Jump to content
Sign in to follow this  
clicsouris

Le fret ferroviaire se porte bien !

Recommended Posts

Pour le fret ferroviaire, une grève qui tombe très mal

Le manque à gagner pour cette filiale de la SNCF atteint un million d’euros par jour, ce qui la met en danger.

« Avec l’engagement des équipes, on arrive à faire circuler aujourd’hui 50 % des trains programmés, explique Sylvie Charles, présidente de Fret SNCF. Mais la première semaine, c’était zéro. Nous abîmons en ce moment l’économie française, avec des usines au ralenti, et notre secteur. Tout le transport multimodal route-rail est très très durement touché. » Fret SNCF, qui pèse 55 % du marché, perd environ 1 million d’euros par jour de conflit.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/01/08/pour-le-fret-ferroviaire-une-greve-qui-tombe-tres-mal_6025169_3234.html

 c'est sur que Sylvie Charles du fait de ses options, ne va pas applaudir un mouvement qui est plutot de gauche

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jackv a dit :

c'est sur que Sylvie Charles du fait de ses options, ne va pas applaudir un mouvement qui est plutot de gauche

Certes, mais quand tu es responsable d'une entreprise, meme si elle est dans le giron de SNCF, le but n'est pas de la regarder sombrer en se marrant

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Laroche a dit :

Certes, mais quand tu es responsable d'une entreprise, meme si elle est dans le giron de SNCF, le but n'est pas de la regarder sombrer en se marrant

Fret SNCF perd 1 million d'euros par jour de grève, et combien par jour où ses trains circulent?

Le gouvernement va aussi faire les comptes et tranchera dans les solutions pour le fret ferroviaire comme il a tranché dans les solutions pour rétablir la justice en matière de retraites (suppression des régimes spéciaux cheminots et RATP en priorité) et d'équilibre des comptes sociaux afin d'appliquer les directives de l'Union Européenne que le peuple français a toujours validées en votant Maastricht et pour des candidats pro UE, au moins pour les élections présidentielles et législatives, seules élections qui comptent. 

Dans les faits, quel est le poids réel de Sylvie Charles dans le transport des marchandises? Pas significatif. Les solutions d'avenir ne sont certainement pas celles issues d'une entreprise moulée au temps de la vapeur, comme l'est le statut cheminot. Les réformes s'imposent pour tenir compte de la libre circulation des biens et des marchandises dans le cadre de la concurrence libre et non faussée, y compris la concurrence entre les travailleurs de toute l'Europe, maintenant réunie par l'Union européenne, Royaume Uni bientôt à l'écart.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Laroche a dit :

Certes, mais quand tu es responsable d'une entreprise, meme si elle est dans le giron de SNCF, le but n'est pas de la regarder sombrer en se marrant

Sylvie Charles est de tendance politique plutôt de droite et est plutôt hard dans ses rapports humains 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jackv a dit :

Sylvie Charles est de tendance politique plutôt de droite et est plutôt hard dans ses rapports humains 

en qui sa couleur politique est elle un gage de réussite ou d'échec ?

quant aux rapports humains si elle est là, c 'est que certains savent et approuvent non ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, capelanbrest a dit :

en qui sa couleur politique est elle un gage de réussite ou d'échec ?

quant aux rapports humains si elle est là, c 'est que certains savent et approuvent non ?

 

La couleur politique n'a pas d'importance.

Les hauts fonctionnaires français mènent la politique déterminée par la Commission européenne, qui se résume à : concurrence libre et non faussée, libre circulation des marchandises et des travailleurs.

Aucun de ces hauts fonctionnaires n'a jamais été licencié lors d'un changement de majorité après des élections, ils passent de poste en poste, d'administrations centrales aux entreprises "contrôlées" par l'état en conservant leurs statuts, leurs salaires, souvent très importants.

L'exemple de hauts cadres dirigeants SNCF ayant navigué un peu partout est facile à trouver avec par exemple F. Parly ou E. Borne; avec la réussite technique, commerciale et humaine si emblématique à SNCF. Inutile de revenir sur les salaires tout à fait normaux de ces cadres dirigeants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, zorba a dit :

La couleur politique n'a pas d'importance.

Les hauts fonctionnaires français mènent la politique déterminée par la Commission européenne, qui se résume à : concurrence libre et non faussée, libre circulation des marchandises et des travailleurs.

Aucun de ces hauts fonctionnaires n'a jamais été licencié lors d'un changement de majorité après des élections, ils passent de poste en poste, d'administrations centrales aux entreprises "contrôlées" par l'état en conservant leurs statuts, leurs salaires, souvent très importants.

L'exemple de hauts cadres dirigeants SNCF ayant navigué un peu partout est facile à trouver avec par exemple F. Parly ou E. Borne; avec la réussite technique, commerciale et humaine si emblématique à SNCF. Inutile de revenir sur les salaires tout à fait normaux de ces cadres dirigeants.

Désolé mais perso j'ai bien compris la question s'adressait à JackV :)

pour ce qui est des fonctionnaires, ils sont payés pour servir quelques soient les politiques en place.

l'administration assure la continuité...les politiques passent repassent .....

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, capelanbrest a dit :

Désolé mais perso j'ai bien compris la question s'adressait à JackV :)

pour ce qui est des fonctionnaires, ils sont payés pour servir quelques soient les politiques en place.

l'administration assure la continuité...les politiques passent repassent .....

Sur que les emplois "à vie" concernent principalement les fonctionnaires, y compris les hauts, qui ne subissent jamais de plan de sauvegarde de l'emploi ou de plan social. L'Etat peut supprimer des régions, le nombre de préfets reste le même, les préfets sans territoires étant recasés, ancienneté et avantages conservés, dans des comités Théodule d'où rien ne sort sauf les salaires et charges qui plombent les comptes de l'état. Imagine-t-on une fusion d'entreprises en conservant tous les employés, cadres et dirigeants? Certes non, pour vivre et se développer, les entreprises privées éliminent les postes inutiles, les doublons, passent au numérique pour gagner en productivité.

On peut encore attendre un bon moment avant qu'un gouvernement français s'y aventure; pendant ce temps, les charges restent et rien ne change dans la partie dirigeante de la fonction publique. C'est la continuité quelque soit le choix des électeurs français.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, zorba a dit :

Sur que les emplois "à vie" concernent principalement les fonctionnaires, y compris les hauts, qui ne subissent jamais de plan de sauvegarde de l'emploi ou de plan social. L'Etat peut supprimer des régions, le nombre de préfets reste le même, les préfets sans territoires étant recasés, ancienneté et avantages conservés, dans des comités Théodule d'où rien ne sort sauf les salaires et charges qui plombent les comptes de l'état. Imagine-t-on une fusion d'entreprises en conservant tous les employés, cadres et dirigeants? Certes non, pour vivre et se développer, les entreprises privées éliminent les postes inutiles, les doublons, passent au numérique pour gagner en productivité.

On peut encore attendre un bon moment avant qu'un gouvernement français s'y aventure; pendant ce temps, les charges restent et rien ne change dans la partie dirigeante de la fonction publique. C'est la continuité quelque soit le choix des électeurs français.

Certes certes tout cela on le sait et on fait avec quoi que l'on en pense.

quant à l'emploi à vie ça n'est pas valable dans toute la fonction publique....tu devrais te renseigner d'avantage.

Révocation existe dans un tas de cas pas forcément disciplinaires.

Que dans la pratique ça ne soit pas la règle, c'est autre chose, mais dans les textes les causes possible de révocation sont au final assez nombreuses.....mais difficiles à mettre en œuvre je te le concède (soit par manque de volonté, soit par négligence....soit pour conserver la paix sociale avec les agents et les organisations syndicales).

ceci est valable pour tous les fonctionnaires toutes catégories confondues.....âpres c 'est sur que la révocation d'une catégorie C n'a pas le même impact que la révocation d'un catégorie A ou d'un haut fonctionnaire hors catégorie (surtout quand ce dernier détient information et dossiers susceptibles de mettre en très fortes difficultés ceux qui souhaitent se séparer de lui/elle).

dans une boite privée c'est différent ça peut se régler avec un bon chèque (et bon contrat transactionnel) mais dans le public c'est très encadré.....et surtout ça peut être très explosif...pour l'autorité à l'origine de la révocation.

à ces niveaux là sauf crimes bien entendu tout le monde se tient par la barbichette...c'est la règle d'or nr 1 que l'on apprend à l'ENA.... ;)

Bon on ne va refaire le monde et les institutions et revenons dare-dare au Fret et à son état de santé.....

 

Edited by capelanbrest

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, capelanbrest a dit :

 

Bon on ne va refaire le monde et les institutions et revenons dare-dare au Fret et à son état de santé.....

 

C'est vrai, ainsi dit ceux d'en haut sont tranquilles à vie, une forme moderne de l'aristocratie. Et rien ne changera tant que ceux d'en bas ne s'occuperont pas des affaires de ceux d'en haut. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, zorba a dit :

C'est vrai, ainsi dit ceux d'en haut sont tranquilles à vie, une forme moderne de l'aristocratie. Et rien ne changera tant que ceux d'en bas ne s'occuperont pas des affaires de ceux d'en haut. 

Certes mais tout cela nous éloigne du sujet le Fret se porte bien.....titre du topic qui à minima devrait se voir affubler d'un point d'interrogation ou se transformer en  : Le Fret se porte'il bien ?

si la modération pouvait effectuer la correction.... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/01/2020 à 21:36, capelanbrest a dit :

en qui sa couleur politique est elle un gage de réussite ou d'échec ?

quant aux rapports humains si elle est là, c 'est que certains savent et approuvent non ?

 

les couleurs politiques sont aussi une des particularités de certaines embauches à la sncf (pas que là)

en début de sa  carrière dans la fin des années 80 elle avait été l'adjointe J. Chauvineau de  au service de l'action régionale pour équilibrer car chauvineau était du Pc et avait été membre du cabinet de Fifi lorsqu’il était ministre..

 ce n'est pas parce qu'un comportement et un management  est accepté dans certain milieu bien qu'il fait fi des relations humaines qu'il ne faut pas le dénoncer , le respect des subordonnés n' est tout de meme  pas inutile dans une entreprise..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jackv a dit :

les couleurs politiques sont aussi une des particularités de certaines embauches à la sncf (pas que là)

en début de sa  carrière dans la fin des années 80 elle avait été l'adjointe J. Chauvineau de  au service de l'action régionale pour équilibrer car chauvineau était du Pc et avait été membre du cabinet de Fifi lorsqu’il était ministre..

 ce n'est pas parce qu'un comportement et un management  est accepté dans certain milieu bien qu'il fait fi des relations humaines qu'il ne faut pas le dénoncer , le respect des subordonnés n' est tout de meme  pas inutile dans une entreprise..

Faire le bilan de l'action de Sylvie Charles en tant que directrice au sein de Fret SNCF, il faudrait aligner les résultats financiers des secteurs qu'elle a dirigés pendant ces dix dernières années et les comparer aux résultats d'autres entreprises similaires, genre DB, pour rester européens dans le monde de la concurrence libre et non faussée. 

On nous sert si souvent la soupe germanique quand il s'agit de résultats, réformes que dans le domaine du fret ça doit aussi être pertinent, y compris pour évaluer les dirigeants de SNCF Fret. Curieusement, c'est souvent le grand silence.

Quand à l'histoire des ministres des transports socialo communistes, ils n'ont pas vraiment eu une action efficace pour développer le fret et en faire une activité rentable, disons même ils ont creusé le tombeau, avec l'appui des financiers et technocrates de Bercy.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, zorba a dit :

Faire le bilan de l'action de Sylvie Charles en tant que directrice au sein de Fret SNCF, il faudrait aligner les résultats financiers des secteurs qu'elle a dirigés pendant ces dix dernières années (...)

Ça tombe bien : cela fait à peu près pile 10 ans qu’elle est directrice du Fret ? 
 

Allez : don’t feed the troll :( ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, assouan a dit :

Allez : don’t feed the troll :( ! 

Please speak french.

Share this post


Link to post
Share on other sites

un petit point sur le fret

Depuis 2006, les marchandises transportées par train ont continué à baisser.

 

 

En douze ans, Fret SNCF a perdu 40 % de parts de marché face à Colas Rail, ECR , Europorte et même VFLI, qui a enregistré en 2017 une hausse de son chiffre d’affaires de 5 %, à 154 millions d’euros.

Les concurrents de la SNCF gagnent rarement de l’argent, hormis Europorte… et VFLI.

 

885873466_fret2.jpg.8a6bb11d9fa3fe655580b0fdfefec181.jpg

 

 

Au cours des vingt dernières années (depuis 1997), le fret ferroviaire est passé de 57 milliards à 34 milliards de tonnes-kilomètre.

"Le niveau du fret ferroviaire en 2017 était le même qu’en 1923, avec des parts de marché qui sont passées de 80 % à moins de 10 %

356086839_fret(3).thumb.jpg.382904e74d5adddd496a4a5404ef4eb7.jpg

 

L’entité Fret SNCF, a été recapitalisée avant l’ouverture à la concurrence pour être délestée d’une partie de sa dette. Elle a depuis creusé tous les ans son endettement, qui atteint 4,5 milliards d’euros, contre 1,6 milliard en 2006.

En 2017, elle a perdu 120 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 903 millions.

Le transport combiné, qui représente 22 % du transport ferroviaire, progresse depuis 2010,

en complément

https://www.railpassion.fr/fret/avenir-fret-ferroviaire-france/

et une interview de S.Charles en 2eme partie de l"article

https://www.usinenouvelle.com/article/la-crise-du-fret-ferroviaire-en-france-est-elle-une-fatalite.N705054

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, jackv a dit :

un petit point sur le fret

Depuis 2006, les marchandises transportées par train ont continué à baisser.

 

 

En douze ans, Fret SNCF a perdu 40 % de parts de marché face à Colas Rail, ECR , Europorte et même VFLI, qui a enregistré en 2017 une hausse de son chiffre d’affaires de 5 %, à 154 millions d’euros.

Les concurrents de la SNCF gagnent rarement de l’argent, hormis Europorte… et VFLI.

 

885873466_fret2.jpg.8a6bb11d9fa3fe655580b0fdfefec181.jpg

 

 

Au cours des vingt dernières années (depuis 1997), le fret ferroviaire est passé de 57 milliards à 34 milliards de tonnes-kilomètre.

"Le niveau du fret ferroviaire en 2017 était le même qu’en 1923, avec des parts de marché qui sont passées de 80 % à moins de 10 %

356086839_fret(3).thumb.jpg.382904e74d5adddd496a4a5404ef4eb7.jpg

 

L’entité Fret SNCF, a été recapitalisée avant l’ouverture à la concurrence pour être délestée d’une partie de sa dette. Elle a depuis creusé tous les ans son endettement, qui atteint 4,5 milliards d’euros, contre 1,6 milliard en 2006.

En 2017, elle a perdu 120 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 903 millions.

Le transport combiné, qui représente 22 % du transport ferroviaire, progresse depuis 2010,

en complément

https://www.railpassion.fr/fret/avenir-fret-ferroviaire-france/

et une interview de S.Charles en 2eme partie de l"article

https://www.usinenouvelle.com/article/la-crise-du-fret-ferroviaire-en-france-est-elle-une-fatalite.N705054

Le bilan de Sylvie Charles à Fret SNCF est remarquable : baisse des parts de marché face à la concurrence, augmentation conséquente de la dette, grèves à répétition. Le gouvernement va bien lui proposer une promotion,de préférence eu égard aux services rendus avant la faillite de Fret SNCF quand la réforme en cours sera entrée en vigueur et qu'il faudra appliquer les règles de la concurrence libre et non faussée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/01/2020 à 17:19, zorba a dit :

Faire le bilan de l'action de Sylvie Charles en tant que directrice au sein de Fret SNCF, il faudrait aligner les résultats financiers des secteurs qu'elle a dirigés pendant ces dix dernières années et les comparer aux résultats d'autres entreprises similaires, genre DB, pour rester européens dans le monde de la concurrence libre et non faussée. 

 

Mais justement, la concurrence rail/route est moins faussée en Allemagne qu'en France !

Les transporteurs ferroviaires allemands sont en concurrence avec des transporteurs routiers allemands soumis à une taxe kilométrique de 12 ct d'euros par kilomètre et les transporteurs ferroviaires allemands  bénéficient de subventions et d'un réseau en bon état à la différence des transporteurs ferroviaires français...

On ne peut pas rendre Sylvie Charles coupable de l'incurie de la politique de transports française...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, CGO a dit :

Mais justement, la concurrence rail/route est moins faussée en Allemagne qu'en France !

Les transporteurs ferroviaires allemands sont en concurrence avec des transporteurs routiers allemands soumis à une taxe kilométrique de 12 ct d'euros par kilomètre et les transporteurs ferroviaires allemands  bénéficient de subventions et d'un réseau en bon état à la différence des transporteurs ferroviaires français...

 

et en plus (meme si ce n'est pas que pour le fret)

L’Allemagne va investir un montant colossal pour rénover son réseau ferroviaire....En plus des 62 milliards d'euros dépensés par l’État fédéral, la convention prévoit un investissement de 24 milliards d'euros de la Deutsche Bahn, soit un total de 86 milliards d'euros déjà annoncé à l'automne.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/lallemagne-va-investir-un-montant-colossal-pour-renover-son-reseau-ferroviaire-1359643

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, CGO a dit :

Mais justement, la concurrence rail/route est moins faussée en Allemagne qu'en France !

Les transporteurs ferroviaires allemands sont en concurrence avec des transporteurs routiers allemands soumis à une taxe kilométrique de 12 ct d'euros par kilomètre et les transporteurs ferroviaires allemands  bénéficient de subventions et d'un réseau en bon état à la différence des transporteurs ferroviaires français...

On ne peut pas rendre Sylvie Charles coupable de l'incurie de la politique de transports française...

Quand on est aussi longtemps en responsabilité au niveau où le fut cette personne, on est responsable du bilan de l'activité. C'est un peu commode pour un cadre de direction d'expliquer les résultats catastrophiques de son activité en en faisant porter la responsabilité sur des tiers inconnus et étrangers. On dirige et, si on n'a pas les moyens de diriger, on a le courage de démissionner et d'aller voir ailleurs pour faire valoir ses qualités. Compte tenu du pedigree, du CV et du potentiel personnel, pas de risque pour ce genre de personne de rester très longtemps à Pôle Emploi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, zorba a dit :

On dirige et, si on n'a pas les moyens de diriger, on a le courage de démissionner et d'aller voir ailleurs pour faire valoir ses qualités. 

Voilà c'est le seul truc qu'on pourrait reprocher à Mme Charles elle aurait pu claquer la porte en disant " le contexte me retire toute possibilité d'action efficace"

Il y en a qui agissent comme çà, mais c'est un comportement à la limite de l'héroïsme et bien peu ont l'étoffe des héros !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, CGO a dit :

Voilà c'est le seul truc qu'on pourrait reprocher à Mme Charles elle aurait pu claquer la porte en disant " le contexte me retire toute possibilité d'action efficace"

Il y en a qui agissent comme çà, mais c'est un comportement à la limite de l'héroïsme et bien peu ont l'étoffe des héros !

Faut aussi comprendre que la paie n'est pas si mauvaise que cela à SNCF.

Le salaire des "hauts dirigeants de SNCF" est comparable à celui des dirigeants du privé. Celui de F. Parly qui circulait dans la presse et sur le net, sans être au niveau de celui de C. Ghosn, fait hésiter avant de démissionner, même si la pression de la tutelle est pénible à vivre. Des résultats n'en parlons pas. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, zorba a dit :

Faut aussi comprendre que la paie n'est pas si mauvaise que cela à SNCF.

Le salaire des "hauts dirigeants de SNCF" est comparable à celui des dirigeants du privé. Celui de F. Parly qui circulait dans la presse et sur le net, sans être au niveau de celui de C. Ghosn, fait hésiter avant de démissionner, même si la pression de la tutelle est pénible à vivre. Des résultats n'en parlons pas. 

Dans ces conditions, c'est un super plan pour ceux qui n'ont pas "l'étoffe de héros" : tu as le même salaire que dans le privé, mais tu ne peux pas te faire virer par les actionnaires, en cas de mauvais résultat, et tu auras toujours l'excuse (vraie) que  les politiques de tout bords t'ont savonné la planche et empêché de faire le job (vrai aussi !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, CGO a dit :

Dans ces conditions, c'est un super plan pour ceux qui n'ont pas "l'étoffe de héros" : tu as le même salaire que dans le privé, mais tu ne peux pas te faire virer par les actionnaires, en cas de mauvais résultat, et tu auras toujours l'excuse (vraie) que  les politiques de tout bords t'ont savonné la planche et empêché de faire le job (vrai aussi !)

Il y a de temps en temps des exceptions dans la carrière des hauts dirigeants de SNCF. De mémoire, F. Rol-Tanguy, bras droit du ministre JC. Gayssot, s'est trouvé remercié sèchement probablement pour mauvaise gestion alors qu'il dirigeait quelque chose dans Fret SNCF, sans résultats probants certainement. Depuis, il est sagement recasé pour démanteler Fessenheim...un projet d'avenir vu l'âge des centrales nucléaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...