Jump to content
Sign in to follow this  
Dom Le Trappeur

"Balade à TANGER"... Pôle éthique ou Police Politique ? Pathétique !

Recommended Posts

Oui il y était bien , pour la tablette je sais pas !

La tablette n'étais pas "offerte" mais a 135€ pour les 600 premiers !

Peux-tu nous préciser tes sources ?

Si on parle du ou des mêmes et si on lit le texte au dessus de ton post ... Le CA de la SNCFse serait déroulé à Tanger ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peux-tu nous préciser tes sources ?

De la direction du FRET . ( CRL COOL pourra confirmer )

Share this post


Link to post
Share on other sites

La tablette n'étais pas "offerte" mais a 135€ pour les 600 premiers !

Baisse des prix ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette sortie hors frontières, durant 4 jours, à grand frais, ne sera donc pas critiquée par l'organisation syndicale sous entendue dans tes propos.

Dom' tout se perd koiquesse . Didier Le Reste "Au secours"

On aura tout vu...

Même la gauche au Sénat !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tanger est une destination courue ces jours-ci.

http://www.lemonde.f...283_823448.html

Sarkozy lance le TGV "made in France" au Maroc

LEMONDE.FR avec AFP | 29.09.11 | 19h52

Nicolas Sarkozy a donné jeudi 29 septembre au Maroc le coup d'envoi des grands travaux du premier train à grande vitesse du continent africain avec le roi Mohammed VI, auquel il a renouvelé le soutien politique de la France, en pleine effervescence des printemps arabes. Malmené par la défaite historique de son camp aux élections sénatoriales et les "affaires" politico-judiciaires, le président français s'est offert un répit de quelques heures sous le soleil de Tanger, au nord du Maroc, pour y célébrer un succès devenu rare, celui du TGV "made in France" à l'étranger.La ligne permettra, en principe fin 2015, de relier à 320 km/h Tanger à Casablanca, plus au sud, via la capitale, Rabat. "Le transport ferroviaire est en plein boom dans notre pays, on est passés de 13 millions de passagers transportés en 2003 à 34 millions cette année", s'est réjoui le directeur général des chemins de fer marocains, Rabie Khlie, qui ajoute que "l'arrivée du TGV est nécessaire et logique".

"DE L'EMPLOI POUR LES FRANÇAIS"

La facture de ce premier TGV arabe est évaluée à 1,8 milliard d'euros, auquel doivent s'ajouter tous les coûts des infrastructures associées. La moitié sera financée par la France elle-même, qui a accordé au Maroc un prêt de 920 millions à des conditions très avantageuses. Le reste du coût sera supportée pour un quart par des pays "amis", comme l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis ou le Koweït, et le dernier quart par le Maroc lui-même. Un investissement "raisonnable", a précisé le ministre des transports marocain, Karim Rhellab, en réponse à ceux qui, dans son pays, jugent ce TGV "high-tech" inutile et coûteux.

De son côté, Nicolas Sarkozy n'a pas manqué l'occasion, à sept mois d'une échéance présidentielle qui s'annonce délicate pour lui, d'insister sur les retombées positives "nationales" de ce contrat. Le groupe Alstom a vendu 14 de ses rames TGV au Maroc pour 400 millions d'euros. "Les Français doivent savoir que ce TGV marocain, c'est de l'emploi pour les Français (...) c'est des milliers d'heures de travail pour les ouvriers français", a-t-il souligné devant la presse.

"LE MAROC SE MODERNISE SOUS L'IMPULSION DU ROI"

Comme attendu, le président a profité de son séjour à Tanger pour renouveler son soutien aux réformes politiques engagées par le souverain chérifien, que Paris juge"aussi significatives" que les révoltes qui ont balayé les régimes voisins de Tunisie, d'Egypte ou de Libye. "Le Maroc se modernise sous l'impulsion du roi", s'est réjoui Nicolas Sarkozy à l'issue d'un entretien et d'un déjeuner avec lui.

Mohammed VI a fait adopter par référendum en juillet, à plus de 98 %, des amendements constitutionnels qui renforcent le rôle du premier ministre. Mais ce changement ne fait pas l'unanimité au Maroc, où le Mouvement du 20 février continue d'exiger des changements plus profonds à quelques semaines d'un scrutin législatif prévu pour le 25 novembre.

Edited by Cyril83

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tanger est une destination courue ces jours-ci.

http://www.lemonde.f...283_823448.html

On ne nous dit pas tout : Pourquoi le TGV marocain fait polémique

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/pourquoi-le-tgv-marocain-fait-polemique_263425.html

Pourquoi le TGV marocain fait polémique

Reçu par Mohammed VI pour le lancement du TGV Tanger-Casablanca, Nicolas Sarkozy s'est heurté aux critiques de nombreux Marocains. Le projet est jugé inutile, opaque et beaucoup trop coûteux.

Il ne pouvait manquer ça ! Ce jeudi, Nicolas Sarkozy s'est rendu au Maroc pour le lancement des travaux du premier TGV sur le continent africain et dans le monde arabe. C'est le français Alstom qui a remporté le contrat en 2007. Aujourd'hui, le président a donc fait une visite éclair à Tanger, pour le coup d'envoi de la ligne Tanger-Casablanca. Ce chantier devrait permettre l'entrée en service en 2015 d'un train pouvant aller jusqu'à 320km/h, et réduisant ainsi le temps de parcours entre les deux villes de 4h45 à 2h10.

Au total le chantier est estimé à 3 milliards d'euros par le Maroc. Alstom, qui a vendu 14 rames AGV, devrait empocher 400 millions d'euros. Une bonne nouvelle pour l'entreprise, qui jusque-là n'a réussi à vendre cette technologie qu'en Espagne, en Corée du Sud et en Italie. L'entreprise a également décroché avec la SNCF les contrats d'exploitation et de maintenance du TGV marocain.

Un montant qui fait polémique

Si à Paris on se félicite de ce contrat, côté marocain, le projet est loin de faire l'unanimité. Nombre de blogueurs, d'économistes ou encore de politiques se sont relayés ces derniers jours sur le web pour protester contre ce chantier jugé opaque et extrêmement coûteux. "Ce TGV est un scandale dans les conditions actuelles du Maroc", s'est indigné l'économiste Fouad Abdelmouni. Pour l'homme d'affaires casablancais Karim Tazi, le projet a été "approuvé et octroyé dans un manque de transparence total".

Le prix initial a été revu plusieurs fois à la hausse, et le chantier a surtout été attribué sans appel d'offre. L'Allemagne, qui n'a pas apprécié l'exclusivité du contrat au profit de la France avait même posé son veto pour empêcher le prêt de la Banque européenne d'investissements. Finalement, neuf cent vingt millions d'euros seront débloqués par la France sous forme de prêt. Le reste du financement sera couvert par des pays "amis" tels que l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis ou encore le Koweit. Quant à l'Etat marocain, il devrait mettre aussi la main à la pâte, en apportant quelque 400 millions d'euros.

Une opportunité en débat

Derrière ces histoires de financement, c'est la question de l'utilité même de la ligne qui se pose. "Il n'est pas du tout prouvé que le Maroc ait besoin d'un tel projet", s'indigne encore l'économiste Fouad Abdelmouni. Le TGV coûte cher, et pour nombre d'observateurs, les Marocains n'auront pas les moyens financiers de se payer le billet. Comme le rappelle le site Yabiladi, l'une des principales raisons de l'échec du tramway de Rabat a été le prix inadapté du ticket.

Par ailleurs, des interrogations se font jour sur la nécessité d'une LGV alors même que les lignes Marrakech-Agadir ou encore Essaouira-Safi sont inexistantes, ou encore qu'aucune autoroute n'existe entre Fez et Tanger. Surtout, pour certains, le Maroc devrait plutôt s'attaquer à l'analphabétisme, qui touche un tiers de la population, le pouvoir d'achat jugé trop faible, le chômage ou encore la pauvreté...

D'autant plus en cette période de crise. "Vous l'aurez compris, monsieur Sarkozy, ce TGV qui vous a été offert coûte très cher, c'est une folie financière, surtout pour un pays comme le Maroc. Il engage les finances publiques marocaines dans des prêts faramineux que vous-même vous aurez qualifiés d'aberration en ces temps de crises financière, économique et sociale", s'insurge notamment le blogueur Larbi dans une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy. Même l'ancien ministre des finances, Mohamed Berrada, connu pour ne pas être un opposant aux stratégies gouvernementales, a admis dans la presse " qu'on aurait pu utiliser cet argent pour créer de l'emploi ".

Coup de pression Elyséen ?

Pour les détracteurs de ce " caprice royal ", le TGV marocain pourrait aussi être le résultat d'un coup de pression de Nicolas Sarkozy. A l'annonce du contrat, certains d'entres-eux y avaient vu une compensation pour la perte par la France d'un contrat de fourniture d'avions à l'armée de l'air marocaine, qui venait de préférer le F16 américain aux Rafale de Dassault Aviation. Une analyse vivement démentie par l'Elysée.

Quoi qu'il en soit, ces travaux symbolisent a minima l'excellence des relations commerciales qu'entretiennent la France et le Maroc. L'Hexagone est en effet le premier partenaire économique du Maroc, fournissant 15% des importations d'un pays qui connaît une croissance moyenne de 4,5% à 5% depuis 10 ans, et absorbant 21,5% de ses exportations. Plus de 750 filiales d'entreprises françaises sont ainsi installées dans le royaume, ce qui fait de la France le principal employeur étranger du Maroc avec 100.000 employés sur place. Dans ces conditions, mieux vaut ne pas froisser la susceptibilité élyséenne..

Share this post


Link to post
Share on other sites

dans son discours de clôture pépy raconte une anecdote ; un garde de cap canaveral veut "envoyer un américain sur la lune", s'en suit une évocation des objectifs que les cheminots doivent se fixer . . . envoyer pépy sur la lune....?

les d e t sont chargés de faire un compte rendu de la rencontre avec leur mots...

dépenser tout cette argent pour ça !

L'envoyer sur la Lune c'est un peu distant et depuis les missions Apollo ont a suffisement poluees notre satellite naturel ;mais en le mettant simplement en orbite il a pas fini de tourner!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'envoyer sur la Lune c'est un peu distant et depuis les missions Apollo ont a suffisement poluees notre satellite naturel ;mais en le mettant simplement en orbite il a pas fini de tourner!!

Ouai mais ils finissent toujours par retomber... et va savoir sur qui ils vont se ramasser...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu bosse pour une entreorise, ce n'est pas TOn entreprise .Ton patron est en droit d'exiger de la discretion sur ce qui si passe et surtout de ne pas sortir d'informations .

Je donne juste un avis prudent ,si cela peut eviter des emmerdes tant mieux !Si tu assume les risue fait tes affaires comme tu le sent .

Un patron doit aussi respecter l'éthique. Il n'est pas au-dessus de tout...

La vulgarité, ça ne s'improvise pas. On est vulgaire, on naît vulgaire. C'est une infirmité de l'âme.

Guy Bedos]

Voici un exemple d'un directeur de région qui a déjà perdu son sang-froid lors d'un comité en Préfecture en juillet ou le Préfet l'avait calmé.

Il a récidivé le 29 septembre dernier lors d'un CER

CR du CER du 29 septembre 2011.doc

Edited by Jeff2CY

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

Un patron doit aussi respecter l'éthique. Il n'est pas au-dessus de tout...

La vulgarité, ça ne s'improvise pas. On est vulgaire, on naît vulgaire. C'est une infirmité de l'âme.

Guy Bedos]

Voici un exemple d'un directeur de région qui a déjà perdu son sang-froid lors d'un comité en Préfecture en juillet ou le Préfet l'avait calmé.

Il a récidivé le 29 septembre dernier lors d'un CER

Sans nul doute, un peu plus de tensions, sur un secteur en proie à des chamboulements importants....

On parle quelquefois de phrases choquantes sorties de leur contexte, l'ambiance d'une réunion particulierement houleuse peut aussi faire partie du contexte.....

Les Syndicats attendent de la "hauteur "de la part de la Direction, en phases de discussion, celà faisait partie des traditions, tout comme certains propos "hors contrôles" de la base....

Que ces "positions" evoluent vers une pugnacité plus evidente, Poutiniesque (???), me semble un constat... n'as t'on pas vu, bien plus haut, le Premier Représentant de l'Etat, pris à parti, exprimer des propos trés crus à l'encontre de certains...

Face à celà, ce management "debridé", la partie humaine y gagne t'elle ??? en elevation, surement pas !!! en efficacité, guére plus... Mais c'est l' ambiance du moment, et du Rien à Foutre général...( et quand je dis celà, j'inclus evidement les differentes parties en présence, croyant difficilement, en matière de tractations diverses aux postures de "chevaliers blancs.." )

Fabrice

Edited by Fabr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...