Aller au contenu

Messages recommandés

Decidement, quelle discretion sur cet événement... même Massif central Ferroviaire n'a vu le coup venir.....

Un ouvrage majeur metallique, en sursis, sur ce qui reste des deux itinéraires du Bordeaux Genève...

Mince alors...

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que je l'ai su 24h par le "popu".

Bon, j'en arrive juste, et j'ai fait des photos.......(après-midi + soirée-feu d'artifice)

Si ça vous intéresse, je peux ouvrir un post dans "photos & vidéos ferroviaires"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'y suis allé , un peu déçu par le "spectacle" Son et Lumiéres , discours trop long et spectacle sur le viaduc mal mis en valeur , dommage que le viaduc n'était pas éclairé durant le feu d'artifice , et passage du train de nuit sur le viaduc pas éclairé ................

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis du meme avis que toi, ça ne servait à rien de faire des navettes sur le viaduc dans le noir........

Le texte beaucoup beaucoup beaucoup trop long, et tout ça dans le noir, à par un projecteur sur le coté qui m'éblouissait au début.

Pas de musique pendant le feu d'artifice, ça n 'aurait pas couté plus cher.

Dommage que le viaduc n'est pas été éclairé plus longtemps (5min?), dans son intégralité et non pas que le centre, et avec plus de couleurs (projecteurs à led comme il y avait sur les deux piles). Surtout que c'est facile à faire avec le treillis métallique.

Un poil moins de budget dans le feu, et plus dans l'éclairage.

Par contre, j'ai trouvé le feu était superbe -normal quand on sait qui est l'artificier-

Modifié par domi87fr
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ci dessous 2 vues du feu d'artifice des 150 ans du viaduc de Busseau sur Creuse samedi 23/08

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, et rassurant qu'il y ait eu du monde...

les infos locales, et regionales en avaient peu parlé...Quand à RFF, proprio de l'ouvrage, au dessous de tout, mais dans la droite ligne d'oubli de ses lignes secondaires, du Massif Central, et probablement généralement de l'histoire et du tourisme Ferroviaire...choses vues dépassées en haut lieu, sauf le bling bling d'un train fusse t'il d'Orient, devant l'IMA...

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Belles photos DIDIERD.

Sur le tracé nord du Genève Océan (Genève-Lyon-Gannat-Montluçon-Guéret-St Sulpice Laurière-Limoges-Périgueux-Bordeaux), Busseau sur Creuse n'est à l'origine qu'une petite bourgade de moins de 200 habitants. Située sur une voie unique principale, dotée de deux évitements, trois voies de faisceau en impasse, une remise à deux voies pouvant accueillir 4 machines, une plaque tournante et un foyer d'hébergement pour le personnel de conduite et d'accompagnement, la gare a pourtant vu passer une trentaine de trains quotidiens dont 2 aller/retour Bordeaux/Lyon en journée + 1 aller/retour en voiture couchettes sans parler des liaisons estivales de nuit La Rochelle/St Gervais Le Fayet et des circulations supplémentaires des vacances de Noël ou Pâques.

En 1960, un terrain de 20 hectares acheté à la S.N.C.F permet l'implantation de la nouvelle laiterie. Le 30 Septembre 1979, la section Felletin Ussel est fermée aux voyageurs et la liaison Felletin La Courtine est fermée aux marchandises (avec un déclassement au 31 Août 1989). Le 24 Janvier 1992, fermeture au fret de la section La Courtine Ussel (déclassée le 17 Octobre 2001). Depuis Décembre 2012, la liaison Bordeaux Lyon via Limoges et Guéret (et retour) a été supprimée, en principe pour une année pour cause de travaux de réhabilitation de la voie. Aujourd'hui cependant, la réouverture n'est toujours pas reprogrammée. Actuellement, 4 trains marquent l'arrêt à Busseau : à 7h25 et 18h33 sur l'aller/retour quotidien (6 jours par semaine) Felletin (6h46) Limoges (8h49) et Limoges (17h11) Felletin (19h12) ainsi qu'à 9h33 et 17h25 sur l'aller/retour (7jours sur7) Limoges (8h11) Montluçon (10h22) et Montluçon (16h37) Limoges (18h49). Les autres dessertes TER (non ferroviaires) sont assurées par autocar.

Initialement équipé en double voies, le viaduc présente en réalité deux voies uniques : l'une côté nord en direction de Montluçon et l'autre, côté sud vers Ussel. Cette partie de voie sur le viaduc a été déposée au début des années 50, remplacée par une dalle béton afin d'équilibrer les masses pour éviter une déformation de l'ouvrage. Le viaduc de Busseau sur Creuse est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis le 15 Janvier 1975.

Excellente initiative, grand merci et encore bravo à l'association Busseau-sur-Creuse, Histoire et patrimoine, organisatrice des festivités. N'oublions pas le Chemin de Fer Touristique Limousin Périgord (140 C 38 de Limoges) et l'Autorail Creusois (X 2900 de Guéret) qui ont contribué au succès de la manifestation et permis, le temps d'une journée, de faire revivre la gare de Busseau sur Creuse.

Modifié par C. DELARNAQUE
  • Upvote 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble pourtant qu'au plus fort de l'exploitation, le faisceau des voies de services de Busseau est accessible des deux côtés, et non en impasse, qui viendra plus tard...((

J'ai vu celà à propos du RVB effectué sur cette ligne à la fin des années 50.

Fin des années 90, et donc aujourd'hui, la seule entrée sur les VS se fait côté du Viaduc.. je ne sais si c'est signalé pour une entrée directe ?????

Merveilleuse petite gare, et encore plus merveilleuse ligne vers Felletin, par Aubusson...... :Smiley_20:okok

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Belles photos DIDIERD.

Sur le tracé nord du Genève Océan (Genève-Lyon-Gannat-Montluçon-Guéret-St Sulpice Laurière-Limoges-Périgueux-Bordeaux), Busseau sur Creuse n'est à l'origine qu'une petite bourgade de moins de 200 habitants. Située sur une voie unique principale, dotée de deux évitements, trois voies de faisceau en impasse, une remise à deux voies pouvant accueillir 4 machines, une plaque tournante et un foyer d'hébergement pour le personnel de conduite et d'accompagnement, la gare a pourtant vu passer une trentaine de trains quotidiens dont 2 aller/retour Bordeaux/Lyon en journée + 1 aller/retour en voiture couchettes sans parler des liaisons estivales de nuit La Rochelle/St Gervais Le Fayet et des circulations supplémentaires des vacances de Noël ou Pâques.

En 1960, un terrain de 20 hectares acheté à la S.N.C.F permet l'implantation de la nouvelle laiterie. Le 30 Septembre 1979, la section Felletin Ussel est fermée aux voyageurs et la liaison Felletin La Courtine est fermée aux marchandises (avec un déclassement au 31 Août 1989). Le 24 Janvier 1992, fermeture au fret de la section La Courtine Ussel (déclassée le 17 Octobre 2001). Depuis Décembre 2012, la liaison Bordeaux Lyon via Limoges et Guéret (et retour) a été supprimée, en principe pour une année pour cause de travaux de réhabilitation de la voie. Aujourd'hui cependant, la réouverture n'est toujours pas reprogrammée. Actuellement, 4 trains marquent l'arrêt à Busseau : à 7h25 et 18h33 sur l'aller/retour quotidien (6 jours par semaine) Felletin (6h46) Limoges (8h49) et Limoges (17h11) Felletin (19h12) ainsi qu'à 9h33 et 17h25 sur l'aller/retour (7jours sur7) Limoges (8h11) Montluçon (10h22) et Montluçon (16h37) Limoges (18h49). Les autres dessertes TER (non ferroviaires) sont assurées par autocar.

Initialement équipé en double voies, le viaduc présente en réalité deux voies uniques : l'une côté nord en direction de Montluçon et l'autre, côté sud vers Ussel. Cette partie de voie sur le viaduc a été déposée au début des années 50, remplacée par une dalle béton afin d'équilibrer les masses pour éviter une déformation de l'ouvrage. Le viaduc de Busseau sur Creuse est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis le 15 Janvier 1975.

Excellente initiative, grand merci et encore bravo à l'association Busseau-sur-Creuse, Histoire et patrimoine, organisatrice des festivités. N'oublions pas le Chemin de Fer Touristique Limousin Périgord (140 C 38 de Limoges) et l'Autorail Creusois (X 2900 de Guéret) qui ont contribué au succès de la manifestation et permis, le temps d'une journée, de faire revivre la gare de Busseau sur Creuse.

Sur le dernier cliché, le 63500 est sur une des voies du faisceau, stationné à côté le 2800 est sur la principale Directe, et la 140 manoeuvre via une des deux voies d'evitement...

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Fabrice,

Tu as raison, sur le plan (malheureusement non daté) de la station de Busseau d'Ahun n°407 (page 27 du livre "Histoire de Busseau-sur-Creuse) le faisceau est accessible côté viaduc (Montluçon ou Ussel) ainsi que par le côté opposé (St Sulpice Laurière/Guéret).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...