Aller au contenu
manoamano

Tests VFLI et ECR pour conducteur de train

Messages recommandés

Invité Fabr

Mais c'est d'un tout petit monde qui se connait trés bien dont il s'agit là, ADC..je parle en connaissance de cause. La carrière n'a aucune envie de ne devoir faire qu'avec une EF, déjà qu'avec la route, l'habitude des transporteurs multiples est d'un certain "pragmatisme.."

les conditions de travail ne sont pas vraiment identiques entre ces deux EF, et en l'etat, un certain nombre d'agents seraient sans doute prêts à franchir le pas, en restant à Thouars ou alentours....

C'est donc du ressort de la Direction et du RH de faire toutes combines pour freiner les ardeurs, quitte à aller jouer du violon auprès de la carrière...

Et comme les directions se connaissent et travaillent en local, le schéma établi a toute chance de se maintenir...

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pardon je me suis mal exprime, Je disais juste que la carrière en faisant bosser les deux EF, "donne" du boulot pour tous le monde, et si l'une ou l'autre venait à débaucher, La carrière ne voudrait pas jouer les arbitres entre ces 2 EF, le jour de la redistribution des contrats.

Mais ce n'est que mon avis, aprés quand je vois que Luz et KVB ont du mal à rechercher dans une autre EF style SNCF parce qu'ils font partis d'une filiale, je les crois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que le client veuille travailler avec les 2 EF, ok, je le comprend mais pourquoi dire que c'est la faute du client qui fait qu'on ne peut pas aller d'une EF à une autre ? C'est faire prendre des vessies pour des lanternes, pour parler poliment. Et le pire, c'est que tout le monde semble se contenter de cette explication plus que douteuse, j'en connais qui doivent bien rigoler et qui ma foi ont bien raison devant tant de crédulité.

Modifié par ADC01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais c'est d'un tout petit monde qui se connait trés bien dont il s'agit là, ADC..je parle en connaissance de cause. La carrière n'a aucune envie de ne devoir faire qu'avec une EF, déjà qu'avec la route, l'habitude des transporteurs multiples est d'un certain "pragmatisme.."

les conditions de travail ne sont pas vraiment identiques entre ces deux EF, et en l'etat, un certain nombre d'agents seraient sans doute prêts à franchir le pas, en restant à Thouars ou alentours....

C'est donc du ressort de la Direction et du RH de faire toutes combines pour freiner les ardeurs, quitte à aller jouer du violon auprès de la carrière...

Et comme les directions se connaissent et travaillent en local, le schéma établi a toute chance de se maintenir...

Fabrice

Entièrement d'accord.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Que le client veuille travailler avec les 2 EF, ok, je le comprend mais pourquoi dire que c'est la faute du client qui fait qu'on ne peut pas aller d'une EF à une autre ? C'est faire prendre des vessies pour des lanternes, pour parler poliment. Et le pire, c'est que tout le monde semble se contenter de cette explication plus que douteuse, j'en connais qui doivent bien rigoler et qui ma foi ont bien raison devant tant de crédulité.

Pour ADC, je me repete donc: tout le monde se connait trés bien, dans le Thouarsais. Le schéma ferroviaire s'etabli avec deux prestataires: Ecorail, ex Logistra, ex VFLI, ex Fret SNCF... et Colas Rail Fret...

Y a t'il place pour une troisième ou un quatrième, certainement... mais les "habitudes locales" feront que..ce ne sera pas possible ( sillons, blocks, capacités carrières, travaux, etc...).

Donc l'equilibre sur les 3 carrières Thouarsaises est etabli, entre La Gouraudière, St Varent et Luché, le schéma semble satisfaire les chargeurs, aucun besoin de trublion.....

Tout ce qui concourt au maintien de cet equilibre avec en decideurs les gros groupes BTP Vinci/Eurovia, et Bouygues, leur est profitable...et donc la stabilité de la production, dont sont directement responsable les directions des deux EF.

Elles sont parfaitement libre d'y appliquer une gestion du personnel qu'elles entendent, en respectant bien entendu la legislation en vigueur, et là il existe comme qui dirait de nettes différences... différences dont se foutent parfaitement les chargeurs ( ça c'est aussi du vécu...((...), du moment que leurs trains partent et arrivent chez leurs clients...

Et en plus, il y a le fait de "connaissances", de petites attentions, en repas..tout l'arsenal commercial afin d'entretenir de bonnes relations.

Rien ne concourt donc au deésequilibre du systéme, carrières qui de plus sont des principaux acteurs economiques sur ce secteur un peu oublié...On rajoute un zeste de politique ??? ...oui, on peut...

Fabrice

Modifié par Fabr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sembles oublier que le chemin de fer ne se résume pas qu'aux Thouarsais, les carrières et les 2 EF que tu cites.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Et pour ta part, tu as du louper ceci:

" sachant de plus que le recrutement 2007 etait fort pourvu de jeunes prometteurs qu'un avenir radieux local ( maison, femme et enfants..)", dans un de mes posts un peu plus avant....

Bien sûr que tu es dans le vrai, les postes en ferroviaire ne se resument pas à Thouars, et certains, mais peu en definitive, l'ont compris....les rares sans attaches...

Fabrice

Modifié par Fabr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon les CFF cherchent du monde un peu partout. Et on recommence à faire dans la mixité Cargo/voyageurs, alors? :)

En dehors de ça, ce n'est pas d'aujourd'hui que les personnes peu mobiles, formées à un seul métier, et habitant un pays en difficultés économiques - quand bien même ils feraient de la sécurité - sont les grands perdant du système.

On est pas loin du cas de l'OS aux chemins de fer, même si ça fait mal à l'égo...

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon les CFF cherchent du monde un peu partout. Et on recommence à faire dans la mixité Cargo/voyageurs, alors? :)

En dehors de ça, ce n'est pas d'aujourd'hui que les personnes peu mobiles, formées à un seul métier, et habitant un pays en difficultés économiques - quand bien même ils feraient de la sécurité - sont les grands perdant du système.

On est pas loin du cas de l'OS aux chemins de fer, même si ça fait mal à l'égo...

Les CFF recrutent mais ne faut-il pas parler au minimum 2 langues?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Absolument pas.

Mais il faudra apprendre à se débrouiller un minimum soit durant la formation, soit la 1ère année suivante. Ils demande un A2, c'est vraiment simple a passer, c'est offert, et c'est toujours un plus.

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Absolument pas.

Mais il faudra apprendre à se débrouiller un minimum soit durant la formation, soit la 1ère année suivante. Ils demande un A2, c'est vraiment simple a passer, c'est offert, et c'est toujours un plus.

En regardant leurs offres d'emploie il est précisé qu'il faut maitriser 2 langues national minimum...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ho oui. Mais comme il manque au bas mot 100 personnes pour la Romandie dans ses cinq prochaines années (pyramide des âges...) je peux t'assurer que la promesse de suivre des cours revient au même.

Bien sûr tu signeras une convention, mais les frontaliers embauchés ne parlent pas l'allemand au moment de signer.

Et si tu vises un site régiona tel qur Payerne, il n'y a pas de seconde langue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ho oui. Mais comme il manque au bas mot 100 personnes pour la Romandie dans ses cinq prochaines années (pyramide des âges...) je peux t'assurer que la promesse de suivre des cours revient au même.

Bien sûr tu signeras une convention, mais les frontaliers embauchés ne parlent pas l'allemand au moment de signer.

Et si tu vises un site régiona tel qur Payerne, il n'y a pas de seconde langue.

Merci pour tes infos.

Ps: Leur site de recrutement demandent des trucs bizarre que je ne peux fournir:

"Copie du certificat de capacité et/ou de la maturité professionnelle"

"Copie de tous les bulletins scolaires (niveaux supérieurs)"

"Permis de séjour / Carte d'identité Suisse"

"Copie de tous les diplômes de langue"

"Données concernant votre acuité visuelle

  • (datant de moins de 6 mois)"

... Sa démarre mal lol

Modifié par Luz²

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je lis ça sur la postulation

  • Lettre de motivation
  • Curriculum vitae
  • 1 photo passeport (avec inscription des noms et prénoms sur le verso)
  • Copie du certificat de capacité et/ou de la maturité professionnelle
  • Copie des certificats de travail et attestations d’emploi
  • Copie de l’extrait du casier judiciaire (datant de moins de 6 mois) http://www.bj.admin.ch/bj/fr/home/themen/staat_und_buerger/strafregister.html
  • Copie de permis de séjour B, C ou G (si nécessaire)
  • Copie de tous les diplômes de langue

Et maintenant les traductions:

-Copie du certificat de capacité et/ou de la maturité professionnelle = copie du Bac ou équivalent (le CFC étant le papier de fin d'apprentissage) et éventuels diplômes supérieurs.

-Copie des certificats de travail et attestations d’emploi = Papiers remis par tes employeurs précédents éventuels

-Permis de séjour / Carte d'identité Suisse = Tu n'en as pas encore, ce qui est logique vu que tu ne travailles pas en Suisse, mentionne-le. Indique que tu es prêt à déménager/ devenir frontalier.

-Copie de tous les diplômes de langue = Tu n'en as pas (je pense), mentionne dans ta lettre que tu es prêt à les passer dans un délai raisonnable. Il s'agit du A1, c'est le 1er échelon, le plus simple.

-Données concernant votre acuité visuelle = à faire auprès d'un opticien.

http://www.cff.ch/groupe/jobs-carriere/professionnels-experimentes/secondes-formations/pilote-ne-de-locomotive/procedure-de-candidature.html

Dans le principe, ce que tu ne peux pas fournir à cause de ton statut n'est pas éliminatoire. Il suffit de voir les schmilblicks qui ont été fait pour un candidat qui venait de Brest et a maintenu sa résidence là bas durant la formation!

Je te conseil très fortement de lire cette page pour ne pas faire d'erreur dans ton CV français destiné à des suisses.

EDIT

Et ne t'en fais pas pour la langue. Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, nous ne sommes pas plus bilingues ici que là-bas. Simplement, on a l'habitude de certaines phrases, de certaines situations, et pour le reste on apprend à faire avec. Il m'arrive encore de répondre " ya ya" alors que je n'ai sincèrement pas compris ce qu'on me dit (mis à part qu'il s'agit d'une information et pas d'un message important).

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je lis ça sur la postulation

Et maintenant les traductions:

-Copie du certificat de capacité et/ou de la maturité professionnelle = copie du Bac ou équivalent (le CFC étant le papier de fin d'apprentissage) et éventuels diplômes supérieurs.

-Copie des certificats de travail et attestations d’emploi = Papiers remis par tes employeurs précédents éventuels

-Permis de séjour / Carte d'identité Suisse = Tu n'en as pas encore, ce qui est logique vu que tu ne travailles pas en Suisse, mentionne-le. Indique que tu es prêt à déménager/ devenir frontalier.

-Copie de tous les diplômes de langue = Tu n'en as pas (je pense), mentionne dans ta lettre que tu es prêt à les passer dans un délai raisonnable. Il s'agit du A1, c'est le 1er échelon, le plus simple.

-Données concernant votre acuité visuelle = à faire auprès d'un opticien.

http://www.cff.ch/groupe/jobs-carriere/professionnels-experimentes/secondes-formations/pilote-ne-de-locomotive/procedure-de-candidature.html

Dans le principe, ce que tu ne peux pas fournir à cause de ton statut n'est pas éliminatoire. Il suffit de voir les schmilblicks qui ont été fait pour un candidat qui venait de Brest et a maintenu sa résidence là bas durant la formation!

Je te conseil très fortement de lire cette page pour ne pas faire d'erreur dans ton CV français destiné à des suisses.

EDIT

Et ne t'en fais pas pour la langue. Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, nous ne sommes pas plus bilingues ici que là-bas. Simplement, on a l'habitude de certaines phrases, de certaines situations, et pour le reste on apprend à faire avec. Il m'arrive encore de répondre " ya ya" alors que je n'ai sincèrement pas compris ce qu'on me dit (mis à part qu'il s'agit d'une information et pas d'un message important).

Super Likorn tu es au top!

On ne parle pas seulement de changer d'entreprise mais de pays, de façon de travailler etc... La suisse et les Alpes m'ont toujours attirés.

J'ai vue qu'ils prévoient des cessions jusqu'en 2016 donc j'ai un peu de temps pour la réfléxion ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce sujet de discussion me fait penser à l'entente entre les employeurs de la Silicon valley pour ne pas débaucher chez les concurrents.

Ce qui a pour effet de faire diminuer fortement les salaires (ce qui est le but).

Je ne serais pas surpris qu'une telle entente, formelle ou informelle entre les transporteurs existe.

Quid de sa légalité?

Modifié par aldo500

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Légalité ???? bien sûr que non, elle n'en a point.....Comment alors prouver la chose ??? ( on rentre dans les cas de discrimination à l'embauche.. combien de salariés concernés ?? 200 à 300 à l'echellon National ??? hypothèse..)

La concurrence "libre et non faussée", est un instrument de communication, et surtout pas un outil... elle arrange quand il faut mettre à bas des dispositions protectrice, en général des salariés, mais surtout pas lorsque le risque de perdre du profit actionnarial existe.....

Pas mal d'autres facteurs se combinent, j'en avais parlé, et notement l'organisation ferroviaire basée sur une certaine stabilité ( ce d'autant plus que les moyens humains vont en decroissant, ce qui diminue la souplesse générale du systéme ferroviaire..).

Ce "moyen", parmi d'autres, est facteur de stabilité en production...je dirais qu'en terme de risques, il est bien plus eminnent qu'une grêve, qui n'est qu'un aléa...

Fabrice

Modifié par Fabr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aucune EF n'a pourtant eu des scrupulesà débaucher du persnnel SNCF à leurs débuts,je constate si c'est le cas qu'il existe 2 poids,2 mesures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Le debauchage a surtout été vécu en local comme du chantage.... c'etait la mut d'office à SPC ou à ASL, sinon tu signes pour bosser comme et chez les Privés..

ça avait fait un foin à Thouars, cette "demarche de concertation"...Là encore, beaucoup de dogmatisme dans cette mesure, des chargeurs qui en avaient ras le bol des quelques mouvements de grêve ( réels ), mais sans commune mesure avec toutes les desorganisations mises en place par la SNCF..et autres lourdeurs...

Il fallait changer l'image...puis simultanément, on arrivait sur le Bassin, avec nos locs oranges ( n'oublions pas que le Dir d'Agence etait un ancien commercial de chez Fret...)

Quelles que soient les turpitudes, et autres coups rocambolesques, les trains des carrières doivent circuler.. c'est une donne un peu oubliée, et une reccurente source d' intox de la part des Directions des diverses EF evoluant sur ce marché...

Fabrice

Modifié par Fabr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne parle pas que de VFLI qui est un peu à part car filiale e lamaison mère SNCF,les mécanos ou autres cadres SNCF qui sont parti d'eux même chez Véolia,EWSI,etc,ces EF n'ont pas dit,non,vous venez d'un concurent,on ne peut pas vous embaucher,aucontraire,les EF sus nommées ont fait des ponts d'or à ces traitres,alorsl'entente entre EF,je n'y crois pas,à partir du moment qu'une EF peut en tirer un bénéfice,que laSNCFne veuille pas prendre des mécanos de VFLI,cela se comprend aussi,elle veut éviter des couts dus au turn over que cela provoquerait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

On en peut pas être eparpillé aux 4 coins de l'hexagone ( Yessss...... je l'ai refaite....) avec son pointu, et connaitre la micro économie du Nord Deux Sévres...

Mais ce n'est absolument pas grave, ADC..... :Smiley_04:

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne parle pas que de VFLI qui est un peu à part car filiale e lamaison mère SNCF,les mécanos ou autres cadres SNCF qui sont parti d'eux même chez Véolia,EWSI,etc,ces EF n'ont pas dit,non,vous venez d'un concurent,on ne peut pas vous embaucher,aucontraire,les EF sus nommées ont fait des ponts d'or à ces traitres,alorsl'entente entre EF,je n'y crois pas,à partir du moment qu'une EF peut en tirer un bénéfice,que laSNCFne veuille pas prendre des mécanos de VFLI,cela se comprend aussi,elle veut éviter des couts dus au turn over que cela provoquerait.

Sauf que depuis 2005/2006 les choses ont changés, aujourd'hui pas mal de contrat se font en partenariat, sous-traitance... "Je fais cette partie et toi celle-ci", 'je te laisse çà en échange tu ne viens pas là", "tu as remporté ce contrat, je te refile mes gars pour éviter des licenciements économiques, en échange tu ne me débauche plus de conducteurs" ...

Et pour ce qui est des cadres, le turn-over est plus facile que pour des conducteurs, un cadre qui part, le lendemain tu en a un paire qui frappe à la porte, pas besoin de les former puisque déjà affectés à des fonctions similaires dans d'autres boites (souvent ils viennent du routier, façon de fonctionner quasi-identique au boite ferroviaire low-cost).

Tu perds un conducteur, il faut en débaucher un nouveau, sauf que quand tu proposes 1000 à 1200€ brut de moins qu'un ECR, combiwest, ETF ou Thello personne ne se bouscule au portillon! Tu dois alors former, çà coûte un bras et c'est très long! Tu prends donc des CDD qui passent sur M6 dans capital le dimanche soir mais c'est pas donné non plus!

La meilleur des solutions reste donc de passé des accords officieux avec les autres boites.

Heureusement ce n'est pas encore une généralité, avec les nombres d'EF sur le RFN il est encore possible de passer à la concurrence à condition de rester très discret.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A PMP,on doit être les seuls tégévistes à ne visiter que 2 des 8 coins de l'hexagone,la pointe bretonne et l'extrême Sud Ouest.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas certains que l'échange de prestations voir de collaborateurs entre entreprises soit un mal en soit. Premièrement, cela permet de garder des emplois; deuxièmement, ça force les compagnies à discuter un tout petit peu entre elles, troisièmement ça permet aussi une certaine liberté pour ceux qui voudraient expérimenter autre chose.

Ça fonctionne comme ça en Suisse depuis très longtemps, et cela n'a pas détruit le chemin de fer. Le BLS reprend une ligne? On propose aux mécanos CFF de partir chez eux (les salaires y sont meilleurs en plus). Un agent n'est pas content? Il peut partir dans le privé, dans une compagnie locale. Et on trouve le même type de cheminement pour les cadres, avec ceux qui ne collent plus qui partent ailleurs.

Au final, l'avantage, c'est que les gens du chemin de fer y restent: ainsi on évite d'avoir un dentiste comme chef d'exploitation...

J'entends, la compagnie monolithique, universelle et omnipotente mène aussi aux dérives: celle de la pensée unique.

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

La permutation d'entreprise, en ce qui concerne le chemin de fer en France, ne peut pas encore être dans la culture, vu que l'apparition de nouveaux opérateurs date à peine d'une dizaine d'années.....De plus, l'avenir du rail semble, en France, bien mal en point, ce qui ne va pas aider à de nouvelles créations. RFF, aprés des débuts en fanfare, est gentillement prié de se ranger au bon vouloir du Gouvernement, et de la SNCF...

Pour eux, pas d'avenir au rail ... la situation de l'emploi, son evolution reste conditionné aux projets, et comme les projets ( hormis quelques cas locaux...) sont voués aux oubliettes, pas de miracle à attendre...

Aspirateur à emploi, la Banlieue reste fidèle à elle même, toujours des besoins, ailleurs....nada....si..chauffeur de Bus.. Quelques retraités à remplacer, mais qui pigent souvent chez les Privés...

Une situation finalement assez figée, quelques opportunités en Fret chez les Privés...

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...