Aller au contenu
bruno

Rapatriement

Recommended Posts

Bonjour.

Voilà. J'attaque demain mes 2 semaines de gardes à l'hosto (Arpajon, Chartres et Dourdan).

Bruno.

c'est moins "planant"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Début de semaine très chargé niveau rapatriement.

Tout commence vendredi 2 janvier par un coup de fil; une infirmière Suédoise de MSF à une projection accidentelle de sang sur sa peau (non lésée). Elle est suspecte d'avoir été contaminé par le virus EBOLA. Il faut la ramener en Suède.

RDV samedi à 10H00 à Bagnolet. Préparation du matériel avec l'infirmier, en particulier la bulle d'isolement à pression négative. Décollage du Bourget à 13H00 avec le Citation d'Airelec, avec le "taulier" et son fils comme équipage. Après 2 stops pour le fuel à Bordeaux et Agadir, on arrive à Dakar vers 21H00 pour un repos pilote à l'hôtel Pullmann de Dakar. Hôtel très sympa. Après un excellent diner et une nuit de repos, redécollage à 8H00 pour Freetown au Sierra Leone. Prise en charge de la patiente vers 10h00 sur le Tarmac. On s'habillent en combinaison NRBC avec l'infirmier et on installe la patiente dans la bulle d'isolement. En scaphandre sur le tarmac en plein soleil c'est une véritable fournaise. L'installation de la patiente dans la bulle et son installation dans l'avion prendra 1H30 environ. Le risque de séroconversion de la patiente est très faible, mais on doit prendre toutes les précautions.

Redécollage. Après 2 stops aux Canaries et au Bourget, arrivée à Malmö vers 2H00 du matin où la patiente est prise en charge par les collègues (aux féminins) suédois. Là j'ai failli faire un malaise (coup de chaud plus important qu'a Freetown)!!! nonmais Découché à Malmö et retour sur Paris le lendemain lundi dans l'après midi.

PS: juste l'affrétement de l'avion à couté 105000 euros à MSF Suède.

Arrivée à Bagnolet vers 15H00. Là le collègue qui régule se marre en m'annonçant une autre mission avec départ immédiat. Heureusement que je prévoit large en strings (en quantité et en taille)!! :Smiley_03::Smiley_17:

Il faut aller chercher un Belge de 64 ans qui est à J+3 d'un infarctus à Budapest en Hongrie et le ramener à Bruxelles. Décollage de Roissy terminal 2F à 20H20. Je part en métro + RER B. J'arrive au salon d'Air France vers 18H00 où je prend une bonne douche. Arrivée à mon hôtel à Budapest vers 23H00. Après une bonne nuit de sommeil, je prend le patient en charge à l'hôpital à 8H00. Décollage avec la Brussels Airlines à 11H45. Petit repas servis à la place en première. Arrivée à Bruxelles un peu avant 14H00, où je dépose le patient à l'hôpital.

J'arrive à attraper de justesse le Thalys de 15H13. Je m'installe confortablement dans la voiture bar à un carré où je suis seul. 3 hommes mal rasé dont un avec une boucle de nez, avec une mine patibulaire s'approche de moi juste avant l'entrée sur la LGV Belge. Ce sont en fait des douaniers Francais somme toute très sympas. Contrôle de mon passeport et de mon sac médical. Comme je leur fait gentillement remarqué qu'ils n'ont pas le physique de l'emploi, ils me disent que moi non plus!! Un partout! Arrivée à Paris Nord avec 2 minutes d'avance.

Pour une fois je me décide à prendre un taxi. Avec les encombrements je mettrais quasiment 1H00 pour atteindre Bagnolet (au lieux de 15-20 minutes an transports en commun.

Finalement j'arrive à Bagnolet vers 18H00.

Là on m'annonce que je repart le lendemain mercredi.

Il faut aller chercher une équateurienne de 23 ans à Casablanca qui à contracter le paludisme au Ghana et la ramener à Madrid. Son état est préoccupant; elle est dans le coma et en insuffisance rénale.

Départ mercredi du Bourget à 6H30 initiallement, mais vu le brouillard il faudra attendre 8H30 et le lever du jour pour décoller avec le merlin toujours d'Airlec.

Malgré l'état de la patiente le vol s'est bien passé. Fin de mission au Bourget à 23h30 et retour à la maison à 1H00 cette nuit.

Voilà.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et, bin, ce n'est pas de tout repos tes voyages, bravo en tous cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bravo...j’espère ne pas te rencontrer dans des circonstances semblables.. mais avoir ce genre de service d'assistance ; c'est aussi rassurant..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

ça confirme bien la similitude de "vies decalées" entre un equipage technique et un autre medical.....

Bon courage, Bruno, et surtout de bons vols....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

où la patiente est prise en charge par les collègues (aux féminins) suédois. Là j'ai failli faire un malaise (coup de chaud plus important qu'a Freetown)!!! nonmais

Il y a quand même une toute petite récompense dans tes activités où tu vois le plus souvent des choses que peu d'entre nous supporteraient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Le supplice de Tantale.... :Smiley_04:

Mais toute "belle" personne a aussi son coeur.... :Smiley_01:

Fabrice

Modifié par Fabr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

Aucun appel depuis mon retour de Casablanca dans la nuit de mercredi à jeudi, jusqu'à 18H00 ce jour.

RDV demain à Bagnolet à 6H30 pour un décollage à 8H00 du Bourget avec le Merlin d'Airlec pour aller chercher un chef d'entreprise Bordelais de 50 ans environ qui présente une hémorragie cérébrale massive à Agadir. Il a été opéré et est dans le coma avec une tension très instable. Il faut le ramener à Bordeaux à la demande de sa famille. Retour dans la soirée au Bourget. D'après mon taulier, il a une assurance mais la société ne veut pas prendre le risque de le rapatrier. En désespoir de cause la famille à fait appel à nôtre société et paye environ 30000 euros de sa poche pour le rapatriement. Le taulier à déjà pris les devants et avertis la famille que le risque que celà se passe mal était non négligeable, son état étant gravissime!

Lundi je rattaque mes gardes au SMUR et aux urgences avant une nouvelle semaine d'astreinte rapatriement la semaine d'après.

Je vous donnerais des nouvelles lundi entre 2 interventions.

Bruno.

Modifié par bruno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

il a une assurance mais la société ne veut pas prendre le risque de le rapatrier.

A quoi ça sert d'avoir une assurance, dans ce cas ?

Ce gars paie depuis des années.....pour rien.

cartonrouge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

.

Retour dans la soirée au Bourget. D'après mon taulier, il a une assurance mais la société ne veut pas prendre le risque de le rapatrier. En désespoir de cause la famille à fait appel à nôtre société et paye environ 30000 euros de sa poche pour le rapatriement. Le taulier à déjà pris les devants et avertis la famille que le risque que celà se passe mal était non négligeable, son état étant gravissime!

Toi, en tant que médecin, peux tu refuser le rapatriement quand tu auras examiner le patient de visu ? Je suppose que tu as déjà connaissance du dossier médical avant de partir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A quoi ça sert d'avoir une assurance, dans ce cas ?

Ce gars paie depuis des années.....pour rien.

cartonrouge

D'après ce que j'ai compris, je pense que la famille va demander le remboursement en présentant la facture en disant: regarder c'était possible de le rapatrier (le cas échéant avec l'aide d'un avocat pour un réglèment "à l'amiable").

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

.

Toi, en tant que médecin, peux tu refuser le rapatriement quand tu auras examiner le patient de visu ? Je suppose que tu as déjà connaissance du dossier médical avant de partir ?

Oui, bien sur comme tout médecin peut décider de faire ou de ne pas faire tel ou tel geste pour un patient en fonction de son état et du contexte ambiant et environnant.

En rapatriement, cela ne m'est pas encore arrivé de ne pas ramener un patient. Une ou 2 fois le patient est décédé pendant le vol d'approche, auquel cas on rentre bien sur "à vide". A contrario, il m'est aussi arrivé d'avoir des décès en cours de rapatriement. Cela met un coup au moral, mais cela permet de rester humble, car lorsqu'on récupère un arrêt cardiaque ou que l'on amène à bon port un patient grave et instable, on à tendance à se croire plus fort que la nature.

En espérant que les éléments nous soient favorables demain!

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, bien sur comme tout médecin peut décider de faire ou de ne pas faire tel ou tel geste pour un patient en fonction de son état et du contexte ambiant et environnant.

En rapatriement, cela ne m'est pas encore arrivé de ne pas ramener un patient. Une ou 2 fois le patient est décédé pendant le vol d'approche, auquel cas on rentre bien sur "à vide". A contrario, il m'est aussi arrivé d'avoir des décès en cours de rapatriement. Cela met un coup au moral, mais cela permet de rester humble, car lorsqu'on récupère un arrêt cardiaque ou que l'on amène à bon port un patient grave et instable, on à tendance à se croire plus fort que la nature.

En espérant que les éléments nous soient favorables demain!

Bruno.

Tu fais un beau métier, sous un aspect auquel personne ne pense sauf bien sur, ceux qui y sont confronté et leurs proches, j'espère ne jamais avoir à faire à toi ou à un de tes confrères dans ces circonstances. Bravo à toi et à tous les médecins, bien que parfois, je les ai en horreur mais il est vrai que je suis pas facile à soigner, dixit mon IDE de femme. :Smiley_04:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu fais un beau métier, sous un aspect auquel personne ne pense sauf bien sur, ceux qui y sont confronté et leurs proches, j'espère ne jamais avoir à faire à toi ou à un de tes confrères dans ces circonstances. Bravo à toi et à tous les médecins, bien que parfois, je les ai en horreur mais il est vrai que je suis pas facile à soigner, dixit mon IDE de femme. :Smiley_04:

Pas de quoi.

Vous autres aussi cheminots de tout poils, de tout bords et de tout métiers vous faites un beau métier.

Question patients, les gens du métier ne sont pas faciles non plus.

Petit aparté;

Quant tu es en W à l'arrière d'un train penses tu parfois (en psychotant) à ce qui ce passe en cabine? Pour faire un parallèle, pour moi il m'arrive parfois d'imaginer le pire quand je suis moi même un peu malade (à tort fort heureusement).

De même, as tu parfois au volant de ta voiture des attitudes ou des réflexes de cheminot? Par exemple, j'en parlais, il y a quelques jours, avec l'ambulancier avec lequel je suis intervenu à Brétigny, il lui est arrivé d'avoir une conduite de SMUR en grillant les feux et les stops au volant de sa voiture personnel en sortant de garde, se croyant partant en intervention!!

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quant tu es en W à l'arrière d'un train penses tu parfois (en psychotant) à ce qui ce passe en cabine? Pour faire un parallèle, pour moi il m'arrive parfois d'imaginer le pire quand je suis moi même un peu malade (à tort fort heureusement).

Bien sur, sur une ligne que je connais quand un coup de frein survient à un endroit où il n'a rien à faire, on se pose des question mais en général, je suis trop occuper pour "psychoter".

En voiture, un truc est bien utile, c'est de respecter 'ou du moins d'essayer de les respecter) les VL, ou en langage code de la route les limitations de vitesse, mais à part ce détail, non quand je suis en voiture, je ne conduis pas comme quand je suis au manche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Le rapatriement du patient Bordelais s'est bien passé.

En fait on était 2 équipes à partir du Bourget. Mon collègue d'astreinte cette semaine est partis au même moment au Libéria en Citation cherché un Américain de 50 ans présentant une hémorragie interne suite soit disant à une chute de toit d'après l'assurance US qui nous à refilé le dossier. En fait il à pris une balle dans le bide. Il l'a ramené à l'hôpital Américain de Neuilly. Ce même collègue à ramené un autre Américain, toujours du Libéria, il y à 3 semaines sur Paris, pour une fracture ouverte de cheville qui ressemblait selon lui curieusement à une blessure par grenade ou une mine! A priori celà ressemble à des "barbouzes" ou des agents travaillant pour des "agences" US.

En ce qui me concerne, nôtre patient était dans le coma sous respirateur, dans un état somme toute stable, par rapport à son hémorragie cérébrale massive. Je m'attendais à pire. Patient déposé en réa neurochir au CHU Pellegrin de Bordeaux. Retour au Bourget dans la nuit de dimanche à lundi un peu après minuit.

Je pensais passer cette semaine à l'hôpital s'en "m'envoyer en l'air". C'était sans compter sur une jeune dépressive de 32 ans qui à voulue se suicider en s'encastrant dans un mur hier soir à Marolles en Hurepoix. C'est le mur qui à gagné. Patiente incarcérée plus d'une heure, dans le coma avec un très gros traumatisme craniofacial. Après une désincarcération longue et difficile on l'a évacué avec l'hélico de la sécurité civile (Dragon 75) sur l'hôpital Henri Mondor à Créteil dans un état pas bien brillant et pout tout dire très préoccupant. On à fait la DZ sur le stade à proximité.

On avait vent arrière. Ca soufflait pas mal. On à fait Marolles Créteil en 7 minutes, en passant en direct, sans faire "vertical" Orly, vu l'heure tardive. Record battu!

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Ah, tiens, un ventilateur qui n'est passé au dessus de chez moi (Pont de Bry) pour Saint Camille... Remarque, vendredi soir, il y en a eu pas mal qui sont passés... Surement une très grosse intervention médicale du côté de Porte de Vincennes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à toutes et à tous.

Semaine très calme. Aucun rapatriement depuis dimanche.

Appel il y à une heure; Encore un humanitaire de MSF Suède potentiellement contaminé par le virus EBOLA à aller prendre en charge en Sierra Léone pour le ramener à Stockholm sous bulle à pression négative.

RDV demain à 8h00 à Bagnolet. Repos avec découché prévu à Dakar et Stockholm. Retour prévu dimanche dans l'après midi, avant de ré-attaquer une semaine de gardes à l'hosto.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Le rapatriement s'est bien passé.

Risque très faible de contamination. En fait il s'agissait d'une jeune infirmière, de 36 ans, de la croix rouge Suèdoise qui en lavant sa tenue souillée à eu une projection d'eau et de désinfectant sur sa joue sur une peau non lésée. La croix rouge à décidée de la rapatrier avec toutes les précautions d'usage.

Nous sommes maintenant rodés , c'est le cinquième cas de suspicion d'EBOLA que nous ramenons en avion sanitaire. Toujours le même routing; départ du Bourget vendredi matin vers 10H00 avec le Cesna Citation d'Airlec. Arrèt pour refueler à Bordeaux et à Agadir. Repos pilote et découcher à Dakar. Prise en charge de la patiente samedi matin à Freetown sous un soleil de plomb et une chaleur étouffante avec la tenue NRBC. Installation de la patiente dans la bulle d'isolement à pression négative. Pour le vol retour stop aux Canaries et au Bourget. Arrivée à Stockholm vers les minuit. Découcher à l'hôtel radisson Blue de l'aéroport et retour sur Paris vers 17H00 dimanche.

Au dire de la collègue la situation sur place est toujours aussi dramatique et les conditions de travail très difficiles. Le traitement n'est que symptomatique. On en parle beaucoup moins, les attentats et les élections en Grèce étant plus "intéressants" pour la presse et les médias nationaux.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à toutes et à tous.

Je rentre ce soir de rapatriement. J'ai pris l'astreinte dimanche matin en sortant d'une nuit blanche et difficile à Chartres.

Appel lundi vers les 11H00 pour un départ rapide. Mon avion décolle à 14H40 d'Orly. Heureusement je prépare toujours mon sac à l'avance au cas où. Malheureusement je n'avais préparé que des affaires adaptées au climat hivernal local et non pas aux tropiques!

En effet il s'agit d'aller chercher une Belge de 72 ans, à Point à Pitre qui à fait une chute au bord d'une piscine avec un traumatisme crânien. Elle présente un hématome cérébral (hématome sous dural) qui à été opéré en extrême urgences au CHU. On est à J+10 de l'intervention. La patiente va mieux. Il faut la ramener à Liège. L'indication d'un rapatriement médicalisé est posé devant le risque important de crise d'épilepsie chez cette patiente.

Je me présente vers les midi à la base à Bagnolet. Préparation rapide du matériel et prise en compte de la feuille de route et du dernier bilan médical. Départ en taxi vers Orly sud où j'arrive vers les 13H00. Je décolle à 14H40 avec Air Caraïbes en première en A330. C'est une première pour moi. Compagnie correcte mais d'un niveau inférieur à nôtre compagnie nationale. Arrivée vers 18H00 à Point à Pitre. Là c'est le choc thermique. Climat humide et 30 degrés au thermomètre. Je suis en pantalon velours et chemise à manches longues. Bref un bon vieux "métro" comme disent les locaux! Transfert en taxi vers un hôtel familial, situé à St Anne (pas l'hôpital :Smiley_03: ), ne payant pas de mine, mais avec des bungalows en bord de plage et avec piscine et surtout chose appréciable pour moi la climatisation! Diner préparé par la taulière avec assortiment de spécialités locales.

Après un bonne nuit de sommeil prise en charge de la patiente à 15H00 au CHU. Elle vas bien mais est très fatigué et cherche encore un peu ses mots.

Au départ il avait été convenu après l'arrivée à Orly de prendre le Thalys vers la Belgique. Mais vu l'état de la patiente et son extrême fatigue je rappelle la régulation pour organiser un transfert en ambulance entre Orly et Liège. Le décollage du Boeing 777 d'Air France se fait à l'heure à 18H10. Je suis surpris de découvrir que nous sommes 4 toubibs à rapatrier des patients et tous avec des AVC ou équivalents! Un marin Philippin d'un navire de croisière qui est ramené au pays via Paris, et 2 "locaux" qui vont bénéficier d'une embolisation cérébrale sur Paris et qui sont accompagnés par des collègues du SAMU 971. Cela représente une vingtaine d'évacuations par an. Leurs 2 patients voyagent en civière à l'arrière. Quant à moi je voyage en première avec ma patiente accompagné du marin Philippin et du collègue l'accompagnant. Les collègues locaux me disent que malgré les nombreuses rotations (jusqu' à 4 ou 5 par jour) ils ont parfois du mal à trouvé de la place pour leurs civières. C'est vrai même en première c'était plein à l'aller comme au retour. Il parait que c'est la crise!

Arrivée à 7H30 à Orly (avec -1 degré) et transfert en ambulance vers Liège. En pleine heure de pointe il nous faudra 1H30 pour rejoindre l'A1 à Roissy où cela commence à rouler normalement. Arrivée à Liège à 13h00 où je dépose la patiente dans le service de neurochirurgie du CHU. Pose déjeuner dans une Brasserie devant la gare monumentale de Liège et retour en Thalys sur Paris après changement à Bruxelles Midi.

Je m'installe comme à mon habitude seul dans un carré. Dans le carré voisin ainsi qu'un peu partout il y une foultitude de cadres (pour la plupart de la gente féminine et de surcroit très jolies) de la BNP allant à un séminaire sur Paris. Moi qui voulait en profiter pour faire une petite sieste, je resterais finalement réveillé!

Au début j'ai cru à un TGV pour Lille spécialement affrété par "dodo la saumure" pour son fan club et ses collaboratrices nonmais:jesuisdehors: .

Bref j'arrête là mes plaisanteries graveleuses de salles de gardes avant de me faire modérer.

Retour chez moi à 20H00. Diner en famille et gros dodo (sans saumure)!!

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est dangereux les piscines on dirait même lorsque l'on sait nager.. . incroyable ce nombre de "rapatriement"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bruno, tes comptes rendus seraient-ils un simple prétexte pour parler des dames?

Parle juste d'elles, ç'est pour ça qu'on lit tes chroniques; hi hi.

Surtout ne fait pas de compte-rendus s'il n'y a pas de jolies dames.

Bon, je sors aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bruno, tes comptes rendus seraient-ils un simple prétexte pour parler des dames?

Parle juste d'elles, ç'est pour ça qu'on lit tes chroniques; hi hi.

Surtout ne fait pas de compte-rendus s'il n'y a pas de jolies dames.

Bon, je sors aussi.

Bonjour Aldo.

Ok, mais il me faut un ordre écrit ou mieux oral (je n'ai pas dit buccal) d'une modératrice. :Smiley_17::jesuisdehors:

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

Je pars demain à Cassablanca.

Je vais chercher une Japonaise qui présente une embolie pulmonaire massive. Elle en état de choc et sous assistance ventilatoire. A priori son état est grave. Il faut la ramener au Japon.

Départ demain à 15H00 du Bourget. Découcher à Cassablanca. Retour dimanche matin au Bourget. Etant de garde lundi à Chartres, c'est mon collègue d'astreinte à partir de dimanche qui effectuera le trajet Paris CDG - Narita au Japon en civière avec Air France.

Son état étant instable et n'ayant pas de solution thérapeutique satisfaisante à lui proposer localement, il faut de toute façon "l'extraire" du Maroc. Une solution de replie pourrait être de faire un stop de quelques jours dans un hôpital parisien le temps de stabiliser son état afin qu'elle puisse supporter un vol de longue durée entre la France et le Japon.

Voilà:je vous donnerais des infos en rentrant.

Bruno.

Modifié par bruno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×