Aller au contenu
TAIGA

Ligne BEZIERS-NEUSSARGUES, un pas vers l'exploitation en diesel

Recommended Posts

Invité Fabr

Il en est de même pour toute ligne au profil difficile: le fret n'y est pas à son avantage, car les coûts Traction y sont plus forts.

Avec des rampes bien moindres, on s'aperçoit déjà par chez nous que certains itineraires sont oubliés, de par cet état de fait.

Reste les voyageurs et la population à desservir... dans un monde ferroviaire français tournant autour du TGV, sa declinaison rurale reste l'automotrice/automoteur. la difference entre les deux modes n'est pas si flagrante sur du materiel leger.

RFF compte bien economiser la moitié du budget de maintenance à prevoir, en demontant la ficelle....et esperons, il est peut être là le vrai combat (???...), la compensation d'une ligne ameliorée aux vitesses plus correctes..

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il en est de même pour toute ligne au profil difficile: le fret n'y est pas à son avantage, car les coûts Traction y sont plus forts.

Avec des rampes bien moindres, on s'aperçoit déjà par chez nous que certains itineraires sont oubliés, de par cet état de fait.

Reste les voyageurs et la population à desservir... dans un monde ferroviaire français tournant autour du TGV, sa declinaison rurale reste l'automotrice/automoteur. la difference entre les deux modes n'est pas si flagrante sur du materiel leger.

RFF compte bien economiser la moitié du budget de maintenance à prevoir, en demontant la ficelle....et esperons, il est peut être là le vrai combat (???...), la compensation d'une ligne ameliorée aux vitesses plus correctes..

Fabrice

Actuellement, avec un trafic Fret à un niveau historiquement bas, les lignes au profil facile sont suffisantes. Mais avec un trafic ferroviaire Fret plus important qui arrivera inévitablement (sinon il faudra doubler le réseau autoroutier sur les axes saturés) les itinéraires de délestage pourront être utilisés et deviendront indispensables.

RFF refuse toute augmentation de la vitesse sur cette ligne, notamment sur les parties qui ont été renouvellées !!?

Alors, je ne pense pas que RFF réinvestirait le moindre centime économisé dans la maintenance de la traction électrique. C'est un argument donné pour faire avaler la pilule de la déselectrification, à mon avis.

D'ailleurs, je ne crois pas que la vitesse ait été relevée sur Pau-Oloron ou sur Bayonne - St Jean Pied de Port récemment désélectrifiées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

http://www.midilibre.fr/2012/05/20/ete-sans-train-sur-beziers-neussargues,504034.php

Eté sans train sur Béziers-Neussargues

Le sénateur-maire UMP Raymond Couderc a obtenu, six mois après sa question écrite, la réponse du ministère chargé des Transports sur la survie de la ligne SNCF Béziers-Neussargues. Il s’inquiétait de la suspension de la ligne, cet été, pour travaux dans le tunnel de la Boissière.

"L’été est la saison où la fréquentation est la plus importante sur cette ligne", précisait M. Couderc. L’État lui a répondu que la période estivale était la seule possible : les scolaires ne sont pas pénalisés, pour la partie sud, et la fermeture de la ligne coïncide avec la fermeture de l’usine Arcelor de Saint-Chély-d’Apcher (Lozère). L’approvisionnement de l’usine s’y fait par le nord. Pour le reste, l’Etat ne revient pas sur la décision d’utiliser des trains diesel sur un parcours Béziers-Neussargues pourtant électrifié.

La partie Clermont-Neussargues ne l’étant pas, la SNCF souhaitait "éviter une correspondance à Neussargues pour les voyageurs". Dans son courrier, Raymond Couderc s’en émouvait : "Ces trains à traction diesel semblent peu fiables, notamment sur les pentes du trajet. Il y a, dès lors, de forts risques de mise en péril de la régularité des trains."

Il estimait, ce que conteste le ministère, que le dispositif était contraire à la convention sur les trains d’équilibre du territoire, signée en 2010.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Actuellement, avec un trafic Fret à un niveau historiquement bas, les lignes au profil facile sont suffisantes. Mais avec un trafic ferroviaire Fret plus important qui arrivera inévitablement (sinon il faudra doubler le réseau autoroutier sur les axes saturés) les itinéraires de délestage pourront être utilisés et deviendront indispensables.

Pas sûr... voir ce message de Thor Navigator :

Le gros point faible du projet de modernisation/ré-électrification (Clermont) Béziers-Neussargues, c'était précisément la légèreté de son volet économique et dans une moindre mesure l'optimisme forcé de certains scénarios d'exploitation (j'ai lu -au moins en partie- les études citées... un avis nous étant alors demandé).

Béziers-Neussargues (Clermont) n'est pas seulement handicapée par son profil en long (qui est à la fois dur et pas en V inversé : on a plusieurs successions de fortes rampes et fortes pentes), mais aussi par son tracé, élément qui joue aussi (défavorablement) dans la performance des sillons (les vitesses envisageables, surtout pour du fret, étant faibles) et les contraintes de masses admissibles. Imaginer faire transiter 40 voire 60 trains de fret par jour soit jusqu'à 12 Mt/an sur une voie unique de cette nature, même modernisée tient de l'utopie pure et simple. Ce n'est pas le Lötschberg avant doublement, Clermont-Béziers par les Causses ! Le parcours suisse d'antant était du petit lait en comparaison (et nos voisins ont investi massivement pour ne plus envoyer leurs convois de Fret par la ligne sommitale aux rampes plus faibles et bien plus courte...).

Le POLT est sous-utilisé et présente des caractéristiques géométriques comme de vitesse bien plus favorables. Si le trafic Fret avait augmenté dans les proportions évoquées (par les politques) du temps de Gayssot (on nous a demandé d'étudier des scénarios à 120 Gtk voire 150, à l'époque... personne n'y croyait évidemment), la solution en attendant le CNM et Montpellier-Perpignan passait par un accroissement du transit via LImoges, si nécessaire en rajoutant des évitements circulation et en renforçant ponctuellement les IFTE, le block étant déjà modernisé et les campagnes de RVB aujourd'hui bien engagés. Des investissements sans commune mesure avec une modernisation lourde + ré/électrification Clermont-Béziers. Cette ligne (des Causses) est magnifique et comme tout bon ferroviphile, je vois son avenir avec inquiétude. Mais tenter de faire croire qu'un projet de cette nature était réaliste sur le plan économique et socio-économique, ce n'est pas très sérieux de la part des commanditaires de tels scénarios. Même en supposant la question du financement réglée (on voit ce qu'il en a été... même si les changements de majorité n'ont rien arrangé), il aurait fallu subventionner également massivement l'exploitation, pour que les EF Fret s'aventurent (significativement) sur l'infra modernisée, compte tenu des coûts d'exploitation nettement plus élevés. De quoi à donner de nouveaux arguments au sieur Prud'homme (Rémy, pas André bien sûr) évoqué dans un autre fil.

Christian

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PAZ

A noter que le prochain delestage ne sera pas la ligne des Causses, mais la future LGV mixte Nîmes-Perpignan...

En tous cas, nos arrières petits enfants, si la société est revenue à la raison d'ici là, nous considèrons vraiment pour des fous!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PAZ

Il me semble, c'est à vérifier, que dans vers la fin des années 90, alors que l'on prédisait le doublement du trafic fret, il était envisagé la modernisation de cette ligne en ce sens. Hélàs, De Robien a finalement redistribué ces crédits pour l'A75!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TRAM21

Il me semble, c'est à vérifier, que dans vers la fin des années 90, alors que l'on prédisait le doublement du trafic fret, il était envisagé la modernisation de cette ligne en ce sens. Hélàs, De Robien a finalement redistribué ces crédits pour l'A75!

JC Gayssot, "régional de l'étape" a essayé de redynamiser cette ligne, sans grand succès...

je me rappelle qu'un "train d'essai" Clermont - Béziers avec une UM de 8500/8600 (une UM pure 8600 aurait été bien meilleure, niveau FRH !) avait été réalisé sur cette ligne

de même, l'essai d'une 7200 GV sur cette ligne a donné des résultats probants, mais non suivis de réalisation concrète.

pas mal d'occasions loupées, quoi...

et la A 75 gratuite à côté n'arrange rien !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

JC Gayssot, "régional de l'étape" a essayé de redynamiser cette ligne, sans grand succès...

Sauf que même les cheminots du cru (ceux de Marvejols qui m'ont fait découvrir l'aligot... :Smiley_01: ) n'y croyaient pas ; ils surnommaient l'unique train de marchandises Toulouse-Lyon "le train Gayssot" qui, effectivement, ne lui a pas survécu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

Sauf que même les cheminots du cru (ceux de Marvejols qui m'ont fait découvrir l'aligot... :Smiley_01: ) n'y croyaient pas ; ils surnommaient l'unique train de marchandises Toulouse-Lyon "le train Gayssot" qui, effectivement, ne lui a pas survécu.

Bonsoir. C'était quoi le parcours? Toulouse - Béziers - Arvant - (Le Puy - Sainté) ou (Saint-Germain-dF - Roanne - Sainté) - Lyon? :huh: ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ou alors Toulouse - Rodez - Séverac - Le Monastier - La Bastide - St-Georges-d'Aurac - Le Puy - St-Etienne - Lyon, comme le Lyon - Toulouse voyageurs qui a existé pendant quelques années (peu après la fermeture de la ligne Le Puy - Langogne qui aurait légèrement allégé le parcours), assuré en X2800 il me semble.

Modifié par Cyril83

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

Il faisait Toulouse-Béziers-Clermont-St-Germain-Lyon (via St-E je suppose à moins de s'attaquer aux Sauvages après la ligne des Causses... )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faisait Toulouse-Béziers-Clermont-St-Germain-Lyon (via St-E je suppose à moins de s'attaquer aux Sauvages après la ligne des Causses... )

Il me semble que le kilométrage doit être beaucoup plus important que par Nîmes et Givors. Donc quel est l'intérêt d'avoir un parcours plus long et beaucoup plus difficile ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Surtout, que quitte à traverser le charmant Massif Central, il y a des solutions moins gourmandes en sillons (de la transversale Sud), en passant par Gaillac et ensuite soit Rodez - Séverac ou Capdenac - Le Lioran, lignes beaucoup moins accidentées que l'intégrale caussenarde.

Pour Arvant - Le Puy - Lyon, on pourra objecter la saturation de Sainté - Givors... Ben non, en fait, le parcours est utilisé même en passant par Roanne! :Smiley_32:

Vraiment un train aux ordres de la politique politicienne, donc. :Smiley_27:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vérifié. Entre Béziers et Givors-Canal, il y a :

- 636 km et 2 rebroussements (Neussargues et St-Germain-des-Fossés) par la ligne des Causses, Gannat, Roanne et St-Etienne ;

- 381 km et aucun rebroussement par Nîmes et la rive droite du Rhône.

Est-ce utile de commenter ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

Il me semble que le kilométrage doit être beaucoup plus important que par Nîmes et Givors. Donc quel est l'intérêt d'avoir un parcours plus long et beaucoup plus difficile ?

J'ai vérifié. Entre Béziers et Givors-Canal, il y a :

- 636 km et 2 rebroussements (Neussargues et St-Germain-des-Fossés) par la ligne des Causses, Gannat, Roanne et St-Etienne ;

- 381 km et aucun rebroussement par Nîmes et la rive droite du Rhône.

Est-ce utile de commenter ?

D'où le surnom de gens bien terre-à-terre de "train Gayssot".

Comme dit ici ou ailleurs, même les trains de pif du Midi pour Paris passaient par le PLM. Par contre, ils étaient bien facturés par cette ligne qui est plus courte (le fait qu'elle donne l'itinéraire le plus court entre Paris et la Méditerranée [via Bort-les-Orgues] étant son seul intérêt)

Modifié par Roukmoute

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce qui est clair c'est que le massif central va devenir un désert ferroviaire alors que les prévisions économiques prévoit que la région Auvergne se développe tant sur le plan économique que démographique ,

les grands neurones le savent est pourtant ils bazardent un outil bien utile au bon peuple certainement par un soucis écologique le transport routier est propre c'est bien connu !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce qui est clair c'est que le massif central va devenir un désert ferroviaire alors que les prévisions économiques prévoit que la région Auvergne se développe tant sur le plan économique que démographique ,

les grands neurones le savent est pourtant ils bazardent un outil bien utile au bon peuple certainement par un soucis écologique le transport routier est propre c'est bien connu !

Oup's en voila une révélation...

C'est de la région dans son ensemble ?

ou c'est simplement Clermont Agglo dont tu parles ?

Parceque le développement "à tout crin" de la région Auvergne j'ai bien peur qu'il soit virtuel à l'échelle d'une vie...

Mais bon je peux me tromper....(si tu as des sources.....)

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oup's en voila une révélation...

C'est de la région dans son ensemble ?

ou c'est simplement Clermont Agglo dont tu parles ?

Parceque le développement "à tout crin" de la région Auvergne j'ai bien peur qu'il soit virtuel à l'échelle d'une vie...

Mais bon je peux me tromper....(si tu as des sources.....)

merci

entendu sur France Inter Auvergne 4eme en terme de développement économique ,lu ,taux de démographie égal a IDF (idem pour limousin)source INSEE

au nord l'arrivé des 'parisiens' et à l'est le dynamisme Rhône-Alpes ,il est vrai qu'il est plus facile de progresser quand tu est en bas du classement

mon cas personnel' j'ai quitter ma région cette grande maison de retraite(LR) car pas moyen de trouver du boulot, et c'est en Auvergne que j'ai trouvé un job

c'est anecdotique mais quand même

salut A+

Modifié par mikado43

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...