Aller au contenu
Eurostar

Collision TGV-TER entre Pau et Bayonne (Denguin)

Recommended Posts

C'est prévu dans le Règlement S 5 A !

D.C. (dispositions complémentaires) de l'article 101 du Règlement S 5 A

Le cantonnement téléphonique est également appliqué, dans certaines circonstances prévues par les

Règlements, en complément ou en remplacement du block automatique ou du block par appareils.

C'est bien le soucis, quel sont les cas prévus par les réglements? Comme ca, j'en vois plus (a part le coup de la reprise du traffic après interruption du traffic de longue durée). Mais ma mémoire a aussi ses faiblesses.

Dans notre cas, substituer le CT au BA pendant plusieurs jours, sans prendre de grosse mesure, c'est coté AC de l'exceptionnel qui dure avec les risques que cela comporte.

Modifié par mignaloux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les cas d'utilisations de cet article ont quasi tous disparu (sauf erreur, il était notamment utile pour la circulation d'un train de catégorie C avant la parution de la CG S6A n°4).

La CG S6A n° 4 concernait l'immobilisation des clés "S" de secours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors dans un remps ancien ( :Smiley_04:) parce que depuis que je suis rentrer dans la boutique la CG S6A n°4 est relative aux circulations n'assurant pas le bon fonvtionnement des circuits de voie.

Les clés de secours c'est pas la CG S6A n°6?

Modifié par mignaloux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Je pensais bien au cas de la superposition... et canton Pau Lacq, afin de beneficier des carrés pour retenir les circulations..mais les soucis relevés par Mignaloux semblent fort justifiés....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors dans un remps ancien ( :Smiley_04:) parce que depuis que je suis rentrer dans la boutique la CG S6A n°4 est relative aux circulations n'assurant pas le bon fonvtionnement des circuits de voie.

Je te l'accorde ! Je faisais référence à la CG S6A n° 4 du 2 juillet 1975 !

Comme dirais un certain Charles Aznavourian :

"Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître !".

cg_s6a11.png

Modifié par IGS4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pensais bien au cas de la superposition... et canton Pau Lacq, afin de beneficier des carrés pour retenir les circulations..mais les soucis relevés par Mignaloux semblent fort justifiés....

Fabrice

oui bien sur mais cela est sûrement plus logique (plus sécuritaire ?) que de circuler en M á vue plusieurs km (et je ne parle pas du mme type de soucis ailleurs)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te l'accorde ! Je faisais référence à la CG S6A n° 4 du 2 juillet 1975 !

Comme dirais un certain Charles Aznavourian : "Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître !".

Alors ça, qu'au temps des seventies la CGS6A n°4 parlait des clés de secours, ben encore une chose que je viens d'apprendre! C'est étonnant ce changement de sujet pour une même référence au cours du temps.

Me coucherai (encore) moins con ce soir

Modifié par mignaloux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est surtout l'incapacité à gérer la situation qui relève de l'improvisation.

Le malheur, c'est que ce n'est pas la première fois, le malheur c'est que c'est devenu habituel.

Le principal n'est plus d'assurer la sécurité des biens et des personnes, le but c'est que çà roule, çà passe ou çà casse. Et s'il y a de la casse, il suffit de trouver un lampiste à donner en pâture aux foules. Ça s'appelle la politique du risque calculé.

Il n'y a plus assez de cadres traction pour vouloir tirer les trains? Ce ne sont pas des" faignants" ni des "dégonflés", eux.

Et s'il arrive une autre merde avec ce BAPR, on va nous raconter quoi, qu'on ne savait pas? Ben justement quand on ne sait pas on prends toutes les précautions utiles comme par exemple la reprise en cantonnement téléphonique sur ce type d'installation à titre conservatoire, mais cela ne dépends pas non plus que de la SNCF ou de RFF, il y a aussi l'EPSF et le BEA-TT... à oui, pardon, j'oubliais, et on va les trouver ou maintenant les agents habilités à cantonner téléphoniquement puisqu'il n'y a plus personne sur la ligne depuis le remplacement du Block Manuel...

Et oui, on arrive au bout du bout, finalement.

Ben s'il y a moins de trains et comme les ADC connaissent bien la règlementtation, on les met derrière le bigo à faire du Bel Canto! :jesuisdehors:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En espérant que ces cadres d'astreinte soient vraiment d'astreinte et rapidement opérationnels....

Dis donc toi ... l'Iinfra ce n'est pas à la traction! nonmais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, c'est supérieur à la qualif D, donc c'est pétochard, incompétent, de mauvaise foi, fainéant et a une forte tendance à rejeter la faute sur ses subordonnés. :rolleyes:

Vous en avez pas marre de "bouffer" du cadre !

Vous êtes des refoulés ou bien?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un défaut d'isolement qui a bon dos et qui tombe à pic !

Au début du problème, il force le signal au rouge (d'où l'intervention de l'agent et la MAV du TGV), puis par un miracle (on est proche de Lourdes), le feu passe au vert.

Certains vont prétendre que ce n'est pas le même défaut, mais je trouve la ficelle un peu grosse... Ou bien, il y a plusieurs défauts dans cette fameuse guérite.

Le principe de base des installations de sécurité, c'est pourtant que tout défaut conduit à une situation la plus restrictive, c'est à dire feu rouge en clair...

Pas les défauts d'isolement. C'est ce qu'il peut y avoir de pire sur une installation. Car dans ce cas, il est possible qu'une ré alimentation survienne et alimente un circuit qui ne devrait pas l'être. Risque de pontage de conditions. Un feu pourrait passer au vert alors que toutes les conditions sont réunies pour qu'il reste rouge.

L'isolement est extrêmement surveillé sur nos installations. Toute dérive doit entraîner la prise de mesures conservatoires.

Ceci bien entendu dans des conditions de maintenance optimales. Je suis curieux de voir les fiches de maintenances de mesure de l'isolement des cette guérite. Pour observer le résultat des mesures et l'analyse qui en aura été faite.

Attendons la parution du rapport officiel, nous pourrons pousser cette discussion plus avant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les clés de secours c'est pas la CG S6A n°6?

A une certaine époque, la CG S6A n° 6 concernait les pétards et détonateurs.

cg_s6a12.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JLChauvin

C'est curieux comme les temps changent:

- durant le conflit 86/87, le "cantonnement téléphonique" fût appliqué avec des "cantons" allant par exemple de Toulouse à Montauban, assortis d'ordres tels que de ne pas tenir compte des indications de la signalisation latérale ni de la répétition des signaux ni des détonateurs (des carrés) ni des pétards isolés ni des alertes radios ni des signaux d'alerte lumineux, la totale, quoi.

- rebelote en 95 avec des ordres de ne pas tenir compte des détonateurs ni des pétards isolés ni des alertes radio...

- mieux vaut ne pas savoir ce qui se passe lors de certains conflits actuels.

Quand il s'agit de briser des mouvements de grève, on sait faire et pire on fait n'importe quoi. Mais quand il s'agit de prendre des mesures conservatoires suite à un dérangement de block contraire à la sécurité, là tout à coup on ne sait ou ne veut plus faire.

Il y a quelque chose de pourri dans le royaume du chemin de fer Français, pour détourner les écrits de Shakespeare.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si je te rejoint sur l'idée - mieux vaut ne pas savoir ce qui se passe lors de certains conflits actuels.

Il faut aussi, si on reste objectif en pensant que chacun respecte le jeu, tenir compte que la reglementation en 87 et en 95 n'était pas celle d'aujourd'hui.

Je pense plus particulièrement à ces, pour moi absurdités, d'habilitation découlant de la tt35, qui font qu'on peux être adc sans être autorisé au block manuel.

Contrairement à ce qui était avant.

Si la mise en place d'un cantonnement téléphonique demandais des contraintes techniques comme celles évoqué par Mignaloux plus haut; elle est aussi subordonnée aux habilitations dont nous sommes tous tributaires aujourd'hui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble bien qu'à ce sujet nous sommes (en théorie) tous formes autorises protection arriere. (Qui doit encore être obligatoire en cas de substitution)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je t'arrête

Il faut aussi, si on reste objectif en pensant que chacun respecte le jeu, tenir compte que la reglementation en 87 et en 95 n'était pas celle d'aujourd'hui.

Je pense plus particulièrement à ces, pour moi absurdités, d'habilitation découlant de la tt35, qui font qu'on peux être adc sans être autorisé au block manuel.

Contrairement à ce qui était avant.

.

, avant on n'était pas plus autorisé à un block si on ne circulait pas dessus, je vais parler de mon cas, je ne suis autorisé au BAPR depuis que je circule dessus car on formation, on a fait l'impasse dessus car mon dépôt ne roulait pas sur ce type de block et cela date de 1983

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour détourner les écrits de Shakespeare.

Son vrai nom était Chaix Pierre et il a commencé sa carrière en écrivant sur le chemin de fer nonmais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Son vrai nom était Chaix Pierre et il a commencé sa carrière en écrivant sur le chemin de fer nonmais

:Smiley_41:

Il est vraiment temps que tu partes en vacances !! :Smiley_04:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A une certaine époque, la CG S6A n° 6 concernait les pétards et détonateurs.

cg_s6a12.png

Ha vi, c'est vrai, ça n'a pas changé ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un défaut d'isolement? Sur une installation quasi-neuve? Les câbles, les connexions, les platines, la qualité du matériel ou de la pause? Bon courage aux enquêteurs du BEA-TT pour démêler tout çà...

Il y a bien une explication possible, peut-etre un Regiolis trop large qui a raboté les gaines électriques ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, c'est supérieur à la qualif D, donc c'est pétochard, incompétent, de mauvaise foi, fainéant et a une forte tendance à rejeter la faute sur ses subordonnés. :rolleyes:

Heureusement que c'est bien rémunéré, sinon ils cumuleraient vraiment tous les défauts les pauvres !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

conducteurs de trains , le resultat d enquete dit 2 fils denudés = voie libre

j usqua lors pour moi un voie libre = vitesse max

?????????????????????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×