Aller au contenu
clicsouris

Le fret ferroviaire se porte bien !

Messages recommandés

Le 03/06/2019 à 13:20, Bibloc a dit :

 Si un chargeur peut accepter de voir son train rouler à 100 seulement,  il n'empêche que ce train va gêner ce qui vient derrière, en particulier les TER.

CA depend du TER en question, y a l'exemple d'un omnibus partant à 7h02 de Colmar vesr Mulhouse, il m'est arrivé de traverser Colmar à 7h00,  avec un régulateur qui en a dans le froc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 03/06/2019 à 12:02, ADC01 a dit :

Certainement, jusqu'à preuve du contraire le 1500 a fait ses preuves et pour le moment, le chemin de fer ne croule pas sous l'argent pour se permettre de se lancer dans une transformation massive du 1500 en 25000. Je pense qu'il y a plus urgent à faire sur le réseau.

Vu la vieillerie des installations (poteaux, sous stations, ....)  ... autant prévoir un futur changement en 25 Kv 50 HZ

et c est ce que fait RF... eeuh, SNCF Réseau ! là où il faut changer les poteaux de caténaire, on passe à des poteaux "pré 25Kv 50 Hz"

Par contre , les régions qui ont commandés du matériel mono-courant, on va rigoler

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, paulolau a dit :

Vu la vieillerie des installations (poteaux, sous stations, ....)  ... autant prévoir un futur changement en 25 Kv 50 HZ

et c est ce que fait RF... eeuh, SNCF Réseau ! là où il faut changer les poteaux de caténaire, on passe à des poteaux "pré 25Kv 50 Hz"

Par contre , les régions qui ont commandés du matériel mono-courant, on va rigoler

Qu'est  que tu appelles des "poteaux "pré 25Kv 50 Hz"  et comment est ce possible vu que les poteaux 1500v sont plus massifs et épais que les poteaux 25Kv, trop graciles pour supporter la lourde caténaire 1500 v ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il parle des consoles d'un type adapté du 25 kV, comme expérimenté déjà sur Orléans-Vierzon. Les poteaux en treillis, coûteux en entretien, seront éliminés, d'ailleurs, ils ne sont plus entretenus comme avant et beaucoup d'entre eux sont dans un sale état.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 37 minutes, Bibloc a dit :

il parle des consoles d'un type adapté du 25 kV, comme expérimenté déjà sur Orléans-Vierzon. Les poteaux en treillis, coûteux en entretien, seront éliminés, d'ailleurs, ils ne sont plus entretenus comme avant et beaucoup d'entre eux sont dans un sale état.

 

Ha , parce que les étais ,  ce n’est pas de l’entretien ?:Smiley_32:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les consoles sont des tubes en acier galvanisé, ou en composites, faciles à changer en cas de besoin. Les poteaux en treillis, c'est un commando de peintres dans des conditions de travail difficiles. C'est ça qu'il faut éviter. Pour les autres poteaux, en profilé H, il y en a certains qui sont bons à changer (par exemple sur Mâcon-Ambérieu). Mais en général, ils sont en bon état plus de 50 ans après leur pose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 02/06/2019 à 14:56, ETR475 a dit :

Et avec les 27+37000 ça ne devrait pas être très nerveux non plus. Pour le Fret c'est pas un peu léger 4200kW de puissance continue, non..? 

À

 

Le 02/06/2019 à 20:29, TER200 a dit :

L'adhérence étant de toute façon limitée par les 92 tonnes de la machine...

Bon nombre de Traxx F140 n'a que 4200kW aussi. Les série 186 d'Akiem ont 5600kW sous 25kV mais seulement 4000 sous 1500V.

D'après les courbes que ce même loueur nous donne, ça donne à 80 km/h :

170 kN pour une Traxx sous continu

255 kN pour la même sous monophasé

185 kN pour une BB27000

250 kN pour une 36000 (ils n'ont pas de 26000...)

 

En revanche en-dessous de 60 km/h on doit saturer des limites d'adhérence, toutes les courbes donnent un peu plus de 250 kN. La traction réelle doit alors bien plus dépendre des conditions d'adhérence du moment et de sa gestion par le mécano et la machine. Et ça, c'est pas écrit dans les documents publics :Smiley_63:

Toutes les premières F 140AC1 ont vite été retrofitees à 5,6MV ! Seules les 145 mais qui ne roulent qu'en Allemagne sont restées taré à 4,2. Le couple je ne me rappel plus mais il me semble que celui-ci est constant jusqu'à 80km/h. En revanche dès le début les Suisses ont été très réticents à la 37000 sur le Gotthard et le Lötschberg en raison de sa puissance bien moindre 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 03/06/2019 à 19:43, Greg4546 a dit :

Contrairement aux annonces gouvernementales et des transporteurs, le train des Primeurs s'arrêtera le 15 juillet :Smiley_55:

https://www.lindependant.fr/2019/06/03/train-primeur-saint-charles-rungis-on-nous-a-menti-il-sarretera-au-15-juillet,8235847.php?fbclid=IwAR0634sUuXQ5isbVxYG5RHReTVctlRa9NPR9Wph4TUFUn4l7AcWJQmbWCDo

Résultat de recherche d'images pour "train des primeurs"Source : Fresh Plazza

 

Train de primeurs entre Perpignan et Rungis : un « enfumage » du gouvernement ?

les chargeurs, qui confient leurs marchandises aux transporteurs, se sont déjà arrangés pour fonctionner avec des camions. Le syndicaliste ironise :

« Madame Borne peut déclarer ce qu’elle veut. A-t-elle obtenu des engagements des chargeurs pour qu’ils se maintiennent dans le ferroviaire ? De la SNCF qu’elle investisse les 20 millions d’euros ? Rien, elle attend une opération du Saint-Esprit ! »

 

https://www.nouvelobs.com/societe/20190606.OBS14009/train-de-primeurs-entre-perpignan-et-rungis-un-enfumage-du-gouvernement.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Une fois de plus les "politiques" prennent le problème à l’envers :

« Il est insupportable de voir ce trafic acheminé par camions » OK

Mais concrètement qu’ont –ils fait ?

Ils n’ont pas cessé de favoriser la route et l’aérien ( la reculade sur le kérosène aujourd’hui même, le confirme si besoin était.)

Les chargeurs se moquent du politiquement correct : ils recherchent la solution qui leur est la plus profitable, c’est peut être moche, mais c’est comme ça en économie de marché, et le plus profitable, c’est le camion.

Mme Borne appartient à un gouvernement qui a voulu  se présenter comme en rupture avec le vieux monde, et ça aurait été le cas s’ils avaient pris le contre pied des dispositions catastrophiques et téléguidées par les lobbies, de leur prédécesseurs.

  • Les socialistes s’étaient dégonflés devant l’Ecotaxe ? Macron la rétablirait.
  • La Droite n’avait pas taxé le kérosène ? Macron aurait ce courage
  • Les socialistes avaient augmenté les péages du ferroviaire, Macron les baisserait.

Hélas, loin d’être en rupture avec le vieux monde Macron est bien dans la continuité et il maintient bien la barre, vers l’iceberg.

Les chargeurs se moquent du politiquement correct  et ils seront insensibles aux requêtes, souhaits, vœux , prières, suppliques, du gouvernement.

En revanche, ce qu’ils comprennent très bien, c’est quand on touche au portefeuille.

Mme Borne veut maintenir le train Rungis Paris, elle en a le pouvoir !

-Abaissement des péages ferroviaires de manière non discriminatoire sur l’axe concerné : juridiquement elle le peut

-Augmentation des péages routiers de manière non discriminatoire sur l’axe concerné : juridiquement elle le peut

Tout ça elle le peut juridiquement et réglementairement, en revanche il faudra qu’elle affronte une tempête de gens déchainés à qui on arrache une partie des privilèges, qu’ils nous ont volé.

Pour cela il faudrait le courage politique et l’habileté politique que Macron et son équipe prétendent avoir, ce qui n’est hélas et pour notre malheur pas du tout le cas semble-t-il...

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que sans parler d'"enfumage" de la ministre, c'est la constatation que le pouvoir de la Ministre et des autres "pouvoirs publics" présents lors de la réunion du 17 mai est limité.

En résumé, le communiqué du Ministère annonçait 3 points

---Pas d'interruption fin juin, circulation jusqu'à la fin de la saison haute en cours

---Discussion commerciale Fret SNCF Clients à partir de la proposition SNCF d'un maintien jusqu'à la fin de l'année

---Groupe de travail sous l'autorité du ministère des transports pour élaborer une solution pérenne 

Les deux premiers points sont à la décision des chargeurs. Après le 15 juillet, on peut penser (demander aux agriculteurs locaux) que les vacances modifient fortement les lieux de destination des fruits et légumes du Roussillon et d'Espagne, plus la fin de la "saison haute" de certains fruits. Au-delà, une "discussion commerciale" avec fret SNCF était annoncée, pas d'obligation de mode imposée aux chargeurs

Reste la réunion du groupe de travail : c'est plein de pouvoirs publics, ils peuvent continuer à travailler. Pendant ce temps, les chargeurs ont à faire vivre leur business et celui des agriculteurs faisant appel à eux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Mak a dit :

Une fois de plus les "politiques" prennent le problème à l’envers :

« Il est insupportable de voir ce trafic acheminé par camions » OK

Mais concrètement qu’ont –ils fait ?

Ils n’ont pas cessé de favoriser la route et l’aérien ( la reculade sur le kérosène aujourd’hui même, le confirme si besoin était.)

Les chargeurs se moquent du politiquement correct : ils recherchent la solution qui leur est la plus profitable, c’est peut être moche, mais c’est comme ça en économie de marché, et le plus profitable, c’est le camion.

Mme Borne appartient à un gouvernement qui a voulu  se présenter comme en rupture avec le vieux monde, et ça aurait été le cas s’ils avaient pris le contre pied des dispositions catastrophiques et téléguidées par les lobbies, de leur prédécesseurs.

  • Les socialistes s’étaient dégonflés devant l’Ecotaxe ? Macron la rétablirait.
  • La Droite n’avait pas taxé le kérosène ? Macron aurait ce courage
  • Les socialistes avaient augmenté les péages du ferroviaire, Macron les baisserait.

Hélas, loin d’être en rupture avec le vieux monde Macron est bien dans la continuité et il maintient bien la barre, vers l’iceberg.

Les chargeurs se moquent du politiquement correct  et ils seront insensibles aux requêtes, souhaits, vœux , prières, suppliques, du gouvernement.

En revanche, ce qu’ils comprennent très bien, c’est quand on touche au portefeuille.

Mme Borne veut maintenir le train Rungis Paris, elle en a le pouvoir !

-Abaissement des péages ferroviaires de manière non discriminatoire sur l’axe concerné : juridiquement elle le peut

-Augmentation des péages routiers de manière non discriminatoire sur l’axe concerné : juridiquement elle le peut

Tout ça elle le peut juridiquement et réglementairement, en revanche il faudra qu’elle affronte une tempête de gens déchainés à qui on arrache une partie des privilèges, qu’ils nous ont volé.

Pour cela il faudrait le courage politique et l’habileté politique que Macron et son équipe prétendent avoir, ce qui n’est hélas et pour notre malheur pas du tout le cas semble-t-il...

 

http://transport.sia-partners.com/20171004/panorama-des-aides-detat-au-fret-ferroviaire-en-europetableau_article_fret.thumb.png.c60fecc8694119b2252d911200c5cbd2.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, PN407 a dit :

Je pense que sans parler d'"enfumage" de la ministre, c'est la constatation que le pouvoir de la Ministre et des autres "pouvoirs publics" présents lors de la réunion du 17 mai est limité.

En résumé, le communiqué du Ministère annonçait 3 points

---Pas d'interruption fin juin, circulation jusqu'à la fin de la saison haute en cours

---Discussion commerciale Fret SNCF Clients à partir de la proposition SNCF d'un maintien jusqu'à la fin de l'année

---Groupe de travail sous l'autorité du ministère des transports pour élaborer une solution pérenne 

Les deux premiers points sont à la décision des chargeurs. Après le 15 juillet, on peut penser (demander aux agriculteurs locaux) que les vacances modifient fortement les lieux de destination des fruits et légumes du Roussillon et d'Espagne, plus la fin de la "saison haute" de certains fruits. Au-delà, une "discussion commerciale" avec fret SNCF était annoncée, pas d'obligation de mode imposée aux chargeurs

Reste la réunion du groupe de travail : c'est plein de pouvoirs publics, ils peuvent continuer à travailler. Pendant ce temps, les chargeurs ont à faire vivre leur business et celui des agriculteurs faisant appel à eux.

"---Groupe de travail sous l'autorité du ministère des transports pour élaborer une solution pérenne "

 

Bla bla,bla stérile

Le problème vient de la sur tarification du train et de la sous tarification de la route, la seule solution pérenne c’est d’inverser cette situation.

Evidemment, c’est plus facile à écrire qu’à faire et c’est politiquement extrêmement dangereux, mais des vrais « politiques » habiles pédagogues et surtout indépendant des lobbies peuvent y arriver.

Des arrivistes cherchant juste à se maintenir au pouvoir sans faire de vagues se contenteront de faire semblant de s’attaquer au problème avec pourquoi pas un :

"Groupe de travail sous l'autorité du ministère des transports pour élaborer une solution pérenne "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

il fut un temps où existait la TRO (tarification routière obligatoire) interdisant de descendre au dessous d'un certain seuil. Personne n'en est mort .... pourquoi ne pas la rétablir ?

je sais pourquoi ça ne se fera pas  ...

 

Modifié par Bibloc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

La TRO c'est du dirigisme économique, c'est contraire à la doctrine libérale de l'UE.

En revanche, sans renier la doctrine libérale de l'UE on peut très bien exiger une redevance d'utilisation non discriminatoire, comme le font la plupart des pays européens.

J'ajouterais que normalement une vraie entreprise libérale fonctionne sans subventions, donc lorsque comme le transport routier , on ne peut survivre que grâce aux subventions , on est dans autre chose que le libéralisme...

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Mak a dit :

J'ajouterais que normalement une vraie entreprise libérale fonctionne sans subventions, donc lorsque comme le transport routier , on ne peut survivre que grâce aux subventions , on est dans autre chose que le libéralisme...

quelles subventions ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 11 heures, Mak a dit :

La TRO c'est du dirigisme économique, c'est contraire à la doctrine libérale de l'UE.

En revanche, sans renier la doctrine libérale de l'UE on peut très bien exiger une redevance d'utilisation non discriminatoire, comme le font la plupart des pays européens.

J'ajouterais que normalement une vraie entreprise libérale fonctionne sans subventions, donc lorsque comme le transport routier , on ne peut survivre que grâce aux subventions , on est dans autre chose que le libéralisme...

Et vous avez touché combien de subventions pour faire mu-muse dans une ofp?!

Modifié par yienyien89

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 33 minutes, yienyien89 a dit :

Et vous avez touché combien de subventions pour faire mu-muse dans une ofp?!

:Smiley_26::Smiley_48:

il y a 33 minutes, yienyien89 a dit :

Et vous avez touché combien de subventions pour faire mu-muse dans une ofp?!

C'est bien connu, il faut toujours sabrer dans les subventions des autres mais jamais dans celles dont on profite.

Modifié par ADC01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, jackv a dit :

quelles subventions pour le transport routier ?

Ben le remboursement d'une grande partie des taxes  sur le gazole pour les camions de plus de 12 t, c'est pas une subvention ?

La gratuité d'utilisation du réseau routier et l'absence de péages d'utilisation, c'est pas une subvention ?

Les péages autoroutiers minorés, c'est pas une subvention ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, ADC01 a dit :

:Smiley_26::Smiley_48:

C'est bien connu, il faut toujours sabrer dans les subventions des autres mais jamais dans celles dont on profite.

Le principe de la subvention en lui même n'est pas choquant.

La  subvention  c'est une aide que les pouvoirs publics octroient à des entités qui apportent un plus à la société.

Tu comprends bien qu'une subvention à une usine de harpons explosifs pour la chasse à la baleine, ou un fabricant de machettes "spéciales génocides" serait une horreur , même si ces pourris vont pleurnicher en déclarant que si on ferme l'usine de machettes, on met 300 personnes au chômage...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les subventions existent partout y compris dans les pays libéraux, la différence c'est qu'un pays libéral comme la Suisse va subventionner les transports sur rail et un ultra libéral comme Trump va subventionner l'industrie pétrolière ou charbonnière ou l'industrie d'armement.

Et deuxio la seule subvention dont bénéficiaient les opérateurs fret, c'était un péage fixé à un prix inférieur à celui qu'aurait souhaité RFF, mais ne t'en fait pas Vidalies a fait le ménage et pas mal d'opérateurs fret ont mis la clé sous la porte et été remplacés par du routier.

Mais là ça te choque pas, il vaut mieux une bonne multinationale de la route bulgare ou polonaise avec des chauffeurs payés 400 € par mois , que des sociétés comme RDT13 ou CFTA qui donnent du travail à des locaux..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Mak a dit :

J'ajouterais que normalement une vraie entreprise libérale fonctionne sans subventions, donc lorsque comme le transport routier , on ne peut survivre que grâce aux subventions , on est dans autre chose que le libéralisme...

 

il y a 6 minutes, Mak a dit :

Les subventions existent partout y compris dans les pays libéraux, la différence c'est qu'un pays libéral comme la Suisse va subventionner les transports sur rail et un ultra libéral comme Trump va subventionner l'industrie pétrolière ou charbonnière ou l'industrie d'armement.

Et deuxio la seule subvention dont bénéficiaient les opérateurs fret, c'était un péage fixé à un prix inférieur à celui qu'aurait souhaité RFF, mais ne t'en fait pas Vidalies a fait le ménage et pas mal d'opérateurs fret ont mis la clé sous la porte et été remplacés par du routier.

Mais là ça te choque pas, il vaut mieux une bonne multinationale de la route bulgare ou polonaise avec des chauffeurs payés 400 € par mois , que des sociétés comme RDT13 ou CFTA qui donnent du travail à des locaux..

La cohérence tu connais?! Mais comme d'hab tu réponds jamais aux questions. Quand aux ofp, je faisais du fret avant leur création, alors ta théorie sur le maintien de l'emploi...

C'est pas Vidalies qui a tué le fret mais l'éclatement de la Sncf par des types dont tu fais partis, qui ont oublié leur anciens collègues et la boite qui les a nourri!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, Mak a dit :

 pas mal d'opérateurs fret ont mis la clé sous la porte et été remplacés par du routier.

ils n'ont pas été remplacés par du routier, puisque de toutes façons, ils n'ont ramené aucun trafic au rail (voir la décroissance continue depuis la mise en place de ces charlots)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Bibloc a dit :

ils n'ont pas été remplacés par du routier, puisque de toutes façons, ils n'ont ramené aucun trafic au rail (voir la décroissance continue depuis la mise en place de ces charlots)

Le fret ferroviaire est en décroissance continue depuis les années 70, donc bien avant l'arrivée des nouveaux opérateurs et désolé de le rappeler pas mal de trafic de ces opérateurs est du trafic pour lequel la solution proposée aux chargeurs par le groupe SNCF est GEODIS...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Mak a dit :

Le fret ferroviaire est en décroissance continue depuis les années 70, donc bien avant l'arrivée des nouveaux opérateurs et désolé de le rappeler pas mal de trafic de ces opérateurs est du trafic pour lequel la solution proposée aux chargeurs par le groupe SNCF est GEODIS...

arrivée qu'on nous a présentée comme le remède miracle !  qui n'a fait qu'aggraver les choses. Le rail a besoin de COHERENCE pas de concurrence. Ce n'est pas en désossant un organisme puissant qu'on pouvait obtenir un résultat.

demande-toi quand les grands groupes comme Renault  vont se mettre à se fractionner en une multitude de firmes indépendantes pour paraît-il améliorer leur production .  Pas demain la veille !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...