Aller au contenu
assouan

Réforme du système ferroviaire

Messages recommandés

il y a 22 minutes, cyclodocus a dit :

moi j'attends les gens qui arriveront d'un TER vers TGV

si TER en retard et rupture de corres

actuellement, la sncf se débrouille pour que tu prennes un TGV autre

avec le privé

ce sera "c'est pas nous la cause de votre retard, on n'y peut rien, démerdent Sie sich"

Comme l'intérêt des opérateurs sera que leurs clients soient acheminés, que ce soit le TER ou le TGV qui soit en retard, il y a fort à parier que, comme dans l'aérien, des accords plus ou moins officiels seront conclus entre les opérateurs de toute la France pour gérer ce genre d'incidents.
Sauf erreur, la loi qui doit être adoptée aujourd'hui, prévoit que, comme dans l'aérien, on puisse prendre un seul billet pour le voyage, quel que soit le nombre d'opérateurs différents. Aujourd'hui, le plus gros vendeur de billets de train, c'est Oui, et il n'y a pas de raison que cela change à brève échéance. C'est donc avec Oui que le voyageur a un contrat, pas avec la SNCF, Thello ou un autre opérateur. En cas de retard ou d'annulation, il sera donc de l'intérêt de Oui que des accords de réciprocité existent en cas de retard ou d'annulation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, jackv a dit :

et le plus lamentable  (bis) c'est que pas mal de cheminots vont aussi dans ce sens et n'ont pas bougé ou si peu….

Il y a peut être pas mal de cheminots qui se rendent compte que la trajectoire actuelle (500 000 agents en 48, 150 000 en 2018) va forcément se terminer mal et que au final les pays qui ont fait ce type de réforme s'en sortent plutôt bien ( y compris les EF historiques).

Personnellement, je suis comme tout le monde, je ne sais pas ce qui va nous tomber dessus, mais perdu pour perdu, autant essayer autre chose.

Maintenant Cyclodocus a raison :

"ce sera "c'est pas nous la cause de votre retard, on n'y peut rien, démerdent Sie sich"

Il faut se battre pour que le gouvernement impose des règles  aux opérateurs, comme  à Londres  où le voyageur ne se rend même pas compte qu'il ne voyage pas sur la même compagnie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'à Londres justement, le voyageur se rend bien compte dans quelle galère il est... entre prix et ponctualité, ils sont servis!

Et arrête d'affirmer que tous se passe bien dans les pays ouvert. Si encore tu pouvais le démontrer. Il faut comparer a un pays qui nous ressemble économiquement et au niveau répartion démographique. Celui qui se rapproche le plus de nous pour moi, c'est l'Italie, et on peut pas dire que cela soit très reluisant...

Et là solution proposée et la même que l'on nous sert depuis au moins 30 ans, donc au contraire on sait exactement où cela va nous mener!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, cyclodocus a dit :

moi j'attends les gens qui arriveront d'un TER vers TGV

si TER en retard et rupture de corres

actuellement, la sncf se débrouille pour que tu prennes un TGV autre

avec le privé

ce sera "c'est pas nous la cause de votre retard, on n'y peut rien, démerdent Sie sich"

Ils y seront obligé, comme ce fut le cas avec Thello et apres il faudra des années pour se faire rembourser

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, gilles_tagada a dit :

Comme l'intérêt des opérateurs sera que leurs clients soient acheminés, que ce soit le TER ou le TGV qui soit en retard, il y a fort à parier que, comme dans l'aérien, des accords plus ou moins officiels seront conclus entre les opérateurs de toute la France pour gérer ce genre d'incidents.
Sauf erreur, la loi qui doit être adoptée aujourd'hui, prévoit que, comme dans l'aérien, on puisse prendre un seul billet pour le voyage, quel que soit le nombre d'opérateurs différents. Aujourd'hui, le plus gros vendeur de billets de train, c'est Oui, et il n'y a pas de raison que cela change à brève échéance. C'est donc avec Oui que le voyageur a un contrat, pas avec la SNCF, Thello ou un autre opérateur. En cas de retard ou d'annulation, il sera donc de l'intérêt de Oui que des accords de réciprocité existent en cas de retard ou d'annulation.

On peut imaginer qu'il faudra embaucher des personnels pour gérer tous les litiges entre opérateurs. Pour une correspondance ratée avec un titre acheté chez OUI.com et deux opérateurs (SNCF et un opérateur privé), il y aura deux litiges à gérer, au minimum, un avec OUI, et un avec SNCF et probablement un litige caché entre SNCF et l'opérateur privé qui défendra son bout de gras avec ténacité.

Tout cette organisation va certainement améliorer la vision du transport en train par les voyageurs et créer des emplois.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, zorba a dit :

On peut imaginer qu'il faudra embaucher des personnels pour gérer tous les litiges entre opérateurs. Pour une correspondance ratée avec un titre acheté chez OUI.com et deux opérateurs (SNCF et un opérateur privé), il y aura deux litiges à gérer, au minimum, un avec OUI, et un avec SNCF et probablement un litige caché entre SNCF et l'opérateur privé qui défendra son bout de gras avec ténacité.

Tout cette organisation va certainement améliorer la vision du transport en train par les voyageurs et créer des emplois.  

En resumer, faite faire des etudes d'avocats d'affaire à vos enfants

 

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-economie/20091006.RUE2685/aurore-avocate-d-affaires-a-new-york-10-200-euros-apres-impots.html

Modifié par fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Une question m'interpelle, quant aux interpénétrations inévitables des circulations régionales. Par exemple, la région A décide de prendre  Transdev comme opérateur, la région B garde la SNCF. Il n'empêche, que si le plan de transport reste le même qu’aujourd’hui, il n'y aura pas de "gare frontière" entre les deux régions et que des circulations régionales de A desserviront une gare de la région B. Dans ce cas, faudra-t-il prévoir dans cette gare gérée par la SNCF une antenne Transdev qui préparera, fera les pleins, manoeuvrera, cantonnera et donnera le départ des circulations Transdev en "territoire concurrent"; car il paraît certain que, concurrence oblige, il n'y ait guère d'arrangement possible.  Faire rouler la même circulation que du temps de l'opérateur unique, nécessitera-t-il quasiment deux fois plus de personnel sédentaire ainsi que les infrastructures supplémentaires indispensables ??? Ou est l’intérêt?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, lahalle a dit :

Bonjour,

Une question m'interpelle, quant aux interpénétrations inévitables des circulations régionales. Par exemple, la région A décide de prendre  Transdev comme opérateur, la région B garde la SNCF. Il n'empêche, que si le plan de transport reste le même qu’aujourd’hui, il n'y aura pas de "gare frontière" entre les deux régions et que des circulations régionales de A desserviront une gare de la région B. Dans ce cas, faudra-t-il prévoir dans cette gare gérée par la SNCF une antenne Transdev qui préparera, fera les pleins, manoeuvrera, cantonnera et donnera le départ des circulations Transdev en "territoire concurrent"; car il paraît certain que, concurrence oblige, il n'y ait guère d'arrangement possible.  Faire rouler la même circulation que du temps de l'opérateur unique, nécessitera-t-il quasiment deux fois plus de personnel sédentaire ainsi que les infrastructures supplémentaires indispensables ??? Ou est l’intérêt?

 

Je vois cela en Suisse, le triage est géré par CFF et il est utilisé par tout les opérateurs qui passent par là. Si tu as besoin de plus, genre d'une manoeuvre , cela est facturé ( en réalité, ils ne viennent pas tant qu'ils n'ont pas le pognon, ils se sont fait avoir et font payer d''abord, du coup, tu as "un peu" d'attente si tu as besoin de ce service)

Pour le voyageur, ce sera soit tu as tu personnel et du matériel dispo sur place , ou tu passeras à la caisse quand tu en auras besoin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est dingue, c'est que ce truc peut se multiplier. Si mes souvenirs sont exacts, à Vierzon, région centre il y avait du TER auvergne, vers Montluçon, du Aquitaine vers Limoges et du centre bien sûr. Donc, si les 3 régions choisissent des opérateurs différents, sur le quai, il va falloir 3 gaziers pour donner le départ... Et trois bureaux pour l'escale, trois chefs de service, trois AMV... Bon il se contenteront peut-être d'une seule station service mais il faudra un Sud de chaque écurie pour faire les pleins... Si le "paysan" (le resto du dépôt) existait toujours il s'en frotterait les mains...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est tout bon pour créer des postes de bureaucrates, habiles avec Excel et Powerpoint, et créer des postes d'ouvriers pour des ukrainiens, moldaves, roumains ou polonais qui réaliseront toutes les tâches salissantes ou les travaux entre 18 heures et 9 heures à J+1. Tous ces "ouvriers flexibles" seront bien entendu engagés par des sociétés d'intérim permettant toute la flexibilité et des salaires contenus, immense progrès vis à vis du statut des ouvriers SNCF qui date de l'époque soviétique.

La France a la chance d'avoir des députés et des sénateurs visionnaires préparant des réformes qui tardaient à sortir depuis trente ans. Ces élus n'ont pas oublié, qu'en juin 1940, les députés et sénateurs français réunis à Vichy, avaient aussi voté une réforme importante, amenant pour quatre années un nouvel Etat et sa devise Travail, Famille, Patrie. Ironie de l'histoire parmi ces visionnaires, un certain Robert Schuman avait alors voté Pétain et pour l'Etat français, une grande vision européenne confirmée en 1950 par une déclaration prélude de l'Union Européenne actuelle.

Avec la concurrence libre et non faussée.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, zorba a dit :

 

C'est tout bon pour créer des postes de bureaucrates, habiles avec Excel et Powerpoint, et créer des postes d'ouvriers pour des ukrainiens, moldaves, roumains ou polonais qui réaliseront toutes les tâches salissantes ou les travaux entre 18 heures et 9 heures à J+1. Tous ces "ouvriers flexibles" seront bien entendu engagés par des sociétés d'intérim permettant toute la flexibilité et des salaires contenus, immense progrès vis à vis du statut des ouvriers SNCF qui date de l'époque soviétique.

La France a la chance d'avoir des députés et des sénateurs visionnaires préparant des réformes qui tardaient à sortir depuis trente ans. Ces élus n'ont pas oublié, qu'en juin 1940, les députés et sénateurs français réunis à Vichy, avaient aussi voté une réforme importante, amenant pour quatre années un nouvel Etat et sa devise Travail, Famille, Patrie. Ironie de l'histoire parmi ces visionnaires, un certain Robert Schuman avait alors voté Pétain et pour l'Etat français, une grande vision européenne confirmée en 1950 par une déclaration prélude de l'Union Européenne actuelle.

Avec la concurrence libre et non faussée.

 

revise un peu mieux tu oublies, la gestapo, l'evasion ,la clandestinité dés 1942 … et tes propos sont  plutôt HS

1940  

Nommé sous-secrétaire d'État à la présidence du Conseil chargé des Réfugiés, dans les gouvernements Raynaud

(mars à juillet) et Pétain (pour memoire Pétain a eu les pleins pouvoir le 10 juillet 1940) le 14 septembre : arrêté par la Gestapo.

1941

13 avril : mis en résidence surveillée à Neustadt (Palatinat).

1942

1er août : évasion de Neustadt.

Novembre : entrée dans la clandestinité.

https://www.robert-schuman.eu/fr/biographie-de-robert-schuman

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, lahalle a dit :

Ce qui est dingue, c'est que ce truc peut se multiplier. Si mes souvenirs sont exacts, à Vierzon, région centre il y avait du TER auvergne, vers Montluçon, du Aquitaine vers Limoges et du centre bien sûr. Donc, si les 3 régions choisissent des opérateurs différents, sur le quai, il va falloir 3 gaziers pour donner le départ... Et trois bureaux pour l'escale, trois chefs de service, trois AMV... Bon il se contenteront peut-être d'une seule station service mais il faudra un Sud de chaque écurie pour faire les pleins... Si le "paysan" (le resto du dépôt) existait toujours il s'en frotterait les mains...

Ou alors personne !

On a déjà le cas a Lyon PD avec l'Eurostar Londres - Marseille personne de la SNCF pour donner le départ

Le train est expédié aprés échange de message type SMS par le conducteur avec une radio portable dédiée avec le poste de SULY 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, zorba a dit :

C'est tout bon pour créer des postes de bureaucrates, habiles avec Excel et Powerpoint, et créer des postes d'ouvriers pour des ukrainiens, moldaves, roumains ou polonais qui réaliseront toutes les tâches salissantes ou les travaux entre 18 heures et 9 heures à J+1. Tous ces "ouvriers flexibles" seront bien entendu engagés par des sociétés d'intérim permettant toute la flexibilité et des salaires contenus, immense progrès vis à vis du statut des ouvriers SNCF qui date de l'époque soviétique.

La France a la chance d'avoir des députés et des sénateurs visionnaires préparant des réformes qui tardaient à sortir depuis trente ans. Ces élus n'ont pas oublié, qu'en juin 1940, les députés et sénateurs français réunis à Vichy, avaient aussi voté une réforme importante, amenant pour quatre années un nouvel Etat et sa devise Travail, Famille, Patrie. Ironie de l'histoire parmi ces visionnaires, un certain Robert Schuman avait alors voté Pétain et pour l'Etat français, une grande vision européenne confirmée en 1950 par une déclaration prélude de l'Union Européenne actuelle.

Avec la concurrence libre et non faussée.

 

Faudra un jour vous mettre dans le crane qu'il faut penser au contexte de l'époque au lieu de raccourci à chaque fois pour arranger l'histoire à sa guise

[mode HS OFF]

Modifié par fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, lahalle a dit :

Ce qui est dingue, c'est que ce truc peut se multiplier. Si mes souvenirs sont exacts, à Vierzon, région centre il y avait du TER auvergne, vers Montluçon, du Aquitaine vers Limoges et du centre bien sûr. Donc, si les 3 régions choisissent des opérateurs différents, sur le quai, il va falloir 3 gaziers pour donner le départ... Et trois bureaux pour l'escale, trois chefs de service, trois AMV... Bon il se contenteront peut-être d'une seule station service mais il faudra un Sud de chaque écurie pour faire les pleins... Si le "paysan" (le resto du dépôt) existait toujours il s'en frotterait les mains...

Les gaziers du départ n’existeront (n’existent ?) plus, ceux de l’escale  Seront délocalisés avec le gestionnaire (genre GUTER), les AMV n’ont déjà plus besoins d’accrocher et le paysan restaurateur a déjà fermé le buffet depuis un moment .

Modifié par Fred

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, jackv a dit :

revise un peu mieux tu oublies, la gestapo, l'evasion ,la clandestinité dés 1942 … et tes propos sont  plutôt HS

1940  

Nommé sous-secrétaire d'État à la présidence du Conseil chargé des Réfugiés, dans les gouvernements Raynaud

(mars à juillet) et Pétain (pour memoire Pétain a eu les pleins pouvoir le 10 juillet 1940) le 14 septembre : arrêté par la Gestapo.

1941

13 avril : mis en résidence surveillée à Neustadt (Palatinat).

1942

1er août : évasion de Neustadt.

Novembre : entrée dans la clandestinité.

https://www.robert-schuman.eu/fr/biographie-de-robert-schuman

C'est sur qu'en prenant les sources chez Robert Schuman "himself" certaines pages sont effacées. RIP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, zorba a dit :

C'est sur qu'en prenant les sources chez Robert Schuman "himself" certaines pages sont effacées. RIP

On s'éloigne du sujet....on s'éloigne du sujet ....!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Fred a dit :

Les gaziers du départ n’existeront (n’existent ?) plus, ceux de l’escale  Seront délocalisés avec le gestionnaire (genre GUTER), les AMV n’ont déjà plus besoins d’accrocher et le paysan restaurateur a déjà fermé le buffet depuis un moment .

Depuis quelques années déjà, au moins dans certaines gares, il y a eu "séparation des fonctions". Un agent SNCF Réseau accorde "l'accès au réseau" en ouvrant le signal, mais ne donne pas le départ. C'est "officiellement" un agent de l'EF qui est chargé de donner le départ.
Mais l'organisation pratique sur le terrain, entre les "relations contractuelles", le fait que tous portent le même uniforme et les organisations dérogatoires, c'est parfois difficile de l'extérieur de savoir qui donne le départ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 13/06/2018 à 17:32, gilles_tagada a dit :

comme Ouigo par exemple : quiconque aurait voulu lancer un TGV low-cost y réfléchira à 2 fois puisque la place est déjà prise...

Sauf qu'il n'est pas dit qu'une Autorité quelconque en charge de la concurrence, de la régulation du marché ou du suivi  de son ouverture effective à d'autres opérateurs, ne vienne pas mettre son nez dans les comptes de Ouigo.

Le modèle précurseur IDTGV constituait une entreprise juridiquement distincte et... déficitaire, trop même, puisqu'il fallait régulièrement que la maison-mère renfloue le capital  (capitaux propres plusieurs fois passés sous la barre de la moitié du capital social). Mais Ouigo, c'est différent. Ce n'est pas une société distincte. C'est une marque, un service de SNCF Voyages. Les comptes sont imbriqués.

On peut imaginer qu les opérateurs souhaitant entrer sur le marché n'acceptent pas trop longtemps  ni indéfiniment cette position dominante de la SNCF et viennent plaider leur cause auprès des pouvoirs publics (nationaux et si ça ne suffit pas européens) en exigeant que la SNCF pratique un prix Ouigo davantage dans le (leur) marché.

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, PLANONYME a dit :

On peut imaginer qu les opérateurs souhaitant entrer sur le marché n'acceptent pas trop longtemps  ni indéfiniment cette position dominante de la SNCF et viennent plaider leur cause auprès des pouvoirs publics (nationaux et si ça ne suffit pas européens) en exigeant que la SNCF pratique un prix Ouigo davantage dans le (leur) marché.

...et donc, contrairement à ce que certains veulent faire croire, cela aboutira à une augmentation du prix des billets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, zorba a dit :

C'est sur qu'en prenant les sources chez Robert Schuman "himself" certaines pages sont effacées. RIP

regarde tout les cites les dates et les faits concordent...il n'a donc pas été contre Pétain pendant 2 a 3 mois la période de la débâcle et la signature de l'armistice .. puis il a été embastillé par le nazis.. et n'a aucunement trempé dans la collaboration , les rafles etc...
Par contre avec son action dans UE on peut penser que maintenant depuis 74 ans il n'y a pas eu de guerre,c'est cela aussi la vérité c'est au moins  un point positif....si tous les politiques étaient comme cela...

mais comme écrit capelain on s'éloigne du sujet...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, gilles_tagada a dit :

Depuis quelques années déjà, au moins dans certaines gares, il y a eu "séparation des fonctions". Un agent SNCF Réseau accorde "l'accès au réseau" en ouvrant le signal, mais ne donne pas le départ. C'est "officiellement" un agent de l'EF qui est chargé de donner le départ.
Mais l'organisation pratique sur le terrain, entre les "relations contractuelles", le fait que tous portent le même uniforme et les organisations dérogatoires, c'est parfois difficile de l'extérieur de savoir qui donne le départ...

Ce qui est sur, c’est qu’à terme, on peut arriver au système Suisse.

Signal ouvert, ça suffit. L’autorisation de départ n’est donnée que dans certains cas précis et prévus, soit par téléphone, soit par SMS.

Chez nous, où la concurrence entre EF existe, il n’y a personne sur le terrain, nul part. Tout juste le BLS place-t-il des agents de train dans certains de ses RE pour faire du marketing relationnel (et aussi parce qu’il est possible de s’agripper aux portes et de rester sur les marchepieds).

Ne vous formalisez pas trop, si on crée des postes, ils seront administratifs, les autres ont vocation à disparaître. Vous pouvez croire que non, être sur de cela, les projets sont là et les capacités de la techniques aussi. Aujourd’hui, l’IA est devenue meilleure que l’humain, y compris dans des domaines sociaux ou artistiques. Le fait que cela n’ai pas encore débouché sur de réelles applications ne change rien au fait que la concurrence de la machine est en notre défaveur.

Ainsi, la question n’est pas « si », mais « quand » tous ces métiers disparaîtront.

Sans doute pas demain, mais après-demain... ?

Car ce « quand » est conditionné par la logique financière, rien d’autre.

https://www.smartrail40.ch/fr/programm/programm/automatic-train-operation-ato.html

https://m.youtube.com/watch?v=DrjkjPVf7Bw

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Inharime a dit :

...et donc, contrairement à ce que certains veulent faire croire, cela aboutira à une augmentation du prix des billets.

 

C'est ce qui est arrivé à EDF, les concurrents qui ont été pleurer au gouvernement pour le tarif trop bas , pour eux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et dans les telecom avec l'entente sur les prix. Y a pas à dire, c'est beau la concurrence....

Il y a 1 heure, likorn a dit :

 

Signal ouvert, ça suffit. L’autorisation de départ n’est donnée que dans certains cas précis et prévus, soit par téléphone, soit par SMS.Chez nous, où la concurrence entre EF existe, il n’y a personne sur le terrain

C'est ce qui est en train d'être installé en France. Avec la généralistion du matériel eas, plus de controleur, plus d'escale, plus de départ...

A dijon par exemple départ seulement aux corail et tgv. Le top c'est que la gare étant en courbe, à l'heure tu pars, et tu peux te retrouver devant un carré! C'est ça le modernisme!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, yienyien89 a dit :

Et dans les telecom avec l'entente sur les prix. Y a pas à dire, c'est beau la concurrence....

 

 a un tel point que Bruxelles a du mettre son nez dedans pour les faire baisser les prix surtout pour les communications entre pays de l'UE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, likorn a dit :

... Signal ouvert, ça suffit. L’autorisation de départ n’est donnée que dans certains cas précis et prévus, soit par téléphone, soit par SMS ...

 

Ce qui existe déjà en France pour les trains marchandises depuis que les EF privés du Fret, autres que SNCF, circulent sur le réseau français.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...