Aller au contenu
assouan

Réforme du système ferroviaire

Messages recommandés

Le Sénat approuve la réforme controversée en première lecture (source Libération - 05/06/2018)

Citation

Le Sénat a adopté mardi 05 juin 2018 en première lecture la très controversée réforme ferroviaire, à l’origine de la grève à la SNCF, après l’avoir modifiée pour donner des gages aux syndicats ...

http://www.liberation.fr/france/2018/06/05/sncf-le-senat-approuve-la-reforme-controversee-en-premiere-lecture_1656801

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'ex-cheminot et ministre PCF Jean-Claude Gayssot demande "une pause" au gouvernement

Malgré de vives critiques dans son propre camp. "Je me suis battu pour que ce premier 'paquet ferroviaire' ne remette en cause ni le statut des cheminots ni celui de la SNCF", se défend l'ancien cheminot….

l'ancien député PCF n'a pas perdu son mordant. "Cette ­réforme est une véritable provocation à l'égard des premiers concernés, les cheminots", critique-t-il, en bras de chemise. Il déplore la méthode de l'exécutif : "Essayer dès le départ de jouer le pourrissement de la grève et la division des syndicats, ce n'est pas une bonne méthode." "Des conflits, j'en ai eu", souligne-t-il, l'œil espiègle.  le ministre de la "gauche plurielle" entre 1997 et 2002 s'était habillé en pompier sur tous les incendies.

https://www.lejdd.fr/politique/reforme-sncf-lex-cheminot-et-ministre-pcf-jean-claude-gayssot-demande-une-pause-au-gouvernement-3664070

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Va t 'on devoir "chanter des Requiem " pour de nouvelles fermetures de lignes régionales ?

 

Pour le statut " boiteux " de l' AUBRAC( sursis jusqu' à la fin de l' année, soit suppression, soit statut TER ), J.C GAYSSOT, conseiller régional OCCITANIE, va devoir se battre pour que ce train passe sous le statut TER, car Monsieur GAYSSOT, est un fervent défenseur de l' Aubrac et de la ligne des Causses, tout comme José BOVE !

Ils militent pour la rénovation de la caténaire 1500 V DC octogénaire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, zorba a dit :

Chant du cygne des leaders syndicaux avant la reprise du travail ou occupation jusqu'à la reprise du travail et une lourde défaite,? Un peu des deux, et jamais les sénateurs n'ont pu infléchir une majorité gouvernementale depuis 1958...

la cinquième a justement été conçue dans ce sens ... :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, capelanbrest a dit :

la cinquième a justement été conçue dans ce sens ... :)

 

Toutes les républiques, et surtout depuis la troisième, ont été conçues pour préserver les intérêts de ceux d'en haut opposés aux revendications de ceux d'en bas, ceux qui ne comprennent pas du premier coup ce qui se trame avec le mot réforme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, zorba a dit :

Toutes les républiques, et surtout depuis la troisième, ont été conçues pour préserver les intérêts de ceux d'en haut opposés aux revendications de ceux d'en bas, ceux qui ne comprennent pas du premier coup ce qui se trame avec le mot réforme.

je te trouve quelque peu méprisant avec les gens d'en bas.... ;)

Chacun est libre de comprendre ce qu'il veut et surtout de ne pas vouloir comprendre ou chercher à comprendre.

on n'est plus au moyen âge...

Après que les gens se sentent concernés ou pas,  c'est une autre affaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Document numéro 113 SENAT session ordinaire de 2017-2018 du 05 juin 2018

Projet de loi pour un nouveau pacte ferroviaire - procédure accélérée - textes modifiés

à lire ici ...

http://www.senat.fr/leg/tas17-113.pdf

Source : https://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201803/reforme_ferroviaire.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, capelanbrest a dit :

je te trouve quelque peu méprisant avec les gens d'en bas.... ;)

Chacun est libre de comprendre ce qu'il veut et surtout de ne pas vouloir comprendre ou chercher à comprendre.

on n'est plus au moyen âge...

Après que les gens se sentent concernés ou pas,  c'est une autre affaire.

Je pense et voulais dire que ce sont ceux d'en haut, les élites auto-proclamées souvent, qui disent que ceux d'en bas ne comprennent pas, comme certains ministres qui appelaient à voter OUI le disaient le soir du NON au référendum du TCE de 2005. Ceux d'en bas ont bien entendu les mêmes facultés de compréhension que ceux d'en haut, mais une faculté plus grande d'accepter ce que ceux d'en haut imposent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, capelanbrest a dit :

je te trouve quelque peu méprisant avec les gens d'en bas.... ;)

Chacun est libre de comprendre ce qu'il veut et surtout de ne pas vouloir comprendre ou chercher à comprendre.

on n'est plus au moyen âge...

Après que les gens se sentent concernés ou pas,  c'est une autre affaire.

Nos politicien(ne)s, élu(e)s, ne se souviennent plus des circonstances de leurs élections, servilement se mettent aux services des entreprises privées et oublis tel des poissons rouges la défense des intérêts de bases du citoyen, ces lobbystes corrompus n'offrent ni ne défendent aucune contre-partie, aucun service publique, aucune actions citoyennes, tous réfugiés derrière une novlangue marketing, trompeuse, mensongère indigne de tout élu(e) ayant des responsabilités devant ces concitoyens.

Triste tableau que cette agrégats de petits esprits étriqués, médiocres, formatés, sans morale ni éthique, porteur d'aucune idée novatrice, n'ayant pour toute ambition que l’intérêt de leur unique petite carrière, corrompu jusqu'à l'os, et près à sacrifier des pans de la société sans aucune conscience. Si cette lie humaine ne laissera pas d'image dans l'histoire, ils et elles détruiront une grande partie de ce que notre histoire nous à laisser. C'est le plus gros braquage de notre histoire, une taylorisation systématique du dépouillement des organes publiques, l'abus de biens sociaux élevé au rang d'industrie. Dans l’intérêt d'un très petits nombres.

Je souhaite vivement que ces prédateurs de notre société, nous rendent des comptes a nous citoyens et soient éliminés de nos sociétés, je propose de les mettre ensemble sur une ile poubelle, décharge des déchets qu'ils ont laisser géré par leurs "amis de promo, de cercle, de loge, de groupe d'influence, ... ".

Modifié par Benoit186

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc le nouveau monde c’est un président qui refuse de recevoir 3 cheminots qui ont traversé la France à pied pour défendre la #SNCF mais qui reçoit au Grand Palais à Paris le président d’un pays qui massacre des civils et pratique la colonisation. Honteux

https://twitter.com/CGTCheminotsMTB

 

Il y a 8 heures, zorba a dit :

Je pense et voulais dire que ce sont ceux d'en haut, les élites auto-proclamées souvent, qui disent que ceux d'en bas ne comprennent pas, comme certains ministres qui appelaient à voter OUI le disaient le soir du NON au référendum du TCE de 2005. Ceux d'en bas ont bien entendu les mêmes facultés de compréhension que ceux d'en haut, mais une faculté plus grande d'accepter ce que ceux d'en haut imposent.

 tu n'aurais pas un problème genre " fixation" sur le referendum de 2005

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, jackv a dit :

Donc le nouveau monde c’est un président qui refuse de recevoir 3 cheminots qui ont traversé la France à pied pour défendre la #SNCF mais qui reçoit au Grand Palais à Paris le président d’un pays qui massacre des civils et pratique la colonisation. Honteux

https://twitter.com/CGTCheminotsMTB

 

 tu n'aurais pas un problème genre " fixation" sur le referendum de 2005

Pas de fixation, les faits sont les faits.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, zorba a dit :

Pas de fixation, les faits sont les faits.

Ca voudrait dire que dès que tu traverses la France à pied pour défendre une cause, le PR à l'obligation de te recevoir ?

 

PS Ta "marche citoyenne et revendicative" doit être contrôlée par un huissier de justice pour être sûr que de petits malins n'obtiennent une audience présidentielle en trichant ?

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Mak a dit :

Ca voudrait dire que dès que tu traverses la France à pied pour défendre une cause, le PR à l'obligation de te recevoir ?

 

PS Ta "marche citoyenne et revendicative" doit être contrôlée par un huissier de justice pour être sûr que de petits malins n'obtiennent une audience présidentielle en trichant ?

Je pense que Zorba répondait sur le référendum de 2005 pas sur la marche des cheminots 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Claude Malhuret, le président du groupe sénatorial "République et Territoires" développe un plaidoyer en faveur de la réforme idéologique et adopte des arguments très virulents à l'encontre des Cheminots

 

Modifié par Greg4546

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Je suis un ancien alternant de SNCF Réseau (2016-2018). J'ai pu exercer durant 2 ans des tâches administratives au sein d'un Infrapôle, tout en préparant un BTS.

De par mes connaissances, de mon bon sens (du moins j'essaie) et de mon expérience ; j'ai énormément apprécié le travail et le dévouement des agents SNCF concernant l'équipement, la maintenance. Ça fait un petit moment que je consulte et je lis ce forum, et j'avoue (peut-être que je me trompe) que je suis dépité lorsque je vois des agents soutenir cette réforme, qui dans mon esprit n'est que l'aboutissement de celles entreprises depuis les années 90 (si ce n'est les années 80). Quand je vois des agents, et c'est leur droit, défendre cette réforme en pensant qu'elle apporterait des solutions (selon eux) à des problèmes actuels, qui selon moi, ont été justement créés par les réformes précédentes ; et dont celle-ci (c'est mon avis) est l'achèvement.

Pour ceux qui se réjouissent de la "couleuvre" (la reprise partielle de la dette), avec un peu de mémoire, j'ai souvenir que celle-ci est surtout due à la gabegie des dirigeants politiques nationaux et locaux ; qui par exemple avait refourgué à RFF à sa création en 1997 par Alain Juppé, la dette, pour soustraire du déficit officiel au sens des critères de Maastricht de l’État lors de la qualification de l'€uro. Dette de RFF qui sera réintégrée à SNCF Réseau lors de sa création par François Hollande.

A ceux qui se réjouissent de l'arrivée future d'acteurs privés sur les lignes, notamment régionales, pensez-vous que des entreprises privées vont investir des dizaines de millions d'€uros pour régénérer ces lignes ? Exemple : Ligne Tours-Loches : 45 millions d'€uros nécessaires. Appliquer ce chiffre sur 70% des lignes régionales, et vous obtiendrez le montant que les régions devraient investir pour maintenir un réseau performant. Le sous investissement sur la majorité des lignes régionales date, à mon avis des années 1983, lors du "tournant de la rigueur" du PS, et du choix du maintient du franc au sein du SME.

Pensez-vous que dans le contexte actuelle, les régions vont investir des milliards d'€uros dans ces régénérations ? Ne vont-elles pas faire le choix de fermer ces lignes et les supplanter par des bus (Transdev ou Kéolis notamment) ? Poser ces questions c'est déjà y répondre à mon humble avis...

Quant à ceux qui pensent (encore) que les dirigeants font des choix responsables, efficaces... cela n'a pas été démontré. La preuve, il n'y a qu'à comparer l'évolution du taux de croissance/par habitant et le degré d'ouverture de l'économie ou l'évolution de la croissance par habitant...

J'essaie de comprendre. Quel est l'intérêt pour le pays et les concitoyens de "marchandiser" un secteur ferroviaire qui ne se prête pas à la concurrence contrairement à la route ? J'aimerais une réponse de ceux qui sont favorables à la réforme.

Ten-year_average_GNP_Growth_France_from_1950_to_2010.png

taux de croissance et taux d'ouverture FR 1950-2012.png

Pour faire suite au message précédent, qu'en sera-t-il à l'avenir d'agents de la voie recrutés à  20 ans en "CDI" avec une aptitude sécurité et un salaire de 1300 €uros net ; à 45 ans lorsqu'ils ne passeront plus l'aptitude sécurité ? Seront-ils licenciés pour "inaptitude" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, alternant infra a dit :

Pensez-vous que dans le contexte actuelle, les régions vont investir des milliards d'€uros dans ces régénérations ? Ne vont-elles pas faire le choix de fermer ces lignes et les supplanter par des bus (Transdev ou Kéolis notamment) ? Poser ces questions c'est déjà y répondre à mon humble avis...

Non, car les responsables régionaux travaillent en réseau et communiquent entre eux,  et, après le colossale flop du TER de la virgule de Sablé, c'est mort de mort pour le ferroviaire  !

Pour faire suite au message précédent, qu'en sera-t-il à l'avenir d'agents de la voie recrutés à  20 ans en "CDI" avec une aptitude sécurité et un salaire de 1300 €uros net ; à 45 ans lorsqu'ils ne passeront plus l'aptitude sécurité ? Seront-ils licenciés pour "inaptitude" ?

Pourquoi rester chez SNCF ? Pourquoi ne pas travailler tranquillement chez Leroy-Merlin, Leclerc ou toute autre entreprise, dans la province de son choix ? pour 1300€ net, autant rester tranquillement en province pluto que de monter se faire chier en région parisienne.

Même mes poubellliers locaux d'une société privée gagne autant, en bord d'océan pluvieux et venté ! Et le logement est bine moins cher, la qualité de vie meilleure et les études des gamins suffisamment correctes pour avoir à 90% le BAC.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, r2d2 a dit :

 

Merci pour vos réponses de bon sens.

Ce sont les conclusions que j'en ai tirées également pragmatiquement ; d'où le sens de mes questions.

Et on trouve encore des gens pour soutenir la "(contre) réforme", c'est ça que je ne comprends pas.

Devenir un agent SNCF à l'avenir, ce sera accepter les contraintes de la fonction publique mais sans les avantages de celles-ci, avec les contraintes du privé. C'est ça que je ne saisis pas. Le statut a justement pour but de garantir à l'agent qui exercerait ses fonctions de ne pas être "remercié" brutalement lorsque du fait de son âge et de l'état de santé qui en découle, il ne remplirait plus les conditions d'aptitude inhérentes à sa fonction. C'est ça que je n'arrive pas à saisir. Effectivement, il vaudra mieux pour un jeune postuler à une PME à 1 Km de chez lui.

J'espère que les agents vont tenir dans la grève. Moi même en tant qu'alternant, j'ai fais grève, considérant qu'à l'avenir le citoyen risquerait de payer 2 fois : en tant que contribuable et tant que client ; c'est à dire 2 fois plus qu'aujourd'hui.

Beaucoup de gens oublient que dans un produit ou un service privé, il y a plusieurs coûts :

- le coût de la main d'oeuvre,

- le coût du capital (rémunération des détenteurs de capitaux)

- le coût des produits transformés

- le coût des infrastructures, des services généraux, de la communication (démultipliés si il y a plusieurs acteurs sur le marché)

C'est bien la raison pour laquelle certains services coûtent plus cher étant privatisés que nationalisés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un étude sur la répartition des personnels de SNCF directement liés à l'exploitation des trains et l'entretien du réseau aiderait pour comprendre le pourquoi du comment des frais d'entretien et des coûts d'exploitation des trains. Il y a probablement des frais administratifs compressibles en regardant d'un peu plus près la production de tous les cadres, l'encadrement représentant plus de 50% des effectifs.

Ne parlons pas des salaires des cadres dirigeants tels ceux de F. Parly, plus de 52.000 par mois, et elle ne doit pas avoir été ou être la seule si bien payée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, alternant infra a dit :

Pour faire suite au message précédent, qu'en sera-t-il à l'avenir d'agents de la voie recrutés à  20 ans en "CDI" avec une aptitude sécurité et un salaire de 1300 €uros net ; à 45 ans lorsqu'ils ne passeront plus l'aptitude sécurité ? Seront-ils licenciés pour "inaptitude" ?

C'est déjà le cas, en cas d'inaptitude tu peux passer par la case réforme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 47 minutes, ADC01 a dit :

C'est déjà le cas, en cas d'inaptitude tu peux passer par la case réforme.

avec la fin du statut, ou pour l'agent qui n'y sera pas, la réforme pour cause d'inaptitude sera sans aucun doute bien plus expéditive .....si elle se conforme au code du travail ou s'en rapproche fortement ;)

Encore un aspect à bien prendre en compte lors de la négo de la convention collective.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, ADC01 a dit :

C'est déjà le cas, en cas d'inaptitude tu peux passer par la case réforme.

C'est quelque chose de humainement terrible. Tu ne peux déjà plus faire ton métier pour une cause dont tu n'es pas maitre,et en plus on te vire....

C'est vraiment un sujet qui peut toucher tout le monde. Rien que pour cela,être dans l'action est important. Ne jamais se croire invincible ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎08‎/‎06‎/‎2018 à 20:48, alternant infra a dit :

A ceux qui se réjouissent de l'arrivée future d'acteurs privés sur les lignes, notamment régionales, pensez-vous que des entreprises privées vont investir des dizaines de millions d'€uros pour régénérer ces lignes ? Exemple : Ligne Tours-Loches : 45 millions d'€uros nécessaires. Appliquer ce chiffre sur 70% des lignes régionales, et vous obtiendrez le montant que les régions devraient investir pour maintenir un réseau performant. Le sous investissement sur la majorité des lignes régionales date, à mon avis des années 1983, lors du "tournant de la rigueur" du PS, et du choix du maintient du franc au sein du SME.

Il me semble que ce problème (entreprises commerciales pas intéressées à exploiter des lignes structurellement déficitaires) a déjà été largement évoqué !

Ces lignes seront exploitées en Délégation de Service Public, donc oui la mise en concurrence peut être une bonne chose: certains opérateurs seront sans doute moins chers, d'autres plus ingénieux : je pense à tout ces sites touristiques et destinations balnéaires totalement négligés par la SNCF, par exemple le Pont du Gard et Uzès qui drainent des milliers de visiteurs et de touristes et qui pourraient être perçus par un opérateur avec un peu d'esprit commercial comme une poule aux œufs d'or, là où les fonctionnaires de la SNCF ne voient qu'une ligne à faire rouiller et à brader en pitoyable Voie Verte...

Voilà cher Alternant pourquoi je suis pour l'ouverture du réseau...

"Quand je vois des agents, et c'est leur droit, défendre cette réforme en pensant qu'elle apporterait des solutions (selon eux) "

Si on observe les comptes rendus des effets de l'ouverture dans d'autres pays, Allemagne, Autriche, etc, on constate que cette ouverture a permis des remontées spectaculaires de trafic sur des lignes mourantes ou mortes lorsqu'elles étaient sous la tutelle de l'opérateur historique.

Alors info ou intox ?

Pour ma part je préfère une ligne vivante exploitée par Transdev ou autre, avec service cadencé, que la même ligne en VUTR SNCFet autocars et  en passe de devenir Voie Verte.

Question de goût...

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Mak a dit :

Il me semble que ce problème (entreprises commerciales pas intéressées à exploiter des lignes structurellement déficitaires) a déjà été largement évoqué !

Ces lignes seront exploitées en Délégation de Service Public, donc oui la mise en concurrence peut être une bonne chose: certains opérateurs seront sans doute moins chers, d'autres plus ingénieux : je pense à tout ces sites touristiques et destinations balnéaires totalement négligés par la SNCF, par exemple le Pont du Gard et Uzès qui drainent des milliers de visiteurs et de touristes et qui pourraient être perçus par un opérateur avec un peu d'esprit commercial comme une poule aux œufs d'or, là où les fonctionnaires de la SNCF ne voient qu'une ligne à faire rouiller et à brader en pitoyable Voie Verte...

Voilà cher Alternant pourquoi je suis pour l'ouverture du réseau...

"Quand je vois des agents, et c'est leur droit, défendre cette réforme en pensant qu'elle apporterait des solutions (selon eux) "

Si on observe les comptes rendus des effets de l'ouverture dans d'autres pays, Allemagne, Autriche, etc, on constate que cette ouverture a permis des remontées spectaculaires de trafic sur des lignes mourantes ou mortes lorsqu'elles étaient sous la tutelle de l'opérateur historique.

Alors info ou intox ?

Pour ma part je préfère une ligne vivante exploitée par Transdev ou autre, avec service cadencé, que la même ligne en VUTR SNCFet autocars et  en passe de devenir Voie Verte.

Question de goût...

Bonjour.

Merci pour votre réponse. Donc les questions qui se poseront sur beaucoup de lignes, seront celles liées à l'organisation de la DSP. Je veux dire par là que si la DSP échoit aux régions, et à charge pour elles de l'application avec les compagnies de transport ; pour les régions moins "prospères" ou des lignes TER sont en souffrances (et il y en a beaucoup), il y aurait surement une substitution du transport par rail pour le transport routier. Ce risque n'est pas à exclure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, alternant infra a dit :

Bonjour.

Merci pour votre réponse. Donc les questions qui se poseront sur beaucoup de lignes, seront celles liées à l'organisation de la DSP. Je veux dire par là que si la DSP échoit aux régions, et à charge pour elles de l'application avec les compagnies de transport ; pour les régions moins "prospères" ou des lignes TER sont en souffrances (et il y en a beaucoup), il y aurait surement une substitution du transport par rail pour le transport routier. Ce risque n'est pas à exclure.

"Ce risque n'est pas à exclure."

Tout à fait, en même temps, il y a quand même un risque politique à supprimer une ligne, les élus ne pourront plus se défausser sur " c'est la faute de la SNCF, où "c'est la faute de l'Etat."

Ce sera à eux d'assumer le risque politique :

- de maintenir une ligne et d'être accusés de gaspiller les deniers de la Région

- de la supprimer et d'être accusés de participer à la désertification

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...