Jump to content
Sign in to follow this  
Class66220

Euro Cargo Rail, le trublion du fret ferroviaire français qui bouscule la SNCF

Recommended Posts

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/20120426trib000695687/euro-cargo-rail-le-trublion-du-fret-ferroviaire-francais-qui-bouscule-la-sncf.html

Alexandra Caccivio, à Gevrey (près de Dijon)

Sept ans après sa création, la filiale française du géant allemand de fret ferroviaire DB Schenker (groupe Deutsche Bahn) titille la SNCF sur des marchés d'envergure. Avec le contrat remporté en 2011 pour le transport de véhicules du groupe PSA face à l'opérateur public, Euro Cargo Rail va capter 20 % du marché du fret ferroviaire français.

Euro Cargo Rail, le principal challenger de la SNCF dans le fret ferroviaire, se renforce en France. Sept ans après son arrivée sur le marché français, le géant allemand DB Schenker, première compagnie européenne de fret ferroviaire (groupe Deusche Bahn), réalise sa première opération d'envergure en France, via sa filiale française Euro Cargo Rail (ECR), avec son nouveau hub ferroviaire basé près de Dijon et mis en service en décembre. Il sera notamment dédié au transport des véhicules du groupe PSA Peugeot Citroën pour le compte de Gefco, leader européen en logistique automobile (3,78 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2011), lui-même filiale du constructeur français.

Plus de 500.000 voitures neuves transiteront chaque année par la gare de triage de Gevrey, inaugurée ce jeudi. Remporté en 2011, ce contrat d'un montant annuel de 20 millions d'euros sur cinq ans, assurera dès 2012 à ECR 10 % de son chiffre d'affaires. Ses ventes devraient s'élever, selon leurs prévisions, à 200 millions d'euros au total cette année. "Dans une conjoncture difficile, cela nous sécurise même si notre stratégie repose avant tout sur une diversification du risque", explique le directeur général d'ECR, Emmanuel Delachambre. L'opérateur privé numéro un en France dans le fret ferroviaire compte aujourd'hui un portefeuille composé d'une soixantaine de clients, dans des secteurs d'activité très diversifiés (industrie agroalimentaire, énergie, chimie, matériaux de construction, sidérurgie…).

Euro Cargo Rail loue 37 voies à RFF

"Nous avons investi quelques centaines de milliers d'euros pour moderniser notamment les voies", indique le directeur général d'ECR. La filiale de DB Schenker Rail loue à RFF 37 voies. Soit la moitié du site de Gevrey dont la SNCF envisageait, fin 2011, de se retirer, faute de trafics suffisants. Deepuis la mise en service du site, ECR a recruté 38 personnes, qui gèrent un flux de 50 à 55 trains par semaine.

"Gevrey-Chambertin a été choisi pour sa position géographique stratégique qui permet d'éclater les trains en provenance des sept usines PSA en France, en République tchèque et en Slovaquie", précise le directeur de la sécurité à ECR, Christian Costa. Triés, les wagons sont convoyés vers l'un des centres de distribution du groupe PSA, en France, en Allemagne, en Italie ou en Espagne. Dans un souci de productivité, le nombre des destinations desservies a été réduit, de l'ordre de 15 %. Le centre et l'ouest de la France, notamment, ne sont plus desservis que par la route. "Nous ouvrons à Gefco un vrai réseau européen", souligne cependant Alexander Hedderich, le PDG de DB Schenker Rail, Alexander Hedderich filiale), dont le groupe est implanté dans 15 pays.

20 % de parts de marché

Surtout, ce contrat va faire progresser les parts de marché d'Euro Cargo rail, qui vont passer de 16 % en 2011 à 20 % dès cette année avec un chiffre d'affaires en hausse de 25 %. La filiale de DB Schenker Rail vise en 2012 le retour à l'équilibre après une année 2011 en deçà des prévisions (1,8 million d'euros de pertes). Dans ce contexte de croissance, ECR poursuit ses investissements. L'entreprise a recruté une centaine de conducteurs, aujourd'hui en formation, qui portent ses effectifs à 950 salariés. Elle a reçu livraison, il y a deux semaines, de dix nouvelles locomotives (des Bombardier Traxx). Sa flotte de locomotives se porte désormais à 200 machines. Sept ans après sa création, Euro Cargo Rail est devenu "le premier opérateur privé de fret ferroviaire en France", assure-t-il dans un communiqué.

Ce contrat permet également à ECR de se tester sur un marché nouveau, celui du wagon isolé, propre à concurrencer le camion sur route. Jusqu'alors centré sur les trains entiers, ECR a développé une nouvelle organisation adaptée au traitement unitaire, opérationnelle depuis décembre 2011. Aujourd'hui, Gefco montre toute sa satisfaction alors que le logisticien reproche au fret SNCF "son manque de fiabilité", selon les termes du PDG de Gefco, Yves Fargues. C'est dans ce cadre que la filiale du groupe PSA, spécialisée dans la logistique pour l'insdutrie, a confié à ECR les deux tiers du marché, pour le transport ferroviaire des véhicules automobiles finis. "Nous estimons, par rapport à la SNCF, avoir réduit le coût de traitement des wagons de l'ordre de 25 % à 30 %", précise Emmanuel Delachambre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le même sujet dans un article de WK-Transport-Logistique :

Euro Cargo Rail et Gefco sont satisfaits de leurs plate-forme de triage de Gevrey

Euro Cargo Rail et Gefco sont satisfaits de leurs plate-forme de triage de Gevrey

Euro Cargo Rail et Gefco ont officiellement inauguré le 26 avril 2012 le hub ferroviaire de Gevrey, dédié au transport de véhicules du groupe PSA en France et en Europe. Cette plate-forme, ouverte en décembre 2011, connaît des débuts encourageants.

Encore menacé de fermeture il y a peu, le triage de Gevrey, près de Dijon, a incontestablement repris des couleurs. Et cette embellie est à mettre au crédit d'Euro Cargo Rail (ECR) qui y a installé son premier hub ferroviaire pour traiter les flux de Gefco.

Opérationnelle depuis le 12 décembre 2011, cette plate-forme a été inaugurée le 26 avril 2012 en présence notamment d'Alexander Hedderich, Pdg de DB Schenker Rail, maison mère d'ECR.

Un gain de temps et une grande fiabilité

En dépit d'une conjoncture difficile, la plate-forme monte en puissance : 12 000 wagons en provenance des cinq usines PSA en France et de deux autres en République Tchèque et en Slovaquie et à destination de quinze centres de distribution situés en France et dans d'autres pays européens ont été triés au cours du premier trimestre 2012.

Se félicitant de ce bon démarrage "conforme aux attentes", Yves Fargues, Pdg de Gefco, met en avant "l'énorme gain réalisé en matière de fiabilité, celle-ci étant proche, voire même égale de celle de la route". Avant d'ajouter : "nous avons également gagné en délai d'acheminement, l'objectif étant de réduire le temps de transport de deux jours d'ici à la fin de l'année 2012".

ECR revendique, pour sa part, une baisse du coût de traitement des wagons de l'ordre de 25 à 30%.

Participation à un nouvel OFP

Pour faire fonctionner cette plate-forme, qui tourne en 3X8 sauf les nuits du samedi et dimanche, ECR a embauché 25 personnes. Ce regain d'activité a même permis, selon l'entreprise ferroviaire, de maintenir l'emploi d'une dizaine d'agents SNCF.

Au-delà des 21 voies déjà occupées, soit la moitié du triage, l'entreprise a d'ores et déjà entamé des discussions avec Réseau Ferré de France (RFF) pour disposer de dix voies supplémentaires. Possibilité lui est toutefois donnée de doubler sa capacité de tri à plat à 2 400 wagons par semaine avec les installations existantes.

Mais les ambitions du numéro 1 des opérateurs de fret privés français ne s'arrêtent pas là. "Nous avons commencé à faire des wagons isolés avec un seul client. Nous savons, par ailleurs, qu'il existe des triages à moitié vides dans l'Est de la France, dans le Lyonnais et en PACA. Sous réserve de fédérer deux ou trois clients ensemble dans des filières qui s'y prêtent bien comme la chimie ou la sidérurgie, nous pourrions ouvrir un nouveau hub dans les deux-trois ans qui viennent. Son trafic serait de l'ordre de 200 wagons par jour. Nous regardons aussi ce que nous pouvons faire avec des clients embranchés autour de Dijon même si ce n'est pas pour cette année", détaille Emmanuel Delachambre, directeur général d'ECR.

ECR ambitionne de dépasser le cap des 200 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année et de porter sa part de marché en France de 16 à 20%. L'entreprise va prochainement "participer à un nouvel opérateur ferroviaire de proximité (OFP) sur le même modèle que l'OFP La Rochelle. Nous souhaitons rester minoritaires et apporter notre savoir-faire d'entreprise ferroviaire. L'annonce en sera faite au cours du second semestre 2012", indique Emmanuel Delachambre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

La CFR ????

négatif : CFR a travaillé en partenariat avec ECR, mais rien de neuf pour l'instant...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

On ne te dit peut-être pas tout....

Ca ne te tente pas, le Morvan en Class66 ?

je suis assez haut placé pour savoir ce qui se passe à la CFR...

les Class 66 ? j'ai déjà goûté... de Cercy à Dijon et au-delà : un engin de traction rustique, efficace (et bruyant !), mais inapte charge C.

seul gros bémol : ça patine ! le sablage est à revoir complétement, et virez moi ces semelles composites de M**** qui ne nettoient pas la table de roulement : au contraire, ça fait une sorte de glaçage...

et je ne dirais rien de l'entretien de ces bécanes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

Que dire ???

Juste pester contre la SNCF qui n'y arrive pas, et avant tout,

pester contre le gouvernement Villepin qui a liberalisé avec un double statut....

Seul VFLI peut s'aligner...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Seul VFLI peut s'aligner...

Il parait que ce n'est plus vrai. ECR serait 10% moins cher.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le debat semble etre moins un probleme de prix que de reactivité et de services, vu du coté des clients.

Le constat est une absence de service et de reactivité aupres du client dans le FRET par les EF nationales.

Sur ce trafic GEFCO, et les echos percus par radio ballast, il semble que ECR et ses "Co traitants" suivent

plutot bien leur client . Reste a perdurer dans ce sens pour eux.

Edited by km315

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 5121

sans oublier tout de même, puisqu'on ne saura jamais le fin mot de l'histoire, GEFCO n'étant pas tenu de justifier ses choix qu'à sa tête se trouve un saboteur de Fret SNCF, il me semble ... je me trompe ?

au passage ECR, filiale d'un groupe public allemand peut-il être considéré comme privé .... un peu comme les privés suisses, bien souvent dans la main des cantons ... ?

question subsidiaire (si on peut dire ..) sans les subsides de la maison mère publique, ECR aurait probablement déjà mis la clé sous la porte, comme son avatar EWS

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

au passage ECR, filiale d'un groupe public allemand peut-il être considéré comme privé ?

ECR, par rapport à la DB, devrait-il être considéré comme VFLI par rapport à la SNCF ?

on pourrait presque rajouter Thello, filiale (en partie !) des FS ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

sans les subsides de la maison mère publique, ECR aurait probablement déjà mis la clé sous la porte, comme son avatar EWS

Comme l'aurait fait VFLI sans la présence du groupe SNCF, tout aussi probablement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

Pour comparer efficacement, il faut trouver une filiale SNCF privée hors frontière.. Toutes desormais se sont lancés dans la course aux filiales Low Cost...helas, et signe des "temps".

Quand à affecter une 66 ou 77 sur les petites lignes du morvan, autant directement prendre une pelle hydraulique et commencer à bousiller l'infrastructure... ce serait con, alors que vous (CFR) en avez dejà remis à presque neuf un bon bout...

Ces becanes sont de vraies plaies pour les petites lignes, et même certaines principales faiblement armées.... Et l'EPSF laisse rouler, j'espère seulement que RFF saura faire appliquer des malus suffisement dissuasifs, mais vu le peu de client sur le RFN, j'ai comme un doute.

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 5121

ECR, par rapport à la DB, devrait-il être considéré comme VFLI par rapport à la SNCF ?

on pourrait presque rajouter Thello, filiale (en partie !) des FS ?

je le pense en effet. Le statut soi-disant privé s'applique essentiellement aux salariés ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il parait que ce n'est plus vrai. ECR serait 10% moins cher.

Il parait que ce n'est plus vrai. ECR serait 10% moins cher.

ECR a toujours était moins cher que les autres... Mais au bout d'un moment il faut bien équilibrer les comptes...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sujet déjà lancé :Smiley_04: :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sujet déjà lancé :Smiley_04: :

Si le précédent sujet avait été placé dans la bonne rubrique "ECR", celà ne serait pas arrivé ! :Smiley_63:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien vu le parc de voiture Citroen à la sncf, je me demande pourquoi ces chers têtes pensantes ne loue pas un autre marque par mesure de rétorsion ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

ECR a toujours était moins cher que les autres... Mais au bout d'un moment il faut bien équilibrer les comptes...

Ils sont en cours d'équilibre....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand à affecter une 66 ou 77 sur les petites lignes du morvan, autant directement prendre une pelle hydraulique et commencer à bousiller l'infrastructure... ce serait con, alors que vous (CFR) en avez dejà remis à presque neuf un bon bout...

Ces becanes sont de vraies plaies pour les petites lignes, et même certaines principales faiblement armées.... Et l'EPSF laisse rouler, j'espère seulement que RFF saura faire appliquer des malus suffisement dissuasifs, mais vu le peu de client sur le RFN, j'ai comme un doute.

Fabrice

C'est de l'ordre de la rumeur, rien n'a jamais prouve que les Class esquintaient les infrastructures, ou les triages comme l'affirment certains.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

C'est de l'ordre de la rumeur, rien n'a jamais prouve que les Class esquintaient les infrastructures, ou les triages comme l'affirment certains.

Pas sur !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas sur !!!

Dans ce cas merci de comparer avec les engins de chacune des EF y compris le tgv, comme ça on saura sur quoi se baser pour en discuter!

J'ai quand même une tendance à croire que le bogie CC n'est pas bien vu en France et qu'un amalgame est fait avec les dégats qu'aurai provoqué le dit bogie avec les CC72000!

Ce n'est que mon avis.

Edited by Marcel28

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...