Aller au contenu
Invité

Archéologie ferroviaire dans l'Yonne

Recommended Posts

Invité

Voici à quoi ressemble le secteur Pontigny - St Florentin sur une carte Michelin de 2012.

Pas grand chose à voir hormis la LGV et l'amorce de l'ex-ligne St Florentin - Monéteau.

En 1938, pas de LGV bien sûr mais un curieux dédoublement de tracé et un mystérieux embranchement en pointillé sur cette ephémère ligne PLM.

Mon exploration est partie du sud, au PN n°9 du lieu-dit Le Champ Fermé.

(1) A gauche la voie principale PLM, à droite le début de la "demi-lune". Hormis sur le PN, les voies ont été déferrées.

(2) Au fond (sac bleu) la voie PLM, au premier plan la demi-lune avec un rail en guise de pilier de portail (disparu).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

En continuant vers le nord-est :

(3) PN sur la D34

(4) A gauche (sac), la demi-lune. A droite, l'EP des camps militaires.

(5) Trente mètres plus loin, séparation des EP des camps de Jaulges (barrière) et de Varennes (branches cassées au sol) juste avant le PN de la D124.

(6) L'EP du camp de Jaulges était encore susceptible d'être utilisé en 1983, il a bénéficié d'un passage sous la LGV (pk 124.630 environ). Il a été déferré et goudronné plus récemment mais ne semble pas très fréquenté par les convois militaires.

(7) Le portail ferroviaire du camp a été remplacé par un mur sans doute au moment du déferrement.

(8) Peu après le PN de la D124, l'EP du camp de Varennes a conservé sa voie sur la majeure partie de son parcours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

L'EP du camp de Varennes, suite.

(9) Il y avait probablement un "sous-EP" (déferré) qui partait en talus vers la gauche (sac) sur environ 300 mètres, mais la végétation ne permet pas de le photographier.

(10) Par endroit, la végétation se fait plus rare sur la voie.

(11) Le seul ouvrage d'art du tracé.

(12) Les 400 derniers mètres après le ponceau sont déferrés et mènent au portail du camp.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour compléter ton sujet :

http://forum.e-train.fr/viewtopic.php?f=5&t=44272

Entre Cheu (désaffecté), Varennes et Jaulges (encore actif, sauf le branchement rail), ça faisait trois camps à desservir... d'où ces branchements complexes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_Saint-Florentin_-_Vergigny_%C3%A0_Mon%C3%A9teau_-_Gurgy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

La demi-lune, l'ancienne ligne PLM et l'ex-raccord LGV.

Depuis le point de séparation de la photo 4, la demi-lune dessine une courbe à 90° pour se diriger vers le nord-ouest. Les premières centaines de mètres en direction du nord sont quasiment inaccessibles sans un coupe-coupe.

Faire glisser la carte vers la gauche pour voir où se situent les clichés (13) et (14).

(13) En longeant le grillage de la LGV coté voie 2, on arrive à une dépression à moitié comblée et envahie d'acacias. La demi-lune est là, au pk 124.300 de la LGV.

(14) On retrouve la demi-lune côté voie 1 de la LGV. Ici elle n'a pas été comblée.

(15) La traversée du bois se fait en léger talus ou petite tranchée qu'il est difficile de photographier. Passons directement au PN de la D34.

(16) La demi-lune direction ouest-nord-ouest, en talus dans un secteur plutôt humide.

(17) Quelques mètres au sud de la demi-lune, juste avant sa jonction avec la ligne PLM, un butoir oublié. La plateforme de la ligne PLM est visible à gauche en arrière plan.

(18) La ligne PLM en direction de St Florentin.

(19) Le lieu présumé de la bifurcation : demi-lune à gauche (sac), ligne PLM vers Pontigny à droite. Une denivellation d'un mètre entre les deux lignes laisse planer le doute.

(20) Lors de la construction de la LGV, un raccordement a été établi avec la ligne PLM pour acheminer les trains de travaux. Il prenait naissance ici, à gauche du sac. 35 ans plus tard, la nature a repris ses droits.

(21) Passage de la ligne PLM sous la LGV, pk 123.030 environ.

(22) L'assise du raccordement dans les emprises de la LGV.

Merci de votre attention.

Modifié par Ae 8/14

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la photo aérienne de 1948 avec les 3 camps et les lignes sans le TGV

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est fou ce qu'il y a de sacs bleus qui trainent dans cette foret....

superbe retour sur ces lignes oubliées ,bien détaillé, bien expliqué

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est fou ce qu'il y a de sacs bleus qui trainent dans cette foret....

Abandonnés, les sacs bleus ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Abandonnés, les sacs bleus ?

oui bleu horizon avec 3 camps militaires ils doivent dater de la guerre 14

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

la photo aérienne de 1948 avec les 3 camps et les lignes sans le TGV

attachicon.gif1.jpg

J'ai cherché les vestiges de cet épi de 6 voies dans l'ex-camp de Chéu, mais le terrain est tellement marécageux qu'on peut se demander si des voies ferrées ont été posées un jour à cet endroit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai cherché les vestiges de cet épi de 6 voies dans l'ex-camp de Chéu, mais le terrain est tellement marécageux qu'on peut se demander si des voies ferrées ont été posées un jour à cet endroit.

en plus c'est pas une saison propice aux balades dans les terrains marécageux..

le tracé de la ligne St florentin/vergigny/pontigny/sevry/moneteau /auxerre sur laquelle se trouvent ces embranchements est encore bien visible sur gougeul

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Balade très intéressante.

Les lieux où mener ce genre d'escapades à la recherche de vestiges ferroviaires ne manquent pas.

Avis aux amateurs et autres randonneurs.

Pour ma part, à Lannion (Côtes d'Armor, ex Côtes du Nord), il m'est arrivé de chercher le long d'un itinéraire que les vieux habitants appellent encore "La Petite Ligne" (boulevard Louis Guilloux, aujourd'hui une rocade). En fait l'ancienne ligne Lannion - Perros Guirec, ce qui ne date pas d'hier ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Chemins_de_fer_des_C%C3%B4tes-du-Nord#Ligne_Lannion_-_Perros-Guirec

Nostalgie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Balade très intéressante.

Les lieux où mener ce genre d'escapades à la recherche de vestiges ferroviaires ne manquent pas.

Avis aux amateurs et autres randonneurs.

Pour ma part, à Lannion (Côtes d'Armor, ex Côtes du Nord), il m'est arrivé de chercher le long d'un itinéraire que les vieux habitants appellent encore "La Petite Ligne" (boulevard Louis Guilloux, aujourd'hui une rocade). En fait l'ancienne ligne Lannion - Perros Guirec, ce qui ne date pas d'hier ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Chemins_de_fer_des_C%C3%B4tes-du-Nord#Ligne_Lannion_-_Perros-Guirec

Nostalgie...

les vestiges ne manquent en Côtes d'Armor, Finistère.....mais les dernières circulations datant au mieux de plus de 40 ans (1967 pour le RB) tout cela s’efface avec le temps....le remembrement les déconstructions etc etc....

la nature des sols, le climat humide(pluvieux), la volonté à une époque de faire table rase sur le passé rendent difficiles les rapprochements avec les lignes d'autrefois......

le peu de considération des bretons pour leur chemin de fer également.....

Suffit de voir leur présence sur les divers forums....elle est quasi nulle.... comme si la bretagne n'avait jamais été une terre de chemins de fer........

à leur défense il est vrai qu'ici on est apssé de l'âge d'or à la rationalisation outrancière en a peine une génération et ce qui s'y passe aujourd'hui est d'un triste, d'un commun comme quasiment nulle part ailleurs....que ce soit sur le plan des installations du matériel ou des bâtiments.....

bref ça n'est aps passionnant et il n'y au final pas grand chose à dire.....la routine quoi ! nonmais nonmais

Pour le coup c 'est plutôt clean voir clinique et ça se limite au strict nécéssaire.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si tu aimes les lignes oubliées : metz Delme chateau salins (avec l'antenne militaire solgne - secourt ) regorge d'ouvrages encore en bon état

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est vrai que l'on ne voit plus grand chose du camp de Chéeu (en bleu)

en jaune d'embranchement , en rouge la ligne st florentin auxerre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le camp ne restera plus longtemps actif ,c'est une question de mois

http://www.lyonne.fr/yonne/actualite/departement/yonne-local/2011/09/28/la-base-militaire-de-jaulges-disparaitra-en-2014_1109437.html

Après le 28e Groupe géographique de Joigny, c'est la 15e BSMAT de Jaulges qui va être sacrifiée sur l'autel de la modernisation de la défense, d'ici 2014. Elle emploie 70 personnes.

15e base de soutien du matériel

http://www.defense.gouv.fr/terre/presentation/organisation-des-forces/materiel/15e-base-de-soutien-du-materiel

La 15e base de soutien du matériel (15e BSMAT) de Phalsbourg possède une compétence « multi technique » dans le domaine de la réparation.

Créée le 1er juillet 1999, la 15e BSMAT est issue de la fusion en 1940 d'organismes implantés dans la boucle du Doubs au cours du siècle dernier.

Héritière de l'établissement du matériel de Besançon dissous en 1997, elle a été constituée à partir du groupement technique n°1 de l'établissement du matériel de Dijon à Besançon, du 7e bataillon du matériel de division blindée et de l'établissement du matériel de Langres.

En 2005, suite à la réorganisation de la maintenance, une inversion s'opère. Son poste de commandement (PC) est transféré à Phalsbourg, en Moselle, en lieu et place du PC du 6e régiment du matériel (6e RMAT) qui rejoint Besançon.

La base comprend à compter de cette date les détachements de Langres, Fourchambault, Saint-Florentin et Toul-Domgermain.

Fermeture de la 15e BSMAT : cinq personnels "sans solution"

Lors, du dernier conseil communautaire du Florentinois, Philippe Tirard, représentant du personnel de la 15e BSMAT de Jaulges qui fermera définitivement le 1er juillet 2014, a interpellé les membres du conseil. Il a attiré leur attention sur le fait que cinq personnes employées au camp « restaient sans solution ». Il leur a lancé un appel, leur demandant, dans le cas où la communauté élargie recruterait du personnel, de bien vouloir penser à eux en priorité.

La communauté de communes bénéficiera en contre partie de la fermeture de la base militaire de 5 millions d'euros (dont un million de l'état) au titre le Plan local de redynamisation. L'objet de ce plan est de mettre en place des projets à fort impact économique, le tout visant à compenser les 70 emplois

http://www.lyonne.fr/yonne/actualite/pays/centre-yonne/2013/12/05/fermeture-de-la-15e-bsmat-cinq-personnels-sans-solution_1790545.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/15e_base_de_soutien_du_mat%C3%A9riel

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec ses changements, réorganisations, mutations, évolutions, transformations, dissolutions et suppressions l'armée françaises n'a rien à envier à la SNCF.

G Pepy ferait un excellent général...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

le camp ne restera plus longtemps actif

L'inactivité était déjà bien visible vendredi dernier : aucun véhicule civil ou militaire dans la cour, pas âme qui vive au poste de garde, mauvaises herbes qui commencent à pousser dans les fissures du goudron...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'un côté on se plaint que le budget pour la défense est astronomique, de l'autre on se plaint quand l'armée ferme des sites. On ne sera jamais contents :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le camp ne restera plus longtemps actif ,c'est une question de mois

http://www.lyonne.fr/yonne/actualite/departement/yonne-local/2011/09/28/la-base-militaire-de-jaulges-disparaitra-en-2014_1109437.html

Après le 28e Groupe géographique de Joigny, c'est la 15e BSMAT de Jaulges qui va être sacrifiée sur l'autel de la modernisation de la défense, d'ici 2014. Elle emploie 70 personnes.

15e base de soutien du matériel

http://www.defense.gouv.fr/terre/presentation/organisation-des-forces/materiel/15e-base-de-soutien-du-materiel

La 15e base de soutien du matériel (15e BSMAT) de Phalsbourg possède une compétence « multi technique » dans le domaine de la réparation.

Créée le 1er juillet 1999, la 15e BSMAT est issue de la fusion en 1940 d'organismes implantés dans la boucle du Doubs au cours du siècle dernier.

Héritière de l'établissement du matériel de Besançon dissous en 1997, elle a été constituée à partir du groupement technique n°1 de l'établissement du matériel de Dijon à Besançon, du 7e bataillon du matériel de division blindée et de l'établissement du matériel de Langres.

En 2005, suite à la réorganisation de la maintenance, une inversion s'opère. Son poste de commandement (PC) est transféré à Phalsbourg, en Moselle, en lieu et place du PC du 6e régiment du matériel (6e RMAT) qui rejoint Besançon.

La base comprend à compter de cette date les détachements de Langres, Fourchambault, Saint-Florentin et Toul-Domgermain.

Fermeture de la 15e BSMAT : cinq personnels "sans solution"

Lors, du dernier conseil communautaire du Florentinois, Philippe Tirard, représentant du personnel de la 15e BSMAT de Jaulges qui fermera définitivement le 1er juillet 2014, a interpellé les membres du conseil. Il a attiré leur attention sur le fait que cinq personnes employées au camp « restaient sans solution ». Il leur a lancé un appel, leur demandant, dans le cas où la communauté élargie recruterait du personnel, de bien vouloir penser à eux en priorité.

La communauté de communes bénéficiera en contre partie de la fermeture de la base militaire de 5 millions d'euros (dont un million de l'état) au titre le Plan local de redynamisation. L'objet de ce plan est de mettre en place des projets à fort impact économique, le tout visant à compenser les 70 emplois

http://www.lyonne.fr/yonne/actualite/pays/centre-yonne/2013/12/05/fermeture-de-la-15e-bsmat-cinq-personnels-sans-solution_1790545.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/15e_base_de_soutien_du_mat%C3%A9riel

Tristesse, quand tu me prends, c'est toute ma jeunesse qui fout le camp lapleunicheuse !!!

Sinon, très bon reportage photos okok !!!

Merci Ae 8/14 bigbisous

Modifié par Bearcat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Les camps militaires...grands pourvoyeurs d'embranchements...

Mais l'emblême même du rail et de l'armée, le 5 éme Genie, a lui aussi baissé definitivement le drapeau..

Tout fout le camp, c'est le cas de le dire...

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'un côté on se plaint que le budget pour la défense est astronomique, de l'autre on se plaint quand l'armée ferme des sites. On ne sera jamais contents :)

ce n'est pas particulièrement des plaintes sur la fermeture de sites de l'armée ,( peut être un peu de nostalgie pour ceux "qui ont fait l'armée "en souvenir de leur 20 ans), mais plutôt un simple constat factuel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...