Jump to content
Sign in to follow this  
IGS4

Tramways de Lyon et environs

Recommended Posts

Lyon-Saint-Just - Le Tupinier - Messimy - Mornant (et ses antennes)

Exploitation :
- Compagnie Fourvière Ouest-Lyonnais (FOL) jusqu'en 1910.
- Compagnie Omnibus Tramways de Lyon (OTL) à partir de 1911.

Mise en service :
- Lyon-Saint-Just - Le Tupinier - Vaugneray-Gare (13,500 km) : le 19 avril 1886.
- Le Tupinier - Brindas - Messimy (5,400 km) : le 25 janvier 1887.
- Messimy - Orliénas - Mornant (12,300 km) : le 11 juillet 1887.
- La Demi-Lune - Écully PLM (2 km) : le 5 avril 1895.
- Vaugneray-Gare (Maison-Blanche) - Vaugneray-Bourg (1,400 km) : le 6 août 1906.

Observations : la liaison de 2 km entre les gares de la Demi-Lune (FOL) et d'Ecully (PLM) a
été réalisée en vue de permettre l'échange direct de marchandises avec les grands réseaux.

Rame du FOL au terminus de Vaugneray-Bourg en août 1916.



Fermeture au trafic voyageurs :
- Le Tupinier - Brindas - Messimy - Mornant (17,700 km) : le 3 avril 1933.
- Lyon-Saint-Just - Le Tupinier - Vaugneray-Bourg (14,900 km) : le 2 novembre 1954.

Fermeture au trafic trafic marchandises :
- Le Tupinier - Brindas - Messimy - Mornant (17,700 km) : en 1935.
- La Demi-Lune - Écully PLM (2 km) : en juin 1935.
- Lyon-Saint-Just - Le Tupinier - Vaugneray-Bourg (14,900 km) : le 2 novembre 1954.

Gare de bifurcation du Tupinier

A gauche la direction de Brindas, Messimy et Mornant.
A droite la direction de Vaugneray-Gare et Vaugneray-Bourg.

Ancienne gare du Tupinier à Grézieu-la-Varenne, une rame arrive de Vaugneray
alors qu'une motrice du service partiel, garée sur l'amorce de l'ancienne ligne de
Mornant attend l'heure du retour sur Lyon-Saint-Just.

Cliché François COLLARDEAU - 6 octobre 1954.

Source (texte et photo)

Edited by IGS4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh souvenirs... Quand ma mère m'emmenait en promenade à Francheville-Bel Air...

Ou à l'Ile Barbe par le "train Bleu" tramway de Lyon (quai de la Pécherie) à Neuville, surnommé la Guillotine.

Edited by black5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh souvenirs... Quand ma mère m'emmenait en promenade à l'Ile Barbe par le "train Bleu"

tramway de Lyon (quai de la Pécherie) à Neuville, surnommé la Guillotine.

Lyon (Quai de la Pêcherie) - Fontaines-sur-Saône - Neuville-sur-Saône (16,200 km)

Exploitation : voie unique à écartement standard (1).

- Compagnie du Tramway de Lyon à Neuville (TLN) jusqu'en 1924.

- Compagnie des Omnibus et tramways de Lyon (OTL) à partir de 1925.

(1) En 1929 fut décidé le remplacement de la ligne existante par une nouvelle

ligne à écartement métrique et à traction électrique sous courant continu 600 volts.

Très populaire chez les lyonnais, ce tramway électrique était appelé "le train bleu".

Mise en service de la ligne à écartement standard :

- Lyon (Quai de la Pêcherie) - Fontaines-sur-Saône (10,600 km) : en août 1889.

- Fontaines-sur-Saône - Neuville-sur-Saône (5,600 km) : en 1891.

Mise en service de la nouvelle ligne à écartement métrique :

- Lyon (Quai de la Pêcherie) - Fontaines-sur-Saône (10,600 km) : le 15 septembre 1932.

- Fontaines-sur-Saône - Neuville-sur-Saône (5,600 km) : le 15 janvier 1932.

Dernier voyage du "train bleu" : le 30 juin 1957.

Lyon (Quai de la Pêcherie)

La ligne de Neuville avait pour terminus le quai de la Pêcherie à Lyon. A cet endroit,

elle avait un tronc commun avec les lignes urbaines à voie normale. Le cliché met en

évidence le double écartement des voies à trois files de rails.

Le Train bleu du Val de Saône le 23 juin 1953.

Source (photos + légende des photos)

Neuville-sur-Saône

Une motrice seule aux heures creuses au terminus de Neuville. Chaque motrice, livrée en 1932, était

muni de quatre moteurs de 80 CV et pouvait tirer jusqu'à six remorques d'aspect identique. Une rame

de sept voitures pouvait transporter jusqu'à 400 voyageurs dans de bonnes conditions de confort. Cette

ligne a représenté une des plus belles réalisations en matière de tramways suburbains.

Le Train bleu du Val de Saône le 23 juillet 1953.

Dépôt de Fontaines-sur-Saône

Un des derniers clichés d'une motrice de Neuville, le 30 juin 1957, devant le dépôt

de Fontaines. Ce matériel aurait encore pu circuler plus d'une décennie.

Edited by IGS4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas génial la déco du château d'eau :Smiley_50: ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

ton ancêtre des trolleybus me fait penser a celui ci en suisse

http://www.tdg.ch/vivre/societe/Un-siecle-de-trolleybus-en-Suisse/story/12525945

ou l photo de l'électrobus Crochat. (Collection Lartilleux.)

ou trolley Vetra sur un chassis Renault (Collection Lartilleux.) pour la ligne chambery.chignun (avec a coté le tram a vapeur qu'il vont remplacer

tu avais cela aussi a modane

http://transpressnz.blogspot.fr/2014/12/the-electrobus-from-modane-to.html

tout cela n'est pas trop loin de lyon, ils aiment bien les trolley dans ce coin

et aux environs de lyon...Voies Ferrées du Dauphiné

http://lyon.monplaisir.free.fr/VFD.htm

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les ceusses que ça intéresse la littérature qui va bien avec de nombreuses illustrations : de Jean Arrivetz Lyon du TRAM au TRAM aux éditions la Régordane.

On dirait un trolleybus primitif derrière le tram ?

Oui vu une image dans l'ouvrage cité : voiture Nithard, ligne de trolleybus des Trois-Renards à Charbonnières.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lyon-Saint-Just - Le Tupinier - Messimy - Mornant (et ses antennes)

Exploitation :
- Compagnie Fourvière Ouest-Lyonnais (FOL) jusqu'en 1910.
- Compagnie Omnibus Tramways de Lyon (OTL) à partir de 1911.

Au départ de Lyon-Saint-Just la ligne desservait :

Les Massues (+ 1,770 km), Grange-Blanche (+ 2,600 km), Demi-Lune (+ 2,733 km),
La Demi-Lune (+ 3,320 km), Alaï (+ 4,470 km), Francheville-Étoile d'Alaï (+ 4,910 km),
Bel-Air (+ 6,080 km), La Patelière (+ 6,720 km), Craponne-La Tourette (+ 7,600 km),
Craponne-centre (+ 8,660 km), Le Tupinier (+ 9,840 km),
Grézieu-la-Varenne (+ 11,260 km), La Chanconche (+ 12,550 km),
Vaugneray-Maison-Blanche (+ 13,500 km) et Vaugneray-Bourg (+ 14,874 km).

Source (gares, haltes et distances)

Gare de Vaugneray-Maison-Blanche (Vaugneray-Gare)

Automotrice électrique à l'époque ou la gare de Vaugneray-Maison-Blanche était encore terminus de la ligne.

Vaugneray-Maison-Blanche (Vaugneray-Gare) - Vaugneray-Bourg (1,400 km) : mise en service le 6 août 1906.

Gare de Vaugneray-Bourg

Motrice électrique Manage stationnée au terminus de Vaugneray-Bourg le 23 juin 1953.

Une motrice à boggies, de type "Manage" stationnée à Vaugneray Bourg. Ces motrices

desserviront la ligne de Vaugneray jusqu'à sa fermeture, en 1954. (Archives A.M.T.U.I.R.)

Edited by IGS4

Share this post


Link to post
Share on other sites

On voit dans l'ouvrage que j'ai cité plus haut une de ces motrices incendiée par le ferrailleur... lapleunicheuse

Mais quelques dizaines d'années plus tard alors que Craponne, Grézieu la Varenne et même Vaugneray sont devenues des banlieues très habitées (j'ai vécu pendant 10 ans à Craponne) un bon tramway serait le bienvenu une alternative crédible au bouchon de Fourviére car il n'y a que 3 accès réels de l'ouest lyonnais vers le centre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

les revues sur le sujet :

TITRE REVUE NUMERO ANNEE
le dernier tramway de Lyon
La Vie Du Rail 543  
Une trame plus dense sur l'ouest lyonnais
Rail Passion 31 1999
tramway Lyon Rhônexpress aéroport Satolas
La Vie Du Rail 3275 2010
Lyon nouveaux tramways ALSTOM Citadis
La Vie Du Rail 3387 2012
Lyon 1914 exposition tramway Decauville catres postales
La Vie Du Rail 3450 2014
Un tram-train pour l�Ouest lyonnais
Rail Miniature Flash 549  
rame 105 tramway Rhôneexpress pelliculée pub Lyon Londres
Voies Ferrées 209

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur la photo où il y a le bus et le tram , la personne à l'extrême droite ,les mains sur les hanches c'est mon père qui était wattman sur la ligne , de 1941 à 1954. Cette photo a été prise le 2 novembre 1954   dernier jour du tram

J'ai de nombreuses photos inédites  sur ce tram où j'ai vécu mon enfance avec mon père qui m'emmenait souvent avec lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je voudrais répondre à black 5 sur le trolleybus Nithard . Ce dernier à été le premier trolleybus à double perche du monde.

Il a circulé  de septembre 1905 à septembre 1906 entre les trois renards  à tassin  pour terminer à Charbonnières les bains sur la national  au chemin d'ecully. Il a été exploité  par Charles Nithard son inventeur en mode commercial.Les deux véhicules ont été démolis en  1970 , aux ttrois renards à Tassin .Il faudra attendre 30 ans pour voir un trollyebus circuler àLyon  sur les lignes 29 et 30 , Ste foy les lyon et Francheville.

Charles Nithard a aussi été le créateur de la ligne de tramways franco-suisse  du Nyons -St Cergue Morez qui existe toujors en suisse , mais supprimé sur la portion française,D'ailleurs une motrice historique  a circulé sur le train de La Mure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Si je ne me trompe, votre père à terminé sa carrière sur la ligne 30. Trolleybus puis autobus. ça me rappelle de vieux souvenirs! Sauf erreur de ma part, il était surnommé amicalement le "Maire de Charbonnières".

Enfin j'habite à FRANCHEVILLE, et j'aimerais localiser la gare de Bel Air sur le train de Vaugneray. Auriez vous des infos?

Bonne soirée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/06/2020 à 18:41, bouchard a dit :

Bonsoir,

Si je ne me trompe, votre père à terminé sa carrière sur la ligne 30. Trolleybus puis autobus. ça me rappelle de vieux souvenirs! Sauf erreur de ma part, il était surnommé amicalement le "Maire de Charbonnières".

Enfin j'habite à FRANCHEVILLE, et j'aimerais localiser la gare de Bel Air sur le train de Vaugneray. Auriez vous des infos?

Bonne soirée.

C'est bien exact  on habitait Charbonnières les Bains et mon père fumait la pipe et il a pris sa retraite en 1968.Pour la halte de Bel Air elle existe toujours .Elle se trouve endessous du centre  d'insémination artificiel .Elle est en béton avec sur le fronton  , en lettres blanches sur fond bleu " Bel Air " .elle sert aujourd'hui de remise à outils par le propriétaire qui a acheté le terrain .Il y a aussi une alignée de rails fichés en terre pour éviter  un glissement de terrain depuis la construction de la ligne. Par e-mail je vous ai envoyé une photo de la halte que j'ai prise en photo en  1981.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...