Aller au contenu
Eurostar

Pourquoi aime-t'on les trains des années 50-60-70 ?

Messages recommandés

Bonjour,

Juste pour illustrer:

attachicon.gifBB 25236 (1).JPG

attachicon.gifBB 25236 (3).JPG

Et quelles illustrations! Merci beaucoup de partager de si beaux clichés. La vue de face est splendide.

Les machines MTE, dites "Jacquemin", me "causent" particulièrement. Souvenirs d'enfance et de jeunesse obligent, c'est surtout la 16000 en fait, spécialement lorsqu'elle avait encore cette splendide livrée verte, livrée que j'ai toujours préférée à toutes autres sorties ensuite. Alors, quand il y a encore ces anciennes jupes d'avant les traverses renforcées, c'est à mes yeux proprement d'une esthétique superbe!

Merci

Jean-Michel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... Mais je persiste et signe: les Jacquemin sont des parrallélipipèdes (c'est comme ça qu'on dit ?) rectangles arrondis aux angles. ...

Ah, j'oubliais!

Parallélépipèdes (un seul "r") rectangles, oui, du moins c'est comme cela que l'on devait dire à l'école... Aujourd'hui c'est un "pavé droit", l'officiel de l'Education Nationale. (puf, puf) Bon, tant que ça n'est pas le "référentiel bondissant"... (ballon en jargon EN)

C'est qu'il faut éviter de prononcer ou d'écrire des mots compliqués à l'endroit de nos chères "têtes blondes", ça pourrait les traumatiser et interdire toute expression future sur les réseaux sociaux, voyons!

Sinon, n'abusons pas, les faces (extrémités) ne sont pas droites du tout. Elles affichent un galbe parfaitement arrondi qui - spécialement avec les anciennes jupes - donne des courbes idéalement harmonieuses. Ces caisses ont en outre constitué une esthétique semblable à nulle autre, esthétique qui fait qu'on les reconnaît à coup sur. Il s'agit donc indéniablement d'une identité forte, prompte à éviter toute confusion.

De plus, comme toujours lorsqu'il s'agit d'histoire, il est indispensable de faire l'effort de transposition consistant à se remettre dans le contexte de l'époque: la SNCF, les cheminots, les ingénieurs, les amateurs éclairés comme tout le peuple français étaient fiers de ces destriers du rail, symbole de modernité et de vitesse. (si, si)

Et autre anecdote: si je dois me considérer comme un électronicien de la génération naissante du silicium, impliquant donc les redresseurs "secs", je n'ai jamais caché ma fascination comme mon admiration devant les ignitrons à vapeurs de mercure! En fait, j'ai bien la chance de n'avoir jamais été d'un naturel "blasé" devant les merveilles technologiques…

Jean-Michel

Modifié par Jimidi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et que diriez-vous si vous parlait de "l'esthétique" des BB1 à 80 et de façon générale de ces BB conçues autrefois par le réseau du MIDI pionnier de l'électrification. C'est pour le coup que c'étaient des parallélépipèdes.

Personnellement j'ai connu les BB1 à 80 en tête (ou en queue!) de rames réversibles au départ de la gare de Lyon-StPaul pour Villefranche sur Saône ou Charbonnières les Bains du temps où le 1500volts était encore fonctionnel sur cette ligne..

Par ailleurs les sièges (en bois moulé verni) n'étaient pas dans mon souvenir plus inconfortables que ceux de nos "modernes" AGC.

Pour ceux qui en disposent il convient de lire ou relire l'esthétique de la locomotive à vapeur de Michel Doerr publié naguère par les éditions de la Vie du Rail en 1972...

Pour ceux qui ont des difficultés avec l'orthographe, le correcteur du navigateur n'est pas si mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je plussoie tout à fait à ces mots!

Je n'avais pas osé surcharger mon propos avec l'esthétique toute particulière des BB's Midi, merci donc de l'avoir signifier.

Car il est tout à fait exact et vérifiable à l'envie de remarquer comme le parc électrique Midi fut riche de matériels fort singuliers. Personnellement, ma préférence va tout spécialement aux automoteurs Z4400 et surtout Z4900, une authentique curiosité ce dernier (12kV 16,67 Hz).

Et que dire alors des non moins célèbres machines allemandes, suisses et autrichiennes qui arboraient quantité de détails d'ordres techniques que l'on n'avait pas jugés nécessaires de "planquer" sous une superstructure lisse. Leur esthétique, là pour le coup très particulière, fascine encore nombre de passionnés dont je suis. Et dans ce cas, nous ne sommes vraiment plus dans le "solide géométrique régulier" mais bien dans la complexité clairement affichée, voire totalement débridée! C'est sans doute dans le même ordre d'esprit que les "fers à repasser" complètent les 16000's dans mon premier coup de cœur.

Mais c'est alors précisément cette "complexité" qui fait que des "originaux" dans mon genre trouvent du charme et de la poésie, même dans les cheminées, coursives et tuyauteries enchevêtrées d'un complexe industriel de la chimie!

Voilà donc un argument supplémentaire à "qu'est-ce qui fait préférer les vieux nanars?"

Jean-Michel

Ré-édition : oserai-je abuser de la disponibilité et de l'obligeance bénévole d'un(e) modérateur(trice) en demandant une correction du titre de ce fil de discussion passionnant : Pourquoi aime-t-on... merci d'avance.

Modifié par Jimidi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ré-édition : oserai-je abuser de la disponibilité et de l'obligeance bénévole d'un(e) modérateur(trice) en demandant une correction du titre de ce fil de discussion passionnant : Pourquoi aime-t-on... merci d'avance.

Pour le coup, c'est fait, mais on peut aussi essayer de remplir le tonneau des Danaïdes si tu vois ce que je veux dire... controleursncf

;)

Modifié par Roukmoute

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le coup, c'est fait, mais on peut aussi essayer de remplir le tonneau des Danaïdes si tu vois ce que je veux dire... controleursncf

;)

Merci grandement de cette attention, Roukmoute.

Eh, le tonneau est percé? Ben faut le boucher... à coups de chevilles dans les trous! Vois-tu ce que je veux dire... :biggrin:

Bon, c'est vrai que via le Net, pas facile.

Jean-Michel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci grandement de cette attention, Roukmoute.

Eh, le tonneau est percé? Ben faut le boucher... à coups de chevilles dans les trous! Vois-tu ce que je veux dire... :biggrin:

Bon, c'est vrai que via le Net, pas facile.

Jean-Michel

Dans notre milieu marin... y a ça qui pourrait faire l'affaire....

:Smiley_04:

S12100.jpg;h=211,w=400.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et que dire alors des non moins célèbres machines allemandes, suisses et autrichiennes qui arboraient quantité de détails d'ordres techniques que l'on n'avait pas jugés nécessaires de "planquer" sous une superstructure lisse. Leur esthétique, là pour le coup très particulière, fascine encore nombre de passionnés dont je suis. Et dans ce cas, nous ne sommes vraiment plus dans le "solide géométrique régulier" mais bien dans la complexité clairement affichée, voire totalement débridée! C'est sans doute dans le même ordre d'esprit que les "fers à repasser" complètent les 16000's dans mon premier coup de cœur.

J'aime bien le rhéostat de freinage sur le toit, que l'on trouve encore sur les 425 du BLS.

Mais tout ça, et même les CC6500, n'auront jamais la classe des brontosaures genre Crocodile ou Ae8/14 ... même les "petites" Ae6/8 sont très impressionnantes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Les gouts et les couleurs...telle machine bien mieux que telle autre....

C'est d'un personnel, qui, pour une quelconque confrontation d'idée, merite bien des qualités que nous autres, passionnés, avons quelques difficultés à maitriser..

Mettre en lumière, oui.....mais comparer....aie aie aie....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le coup, c'est fait, mais on peut aussi essayer de remplir le tonneau des Danaïdes si tu vois ce que je veux dire... controleursncf

;)

Un travail infatigable vient à bout de tout, disait Montaigne (citant lui-même Virgile).

Quant au titre de ce sujet, je lis toujours : "Pourquoi aime-t'on..." et non la version modifiée (et correcte pour le coup) : "Pourquoi aime-t-on..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les gouts et les couleurs...telle machine bien mieux que telle autre....

C'est d'un personnel, qui, pour une quelconque confrontation d'idée, merite bien des qualités que nous autres, passionnés, avons quelques difficultés à maitriser..

Mettre en lumière, oui.....mais comparer....aie aie aie....

Fabrice

Les gouts et les couleurs...telle machine bien mieux que telle autre....

C'est d'un personnel, qui, pour une quelconque confrontation d'idée, merite bien des qualités que nous autres, passionnés, avons quelques difficultés à maitriser..

Mettre en lumière, oui.....mais comparer....aie aie aie....

Fabrice

C'est comme les dames!!! chacun ses goûts!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Notre ami Rail Cassé bégaie...

Va-t-il revenir aux Z200?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime les trains des années 60-70... parcequ'on peut ouvrir les fenêtres (enfin pour certains) !!! Et ça, c'est du bonheur...

Il y a deux semaines, retour de vacances du Pays basque par l'ex-Palombe Bleue, détrounée par Pau, Tarbes... Ce n'était pas ma première exprérience de train de nuit (déjà fait Paris-Rome et Urumqi-Kaschar en Chine, 26 heures de trajet), mais ma copine, si! Meme si elle n'a pas très bien dormi, elle a adoré.

Et donc les fenêtres (couchettes de 2nde) s'ouvrent, enfin celles des compartiments, pas celle du couloir qui sont verrouillées au carré. C'est bien pratique pour aérer le compartiment, sentir les odeurs de la campagne, entendre le chant des grillons à Orthez...

Côté couloir, deux fenêtres étaient ouvertes, pour je ne sais quelles raisons, il y avait un groupe de Hollandais, 35-40 ans, qui occupait les deux compartiments voisins. Ils ont passé la moitié du trajet la tête à la fenêtre...

Et puis les fenêtres qui s'ouvrent, ce sont les adieux à la gare, les baisers de dernière seconde... Et les gifles de Philippe Noiret dans "mes chers Amis"!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime les trains des années 60-70... parcequ'on peut ouvrir les fenêtres (enfin pour certains) !!! Et ça, c'est du bonheur...

Il y a deux semaines, retour de vacances du Pays basque par l'ex-Palombe Bleue, détrounée par Pau, Tarbes... Ce n'était pas ma première exprérience de train de nuit (déjà fait Paris-Rome et Urumqi-Kaschar en Chine, 26 heures de trajet), mais ma copine, si! Meme si elle n'a pas très bien dormi, elle a adoré.

Et donc les fenêtres (couchettes de 2nde) s'ouvrent, enfin celles des compartiments, pas celle du couloir qui sont verrouillées au carré. C'est bien pratique pour aérer le compartiment, sentir les odeurs de la campagne, entendre le chant des grillons à Orthez...

Côté couloir, deux fenêtres étaient ouvertes, pour je ne sais quelles raisons, il y avait un groupe de Hollandais, 35-40 ans, qui occupait les deux compartiments voisins. Ils ont passé la moitié du trajet la tête à la fenêtre...

Et puis les fenêtres qui s'ouvrent, ce sont les adieux à la gare, les baisers de dernière seconde... Et les gifles de Philippe Noiret dans "mes chers Amis"!

Oup's ça respire la nostalgie.... :Smiley_04:

T'as juste oublié que les trains des années 60 c'était également sur pas mal de ligne, le régne de la vapeur au charbon.....donc les fenêtres on les ouvraient à minima.....par craintes des escabilles....ou de l'enfumement au passage de certains tunnels....

C'était aussi le régne des trains surchargés avec des gens partout dans les couloirs les soufflets et des trajets souvent interminables....y compris de nuit.

Attention à ne pas trop idéaliser....tout n'était pas rose comme certains voudraient bien le laisser entendre....c'est souvent juste que cela nous rapelle notre enfance (moi par exemple) ou notre jeunesse nos vingt ans ....

Des voyages en train de nuit j'en ai fait étant gosse (je me répette) notament entre la France et l'Italie et je peux te garantir que ça n'était aps toujours une partie de plaisir malgré les fenêtres ouvrantes.....

Trains bondés, horaires incertains, surchauffe ou absence de chauffage lors de la traversée des alpes.....voiture chauffées à blanc par le soleil en revenant d'Italie(impossible de fermer l'oeil) Wc crasseux bagages partout...

voyageurs pas trop clean sur eux..(sniff) bref l'aventure quoi....mais bon on faisiat avec !

Que n'aurait on pas fait, pour tout simplement voyager hors de chez sois...?

et notons qu'en provenace de l'italie les horaires d'arrivée à Paris Lyon étaient tout aussi élastiques que de nos jours......une fois sur deux on arrivait avec 1ou 2h de retard...et ceux qui nous attendaient pestaient, de devoir battre la semelle à la gare de lyon en plein hiver, véritable gouffre à courants d'air.... nonmais

Modifié par capelanbrest

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oup's ça respire la nostalgie....

Non, je ne suis pas nostalgique. A mon âge (29 ans) ce serait embêtant. Bon pour te faire plaisir, oui, je le suis un petit peu, et il faut dire que le train de nuit, du fait peut-être de son avenir incertain, amène une certaine dose de nostalgie.

Je n'ai pas dis que je regrettais les trains des années 60, 70 de cette époque (je n'étais pas né), j'ai évoqué un voyage récent en train de nuit dans du matériel de la fin des années 70, dont les fenêtres s'ouvraient, fait assez rare pour nous, jeunes gens habitués aux TGV, Corail, et maintenant les suppositoires qui font office de TER (très confortable au passage) dont les voitures sont désormais hermétiques, j'imagine pour des raisons de sécurité et de climatisation. Mais en aucun je ne rêve de faire Paris-Marseille en OCEM ou UIC.

Il y a, dans nos pays soi-disant "moderne" des survivances du passé, qui de nos jours nous paraissent tellement désuètes et amusantes que l'on s'étonne de les voir, sachant qu'elles disparaîtront un jour. Je ne suis pas contre, bien au contraire, c'est le progrès et c'est tant mieux. Je pense par exemple au train britannique, avec les voitures Mark (II ou III?) encore en service, où cherchant à ouvrir la portière de l'intérieur, j'avais découvert, halluciné, qu'il fallait baisser la vitre pour attraper la poignée extérieure... ou le métro new-yorkais avec ses contrôleurs à grosses lunettes qui se penchent à travers la fenêtre. Bien sûr, le TGV à sauvé le chemin de fer français, j'aime le prendre car il est rapide et pratique, mais je ne rechigne pas sur un voyage en corail ou couchette de temps en temps.

Quant à la vapeur, je ne l'idéalise pas, j'imagine que ça devait être crasseux au possible, loin du tableau idyllique des belles machines astiquées et bichonnées des cf touristiques. En débarquant un matin à 7h à Austerlitz, je sentis une très forte odeur de charbon et de brûlé dans la gare, j'étais tombé sur le tournage d'Un Long Dimanche de fiançailles de Jeunet. Il n'y avait que deux machines (des 140 de l'Ajecta je crois) et à elles deux elles avaient littéralement enfumé la gare... tout était devenu sombre et noir, et cette odeur.. Alors je me dis qu'avec une centaine de trains par jour les gares parisiennes ne devait pas beaucoup voir le soleil sous leur verrière. Maintenant les gare sont belles, lumineuses, même si elles ressemblent plus à des centres commerciaux. Me souviens aussi de la Gare de l'Est avant sa rénovation, avec son hall à bagages abandonné et ses balances à cadran, le cliquetis des panneaux télépancartés qui affichaient l'Orient-Express de Vienne, etc. Je regrette ce temps que je n'ai pas connu? Non, et c'est bien ainsi. Mais j'ai pris des photos, histoire de garder une petite trace.

J'ai remarqué, que souvent sur les forums de trains ceux qui détestent les matériels modernes (TGV et rames automotrices en général) sont ceux qui ont connus le chemin de fer d'il y a 30-40 ans. Mon neveu de 10 ans est émerveillé à la vue d'un X 73500, et tant mieux, ce sera le train de sa génération, et il en parlera fièrement à ses petits-enfants. Tu évoquais les trains de nuit de ta jeunesse, il devait bien y avoir parmi les voyageurs un ou deux qui regrettaient les voitures à portières latérales! :biggrin:

Modifié par Esperluette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et puis les fenêtres qui s'ouvrent, ce sont les adieux à la gare, les baisers de dernière seconde.

Bologne-Milan017.jpg

Modifié par Peppercorn Class

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous!

Moi même je suis très attiré par le matériel ancien! J'ai 33 ans de 1986! Les ancien train on beaucoup de charme! Comme les vieilles voiture, les vieux téléphone fixe! Enfaite d'une part on aime l'ancien car il nous rappelle notre enfance mais aussi n'étant pas de 70, d’ailleurs j'aurai voulu être né dans c'est année là! J'expliquai cette attirance par le faite que ce matériel ne sentait pas la consommation de masse, il était fait pas durait, était de construction plus artisanal, plus humaine, se reparait manuellement et non informatiquement! La numérisation dans tout les domaine a tout aseptisée, que se soit dans la musique, dans la photos! Un vinyle des année 60-70 ça a de la gueule. Même si le cd était une belle invention il était encore matériel!  Mais moins chaleureux! L'appareil photos numérique rien à voir avec le charme de la pellicule! Le travail sur PC en studio d'enregistrement rien à voir avec le charme de travailler en analogique sur Bobine bande magnétique etc... Tout se qui es humain es vachement attirant conviviale vivant! ça a une âme et nous somme fait pour ça! Tout se qui es informatique même si l'ordinateur et internet est une très bonne invention mais à garder dans un contexte bien délimité, car la preuve a tout informatisé et à remplacer la technologie humaine d'hier on rend tout fade et impersonnel en plus que l'informatique peut planté brève on se sens de plus en plus abruti et assisté à utilisé avec excès l'informatique et le numérique, la technologie d'avant nous permettait d'être créatif acteur et nous rendait heureux et la communication humaine se faisait bien mieux! Maintenant on es malheureux avec les machines numérique, smartphone tablette consommable de la société de consommation on a perdu beaucoup car sous prétexte inutile dallé pourquoi faire toujours plus vite comme des robots! Le numérique et l'informatique de masse on crée l'immédiateté c'est pour cela que la gens n’apprécie plus rien et ne se résonne plus! Hors pour être heureux il faut savourer apprécier comme attendre une lettre de son amoureuse! Développer une bonne pellicule! L'immédiateté quand a elle es éphémère et sans intérêt vite consommé vite jeté! Voilà ou nous en somme! Dans se monde devenue trop fatiguant par son rythme effréné sans intérêt de consommation ou tout es jetable remettons les technique analogique en route et l'humanité en arrêtant d'être esclave des smartphone et autre absurdité qui vole notre temps précieux de vie! Et concentrons nous sur l'essentiel le durable, le relationnel réel, la qualité plutôt que la quantité! Ayant le respect des autres et aussi des affaires comme a l'époque, remettons  la valeur des choses comme avant! Ce n’est pas compliqué depuis que l'on fonctionne comme maintenant tout c'est mis a déconner avec un numérique omniprésent toujours trop rapide! Privilégier la qualité Plutôt que la quantité, exemple un bon analogique comme la bande studio ou vinyle très bon pour imager plutôt qu'un mauvais numérique en quantité comme du mp3 sans intérêt et c'est valable pour tout les domaine!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, aurelien-herve a dit :

Bonjour à tous!

Moi même je suis très attiré par le matériel ancien! J'ai 33 ans de 1986! Les ancien train on beaucoup de charme! Comme les vieilles voiture, les vieux téléphone fixe! Enfaite d'une part on aime l'ancien car il nous rappelle notre enfance mais aussi n'étant pas de 70, d’ailleurs j'aurai voulu être né dans c'est année là! J'expliquai cette attirance par le faite que ce matériel ne sentait pas la consommation de masse, il était fait pas durait, était de construction plus artisanal, plus humaine, se reparait manuellement et non informatiquement! La numérisation dans tout les domaine a tout aseptisée, que se soit dans la musique, dans la photos! Un vinyle des année 60-70 ça a de la gueule. Même si le cd était une belle invention il était encore matériel!  Mais moins chaleureux! L'appareil photos numérique rien à voir avec le charme de la pellicule! Le travail sur PC en studio d'enregistrement rien à voir avec le charme de travailler en analogique sur Bobine bande magnétique etc... Tout se qui es humain es vachement attirant conviviale vivant! ça a une âme et nous somme fait pour ça! Tout se qui es informatique même si l'ordinateur et internet est une très bonne invention mais à garder dans un contexte bien délimité, car la preuve a tout informatisé et à remplacer la technologie humaine d'hier on rend tout fade et impersonnel en plus que l'informatique peut planté brève on se sens de plus en plus abruti et assisté à utilisé avec excès l'informatique et le numérique, la technologie d'avant nous permettait d'être créatif acteur et nous rendait heureux et la communication humaine se faisait bien mieux! Maintenant on es malheureux avec les machines numérique, smartphone tablette consommable de la société de consommation on a perdu beaucoup car sous prétexte inutile dallé pourquoi faire toujours plus vite comme des robots! Le numérique et l'informatique de masse on crée l'immédiateté c'est pour cela que la gens n’apprécie plus rien et ne se résonne plus! Hors pour être heureux il faut savourer apprécier comme attendre une lettre de son amoureuse! Développer une bonne pellicule! L'immédiateté quand a elle es éphémère et sans intérêt vite consommé vite jeté! Voilà ou nous en somme! Dans se monde devenue trop fatiguant par son rythme effréné sans intérêt de consommation ou tout es jetable remettons les technique analogique en route et l'humanité en arrêtant d'être esclave des smartphone et autre absurdité qui vole notre temps précieux de vie! Et concentrons nous sur l'essentiel le durable, le relationnel réel, la qualité plutôt que la quantité! Ayant le respect des autres et aussi des affaires comme a l'époque, remettons  la valeur des choses comme avant! Ce n’est pas compliqué depuis que l'on fonctionne comme maintenant tout c'est mis a déconner avec un numérique omniprésent toujours trop rapide! Privilégier la qualité Plutôt que la quantité, exemple un bon analogique comme la bande studio ou vinyle très bon pour imager plutôt qu'un mauvais numérique en quantité comme du mp3 sans intérêt et c'est valable pour tout les domaine!

c'est joli la nostalgie mais pas toujours vrai ni toujours très pratique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour les années 80 merci pour les locs qui rouler depuis une 20 enne d'année et qui ont bousillé le dos des ADC...

 pour le numérique  sa rapidité , ses larges possibilités, ce n'est pas le probleme de la technique mais celui de l'utilisateur qui se laisse conduire par la machine, etre malheureux avec la machine numérique personne ne nous y oblige, elle peut rester le plus souvent dans le tiroir..

quand au relationnel..dans les années 80 parfois difficile d'appeler de l'étranger , avec des queues pour une cabine et même en France les cabines à carte ou monnaie souvent endommagées, maintenant je peux converser d’où je veux et meme quand je veux...donc cela peut renforcer les liens, mais là aussi un probleme d'utilisateur peut etre pas la peine de discuter indéfiniment , en racontant des choses insipides à voix haute pour que tout le monde en profite dans le RER là aussi des choix d'utilisateurs..

 la photo.. déjà pour la couleur le développement de l'argentique c’était au delà de la bourse de bien du monde.

 le noir et blanc..." il faut savourer apprécier comme attendre une lettre de son amoureuse! Développer une bonne pellicule"  une agitation du de la cuve trop rapide ou trop lent ,une température qui dérive , un peut trop de calcaire, une petite erreur de dosage, une rayure dans la cuve..... et la lettre d'amour devient une lettre de rupture.. avec des contrastes mous, des traces de poussière, des noirs trop montés etc...et je passe le fixage , le rinçage ,le séchage avec leurs risques ... et en argentique c'est tout le film qui peut etre passable, toutes les vues que l'on ne retrouvera pas ( le prix de 35MM même au mètre avait un coût)... avec le numérique on peut mitrailler , faire un choix ... ce que ne permettait pas de faire dans la même mesure l'argentique... pour le préparation des tirages vive le numérique..( et je passse sous silence les odeurs de souffre si l'on voulait "virer" certain tirage..

 comme j'ai entendu il n'y a pas si longtemps , "l'avantage du modernisme c'est qu'il devient ancien et que ceux qui l'on descendu lorsque ce modernisme a été créé, le défendent 20 ou 30 années plus tard" toutes les techniques que tu cites ont eux aussi leurs détracteurs lorsqu'elles sont apparues..comme toutes nouveauté c'est aux utilisateurs de s'en servir au mieux sans en devenir l'esclave  ou de succomber aux modes

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...