Aller au contenu

Actualités Politiques


Messages recommandés

Clémentine Autain prône le rassemblement de "l'autre gauche"

Reuters

Des partisans de "l'autre gauche" française ne renoncent pas à fédérer les différents partis au sein d'une force visant à concurrencer le Parti socialiste.

Sur le thème "qui se ressemble s'assemble", beaucoup se sont retrouvés samedi soir à la Défense, à deux pas du congrès du Parti communiste, pour une soirée destinée à "interpeller" les militants de tous bords.

Parmi eux, Clémentine Autain, ex-adjointe au maire de Paris, qui participera mercredi au lancement d'une "Fédération pour une alternative sociale et écologique" qui veut agir comme un aiguillon.

"C'est un levier pour forcer la main des dirigeants des partis, la politique, c'est un rapport de forces", a-t-elle dit dimanche à Reuters.

"La situation actuelle est incompréhensible, ça n'a pas de sens", ajoute-t-elle par allusion à la création du "Parti de Gauche" de Jean-Luc Mélenchon, du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) d'Olivier Besancenot ou du Nouvel espace progressiste (NEP) de l'ex-dirigeant communiste Robert Hue.

Pour Clémentine Autain, figure antilibérale, cette "multiplicité soudaine" montre bien "qu'il n'y en a pas un qui va réussir à agréger tout le monde."

Les communistes ont toutefois écarté ce week-end toute fusion au sein d'une nouvelle force lors de leur 34e congrès, qui a confirmé la stratégie de leur dirigeante, Marie-George Buffet.

Nullement découragée par l'échec d'une candidature antilibérale unique à la présidentielle de 2007, Clémentine Autain estime qu'elle a au contraire "crédibilisé l'idée d'un rassemblement."

Après avoir quitté l'exécutif parisien, la jeune femme avait été annoncée au NPA puis y a renoncé.

"Olivier Besancenot tient un discours clairement de gauche, sans tortiller, et draine une nouvelle génération militante", a-t-elle récemment expliqué dans Libération.

"Mais j'attends davantage d'un parti : qu'il cherche à construire des majorités politiques et donc à travailler et s'allier avec d'autres", a-t-elle ajouté.

Pour Clémentine Autain, le départ du PS de Jean-Luc Mélenchon pour fonder le "Parti de gauche" a "relancé l'espoir d'un rassemblement plus large."

Gérard Bon, édité par Clément Guillou

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coup de gueule à Gogo...

reçu par e-mail...

Sale temps pour les puissances de l'argent,

Les bourses qui explosent,

une nouvelle arnaque à 50 milliards

( des pertes qui s'accumulent

Natexis bnp -800M€,

Un Gogo pour Bétencourt -1 Milliard),

des chaussures qui volent vers la figure enfin presque,

Des Terroristes à tous les coins de rue,

Faut faire peur aux Pékins des grands magazinzins...

un premier recul du nain de jardin sur la réforme scolaire,

du chômage technique à gogo

et les intérimaires lourdés !

Du travail le dimanche au même prix que la semaine

pour des magasins qui se vident en semaine...!

Vraiment le 53% de gogos sont à la fête !!!!!

Ha j'oubliais aussi

"la croissance avec les dents"

avec 0- c'est gagné.

(des gens "malveillants" ont dit:

peut-on faire confiance en matière de croissance

à une personne qui a arrêté la sienne à 12 ans)

à plus !!!!!!!!!!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coup de gueule à Gogo...

reçu par e-mail...

Sale temps pour les puissances de l'argent,

Les bourses qui explosent,

une nouvelle arnaque à 50 milliards

( des pertes qui s'accumulent

Natexis bnp -800M€,

Un Gogo pour Bétencourt -1 Milliard),

des chaussures qui volent vers la figure enfin presque,

Des Terroristes à tous les coins de rue,

Faut faire peur aux Pékins des grands magazinzins...

un premier recul du nain de jardin sur la réforme scolaire,

du chômage technique à gogo

et les intérimaires lourdés !

Du travail le dimanche au même prix que la semaine

pour des magasins qui se vident en semaine...!

Vraiment le 53% de gogos sont à la fête !!!!!

Ha j'oubliais aussi

"la croissance avec les dents"

avec 0- c'est gagné.

(des gens "malveillants" ont dit:

peut-on faire confiance en matière de croissance

à une personne qui a arrêté la sienne à 12 ans)

à plus !!!!!!!!!!!!

Joli résumé de la situation ! lotrela

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ambiance...

Le drapeau européen qui fâche en République tchèque

LeMonde.fr

Le gouvernement tchèque a la vie dure. A deux pas de prendre la présidence de l'Union européenne (UE), le 1er janvier 2009, l'équipe du premier ministre, Mirek Topolanek, doit se contorsionner pour adoucir les foudres lancées, du haut du Château de Prague, par celui qui est devenu leur adversaire de cohabitation : le colérique et europhobe président Vaclav Klaus.

Le ministre tchèque des affaires européennes, Alexandr Vondra, a fait ses assouplissements à Paris, mercredi 17 décembre, invité par le club Grande Europe. "Le drapeau européen est dans mon bureau", a précisé le ministre, un tantinet gêné. Et encore : "Le sentiment européen ne se mesure pas au nombre de drapeaux."

Cette histoire de drapeau européen est un vrai poison. Pour le président Klaus, qui se voit en "dissident de l'Europe", c'est le drapeau-qui-rend-fou. Il est le seul chef d'Etat de l'UE à l'avoir banni dans ses murs et refuse obstinément de le hisser sur le Château de Prague. Cela lui rappelle les drapeaux soviétiques, a-t-il dit, au temps du rideau de fer.

Dans l'enceinte du Parlement européen de Strasbourg, mardi, le président tchèque a été sévèrement taclé. "Ce n'est à l'honneur de personne d'agir ainsi", a dit M. Sarkozy. "Nous avons été blessés quand tous les drapeaux européens ont été retirés des édifices publics. (...) On ne traite pas ainsi les symboles européens."

Il faut dire que Dany Cohn-Bendit, chef du groupe des Verts au Parlement, n'avait pas arrangé les choses, début décembre. En visite à Prague avec les autres chefs de groupe et le président du Parlement, Hans-Gert Pöttering, il avait apporté un minuscule drapeau européen au président tchèque, "en cadeau", pour tester sa phobie. Le test avait été positif.

"VOUS N'ÊTES PAS SUR LES BARRICADES"

Le petit drapeau posé devant lui, Vaclav Klaus n'a pas supporté les questions du député sur ses positions européennes. M. Klaus : "Personne ne m'a jamais parlé ici sur ce ton ! Vous n'êtes pas sur les barricades de Paris !" Il se tourne vers M. Pöttering : "Pouvez-vous interrompre M. Cohn-Bendit et donner la parole à un autre député ?" M. Pöttering n'en fait rien. M. Klaus : "C'est incroyable. Je n'ai jamais vu autant d'insolence ici." M. Cohn-Bendit : "Forcément, c'est la première fois que vous me rencontrez ici." M. Klaus : "La manière dont M. Cohn-Bendit me parle, c'est exactement comme parlaient les Soviétiques." M. Pöttering : "Comparer l'Union européenne à l'URSS est inadmissible !"

A Strasbourg, M. Sarkozy a ajouté du poil à gratter dans la cohabitation tchèque en présentant M. Topolanek, contre Vaclav Klaus, comme le gentil de la pièce : "Je me réjouis que le premier ministre Topolanek ait le courage de ne pas se laisser emporter par ces tendances."La présidence tchèque commence bien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coup de gueule à Gogo...

reçu par e-mail...

Sale temps pour les puissances de l'argent,

Les bourses qui explosent,

une nouvelle arnaque à 50 milliards

( des pertes qui s'accumulent

Natexis bnp -800M€,

Un Gogo pour Bétencourt -1 Milliard),

des chaussures qui volent vers la figure enfin presque,

Des Terroristes à tous les coins de rue,

Faut faire peur aux Pékins des grands magazinzins...

un premier recul du nain de jardin sur la réforme scolaire,

du chômage technique à gogo

et les intérimaires lourdés !

Du travail le dimanche au même prix que la semaine

pour des magasins qui se vident en semaine...!

Vraiment le 53% de gogos sont à la fête !!!!!

Ha j'oubliais aussi

"la croissance avec les dents"

avec 0- c'est gagné.

(des gens "malveillants" ont dit:

peut-on faire confiance en matière de croissance

à une personne qui a arrêté la sienne à 12 ans)

à plus !!!!!!!!!!!!

Pourquoi ecrire aussi gros ? L'auteur de ce ce texte semble faire porter la resposabilité de la crise mondiale au President Sarkozy.... Si c'est le cas, il faut reconnaitre qu'il est tout de même vachement fort.

De nombreux responsables politiques a travers le monde ont salué son dynamisme et sa gestion de la crise en temps que president de l'Europe, A lire ce texte, l'auteur crois que cela aurait été mieux si ça avait été quelqu'un d'autre.... J'en doute, quelque soit le responsable du poste en temps de crise, les solutions auraient tres certainement été a peu pres identiques.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 5 janvier, sur France 2,

pas de pub

mais un clip de l'UMP

Le Post

Incroyable mais vrai! Alors que le parlement examine toujours

Sur une dépêche AFP datée du 16 décembre, il est écrit que le 5 janvier 2009, première soirée sans publicité sur les chaînes de France Télévisions, France 2 va diffuser "deux programmes courts, dont quatre minutes d'expression directe pour le parti UMP".

Voici le passage en question dans la dépêche AFP:

Contacté par Le Post, un membre de l'UMP confirme que ce programme sera bien diffusé le 5 janvier, dans le cadre de l'émission Expression directe.

Vérification faite sur le site Programmetv.com, cette émission fait bien partie des programmes, à 0h05, même si le spot de l'UMP ne durerait en fait que deux minutes:

Mais c'est quoi cette émission?

Expression directe est une émission de service public diffusée depuis 1975. Elle permet à des groupes représentatifs, comme les partis politiques ou les syndicats, de disposer d'un espace d'expression libre sur les antennes publiques de télévision. Le plus souvent, ce sont des spots formatés dans l'esprit de la communication politique, comme l'explique Wikipedia.

"Symbole déplorable"

Contacté par Le Post, un membre de la société des journalistes de France 2 n'en revient pas: "C'est hallucinant! Le symbole est énorme". Avant de s'indigner : "Même si c'est un programme prévu dans la charte de France Télévisions et même si Expression directe offre des cases à tous les partis, le symbole reste déplorable. C'est quand même incroyable que cela tombe sur l'UMP ce jour là, précisément le jour où la pub est supprimée..."

Contacté par Le Post, un autre membre de la société des journalistes de France 2 relativise : "Si ce clip de l'UMP passait à 20h30, cela me gênerait mais là... ce clip ne sera vu par personne. Et puis, vous savez, aujourd'hui, avec la réforme de l'audivisuel, France 2 est dans une situation terrible. On va être privé des moyens qui nous permettaient de rivaliser avec TF1... Alors, pour moi, ce clip, c'est une goutte d'eau par rapport au tsunami qui nous tombe dessus."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi ecrire aussi gros ? L'auteur de ce ce texte semble faire porter la resposabilité de la crise mondiale au President Sarkozy.... Si c'est le cas, il faut reconnaitre qu'il est tout de même vachement fort.

De nombreux responsables politiques a travers le monde ont salué son dynamisme et sa gestion de la crise en temps que president de l'Europe, A lire ce texte, l'auteur crois que cela aurait été mieux si ça avait été quelqu'un d'autre.... J'en doute, quelque soit le responsable du poste en temps de crise, les solutions auraient tres certainement été a peu pres identiques.

Sarko a sauvé la planète ... libérale !

Puisque tu le dis...

Mais vu d'en bas c'est pas du tout l'impression que ça donne...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout Va bien...

Y'a pas de problèmes...

Sur les banques ne se retourneront pas vers leurs petits clients

dormez tranquilles braves gens...

Les ramifications du scandale Madoff atteignent les épargnants français

AFP

Thomas URBAIN

Après les banques, des particuliers fortunés, voire moins aisés, qui avaient placé de l'argent dans des fonds de placement collectifs, pourraient payer les pots cassés en France de la fraude Madoff, avec une ardoise potentielle de 500 millions d'euros. Evènement

L'affaire a été dévoilée mercredi soir par l'Autorité des marchés financiers (AMF) qui a annoncé que des fonds d'investissement dits OPCVM, des produits financiers plus connus sous le nom de Sicav ou de Fonds commun de placement (FCP), pourraient être affectés par cette escroquerie, à hauteur de "plusieurs centaines de millions d'euros".

Les fonds touchés, une centaine sur les 11.000 OPCVM français agréés selon l'AMF, ont eux-mêmes investi dans d'autres OPCVM irlandais et luxembourgeois. Ceux-ci avaient placé tout ou partie de leur argent dans des fonds Madoff, dont une partie au moins se serait évaporée dans la gigantesque fraude montée par le financier américain Bernard Madoff.

Dans son édition datée de vendredi, Le Monde évoque le nom du fonds luxembourgeois Lux Alpha, lié à la banque suisse UBS, et de l'irlandais Thema Fund International.

Toute la journée de jeudi, la ministre de l'Economie Christine Lagarde et les représentants de l'AMF se sont voulus rassurants, affirmant que les petits épargnants français n'étaient pas concernés par cette affaire. Et Bercy a "demandé à l'AMF de préciser sa communication" par rapport à la veille.

"Les petits épargnants sont épargnés, (...) ce sont des encours professionnels" qui sont touchés, a assuré Mme Lagarde. "Et ce n'est pas par les grands réseaux traditionnels des banques que c'est passé".

"Cela ne porte que sur des investisseurs avisés, professionnels, qui disposent en général de fortunes importantes" et "il n'y a aucun fonds grand public qui soit impliqué", a renchéri le nouveau président de l'AMF, Jean-Pierre Jouyet.

Selon les chiffres fournis par l'AMF, 92% des OPCVM français affectés n'ont "pas été distribués au grand public" et 66% concernent une "clientèle fortunée".

Toutefois, 8%, soit environ 40 millions d'euros, ont été placés auprès du "grand public".

"Il semblerait, selon les informations que nous avons, que les produits auraient été vendus comme des produits sûrs" aux épargnants, a affirmé jeudi à l'AFP Thierry Ottaviani, président de l'association SOS Petits Porteurs.

M. Ottaviani a notamment mentionné les fonds monétaires dits dynamiques, théoriquement parmi les moins risqués.

L'AMF a demandé à toutes les sociétés de gestion concernées de "prévenir sans délai leurs clients de façon individuelle et de diffuser également l'information sur leur site internet".

Interrogée sur les garanties dont bénéficient les épargnants touchés, Mme Lagarde a fait valoir que "les gens très fortunés, qui investissent, (...) prennent le risque de gagner, prennent le risque de perdre", évoquant toutefois la possibilité d'une "procédure judiciaire" aux Etats-Unis.

Avant de rejaillir sur des particuliers, l'affaire Madoff avait déjà touché banques et assureurs français, dont les pertes potentielles pourraient atteindre plus d'un milliard d'euros. BNP Paribas et Natixis sont les plus exposés, à hauteur respectivement de 350 et 450 millions d'euros.

Mais ces pertes potentielles concernent directement les banques et pas les investissements de leurs clients, à l'inverse d'autres établissements étrangers, telles l'espagnole Santander ou l'Union bancaire privée (UBP) suisse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des nouvelles du pote du copain ...

Déjà un jeu de lancer de chaussures

visant George W. Bush sur internet

AFP

Les internautes sont invités à s'essayer au lancer de chaussures virtuel sur George W. Bush grâce à un jeu en ligne lancé par un jeune Britannique dans la foulée de l'incident qui a vu dimanche le président américain esquiver les chaussures d'un journaliste irakien à Bagdad.

L'objectif du jeu en ligne "Sock and awe" ( http://www.sockandawe.com ) consiste à parvenir à frapper avec des chaussures la tête d'une figurine en mouvement représentant George W. Bush. Plus d'1,4 million de chaussures ont déjà réussi à atteindre le président sur le web, selon le compteur du site, qui ajoute "bien fait!".

L'internaute a 30 secondes pour jeter ses chaussures bateau à la tête du président américain qui cherche à les esquiver en se déplaçant depuis la tribune d'une conférence de presse.

"Sock and awe" -littéralement "chaussette et effroi"- est un jeu de mots qui fait référence à l'opération militaire américaine "Shock and awe" ("choc et effroi") lancée en 2003 sur l'Irak de Saddam Hussein.

Le jeu a été lancé par Alex Tew, 24 ans, qui s'était déjà fait remarquer en 2006 en devenant riche grâce à la vente des pixels de sa page d'accueil internet, baptisée "la page à un million de dollars".

"Sock and awe" est proposé par Popjam.com, un site de partage de contenu amusant sur le net, créé il y a quelques mois par Alex Tew.

Le journaliste irakien Mountazer al-Zaïdi, 29 ans, de la chaîne de télévision al-Bagdadia, a été arrêté dimanche soir après avoir jeté ses chaussures en direction du président américain et l'avoir traité de "chien", en pleine conférence de presse.

Site du jeu en ligne "Sock and awe"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nauséabond certes

mais aussi significatif

de l'état d'esprit, des mœurs et des valeurs

d'une république bananière

Affaire Bertrand

Enquête en France sur un policier

Reuters

A la suite d'une plainte de Nicolas Sarkozy, notamment, une enquête préliminaire de police pour "dénonciation calomnieuse" a été ouverte vendredi par le parquet de Paris sur les carnets de note de l'ancien patron des Renseignements généraux, Yves Bertrand.

Les carnets personnels, qui couvrent la période allant de 1998 à 2003, montrent que ce policier glanait des informations privées sur des personnalités.

"Nous avons envoyé l'affaire en enquête préliminaire à la suite de cinq plaintes", a déclaré un porte-parole du parquet.

Outre le chef de l'Etat, ont engagé une procédure le député socialiste Arnaud Montebourg, l'ancien patron de RMC Jean-Noël Tassez, le président du Front national Jean-Marie Le Pen et une femme ayant jadis accusé le chanteur Johnny Hallyday de viol, Marie-Christine Vo.

Yves Bertrand est accusé par des personnalités de droite et de gauche d'avoir animé pour le compte de l'ancien président Jacques Chirac un "cabinet noir" qui aurait collecté des informations sur la vie intime des rivaux du président, afin de leur nuire.

Le policier, patron des "RG" de 1992 à 2004 et qui partira en retraite en janvier, dit n'avoir fait que son travail.

Le parquet a ouvert simultanément une autre enquête de police pour "violation du secret de l'instruction" à la suite de sa propre plainte visant la divulgation du contenu de ses carnets.

Les 23 carnets de notes ont été saisis début 2008 par la justice dans le cadre de l'instruction sur la manipulation menée avec des faux comptes de la société Clearstream. De nombreux extraits ont été publiés ces dernières semaines dans la presse.

La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a accusé le policier d'avoir outrepassé ses fonctions et lui a refusé la protection juridique à laquelle il dit avoir droit en qualité de fonctionnaire.

CECILIA ET JOHNNY

Les notes prises sur les carnets à spirale d'Yves Bertrand semblent résulter d'entretiens avec des informateurs ou de diverses "remontées" d'informations brutes. On ignore s'il s'agit de supputations, de réflexions personnelles ou d'informations fournies et notées.

Yves Bertrand consignait en particulier toutes sortes d'informations ou de rumeurs relatives à la vie affective et sexuelle de personnes publiques. "C'est très au niveau du caniveau", a dit à Reuters un haut magistrat ayant eu accès aux documents.

Le policier s'intéressait aussi beaucoup aux enquêtes judiciaires.

Les carnets mentionnent ainsi une supposée liaison sentimentale de Nicolas Sarkozy, font état de ses démêlés avec sa deuxième épouse Cécilia et relatent de présumées habitudes de cette dernière.

Ils assurent, sans mentionner d'éléments concrets, que Nicolas Sarkozy a touché via Jean-Noël Tassez de l'argent de Pierre Falcone, auteur des ventes d'armes à l'Angola en 1993-1998.

Il est aussi beaucoup question de l'affaire de viol présumé ayant visé Johnny Hallyday et pour laquelle il a obtenu un non-lieu en 2006. L'affaire avait suscité le soutien public de personnalités de droite dont le chanteur est proche.

Les notes d'Yves Bertrand renvoient à la guerre souterraine que se sont livrés les ténors de la droite entre 2002 et 2007. Nicolas Sarkozy estime que ses rivaux d'alors complotaient afin d'empêcher sa candidature en 2007.

Les carnets ont déjà été versés au dossier du procès des ventes d'armes à l'Angola, en cours à Paris. Jean-Noël Tassez y a qualifié de "grotesque" lundi dernier l'hypothèse de remise de fonds à Nicolas Sarkozy par Pierre Falcone.

Parce que les carnets mentionnent des rencontres entre Yves Bertrand et le juge ayant instruit "l'Angolagate", Philippe Courroye, la défense de Pierre Falcone dit voir dans les carnets la preuve que l'affaire résulte d'une manipulation montée par Yves Bertrand pour écarter Charles Pasqua, rival de Jacques Chirac avant l'élection présidentielle de 2002.

Thierry Lévêque, édité par Elizabeth Pineau

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello ,

Les jeux sont faits , rien ne va plus ...

D'ici à début 2010 , les jeux de hasard et d'argent seront ouvert légalement en ligne sur internet , et un projet de loi est en cours

d'élaboration à ce sujet , et vise à " définir les règles du jeu " dans le contenu même du projet de loi .

En comparaison , on pourrait se demander si les régles en question seraient ou non calquées sur les méthodes employées il y a peu

de temps , à propos des marchés financiers ? .

Si tel était le cas , pourquoi pas attribuer la même valeur à une paire de deux par rapport à un brelans d'as , mais dans tous

les cas , les seuls gagnants seront les quelques amis de la cour , présents sur le coup .

Alors , ne faites pas vos jeux ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Info de la FCPE.

Pendant que le gouvernement ratiboise les effectifs des profs, Sarkozy veut imposer une réforme géniale.

Il a décidé d'offrir aux expatriés la gratuité des écoles et lycées français de l'étranger.

Un cadeau sympa, non ?

Sauf qu'il va surtout profiter aux plus aisés, et que l'addition, pour l'Etat, s'annonce carabinée.

Ces écoles, très cotées étaient jusqu'à présent payantes.

Certains lycées sont des établissements publics, d'autres, privés sous contrat.

En tout 160 000 élèves y sont scolarisés, dont 80 000 français.

Sous la tutelle du Quai d'Orsay, chaque établissement fixe assez librement ses tarifs et ça atteint des sommets:

5 500 euros l'année à Tokyo, 6 500 à Londres, 15 000 à New York et 17 000 euros -le record- à San Francisco.

Au diable l'avarice! Pour les expatriés modestes, un système de bourses plutôt généreux est déjà en place.

A New York, par exemple, il faut gagner moins de 65 000 euros par an -pas vraiment le smic- pour décrocher 4 500 euros d'aide.

Environ un quart des élèves français bénéficient d'une bourse.

Mais pour Sarko, ce n'était pas assez.

Depuis l'an dernier et à la demande express de l'Elysée, l'Etat prend en charge l'intégralité des frais de scolarité des élèves français de terminale... quels que soient les revenus des parents.

Plus besoin de bourse ! A la rentrée de septembre, ce sera le tour des premières, puis des secondes l'an prochain, et ainsi de suite. "

J'aurais pu commencer la gratuité par la maternelle, a expliqué Sarko, le 20 juin dernier, devant la communauté française d'Athènes.

Mais j'ai voulu commencer par l'année la plus chère pour que vous puissiez constater la générosité des pouvoirs publics français."

Encore merci !

Mais générosité pour qui ?

A Londres, l'une des familles concernées par ce généreux cadeau déclare plus de 2 millions d'euros de revenus annuels.

Et deux autres gagnent plus d'un million.

Jusqu'alors, une partie du financement était assurée par des grandes entreprises françaises désireuses d'attirer leurs cadres vers l'étranger.

Ces boites, comme Darty ou Auchan, rentrent déjà leur chéquier :

pourquoi payer les frais de leurs expat' si l'Etat régale ?

Un coût qui fait boum

Au Quai d'Orsay, l'Agence française de l'enseignement à l'étranger a simulé le coût de cette plaisanterie mais s'est bien gardé d'en publier le résultat.

Lequel est tout de même tombé dans les palmes du "Canard".

D'ici dix ans, appliquée du lycée jusqu'au CP ( sans parler de la maternelle), la gratuité coûterait à l'Etat la bagatelle de 713 millions d'euros par an !

Intenable ! La vraie priorité, c'est l'ouverture de nouveaux établissements, pas la gratuité.

Mais pourquoi Nicolas Sarkozy s'est lancé la dedans ?

Peut-être parce qu'il se sent personnellement concerné par la question :

après avoir été annoncé à New York puis à Londres, petit Louis est finalement inscrit au lycée français de Doha...

Et il va falloir payer !

Auditionné par le Sénat à la fin juin, Bernard Kouchner n'a pas nié ces menus "inconvénients".

Son cabinet songe d'ailleurs à couper la poire en deux : une gratuité partielle...

mais toujours sans conditions de revenus.

Sauf que, pour le moment, Sarko n'en veut pas.

"Je tiens beaucoup à la gratuité", s'entête-t-il à chaque déclaration à l'étranger.

Sans prendre le temps de préciser comment sera financée cette très généreuse gratuité !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des nouvelles du couple présidentiel. Le Figaro nous rassure :

Les Sarkozy en vacances dans un hôtel de luxe brésilien

lefigaro.fr, avec AFP

24/12/2008

http://www.lefigaro.fr/politique/2008/12/2...-bresilien-.php

Le Brésil est effectivement un pays où on peut se permettre de s'exhiber dans un hôtel de luxe.

Mais qu'il est c.., qu'il est c.. mdrmdrmdrmdr:blush: :Smiley_03:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des nouvelles du couple présidentiel. Le Figaro nous rassure :

Les Sarkozy en vacances dans un hôtel de luxe brésilien

lefigaro.fr, avec AFP

24/12/2008

http://www.lefigaro.fr/politique/2008/12/2...-bresilien-.php

Le Brésil est effectivement un pays où on peut se permettre de s'exhiber dans un hôtel de luxe.

Mais qu'il est c.., qu'il est c.. mdrmdrmdrmdr:blush::Smiley_03:

Ils ont fait "étape dans un hotel" mais ne sont pas allés à étaphotel ... !Et pourtant , il y a des petits lits !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des nouvelles du couple présidentiel. Le Figaro nous rassure :

Les Sarkozy en vacances dans un hôtel de luxe brésilien

lefigaro.fr, avec AFP

24/12/2008

http://www.lefigaro.fr/politique/2008/12/2...-bresilien-.php

Le Brésil est effectivement un pays où on peut se permettre de s'exhiber dans un hôtel de luxe.

Mais qu'il est c.., qu'il est c.. lotrelaokokrevoltagesrevoltages

Jamais content ... tous les ocassion sont bonnes pour taper dessus, hein ? même si ce n'est pas justifié c'est pas grave..... il y a quelqu'un qui m'a dit il y a peu que je perdais ma credibilité.... a premiere vue, je ne suis pas le seul

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jamais content ... tous les ocassion sont bonnes pour taper dessus, hein ? même si ce n'est pas justifié c'est pas grave..... il y a quelqu'un qui m'a dit il y a peu que je perdais ma credibilité.... a premiere vue, je ne suis pas le seul

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jamais content ... tous les ocassion sont bonnes pour taper dessus, hein ? même si ce n'est pas justifié c'est pas grave..... il y a quelqu'un qui m'a dit il y a peu que je perdais ma credibilité.... a premiere vue, je ne suis pas le seul

Vinces, Google peut t'aider à voir plus clair sur ton idole ; en associant Sarkozy et luxe, je te propose une soirée de lecture :

http://www.google.fr/search?hl=fr&rlz=...art=10&sa=N

Bonne soirée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cool, les mecs, vous n'allez pas vous prendre le choux le soir de noel à propos de notre très cher ( ou chère ) président. Lui il s'en fout de ce que vous pouvez écrire sur lui, il n'est pas là en ce moment.

Puis le luxe, n'est t'il pas une façon de rassurer l'égo des " moches "?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vinces, Google peut t'aider à voir plus clair sur ton idole ; en associant Sarkozy et luxe, je te propose une soirée de lecture :

http://www.google.fr/search?hl=fr&rlz=...art=10&sa=N

Bonne soirée

Tu ne voudrais tout de même pas qu'il descende dans un hotel "**". La fonction qu'il occupe fait qu'il represente notre pays.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le village de Carlat (Cantal)

demande Bruni (Italie)

en mariage

AFP

Le village auvergnat de Carlat (Cantal) a pris contact avec la mairie du village italien de Bruni, près de Turin,

afin d'organiser un jumelage "en clin d'oeil à la première dame de France",

a déclaré mardi à l'AFP le maire communiste de Carlat, Alain Cousin.

"J'ai mes opinions, mais j'ai du respect pour la première dame, comme pour le président. Et nous avons cherché à entrer en contact avec une ville nommée Bruni pour lui faire un clin d'oeil", a expliqué le maire.

Les 300 Carladéziens voient cette initiative d'un oeil "mi-amusé, mi-intéressé", a-t-il assuré.

Après avoir trouvé plusieurs Bruni sur internet, au Portugal, en Autriche, en Suisse et aux Etat-Unis, la municipalité a opté pour le petit village italien de Bruni, en allusion aux origines italiennes de Carla Bruni.

"Je n'ai pas regardé la couleur politique du maire de Bruni, mais on a tout pour s'entendre: c'est un village de montagnards, ils font de bons produits régionaux, et ils ont une forte culture folklorique, comme nous", souligne M. Cousin.

Le maire de Carlat, qui a envoyé un courrier électronique à son homologue italien juste avant Noël, espère une réponse après les fêtes.

Carlat espère pouvoir ainsi organiser des échanges économiques et culturels, et faire connaître le village et son rocher surmonté d'une citadelle rasée en 1600, appartenant à la famille princière de Monaco.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est la honte de la France

Pourquoi donc ? de nombreuses personnalités politiques a travers l'Europe et le monde ont pourtant saluer le dynamisme et les résultats obtenus par N.S lors de sa présidence de l'union européenne notement sur la crise financiere. j'estime qu'il a fait sur ce point du tres bon travail.

De plus la France est en retard sur beaucoup de pays européens a cause de reformes qui n'ont pas été engagées plus tot, ce retard pèse aujourd'hui sur la compétitivité de notre pays, là aussi ça avance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Nipou locked this sujet
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
×
×
  • Créer...