Jump to content
Sign in to follow this  
kerguel

Les assises du ferroviaire

Recommended Posts

"Unification SNCF/RFF : dangereux"

http://www.lefigaro....s-dangereux.php

Un article du Figaro, avec les commentaires qui vont avec...

"En France , sortir les charges de Réseau du bilan de la SNCF, a été une astuce des syndicats ( qui mènent les " politiques" par le bout du nez ) pour faire ressortir artificiellement des profits à la SNCF et obtenir des primes !"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

Le commentaire que tu fais ressortir n'est pas de l'article, mais bien d'un intervenant sur le site du Figaro....Ils ont le droit à leurs boulets, même si ce genre de réaction est plutôt trés tendance dans cette presse...

Pourquoi d'ailleurs réunifier un système sur le base de directives données, en l'etat actuel, par la haute Direction de la SNCF ??? omnubilée par son profit immédiat, et se "moquant" de l'avenir même du rail en France.

La FNAUT a aussi le droit de se tromper de temps à autre, le contexte ne peut être mis en parallèle avec l'Allemagne...

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

Redonner tout le pouvoir à la SNCF en lui confiant le pilotage du système ferroviaire (...) est dangereux car sa stratégie de régression actuelle répond à ses intérêts propres à court terme et non à ceux des clients du rail et de la collectivité

sur ce point, peut-on vraiment dire que la FNAUT a tort ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

sur ce point, peut-on vraiment dire que la FNAUT a tort ?

Certes la FNAUT n'a pas tout à fait tort sur ce point, mais en matière de "stratégie de régression pour ses intérêts propres", RFF n'est pas mal non plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 5121

sur ce point, peut-on vraiment dire que la FNAUT a tort ?

elle a tort en ce sens qu'une organisation d'usagers pourrait se permettre de contester la situation actuelle à un niveau autrement plus élevé. Au lieu d'entériner ET la séparation RFF/SNCF dont tout le monde connaît la nocivité ET la situation actuelle de la SNCF toute entière tournée vers sa destruction, elle ferait beaucoup mieux d'exiger la remise en ordre de tout ça et que l'Etat impose à une SNCF rénovée et démocratisée une politique au service du pays, des usagers et de l'environnement. Amen !

Edited by 5121

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je partage l'avis de Tram21, confier le pilotage de l'ensemble RFF/SNCF à la SNCF, c'est-à-dire à un ensemble de personnes qui (*) ont fait aller cette dernière dans le mur (au moins pour le fret SNCF) risque d'être une catastrophe en particulier pour les OFP et certaines EF

Si les OFP disparaissent, ce serait une illusion de penser que leur trafic sera repris par la SNCF/RAIL, au mieux il sera repris par la SNCF/ROUTE (GEODIS)

(*) par incompétence ou soumission machiavélique à des directives politiques prises en petit comité et non publiques ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

le pilotage de l'ensemble RFF/SNCF peut être confié à SNCF en toute tranquillité à condition que l'actionnaire principal soit clair sur la mission et la gestion de réseau ferré français et assume ses choix économiques.

Depuis la création de RFF, on nous a demandé de faire con et, avec un peu de recul, j'avoue que l'on a dépassé les objectifs en conneries, en multipliant inutilement les barrières freinant les synergies indispensables à une production ferroviaire quotidienne de masse et de qualité.

En appliquant les ordres de notre actionnaire majoritaire, on a réussi l'exploit de faire croire à la population qu'à par le TGV, le reste est trop cher (grâce à des modifications d'horaires inadaptés, quelquefois devant con fientiel pour réserver).

SI par hasard un soupçon d'intelligence spontanée permettait un espoir de "fin de RFF" déguisé, je n'ai aucun doute que les cheminots sauront remettre de l'ordre en peu d'années, à la condition que les anciens ayant connus les méthodes de travail du siècle de la vapeur soient écoutés. Et dépêchez-vous, beaucoup vont partir en retraite et les jeunes n'auront vécu que sous le jouc d'un séparation neutralisant les efforts productivités (par exemple, vitesse définitivement réduite après la fin de voies de travaux longs et couteux)

Edited by 2D2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 5121

confier le pilotage de l'ensemble RFF/SNCF à la SNCF, c'est-à-dire à un ensemble de personnes qui (*) ont fait aller cette dernière dans le mur (au moins pour le fret SNCF) risque d'être une catastrophe

m'enfin, il est trop difficile de s'imaginer qu'une telle réforme pourrait toucher AUSSI les dirigeants en place ET la politique menée par une SNCF rénovée ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que d’amalgame. La fin du fret aurait été encouragé par nos directeurs ? Ils ont été bien aidés dans ce cas par les politiques qui ont toujours soutenu la route, qui par ailleurs reste toujours entretenu par nos impôts, au contraire de la voie ferrée qui doit se "démerder pour être rentable". Une chose est certaine, le système actuel est malsain pour l'infra car les intérêts de RFF et de SNCF sont par trop divergents.

Après, à qui donner l'infra, un cadeau empoisonné de que j'en vois. RFF en voudrait bien mais ils ne sont pas prêts à l'assumer avec leurs effectifs et il n'y a aucune raison que la SNCF se sépare des siens.

Reste que certains s'inquiètent à juste de titre de revoir un système monopolisé à nouveau par la SNCF. C'est là que je pense que "Fer de France" va avoir son importance dans les mois qui viennent car ce consortium (dont la sncf et rff font évidemment partie) va avoir sont mot à dire sur la future organisation de la concurrence qui deviendra obligatoire dans 7 années.

Enfin, le temps que ça se décide, rendez-vous dans deux ans...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Que d’amalgame. La fin du fret aurait été encouragé par nos directeurs ?

Indirectement oui car les commerciaux n'avaient les outils performants pour se battre contre l'arrivée de la concurrence.

Même du temps de Toubol, l'informatique déjà vieillissante (Saf.) n'était plus au niveau qu'il devait être: on préférait aligner les locos Alsthom neuves que de sacrifier le prix de 3 locos pour une informatique puissante.

Les logiciels ferroviaires marchandises existaient aux USA et devenaient des armes redoutables quand on le combinait avec une cartographie ferroviaire européenne(le "google map" pré-historique).

Les allemands l'avaient compris, pensant que nous avions pris de l'avance comme pour le TGV, la resa obligatoire, etc.

Des échanges cordiaux avaient encore lieu vers 1997 dans le cadre de l'UIC.

Mais au moment de l'ouverture de la concurrence la guerre commerciale a commencé,les uns avec un minitel amélioré,les autres des cubes de ventes performants et face au client, en négociation dans son entreprise, cela ne pardonne pas.

Au fait, Calberson avait un outil informatique performant, comme par hasard, ce qui peut confirmer tes doutes.

G.Pepy alors à GL, la chapelle concurrente, a compris l'utilité d'un outil informatique puissant et performant et n'a jamais mégoté sur les nécessaires investissements qui rapportaient un max de blé, rendant le TGV la vache à lait de la sncf (sinon on aurait un remplissage à la DB, peu rentable).

Le plus amusant est que la leçon est oubliée et que la grande braderie (lilloise) commence.

Aie, aie (quoique, je serai en retraite :Smiley_03: )

Edited by 2D2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur l'aspect informatique/système d'information-commercialisation : nous (Sncf) avons quand même une réticence à "acheter sur étagère" qui m'a toujours dépassée....

(c'est hélas vrai dans d'autres activités : une capacité à réinventer l'eau tiède....)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur l'aspect informatique/système d'information-commercialisation : nous (Sncf) avons quand même une réticence à "acheter sur étagère" qui m'a toujours dépassée....

(c'est hélas vrai dans d'autres activités : une capacité à réinventer l'eau tiède....)

Si ça peut te rassurer, les collectivités territoriales ne sont pas non plus des exemples en la matière.....

Et puis faut bien faire bosser les DIT.....surtout pour reinventer l'eau tiéde en ayant l'art d'y parvenir via des usines à gaz....pour des résultats parfois bien piètres..... :Smiley_41: (sans parler des heures cerveaux consacrées à ladite usine à gaz...)!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Sur l'aspect informatique/système d'information-commercialisation : nous (Sncf) avons quand même une réticence à "acheter sur étagère" qui m'a toujours dépassée....

(c'est hélas vrai dans d'autres activités : une capacité à réinventer l'eau tiède....)

avec du recul, il semblerai que le passage en "bizutage" par la case "chef de quelque chose informatique", comme chef de projet, soit une condition pour faire carrière haut-cadre. On balance un néophyte dans la jungle des barbarismes en ique et le fouillis des contraintes métiers internes, bref, là où personne ne comprend rien, et au bout d'un projet, toujours à succès, on peut revenir en direction sur un poste plus "verbeux" et valorisant.

la dernière lettre d'info carrière en donne des exemples régulièrement (du bizutage, on les envoie en soute informatique se muscler les bras!).

Evidemment c'est incompatible avec l'achat sur étagère, d'un niveau trop terre à terre pour flatter un cv.

Imagine la réaction si jamais (cela n'arrivera pas) à un demande de renouvellement du logiciel horaire RIho, je conseille de ne pas se prendre la tête et perdre du temps, et d'acheter le logiciel DB ou SBB/CFF, focalisant le travail cheminot sur une parfaite exactitude et mise à jour des données internes?

L'avantage de l'eau tiède et de plaire à certain sans froisser forcement tout ayant un résultat meilleur qu'une eau trop froide.

On est trop riche pour jouer ainsi si on perd de vu queue n'est pas un jouet à délire marketing mais bien ce qui fait entrer le fric et fait vivre la boite.

Si cela bagaude, on se retrouve uniquement avec la clientèle captive (-30%?) et les fonds de tiroir seront vides.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Imagine la réaction si jamais (cela n'arrivera pas) à une demande de renouvellement du logiciel horaire RIho, je conseille [...] d'acheter le logiciel DB ou SBB/CFF, focalisant le travail cheminot sur une parfaite exactitude et mise à jour des données internes?

"Pas assez cher, mon fils" et "Ca ne marchera jamais", comme on dit chez Renault.

:Smiley_39:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super ! On a vu ce que le concept "Pas assez cher, mon fils" pouvait donner en Grèce...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 5121

<p>

Imagine la réaction si jamais (cela n'arrivera pas) à un demande de renouvellement du logiciel horaire RIho, je conseille de ne pas se prendre la tête et perdre du temps, et d'acheter le logiciel DB ou SBB/CFF, focalisant le travail cheminot sur une parfaite exactitude et mise à jour des données internes?

il y aurait pas mal à dire là-dessus. Pour beaucoup le pratiquer, j'en ai conclu que son seul avantage réel était de donner les arrivées/départs de trains dans une gare déterminée ... pour le reste, on pourrait remplir des pages avec les bêtises que ce logiciel peut raconter.

Edited by 5121

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

Sur l'aspect informatique/système d'information-commercialisation : nous (Sncf) avons quand même une réticence à "acheter sur étagère" qui m'a toujours dépassée....

(c'est hélas vrai dans d'autres activités : une capacité à réinventer l'eau tiède....)

les seuls engins moteurs achetés "sur étagère" ont été les BB 476000 Bombardier... qui ne roulent pas en France !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deutsch Bahn NETZ : un modèle pour RFF et la SNCF ...

Depuis les Assises du ferroviaire, la question du retour à une intégration Réseau ferré de France (RFF)/SNCF agite le monde des transports ...

A lire ici :

http://www.ifrap.org/Deutsch-Bahn-NETZ-un-modele-pour-RFF-et-la-SNCF,12800.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Deutsch Bahn NETZ : un modèle pour RFF et la SNCF ...

Depuis les Assises du ferroviaire, la question du retour à une intégration Réseau ferré de France (RFF)/SNCF agite le monde des transports ...

A lire ici :

http://www.ifrap.org/Deutsch-Bahn-NETZ-un-modele-pour-RFF-et-la-SNCF,12800.html

Non, c'est un hoax et un piratage de site Internet.

L'IFRAP est trop sectaire, bornée et surtout pas assez intelligente pour laisser écrire qu'il faut prendre l'exemple DB dont le modèle BEV

La BEV dépend du ministère des Transports et est, tout comme RFF en France, une structure de défaisance pour la dette ferroviaire. Elle reprend à sa création la dette des anciens chemins de fer estimée à 66 milliards de Deutschmarks (33 milliards d’euros).

Elle est aussi l’autorité de tutelle du personnel : à l’occasion de la réforme il est décidé que les nouveaux cheminots seront sous contrat privé et les anciens cheminots au statut de fonctionnaires seront "loués" à la DB. L’objectif est clairement de se rapprocher des conditions d’exploitation du privé.

Je pense que cet article est l'oeuvre d'un stagiaire sous-payé qui a voulu faire un bon coup tout en finesse car cette analyse ne casse pas le méchant cheminot aux avantages acquis insupportable pour l'Ifrap et en fin de compte reprend une analyse interne effectuée du temps de Gallois.

L'IFRAP n'est pas capable de raisonnement serein sur le ferroviaire français.

C'est un faux.

Edited by 2D2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, c'est un hoax et un piratage de site Internet.

L'IFRAP est trop sectaire, bornée et surtout pas assez intelligente pour laisser écrire qu'il faut prendre l'exemple DB dont le modèle BEV

La BEV dépend du ministère des Transports et est, tout comme RFF en France, une structure de défaisance pour la dette ferroviaire. Elle reprend à sa création la dette des anciens chemins de fer estimée à 66 milliards de Deutschmarks (33 milliards d’euros).

Elle est aussi l’autorité de tutelle du personnel : à l’occasion de la réforme il est décidé que les nouveaux cheminots seront sous contrat privé et les anciens cheminots au statut de fonctionnaires seront "loués" à la DB. L’objectif est clairement de se rapprocher des conditions d’exploitation du privé.

Je pense que cet article est l'oeuvre d'un stagiaire sous-payé qui a voulu faire un bon coup tout en finesse car cette analyse ne casse pas le méchant cheminot aux avantages acquis insupportable pour l'Ifrap et en fin de compte reprend une analyse interne effectuée du temps de Gallois.

L'IFRAP n'est pas capable de raisonnement serein sur le ferroviaire français.

C'est un faux.

Bonjour,

Après une recherche sur leur site officiel, j'ai bien retrouvé cet article ici :

http://www.ifrap.org/index.php?q=rff+sncf&page=google&cx=015227742588082060386%3Akhlrkspaab8&cof=FORID%3A10&ie=UTF-8&sa=

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 5121

Sur l'aspect informatique/système d'information-commercialisation : nous (Sncf) avons quand même une réticence à "acheter sur étagère" qui m'a toujours dépassée....

(c'est hélas vrai dans d'autres activités : une capacité à réinventer l'eau tiède....)

il faut se souvenir de l immense succès du logiciel Sabre d"American Airlines, devenu le célèbre Socrate. Marchant impeccablement (selon ses vendeurs) pour un nombre limité d escales, il a été noyé sous les milliers de points de correspondances du réseau SNCF

Edited by 5121

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

Le gouvernement devrait annoncer fin septembre ses grandes orientations pour la gouvernance et le cadre social du secteur ferroviaire. Une loi sera votée l'an prochain.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0202234462896-le-gouvernement-prepare-une-reforme-du-rail-pour-2013-356368.php?xtor=AL-4003-[Choix_de_la_redaction]-[le_gouverneme

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le temps de discuter et tout, çà va prendre des mois... ça va nous ammenez gentilment en 2014/2015, la crise passant par là l'harmonisation des régles sociales par la haut va se transformer en harmonisation des règles sociale par le bas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...