Aller au contenu
jackv

Bobinge et ses ceinturons

Recommended Posts

Bobinge et ses ceinturons (comme on disait)

Pour parler du dépôt de Bobigny, il est impossible d’oublier la Grande Ceinture, le triage du Bourget et le dépôt du Bourget, tant l’ensemble est lié.

La GC

1875, décision de construire une nouvelle ceinture alentour de Paris.

4 des grandes Compagnies créent un syndicat pour avoir la concession (créer un syndicat pour avoir « du poids » c’est bien une idée de patrons).l’Ouest les rejoint en 1880.

1877, on circule sur NY, VSG, JY (16/07/77 1er train de voyageur paris est, paris Orléans (Austerlitz) avec rebroussement à JY

1882 NY,BGT,HR est ouvert, avec un racc. à Epinay CG vers Ermont..Pontoise, Creil (maisonlafitte , Ny :34km,1h)

1883 JY, Versailles ,HR

1884 racc. pierrefitte /stains avec la ligne de Creil.

1886 ligne stratégiqueVSG, Massy

Pour l’instant pas de dépôt à Bobigny.

Il y a un dépôt de la Compagnie du Nord au Bourget

Les compagnies utilisent leurs locomotives.le syndicat paie par ces utilisations.Les seuls problèmes résident dans les différences de réglementation, les profils difficiles des lignes et les ouvrages d’art limitant le tonnage par essieux.

Bobigny est une halte champêtre, entre Noisy et le Bourget grande ceinture. Le train arrive de Noisy

120ans environ après cette photo les trains de la transversale ouest vont recirculer avec des voyageurs sur ces voies mais le décors a changé

post-12513-0-35179700-1333994001.jpg

post-12513-0-07578400-1333994048.jpg

Dans l'autre sens der circulation

post-12513-0-30132700-1333994094.jpg

La complémentaire est en service il a fallu élargir le pont sur la D115le nouveau BV est visible derrière.

post-12513-0-44675100-1333994284.jpg

Les mêmes actuellement. De ce BV partaient des trains de déportés venant du camp de Drancy et acheminés vers les camps de concentration , il doit être préservé comme mémorial.

Il n'y a plus de tramway sur le pont mais le T1 passe sur le pont précédent

post-12513-0-69014700-1333994312.jpg

post-12513-0-47235000-1333994410.jpg

1904 premières machines achetées par le Syndicat. Le syndicat reprend la traction des trains aux compagnies de l’Est et de l’Etat.

1909/1910 livraison de 232 T et 031+130T au syndicat.

Il loue aussi aux compagnies des 030, couplées en DT tender contre tender pour éviter les retournements et les circulations tender avant qui sont très restrictives.

Le triage du Bourget

Juillet 1883 il y a

13 voies de formation

22 voies de triage par gravité

12 voies au Bourget échange, (longueur Max 50 véhicules) ce faisceau se trouve au niveau du poste 1 de Bobigny actuel (plus prêt du Bourget que le faisceau actuel de Bobigny)

Un étiquetage spécial des wagons venant du Nord et devant transiter par la GC ou la PC est institué.

Les wagons qui doivent continuer vers la GC sont amenés au faisceau Le Bourget échange

Le triage s’avère rapidement trop petit

1912 des voies du Bourget échange sont allongées et une plaque tournante est installée coté Noisy

post-12513-0-67812100-1333994454.jpg

1917 Le Bourget échange est de nouveau insuffisant, les travaux sont retardés a cause de la guerre ils auront lieu de 1927 à 1930 ils porteront sur une extension du triage vers Le Blanc mesnil, la création de 4 nouvelles voies au bourcet échange, et la suppression de la plaque tournante pour pouvoir allonger des voies.

Le Dépôt de Bobigny

En septembre 1912 le Syndicat achète le terrain pour construire un dépôt de 30machines type 031+130T (6000)

La construction est retardée pour cause de guerre

1918 le dépôt propriétaire de bob ouvre ses portes

post-12513-0-38728600-1333994532.jpg

post-12513-0-03999400-1333994576.jpg

2) bâtiment qui deviendra le Foyer des ADC

3) bâtiment qui deviendra le bureau de commande

6) la sou-station et le transfo,on le retrouve sur de nombre photos jusqu’à la fin du dépôt en 94

9) la maison du chef de dépôt et le château d'eau

C'est un dépôt avec des machines assez particulières

En 1920 on y regroupe toutes les machines assurant les services Argenteuil à Juvisy via NY soit :

38 machines auxquelles s’ajouteront 34 autres et 2 Mallets 1.3+3 (il existe un 2éme dépôt propriétaire à St Cyr)

En septembre 1928 la ceinture complémentaire et l’évite Noisy sont mis en service

1930 ouverture du racc.de Gagny et disparition du service Voyageur

1931

12 nouvelles machines des 151T sont commandées pour Bobigny.

Il gère au total :

12 : 151 T (série N°5000)

53 : 031+130T (série N°6000et 6100 Du Bousquet)

2 : 1.3+3 (série N°21-35)

4 : 230T (série N°51_65)

post-12513-0-55078500-1333994758.jpg

post-12513-0-10738700-1333994818.jpg

post-12513-0-74843500-1333994931.jpg

post-12513-0-41748500-1333994967.jpg

post-12513-0-77641400-1333995014.jpg

sur ces 3 photos on voit la soustation,nous la retrouverons plus tard

Octobre 1934 décision de liquider le syndicat au 1/1/1935

L’exploitation des ceintures est repartie sur les compagnies.

Le Nord reçoit la PC et la GC d’Argenteuil à Juvisy via la complémentaire.

Idem pour les machines le Nord reçoit les 240T (série 4000) des 151T série (5000) et des 031+130T d’origine Est et Nord (séries 6100)

1935 le dépôt propriétaire de St Cyr ferme ses machines sont reparties dans les établissements de Versailles Mat et de Trappes.

Le dépôt de Bobigny est rattaché à celui du Bourget.

Il aura une activité faible de 1935 à 1940 et retrouvera son importance en 1941

post-12513-0-66599200-1333995070.jpg

en haut à droite le dépôt de Bobigny

en bas celui du Bourget

Le dépôt du Bourget

à suivre petite pose....due au 2éme conflit

halte bob1.jpg

halte bob 2.jpg

halte bob 3.jpg

halte bob 4.jpg

halte bob 5.JPG

halte bob 6.JPG

echange.jpg

1933_bob copiea.jpg

Copie de bob plan.jpg

Sans titre-1.jpg

Sans titre-2.jpg

loc sst12.jpg

loc sst-11.jpg

loc sst 14.jpg

bgt_bob 1933 copie.jpg

Modifié par assouan
Titre en minuscule

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le dépôt du Bourget

1) rotonde couverte et a coté celle découverte(photo de Doisneau)

3) poste 1 du bourget

4)gare du bourget drancy (maintenant le bourget)

6)gare de drancy

C’est un dépôt essentiellement marchandises avec des machines type 140,141, 040,151,il tire beaucoup de trains de charbon venant du nord par la ligne boves/estrées/verberie/ormoy /la chapelle charbon. Paris se chauffe , s’éclaire , travaille au charbon.Il existe 2 grosses usines a gaz a la chapelle, l’Evangile et Cormillon (emplacement actuel du stade de France).

1940

30 031+130T sont reformées

10 151 TQ sont commandées (chez corpet –louvet , un voisin de La Courneuve) elles seront livrées vers 1942

4 031+130T réformés sont remises en service

Il ya peu de photos de cette époque voici des documents d’après guerre.

2 photos très connues de M DOISNEAU

« La pleine lune du Bourget » et « la prise de service matinale »

Et 2 extraits de la bataille du rail, «exécution »(sauf la partie avec caténaires et le wagon de charbon au milieu de la séquence)

http://www.dailymotion.com/video/x25jlz_la-bataille-du-rail-l-execution_shortfilms

Le mécanicien fusillé et un authentique mécanicien du dépôt.

Le jeune à ses cotés suivra la filière sous chef à la commande et finira CTRAP au bureau de commande Bob (j’ai oublié sons nom !)il partira en retraite à la fin des années 80

A coté du dépôt se trouvé le "parc a combustible" du 1er arrondissement MT ,une emorme reserve qui permettait de ravitailler les différents dépôts en charbon et briquette dans ce 1ér arrond. il y avait: Le bourget, Bobigny, Mitry , Crépy, La plaine , L'evangile, La Chapelle,joncherolles, Persan-Beaumont, Creil , Compiégne..

à suivre peut être demain , nous approchons de la dieselisation..

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Revenons sur le trafic voyageur puisque cela redevient d’actualité

Premières suppressions dans les années 14/15 en particulier sur l’Ouest,st Lazare/ st germain par st Cloud ou st nom.

Luxembourg/Massy/st Cyr

(saint cloud , saint Nom , saint Cyr, saint Germain priez pour nous , des vrais culs bénis sur l'ouest!)

1937 les ABJ de la chapelle circulent sur la GC (JY/ARG) complétés par 2 AEK de l’Est

1939 c’est le grand démantèlement des lignes SNCF , la desserte voyageur de la GC n’y échappe pas il ne reste que la desserte JY/ à Versailles via Massy.

Pourtant rien ne semble justifier cette fermeture.

Il y a bien une perte du nb de personne transportée après la 1ére guerre : 1 229 000 en 1914 à 600 000 en 1919 mais avec une diminution de moitié du parcours KM des trains de voyageurs, a partir de 1920 le trafic reprend+ de 1 000 000 en 1921 ,2 000 000 en 1925 et en 1930 2 200 000 et 1 640 000 en 1934 cette fréquentation suit les parcours KM ,666 850 en 1930 et 7000 970 en 1934.

Quelques trains de voyageurs seront rétablis en fin 1939 d’ARG à JY

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Signalisation et modernisations de la GC

1902 puis 1921, installation du Blok système Lartigue et des CRO

1931 4 voies de Sucy à Valenton (les voies basses avec PN seront neutralisées en 1945)

De 1932 à 39 un peu de blok Automatique sur ARG/HR, Versailles et Choisy

1945 électrification en 1500v de valenton /JY par le poste R

1946 Versailles /HR ,Savigny Versailles ,sont mis en BA

1948 Valenton /JY =BA

De 46 à 1948 modernisation et agrandissement du triage de VSG qui prend sa configuration actuelle. Il sera totalement électrifiéé en 1950

1951 Stains/Noisy,et la complémentaire de bob à Valenton = BA

La CG est surement la portion de voies ou il y a le plus de pancartes « SANS ARRET »au droit des PLx

Noisy /Nogent est en BAM

1950 les premiers PRS SNCF sont installés aux Racc de Gagny et de Bry

A venir la diésélisation et l’électrification, la fin de la vapeur ( à suivre)

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Que dire ????

Hyper interessant, enrichissant !!! J'attends la suite avec impatience, je suis le sujet...

Merci Jack V

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TRAM21

une pensée pour le Poste III de Bobigny, un bon petit restaurant avec une collection de lanternes à pétrole assez extraordinaire...

capable d'attendre l'équipe arrivant de Perrigny au 65278, bien tard après tout le monde le midi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(...)

A coté du dépôt se trouvé le "parc a combustible" du 1er arrondissement MT ,une emorme reserve qui permettait de ravitailler les différents dépôts en charbon et briquette dans ce 1ér arrond. (...)

J'en profite pour un mini-HS (plutôt un complément d'info) : "c'est quoi ces briquettes" ???

(parce que cela va sûrement me donner l'origine de l'expression "arrêt briquette" :sleep: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 5121

J'en profite pour un mini-HS (plutôt un complément d'info) : "c'est quoi ces briquettes" ???

(parce que cela va sûrement me donner l'origine de l'expression "arrêt briquette" :sleep: )

c'est de la poussière de charbon comprimé à haute température, livrée sous forme de briques. Une certaine façon d'utiliser les restes ..

je ne connais pas ce genre d'arrêt, contrairement à l'arrêt Briançon d'origine inconnue et qui voulait dire s'arrêter pile en freinant très fort, mais c'est possible que ça veuille dire un arrêt précis ( au pied du tas de briquettes)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci 5121 !!!

Non l'arrêt briquette (sur ma région) c'est un arrêt "sauvage" pour déposer ou prendre un collègue :Smiley_62:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci 5121 !!!

Non l'arrêt briquette (sur ma région) c'est un arrêt "sauvage" pour déposer ou prendre un collègue :Smiley_62:

oui assouan j'avais la même signification pour l’arrêt briquette..pourfois aussi c'était un arrêt à un PN gardé "accueillant"sur une ligne secondaire bien sur

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fin des années 50 et années 60.

Le « pétrole »et son Gaz prennent le dessus sur le charbon, le trafic diminue fortement

Fin du gaz de houille, le gaz de Lacq arrive.

En 1956, pour préparer la « diésélisation » du dépôt de bob, les 151 T sont mutées vers le Bourget et le Nord

La SNCF commande 35 locomotives diesels qui sortiront d’usine entre 1955 et 59 les 040DA rebaptisés au fils du temps CC 64 000 puis CC 65 500.

Ils seront en charge du dépôt propriétaire de La plaine,.

Ils ne seront conduit jusqu’au début des années 80 que par les ADC de Trappes, HR ;et BOB

La plaine est aussi le dépôt titulaire des 040DA qui deviendront A1A62 000 qui opèrent au triage du Bourget

Le DA = 2 000ch (1470kw) moteur 12 cylindres en U (2 moteurs de 6 cy cote a cote, accouplé par un faux vilebrequin) 710t/mn max, vitesse max 75 km/h puis 80 les RO étaient limités à 70km/h sur la plus grande partie de la GC.il pouvaient remorquer 2 000t et arracher 1850t en rampe de 10 %0

si vous appliquez bien le MC vous aurait ce bruit caractéristique du DA

CC 65500.mp3

Bobigny devient un Dépôt relais avec 2 grills un diesel et un électrique il est remanié en conséquence. Les rotondes et ateliers sont détruits, il ne reste que 3 bâtiments.

Le foyer des ADC en RHR, au sous sol les sanitaires et vestiaires des agents de bob, au rez-de-chaussée réfectoire cuisines salle de détente et des chambres de coupure (a cette époque il était possible qu’il y ait des coupures de nuit et donc des amplitude de 14 h en pleine nuit)un étage et ajouté et il ya donc 2 étages de chambres pour les RHR

Le bureau de commande, au sous sol 1 salle de conférence et le bureau des chef de traction ligne.Au rdc le bureau de commande, l’affichage sécurité circulation et ses grands panneaux .Les Bureaux du CDM et du Patron.A l’étage le BA.

La sous station un peu avant le grill diesel.

on voit l'endroit ou se trouvait le faisceau échange , il sera construit là une école en bâtiments préfabriqués qui durera 15 ans environ.au premier plan dans le triangle sous la gare du Bourget GC l'économat ..plus tard il y aura l'équipement et l'équipe catenaire

le foyer

1 passerelle

2 foyer

3 commande

4 2 wagons "salle de conférence"(entre la commande et les wagons , l'abri recouvert de lilas et d'iris violets, ils seraient fleuris actuellement

5 grill électrique

6 ancienne sous station

7 grill diesel

8 surveillant

9 château d'eau et maison du "taulier"

10 poste 2 de BOB

cette photo date de 87 2 barres d'appartements(par rapport à la photo au dessus) ont déjà étaient détruites en prevision de l'A86

Le 25 000v équipe de plus en plus de lignes sur la région

De 1957 à 59 mise en service de : paris/ Lille /Somain /Lens et aussi Pierrefite /Noisy

En 1962 c’est au tour de paris Est/ vaires…

En 63 les BM ,paris / Ormoy /verberie et Creil/ aulnoye la Belgique, sont alimentés en 25 000v

le triage du Bourget est aussi remanié. Le faisceau Bourget échange est remplacé par le faisceau bobigny,le long du dépôt, tous les trains (sauf les RA pour NY) sont relayés à BOB (même les pelerins)

La traction vapeur s’éteint au dépôt du Bourget vers 1957 les agents sont répartis sur Mitry, Bobigny, La plaine, La chapelle.

Un ferrailleur prend possession des lieux une partie de la rotonde couverte est détruite ainsi que le reste du dépôt le tout est remplace par des halls de stockage loues .

en rouge l'emplacement de l’Établissement Tractionν du Bourget Drancy en 1994 mais nous n'en sommes pas encore là!

l'ensemble du site

il y a encore une suite... jusqu'en 2000

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo pour cet historique captivantet très interessant, dire que je fûs autorisé aux 65500 pour les travaux de la LGV A, sacrés monstres que ces engins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo pour cet historique captivantet très interessant, dire que je fûs autorisé aux 65500 pour les travaux de la LGV A, sacrés monstres que ces engins.

et un moteur avec un bruit soporifique... il y a le son a tele charger ..

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et un moteur avec un bruit soporifique...

Mais tellement caractéristique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le faisceau Bobigny est devenu plus fonctionnel , avec 3 postes 2 postes Saxby (petits leviers ,il me semble) et un poste "type 51"

le P1

le P2

le P3

les cheminots du dépôt (et d’autres) ont investi plus d'argent dans ce poste qu'à l'ONCF!

fin du dérapage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en complément a ce qui est déjà écrit

le 1er arrondissement MT en 1950 c'est:

la chapelle 70loc.

les joncherolles 44loc.

beaumont 42loc

creil 116loc

la plaine 75loc

le bourget 89loc

bob 50loc

mitry 26loc

crépy 28loc

belle cavalerie

pour Assouan photo prise du dépôt du bourget (années 50)au fond des entrepôts du triage qui ont brulé fin des années 80(il ne contenaient plus que des archives) et 1er plan un joli tas de briquettes

la bascule de pesage ( baraque carrée en béton)qui se trouve entre le tas de briquettes et le première rame de wagons existe toujours

il faut rendre a caésar ce qui appartient a jules les différents documents que j'utilise proviennent:

de mes souvenirs , souvenirs,

de mes documents,

des superbes livres , paris nord et sa banlieue(didier leroy,paul henry bellot )l'aventure de la CG (b. Carriére , b.Collardey) tous les 2 édition LVDR,

quelques documents "péchés " sur internet

et des photos IGN

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C’est une particularité de le GC, jusque dans le début des années 60 des maraichers sur bob /ny ou le long de la complémentaire, fin des années 60 la préfecture du 93 et les immeubles poussent le long de la complémentaire, mais aussi les ferrailleurs ..

1 au Bourget ,2 à bob, 1 a bry, a chènevière et avant Valenton (a la place de novotrans) celui qui a découpé bon nombre de machines de paris nord en particulier les dernières des joncherolles

Dans les années 60 a bob ,

il y a 2 roulements diesels

Le 032 sur la GC.de JY à HR

Le 033 trains autres que la GC ce roulement tirera les derniers trains sur ormoy /senlis.

2 en électrique

Le 022 qui couvre tout le nord de dunkerque, Lille, aulnoye à paris ou bob par tous les itinéraires, en marchandise et en RE

C’est 3 roulements étaient en équipe, conducteur /Aicr

Le 165 banlieue mitry , crépy

Le dépôt a 2 annexes, le dépôt de Valenton et Mitry.

A partir de 1970 le dépôt forme des adc à jet continu parfois 4 groupes débutent dans l’année.

Les ADC moniteurs on parfois des stagiaires chaque jour.

Pour la petite histoire les wagons conférence qui palient le manque de salle était nommé « wagon à Tonton ou au colonel »

derrière la passerelle de visite on aperçoit au loin les wagons conf. des voitures Nord.

avec la sous station qui a résisté au changement

l'entrée du dépôt se fait principalement par le P1 de bob, le CV d'entrée et le téléphone se trouvent sous la passerelle qui enjambe le faisceau, pour les diesels , une fois rentrée l'AICR manœuvre l'aiguille pour garer sur la vois indiquée par le surveillant

les électriques sont laissées au tableau "ARRET" après la passerelle de visite toiture

en électrique on pouvait rentrer par le poste 2,en diesel exceptionnellement car cela nécessitait une vois libre dans le grill pour le traverser

les sorties diesels toujours par P2

les électriques , P1 ou P2

Sur la GC

En 69 le RER a passe à Sucy

En fin 1970 électrification d'HR/ stains et bob/ Villemomble .

Le faisceau de Villemomble est modernisé c'est son PRS qui commandera aussi le Racc de Noisy le poste de ce Racc est démonté (il ne reste que le cerisier)ce faisceau avait servi pendant la guerre de garage pour les wagons DCA allemands qui "protégeaient " paris il reprend du service avec sa modernisation et son électrification(c'était un des premier faisceau avec TLC , rouge cli pour les mise en tete etc..

les DA sortent de la GC ils vont sur Gennevilliers, Soissons, et en fin des années 70 ils iront sur petit thérain et beauvais.

ils participent aussi a la construction des lignes vers citroen,paris nord 2 et d'aulnay/ CDG.

ils terminent leur carrière de ceinturons sur la GC ouest en fin 77...à eux la LGV dés 1978

1975 fin de l’électrification de la GC, arrivée des BB25500

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les circulations sur la GC avant l’électrification complète.

Il y a 2 triages RA, Noisy et Juvisy.

De noisy les trains en traction en électrique arrivent et repartent directement sur l’est et le Nord, pour les autres destinations ils arrivent ou repartent tirés par les DA avec relais à HR ou Valenton

De juvisy les RA sont repris par les DA pour Vaires , Bob ou HR

En RO 3 triages, les trains peuvent être triés à VSG, HR, ou au Bourget d’où ils partent directement avec un DA surla GC pour Valenton, Vaires,bob ou HR.

Les RO de passage sont relayés par les DA à Valenton, Vaire, Bob ou HR

Vous voyer le nombre important de relais en particulier à BOB et Valenton de plus les pèlerins sont relayés à Valenton ou bob qui ont des quais équipés pour les compléments d’eau .Ils y a beaucoup de pèlerins (par vague, trains bleu, jaune ,rouge….)a certaine période qui arrivent du Nord ,de Belgique ou d’Allemagne.

Il existe un nombre important de marches « non lotis » sur la GC qui permettent de mettre en route des trains FAC .Il existe aussi deux fascicules un pour les HLP un pour les marchandises (marches tracées à 1500t), ne reprenant que les minutes aux différents points de passage ,un numéro de marche et un terminus, qui sont utilisés pour les trains FAC, les marches MI n’existaient pas.

Exemple :

Tu es en tête d’un FAC a Valenton, il est 10H tu es informé que tu tires le 99452,

Tu prends le fascicule ou la marche du 99452 est indiquée, tu connais les minutes de passage et le terminus .il y a :

Valenton 0.10

Sucy 0. 20

…jalonnement jusqu’à son terminus

Tu dois suivre cette marche c'est-à-dire :

Départ valenton10h 10

sucy 10h20

Et tu connais son terminus.

au départ de Val vers SUCY

La circulation est très dense sur bob /val en 1965,

271 mouvements jour en moyenne (avec un creux de 10h à 15h)

Des pointes de 325 trains/ jour certain jour de semaine

Et environ 150 T/J les DF

En 1970 en juin il y aura en une moyenne de 296 T/J

Et un maximum de 361 T certain jour

En 1974 record battu 398 mouvements en 24h avec des pointes de 15 par heure et par voie.

Avec 60 à 80 trains FAC dans une journée..

Sans oublier les installations très vétustes de Valenton coté Nord, poste 1

Le P1 date d’après la guerre (la 1ére) a grands leviers et transmissions funiculaires. Il manœuvre les aiguilles de dédoublement des 4VP a l’entrée de Valenton, l’aiguille de sortie du dépôt et l’aiguille d’entrée de chacun des faisceaux. Toutes les autres aiguilles sont manœuvrées « à pied d’œuvre ».

Le vélo est un accessoire indispensable des agents sur le terrain.

En plus il y a un PN entre le dépôt et le P1

Les essais de frein.

A l’époque par d’essai de raccordement, des continuités et le conducteur ne faisait pas la dépression de0,8B et pas encore de radio.

L’agent formation indiquait à l’ADC : « quand tu es prêt, tu pourras siffler »

Le conducteur gonflait la rame faisait l’étanchéité, si c’était correct, il sifflet deux coup long.

L’agent en queue vidait la CG et refermait le robinet.

Le conducteur, débloquait la rame...si tout était correct le frein était terminé.

Les signaux manuels étaient largement utilisés

Imaginez-vous les problèmes lorsque 3 ou 4 trains sur des voies assez proches faisaient le frein en même temps le nombre de coup de sifflet et cela correspondait a quel train, quel robinet CG en queue devait être ouvert ? Parfois alors que tu faisais l’étanchéité la CG s’effondrait parce que le conducteur du train voisin avait sifflé…

A suivre ..avec l’électrification et le déménagement du dépôt..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh, ben, c'était du chemein de fer à l'époque, bravo pour ce récit, j'attend la suite avec impatience. J'aime bien le passage sur les essais de freins, pas de riverains pour se plaindre.

PS: De quand date l'ouverture du rade au PN de VON , Je l'ai vaguement connu à mes débuts en le fréquentant une ou 2 fois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

a valenton, si l'on traverse le PN a pied ,à l'opposé du dépôt (coté ex BV)il y avait 2 maison la deuxieme était un "bistrot,épicerie etc.."

(dans le style "tord boyau de pierre perret"),a n'utiliser qu'en cas de besoin..pour des conserves ou autre nourriture de même style..et pour la boisson des contenants bien fermés ou avec un ° d'alcool tuant tous les germes...

voici l’évolution du site

1933 pas encore de dépot ,le terrain est préservé , pas de sablières.

en 2 l'emplacement

1949 on voit encore les impacts des bombes

1 la MER BLEU ou PLAGE BLEU

2 début de construction du depot

3 BV

le poste 1 est entouré

1968 on creuse partout des sabliéres

1987 on a remblayé les sablières ,l'usine de retraitement se construit

le P1 est remplacé par le PRS ,il n'y a plus de plaque tournante dans le dépôt

la mer bleu ou Plage bleu existe encore, surement mieux aménagée. dans les années 60 on y trouvait encore des écrevisses

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Petite anecdote a Bobigny :

On avait des tournées ceinture de nuit, entre le samedi et le dimanche,

et, quand on arrivait a Bobigny, poste 1 (Bobi 1 dans le jargon), et, nous attendions, 10, 15, voire 20mn facilement

l'arrivée de l'agent de manoeuvre pour décrocher l'engin, prendre la bulletin de compo...

Après cette attente, l'agent arrivait, baillant comme une carpe..... On était vache quand même de le deranger a 3h du mat.... :Smiley_40:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

2e anecdote :

Prise de service 2h du mat au Bourget, apres un bon dodo dans le foyer, plutot confortable....

- Pc sur mon 67400, je sors du dépot, j'évolue a Bobigny, Bobi 2, je change de bout dans le SAS, ou, était encore présente,

une très jolie grue a eau, vestige de la traction vapeur... J'évolue sur ma rame, j'accoste, l'agent raccorde, je gonfle mon train,

etancheité, je serre, et hop, l'agent qui part verifier le serrage de chaque wagon (frein complet)...

- Il fait froid, les wagons dans le triage sont tout blancs par le givre.... a peine 2mn après qu'il soit parti,

l'agent de manoeuvre tape bruyamment a ma porte, j'ouvre, et je le vois, les larmes qui coulent, le visage déconfit :

- "descend de ton engin mécanicien, la caténaire est tombée sur ton train !!!"

Je saute de l'engin moteur, et, je vais a l'observation de ma rame, et, le fil de contact de la catenaire, avait rompu,

il était tombé entre 2 wagons, mais pendait en engageant le passage entre les voies...

L'agent vérifiant le serrage du wagon, a du lever les yeux pour passer au wagon suivant, et, s'est retrouvé nez a nez avec la caténaire...

Il a failli y laisser sa peau, et, la j'ai compris ces larmes !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2e anecdote :

Prise de service 2h du mat au Bourget, apres un bon dodo dans le foyer, plutot confortable....

arriver a descendre une caténaire avec un 67400 il faut le faire !!

le foyer du bourget confortable oui pas mal ,mais il fallait voir celui de bobigny , plutôt une horreur , et très surchargé,vers 3 h du mat. il fallait parfois attendre qu'une chambre se libère pour en avoir une .

Sur le foyer il y avait une plaque indiquant que " les FFI et les résistants avaient sauvaient de la destruction le dépôt face au Allemand".vers la fin des années 80 lorsqu'il était a peine entretenu, les mauvaises langues disaient que c'était dommage qu'il n'avait pas était rasé pendant la guerre car un neuf n'aurait pas été du luxe !

a suivre la fin de bob et la nouvel Etablissement traction du bourget drancy (BDT)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

arriver a descendre une caténaire avec un 67400 il faut le faire !!

J'ai bien réussi à faire tomber la ficelle de la voie à coté de la mienne en remontant un panto.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...