Aller au contenu
dedifun29

Travail le dimanche : syndicalisme mis à mal ?

Messages recommandés

Une manifestation s'est déroulé le 9 novembre dernier devant la confédération de Force Ouvrière, par les salariés de Bricorama qui désapprouvent totalement l'action menée par le syndicat lié au travail dominical.

Un peu à l'image de ce qui se déroule en ce moment avec Séphora : les salariés seraient devenus aussi nombriliste et individualiste pour agir ainsi et revenir plus de 80 ans en arrière avec la remise en cause des acquis obtenus souvent par des luttes et du sang, par le piétinement éhonté des syndicats...

La vidéo est très parlante et porte vraiment à réflexion sur les générations futures :Smiley_13:

http://bcove.me/pje7q51v

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui enfin là tu te rends bien compte que tu parles sur un forum où la majorité des membres travaillent le dimanche... ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui enfin là tu te rends bien compte que tu parles sur un forum où la majorité des membres travaillent le dimanche... ?

Ce n'est pas une raison , pour faire travailler les autres salariés ...

... le dimanche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Zoreglube : bien entendu, nous sommes d'accord.

Mais le "piétinement éhonté des syndicats"... comment dire... ça me pique un peu les yeux.

Il est où le respect des salariés qui veulent travailler le dimanche ? (par rapport à ceux qui n'ont pas le choix par exemple)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui enfin là tu te rends bien compte que tu parles sur un forum où la majorité des membres travaillent le dimanche... ?

Je ne m'attaque pas à vous, moi-même travaillant le dimanche mais c'est le procédé qui me dérange...

Tout comme vous, nous sommes des services publics, donc rien à redire !

Mais pour des parfums par exemple ou là les bricorama, les magasins sont déjà ouverts sur une amplitude importante : du lundi au samedi de 8h à 20h en moyenne, il est difficilement compréhensible de ne pas trouver un créneau sur cette plage et attendre obligatoirement le dimanche ou la nuit ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Zoreglube : bien entendu, nous sommes d'accord.

Mais le "piétinement éhonté des syndicats"... comment dire... ça me pique un peu les yeux.

Il est où le respect des salariés qui veulent travailler le dimanche ? (par rapport à ceux qui n'ont pas le choix par exemple)

J'ai été un peu fort dans mes propos, je le conçois, mais comme je disais précédemment sur la forme, je n'aime pas du tout ce genre de vidéo pour faire un message qui relève plus de la propagande que d'une revendication...

Après, ce n'est que mon ressenti !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok pour le travail du dimanche sous conditions :

Services de transports en commun (taxis, autobus, tramways, trains,... en mode dimanche)

Services de transports longues distances (taxis, autocars, avions, bateaux, trains)

Services d'urgence

Métiers de la restauration (hôtels, restaurants, bars)

Métiers de bouche (... que le matin)

Musées

Services de presse (télévision, radio, journalistes)

Pour le reste, désolé, mais c'est un grand NON pour le travail le dimanche.

Modifié par Pascal 45

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Zoreglube : bien entendu, nous sommes d'accord.

Mais le "piétinement éhonté des syndicats"... comment dire... ça me pique un peu les yeux.

Il est où le respect des salariés qui veulent travailler le dimanche ? (par rapport à ceux qui n'ont pas le choix par exemple)

Bien d'accord concernant ceux qui veulent travailler le dimanche

Malheureusement, beaucoup ne veulent pas et bien que ce soit sur la base du volontariat, enfin si j'ai bien compris ce que le précédent gouvernement avait affirmé, ils n'ont pas le choix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gnafron 1er

Ok pour le travail du dimanche sous conditions :

Services de transports en commun (taxis, autobus, tramways, trains,... en mode dimanche)

Services de transports longues distances (taxis, autocars, avions, bateaux, trains)

Services d'urgence

Métiers de la restauration (hôtels, restaurants, bars)

Métiers de bouche (... que le matin)

Musées

Services de presse (télévision, radio, journalistes)

Pour le reste, désolé, mais c'est un grand NON pour le travail le dimanche.

Rien à redire ....

Quand bien même ce choix est volontaire , sans difficulté de la part du patron etc....

Je vois un autre angle , jamais abordé .....

Ce que je constate , beaucoup de famille partent en sucette avec au milieu , souvent des enfants ....qui constatent l' absences des parents le dimanche , à cause du boulot .

Perso , je vivais très mal cette absence (de mon père ) .

Alors quand on parle de la perte de reprère de certains jeunes , je m'interroge sur les incidences .

Perso , cela aurait pu "débordé " .

Alors maintenant , effectivement d'autres métiers travaillent le dimanche .Mais souvent , dans ces boites (SNCF ,EDF , Hospitaliers etc...) il y a une réglementation qui aide le (ou la ) salariée : RP, RC etc... garanti .En plus du CHSCT , des DP .

Hors dans ces boites , qu'en est-il ? Le peu que je connais , c'est tout à la voile pour les repos suivants , payé, pas payé , payé la prochaine fois etc ....

Bien d'accord concernant ceux qui veulent travailler le dimanche

Malheureusement, beaucoup ne veulent pas et bien que ce soit sur la base du volontariat, enfin si j'ai bien compris ce que le précédent gouvernement avait affirmé, ils n'ont pas le choix

Il y a plusieurs solutions

- ajouter une clause au contrat lors des nouvelles embauches

- apporter un avenant au contrat de travail aux anciens

- peser sur les primes au mérite , les notations , affectation de poste* etc....

Sans jamais aucune remarque de la part de la hiérarchie !

* Exemple : Emploi où le personnel tourne .Celui ou celle qui ne fait pas de dimanche tourne plus sur des postes "de merde " car ses collègues venant le dimanche récupère leurs jours (lui remplace , plus ses tours à lui) : faut bien le remplacer et puis connaissent tous les postes mais pas lui etc...

Et zou , ya bon la vasseline ! w o u a r f !

Modifié par Gnafron 1er

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gnafron 1er

Bien d'accord concernant ceux qui veulent travailler le dimanche

Malheureusement, beaucoup ne veulent pas et bien que ce soit sur la base du volontariat, enfin si j'ai bien compris ce que le précédent gouvernement avait affirmé, ils n'ont pas le choix

Bien d'accord concernant ceux qui veulent travailler le dimanche

Malheureusement, beaucoup ne veulent pas et bien que ce soit sur la base du volontariat, enfin si j'ai bien compris ce que le précédent gouvernement avait affirmé, ils n'ont pas le choix

Légalement , plusieurs sont possible :

-inclure le travail du dimanche dans les clauses du contrat pour les nouveaux embauché(e)s

-porter un avenant au contrat de travail

- peser sur les notations , prime au mérite

etc....

Sans jamais la moindre remarque de la hiérarchie !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Zoreglube : bien entendu, nous sommes d'accord.

Mais le "piétinement éhonté des syndicats"... comment dire... ça me pique un peu les yeux.

Il est où le respect des salariés qui veulent travailler le dimanche ? (par rapport à ceux qui n'ont pas le choix par exemple)

Salut ,

Excuses moi , :Smiley_17:bigbisous

J'avais considéré , ton intervention au premier abord !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un débat compliqué entre un principe général et ses exceptions.

Repos dominical pour tous... c'est clair

Sauf certaines activités, assez nombreuses en fait et pas toutes citées dans la précédente énumération : internats, IMP, IMPRO, autoroutes, entreprises de sécurité et surveillance, parcs d'attractions, emplois saisonniers touristiques, personnels de justice, commerçants non sédentaires, agriculture, certaines industries....

Sauf d'autres activités, quelques dimanches par an avec décision du Préfet et quelques mauvaises habitudes dénoncées par les syndicats...

Il faut gérer les dérives de certaines enseignes ainsi que les contradictions que l'on constate sur la vidéo entre le principe et le choix de certains salariés ...

Pas facile de s'y retrouver.

Mais s'i n'y avait pas de clients...

Modifié par michael02

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Gnafron 1er

J'ajouterai sur le travail du dimanche .Les difficultés rencontré par les salarié(e)s/parents :

- mére célibataire ou divorçée , les enfants deviennent quoi ? Grand parents , beaux grands parents , ex ....La joie finalement !

- garde du week end par le père = c'est balot , il travaille , il verra ses mômes la prochaine fois ....dans un mois !

Donc influence sur les mômes ?

Combien de pére ou mére divorcçés vont subir ce travail le diamnche ?

La consolation = peut être touché plus ......

Mais l'équilibre familiale ?l'enfant ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ajouterai sur le travail du dimanche .Les difficultés rencontré par les salarié(e)s/parents :

- mére célibataire ou divorçée , les enfants deviennent quoi ? Grand parents , beaux grands parents , ex ....La joie finalement !

- garde du week end par le père = c'est balot , il travaille , il verra ses mômes la prochaine fois ....dans un mois !

Donc influence sur les mômes ?

Combien de pére ou mére divorcçés vont subir ce travail le diamnche ?

La consolation = peut être touché plus ......

Mais l'équilibre familiale ?l'enfant ?

*

Il est difficile d'arbitrer entre le point de vue de salariés contraints de travailler le dimanche et ceux qui revendiquent de travailler le dimanche pour des raisons économiques.

Modifié par michael02

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc , la notion de volontariat est faussée !

je crois que j'avais déja expliqué...

il y a une vingtaine d'années donc pas hier dans une grande surface de bricolage qui à l'époque ouvrait le dimanche.....

Effectifs en semaine :

120 dont 6 cadres

effectifs du dimanche

32/35 dont 1 cadre

si on considère le ca moyen au quotidien de 100 celui du dimanche env 40

sur les 35 personnes présentes

env

- 10 caissières à 20/30h semaine + avenant pour les dimanche

- 15 "titulaires" à la vente 35h semaine + 1 dimanche sur deux(payés et récupérés)

- 10 étudiants sous contrat uniquement dimanche avec avenant pour les vacances et autres périodes exceptionnelles...

Je ne vous parle pas des marges d'exploitation ce jour là....

Les caissières étaient volontaires d'office car 20/30h semaine ça ne suffisait pour bouffer....

Les étudiants échappaient au mc do

Quant au cadre il était de la baise, car c'était prévu au contrat initial et au forfait (donc pas de récup)...

lorsque la grande surface en question a du fermer définitivement le dimanche en 1996 ....je ne vous parle pas des pleures...:

Certains avaient intégrés ce qui n'était que primes dans leurs revenus (ça faisiat des années que ça durait)

Bon nombre de caissières sont resté à 20/30 h faute de visibilité ...

et les étudiants n'ont pas été renouvelés au fur et à mesure de leur départ ce qui ne fût pas difficile car on est rarement étudiant 10 ans ....

Grosso modo la grande surface à subi un chocs les 6 premiers mois et petit à petit elle a retrouvé sa vitesse de croisière et sa croissance au bout de 9 mois.....

Alors les ouvertures du dimanche...ça ne profite qu'aux exploitants ...la preuve en est....!

j'ai toujours les comptes d'exploitation de l'époque donc je me permets de développer....!

Je note également qu'Albert00 n'est plus revenu et qu'il ne a nous pas dit quel job il exerçait et sur quels éléments factuels, mesurables et vérifiables, ils s'appuyait pour étayer ses propos et distiller son prosélytisme sur les bienfaits de l'ouverture des commerces le dimanche.....!(autres que les boulangers bouchers épiciers restaus etc artisans indépendants) !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Je note également qu'Albert00 n'est plus revenu et qu'il ne a nous pas dit quel job il exerçait

Albert00 n'est pas intervenu sur ce fil mais sur celui consacré à Sephora.

Il serait conducteur (...).

Modifié par assouan
si les informations sur son poste ne viennent pas de lui il me semble que l'on n'a pas à les donner...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Albert00 n'est pas intervenu sur ce fil mais sur celui consacré à Sephora.

Il serait conducteur (...).

je comprends tout alors....il est vachement concerné....par le commerce ouvert tard le soir....!

l'envie sans doute d'offrir à "poupoune" un flacon de parfum, en rentrant du boulot ! :Smiley_39: :Smiley_39: :Smiley_39: :Smiley_39:

Modifié par assouan
modération de la citation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le travail dominical le dimanche est seulement sur la base du volontariat... sauf que quand on te recrute dans la grande distrib on te fait bien comprendre qu'ils embauchent des volontaires.

(c'est du vécu, chez carrefour)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et si on prenait les choses par un autre bout...

Nous vivons dans une collectivité humaine régit par des lois...

dont :

les 35 heures, durée légale du travail hebdomadaire

le repos du samedi Dimanche : interruption légale du travail après une semaine de travail

les congés, les fériés...

Il y a des lois, construites les unes après les autres comme des briques qui ont permis de construire une maison solide et durable pour tous...

Comme nous vivons en collectivié il y a des "besoins collectifs" qu'il faut assurer...

sécurité médicale, hôpitaux, services d'urgence?

énergie, électricité, gaz, eau...

transports...

alimentation avec le petit commerce de proximité, les marchés, les restaurants, fruits de notre histoire collective...

Au fur et à mesure de l'histoire, le code du travail, la loi a été aménagée mais solidement...

un peu comme si on ouvrait une porte à ma maison, une fenêtre, ou qu'on construisait un étage supplémentaire ou une dépendance..

on utilise des étais, des poutres et matériaux de qualité...

Aujourd'hui on s'aperçoit qu'il y en a qui viennent directement avec des pioches pour tenter de percer une ouverture dans les murs (certains les aident même pour récupérer quelques pîerres),

d'autres viennent carrément avec des buldozers...quand ce n'est pas de la dynamite (comme la baronne Parisot et ses gros sabots ...)

sauf qu'ils ne préoccupent pas de la sécurité des autres habitants de la maison

et que cette dernière se fissure de partout, des poutres cèdent, d'autres pourissent...

Le jour où la maison s'effondrera, on viendra chercher les habitants de la cave, des combles ou de la grotte d'à côté...

Vous savez, ces affreux vieux lutteurs qui s'éclairent encore à la lumière d'une bougie...

Modifié par Dom Le Trappeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ajouterai sur le travail du dimanche .Les difficultés rencontré par les salarié(e)s/parents :

- mére célibataire ou divorçée , les enfants deviennent quoi ? Grand parents , beaux grands parents , ex ....La joie finalement !

(...)

Mais l'équilibre familiale ?l'enfant ?

Valable pour le samedi aussi.. Les crêches sont fermées, les nourrices ne veulent pas forcément perdre leur week-end... Et pourtant ça ne gêne personne que plein de gens bossent le samedi.

Nous y avons été confrontés dans la famille : c'est le principe du samedi/dimanche qui est difficile...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bricorama doit 37.7 millions d'euros minimum à FO selon décision de justice. Les salariés aurait TOUT intêrêt à faire raquer Bricorama d'autant plus que FO s'est dit prêt à ne pas garder cette somme et la reverser aux salariés.

Prenons une fourchette haute, sur les 4000 salariés que comptent la chaîne, 37.7 millions d'euros, ca fait à peu près 9500 € par salarié à se répartir! Soit pour des jeunes à temps partiels qui paient leurs études et qui bosse chez Bricorama uniquement le weekend de se verser plus qu'un salaire annuel.

Sachant que Bricorama emploie moins que ca sur le territoire francais, ca ferait encore plus par salarié si la répartition se fait au niveau du territoire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bricorama doit 37.7 millions d'euros minimum à FO selon décision de justice. Les salariés aurait TOUT intêrêt à faire raquer Bricorama d'autant plus que FO s'est dit prêt à ne pas garder cette somme et la reverser aux salariés.

Prenons une fourchette haute, sur les 4000 salariés que comptent la chaîne, 37.7 millions d'euros, ca fait à peu près 9500 € par salarié à se répartir! Soit pour des jeunes à temps partiels qui paient leurs études et qui bosse chez Bricorama uniquement le weekend de se verser plus qu'un salaire annuel.

Sachant que Bricorama emploie moins que ca sur le territoire francais, ca ferait encore plus par salarié si la répartition se fait au niveau du territoire...

Sauf que le calcul n'est pas tout à fait juste me semble t'il....

Bricorama c'est un nom d'enseigne au même titre que Mr Bricolage

sous ces vocables se cachent 2 types de points de vente : les magasins intégrés et les magasins "extrégués" plus connus sous le vocables de franchises ....

Donc il faut voir quels sont les magasins visés et à quels systèmes ils appartiennent franchises ou intégrés.....

dans les attendus de justices ça doit être mentionnés.....

bref en gros cette amende ne concerne pas tous les bricorama mais seulement ceux assignes pour travail du dimanche....

en clair les salariés du bricorama de plouarzel ou du relecq kerhuon par exemple toucheront que dalles si Fo se décidait à reverser....quoi que ce soit...

Pour s'y retrouver dans le monde des grandes surfaces de bricolage :

Castorama, Leroy Merlin*, Brico Dépot :

Tous les magasins sont dits intégrés....(* à l'exception de 5 qui sont en test de franchise) grilles salariales équivalentes RH nationales coiffant des RH régionales bref une grande homogénéité ....s'appuyant sur la convention collective et des accords de groupes mieux disant.

(* à l'exception de 5 qui sont en test de franchise)

Mr Bricolage Bricorama mixte intégrés et franchises; les franchises étant majoritaires, il y a grosses disparités entre les points de ventes intégrés (selon le même principes que ci dessus) et les franchises ou chaque actionnaire fait ce qu'il veut en ne s'appuyant que sur la convention collective.

Brico Marché, Espace Emeraude Batkor etc etc réseau totalement indépendant ne reposant que sur une centrale d'achat commune et un visuel identifiable à minima selon les moyens que l'indépendant souhaite investir....

tout cela pour dire qu'enseigne ne veut pas dire grand chose selon la raison sociale sous laquelle l'entreprise incriminée comparait..

Mais ça les médias grand public s'en fichent, et le consommateur encore plus car il il va, chez son "roi merlin" ou son "mr bricolage" etc...

Le visuel est identique,

le contenu du magasin l'est déjà moins selon que celui ci est intégré ou en franchise,

quant au conditions de travail et de rémunération c'est comme la différence entre intégrés et franchises....tout est possibles entre les deux systèmes, même si les magos intégrés sont dans 98% des cas nettement plus favorables socialement que ceux en franchise, vous l'aurez compris !

( ça me rappelle un peu la sage ferroviaire Public/Privé sur la forme et le fond....)

:Smiley_41:

Modifié par capelanbrest

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...