Aller au contenu
BB4100

[BB 8500 / BB 17000 / BB 25500] Sujet Officiel

Recommended Posts

Il y a 10 heures, jeanrob a dit :

Étonnant les pantos mono levés sous continu.

Encore plus étonnant, certaines motrices Z5300 on un pantographe monophasé, comme la Z5426, alors qu'elles marchent au continu x)

59e2485363211_Z5426(3).thumb.JPG.685c772c28ff70a98adb96ce410282f0.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, pas besoin à l'arrêt, c'est surtout au décollage ... il se peut qu'une génération d'ADC lèvent les 2 à l'arrêt par réflexe, afin d'éviter de l'oublier suite à un événement qui aura détourné son attention ( rupture de séquence je crois, c'est çà ??? )

Après, c'est pas le cas de la photo, mais l'usage du guignol avant plutôt que l'arrière peut aussi être dû au fait que le premier wagon derrière la machine est un porte auto chargé ... d'où le risque de projections des archets sur les voitures ... par contre, cette rêgle, je ne sais pas si elle s'applique pour le cas de machines bicourants genre 26000 ...

J'ai souvenir de çà lorsque je bossais à masséna Tolbiac, du temps du TAC ... çà date ! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, superpooky a dit :

Oui, pas besoin à l'arrêt, c'est surtout au décollage ... il se peut qu'une génération d'ADC lèvent les 2 à l'arrêt par réflexe, afin d'éviter de l'oublier suite à un événement qui aura détourné son attention ( rupture de séquence je crois, c'est çà ??? )

Après, c'est pas le cas de la photo, mais l'usage du guignol avant plutôt que l'arrière peut aussi être dû au fait que le premier wagon derrière la machine est un porte auto chargé ... d'où le risque de projections des archets sur les voitures ... par contre, cette rêgle, je ne sais pas si elle s'applique pour le cas de machines bicourants genre 26000 ...

J'ai souvenir de çà lorsque je bossais à masséna Tolbiac, du temps du TAC ... çà date ! :)

Sur une machine bi courant, il n'y a pas de notion de panto avant ou arrière, on monte le normal qui correspond à la nature du courant sous lequel on circule, qu'il soit placé à l'avant ou à l'arrière, l'autre panto étant le secours

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, AZRX 11440 a dit :

Encore plus étonnant, certaines motrices Z5300 on un pantographe monophasé, comme la Z5426, alors qu'elles marchent au continu x)

59e2485363211_Z5426(3).thumb.JPG.685c772c28ff70a98adb96ce410282f0.JPG

ça y ressemble très fortement mais il s'agit bien d'un archet continu de par ses bandes de frottement en cuivre et en acier. Après ce qui a motivé un tel assemblage sur les 5300 du RER C et même celles de Montparnasse, c'est une histoire de gabarit dans un tunnel situé sur la ligne C (je ne sais plus lequel pour le coup) ; puis plus précisément pour les rames de Montparnasse leur équipement a été motivé à l'époque pour les acheminements éventuels par la TRG vers le TEF des Ardoines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, Montrouge Boy a dit :

ça y ressemble très fortement mais il s'agit bien d'un archet continu de par ses bandes de frottement en cuivre et en acier. Après ce qui a motivé un tel assemblage sur les 5300 du RER C et même celles de Montparnasse, c'est une histoire de gabarit dans un tunnel situé sur la ligne C (je ne sais plus lequel pour le coup) ; puis plus précisément pour les rames de Montparnasse leur équipement a été motivé à l'époque pour les acheminements éventuels par la TRG vers le TEF des Ardoines.

Ha d'accord :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 57 minutes, Montrouge Boy a dit :

ça y ressemble très fortement mais il s'agit bien d'un archet continu de par ses bandes de frottement en cuivre et en acier. Après ce qui a motivé un tel assemblage sur les 5300 du RER C et même celles de Montparnasse, c'est une histoire de gabarit dans un tunnel situé sur la ligne C (je ne sais plus lequel pour le coup) ; puis plus précisément pour les rames de Montparnasse leur équipement a été motivé à l'époque pour les acheminements éventuels par la TRG vers le TEF des Ardoines.

C'est en raison du profilé aérien de contact.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 14/10/2017 à 16:51, superpooky a dit :

oui mais sur cette photo, temps de neige, givre etc ... je ne me souviens plus des prescriptions générales mécanicien ( PGM pour les anciens ) çà commence à dater pour moi, mais n'y a t'il pas une histoire de panto avant utilisé en racleur pour casser l'éventuelle pellicule de glace sur le fil de contact ???

D'autre part, sous 1500v train à l'arrêt, n'est t'il pas prescrit de lever les 2 guignols pour éviter de tout faire fondre au décollage ???

Par la même une autre raison possible, avarie sur le panto 1500v, utilisation du panto secours ( donc 25kv ) avec bien entendu une limitation des intensités ...

Ne m'en voulez pas si je dis une connerie, et j'aimerai que quelqu'un qui est encore "dans le bain" confirme ou infirme ce que j'avance, ce sont de vieux souvenirs pour moi tout çà ... :) 

Salut,

je suis sur Montparnasse lundi matin, comment savoir si il y a possibilité de voir ce convoi ???

Normalement je t'ai répondu hier par message privé, mais comme tu n'as pas l'air d'avoir reçu, je t'explique rapidement. Le convois fera demi-tour au niveau du "Pont des Suisses, 92220 Bagneux" à 11h, aux tiroirs de Châtillon, puis le convois partira vers les voies de garage de Vouillé (entre Pte de Vanves et Plaisance métro 13), puis partira sur la ligne N à 12h30 de Vanves-Malakoff à Mantes-la-Jolie via Plaisir-Grignon, puis directement jusqu'à Sotteville-Lès-Rouens.

Demain je serais sur le pont de Bagneux, puis sur une gare de la N pour filmer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 14/10/2017 à 17:12, ADC01 a dit :

 

A l'arrét pas besoin des 2 pantos sauf pour les compos à partir de 8 voitures, par contre, il faut les 2 pantos pour décoller un train lourd, sujet récurent abordé maintes et maintes fois sur ce forum, cette utilisation des pantos en 1500

Pour les trains lourds, Il fallait, c'était valable pour les anciennes machines qui pompaient un max de courant a vitesse réduite, les machines récentes savant gérer ca sans problème en limitant l'intensité au décollage. 

Pour les compos voyageurs c'est toujours valable pour le chauffage train qui lui pompe toujours beaucoup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎14‎/‎10‎/‎2017 à 21:48, ADC01 a dit :

Sur une machine bi courant, il n'y a pas de notion de panto avant ou arrière, on monte le normal qui correspond à la nature du courant sous lequel on circule, qu'il soit placé à l'avant ou à l'arrière, l'autre panto étant le secours

... oui, c'est d'ailleurs comme çà qu'il est repéré sur les 26000 il me semble ... sélection "normal" ou "secours" ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, superpooky a dit :

... oui, c'est d'ailleurs comme çà qu'il est repéré sur les 26000 il me semble ... sélection "normal" ou "secours" ...

Sur celles du sujet aussi :

674903IMGP3931.jpg&key=ca8ae69dfe7ed7745

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, Jacky boy a dit :

Dernière survivante de Dijon Perrigny

 

vu en attente au dépôt 

Elle circule sur quelle ligne ? Et est ce que vous avez une idée de la date de sa radiation ? Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, AZRX 11440 a dit :

Elle circule sur quelle ligne ? Et est ce que vous avez une idée de la date de sa radiation ? Merci.

Elle ne circule plus de manière régulière. 

Elle était garé bon état depuis juin 2017.

elle a été remise en service pour aller récupérer des rames RRR à Dole hier de ce que je sais.

elle a roulé hier et elle roule jeudi. Elle ramène  les rames RRR à dole pour stockage avant radiation  et ensuite elle monte Machine seule, HLP Vers belfort puis l'Alsace.. elle serait prêté ou donné à l'Alsace,

donc  jeudi ça sera la dernière sortie d'une 25500 de Perrigny.

ça reste de l'info radio ballast 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Jacky boy a dit :

Elle ne circule plus de manière régulière. 

Elle était garé bon état depuis juin 2017.

elle a été remise en service pour aller récupérer des rames RRR à Dole hier de ce que je sais.

elle a roulé hier et elle roule jeudi. Elle ramène  les rames RRR à dole pour stockage avant radiation  et ensuite elle monte Machine seule, HLP Vers belfort puis l'Alsace.. elle serait prêté ou donné à l'Alsace,

donc  jeudi ça sera la dernière sortie d'une 25500 de Perrigny.

ça reste de l'info radio ballast 

Ok, merci pour les infos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 34 minutes, alextimiti a dit :

Ils font encore des kilomètres les 25500 :D  Quelqu'un sait vers quand sera la fin définitive des tout derniers 25500?

Il est à peu près sûr que ce sera en Alsace (les bretonnes qui sortent encore un peu seront sûrement dégagées par les 9 Regio2N encore attendus), puisqu'aucun matériel n'est encore commandé pou les remplacer.

Je pense donc que ce ne sera pas en 2018...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, alextimiti a dit :

Surtout que la moyenne d'âge des BB25500 Alsaciens est légèrement plus faible que celle des quelques BB15000 qui y sont affectés dans cette région ; par contre j'ignore pour le kilométrage des deux séries.

Des BB15000 en Alsace ??? Tu parles de la région Grand Est en général je pense, avec les BB15000 affectées à TER Vallée de la Marne ? Qui roulent moins depuis cet été, car une bonne partie des trains a été reprise par les Coradia Liner (et les BGC ex Champagne-Ardenne, en transition).

Modifié par Arnaud68800

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 11/11/2017 à 07:53, Arnaud68800 a dit :

Des BB15000 en Alsace ???

Pour tirer les Teoz Eco Paris-Strasbourg.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que les premières 15000 datent de 71, alors que les dernières 25500 datent de 75/76 ... mais les 25500 sont techniquement plus dépassées techniquement que les premières 15000 ... du coup, l'un dans l'autre, le champ du cygne serait plutôt en fonction de l'obsolescence d'approvisionnement en pièces ...

Là dessus, je pense que les 15000 bien que plus agées ont un avantage, la technologie du hacheur et des thyristor de puissance, on la retrouve sur les 7200, 22200, sur d'autres matériels non sncf comme le MF77 à la ratp par exemple ... c'est du matériel dont on a encore besoin et dont on a encore besoin de composants ... du coup, je pense que l'approvisionnement en pièces est encore possible ...

Par contre, qu'en est'il des 25500 ??? d'autres que moi pourront mieux en parler ...

J'avais vu des schémas électriques issus des 15000, c'est marrant mais sa chaine de traction me semblait être très très proche techniquement de celle d'un MF77 tranche 1 à 6 mais juste avec le double de composants ... du coup, si nous on peut encore avoir des composants de MF77, je pense que c'est pareil pour tout ce qui est 15000/7200 ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

La fin des BB 25600 en Bourgogne-Franche-Comté

Après une présence sur les terres bourguignonnes et franc-comtoises depuis leur mise en service, d’abord au dépôt de Dole en 1964 puis à celui de Perrigny en 1969, les 25500 sont des locomotives emblématiques de la région. Après avoir assuré tous les types de trains, du marchandises lourd à la desserte locale, de l’omnibus au voyageurs international, que ce soit en US ou en UM, elles sont spécialisées au TER principalement avec les RRR dans les années 2000 du fait de la répartition par activité. C’en est alors fini des courses sur Vallorbe, Sibelin ou Mulhouse, et des trains en UM. Dorénavant, leur rayon d’action se limite à Belfort, Bourg-en-Bresse, Mâcon, Laroche-Migennes et Is-sur-Tille.

Décriées par de nombreux conducteurs du fait des mouvements qu’elles entraînent à 140 km/h, alors qu’elles sont très stables à 100, sujettes à de plus en plus de pannes, leur agonie débute… Sans parler que les RRR ne sont pas ce qu’il y a de plus confortable pour les voyageurs face à l’arrivée en force des AGC puis des Régiolis. Les 25600 et les RRR sont progressivement garées, à commencer par celles de la Bourgogne (deux partent toutefois en Paca), et c’est en juin dernier 2017 que le dernier train commercial est assuré par un ensemble 25600 + RRR Franche-Comté. Toutefois, un petit parc est gardé en réserve en cas de défaillance d’un Régiolis.

Une page de la traction électrique dijonnaise s’est tournée le jeudi 9 novembre dernier, puisque la 25673, dernière machine de la série encore en service sur la région, a fait son dernier train sur ses terres originelles.

La suite dans Rail Passion de ce jour.

09-bb-10.jpg

La 25673 en préparation au dépôt de Perrigny pour sa dernière sortie (9 novembre 2017).

Modifié par IGS4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...