Jump to content
Sign in to follow this  
Guest duraille

Suicide d'un contrôleur SNCF nantais

Recommended Posts

Pas très objectif cet article car envisager un suicide comme étant dû uniquement aux conditions de travail sans connaitre la vie de la personne concernée, c'est se servir d'un drame.

Si donc si compliqué d'être simplement honnête et de compatir pour la famille ?

Localement les agents ont su respecter ça aussi en parler nationalement pour sortir cette m*****, c'est pas nécessaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Perso je rêve de rentrer a la SNCF si je me suicidais ca serait plutôt parce que ca fait 2 ans que je rêve de rentrer a la SNCF sans y arriver alors que je suis passions de trains :(

Bonne journée

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Perso je rêve de rentrer a la SNCF si je me suicidais ca serait plutôt parce que ca fait 2 ans que je rêve de rentrer a la SNCF sans y arriver alors que je suis passions de trains :(

Bonne journée

Même si je comprend ta frustration, aucune passion ne mérite que tu y laisses la vie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

tristesse, c'est ce que je ressent et peu m'importe si c'est le boulot ou le tout les jours qui on fait déborder le ras le bol!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas très objectif cet article car envisager un suicide comme étant dû uniquement aux conditions de travail sans connaitre la vie de la personne concernée, c'est se servir d'un drame.

Si donc si compliqué d'être simplement honnête et de compatir pour la famille ?

Localement les agents ont su respecter ça aussi en parler nationalement pour sortir cette m*****, c'est pas nécessaire.

+1

Une grosse pensée pour le collègue et ses proches...

Share this post


Link to post
Share on other sites

slt , moi perso je travaille dans l'établissement de maintenance de Romilly , j'ai songé également à envisager le pire plusieurs fois déjà , je suis pris à parti depuis 7 ans par ma hiérarchie , ils m'épient à longueur de journée , mon chef me surveillent constamment alors que je n'ai rien à me reprocher me fait des réflexions , des reproches ! récemment ils continuent de me matraquer moralement avec son supérieur ! Je suis épuisé , je fais souffrir ma compagne et ma fille de cette situation , cela ne peut plus durer ! Je suis dans un état dépressif ! dans cette établissement une enquête est en cour concernant ce management très agressif envers les agents !

Share this post


Link to post
Share on other sites

slt , moi perso je travaille dans l'établissement de maintenance de Romilly , j'ai songé également à envisager le pire plusieurs fois déjà , je suis pris à parti depuis 7 ans par ma hiérarchie , ils m'épient à longueur de journée , mon chef me surveillent constamment alors que je n'ai rien à me reprocher me fait des réflexions , des reproches ! récemment ils continuent de me matraquer moralement avec son supérieur ! Je suis épuisé , je fais souffrir ma compagne et ma fille de cette situation , cela ne peut plus durer ! Je suis dans un état dépressif ! dans cette établissement une enquête est en cour concernant ce management très agressif envers les agents !

As tu consulté ton médecin traitant ? En as tu parlé à la médecine du travail ? Bref es tu suivi médicalement pour ça ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien triste.

Les condition de travail comme "goutte d'eau" sont statistiquement sous évaluées.

Les choses avancent mais toujours trop lentement .

Il y a bien sûr les problèmes d'organisation du travail mais ce qui est plus dur à contrôler, c'est la difficulté des relation inter personnelles au travail, qu'elles viennent de la hierarchie ou pas.

Je viens de lire un livre sur la gestion des personnalités pathologiques au travail très intéressant.

J'y ai appris beaucoup de choses en particulier que ce n'est pas forcément celui qui met fin à ses jours qui est pathologique mais plutôt celui où ceux qui sont à l'origine du problème.

Autant, on peut arriver à gérer les phobiques ou les obsessionnels (nous le sommes tous plus ou moins), autant une personnalité paranoïaque ou perverse dans une entreprise peut être difficile à détecter et impossible à gérer. La dépression, la démission et le chômage sont des conséquence fréquentes, le suicide pas rare.

On ne peut pas conclure sur un suicide en particulier si la souffrance au travail en est véritablement la cause sans bien connaitre la situation.

La souffrance au travail est néanmoins vrai problème de santé publique et c'est de la responsabilité de l'entreprise d'en faire la prévention mais ça demande de sacrées compétences et des moyens.

Edited by aldo500

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui j'ai consulté mon médecin traitant mais il ne peut faire grand chose si ce n'est mettre de l'arret de travail .

As tu consulté ton médecin traitant ? En as tu parlé à la médecine du travail ? Bref es tu suivi médicalement pour ça ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui j'ai consulté mon médecin traitant mais il ne peut faire grand chose si ce n'est mettre de l'arret de travail .

Il faut aller plus loin et ne pas hésiter à consulter un psychiatre qui lui pourra t'aider , je sais la démarche n'est pas évidente, mais selon moi, elle est indispensable, ce n'est pas en restant dans ton coin à ruminer sans cesse que ta situation s'arrangera.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas à moi d'aller voir un psy moi j'allais très bien avant d'etre pris à parti !

Il faut aller plus loin et ne pas hésiter à consulter un psychiatre qui lui pourra t'aider , je sais la démarche n'est pas évidente, mais selon moi, elle est indispensable, ce n'est pas en restant dans ton coin à ruminer sans cesse que ta situation s'arrangera.

Edited by nicofr007

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

On ne peut pas conclure sur un suicide en particulier si la souffrance au travail en est véritablement la cause sans bien connaitre la situation.

La souffrance au travail est néanmoins vrai problème de santé publique et c'est de la responsabilité de l'entreprise d'en faire la prévention mais ça demande de sacrées compétences et des moyens.

Attention, Aldo..

Les principes humains que tu decris avec justesse, peuvent se heurter à de decisions purement de logique "camenbert"...ce qui compte dans ce management, ce sont les resultats, et seulement eux....

Si, pour parvenir à des réajustements à courts terme, la methode musclée peut être appliquée, sans s'occuper des repercussions à moyen et long terme, pas de doute, un conseil d'administration donnera son aval, sous couvert, aux personnalités à même de s'occuper du sale boulot.....

Quitte ensuite, à faire sauter le pion, qui aura fait ses deux, trois années de menage, et mettre un petit nouveau.

Le problème humain n'existe donc que pour le personnel qui reste, bien souvent l'execution....

Contre cette gestion, seule solution profitable à defaut de partir, c'est d'engager le combat, mais pas seul.....surtout pas seul. les delégués d'OS connaissent le fonctionnement "humain" d'une boutique, et sont à même à faire modifier plus tôt certains desequilibres.

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas à moi d'aller voir un psy moi j'allais très bien avant d'etre pris à parti !

Tu allais très bien, c'est sur mais maintenant çe n'est plus le cas, il faut recoller les morceaux

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui ce n'est plus cas à cause de ma hiérarchie qui me persécute ! si il faut je porterai plainte pour harcèlement morale et demanderai réparation aux prud'hommes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

quand je syis rentré a la sncf. Les ateliers de Romilly etaient tristement cekebre a cause du management en place ainsi que des depressions aupres des salariés... On peut donc constater que cela perdure...

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui ce n'est plus cas à cause de ma hiérarchie qui me persécute ! si il faut je porterai plainte pour harcèlement morale et demanderai réparation aux prud'hommes !

Avant tout (et puisque il semble y avoir du passif dans ton établissement) : l'Inspection du Travail a-t-elle été saisie ?

C'est très efficace : cela entraine des Chsct extraordinaires sur la situation, des groupes d'enquête locaux, etc...

Si le médecin du travail + médecin traitant ont déjà été avisés, ce qui est ton cas, c'est l'étape logique suivante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

en ce qui concerne mon cas je ne pense pas que l'inspection du travail est avisé , cependant une enquete par un organisme externe est en cour dans cet établissement à cause du management qui est très agressif . Mais ce sont des malins , nous avons eu un sondage a remplir que notre supérieur devait nous remettre mais en fait , il les a gardé et a dit que celui qui voulait une feuille devait venir lui demander donc évidemment comme ça il sait qui l'a rempli et qui l'a pas rempli je n'en ai donc pas pris !

Avant tout (et puisque il semble y avoir du passif dans ton établissement) : l'Inspection du Travail a-t-elle été saisie ?

C'est très efficace : cela entraine des Chsct extraordinaires sur la situation, des groupes d'enquête locaux, etc...

Si le médecin du travail + médecin traitant ont déjà été avisés, ce qui est ton cas, c'est l'étape logique suivante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En plus d'une aide psychologique (quoique tu en penses même si c'est la faute des autres on a besoin d'aide personnelle) je commencerai donc par aller à l'inspection du travail...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention, Aldo..

Les principes humains que tu decris avec justesse, peuvent se heurter à de decisions purement de logique "camenbert"...ce qui compte dans ce management, ce sont les resultats, et seulement eux....

Si, pour parvenir à des réajustements à courts terme, la methode musclée peut être appliquée, sans s'occuper des repercussions à moyen et long terme, pas de doute, un conseil d'administration donnera son aval, sous couvert, aux personnalités à même de s'occuper du sale boulot.....

Quitte ensuite, à faire sauter le pion, qui aura fait ses deux, trois années de menage, et mettre un petit nouveau.

Le problème humain n'existe donc que pour le personnel qui reste, bien souvent l'execution....

Contre cette gestion, seule solution profitable à defaut de partir, c'est d'engager le combat, mais pas seul.....surtout pas seul. les delégués d'OS connaissent le fonctionnement "humain" d'une boutique, et sont à même à faire modifier plus tôt certains desequilibres.

Fabrice

D'accord avec toi fabr mais c'est différent car un ensemble de salariés peut réagir et se serrer les coudes, la grève fait partie des moyens.

Mais une entreprise qui dysfonctionne peut faire des dégâts, on est d'accord. Je parle de dysfonctionnement parce que n'importe quel patron intelligent sait qu'un salarié bien dans son travail est un salarié bien plus productif. La logique purement camembert est une imbécillité sans nom.

Pour le fun, dans le bouquin dont je parle, mettre un obsessionnel aux camemberts peut être une bonne stratégie, ça peut être un poste où il sera heureux et ses collègues à l'abri. Après tout est dans ce qu'on fait de ses camemberts. (Ceux qui sont aux camemberts, levez le doigt, le fromage blanc n'a rien à voir, bien sûr)

Le harcèlement est insidieux et quand il provoque des dégâts, la victime n'a plus les ressources pour agir. Les autres peuvent ne rien voir ou avoir peur de s'en mêler pour ne pas en devenir victime à leur tour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre, soit on coupe le sujet en deux distincts soit on revient au sujet initial mais là, le lecteur peut croire qu'un ASCT nantais s'est suicidé à cause de son boulot car l'entreprise ne met rien en place sur les risques sociaux pro ... sauf que ce n'est pas du tout le cas.

Cellule psy, chsct extra, cabinet extérieur d'expertise ... c'est la complète à Nantes.

C'était juste pour préciser que le tableau noir dressé (à juste titre sans doute) par certains agents de leur établissement n'est pas forcément transposable à tous les établissements.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 232S003

Scinder le sujet, pourquoi pas. En attendant, je lui donne réponse.

Ce n'est pas à moi d'aller voir un psy moi j'allais très bien avant d'etre pris à parti !

Justement, c'est une erreur, fais le & sans aucune peur au ventre; par contre, évite cependant de prendre un quelconque traitement qui parfois est pire que le "mal".

Parler avec lui, sur tout ce que tu as sur la patate, fais le !!!

Eh oui, un arrêt de travail, parfois de plusieurs mois est considéré souvent comme "être un tire au flanc", même après plus de 20 ans sans, alors que l'on ne soigne pas le mal à la racine qu'elle soit d'origine erreur médicale ou managériale.

Fais toi aider également par une OS, mais surtout, surtout ne pas rester isolé.

Courage & garde le cap, on s'en sort, crois en mon expérience passée.

R.S.

Edited by 232S003

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest duraille

En attendant la série noire aurait continué... à Narbonne et à Dijon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...