Jump to content
Sign in to follow this  
Nipou

Recrutement conducteur : le blocage du système.

Recommended Posts

Le recrutement d'un agent, et dans le cas dont je veux parler d'un agent de conduite, se fait en respectant des textes.

A un niveau scolaire correspond un emploi.

Ainsi, on ne recrute pas au dessus du BAC pour devenir conducteur.

C'est super pour les gens qui ont le BAC ou moins car c'est un ascenseur social qui fonctionne (il est reste peu de ces ascenseurs).

Au dessus du BAC, un autre type de métier, ou du moins un déroulement programmé pour faire autre chose (Attaché TS ...).

Maintenant venons en au problème (y'en a plusieurs mais je parle du principal tel qu'en témoigne les recruteurs) :

Outre le point positif et non négligeable exposé au dessus (ascenseur social), cette mécanique qui a fonctionnée pendant des années se grippe.

Elle n'est plus en phase avec une réalité : le niveau des examens a énormément baissé, de même que la maturité intellectuelle des candidats.

On se retrouve donc, avec des gens qui ont le BAC mais ne font pas du tout la maille et une impossibilité de recruter au dessus sans basculer dans le statut d'attaché, et ça malgré un recrutement beaucoup plus conciliant d'un point de vue humain et technique que voilà quelques années.

Même dans les régions dites "attractives", on arrive plus à former des écoles complètes ce qui allonge d'autant le temps de recrutement de ceux qui sont validés.

Voilà, vous avez 4 heures ^^

Edited by Nipou

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maitre Folace

On mélange deux choses différentes : les études et la maturité. Oui, le niveau du bac a baissé, mais les autres diplômes aussi. Et il y a des BEP matures et des docteurs immatures.

Ne nous trompons nous pas de problème ? Est-ce que les échecs ou les formations conduite qui se passent mal sont dus à ce que les recrutés n'ait "que" le bac ?

Si on met un agent en formation, c'est que ceux qui l'ont mis là pensait qu'il réussirait, et s'il n'a pas l'examen : c'est qu'ils se sont trompés.

Recruter des bac+2, et + pour la conduite pourquoi pas, en contre-partie que le grade de conducteur évolue aussi pour devenir maîtrise (c'est le cas semble-ti-il dans certaines EF privées qui recrutent à bac+2) ou cadre afin de respecter la logique de la démarche. en plus çà fera du vrai ascenseur social pour ceux qui n'ont que le bac ou moins. Mais on n'a pas fini d'attiser les jalousies, à commencer par les CTT.

Mais çà ne réglera pas le problème de fond de pourquoi il y a autant de déchet en formation : notamment que les formations conduite ont bien baissé en qualité en quelques années, avec les CPFT usine à mécanos sur-mesures pour les cahier des charges des établissements des utilisateurs... Ce n'est pas comme çà que çà marche la conduite des trains et son apprentissage, mais çà aussi on le savait déjà. Il ne faut pas s'étonner qu'à la sortie çà se passe mal. Mais bon, ce faux débat des études permet de détourner les vrais problèmes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le diplôme ne fait pas le personnage, comme le personnage ne fait pas le diplôme, c'est la maturité, l'ambition, l'envie, la motivation et l'acharnement qui fait la réussite.

Edited by Maxwail

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Maitre Folace : Je parle recrutement, pas résultat d'examen. Actuellement je reçois des gens, mais je voudrais que tu sois là : ce n'est pas un dont tu te souviens car il était à côté de la plaque, c'est un dont tu te souviens car il valait le coup, c'est dire le niveau.

Donc les CPFT ne sont pas en cause, il ne sont pas encore intervenus à ce niveau du recrutement. Le problème dont je parle c'est la case départ, pas la porte de sortie d'un processus.

@Maxwail : Je ne dis pas que le diplôme fait la maturité ou le personnage, tu n'as pas compris. Je fais un constat : les diplômes ont baissé de niveau et la maturité n'est plus au rendez vous. Je n’associe pas les deux, ce sont deux constats distincts,

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maitre Folace

Entendu, mais on retrouvera les mêmes à bac+2 et cie... Tout cette génération a été élevé par la téléréalité, pas par Jacques Chancel. Puis si c'est de recrutement TB dont on parle, je ne vois pas où est le problème : il y a des centaines de TA qui ne demandent qu'à passer TB, et là y a pas de problème pour remplir une formation en entier. Qu'on s'occupe de leur cas d'abord (charité bien ordonnée commençant par soi-même) et çà donnera plus de temps pour sélectionner les candidatures externes et d'autant de "perles rares".

Share this post


Link to post
Share on other sites

le probleme n'est pas nouveau...je recapépéte

depuis le début des formations mieux structurées

années 70...début des plans de travail...embauche niveau CAP et recrutement interne ,manoeuvres, ouvriers et quelques CRMV... en tout 36 jours de formation en salle dans l’établissement d'attache,,utilisation des règlements S, le reste du temps étant du travail personnel sur les (environs) 12 mois de formation.pendant ces 12 mois utilisation à 100% comme AICR le plus souvent en équipe,formateur CTRAP du dépôt

Les résultats sont honorables sur des groupes de 12, 1 ou 2 maxi éliminés au cours de la formation , sauf exception 100% de réussite après 3 examens ETT3 l'age moyen des formés après 21 ans a 30 pour les internes ,tous libérés des OM, examen ETT en region avec inspecteur DT et CTRAP dépôt

milieu des années 80/débuts 90..même niveau d'embauche qu'en 70 ,niveau CAP presque plus de recrutement interne qq agent de train..mais aussi des post APP,en tout 42 jours de formation en salle dans l’établissement d'attache, utilisation du PGM qui reprend tout le règlement ADC le reste du temps étant du travail personnel sur les (environs) 12 mois de formation.pendant ces 12 mois utilisation à 100% comme AICR. la formation n'a pas foncièrement changé quelques RP ont été allongées,formateur CTRAP du dépôt. examen ETT en région avec inspecteur DT et CTRAP dépôt.

Les résultats sont en baisse sur des groupes de 13/14 (groupes renforcés suite au éliminations), en moyennes 2 à 5 éliminés au cours de la formation , sauf exception 1 ou 2 ne réussissent pas après les 3 examens a être T3 ,plus de 50% reussissent cependant au 1er examen l'age moyen des formés a plutôt baissé ,libérés des OM..

pendant cette periode les test psycho sont resserrés

1990 à 95..(sur mon ET)pas de changement sur la formation ni sur l'utilisation comme AICR ni sur le formateur...les test psycho sont encore resserrés, un entretien d'embauche est réalisé dans l’établissement, on commence a embaucher au niveau BAC..formateur CTT du dépôt.examen en etablissement avec ADQS et CTT dépôt

Toujours pas d’amélioration des résultats sur des groupes de 13/14 , en moyennes 2 à 5 éliminés au cours de la formation , sauf exception 1 ou 2 ne réussissent pas après les 3 examens a être T3 moins de 50% réussissent l'examen au 1er passage,l'age moyen des formés a plutôt baissé ,

Après 1995 jusqu'au début des années 2000 les formations se font encore en établissement mais sauf besoins urgent de CRL ,des expériences sont menées, les embauches commencent par une formation conducteur de manoeuvre..et suivront une formation de conducteur 2ans après..les documents ont changé,référentiel ,memento, les réunions periodique d'avant sont remplacés par des module d'une durée beaucoup plus importante, la pédagogie repose moins sur le travail personnel et des exercices doivent être crées pour que les stagiaires apprennent les savoir faire, les gestes du métier..les utilisations comme AICR diminuent beaucoup..formateur CTT du dépôt.aidé d'un assistant utilisation de moyens modernes simu etc..examen ETT en établissement avec ADQS et CTT dépôt

Toujours pas d’amélioration des résultats sur des groupes de 12/13 , en moyennes 2 à 4 éliminés au cours de la formation , sauf exception 1 ou 2 ne réussissent pas après les 3 examens a être T3 moins de 50% réussissent l'examen au 1er passage,l'age moyen des formés se situe vers 19/20ans ,

après 2000 formations en centre spécialisés avec CTT et assistant..formalisation des test d'embauche en modules p

il semble que ce ne soit pas la solution miracle

je reviendrais la dessus plus tard ..casse croute

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yop,

Pour être dans le cas d'avoir été embauché récemment à l'âge de 19 ans (à la traction)et toujours en formation, je dois avouer que j'étais assez étonné de me retrouver avec une moyenne d'âge des personnes en formation tournant aux alentours de 28 ans.

Finalement j'ai compris avec le temps. Ces personnes ont une mentalité, un projet construit et une envie de réussir.

Il est clair qu'avoir le bac ne représente plus grand chose depuis quelques années. On nous rabâche sans cesse que ce n'est plus une finalité. Que l'on ne fait rien avec un bac.

Je n'ai gagné en mentalité qu'après avoir travaillé un an dans une grande boîte de surgelés à un poste pourri. Je ne confierais pas le MPTTF à quelqu'un sortant de terminale aujourd'hui. Les mentalités d'aujourd'hui ne sont plus les mêmes. On ne postule pas chez SNCF car on voit de la lumière.

Bref tout ça pour dire que de toute façon le recrutement écrème bien ce genre de personnes normalement :Smiley_04:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maitre Folace

Mais finalement est-ce si grave que çà aujourd'hui que l'on reçoive des gens d'un niveau si bas (je ne parle pas du niveau d'études), car qu'est-ce que les formations aujourd'hui :

- une grand messe où l'on conditionne le conducteur non pas à être "Traction", mais ou "TER", ou "FRET", ou "TRANSILIEN" (je ne dis même pas "AUTOM" ou MA100"), et à picorer dans le référentiel juste ce qui l'intéresse, sans comprendre l'ensemble du coup, au détriment de la compréhension du système mais bref...

- un séminaire (pardon, j'ai encore écrit "séminaire", je ne citerai pas de ville du Maghreb pour compenser ^^) non pas de techniciens, mais d'opérateur téléphonique qui a la moindre merde avant d'ouvrir le moindre document, où de regarder si le moindre CC a pété ; on leur inculque : "allô GUTER ! Allô PAC ! Allô DPX".

- une réunion tuperware où les bacs de plastique sont remplacées par des formulaires de communications aux noms chatoyants "RATO, DERA, etc..." qui sont pour la plupart inutilisables, car quelques DPX de l'exploitation se sentant plus malins que les OP, le ministère des transports, où l'EPSF ont décrété par note de service dans leurs gares qu'il fallait écluser tous les anciens carnets de bulletins CBA et cie avant de se servir des nouveaux... Même si Monsieur Le Directeur de la Traction s'arrache les cheveux d'apprendre çà, çà continue quand même...

Et passons sur le concours de jeux vidéo SIRIUS...

Peut-être pas besoin d'un doctorat finalement quand on voit la tournure des événements...

Edited by Maitre Folace

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Maitre Folace : oui, les TA ... ba demande à ta région de les lâcher car chez nous y'en a plus de dispo et ceux qui y sont veulent y rester.

Sinon oui c'est grave car au delà de la caricature du métier que tu dresses, on a des gens en tête de train aujourd'hui qui savent bosser car ils savent réfléchir et on aimerait qu'il en soit ainsi demain.

Je ne m'étendrai pas sur les causes car on a vu par ailleurs qu'on faisait le même constat sur la société actuelle, mais dans l'affaire, on est dans la mouise.

@Jack : tu nous parles toi aussi de formation ... je ne parle que de recrutement, donc la phase avant, car le premier problème qu'on a en ce moment, il est là.

@Skyschips : tu as compris le fond à travers ton parcours. Mais pour que "l'écrémage" fonctionne, il faut qu'il reste assez de candidats pour constituer une école, et ce n'est plus le cas actuellement (enfin très difficilement).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maitre Folace

Cà c'est déjà vu de sonder des TA d'autres régions pour une formation TB, suite à l'épuisement de la liste locale, et çà a eut du succès.

Edited by Maitre Folace

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, on le fait, sauf quand en face ça bloque ... et vu que les besoins traction sont nationaux, tout le monde en veut ou presque, et forcément ça bloque.

Donc y'a des TA vers TB et des TB pure ... et le problème de recrutement.(qui par déclinaison se pose aussi aux formations TA)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maitre Folace

Je comprends, d'un autre côté il y a des gens qui ont eut la chance de tomber sur la bonne personne en sortant du lycée lors du recrutement qui a retenu leur candidature : avec succès, tant mieux.

D'un autre côté, des jeunes sortis aussi du lycée avec le bac, tombés sur la mauvaise personne qui leur a dit : "18 ou 19 ans trop jeunes*, revenez quand vous aurez du poil au menton". Du coup ces jeunes continuent (malgré eux) en BTS et DUT, reviennent deux ans plus tard avec le menton poilu, où le même recruteur leur dit :"trop diplômé, au revoir"... Donc ce n'est pas que de la faute des candidats non plus...

*: une seule condition légale, 18 ans minimum.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis étonné d'entendre que le nombre de candidats au métier de CRL est insuffisant. Lors de ma journée de recrutement le nombre de participants dépassait allègrement le nombre de places assises (une bonne cinquantaine de personnes). Des candidats il y en a , mais des candidats qui peuvent répondre aux exigences de sécurité, on ne va pas se mentir, il y en a beaucoup moins. Ce n'est pas le nombre au départ, c'est le niveau demandé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maitre Folace

Puis il y en a (honnêtes) qui lorsqu'on leur dit qu'il faut travailler, nuits, Dimanches, et jour fériés, et autres s'éclipsent poliment... Certains d'entre-eux étant pour la loi macron par ailleurs, et auront beaucoup de plaisir par ailleurs, à aller chercher leur pot de lasure dominical chez Castorama.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut 400 candidas pour avoir un CRL avec l'examen.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est dommage de ne pas détecter des bons cadidats avec des diplômes inferieurs au BAC quand même!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage oui, sauf qu'il faut déjà en avoir a détecter ... : quand on parle carrière ils sont là, quand on parle salaire ils sont là, quand on parle impératif secu on en perd une partie et quand on parle dimanche et fêtes, on en perd beaucoup.

La maturité c'est aussi ca : se rendre compte de l'état actuel du marché du travail alors qu'on a été bercé par maman et papa jusqu'à 18 ans sans la moindre responsabilité autre que de dépenser l'argent qu'ils n'ont pas gagné.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Maitre Folace : oui, les TA ... ba demande à ta région de les lâcher car chez nous y'en a plus de dispo et ceux qui y sont veulent y rester.

Sinon oui c'est grave car au delà de la caricature du métier que tu dresses, on a des gens en tête de train aujourd'hui qui savent bosser car ils savent réfléchir et on aimerait qu'il en soit ainsi demain.

Je ne m'étendrai pas sur les causes car on a vu par ailleurs qu'on faisait le même constat sur la société actuelle, mais dans l'affaire, on est dans la mouise.

@Jack : tu nous parles toi aussi de formation ... je ne parle que de recrutement, donc la phase avant, car le premier problème qu'on a en ce moment, il est là.

@Skyschips : tu as compris le fond à travers ton parcours. Mais pour que "l'écrémage" fonctionne, il faut qu'il reste assez de candidats pour constituer une école, et ce n'est plus le cas actuellement (enfin très difficilement).

oui et non

les tests d'embauches et le niveau ont évolué en fonction des résultats des formations, rien n'est restait figé l'un a toujours modifié l'autre et ce n'est pas les tests qui détecte qu'un candidat ne veux rien ramer pendant sa formation ou le minimum ou qu'il en a marre au bout de 3mois..ou qu'il ne se sent pas concerné.ou ce n’était pas ce qu'il voulait , au fait sait il ce qu'il voulait ..beaucoup ne sont pas con ..malgré l’évolution des tests cela n'est pas facile a détecter en quelques heures certains donnent le change..

mais c'est vrai pas mal ne sont pas murs vers 20ans et beaucoup n'ont pas encore confronté a un effort continu d'un an..crois tu que cela est détectable sur les tests ce n'est pas une science exacte a 100%? et cela n'est pas nouveau les "testeurs" font avec ce qu'ils ont sous la mains..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est dommage de ne pas détecter des bons cadidats avec des diplômes inferieurs au BAC quand même!

pour la formation il faut un minimum de connaissance de compréhension du français et pouvoir faire la liaison entre ce que j'apprends ,comment je le traduis sur le terrain en geste du métier maintenant..cela nécessite un minimum de culture generale...avant pendant toute le formation les stagiaires étaient utilisés comme aide conducteur à 100% ce qu'ils avaient du mal a comprendre il le voyait faire chaque jour ou pendant 1mois 1/2 entre deux contrôles leur conducteur pouvait les tanner et leurs expliquer...

c'est aussi pour palier a ce changement que le niveau a été augmenté

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maitre Folace

Pour rejoindre un autre sujet, compte-tenu de la pénurie de matière première, le conducteur de train risque de devenir une denrée rare et chère.... Devant le fait accompli, peut-être que c'est là une autre occasion d'utiliser au mieux les (peu) de ressources existantes puisqu'il devient très difficile de la régénérer. De la à ramener encore une fois l'argument de la multi-activités, pour utiliser au mieux cette main d'oeuvre (étant rare, on ne peut se permettre de gâcher avec les inutilisés et autres "en voiture" de la spécialisation), il n'y a qu'un pas. Et le fait qu'on est du mal à recruter pour satisfaire les besoins individuels de chaque activité, sera un argument plus efficace certainement que par exemple les 10 euros de modifications de commande, pour mutualiser la ressource conduite.

Edited by Maitre Folace

Share this post


Link to post
Share on other sites

Partant du même constat avec la même réflexion, la même démarche, pour la direction mieux utiliser les CRL ca va donner convention et accords d'entreprise.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Maitre Folace

Oui, mais qui n'élimineront pas pour autant les "en voiture" quand il faudra aller chercher un train, et les inutilisés quand il n'y aura pas de boulot dans l'activité concernée... Et même avec la convention la plus vache du monde, çà ne donnera pas pour autant le don d'ubiquité pour tirer 4 trains en même temps au nom de la productivité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le recrutement d'un agent, et dans le cas dont je veux parler d'un agent de conduite, se fait en respectant des textes.

A un niveau scolaire correspond un emploi.

De quel texte parles-tu? Parce que dans le privé il n'y a pas cette bride...

Il faut 400 candidas pour avoir un CRL avec l'examen.

1000 candidatures pour 1 CDL dans la filiale...

Share this post


Link to post
Share on other sites

lors des derniers entretiens de groupe sur paris nord en 1990(pour le commercial) dés que l'on précisait qu'il faudrait travailler en 2x8, les SDF et que les congés annuels ne seraient pas forcement avec les congés scolaires , on perdait le moité des volontaires..

Reste aussi un point non évoqué dans le recrutement..la mobilité des candidats aux embauches et le mobilité des jeunes en général.. lorsque j'ai quitté mon village pour un boulot sur paris j'avais 20ans quelques garçons partaient mais surtout une majorité de fille, pour le boulot ou pour faire sa vie de famille...actuellement les jeunes (tous les garçons et aussi beaucoup de filles) restent au village , elles,ils se contentent de "travails"saisonniers , et d'allocations .J'ai l'impression qu'elles sont de moins en moins ouvertes , qu'elles se referment sur le village, les ami(e)s ..que les jeunes n'ont plus d’ouverture d'esprit, d'envie de voir ailleurs ,ils se contentent de vagues images sur le net, ils évitent les contact avec ceux qu'ils ne connaissent pas.Cela ce voit aussi pour ceux qui partent en vacances , maintenant c'est un club,surtout avec distractions et alcool en interne,on se lève a midi,piscine, soleil,boite..aucun contact avec les autochtones, finis les voyages genre inter rail ou les jeunes en sac à dos de plusieurs pays se côtoyaient (surtout dans les gares et les trains) et côtoyaient les habitants d'un ou de plusieurs pour vivre ..et cela en tournant dans les pays européens.

Certaines connaissances qui cherchaient du boulot m'ont contacté, lorsque je leurs ai annoncé qu'il faudrait venir sur la région parisienne elles ont aussitôt décliné l'offre...cela doit être aussi un probleme pour les recrutements..la frilosité et le manque d'ouverture.

Edited by le jour b

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...