Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour a tous,

je ne suis pas cheminot, mais tres interesse depuis longtemps par tout ce qui touche a la signalisation lumineuse et la supervision d'equipements, ce qui est d'ailleurs aujourd'hui une partie de mon metier technique.

C'est avec bonheur que j'ai trouve ce forum et que je me suis permis de m'y inscrire.

J'avais quelques petites questions aupres de professionnels comme vous.

- Au dela de la connaissance sur la signification des signaux que l'on trouve sur le net, je n'ai jamais reussi a trouver des documentations sur la facon dont les signaux sont cables et controles, en partticulier sur les blocs automatiques. Quand j'etais gamin je m'etais bricole mes propres bal avec des relais, mais je suis plus interesse par la realite technqiue des choses, qui evidemment integre des securites. Quand on voit la taile des armoires a signaux en bord de voie on se doute bien qu'il n'y a pas que 3 relais dedans. Je voudrais savoir ou on peut trouver des schemas un peu plus proches de la realite ?

- D'un point de vue electrique il y a des tractions en continu ou en alternatif, or les rails servent de retour pour la traction et les signaux, comment se gere ces deux familles de tension , en particulier entre deux cantons ?

- Quand un panneau de signal est equipe d'un carre, est il toujours utilisé en carre ou bien peut il etre juste un semaphore (une seule lampe rouge allumée avec oeilleton) ?

- En parlant d'oeilleton blanc est que il est simplement branche en parallele avec le semaphore, ou bien qu'est ce qui en controle l'allumage ?

- Pour finir une fois a la sortie de CAnnes un soir d'ete tres chaud j'ai vu un panneau change plusieurs fois d'etats, je me rappelle plus exactement mais par exemple deux feux oranges, le semaphore puis le carre en deux ou trois secondes , c'etait un pb du a la chaleur ? des tests ? un pb de signal qui aurait mis le panneau en securite (carre) ?

Voila je m'excuse de la longueur de mes questions liees a ma curiosite

je vous souhaite une bonne fin de journee

Bien sincerement,

Didier (du 06).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité PAZ

Bonjour,

Hélàs, pour ma part, peu de réponses à t'apporter, si ce n'est ces quelques éléments:

-Un carré peu effectivement, en BAL, présenter le sémaphore.

-Le phénomène que tu décris de changement d'état du signal peu être dû à un changement de source d'alimentation, ce qui a provoqué ce que l'on appelle une "cascade de feux", qui n'est pas forcémment une anomalie si elle ne se produit pas plus de deux fois ou lors du franchissement du train.

-J'ai déjà eu l'occasion d'aperçevoir l'intérieur des armoires electriques et des schémas correspondants, et il est vrai qu'il y a de très très nombreux relais.

Espérant avoir modestement éclairé ta lanterne...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

il faut dire aussi que contrairement a une idee recue, il n'y a pas un mais DES circuits de voies et que l'ouverture du signal protegeant l'entree du canton est possible lorsque le totalisateur de tous les circuits de voie est ouvert.

Yaya

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Ce qui semble trés logique, Bruyerois....au moins pour ces cas critique de systemes surveillants et controlants la circulation des convois..

D'autres schémas, notement de vieux materiels roulants, ont le même traitement, ce qui est bien moins comprehensible....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 5121

l'oeilleton d'un carré ne s'allume pas qu'avec le sémaphore, mais pour toute indication autre que carré. C'est un élément de sécurité en cas d'extinction d'un des deux feux rouges : pas d'oeilleton : carré. oeilleton : sémaphore (dans ce cas, l'ensemble forme un aspect normal)

après le passage d'un train, un tel signal peut présenter l'indication sémaphore ou carré, selon qu'on laisse l'itinéraire ouvert ou qu'on le ferme (pour le changer, ou simplement pour retenir les trains)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JLChauvin

La Vie Du Rail va sortir toute une série de trois bouquins sur la signalisation, il faut juste être un peu patient. :Smiley_04:

http://laviedurail.com/0115-5107-.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les livres sur la signalisation ont été de tous temps hors de prix!

Même pas vrai!

En 1963 j'ai eu le titre 1 signaux gratuitement... :Smiley_39: :Smiley_39: :Smiley_39:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même pas vrai!

En 1963 j'ai eu le titre 1 signaux gratuitement... :Smiley_39: :Smiley_39: :Smiley_39:

oui mais c'était un vieux qui datait de 1951

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui mais c'était un vieux qui datait de 1951

Vrai, mais il était vaillant car toujours en vigueur....et déja en couleur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

il faut dire aussi que contrairement a une idee recue, il n'y a pas un mais DES circuits de voies et que l'ouverture du signal protegeant l'entree du canton est possible lorsque le totalisateur de tous les circuits de voie est ouvert.

Yaya

Bonsoir,

Merci pour cette info, un totalisateur c'est un systeme qui synthetise les infos issues de plusieurs fonctions (espacment, positions d'aiguilles, etc) et qui ne valide l'entree d'un canton que si toutes les fonctions sont OK ?

Didier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La Vie Du Rail va sortir toute une série de trois bouquins sur la signalisation, il faut juste être un peu patient. :Smiley_04:

http://laviedurail.com/0115-5107-.html

merci pour l'info !!! Je vais surveiller :-)))

Didier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'oeilleton d'un carré ne s'allume pas qu'avec le sémaphore, mais pour toute indication autre que carré. C'est un élément de sécurité en cas d'extinction d'un des deux feux rouges : pas d'oeilleton : carré. oeilleton : sémaphore (dans ce cas, l'ensemble forme un aspect normal)

après le passage d'un train, un tel signal peut présenter l'indication sémaphore ou carré, selon qu'on laisse l'itinéraire ouvert ou qu'on le ferme (pour le changer, ou simplement pour retenir les trains)

Bonsoir,

Donc si le conducteur voit un seul feu rouge c'est soit l'oeilleton qui est grille soit la deuxieme lampe rouge et dans les deux cas il considera la possibilité la plus restrictive par securité ?

J'ai lu aussi sur un site de signaux sur nternet que l'oeilleton etait "blanc-bleu" mais fe n'en ai jamais vu de bleu, cela existe ?

Didier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

La couleur de l'oeilleton était effectivement blanche légèrement bleutée, mais avec la généralisation des LED l'oeilleton devient blanc-de-chez-blanc et éclaire quasiment autant que l'indication principale du signal.

dans les deux cas il considerera la possibilité la plus restrictive par securité ?

Oui, le conducteur agira comme s'il était en présence de l'indication la plus restrictive pouvant être présentée par le signal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autre précision, dans les armoires de signaux, tu as bien quelques relais (jusqu'à 50 puisque c'est la taille standard du support le plus courant) et ils sont de taille assez conséquente qui change en fonction du modèle (jamais plus petit que 3 cassettes vidéo empilées, grosso modo).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autre précision, dans les armoires de signaux, tu as bien quelques relais (jusqu'à 50 puisque c'est la taille standard du support le plus courant) et ils sont de taille assez conséquente qui change en fonction du modèle (jamais plus petit que 3 cassettes vidéo empilées, grosso modo).

Ah oui c'est gros ! J'imagine que cela doit driver du courant sous de bonnes tensions vu les kilometres a parcourir pour les signaux. En fonction des reponses du forum je comprend un peu mieux maintenant car en en fait cela centralise plusieurs sources d'infos, l'espacement bien sur les possibilites de contre sens, les positions des aiguilles, les commandes manuelles, etc. j'ai vu sur un site qu'il existait meme des compteurs d'essieux, c'est pour detecter la perte d'un wagon entre l'entree et la sortie d'un canton ? Ici entre Antibes et Cagnes une troisieme voie est en cours de creation et j'ai vu la pose de la nouvelle signalisation en triple voies et doubles sens, c'est magnifique a voir. Les lampes ont l'air d'etre a led car l'effet est immediat; j'aimais bien les anciens panneaux ou le vert s'eteignait, un petit noir et puis l'eclairage du rouge. Ce qui doit etre passionnant c'est la creation d'une signalisation sur un nouveau trace ?

Didier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De ce que j'en sais, on ne peut installer un signal à led qui si toute la ligne en est équipée (ou le secteur, du moins). Évidemment, la régénération par des feux à diodes se fait aussi progressivement sur certaines lignes.

Et en effet, les études de signalisation sont contraintes par beaucoup de limites dues à tous les systèmes qui compose la signalisation mais aussi l'aspect environnemental de la ligne. Pas simple comme métier.

Les compteurs d'essieux permettent en effet de s'assurer de l'intégrité d'un train mais aussi de sa présence à l'endroit du comptage, plutôt utile quand on ne peut pas le faire de visu (ce qui se faisait à une époque et qui se fait peut-être encore).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De ce que j'en sais, on ne peut installer un signal à led qui si toute la ligne en est équipée (ou le secteur, du moins). Évidemment, la régénération par des feux à diodes se fait aussi progressivement sur certaines lignes.

Et en effet, les études de signalisation sont contraintes par beaucoup de limites dues à tous les systèmes qui compose la signalisation mais aussi l'aspect environnemental de la ligne. Pas simple comme métier.

Les compteurs d'essieux permettent en effet de s'assurer de l'intégrité d'un train mais aussi de sa présence à l'endroit du comptage, plutôt utile quand on ne peut pas le faire de visu (ce qui se faisait à une époque et qui se fait peut-être encore).

Typiquement quelle est la formation des gens qui definissent et concoivent une nouvelle signalisation ? Ils sont propres a la SNCF ou c'est de la sous trait ? Avant de l'installer elle est testee sur maquette ou simulateur ? Concernant la couleur de l'oeilleton pourquoi cette nuance bleutée au debut ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

La couleur bleutée de l'oeilleton était sans doute voulue pour qu'il se distingue un tant soit peu de nuit au milieu des éclairages publics environnants. C'est la même raison qui avait fait passer l'indication voie libre de blanc à vert il y a plus d'un siècle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui c'est gros ! J'imagine que cela doit driver du courant sous de bonnes tensions vu les kilometres a parcourir pour les signaux. En fonction des reponses du forum je comprend un peu mieux maintenant car en en fait cela centralise plusieurs sources d'infos, l'espacement bien sur les possibilites de contre sens, les positions des aiguilles, les commandes manuelles, etc. j'ai vu sur un site qu'il existait meme des compteurs d'essieux, c'est pour detecter la perte d'un wagon entre l'entree et la sortie d'un canton ? Ici entre Antibes et Cagnes une troisieme voie est en cours de creation et j'ai vu la pose de la nouvelle signalisation en triple voies et doubles sens, c'est magnifique a voir. Les lampes ont l'air d'etre a led car l'effet est immediat; j'aimais bien les anciens panneaux ou le vert s'eteignait, un petit noir et puis l'eclairage du rouge. Ce qui doit etre passionnant c'est la creation d'une signalisation sur un nouveau trace ?

Didier

Le volume de chaque relais n'a pas de relation directe avec le contrôle de tensions élevées, mais beaucoup plus avec la redondance (plusieurs contacts pour une même information avec des interdépendances mécaniques) et la sécurité (une ou plusieurs défaillances simples) ne peut pas conduire à une situation contraire à la gestion de la sécurité.

En clair chaque contact élémentaire est constitué de plusieurs contacts en série (le collage électrique d'un contact) ne doit pas être interprétable dans le sens contraire) et les interdépendances entre chaîne de contact font que si un contact reste coincé (mécaniquement ou par collage électrique), le contact associé (lié mécaniquement) ne peut pas avoir un état contraire.

La notion de traçabilité des équipements déposés est aussi fondamentale. (et pas comme pour le bœuf /cheval nonmais )

PS : Je ne suis pas du tout spécialiste de ces fonctions, mais je côtoie des personnes qui travaillent dans ce domaine et j'ai vu/manipulé des équipements déposés. C'est un domaine en pleine évolution technologique.

Modifié par JujuY

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...