Jump to content
Sign in to follow this  
Mak

La règle d'or va-t-elle tuer dans l'oeuf le développement des EF ?

Recommended Posts

http://www.mobilicit..._0_77_1859.html

La règle d'or va-t-elle tuer dans l'oeuf le développement des entreprises ferroviaires commerciales grosses Ef et OFP ?

En effet un des facteurs du développement du fret ferroviaire commercial, est à quoi bon le cacher le niveau très bas des péages versés à RFF, en contrepartie du droit de circuler sur le réseau

La règle d'or pourrait bien remettre en question ce niveau très bas des péages et provoquer une forte augmentation des péages, dans le cadre vertueux de la politique du nouveau gouvernement de réduire la dette de RFF.

Les meilleures intentions du monde peuvent avoir des effets pervers à l'inverse de la politique pensée annoncée.

Le gouvernement actuel est réputé favorable rail et un peu moins à la route.

Pourtant, le scénario cauchemar pour les entreprises ferroviaires serait une forte augmentation des péages (mise en oeuvre de la règle d'or) et parallèlement dénaturation des mesures qui auraient pu augmenter la productivité du train :

mise en application de mesures démagogiques telles que :

  • la TIPP flottante
  • remboursement d'une partie des taxes du gazole routier
  • retard dans l'application de l'écotaxe poids-lourds
  • voire pourquoi pas abandon pur et simple de cette mesure, pour éviter une éventuelle grogne du transport routier
  • autorisation de circuler des mégas camions.

    Une fois de plus le développement de chemin de fer risque d'être entravé par de nouvelles contraintes, qui normalement devraient être compensées par la montée en puissance, justifiée , des péages routiers, mais il y a fort à parier que ce second volet qui rétablirait l'égalité des chances dans la concurrence soit encore une fois oublié ...

Edited by Mak

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

Lors de l'audition de Mr Blayau, prés l' Assemblée Nationale, les chiffres d'un constat implacable sont là:

environ 15 000 agents pour le Fret, toutes EF confondues... (11 000 pour fret SNCF), contre plus de 300 000 pour le TRM et probablement la logistique.

Les mesures que tu cites en faveur du TRM, et qui impacterons bien evidement le rail, ont de fortes chances de se produire.

le maintien d'un niveau de péage ne correspondant pas ( à voir..) au coût d'usure/regeneration des lignes, est le strict pendant du péage à la marge du TRM pour l'usage de l'Infrastructure routière...

La hausse des coûts est déjà actée chez RFF, l'Etat jusqu'à présent compensant pour partie cette hausse...

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait ! On n'ose pas réclamer le paiement de l'usage de l' infrastructure routière, donc en compensation on réduit le péage du transport ferroviaire .

Si le péage du ferroviaire est augmenté ( règles de bonne gestion obligent) et que parallèlement on oublie les mesures prévues pour facturer un peu mieux l'usage de l'Infrastructure routière...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

Tant que les impots locaux et fonciers financeront le renouvellement des routes,

tout ira bien dans le meilleur des mondes.....

Les competences du réseau routiers ont étés transmises au régions,

avec comme toujours aucune compensation.... c'est donc le PEUPLE qui paie les routes

pour les transporteurs routiers....

Quand je vois l'ex N19, devenue d619, des portions sont refaites tous les ans, les mêmes portions....

On gratouille, on remet 2cm de bitume.... Mais, en passant de Route Nationale, a Départementale,

le trafic n'a pas baissé, bien au contraire, vu que l flux des marchandises est en constante augmentation.

Edited by necroshine

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

Compétences Departementales, Necro, et pas Regionales...

la compensation se fait via des versements Etat vers Departements, des lignes budgetaires y sont affectées, le prélevement sur la taxe carburant y figure en bonne place et celà permet effectivement de dire que pour une part importante, nos concitoyens financent les moyens du developpement du TRM, qui, en retour, est pourvoyeur d'emplois...rien n'est simple...

Le régne de la bagnole toute puissante, est bien sur le declin, mais la chute ne sera pas brusque, donc d'ici là, il y aura bien du saccage sur le RFN..Sauf decision Politique trés forte, et sans doute suicidaire pour ses instigateurs...

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Ecotaxe : les transporteurs dénoncent « un dévoiement de la loi »

11/05/2012

La publication au Journal officiel du 6 mai, « en catimini », du décret organisant l’application de la future écotaxe poids lourds a contrarié les professionnels du transport routier de marchandises. Ils dénoncent un « dévoiement de la loi » et exigent une remise à plat du texte. Ils contestent le dispositif de répercussion, jugé difficilement applicable. Rappelons que cette taxe, votée en 2009 dans le cadre du Grenelle de l’environnement, doit s’appliquer en juillet 2013 aux poids lourds à partir de 3,5 t circulant sur le réseau national non payant (essentiellement les routes nationales et départementales). Calculée sur une base kilométrique, elle doit notamment financer les projets d’infrastructures de transport et sera répercutée par les transporteurs sur les bénéficiaires de la circulation des marchandises.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

Ecotaxe : les transporteurs dénoncent « un dévoiement de la loi »

11/05/2012

La publication au Journal officiel du 6 mai, « en catimini », du décret organisant l’application de la future écotaxe poids lourds a contrarié les professionnels du transport routier de marchandises. Ils dénoncent un « dévoiement de la loi » et exigent une remise à plat du texte. Ils contestent le dispositif de répercussion, jugé difficilement applicable. Rappelons que cette taxe, votée en 2009 dans le cadre du Grenelle de l’environnement, doit s’appliquer en juillet 2013 aux poids lourds à partir de 3,5 t circulant sur le réseau national non payant (essentiellement les routes nationales et départementales). Calculée sur une base kilométrique, elle doit notamment financer les projets d’infrastructures de transport et sera répercutée par les transporteurs sur les bénéficiaires de la circulation des marchandises.

Ils ne vont pas se réjouir de cette taxe, évidemment !!!!

Reste a contrôler ensuite le flux des camions étrangers... Car si c'est pour taxer les boites françaises au détriment des autres...

Autant faire les yeux doux a un Colt !!!

Edited by necroshine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut attendre les élections législatives.

Si la gauche l'emporte elle disposera des moyens d'imposer ses choix.

Si elle le fait rapidement ce sera la preuve de sa volonté d'appliquer sa politique et le mécontentement des acteurs du transport routier pourra être qualifié de réaction corporatiste attachée à ses avantages.

Si la droite gagne, les routiers jubileront et pourront, après les 44 tonnes, exiger et obtenir d'autres "avancées" leur permettant de tuer définitivement le fret ferroviaire.

Tout cela ne tient qu'a un modeste bulletin de vote...qui traduira la volonté, ou non, de vivre dans un monde moins polué ou abandonné au fric tout puissant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils ne vont pas se réjouir de cette taxe, évidemment !!!!

Reste a contrôler ensuite le flux des camions étrangers... Car si c'est pour taxer les boites français au détriment des autres...

Autant faire les yeux doux a un Colt !!!

En principe si c'est comme en Suisse ou en Allemagne elle s'appliquera à tous les camions.

L' OBU (On-Board-Unit) sera compatible avec la LKW Maut allemande et la RPLP Suisse, les camions non équipés devront remplir un imprimé spécial...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

les transporteurs routiers sont demandeurs de fret ferroviaire efficace, face à l'engorgement des voies routières.

mais vu ce que les EF actuelles proposent !

Share this post


Link to post
Share on other sites

les transporteurs routiers sont demandeurs de fret ferroviaire efficace, face à l'engorgement des voies routières.

mais vu ce que les EF actuelles proposent !

C'est sûr, le routier turko-slovaque est toujours plus "efficace"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut attendre les élections législatives.

Si la gauche l'emporte elle disposera des moyens d'imposer ses choix.

Si elle le fait rapidement ce sera la preuve de sa volonté d'appliquer sa politique et le mécontentement des acteurs du transport routier pourra être qualifié de réaction corporatiste attachée à ses avantages.

Si la droite gagne, les routiers jubileront et pourront, après les 44 tonnes, exiger et obtenir d'autres "avancées" leur permettant de tuer définitivement le fret ferroviaire.

Tout cela ne tient qu'a un modeste bulletin de vote...qui traduira la volonté, ou non, de vivre dans un monde moins polué ou abandonné au fric tout puissant.

Quoi qu'il en soit gauche ou droite au pouvoir ne résisteraient pas bien longtemps à un large mouvement des transporteurs routiers....on peut donc raisonnablement penser que la gauche n'aura rien de révolutionnaire en terme de gestion de cette affaire....

Comme le disait Fabr mes seuls changements viables se feront avec le temps et dans le temps....pas du jour au lendemain....ne rêvons pas...

Tram le souligne également les EF sont elles capables du jour au lendemain de s'adapter ? non je ne le pense pas.....

c'est en partie du fait d'un certain manque de réactivité/anticipation qu'elles ont perdues des marchés au fil des ans, depuis 50 ans pour ne pas dire 70.... :Smiley_16:

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'etat du réseau Francais serait bien incapable d'absorber 5 % de transfert Route/ Rail...

Entre l'etat de l'infrastructure, sa disponibilité , et son organisation globale ... :Smiley_41:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

L'etat du réseau Francais serait bien incapable d'absorber 5 % de transfert Route/ Rail...

Entre l'etat de l'infrastructure, sa disponibilité , et son organisation globale ... :Smiley_41:

Donc on ne fait rien alors ???

On continue de sabrer ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

Donc on ne fait rien alors ???

On continue de sabrer ???

baisser les bras serait le pire à faire...

en 1945, le réseau était détruit dans des proportions qu'on a du mal à s'imaginer !

nos aînés se sont retroussés les manches et se sont mis au boulot... un exemple à suivre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

baisser les bras serait le pire à faire...

en 1945, le réseau était détruit dans des proportions qu'on a du mal à s'imaginer !

nos aînés se sont retroussés les manches et se sont mis au boulot... un exemple à suivre ?

Ohhh oui qu'il serait a suivre, mais pour cela il faudrait une volonté...... "divine" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ohhh oui qu'il serait a suivre, mais pour cela il faudrait une volonté...... "divine" ?

Non, non, juste une volonté politique... Mais c'est trop demander...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Non, non, juste une volonté politique... Mais c'est trop demander...

Alors c'est raté car avec Sarkozy on ne pouvait pas dire qu'il y avait une volonté politique pour le chemin de fer (pas pour SNCF, hélas): entre Grenelle1, le Grand Paris, les LGV SNIT on a été servi en promesse.

Car le gouvernement a calculé le prix des ses promesses: des centaines de milliards d'euro dont personne n'avait et aucun n'a vu l'ombre.

Alors la volonté politique, pitié, gardez la pour les médias parisiens.

PAr contre du pragmatisme, du budget, la reprise de la dette ferroviaire RFF qui n'est que de 40 milliards (un couillième invisible dans la dette abyssale) et la fin de RFF dans le groupe SNCF, ce serait un programme innovant capable de faire redémarrer le schmilblick.

Share this post


Link to post
Share on other sites

baisser les bras serait le pire à faire...

en 1945, le réseau était détruit dans des proportions qu'on a du mal à s'imaginer !

nos aînés se sont retroussés les manches et se sont mis au boulot... un exemple à suivre ?

Euh faut il comparer 1944/47 période de reconstruction après conflit et 2012 ?

à mon avis pas car les moyens étaient différents....et les infrastructures également....

Peu de véhicules routiers performants, des routes souvent étroites et peu roulantes une population peu motorisée....et un "style économique" différent....

Le chemin de fer en ce temps là était incontournable et absolument nécessaire pour transporter populations et marchandises.....

Si l'on se transposait à notre époque en 2012, les concepts économiques ayant évolué, mais aussi les modes de vie, suis certains qu’après un tel conflit le réseau ne serait pas remis en fonctionnement à l'identique...mais serait sans doute grandement "rationalisé"....

En mieux là où c'est nécessaire(c'est un des avantages parés des destructions massives).....

Et sans doute gommé là où ça n'a aucun intérêt économique....selon la carte actuelle bien sur, c'est à dire en gros dans les désert démographiques....où là où les ex infrastructures routières étaient déjà largement plus efficaces que les lignes qu'elles côtoient ..(genre A75)..

bon on est en pleine fiction, mais juste pour dire que parfois les solutions passées et qui ont ponctionnées, ne sont pas toutes reproductibles compte tenue des évolution sociétales.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

les transporteurs routiers sont demandeurs de fret ferroviaire efficace, face à l'engorgement des voies routières.

mais vu ce que les EF actuelles proposent !

On ne comprend pas trop ce que tu veux dire.

Est-ce que les transporteurs routiers souhaitent vraiment que leurs concurrents du fret ferroviaire deviennent plus efficaces et leur enlèvent des marchés ?

Ou est-ce qu'ils sont demandeurs pour être partenaires et associés dans des OFP et devenir ainsi eux mêmes plus efficaces par rapport à leurs autres concurrents du secteur routier ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

Certains transporteurs routiers sont effectivement pour le developpement de l'offre multi-modale. Ils ont sous les yeux un modéle français qui fonctionne mal, tout du moins l'affirment ils...

Ils ont les moyens financiers pour eux, car ils sont chargeurs...

le niveau d'engagement est extremement variable, suivant la côte d'amour vers le rail. Beaucoup pensent ineluctable la mutualisation ( en messagerie) et la hausse du coût du carburant.

Dans cette mozaique, certains effectivement vont un peu plus loin que la reflexion, d'où l'emergence du Combiwest, en prime...

L'OFP ??? Disons qu'ils sont toujours prêts à entendre diverses solutions, et c'est encore mieux si d'autres prennent le risque d'essuyer les platres...

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

On ne comprend pas trop ce que tu veux dire.

Est-ce que les transporteurs routiers souhaitent vraiment que leurs concurrents du fret ferroviaire deviennent plus efficaces et leur enlèvent des marchés ?

Ou est-ce qu'ils sont demandeurs pour être partenaires et associés dans des OFP et devenir ainsi eux mêmes plus efficaces par rapport à leurs autres concurrents du secteur routier ?

Fabr a partiellement répondu à ta question...

dans bien des domaines, le train reste économiquement pertinent (on est bien placé pour le savoir !), mais les réponses (ou plutôt les absences de réponses !) des EF actuelles font que ça ne fonctionne pas bien... (doux euphémisme !)

avec un axe commun : le client est mis devant le fait accompli des décisions prises par les dirigeants des EF, sans concertation.

c'est au client de s'adapter, point barre !

quant à la communication, alors là !!!

pour faire des belles brochures en papier glacé, il y a des moyens de débloqués, pas de problèmes...

mais pour dialoguer avec le client, c'est nettement moins rose !

Edited by TRAM21

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

Tout de façon, evitons de rêver.... Le reseau se contracte, celui qui reste supporte un trafic en croissance, surtout TER, avec un programme de travaux dantesque, mais trés ciblé grands axes, qui penalise encore plus les petits itineraires....

Veut on un vrai reseau fret qui facilite le transit des convois assez lents, non..!!! trés clairement. La priorité aux (maigres ) investissements reste pour le voyageur, et comme les EF ne veulent/peuvent pas payer pour des infrastructures specifiques, c'est le régne du systeme D.

On en revient donc aux territoires, à leurs institutions, et aux budgets qu'ils peuvent consacrer, hors compétence, sur ce domaine. Pour les conseiller en matière de logistique, ils n'ont bien souvent que les transporteurs routiers, devenu entre temps logisticiens. Ou eventuellement les trés rares EF Locales, les OFP, qui connaissent leurs lignes, et seraient à même de porter les infos vers les Elus.

Je me doute qu'il y a bien longtemps que la Direction du Fret n'intervient plus vraiment pour se battre en faveur du rail, non que les cheminots n'en auraient pas envie, mais ils en ont sans doute assez d'être torpillés par des consignes bien plus dogmatiques que pragmatiques.....

Si au moins déjà, on ne comptait pas dans les rangs des opposants farouches au retour du Fret, certains hauts Dirigeants...sans doute pas qu'eux.., mais ils ont le "grand avantage" d'être parfaitement efficaces dans leur rôle.... :-/

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

...Si au moins déjà, on ne comptait pas dans les rangs des opposants farouches au retour du Fret, certains hauts Dirigeants...sans doute pas qu'eux.., mais ils ont le "grand avantage" d'être parfaitement efficaces dans leur rôle.... :-/

Fabrice

maintenant que le nabotléon a été viré, il y a peut être des choses qui vont bouger ?

avoir un peu d'espoir me semble préférable, plutôt que de tout voir en noir : autant se flinguer tout de suite, sinon...

Share this post


Link to post
Share on other sites

dans bien des domaines, le train reste économiquement pertinent (on est bien placé pour le savoir

Je rectifie : " le train reste économiquement pertinent " sous réserve que RFF n'applique pas la règle d'or qui veut que les péages couvrent au minimum les frais entraînés par la circulation des dits trains "

Si cette règle était appliquée, ainsi que semble souhaiter le nouveau gouvernement, entraînant des fortes hausses des péages RFF, le risque n'est-il pas de rendre le train beaucoup moins pertinent ?

Edited by Mak

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...