Aller au contenu
bruno

Rapatriement

Messages recommandés

Dans le cas de la colique néphrétique, je ne situe pas bien l'intérêt d'organiser un tel remue-ménage, et de retarder la prise en charge du patient pour une lithiase menant éventuellement à une lithotripsie. Innsbrück ce n'est pas réputé pour être un village du tiers-monde, j'aurais même tendance à croire qu'ils sont plus richement dotés qu'un hopital royal en belgique. Vu le prix qu'a du couter le rapatriement, ça ne doit pas être non plus une question de fric. Est-ce pour une raison plus "administrative", si le patient fait partie d'un service sensible par exemple ?

​Tu es aussi docteur pour donner un tel avis ?

Bis

expert en ferroviaire, en comptage de voix des petites communes de province et toubib

 

Veronique Samson dirait

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce forum est tout de même très spécial : dès qu'on pose des questions, il y a toujours des procureurs de la pensée en embuscade pour rappeler qu'on ne doit pas poser de questions...:judge:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

​Tu es aussi docteur pour donner un tel avis ?

​ne jette pas trop la pierre, c'est qu'un avis, une question.

cc27001 est très loin de ceux qui se prennent pour docteur en médecine (1) comme à 48 ans

http://www.ouest-france.fr/brest-il-exercait-la-medecine-sans-diplome-depuis-dix-ans-3269144 

 

 

(1) dans les esprits des français, docteur en France = docteur en médecine;

heureusement que le titre de docteur ne couronne pas que la fin des études médicales.

N'oublions pas que le cursus des études supérieurs en Europe est LMD: Licence, Master/Maitrise, Doctorat dans la plupart des disciplines dont l'informatique par exemple.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

​ne jette pas trop la pierre, c'est qu'un avis, une question.

cc27001 est très loin de ceux qui se prennent pour docteur en médecine (1) comme à 48 ans

http://www.ouest-france.fr/brest-il-exercait-la-medecine-sans-diplome-depuis-dix-ans-3269144 

 

 

(1) dans les esprits des français, docteur en France = docteur en médecine;

heureusement que le titre de docteur ne couronne pas que la fin des études médicales.

N'oublions pas que le cursus des études supérieurs en Europe est LMD: Licence, Master/Maitrise, Doctorat dans la plupart des disciplines dont l'informatique par exemple.

 

 

Ce forum est tout de même très spécial : dès qu'on pose des questions, il y a toujours des procureurs de la pensée en embuscade pour rappeler qu'on ne doit pas poser de questions...:judge:

 

et on a pas le droit de se marrer, un pneu

M'enfin

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce forum est tout de même très spécial : dès qu'on pose des questions, il y a toujours des procureurs de la pensée en embuscade pour rappeler qu'on ne doit pas poser de questions...:judge:

Bon, je peux écrire dans ce sujet !

cc27001, ce doit être un bug à cause du changement de version du forum !

(smiley : je suis dehors)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le cas de la colique néphrétique, je ne situe pas bien l'intérêt d'organiser un tel remue-ménage, et de retarder la prise en charge du patient pour une lithiase menant éventuellement à une lithotripsie. Innsbrück ce n'est pas réputé pour être un village du tiers-monde, j'aurais même tendance à croire qu'ils sont plus richement dotés qu'un hopital royal en belgique. Vu le prix qu'a du couter le rapatriement, ça ne doit pas être non plus une question de fric. Est-ce pour une raison plus "administrative", si le patient fait partie d'un service sensible par exemple ?

​Bonjour à toutes et à tous.

 

Tout d'abord toute question est bienvenue, et si je peux y répondre, c'est avec plaisir. Moi même, je pense avoir déjà posé des questions un peu simplette et disons basique en ce qui concerne la technique ferroviaire.

 

Pour en revenir au cas de ce patient sa colique néphrétique n'était pas commune, c'est à dire pas due uniquement à un calcul dans les voies urinaires, mais à une masse au niveau de l'urètre (en clair on à un gros doute sur une histoire de tumeur), ce qui change totalement la donne et surtout la prise en charge thérapeutique.

Pour ce qui est du niveau des hôpitaux autrichiens, ils sont bien sur d'un excellent niveau. Là, le patient était dans un hôpital local général, d'un très bon niveau, un peu comme un de ceux dans lequel je travaille (Dourdan), mais n'ayant pas de spécialités lourdes et spécialisées. Bref de quoi traiter les urgences vitales, la "bobologie", les consultations, et la chirurgie simple, ce qui représente plus de 90% des patients. Pour les 10% restant, on stabilise comme on peut et on transfère dans les services adéquats.

 

En ce qui concerne l'assureur belge qui nous sous traite ses dossiers médicaux (c'est un des leader en Belgique), sa politique est simple;

Un, il nous fait totalement confiance, ne chipote pas sur les devis et factures et nous donne les moyens techniques et financiers (bref, il ne vas pas chipoter si on propose un avion sanitaire plutôt qu'un avion de ligne).

Deux, il est un peu plus cher que ces concurrents, mais sa politique est de ramener ses assurés dès que les conditions le permettent. Dans ses contrats il n'y a pas de clauses ou d'alinéas d'exclusions écrits en minuscules comme on peut en voir dans certains contrats!

 

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

merci pour ces informations.

Sans faire de publicité, comment s'appelle la compagnie d'assurance belge?

En espérant ne pas faire appel à tes service si je pars en vacances (quoique, on pourra cheminots.netiser pendant le voyage!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

En ce qui concerne l'assureur belge qui nous sous traite ses dossiers médicaux (c'est un des leader en Belgique), sa politique est simple;

Un, il nous fait totalement confiance, ne chipote pas sur les devis et factures et nous donne les moyens techniques et financiers (bref, il ne vas pas chipoter si on propose un avion sanitaire plutôt qu'un avion de ligne).

 

Bruno.

​Bigre.....

Lire ça dans le petit monde du "troisième niveau"...ça existe encore, cette mentalité qu'un service doit être justement remunéré ???...

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

Ce forum est tout de même très spécial : dès qu'on pose des questions, il y a toujours des procureurs de la pensée en embuscade pour rappeler qu'on ne doit pas poser de questions...:judge:

​Une question ? Où ? Je vois plutôt une affirmation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour ces informations.

Sans faire de publicité, comment s'appelle la compagnie d'assurance belge?

En espérant ne pas faire appel à tes service si je pars en vacances (quoique, on pourra cheminots.netiser pendant le voyage!)

​C'est un assureur Belge répondant au nom d'Ethias, très connu en Belgique.

 

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

​Bigre.....

Lire ça dans le petit monde du "troisième niveau"...ça existe encore, cette mentalité qu'un service doit être justement remunéré ???...

Fabrice

​Eh oui, bien que très surprenant je te l'accorde volontiers.

Très peu de pub institutionnelle; la satisfaction du client et le "bouche à oreille", c'est leur meilleur pub, bien que leur cotisation soit un peu plus cher que leurs principaux concurrents.

Pour avoir déjà rencontré leurs dirigeants sur notre plateau opérationnel de Bagnolet, ils ont vraiment comme philosophie le travail bien fait et la satisfaction du client.

A ce propos, si quelqu'un pouvait suggérer à GP d'envoyer les marquetteux de St Denis à Bruxelles plutôt qu'à Marrakech.:Smiley_26:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous.

Nouveau rapatriement.

Appel mercredi pour aller chercher un Belge de 69 ans dans les alpes italiennes à la limite avec la frontière austro-helvétique.

Ce patient est partit faire du ski avec sa femme (un bon millier de kilomètres quand même en voiture). Il à présenté des palpitations et une gène respiratoire. Il est hospitalisé dans un petit hôpital où l'on a diagnostiqué une arythmie cardiaque (fibrillation auriculaire). Le traitement médical instauré n'a pas été efficace, mais son arythmie est maintenant bien supporté car le coeur s'est ralenti. Le traitement suivant dans l'escalade thérapeutique est ce que l'on appelle une fulguration du faisceau de His (c'est à dire que l'on brule électriquement un faisceau "électrique" entre les oreillettes et les ventricules). C'est un intervention somme toutes assez banal.

L'indication d'un transfert médicalisé est posé sur le fait qu'il y a un risque très faible que par ce biais (par le faisceau de His qui dysfonctionne) le ventricule s'auto excite et que le patient fasse une fibrillation ventriculaire et un arrêt cardiaque (un peu par le même phénomène que la mise en résonance en mécanique).

Donc départ mercredi pour Roissy en RER B comme à mon habitude. Je prend à Chatelet une mission directe qui desservira exceptionnellement le parc des expositions. On se trainera lamentablement derrière un omnibus pour Mitry jusqu'à Aulnay, sans jamais apercevoir un TER, un  CIC ou un fret sur la voie 1. Comprend qui pourra!!!

Bref décollage à 18H30 (avec 15 minutes de retard) pour Milan Linate où un taxi réservé par nos opérations m'attend. Trois heures de route et arrivée vers 23H00 dans un petit hôtel très sympa et plein de charme entouré de montagnes que je ne verraient que le lendemain matin au lever du jour. Le restaurant de l'hôtel étant fermé à cette heure tardive, le sympathique patron me prépare en "catastrophe" une assiette ou plutôt  un plat gastronomique de charcuterie et de fromages locaux. Etant rassasié et repu, je vais me coucher vers minuit. Lever à 6H00 et départ en ambulance pour aller chercher le patient. Trois heures 30 de route jusqu'à Milan et décollage vers Bruxelles. 1H20 de vol. A l'arrivée à Bruxelles de nouveau ambulance jusqu'à Anvers où je dépose le patient au CHU en cardiologie.

Le rapatriement s'est bien déroulé. Le patient n'a pas eu besoin de mes bons services et surtout pas besoin de choc électrique en urgence.

Au retour l'ambulance me dépose à la belle gare d'Anvers central où je rate de peu le Thalys direct pour Paris Nord, ce qui m'impose une correspondance à Bruxelles Midi où j'attrape le train de 16H38. J'ai la surprise de trouver non pas une rame Thalys habituelle mais une rame réseau SNCF (ou équivalent, les spécialistes du matériel me corrigeront si besoin). La rame est quasiment pleine et les numéros de places ne correspondent pas. Bref le boxon complet malgré le personnel qui fait ce qu'il peut. Je me retrouve à un carré entouré encore une fois de 3 cadres de la BNP, dont une jolie demoiselle.:nurse:  Je suis atterré par le peu de confidentialité et de retenu dans leur conversation professionnel. Ils iront même au bar en laissant un ordinateur portable sur la table. Heureusement que je ne suis pas un as de l'informatique ni quelqu'un de malveillant!

Retour pour moi à la maison vers 20H00 jeudi.

 

Une semaine de vacances puis une semaine de travail à l'hôpital et médicalisation d'épreuves sportives le weekend du premier mai (dont le marathon de Sénart). Prochain rapatriement dans 3 semaines.

 

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah j'oubliais.

Sa femme ne conduisant pas, l'assureur Belge lui à fournit un chauffeur pour la ramener à Anvers avec sa voiture.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

Je pars demain matin chercher un jeune Belge de 17 ans à Venise pour le ramener à Liège. Il était en voyage scolaire et dans la nuit de jeudi à vendredi il à fait une chute de 2 étages dans un contexte d'alcoolisation aigue. Il est polytraumatisé, dans le coma avec une hémorragie cérébrale. Les parents sont sur place.

On devait partir ce soir, mais le Bourget est fermé cette nuit pour cause de travaux. Donc décollage demain à 7h00 et retour demain après midi. Lever demain à 4H00 et RDV à 5h00 à la base à Bagnolet pour la prise de service et la préparation du matériel.

Je vous donnerais des nouvelles.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

En fait on est partis comme prévu. Mais à l'arrivée à l'hôpital,on a essuyé un refus catégorique de la part des médecins et de l'administration de l'hôpital italien. Pourtant on avait toutes les autorisations adéquates. Le motif était que soi disant le patient était intransportable! Pourtant j'ai déjà transporté des patients bien plus graves et instables que ce gamin. Bref après avoir palabré toute l'après midi on est finalement rentré à vide au Bourget. Le patient à finalement été rapatrié mardi après intervention du consulat Belge. Une véritable histoire belge mais version italienne! C'est la première fois que ce genre de situation m'arrive en tant d'année de rapatriement.

Du coup, avec tout ce "binz", je suis rentrer tard dans la soirée dimanche. Or je devais partir dans l'après midi pour un séjour à la ferme en Limousin avec ma petite famille. Ils sont donc partis en voiture et du coup j'ai rejoint ma famille en train lundi. C'est les aléas du métier. Mais cela m'a permit de découvrir le POLT jusqu'à Limoges et sa célèbre gare des Bénédictins.

A ce sujet voici quelques réflexions personnelles;

Tout les trains du lundi matin étaient complets du moins en seconde. Du coup j'ai voyagé en première qui était aussi bien chargée. Il y avait une grande variété de population: colonies, groupes de scouts, famille partant en vacances et cadres en déplacement professionnel. Bien que tombant pendant les vacances scolaires, je n'avait pas notion que le lundi était un jour de pointe du moins pour le YM. Après on nous bassine sur le fait que cette ligne n'est pas rentable. Qu'est ce que cela serait avec une relation un tant sois peut cadencé et un minimum de pubs et autres promotions de la part de l'opérateur historique!!!

Le buffet de gare de Limoges est d'un excellent rapport qualité prix. J'y ai mangé en attendant ma correspondance vers Chateauneuf et j'ai pu ainsi découvrir la superbe ligne vers Ussel.

 

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à toutes et à tous.

 

Je suis rentrer chez moi ce matin après une garde agitée à Chartres (j'en parlerais peut être dans le fil chronique médicale). Je suis d 'astreinte à partir d'aujourd'hui pour les rapatriements et ce pour une semaine.

Je pars demain chercher une américaine de 70 ans qui à fait un oedeme du poumon et qui est donc sous oxygène à Florence. Pour l'instant le routing est le suivant: Décollage demain après midi de CDG et découché à Florence. Prise en charge de la patiente mardi matin et transit par Roissy pour prendre un vol transatlantique vers Los Angeles puis un vol intérieur vers Phoenix en Arizona. Découché puis retour jeudi matin sur Paris.

Je vous tiendrais informer du déroulement de cette mission car il y à bien souvent des impondérables et des changements de dernières minutes.

 

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à toutes et à tous.

Je suis de retour.

Je suis aller chercher une américaine de 71 ans qui faisait un périple touristique de plusieurs semaines en Europe avec son mari. Ils étaient en croisière en méditerranée au large de l'Italie quand elle à présentée un oedeme du poumon massif avec détresse respiratoire. Elle à donc été débarquée et hospitalisée à Livourne. Après 10 jours de réa, son état est stabilisé et elle peut rentrer chez elle à Prescott Valey, une charmante ville à 2h00 de route de Phoenix en Arizona, sous couvert qu'elle soit sous oxygène en permanence. Je précise que son mari est BPCO (insuffisant respiratoire chronique) et se déplace avec un extracteur d'oxygène en permanence.

La problématique de ce rapatriement est essentiellement logistique. En effet la patiente à besoin d'oxygène en permanence et elle dyspnéique (essoufflée) au moindre effort. Il faut donc de l'oxygène à toutes les étapes du transport sans solution de continuité possible. Pour les transferts entre les hôpitaux et les aéroports et vice versa, pas de problème les ambulances sont équipées en conséquence (quoi que dans certains pays, on peut avoir des surprises, et pas que des bonnes). Mais là en Italie et aux USA pas de problème. Pour les vols,  Air France fournit de l'oxygène à bord, mais par contre sur Delta pour le tronçon domestique américains (2h00 de vol environ), la compagnie ne fournis pas d'oxygène. Il faut donc prévoir un extracteur d'oxygène (et des accu en quantité suffisante pour l'autonomie) pour ce vol ainsi que les correspondances aéroportuaires à Roissy et à Los Angeles.

Donc décollage  de Roissy lundi à 15H30 pour Florence. Transfert en taxi vers Livourne à 1h00 de route. Découcher dans un hôtel sur le port de Livourne. Petit dîner italien et coucher de bonne heure car je prend en charge la patiente à 3H30 du matin. Départ en ambulance vers Florence pour attraper le vol pour CDG à 7H00. Correspondance à Roissy pour Los Angeles en A380, puis de nouveau changement de vol pour Phoenix où on arrive vers 17H00 local. Tout les vols se feront en Buisness. Transfert en ambulance vers Precott Valley où je dépose la patiente vers 21H00 à l'hôpital. L'ambulance me redéposerat dans un des nombreux hôtel de l'aéroport.

La patiente à été stable mais étais effectivement trés oxygénodépendante.

Quant à moi, je suis rentrer ce matin via Minneapolis.

 

A priori, je repart demain en avion sanitaire chercher une jeune Belge d'une vingtaine d'année en Grèce, qui à fait une crise d'asthme gravissime pour laquelle elle est intubée et sous assistance respiratoire. Il faut la ramener à Liège.

Je vous donnerais plus d'info à mon retour, et je vais de ce pas aller déjeuner et faire une petite sieste.

A+. Bruno.

Modifié par bruno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Est-ce que tu gagnes des miles en faisant ce genre de périples? Si tel est le cas, je suis célibataire, car tu dois être riche:Smiley_31:

Plus sérieusement, je trouve dingue que certaines compagnies fournissent l'oxygène alors que d'autres refusent de le faire... Delta Air Lines ne ferait elle pas assez de bénéfices ou alors ne veut-elle plus le fournir de peur de se faire poursuivre en cas de problème?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce que tu gagnes des miles en faisant ce genre de périples? Si tel est le cas, je suis célibataire, car tu dois être riche:Smiley_31:

Plus sérieusement, je trouve dingue que certaines compagnies fournissent l'oxygène alors que d'autres refusent de le faire... Delta Air Lines ne ferait elle pas assez de bénéfices ou alors ne veut-elle plus le fournir de peur de se faire poursuivre en cas de problème?

 

​Bonsoir Technicentre.

Pour les miles, effectivement j'en ais pas mal, et les premiers arrivent à échéances fin 2016. Il va falloir que je les utilise pour un bon voyage en famille.

Pour l'oxygène, en fait très peu de compagnies en fournissent, de même que les civières. De mémoire il y a essentiellement AF, KLM, et certaines compagnies du golfe. En fait ces 2 services sont logistiquement lourd à mettre en oeuvre par les compagnies. C'est géré par leur services médicaux. En ce qui concerne AF, leur service médical est à la pointe et leur médecin chef est un vieux briscard, urgentiste dans l'âme qui à fait beaucoup pour la médecine aéronautique (de même que les militaires). Pour mon rapatriement, il a fallut par exemple envoyer les obus d'oxygène sur le vol précédent de Paris vers Florence. Bref une logistique lourde à mettre en place pour un retour sur investissement médiocre. C'est plus du service public qu'un véritable buisnes plan. Pour combien de temps?

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'absence de fourniture d'oxygène par les compagnies nord-américaines ça doit être un peu comme les différences de service à bord entre ces mêmes compagnies et les compagnies européennes (je n'ai jamais voyagé avec les compagnies du Golfe), j'imagine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'absence de fourniture d'oxygène par les compagnies nord-américaines ça doit être un peu comme les différences de service à bord entre ces mêmes compagnies et les compagnies européennes (je n'ai jamais voyagé avec les compagnies du Golfe), j'imagine.

​Bonjour Christophe.

Oui, tout à fait d'accord avec toi. J'ai quelques collègues qui ont utilisés essentiellement Emirates. C'est le grand luxe, surtout leur hub. Quant à moi, je n'est jamais essayé.

Je trouve nôtre compagnie nationale très bien. De mon point de vue, le service et l'aspect culinaire sont de très belle facture, comparé aux compagnies nord américaines en général.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Je suis rentré cette nuit de rapatriement.

J'ai été chercher la patiente en crise d'asthme. En fait, elle avait 67 ans.

Décollage vendredi à 9h00 du Bourget en Merlin. Plus de 4h00 de vol pour Athènes où l'on prend en charge avec l'infirmier la patiente. Elle est intubée sous assistance ventilatoire, mais son état est stabilisé. Son mari rentre aussi avec nous. Vol retour de 4h30 vers Liège avec un stop pour le fuel en Croatie. On déposera la patiente en réa vers 23H00 à Verviers (à 30 minutes d'ambulance de Liège). Retour à mon domicile à 3H00 ce matin.

J'ai été agréablement surpris de l'excellent niveau de l'hôpital Grec. Comparable à La France. La toubib parlait un français parfais et de surcroit très agréable. Mais bon on avait la patiente à ramener.:lol:

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Fabrice.

Non, pas de vacances avant fin juillet; mais 3 semaines  de gardes dans mes 3 hôpitaux, plus quelques médicalisations  d'épreuves sportives (essentiellement des frappadingues)!

Question rapatriements, je suis d'astreinte cette semaine, et cela à bien bougé.

Tout commence pour moi, par un appel dimanche matin alors que je quitte ma garde à Chartres; Décollage prévu à 18h00 pour Genève pour aller chercher une japonaise et la ramener à Tokyo.

Je rentre donc chez moi prendre une bonne douche et déjeuné en famille. J'arrive vers 15H00 à Bagnolet. Départ avec un infirmière japonaise pour Roissy en RER. Je suis surpris d'avoir un direct Roissy un dimanche. Pour tout vous expliquer, nous avons un "plateau" à Shangai qui traite les rapatriements pour l'Asie. On a aussi dans nos locaux de Bagnolet un "plateau" japonais avec des chargés de mission et des infirmières japonaises qui traite les rapatriements des patients japonais en Europe (et ils sont nombreux entre les touristes et les expatriés). De ce fait de nombreuses sociétés d' assurances japonaise nous sous traitent les dossiers médicaux de leur sociétaire quand ils ont un problème en Europe. Cela tient au fait que la culture japonaise est très particulière et que cela rassure les patients d'avoir à faire à des gens parlant leur langue et partageant leur culture.

Donc décollage de CDG vers 18H00 avec Air France vers Genève puis transfert en taxi ver Vevey près de Montreux à 1H00 de route environ de Genève. Découcher à Vevey et prise en charge de la patiente et de son mari à l'hôpital local à 7H30 lundi et transfert en ambulance vers Zurich à 2H30 de route. Décollage vers 13H00 vers Tokyo en buissnes avec la compagnie nationale suisse (Swiss air) (je ne suis pas sur de l'orthographe, fatigue et alzheimer oblige).

Il s'agit d'une patiente de 80 ans qui à été hospitalisé pour un pyélonéphrite. Comme souvent chez les personnes âgées, psychologiquement les 10 jours d'hospitalisation n'ont pas été bénéfique pour son moral. Elle à fait un syndrome de glissement (dépression sévère avec une perte des repères et un état d'agitation). Ce genre de pathologie est traitée par la gérontopsychiatrie (branche de la psychiatrie qui s'occupe des patients de plus de 80 ans, à la différence de la pédopsychiatrie qui s'occupe des enfants et des adolescents). Bref donc présence nécessaire de l'infirmière japonaise pour la rassurer et faire la traduction et présence d'un médecin pour pouvoir la sédater en cas d'agitation.

Arrivée à Tokyo après 10h00 de vol où l'on dépose la patiente à l'hôpital. L'infirmière est là encore d'un grand secours pour la traduction. Découcher dans un palace du centre ville de Tokyo où je fait l'erreur de faire une grosse sieste car je suis totalement crevé. Du coup impossible de m'endormir avant 4H00 du matin pour un lever à 6H00 car on redécolle à 10H00 le mardi. Le lundi soir on mangera dans un excellent resto japonais où l'infirmière connait le chef. Du coup j'ai eu le droit à bon nombres de spécialités locales, bien que je n'apprécie pas plus que ça la cuisine asiatique.

Retour à Paris mercredi soir toujours avec la Swiss air (toujours en buissnes) avec un transit par Zurich. Je suis surpris car c'est la première fois que je vol avec cette compagnie et le standing et le service sont plutôt bon. La moitié de l'A340 est occupé par la classe buissnes et l'avion est plein à l'aller comme au retour avec essentiellement une clientèle japonaise. Arrivée vers 19H00 à CDG. Vu l'heure on opte pour le RER B. Je suis là encore surpris car on est en "contre pointe", et bien dès CDG 1, plus de place assise. Au parc des expositions c'est achi bondé (surement un salon professionnel). A Aulnay on laisse du monde sur le quai. Même si cela ne fait pas plaisir à certains contributeurs, force est de constater que la métrorisation, les voies dédiés, la suppression de la relève, le rehaussement des quais, plus de 2 ans d'interruption en soirée et les fins de semaines et le commandement unique de Denfert tant vantés par la SNCF et le STIF n'ont pas résolu tout les problèmes, bien au contraire. (Désolé pur le HS). Retour chez moi vers 21H00.

 

Nouveau départ pour moi jeudi après midi pour les Baléares (à Palma). Il s'agit d'aller chercher un couple de Belge de plus de 80 ans souffrant de la même pathologie. La femme de 84 ans à été hospitalisé pour un traumatisme crânien qui s'est avéré bénin et elle à fait un état d'agitation et un syndrome confusionnel réactionnel à son hospitalisation. Le mari de 82 ans à aussi "pété les plombs" suite à l'hospitalisation de sa femme et il a en plus une stomie au niveau du colon qu'il n'arrive plus à gérer seul. Je part avec une infirmière (francophone cette fois).

Donc départ d'Orly  jeudi après midi avec Air Europa pour las Palmas. Découcher et prise en charge du couple ce matin à 6h00 et vol direct vers Bruxelles. Dépose du couple dans un hôpital bruxellois et retour sur Paris au Thalys de 15H43. Arrivée à l'heure à Paris Nord à 17H12.. Retour chez moi vers 20H00 ce soir.

Pour la petite histoire les patients de ces 2 rapatriements n'ont pas eu besoin de sédation et les vols se sont très bien passés.

Prochains rapatriements début juillet à moins que l'on me déclenche demain.

 

Bon je vais me coucher. A+.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...