sujet de débat interressant. j'ai effacé sa localisation géographique car ce n'est pas trés important.

bonne lecture.

Bonjour à tous,

pour ceux qui ne me connaissent pas je suis conducteur à ------------------------------------------------------------- . J'envoie

ce message à tout ECR car je pense qu'il concerne tout le monde. J'ai récemment perdu mon père et j'ai donc

dû comme il se doit m'absenter quelques jours. Le jour du décès j'ai avisé la planification opérationnelle afin

de me faire remplacer car je n'étais pas en état d'assurer ma mission dans de bonnes conditions. J'ai aussi pris

soin d'aviser la planification pré-opérationnelle afin de définir la date de ma reprise de travail, ce qui ne posait

par ailleurs aucun soucis puisque j'étais en congés. J'ai de plus rempli ma demande de congés exceptionnels.

La question que je me pose est la suivante:

Qui aurais-je du prévenir pour recevoir des condoléances officielles de l'entreprise pour laquelle je sacrifie une

partie de ma vie privée depuis plus de trois ans?

Je n'ai de rancœur envers personne dans cette histoire car je suis persuadé qu'il s'agit encore d'un énième

problème de communication et que personne n'est au courant de ma situation. cependant je pense que ceci est

inadmissible et je souhaite profondément à mes collègues que cela ne se reproduise pas.

Sachez que ce métier est pour moi plus qu'un moyen de ramener de l'argent à la fin du mois et que j'ai par le

passé fait de grosses entorses à la règlementation du travail pour sauver des trains, j'ai également par le passé

sacrifié ma vie privée pour sauver des trains alors devant le peu de considération de l'entreprise à mon égard je ne

saurais vous dire de quoi sera fait l'avenir.

cordialement.

PS: je n'attends pas de réponse à ce mail mais seulement des actes et des engagements afin que ceci ne se reproduise pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le pire c'est sa:

j'ai par le passé fait de grosses entorses à la règlementation du travail pour sauver des trains, j'ai également par le passé

sacrifié ma vie privée pour sauver des trains alors devant le peu de considération de l'entreprise à mon égard je ne

saurais vous dire de quoi sera fait l'avenir.

cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est toujours triste de perdre quelqu'un de proche, sur ce point je suis avec ce conducteur.

Après le reste du mail... on a tous perdu quelqu'un de proche pendant sa carrière. La SNCF n'a je pense jamais transmis de condoléance officielles mais que je sache ils se sont toujours débrouillés pour que l'on puisse assister aux obsèques, et même si ce n'est pas quelqu'un de la famille directe (j'ai par exemple ou avoir des jours pour le décès de mon beau frère sans aucun soucis).

Que veux ce conducteur ?

J'espère qu'il ne profite pas du décès de son père pour de plaindre du manque de reconnaissance de son employeur ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

C'est toujours triste de perdre quelqu'un de proche, sur ce point je suis avec ce conducteur.

Après le reste du mail... on a tous perdu quelqu'un de proche pendant sa carrière. La SNCF n'a je pense jamais transmis de condoléance officielles mais que je sache ils se sont toujours débrouillés pour que l'on puisse assister aux obsèques, et même si ce n'est pas quelqu'un de la famille directe (j'ai par exemple ou avoir des jours pour le décès de mon beau frère sans aucun soucis).

Que veux ce conducteur ?

J'espère qu'il ne profite pas du décès de son père pour de plaindre du manque de reconnaissance de son employeur ?

+1 Geant Vert,

j'ai cru que ECR lui avait causé quelques soucis suite a cette demande de congés...

Mais rien de tout cela dans ce mail.....

Le probleme est : que ce salarié pourra vite etre retrouvé..... En esperant que cela ne lui cause aucune incidence future.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

j'ai cru que ECR lui avait causé quelques soucis suite a cette demande de congés...

Mais rien de tout cela dans ce mail.....

Tu resumes ma pensée...

Demande bizarre....

Border line...

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il a déjà été retrouvé puisqu'il l'a envoyé à tout le monde sur la boite mail pro, même la direction à Paris. Reste à voir la suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est toujours difficile de parler avec quelqu'un qui vient de perdre une personne de très proche.

Sur le papier, vous avez tout à fait raison avec vos remarques, mais la personne ne pourra sans doute pas s'en rendre compte tant que la douleur sera si vive.

Courage à lui en tout cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est toujours triste de perdre quelqu'un de proche, sur ce point je suis avec ce conducteur.

Après le reste du mail... on a tous perdu quelqu'un de proche pendant sa carrière. La SNCF n'a je pense jamais transmis de condoléance officielles mais que je sache ils se sont toujours débrouillés pour que l'on puisse assister aux obsèques, et même si ce n'est pas quelqu'un de la famille directe (j'ai par exemple ou avoir des jours pour le décès de mon beau frère sans aucun soucis).

Que veux ce conducteur ?

J'espère qu'il ne profite pas du décès de son père pour de plaindre du manque de reconnaissance de son employeur ?

Bien pire

On a perdu un jeune collègue de 28 ans des suites de maladie et que dalle de la direction, même pas son DPX à l'enterrement

Autre cas, aucun dirigeants lors de la pose de la stèle sur le lieu de l'accident de 2006

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si je comprends bien le manque de savoir vivre est propre au milieu ferroviaore alors!!!

j'ai perdu ma mère avant d'entrer chez ECR et moi ainsi que mes 3 freres et soeurs ont tous reçu des condoléances de la part de notre entreprise!

je serais aussi choqué que mon collègue si je devais affronter un nouveau décés!

j'ai meme une amie, qui en plus d'une lettre manuscrite de son patron à reçu un chèque couvrant les obsèques de son père!

renseignez vous autour de vous, rares sont les entreprises qui ne font aucun geste pour leurs salariés en pareilles circonstances!

Bien pire

On a perdu un jeune collègue de 28 ans des suites de maladie et que dalle de la direction, même pas son DPX à l'enterrement

Autre cas, aucun dirigeants lors de la pose de la stèle sur le lieu de l'accident de 2006

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme mes collègues de la SNCF, lorsque j'ai commencé à lire le courriel je me suis dit que la planification d'ECR avait refusé ses congés.

Je suis donc surpris par le contenu du message. Je n'ai jamais reçu de condoléances officielles de l'entreprise, juste la compassion de la part des personnes contactées (et encore, des fois on s'en passerait bien car on sent que s'est obligé et non sincère).

La présence du personnel ou de l'encadrement aux obsèques (cas que je connais) d'un parent l'était à titre personnel (par amitié et sur ses congés).

Le contenu du post est intéressant car j'ai également eu vent du cas de Thionville. Je vais sonder mon entourage pour connaitre le point de vue de mes concitoyens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Perso, j'ai perdu mes parents, et, en aucun cas je souhaite les condoleances de l'entreprise,

la vie privée restera ma vie privée, et la vie pro est totalement differente....

En revanche, la ou j'aurai la haine, c'est si la SNCF ne me soutenait pas en cas de coup dur PROFESSIONNEL de type agression ou autres....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout d'abord, mes condoléances à la personne qui a écrit ce mail.

Néanmoins, avec le recul, si je comprends que l'on soit déçu voir même choqué de ne recevoir aucune marque de compassion de l'entreprise, quelque chose me dérange un tout petit peu dans ce mail. S'il est en effet normal de mon point de vue de recevoir les condoléances de son supérieur direct, cela l'est déjà moins de la direction pour qui, surtout dans une grande entreprise, nous ne sommes personnellement rien; j'entends par là que seul des liens professionnels nous lient et que ce serait simplement de l'hypocrisie que de recevoir de "sincères condoléances" de la direction (par exemple du directeur général).

Ce qui me dérange un peu plus par contre, c'est que j'ai un peu l'impression que l'auteur du mail pense que, comme il a sacrifié une partie de sa vie privée et une partie même de la sécurité en transgressant la législation du travail, l'entreprise devrait lui en être redevable. Selon moi ce point de vue, si c'est bien celui-ci qui est exprimé, est faux. Sacrifier sa vie privé pour une entreprise, au delà de ce qui est prévu par le contrat d'embauche et les obligations qui y sont liées, ne rapporte que très rarement quelque chose, j'en ai des tas d'exemples dans ma famille; si tu en fais trop, c'est ton problème, il est très rare d'avoir une entreprise qui le prenne en compte. De plus, sacrifier un peu de légalité pour sauver une situation ne doit en aucun cas rapporter à son auteur la considération de l'entreprise; c'est un truc que l'on m'a toujours appris et pas que dans le milieu ferroviaire, si tu transgresses les règles et que cela fonctionne, tout le monde sera évidemment content mais personne ne s'en souviendra lorsque cela se passera mal, car on n'est pas sensé tolérer un élément border line, et tant mieux d'ailleurs.

Au final, j'ai un peu l'impression que cet agent, en dehors du drame qu'il est en train de vivre, s'imaginait qu'en ne respectant pas la législation pour sauver des trains et "aider" l'entreprise, allait reçevoir en retour une considération particulière du management, je suis plutôt heureux que cela ne soit pas le cas, car ce serait une forme d'encouragement.

Par contre, après, il est vrai qu'en cas de décès dans sa famille, une petite marque d'attention de son milieu professionnel peu faire du bien, mais là c'est de mon point de vue les supérieurs directs, qui sont les seuls à avoir un lien aussi ténu soit-il avec leurs subordonnés, qui sont sensés se manifester; pas la direction centrale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

En revanche, la ou j'aurai la haine, c'est si la SNCF ne me soutenait pas en cas de coup dur PROFESSIONNEL de type agression ou autres....

La mentalité de certains de nos managers ne me rends pas très optimiste sur ce sujet, hélas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Tout d'abord, mes condoléances à la personne qui a écrit ce mail.

Néanmoins, avec le recul, si je comprends que l'on soit déçu voir même choqué de ne recevoir aucune marque de compassion de l'entreprise, quelque chose me dérange un tout petit peu dans ce mail. S'il est en effet normal de mon point de vue de recevoir les condoléances de son supérieur direct, cela l'est déjà moins de la direction pour qui, surtout dans une grande entreprise, nous ne sommes personnellement rien; j'entends par là que seul des liens professionnels nous lient et que ce serait simplement de l'hypocrisie que de recevoir de "sincères condoléances" de la direction (par exemple du directeur général).

Ce qui me dérange un peu plus par contre, c'est que j'ai un peu l'impression que l'auteur du mail pense que, comme il a sacrifié une partie de sa vie privée et une partie même de la sécurité en transgressant la législation du travail, l'entreprise devrait lui en être redevable. Selon moi ce point de vue, si c'est bien celui-ci qui est exprimé, est faux. Sacrifier sa vie privé pour une entreprise, au delà de ce qui est prévu par le contrat d'embauche et les obligations qui y sont liées, ne rapporte que très rarement quelque chose, j'en ai des tas d'exemples dans ma famille; si tu en fais trop, c'est ton problème, il est très rare d'avoir une entreprise qui le prenne en compte. De plus, sacrifier un peu de légalité pour sauver une situation ne doit en aucun cas rapporter à son auteur la considération de l'entreprise; c'est un truc que l'on m'a toujours appris et pas que dans le milieu ferroviaire, si tu transgresses les règles et que cela fonctionne, tout le monde sera évidemment content mais personne ne s'en souviendra lorsque cela se passera mal, car on n'est pas sensé tolérer un élément border line, et tant mieux d'ailleurs.

Au final, j'ai un peu l'impression que cet agent, en dehors du drame qu'il est en train de vivre, s'imaginait qu'en ne respectant pas la législation pour sauver des trains et "aider" l'entreprise, allait reçevoir en retour une considération particulière du management, je suis plutôt heureux que cela ne soit pas le cas, car ce serait une forme d'encouragement.

Par contre, après, il est vrai qu'en cas de décès dans sa famille, une petite marque d'attention de son milieu professionnel peu faire du bien, mais là c'est de mon point de vue les supérieurs directs, qui sont les seuls à avoir un lien aussi ténu soit-il avec leurs subordonnés, qui sont sensés se manifester; pas la direction centrale.

okok

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

message reçu il y a quelques jours d'un collègue. je trouvais que cela ferait un sujet de débat interressant. j'ai effacé sa localisation géographique car ce n'est pas trés important.

bonne lecture.

Bonjour à tous,

En reponse a ce salarie D'Euro Cargo;Je lui exprime toutes mes condoleances pour son Pere;mais en ce qui concerne ses graves entorses a la reglementation du travail pour sauver des trains et son sacrifice sur sa vie privee visiblement il a rien compris ;Je ne doute pas que son entreprise lui exprimera ces plus tordues condoleances des qu'elle n'aura plus besoin de lui en le virant comme un malpropre en guise de profonde gratitude.

pour ceux qui ne me connaissent pas je suis conducteur à ------------------------------------------------------------- . J'envoie

ce message à tout ECR car je pense qu'il concerne tout le monde. J'ai récemment perdu mon père et j'ai donc

dû comme il se doit m'absenter quelques jours. Le jour du décès j'ai avisé la planification opérationnelle afin

de me faire remplacer car je n'étais pas en état d'assurer ma mission dans de bonnes conditions. J'ai aussi pris

soin d'aviser la planification pré-opérationnelle afin de définir la date de ma reprise de travail, ce qui ne posait

par ailleurs aucun soucis puisque j'étais en congés. J'ai de plus rempli ma demande de congés exceptionnels.

La question que je me pose est la suivante:

Qui aurais-je du prévenir pour recevoir des condoléances officielles de l'entreprise pour laquelle je sacrifie une

partie de ma vie privée depuis plus de trois ans?

Je n'ai de rancœur envers personne dans cette histoire car je suis persuadé qu'il s'agit encore d'un énième

problème de communication et que personne n'est au courant de ma situation. cependant je pense que ceci est

inadmissible et je souhaite profondément à mes collègues que cela ne se reproduise pas.

Sachez que ce métier est pour moi plus qu'un moyen de ramener de l'argent à la fin du mois et que j'ai par le

passé fait de grosses entorses à la règlementation du travail pour sauver des trains, j'ai également par le passé

sacrifié ma vie privée pour sauver des trains alors devant le peu de considération de l'entreprise à mon égard je ne

saurais vous dire de quoi sera fait l'avenir.

cordialement.

PS: je n'attends pas de réponse à ce mail mais seulement des actes et des engagements afin que ceci ne se reproduise pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

après avoir conversé avec cet agent il s'avère qu'il n'a reçu de condoléances de personne, supérieur direct compris!

c'est vrai que son message n'est pas clair, mais il n'a voulu nommer personne et c'est ce qu'il entendait par condoléances officielles.

c'est pour cette raison qu'il a envoyé ce mail à tous les salariés: que cela ne se reproduise pas le reste etait pour provoquer

Par contre, après, il est vrai qu'en cas de décès dans sa famille, une petite marque d'attention de son milieu professionnel peu faire du bien, mais là c'est de mon point de vue les supérieurs directs, qui sont les seuls à avoir un lien aussi ténu soit-il avec leurs subordonnés, qui sont sensés se manifester; pas la direction centrale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

.

que cela ne se reproduise pas le reste etait pour provoquer

Degré de provocation sans nul doute involontaire et justifié par ce douloureux événement....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La douleur qu'engendre la perte d'un très proche, d'un enfant, d'un parent, peut mener à beaucoup de choses. On est tellement... perdu, horrifié, secoué et dans la peine que l'on s'en prendrait au monde entier.

Mais l'entreprise dans laquelle on travaille n'a - à mon humble avis - pas grand chose à voir avec cela.

Je le dis d'autant plus sereinement que je garde (dans le cauchemar que cela pouvait être) le souvenir très fort d'avoir vu mon "n+1" (avec lequel je n'avais pas beaucoup d'affinités) s'avancer dans l'allée le jour de l'enterrement de ma mère : c'était un vrai choc car je ne l'avais absolument pas imaginé. Il ne venait pas en temps que "représentant de l'entreprise" (car celle-ci n'était pour rien dans le deuil qui me frappait) mais je pense en son nom personnel : je reconnais qu'il est beaucoup remonté dans mon estime.

Mais et/ou donc je maintiens ma position : au-delà des manifestations de sympathie qui peuvent arriver dans le milieu professionnel (les collègues de tous grades qui sauront ce qui vous arrive et s'exprimeront) je ne vois pas pourquoi on attendrait une déclaration "officielle" de la boîte qui vous emploie sur un deuil personnel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Dans ma vision psycho à 2 euros, aussi dite café du commerce, j'analyse cette réaction, si elle est bien réelle, (on est ds le virtuel..) comme celle de quelqu'un qui, suite à un choc profond, regarde les choses en face....

Se mentir dans la vie courante peut passer, tant que tout va bien dans le triptique amour boulot santé ( le même que celui des horoscopes...). Mais face aux evolutions de la société, les deux premiers critères sont assez malmenés, ce qui inmanquablement a des repercussions sur le troisième, que celà soit santé morale ou physique...

Pour la partie boulot, et notement l'aspect valorisation dans les "nouvelles EF" , là encore, les faits sont à dix mille lieues des discours attendus de la phase recrutement.

Les employés ont decouvert un monde totalement desorganisé où l'entière responsabilité de la circulation pratique des convois repose sur le bon vouloir à outrance de ces dits personnels.. Afin de motiver les troupes pour ce "combat" et amplement "bouffe energie", il faut des sacrés carottes que les directions sont bien incapables ou involontaires de faire suivre de faits...quand ce n'est pas, pour les pires EF, des decisions totalement irresponsables en matière de temps ou conditions de repos....voire encore de faire un pack "abrutis" pour tous ces agents qui commencent, à peine, à ouvrir leur gueule parce que ci ou ca ne va pas....

Alors, à l'occasion d'un gros evenement destabilisateur, où l'on peut peser le vrai poids des choses, le voile de compromission se dechire, laissant apparaitre la profonde deshumanisation de ce qui devait être une aventure humaine....

Si cette histoire est vraie, cet agent réalisera peut être les choses, ce monde, à temps...

Pour d'autres, ce sera beaucoup plus fort et mesquin, personne ne vera le coup venir, et il mettra fin à sa vie... Le danger est aussi là......R I P Alexandre

Fabrice

Modifié par Fabr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La douleur qu'engendre la perte d'un très proche, d'un enfant, d'un parent, peut mener à beaucoup de choses. On est tellement... perdu, horrifié, secoué et dans la peine que l'on s'en prendrait au monde entier.

Mais l'entreprise dans laquelle on travaille n'a - à mon humble avis - pas grand chose à voir avec cela.

Je le dis d'autant plus sereinement que je garde (dans le cauchemar que cela pouvait être) le souvenir très fort d'avoir vu mon "n+1" (avec lequel je n'avais pas beaucoup d'affinités) s'avancer dans l'allée le jour de l'enterrement de ma mère : c'était un vrai choc car je ne l'avais absolument pas imaginé. Il ne venait pas en temps que "représentant de l'entreprise" (car celle-ci n'était pour rien dans le deuil qui me frappait) mais je pense en son nom personnel : je reconnais qu'il est beaucoup remonté dans mon estime.

Mais et/ou donc je maintiens ma position : au-delà des manifestations de sympathie qui peuvent arriver dans le milieu professionnel (les collègues de tous grades qui sauront ce qui vous arrive et s'exprimeront) je ne vois pas pourquoi on attendrait une déclaration "officielle" de la boîte qui vous emploie sur un deuil personnel.

Je suis bien d'accord avec toi, parfois, juste une présence, un petit mot voir un sourire, cela peut suffir. Quand à envoyer un représentant de l'entreprise, je ne sais pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis, c'est mal exprimé. Je pense que personne n'a eu un mot gentil pour ce cheminot et cela doit s'ajouter à une certaine amertume professionnelle.

Donc tout ça se mélange un peu.

Condoléances et souhaitons lui du mieux.

Modifié par aldo500

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...