Jump to content
Sign in to follow this  
Guest necroshine

FGV : Faillite a grande vitesse

Recommended Posts

http://www.lesechos....fous-234410.php

Le TGV les a rendus fous

Le propos. Réussite technique, le TGV a bouleversé le paysage ferroviaire français, au détriment de la majorité des usagers de la SNCF et des finances publiques. Le réveil risque d'être douloureux, tant pour les cheminots que pour les hommes politiques.

L'intérêt. Cette chronique de l'actualité ferroviaire des dernières années n'est pas triste. Elle serait même cocasse si elle ne mettait pas en évidence la gravité de la situation du transport ferroviaire en France et l'aveuglement de cheminots refusant toute évolution. On peut les comprendre. Les gouvernements n'ont jamais soutenu les dirigeants, voir les ministres qui ont tenté de réformer l'institution SNCF. Drogués au TGV, ivres de vitesse, tous ont préféré inaugurer de nouvelles lignes et fêter la réussite de la technique française. Seulement le système ferroviaire est aujourd'hui paralysé par la dette de 30 milliards de RFF, que les projets de lignes nouvelles risquent de faire exploser à 80 milliards. Cela, au détriment du coeur de métier de la SNCF. Car le TGV ne transporte que 300.000 voyageurs par jour sur les 5 millions qui empruntent quotidiennement les trains de la SNCF. L'analyse de notre confrère Marc Fressoz rejoint donc celle de quelques rares parlementaires : il est grand temps de renverser la vapeur et de remettre la SNCF sur les rails. Une évidence que certains cadres supérieurs de l'entreprise résumaient déjà ainsi il y a quinze ans : « La différence qu'il y a entre un ingénieur et un train, c'est que quand il déraille un train s'arrête. » A lire Marc Fressoz, cela s'applique aussi aux élus et à la tutelle de la SNCF.

La citation. « A l'instar de la Bresse avec ses poulets, de Cambrai avec ses bêtises, l'univers des chemins de fer français possède sa spécialité, sa propre inflation [...] systématiquement supérieure à l'inflation normale ».

Le plus attristant dans l'histoire est que le jour de la fête des 30 ans du TGV à PLY, les JT ont parlé 30 secondes de la fête et 2 minutes des désavantages du TGV avec comme référence.... ce livre! revoltages revoltages revoltageskoiquessebeurk lapleunicheuse

Edited by AnMo

Share this post


Link to post
Share on other sites

De ce pays ..??? Es tu certain de cette limitation geographique ??? les projets sont plutôt Européens....

Fabrice

Le TGV a apporté ce qui a toujours fait défaut chez le français, de la mobilité.

Si aujoiurd'hui nous parlons d'ouverture à l'échelle européene on ne peut pas nier toutes les avancées qu'à apporter la LGV.

Le TGV a désenclavé de nombreuses villes de province et unififé le marché français.

"Si la grande aventure du chemin de fer appartient au passé, notre dépendance à l’égard du train est toujours d’actualité. "

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 5121

pour situer le "mal" qu'a fait le TGV à la SNCF, il n'y a qu'à voir le nombre impressionnant de films qui se passent en gare ou dans un train (pas seulement TGV d'ailleurs). Aéroports et avions ont perdu de leur superbe, les Français ont retrouvé le chemin des gares :Smiley_31:

Edited by 5121

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toutes façons sans contester le succes du TGV, technique tout d'abord et economique sur des relations pertinentes tel l'axe Lille Marseille , relier les quatres plus grandes villes de France en 4 ou 5 heures,on peut neanmoins s'interroger sur certains autres projets Poitier Limoges par exemple je reviens a l'epoque du TGV Vendée un truc ridicule pour faire plaisir au Viconte De Villier,Ce que je conteste, c'est au travers, du Tgv l'image que la SNCF c'est donnees et la politique commerciale quelle a suivie depuis des annees, son regard elitiste envers sa clientelle denigrant les usagers du quotidien ,j'ai l'impression quelle c'est prise pour une prestigieuse compagnie aerienne, la desillusion ne fait que commencer!J'ai toujours penser qu'il etait imposible de pereniser et d'entretenir un reseau et une compagnie ferroviaire en ne faisant reposer les recettes que sur la seule activité voyageur, qu'elle soit a grande ou petite vitesse, depuis son origine ce qui a fait tourner le chemin de fer en France, en Europe, aux Etats Unis ,c'est le fret et pas autre chose c'est la et pas ailleur que ce trouve l'argent pour payer les sillons, les emplois pour les agents ,Comment voulez vous payer avec 20 ou 30 Tgv fussent t'ils pleins a craquer l'entretien de lignes classiques,d'autant que le prix de ces sillons ne cesse d'augmenter au point qu'ils vont finir par absorber le chiffre d'affaire generé par le dit TGV. Je prends par exemple la rive droite du Rhone avec ces quatres malheureux pataches qui se battent en duel,je l'ai connue entre Nimes ,Miramas et Lyon ou il etait impossible de rouler en projecteurs la nuit tant on croissait de trains.Combien de trains aujourd'hui sur la Bresse ou sur Limoges St Jory? Combien de trains sur Woippy ?J'arrete la mon tour de France;C'est d'une remise a plat generale dont nous avons besoins tant Fret que voyageurs classique et surtout Tgv car ce modele economique qui a fait soit disant nos choux gras est en train de mourrir ,le mode de consomation des Français evolue et ne va pas vers de l'ellitisme,ce qui a fait illusion il y a 20 ans est terminé! Les consomateurs avec leur pouvoir d'achat en Berne comme ma clé recherchent des petits prix de la clarté tarifaire,et seront de moins en moins regardants sur les temps de parcours,Croyez vous qu'une famille de quatre personnes va depenser 500 ou 700 euros dans un Paris Marseille en tgv prems pour ne mettre que 3 neures? Non il prend son scenic diesel et l'autoroute meme si il lui faut 10 heures pour faire le trajet ;cela etant un exemple comme tant d'autre prenez le teoz eco Toulouse Paris , vous contaterez son succes ce n'est pas par hasard mais cla correspond aux attentes d'une clientelle que la SNCF a mise de coté depuis des années et qui se jettera dans les bras de la concurence car celle ci sera low cost ou ne sera pas!allez je ne monopolise pas d'avantage le forum.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toutes façons sans contester le succes du TGV, technique tout d'abord et economique sur des relations pertinentes tel l'axe Lille Marseille , relier les quatres plus grandes villes de France en 4 ou 5 heures,on peut neanmoins s'interroger sur certains autres projets Poitier Limoges par exemple je reviens a l'epoque du TGV Vendée un truc ridicule pour faire plaisir au Viconte De Villier,

Ce que je conteste, c'est au travers, du Tgv l'image que la SNCF c'est donnees et la politique commerciale quelle a suivie depuis des annees, son regard elitiste envers sa clientelle denigrant les usagers du quotidien ,j'ai l'impression quelle c'est prise pour une prestigieuse compagnie aerienne, la desillusion ne fait que commencer!

J'ai toujours penser qu'il etait imposible de pereniser et d'entretenir un reseau et une compagnie ferroviaire en ne faisant reposer les recettes que sur la seule activité voyageur, qu'elle soit a grande ou petite vitesse, depuis son origine ce qui a fait tourner le chemin de fer en France, en Europe, aux Etats Unis ,c'est le fret et pas autre chose c'est la et pas ailleur que ce trouve l'argent pour payer les sillons, les emplois pour les agents ,Comment voulez vous payer avec 20 ou 30 Tgv fussent t'ils pleins a craquer l'entretien de lignes classiques,d'autant que le prix de ces sillons ne cesse d'augmenter au point qu'ils vont finir par absorber le chiffre d'affaire generé par le dit TGV.

Je prends par exemple la rive droite du Rhone avec ces quatres malheureux pataches qui se battent en duel,je l'ai connue entre Nimes ,Miramas et Lyon ou il etait impossible de rouler en projecteurs la nuit tant on croissait de trains.Combien de trains aujourd'hui sur la Bresse ou sur Limoges St Jory? Combien de trains sur Woippy ?J'arrete la mon tour de France;C'est d'une remise a plat generale dont nous avons besoins tant Fret que voyageurs classique et surtout Tgv car ce modele economique qui a fait soit disant nos choux gras est en train de mourrir ,le mode de consomation des Français evolue et ne va pas vers de l'ellitisme,ce qui a fait illusion il y a 20 ans est terminé!

Les consomateurs avec leur pouvoir d'achat en Berne comme ma clé recherchent des petits prix de la clarté tarifaire,et seront de moins en moins regardants sur les temps de parcours,Croyez vous qu'une famille de quatre personnes va depenser 500 ou 700 euros dans un Paris Marseille en tgv prems pour ne mettre que 3 neures? Non il prend son scenic diesel et l'autoroute meme si il lui faut 10 heures pour faire le trajet ;cela etant un exemple comme tant d'autre prenez le teoz eco Toulouse Paris , vous contaterez son succes ce n'est pas par hasard mais cla correspond aux attentes d'une clientelle que la SNCF a mise de coté depuis des années et qui se jettera dans les bras de la concurence car celle ci sera low cost ou ne sera pas!

allez je ne monopolise pas d'avantage le forum.

Edited by Roukmoute

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

il est expressément interdit de critiquer SAINTE SNCF, son pape, ses cardinaux, ses évêques, etc., et ses dogmes !

tout contrevenant devra subir la Sainte Ire Sacrée des Gardiens du Temple !

hors de SAINTE SNCF, point de salut !

mécréant, va... ;-)

Est-ce si parfait dans les petites structures ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Paris - Lyon, c'est la ligne typique de ce qui marche en ferroviaire GV en France; l'équivalent de Tokyo - Osaka eu égard aux potentialités de trafic, et en rappelant que Lyon-Satolas-Saint-EX, n'a été connecté à un réseau de TC en site propre que très récemment, et à un prix pas franchement modique, rapporté au prix Prem's du TGV, ce qui n'a toutefois pas du effacer l'avantage net du TGV en temps de parcours, par rapport à un Lyon-Satolas - Orly ou Roissy avec rabattement.

Je plussoie: il y a peu, un spécialiste du transport ferroviaire américain (si! si! il y en a et des bons), analysant les perspectives de la GV aux US, constatait qu'il n'y avait que deux LGV rentables dans le monde: Paris - Lyon et Tokyo -Osaka

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 5121

Je plussoie: il y a peu, un spécialiste du transport ferroviaire américain (si! si! il y en a et des bons), analysant les perspectives de la GV aux US, constatait qu'il n'y avait que deux LGV rentables dans le monde: Paris - Lyon et Tokyo -Osaka

à voir ce qui déboule à Avignon, Aix et Marseille, je crois qu'il n'y a plus seulement Paris-Lyon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

<p>

Comme si le coeur de métier de la SNCF n'était pas de transporter des centaines de millions de voyageurs vite et bien, que ce soit en TGV ou en banlieue. Comme si l'un s'opposait absolument à l'autre.

Ceci correspond quasi mot pour mot à une affirmation de Le Floch Prigent, en son temps, ce qui ne surprendra pas de la part d'un participant à ce forum. Je note cependant que nous ne devons pas nous étonner que le fret, qui est la seule activité ferroviaire qui rapporte de l'argent dans de nombreux pays, soit à la ramasse chez nous: il passera toujours après les voyageurs. C'est un choix stratégique parfaitement défendable, mais il faut être conscient des conséquences et être prêt à les accepter.

</p><p>P.S. J'ai répondu sans avoir encore lu le message d'Andre à 16h45. Je suis évidemment d'accord avec lui.</p>

Edited by Brayaud

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

Est-ce si parfait dans les petites structures ???

absolument !! :cool:

plus sérieusement, le fait de tout miser sur le TGV pour le développement du trafic voyageur, au détriment des autres filons (TET, TER, Transilien, trains de nuit, etc.), mériterait d'être discuté ! nonmais

j'attends d'avoir lu ce livre pour y voir plus clair...

Share this post


Link to post
Share on other sites

<p>

Ceci correspond quasi mot pour mot à une affirmation de Le Floch Prigent, en son temps, ce qui ne surprendra pas de la part d'un participant à ce forum. Je note cependant que nous ne devons pas nous étonner que le fret, qui est la seule activité ferroviaire qui rapporte de l'argent dans de nombreux pays, soit à la ramasse chez nous: il passera toujours après les voyageurs. C'est un choix stratégique parfaitement défendable, mais il faut être conscient des conséquences et être prêt à les accepter.

</p><p>P.S. J'ai répondu sans avoir encore lu le message d'Andre à 16h45. Je suis évidemment d'accord avec lui.</p>

Les choix strategiques qui conduisent a la defaite me semblent peu defendables car ceux qui auront faits ces mauvais choix ne seront pas ceux qui payerons les consequenses .En matiere ferroviaire depuis 30 ans nos dirigeants economiques et politiques de gauche ou de droite se sont plantés sur tout ,sur les besoins des clients du fret, sur les attentes des voyageurs; sur les grands volets economiques; sur la strategie du futur ils ont tout faux!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je suis d'accord sur le fond de cet ouvrage (avoir tout misé sur les LGV

et en oubliant un peu le reste)on le constate tous les jours avec l'état global

du réseau non LGV, le probleme du ferroviaire Francais est surement plus global

que cette reduction aux couts, certes dement du fleuron a 300 km / h.

Mais pour bien savoir ce que dit ce livre je viens de le commander pour le lire

Il a au moins le mérite de poser la question, et de mettre le doigt la ou ca fait

un peu mal a l'industrie ferroviaire Francaise, que depuis toujours, je trouve trop

"consanguine".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les choix strategiques qui conduisent a la defaite me semblent peu defendables car ceux qui auront faits ces mauvais choix ne seront pas ceux qui payerons les consequenses .En matiere ferroviaire depuis 30 ans nos dirigeants economiques et politiques de gauche ou de droite se sont plantés sur tout ,sur les besoins des clients du fret, sur les attentes des voyageurs; sur les grands volets economiques; sur la strategie du futur ils ont tout faux!

Eh bien nous dirons qu'heureusement que la régionalisation est passée par là et que les Régions ont su prendre le train en marche.

Car.... quelqu'un veut parler du TER ??? De ces millions (!) de gens qui brusquement prennent le train quand c'est la Région qui décide des horaires, investit dans le matériel et essaye de faire au mieux pour le plus grand nombre ! Alors "les dirigeants économiques et politiques" savent parfois aussi mouiller la chemise.

(marre de n'entendre que du négatif quand il y a des choses qui vont pas si mal)

Share this post


Link to post
Share on other sites

il faut aussi que je me procure ce livre .

je me doute que certains propos me déplairont.

Mais certaines critiques sont parfois salutaires.

certes dans cette faillite du ferroviaire français, personne n'est blanc (politiques, dirigeants SNCF, syndicats dont je fais parti, cheminots et clients/usagers).

Mais je considère quand même nos dirigeants politiques comme principaux responsables de cette situation. Nos dirigeants ont toujours été nommés par nos politiques et ont toujours obéi à leurs ordres.

n'oublions pas non plus que la SNCF c'est comme EdF de Foot: tout le monde à son avis dessus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh bien nous dirons qu'heureusement que la régionalisation est passée par là et que les Régions ont su prendre le train en marche.

Car.... quelqu'un veut parler du TER ??? De ces millions (!) de gens qui brusquement prennent le train quand c'est la Région qui décide des horaires, investit dans le matériel et essaye de faire au mieux pour le plus grand nombre ! Alors "les dirigeants économiques et politiques" savent parfois aussi mouiller la chemise.

(marre de n'entendre que du négatif quand il y a des choses qui vont pas si mal)

J'en parle des TER dans mon post de 15 h 13 et je pose meme une question,que serait t'il advenu des ter si on avait laisse faire la sncf et bien c'est simple ;Il n'y en aurait plus!

Depuis 25 ans j'ecoute les discours de nos dirigeants a l'epoque au sujet des omnibus et express aujourd'hui les TER;c'est pas rentable! les français prennent leurs voitures pour aller travailler!Ca bloque le trafic et gene les trains de marchandises,etc;...il faut les supprimer!!

Sur le fret par exemple les autoroutes ferroviaires c'est une connerie! citation!on trimballe plus de tare que de marchandise! ca ne marchera jamais ,les wagons sont trops lourds il vont user les rails,un camion c'est fait pour rouler sur la route!etc...

Aujourdhui l'autoroute ferroviaire modalhor est pleine a craquer entre le Luxembourg et Perpignan

Je te passe le reste j'en aurai pour toute la nuit mais si tout n'est pas negatif moi je cherche toujour le positif mais depuis 1983 et la mise en place des premiers contrats de plan et les saignées que la sncf a subie rien ne va plus certe tu as raison la regionalisation née d'un rapport redigé par un senateur de droite mais portée par la gauche et les majorités regionales est un succes, menacé d'ailleur a l'heure actuelle par les liberaux !

Pour conclure que te dire d'autre si ce n'est au vu des resultats si il reste encore quelque chose de debout c'est grace au conflit de Decembre 1995 ou l'on est arrivés a refroidir leurs ardeurs ne l'oublions pas car ce qui se passe aujourd'hui sans notre lutte se serai produit deja il y a quinze ans car en 1995 au vu des dispositions prevues par le gouvernement de l'epoque ,je t'assure que ce soir la SNCF n'existerai plus!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

La France a construit une cinquantaine de km de LN par an en l'espace de 36 ans (1975-2011). Son réseau de LGV représente même pas le cinquième du réseau autoroutier et 2x2 voies réalisé en à peine 10 de plus (11 ou 12000 km, de mémoire). Le discours démagogique et dans l'air du temps sur le "tout TGV" qu'a fini par faire sien notre président (de l'EPIC) est plus que contestable factuellement et historiquement. On en a discuté des heures et j'ai rempli des pages de forum (sur d'autre plus qu'ici il est vrai) pour montrer le contraire.

La critique est chose normale en démocratie mais je rejoins les remarques faites ici concernant l'impact de telles attaques, qui seront forcément reprises, déformées et utilisées à des fins pas vraiment favorables au mode ferroviaire. Tram, je ne comprends pas ton sous-entendu sur Paris-Lyon. C'est objectivement un axe sur lequel l'augmentation de capacité était nécessaire et le choix d'un nouveau "concept" de transport ferroviaire de voyageurs tout à fait adapté. Heureusement que nous avons eu quelques dirigeants éclairés, dont l'équipe qui a porté le projet C03 face à des gouvernants, hauts-fonctionnaires et élus plus que sceptiques (l'avenir était à l'avion et aux modes "innovants"...) . Quant à la LGV Nord, ça reste un projet utile à la collectivité et au rail, qu'il ait plombé les comptes de la SNCF est une manière de voir le problème, réductrice car on amalgame le sujet du financement avec l'intérêt intrinsèque d'un projet, notamment sur le plan socio-économique.

Le ferroviaire a souvert de sous-investissement chronique depuis l'après guerre, en France. Trouver dans le TGV une victime expiatoire est vraiment un mauvais procès à lui faire. Qu'on soit critique sur la poursuite de la construction du réseau GV, en grande partie du fait des coûts devenus déraisonnables (pourquoi une telle dérive ? tout le monde ou presque est muet sur ce sujet !), là c'est autre chose et il y aurait beaucoup à dire. La chute dans les niveaux annuels de régénération du réseau classique a débuté en 1983, sous un gouvernement socialiste. La seconde chute, cette fois à un niveau vraiment dramatique, est intervenue après 1995 et la montée en puissance de RFF, alors désargenté (les péages étaient à un niveau faible pour permettre le rétablissement de la SNCF). Puis il y eut la reprise forte récente... sauf qu'on ne sait plus travailler intelligemment sur le réseau, i.e. sans massacrer les circulations commerciales qui sont sa raison d'être.

Arrêtons le révisionisme historique ! Je suis plus que critique vis à vis de "journalistes" du style de M. Fressoz. Il aimait bien "faire les poubelles" (de la rue du Cdt Mouchotte ou avant elle de la rue St Lazare), disait-il lui même. Il ne suffit pas de trouver de bonnes sources (ou supposées telles) pour devenir un bon journaliste. Son premier bouquin ne m'a guère convaincu. J'ai sans doute trop fréquenté le siège et les directions générales de l'entreprise pour avoir du mal à faire mien ce type de discours, même si d'autres diront à l'inverse que cela nuit à l'esprit critique (on peut penser à l'inverse que cela permet d'avoir accès à des informations nombreuses et importantes sur le plan économique)...

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un lien entre ce Marc Fressoz et Françoise Fressoz, journaliste au quotidien Le Monde et anciennement aux Echos ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

la ligne Paris - Dijon - Lyon a été déclarée "saturée" ou en voie de l'être, grâce à des artifices peu connus du grand public, tels les trains de marchandises Paris - Hausbergen, détournés via Mulhouse, Besançon, Dijon, et dans les deux sens...

le TGV a certes redonné un certain lustre à la SNCF, mais sa venue a sacrifié beaucoup d'autres choses, aussi bien en terme de trafic voyageur hors TGV que de l'entretien de l'Infra

malgré les dénégations de certains, ici-même, je me range aux avis des hommes du terrain, en charge de l'Infra (hors LGV), qui l'ont vu se dégrader d'année en année, au profit des LGV, que ce soit pour la construction ou la (couteuse !) maintenance

rappelez-vous d'où provient la dette pharamineuse, qui a été partagée entre SNCF et RFF...

On devrait tout de même réhabiliter les trains classiques, moi qd je monte de dijon a paris, je préfère tjs le corail, il n'ya pas a réserver et les compartiments c est plus agréable, de plus cela permetrait de faire des trains low cost, désengorgeant un peu les lgv

après pour les fret il n'y a qu"a généraliser le plus possible les messageries me120,140 et 160

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

Qu'on soit critique sur la poursuite de la construction du réseau GV, en grande partie du fait des coûts devenus déraisonnables (pourquoi une telle dérive ? tout le monde ou presque est muet sur ce sujet !), Christian

De mon avis, combinaison de facteurs destructurants du fonctionnement des entreprises de travaux ferroviaires, au même titre qu'ailleurs dans l'Industrie, c a d recours massif à l'interim, et la non qualité qui va avec, impactant et la qualité du travail, et l'organisation du travail. Accroissement du prix des fournitures par le mouvement qui veuille que desormais, à qualité equivalente, les prix augmentent de partout dans l'industrie. Pour terminer, une nervosité du lendemain qui tend à faire anticiper les hausses previsibles. nervosité qui touche aussi les actionnaires...

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

J'ai sans doute trop fréquenté le siège et les directions générales de l'entreprise.......

Christian

Explication recevable....lotrela

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 5121

On devrait tout de même réhabiliter les trains classiques, moi qd je monte de dijon a paris, je préfère tjs le corail, il n'ya pas a réserver et les compartiments c est plus agréable, de plus cela permetrait de faire des trains low cost, désengorgeant un peu les lgv

d'abord, il y a une expression bien française : à bas coût, qui veut bien dire ce qu'il y a à dire.

Ensuite, je pense que c'est une fable que de penser que les trains Corail pourraient être à bas coût. Une des raisons du succès du TGV, c'est que sa vitesse lui permet une productivité bien supérieure. Il n'y a qu'à voir d'ailleurs les parcours réalisés par les premières rames. Du jamais vu sur les rails. En conséquence, une rame Corail (j'ai déjà dit ici que pour moi, c'était le summum du matériel remorqué, tu ne dois donc pas me suspecter d'antipathie) risque fort de ne pas coûter moins cher au km qu'un TGV. En tous cas pas de quoi faire un rabais significatif.

Question réhabilitation comme tu dis, les transformations en Bx pour obtenir des rames réversibles se font selon les besoins. Elles sauveront la filière Corail-TER sur des parcours limités.

Mais pour traverser le pays, l'exemple du Cévenol qui mettait 10 h de Marseille à Paris montre qu'il n'y a pas tant de kamikazes pour préférer ça aux 3 h de TGV.

Edited by 5121

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

Je suis plus que critique vis à vis de "journalistes" du style de M. Fressoz. Il aimait bien "faire les poubelles" (de la rue du Cdt Mouchotte ou avant elle de la rue St Lazare), disait-il lui même. Il ne suffit pas de trouver de bonnes sources (ou supposées telles) pour devenir un bon journaliste.

Christian

C'est pourtant la methode de travail du journalisme à la mode du "Canard Enchainé" que nombre de participants, moi le premier, apprecie tout particulierement parce qu'il est assez droit dans ses bottes, et sait pratiquer l'autocritique quand necessaire... On ne peut le taxer d' être Liberal ou excessivement Gauchiste, il est juste suffisement anar, et Fou du Roy.

Comme je le disais plus haut sur ce fil, il n'est jamais facile d'être publiquement critiqué, celà d'autant plus que l'on se donne "à fond" pour son entreprise, et que les circonstances mediatiques sont de sens contraire, mais il n'est pas plus facile d'accepter certaines manoeuvres nuisibles au rail que votre Direction sait encore si bien faire, et que des ouvrages du style de celui de Marc Fressoz s'efforcent d'eclairer..

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

Tram, je ne comprends pas ton sous-entendu sur Paris-Lyon. C'est objectivement un axe sur lequel l'augmentation de capacité était nécessaire et le choix d'un nouveau "concept" de transport ferroviaire de voyageurs tout à fait adapté.

salut Christian

ce n'est pas un sous-entendu : c'est un secret de polichinelle que de nombreux trains de fret ont été "détournés" via l'axe PLM, afin de bien montrer aux "décideurs" politiques que cet axe était saturé (même s'il l'était en partie artificiellement !)

la construction de la LGV PSE a été une bonne chose, je le reconnais bien volontiers.

là où je suis plus critique, c'est le choix du "tout-TGV" depuis plusieurs décennies, qui a contribué à torpiller tout ce qui n'était pas labellisé "TGV"

en comparant un Chaix Sud-Est de 1980 (ère TGV -1), et un de 1984 (ère TGV +1), on ne peut que constater les dégâts, par exemple entre Dijon et Lyon, où la desserte plus que bien fournie, voire de très haute qualité (Mistral !) a été sacrifiée sur l'autel du Dieu TGV...

je reste persuadé qu'un service de qualité aurait sa place entre Paris et Marseille-Nice : entre un TGV PSE rénov 2 en 2e classe, et une belle rame Corail correctement aménagée (ou bien un remake des Grand Confort), avec un espace détente + restauration digne de ce nom, il y aurait du monde à bord

Paris - Marseille en 3h00/3h15 dans un TGV sans espace pour les jambes et bas de plafond d'un côté, un bar souvent fermé et/ou sans plus rien d'intéressant à acheter, et un train "classique" mais avec des vrais services de qualité à bord, mais bien plus long, le match serait intéressant...

mais c'est Véolia, ou DB France, ou "X" qui va (peut-être !) le faire, car la SNCF n'a les yeux de Chimène que pour "son" TGV...

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'abord, il y a une expression bien française : à bas coût, qui veut bien dire ce qu'il y a à dire.

Ensuite, je pense que c'est une fable que de penser que les trains Corail pourraient être à bas coût. Une des raisons du succès du TGV, c'est que sa vitesse lui permet une productivité bien supérieure. Il n'y a qu'à voir d'ailleurs les parcours réalisés par les premières rames. Du jamais vu sur les rails. En conséquence, une rame Corail (j'ai déjà dit ici que pour moi, c'était le summum du matériel remorqué, tu ne dois donc pas me suspecter d'antipathie) risque fort de ne pas coûter moins cher au km qu'un TGV. En tous cas pas de quoi faire un rabais significatif.

Question réhabilitation comme tu dis, les transformations en Bx pour obtenir des rames réversibles se font selon les besoins. Elles sauveront la filière Corail-TER sur des parcours limités.

Mais pour traverser le pays, l'exemple du Cévenol qui mettait 10 h de Marseille à Paris montre qu'il n'y a pas tant de kamikazes pour préférer ça aux 3 h de TGV.

Je suis également un partisan des corail TER, ou corail tout court, quand ca existe encore , possibilité de

travailler, de dormir, de se lever sans pour autant déranger son voisin. Chose bien difficile a faire dans

un TGV, particulièrement face au " navetteurs " Dijon Paris . On se croirait dans un "RER-GV" sans compter

le surcout de la vitesse, les Business'Man en ont peut être besoin mais ce n'est pas la majorité des Francais,

les Business'Man, le modèle unique du tout TGV est "pointable" du doigt pas le TGV en lui même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...