Jump to content
Sign in to follow this  
DIDIERD

Thalys Entreprise Ferroviaire

Recommended Posts

Guest

merci.

c'est bien la naissance d'une nouvelle EF basée à Bruxelles, avec licence et tout ce qu'il faut.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En quoi c'est hors SNCF plus qu'hier ? SNCF EF peut être mais pas SNCF groupe ... puisque SNCF groupe est actionnaire à 60%.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai également bien cru voir que les conducteurs en charge de ces trains allaient bosser pour la SNCF et le nouvel EF de Thalys en même temps tout en sachant qu'il resterait attachés à leur UP d'origine avec conservation du statut, il serait une trentaine dans ce cas d'après Traction...:Smiley_04:

En pratique rien ne change, comme l'a si bien dit JackV, la SNCF reste l'actionnaire majoritaire avec retour des bénéfices majoritaires donc :Smiley_33: ! La voilà la fameuse concurrence prônée par ces andouilles de Bruxelles, la SNCF fait la concurrence à la SNCF :Smiley_51:...Trop fort les mecs ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hallo Assouan :) 

En revanche, EF = certificat de sécurité ce me semble non ? Et pas de trace de Thalys à l'Epsf... ?

​J'ai regardé également en ce qui concerne Thalys... mais le cas CombiWest m'est revenu : Si Thalys circule sous un autre certificat valide, il n'aura pas besoin d'avoir le sien (comme CombiWest circule sous Certificat Colas Rail).

Si ça marche au Fret....

Pimouss36013

Share this post


Link to post
Share on other sites

 La voilà la fameuse concurrence prônée par ces andouilles de Bruxelles, la SNCF fait la concurrence à la SNCF :Smiley_51:...Trop fort les mecs ! 

​...

Thalys ne fait concurrence qu'à DB.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lyria suivra.


Il y a eu eurosstar en premier il me semble il se peut que cela se passe comme chez telecom orange ceux en place restent au statut pour les suivants cela peut être très différent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

les nouveaux embauchés n'ont pas trop de soucis à se faire pour l'avenir avec dans leur CV Thalys: international, multilingue, règlement sécurités plusieurs  pays, ...

Un adc recruté Thalys risque de s'ennuyer s'il rejoint SNCF-TER par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voulais juste dire que Lyria, bientôt, sera une ETF a "part entière". C'est tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi "hors statut" ??? Je cite l'article : 

"Idem pour le personnel, qui reste sous contrat SNCF ou SNCB, mais lui sera entièrement dédié."

En revanche, EF = certificat de sécurité ce me semble non ? Et pas de trace de Thalys à l'Epsf... ?

​C'est bien comme ça que j'ai lu et compris les choses également. N'importe comment, il y a eu des volontaires !

Et puis Agnès Ogier, à commencer par elle, si on la recherche dans l'annuaire d'entreprise SNCF, à mon avis on la trouve.

Sur le certificat de sécurité, auparavant des EF pouvaient de fait exercer sous couvert du certificat d'une autre entreprise dont elles étaient peu ou prou dépendantes mais alerté, Alain Vidalies, le Secrétaire d'Etat aux transports, a souhaité y mettre un terme et a demandé à l'EPSF de remettre de l'ordre dans tout ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

je pense quand même qu'il faudra blinder le juridique car rien n'interdit à ECR ou Transdev de réclamer le même traitement à l'ouverture d'une ligne voyageur à la concurrence et ceci pour respect de libre concurrence (ici Thalys n'a pas d'agent de conduite par exemple).

On pourrait prendre exemple sur les SSII qui envoie leur personnel informaticien dans les autres entreprises mais couvert par un (juteux) contrat pour la prestation. Cela passera mieux si le personnel détaché de SNCF3 (et SNCB puisque Thalys est un société belge) est payé 500€/j de prestation par Thalys, sur le modèle de l'informatique (et je ne suis pas cher (1)).

Ce serait aussi un moyen pour migrer des fonds vers SNCF3 et lui permettre de jouer un nouveau rôle (intérim RH ferroviaire) complémentaire à AKIEM.

Ce serait aussi une porte de sortie honorable pour garantir le statut du cheminot et rassurer les 150.000 cheminots et atténuerait le stress de l'arrivée de la concurrence ferroviaire.

(1) 500€/j pas cher l'adc avec licence TGV-Thalys car ressource RH extrêmement rare; ce serait plutôt du 1000€/j vu le prix de la formation à assurer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

les nouveaux embauchés n'ont pas trop de soucis à se faire pour l'avenir avec dans leur CV Thalys: international, multilingue, règlement sécurités plusieurs  pays, ...

Un adc recruté Thalys risque de s'ennuyer s'il rejoint SNCF-TER par exemple.

​Multilingue, je pense pas, on parle tous Français ( en règle général bien sur, certains peuvent parler d'autres langues ), hormis les collègues Belges qui sont au minimum bilingue.

Rejoindre TER SNCF, y en a qui en vienne, déroulement de carrière normal, par contre, pour y retourner c'est niet, la Direction ne veut pas. Vu le prix de la formation, tu m'étonnes...

Règlement de plusieurs pays, oui, les collègues Belges , NS ou DB, plus SNCF. Ceux de Paris, seulement SNCB et LGV.

Et puis ceux qui restent, sont toujours bons SNCB, les TGV vont toujours à Bruxelles.

Perso, a l’instar d'Eurostar qui avait un roulement spécifique transmanche donc ils sont "partis" avec la charge, ceux qui restent à  SNCF VFE, comme mon cas, bah on perd 35% de charge Belge sur le roulement...

Mais bon, on va pas se plaindre, on a encore du boulot. D'autres non pas eu autant de chance lors de l'arrivée de la concurrence fret, vu le nombre de collègues fret qui faisait banquette... Certe on n'est pas vraiment dans le même cas de figure.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

on parle tous français certes, mais en Belgique côté flamand puis aux Pays-Bas, le français est-il utilisé dans les échanges avec les cheminots locaux ?

Je me rappelle d'un voyage hyper confortable en automotrice AM96 où le changement linguitisque était effectif après Bruxelles, controleur aussi qui a daigné parler français à la vue de ma carte SNCF.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah le Flamand est parlé en Flandre oui, mais si tu es conducteur Français, sur l'arrivée on passe un bout en Flandre ( avant Halle, jusqu’à Bruxelles ), le dispatcher ( régul ) va te parler en Français. Par contre si il sait ( l'accent peut être lol ) que tu es Belge, a mon avis il va te parler en Flamand.

Les conducteurs Français ne dépassent pas Bruxelles, donc après ce qui se passe plus loin je ne sais pas, mais je me doute.

En HS, j'ai fait Bruxelles-Tournai, puis Lille, en AM96 l'autre jour, sur l'affichage à bord, au départ de Bruxelles, la destination et les prochaines gares sont dans les deux langues, puis arrivées à Halle, seulement en Flamand, puis arrivée à Enghein ( Eindigen ), dans les deux langues, puis après seulement en Français... Ah c'est ...marrant , ou pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah le Flamand est parlé en Flandre oui, mais si tu es conducteur Français, sur l'arrivée on passe un bout en Flandre ( avant Halle, jusqu’à Bruxelles ), le dispatcher ( régul ) va te parler en Français. Par contre si il sait ( l'accent peut être lol ) que tu es Belge, a mon avis il va te parler en Flamand.

Les conducteurs Français ne dépassent pas Bruxelles, donc après ce qui se passe plus loin je ne sais pas, mais je me doute.

En HS, j'ai fait Bruxelles-Tournai, puis Lille, en AM96 l'autre jour, sur l'affichage à bord, au départ de Bruxelles, la destination et les prochaines gares sont dans les deux langues, puis arrivées à Halle, seulement en Flamand, puis arrivée à Enghein ( Eindigen ), dans les deux langues, puis après seulement en Français... Ah c'est ...marrant , ou pas...

 

pour le voyageur , mais pour le FRET, des conducteurs français vont plus loin, Anvers et là, ils ont du passer par la case formation flamande

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest JLChauvin

Il faut bien recaser les hauts-dirigeants (en l'occurrence la Directrice du marketing Voyages) de l'ex Société Nationale?

Et qu'est-ce que vous dites? Vente à la découpe? Mais non, mais non.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

il faudra bien recaser les adc, contrôleur & cie: autant commencer à créer cette Société de prestation de Service Ferroviaire garantissant le statut actuel du cheminot sur le modèle des SSII informtaiques. En plus, cela permettra des mouvements financiers légaux et avantageux fiscalement (=comment planquer 5 Mrd€ de la convoitise de politiques douteux au pouvoir du moment _ comme NS1er_).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voulais juste dire que Lyria, bientôt, sera une ETF a "part entière". C'est tout.

​C'est peut-être un peu plus compliqué pour Lyria, surtout du point de vue commercial, puisque à la différence d'Eurostar ou de Thalys, ces trains font aussi beaucoup de trafic intérieur français (Dijon, Belfort-Montbéliard TGV, Mulhouse, Dole, Mouchard, Frasne, Bourg-en-Bresse, Nurieux, Bellegarde). Et quand je vois parfois comme la rame se vide à Mulhouse, sur le Paris - Zurich...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lyria suivra.

​C'est l'évidence, malgré le dénis de notre direction.... Puis ca sera le tour d'Alleo...

Dans 10 ans, on sera tous mono produit, mono engin et mono ligne...

Share this post


Link to post
Share on other sites

​C'est peut-être un peu plus compliqué pour Lyria, surtout du point de vue commercial, puisque à la différence d'Eurostar ou de Thalys, ces trains font aussi beaucoup de trafic intérieur français (Dijon, Belfort-Montbéliard TGV, Mulhouse, Dole, Mouchard, Frasne, Bourg-en-Bresse, Nurieux, Bellegarde). Et quand je vois parfois comme la rame se vide à Mulhouse, sur le Paris - Zurich...

Alors non, ce n'est pas tant compliqué que ça. Lyria recrute à mort côté suisse pour avoir l'ossature administrative d'une ETF, et les tgv's circulant vers Genève ou Lausanne ne se vident pas tant que ça, avant la frontière. Et combien même, tant en France qu'en Suisse la libéralisation du trafic voyageur arrive à grands pas.

Et comme l'OFT vient de reconnaître qu'un mécano "étranger" serait quand même vachement plus rentable qu'un suisse...

(ce qui fait que, par simple rejet, lorsque l'on votera sur la sortie de la libre-circulation, cette fois je voterai oui. Être au chômage pourquoi pas, mais pas simplement par dumping).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest JLChauvin

Le personnel qui reste sous statut et blablabli et blablabla, les garanties et blablabi et blablabla, le groupe et blablabli et blablabla... Que du neuf, quoi... et blablabi et blablaba...

Tout va très bien, Madame La Marquise,

Tout va très bien, tout va très bien.

Pourtant, il faut, il faut que l'on vous dise,

On déplore un tout petit rien:

...

Mais à part ça, Madame La Marquise,

Tout va très bien, tout va très bien.

Copyvrai: Ray Ventura

Share this post


Link to post
Share on other sites

(...)

Sur le certificat de sécurité, auparavant des EF pouvaient de fait exercer sous couvert du certificat d'une autre entreprise dont elles étaient peu ou prou dépendantes mais alerté, Alain Vidalies, le Secrétaire d'Etat aux transports, a souhaité y mettre un terme et a demandé à l'EPSF de remettre de l'ordre dans tout ça.

​Oui moi je comprends qu'il faut un certificat de sécurité par EF d'où ma question : il est où celui de Thalys ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

​Oui moi je comprends qu'il faut un certificat de sécurité par EF d'où ma question : il est où celui de Thalys ?

​La pratique antérieure était de tolérer l'exercice d'activités ferroviaires sous couvert d'un titre détenu par un tiers. 

Solennellement alerté et mis devant ses responsabilités sur cette question au travers de la négociation de la convention collective (car ne pas avoir un titre de sécurité en propre allait aussi, mine de rien, conduire à exclure ces entreprises du champ d'application de la CCN), le Secrétaire d'Etat a  rappelé les règles qui auraient dû rester en vigueur : "les entreprises qui exercent une activité de transport ferroviaire de voyageurs ou de marchandises comprenant nécessairement la traction, constituent des entreprises ferroviaires soumises à l'obligation de détention d'un certificat de sécurité". Et le Secrétaire d'Etat de confirmer que : "l'application de cette règle aux entreprises dont l'activité est caractérisée par l'assemblage de moyens en vue d'effectuer un transport ferroviaire". Alain Vidalies a ainsi demandé à l'EPSF de se rapprocher des entreprises concernées pour : "qu'elles régularisent leur situation dans les meilleurs délais".

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest JLChauvin

​Oui moi je comprends qu'il faut un certificat de sécurité par EF d'où ma question : il est où celui de Thalys ?

​Au même endroit que celui de SNCF Réseau (pour ses trains de travaux)? :Smiley_27:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...