Aller au contenu
elpitch

Desserte ITE Hurel Arc d'Aunay-Tréon.

Recommended Posts

Bonjour à tous.
Aujourd'hui, je vous présente la desserte de l'ITE Hurel Arc d'Aunay-Tréon. Il s'agit de la restitution d'une rame de trémies vides servant au transport d'engrais sous forme de micro-billes.
Pour ceux qui suivent mes péripéties, le 11 novembre 2008, je vous avais promis une suite à ce premier reportage que vous pourrez découvrir ou bien redécouvrir
Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.
. C'est donc après cinq petites années d'attente que je me décide enfin à vous présenter la suite de ce reportage. Mieux vaut tard que jamais!!!
La journée consiste à se rendre haut-le-pied de Trappes à Aunay-Tréon en empruntant la ligne de Paris-Montparnasse à Granville via Plaisir-Grignon et Dreux. C'est dans cette dernière gare que nous seront dirigés sur l'ancienne ligne menant autrefois à Chartres. Celle-ci est donc neutralisée au-delà d'Aunay-Tréon et ce jusqu'à Saint-Sauveur-Châteauneuf où la ligne reprend jusqu'à Chartres avec seulement quelques circulations très épisodiques de trains de céréales chaque année. Les deux tronçons sont utilisés de part et d'autre sous le régime d'exploitation des Voies Uniques à Trafic Restreint (VUTR).
Voici donc en images la suite de cette desserte. C'est parti.
jjpj.jpg
A l'époque du reportage, les dessertes étaient encore assurées à 90% du temps par des BB 66000. Qu'elles me manquent ces petites mais vaillantes bestioles!!!
C'est donc la BB 66264 du dépôt de Sotteville qui, en unité simple s'il vous plaît, va assurer la restitution de la rame d'engrais livrée quelques jour auparavant à Aunay-Tréon. Vous remarquerez que depuis ce temps-là, la pauvre a attrapé une jaunisse persistante et a subi un check-up complet avec une greffe d'un nouveau moteur moins polluant.
Ça fume plus et ça siffle plus!!!
La belle est vue ici lors d'un arrêt par les signaux, au niveau du PK 42 situé juste avant la gare de Montfort l'Amaury.
b3mm.jpg
Après avance rapide du magnétoscope, nous nous retrouvons en gare d'Aunay-Tréon. Entre temps nous avons récupéré deux agents de manœuvre en gare de Dreux puis nous nous sommes engagés sur la courte mais très sympathique et dépaysante petite VUTR.
A notre arrivée, un des agents de manœuvre s'empresse d'aller fermer le passage à niveau 49 manuel afin de pouvoir débuter la desserte.
kz8y.jpg
Les barrières s'abaissent doucement mais sûrement.
48ih.jpg
Petite pose photo en attendant que le client nous avance la rame en sortie d'ITE à l'aide de son petit locotracteur.
o6j6.jpg
Quand on parle du loup... Voici ce dernier à l'approche. L'agent de manœuvre part à sa rencontre afin de récupérer le contrat de transport. Comme en atteste la présence de ce couple de grands-parents accompagnés sûrement de leur petit fils ainsi que de leur chien, la ligne est plus souvent empruntée par des promeneurs que par des trains.
b9tu.jpg
Autre photo de notre BB avec en toile de fond la très jolie gare d'Aunay-Tréon.
uen0.jpg
Le locotracteur, une fois dételé du convoi tire de quelques mètres puis va refouler sur une voie contiguë afin de laisser la place à notre 66000.
sq4i.jpg
Revoilà notre petite famille entrain de saluer une vache. Nous sommes vraiment à la campagne!
hx01.JPG
Une fois notre locomotive mise en tête, nous tirons l'ensemble du convoi sur la ligne droite de la gare afin de procéder au relevé d'Aptitude au Transport ainsi qu'à l'essai des freins complet.
Et là, c'est le drame!!!!!
0uiu.jpg
Lors du contrôle au serrage du 16 wagons de tête, l'agent de manœuvre découvre un porte-sabots pendant, l'axe permettant de relier ce dernier au châssis du bogie a disparu.
7gvj.jpg
Autre angle de vue. Dans ce cas-là, c'est l'article 22 qui prévaut. A l'aide d'un morceau de ballast, j'ai réussi à chasser les goupilles servant à bloquer la clavette ayant pour rôle d'assurer la liaison entre le sabot et le porte-sabots.
Pour des raisons réglementaires, le wagon doit être différé.
hk3l.jpg
C'est alors qu'entre de nouveau en jeu notre locotracteur de compétition. Après avoir refouler la deuxième partie de train (wagon défectueux compris) en direction de Chartres, nous tirons de nouveau la première partie en direction de Dreux afin de laisser la place au client pour qu'il récupére le wagon incriminé et le diffère sur une des voies extérieures à l'ITE.
9x9.JPG
Détail au passage de la partie basse de ce dernier.
jaaj.JPG
Changement de sens, le loco tout en pétaradant et en fumant, part chercher notre wagon malade.
f666.jpg
Une fois attelée, le client tire notre wagon direction Dreux jusqu'au niveau de la queue de la première partie du convoi et là, c'est de nouveau le drame!!!!
L'inverseur mécanique ne veut plus rien savoir et notre locotracteur se retrouve alors bloqué entre le wagon HS et la queue de notre première partie de train.
rw4a.jpg
Après avoir réussi tant bien que mal à remettre l'inverseur au point mort, l'ensemble est refoulé grâce à notre bonne vieille 66000 sur une voie en impasse hors de chez le client.
c2x3.jpg
Une fois cette manœuvre non prévue achevée, le convoi est reformé et est finalement prêt à repartir sur Trappes avec au moins une bonne heure de retard. J'en profite pour faire une dernière photo côté cours du joli bâtiment voyageurs.
5aic.jpg
Nous voici à présent en gare de Dreux, nos agents de manœuvre nous ont quitté et nous partirons au bloc d'un train de banlieue à destination Paris.
jfn.JPG
Pour clore ce reportage, notre convoi pris en photo à l'arrivée au triage de Trappes.
Voilà, c'est fini pour aujourd'hui.
Bonne journée.
Vincent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas de chasse goupille dans la caisse à outillage de ton 66 000 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa le photoreportage!!! Niveau exploitation, dommage que ce soit un diesel qui fasse ce parcours sous caténaires. Est-ce dû au pesage du rlt CRML qui fait cette desserte??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les photos sont vraiment chouettes.. j'aime beaucoup l'ambiance de ces petites lignes, et je suis heureux de voir qu'il reste encore du fret.

Que se passe-t-il pour le client avec son wagon défectueux? Il n'est pas facturé au client?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

D'après un agent de la brigade caténaire de Dreux, rencontré au printemps dernier, la desserte d'Aunay-Tréon n'est plus possible depuis un bon moment puisque la caténaire -hors tension quand il n'y avait pas de desserte- a été "empruntée" par endroit et qu'elle pend dans le gabarit partout ailleurs.

Puisque rétablir la caténaire couterait cher par rapport au trafic attendu et que finir de la démonter couterait presque autant, les décideurs régionaux attendraient que la délinquance itinérante termine le travail qu'elle a commencé pour rouvrir la ligne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Je suis allé faire un petit tour aujourd'hui à Aunay-Tréon.

Le locotracteur Cockerill est toujours là, dans la cour de l'entreprise. J'ai eu la chance d'en rencontrer un responsable qui m'a laisser entrer quelques minutes. Il m'a précisé que le loco a eu droit à une révision avec remise en peinture et remplacement des réservoirs d'air il y a trois ans.

La caténaire a disparu sur l'ensemble de la ligne, il ne reste que ce petit bout entre la gare d'Aunay-Tréon et les trois voies d'échange du silo. Partout ailleurs, seuls restent les poteaux-caténaires.

L'entreprise croit fermement à un retour de la desserte ferroviaire d'ici la fin de l'année 2013 avec des trafics d'engrais et de céréales. Des travaux sur les voie d'échange ont eu lieu récemment, comme le travelage refait sous la première aiguille côté gare ou ce contre-rail neuf près du portail de l'entreprise.

Si la reprise du trafic se confirme, l'entreprise devra se séparer du Cockerill qui ne peut pas déplacer plus de trois wagons à la fois et rechercher quelque chose de plus puissant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Quelques photos de ce qui reste de la caténaire entre Dreux et Aunay-Tréon, aux abords du silo embranché au PK 37.500.

La caténaire de l'embranchement a elle aussi souffert des "visiteurs".

Tout n'a pas été volé. On distingue au fond le locotracteur Moyse du silo.

Le voici de plus près. Il semble en très bon état.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

J'adore ce photo reportage !!!

Merci pour ce moment d'évasion....

En revanche quel gachis concernant l'electrification, de l'argent jeté par les fenetres.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Ce reportage intéressant m'a incité à faire un récent passage (Août 2014). Une impression d'abandon avec une voie herbeuse, mais qui montre la trace d'une circulation plus ou moins récente.

Reste t'il du trafic, ou est-ce l'abandon total ?

Merci pour une information...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour toutes ces photos qui me ramènent au temps où je faisais cette desserte en 25500 UM et des trains de 1760t (parfois en 22200 avec des trains plus légers).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette voie ferrée, m'a l'air définitivement à l'abandon (j'habite à Dreux et cela fait belle lurette que je ne vois plus passer de trains vers Aunay-Tréon)

Par contre la voie m'a l'air en bonne état...

Comme ici au alentours de Vernouillet :

IMGP4644.JPG

IMGP4650.JPG

Les passages à niveau ont l'air d'être en bonne état également :

IMGP4661.JPG

IMGP4660.JPG

Au départ de la gare de Dreux il y a même ce logo sur la bifurcation vers Aunay... Quelqu'un sait ce que cela signifie ?

IMGP4683.JPG

IMGP4682.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Ce logo", ce sont des jalons d'arrêt interdisants l'accès à la ligne.

Avec trois placés sur la voie, il faut être aveugle pour ne pas les voir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×