Aller au contenu
aldo500

Chronique médicale

Recommended Posts

Invité Fabr

L' hypoglicemie profonde est un etat maladif, pas simplement le fait de se contenter d'un petit café le matin  ???

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au CRML.

​De mémoire et sous toutes réserves, je crois que les experts psychiatres l'ont déclaré irresponsable et souffrant de schizophrénie. Il y avait des éléments délirants précurseurs bien avant le passage à l'acte, ce qui avait mis en porte à faux le médecin SNCF.

Je pense aussi, sans polémique aucune, que ses collègues et autres DPX auraient pu peut être, être alertés devant ce comportement un peu particulier. Mais il est vrai que c'est toujours beaucoup plus facile à postériori, plus de 10 ans après derrière un clavier d'ordinateur!!

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L' hypoglicemie profonde est un etat maladif, pas simplement le fait de se contenter d'un petit café le matin  ???

Fabrice

​l’hypoglycémie est un symptôme d'une maladie que je connaît bien  le diabète ,si elle est sévère elle peut entraîner la mort

c'est pour cela que certains diabétiques se voient interdit de faire des métiers ou il faut assurer la sécurité des autres

perso je descend bas en sucre - de 0,70 mais les signaux d'alerte marche bien je me "resucre" et ça repart!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

émission intéressante sur RTL à 13h00 sur les troubles de bipolarité dont c'est la journée mondiale ce lundi 30 mars.

En gros, on a des hauts optimistes, vie en rose et des bas, quasi dépressifs. 

Je ne pensais pas que cela pouvait évoluer en maladie chronique grave invalidante car la vie quotidienne et notamment les pressions et petites contraintes au boulot nous font toujours réagir mal (la faute des autres, tout le monde m'en veut, ...). Et après cela passe. Ben non pour les plus sensibles.

http://www.troubles-bipolaires.com/maladie-bipolaire/nature-des-troubles-bipolaires/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est loin d'être le cas partout, Bruno, et je lutte tous les jours contre l'acharnement thérapeutique de certains confrères cancérologues.

​cas réel ce n'est pas un cas d'acharnement mais quelque chose qui pourrait être "voisin"

hiver 2002/3 une dame qui a presque 87 ans a un gros rhume qui vire en bronchite....elle est du genre le docteur moins je le vois mieux je me porte mais là sur insistance de sa famille et compte tenu de ses bronches et d'un état de faiblesse....elle va voir son médecin.. le médecin qui la voit tous le 2 ,3 ans la soigne sans probléme et profite pour lui "vendre une prise de sang" 

zut...pas bonne...

radio des poumons...pas bon non plus ..scanner....cancer en bas a gauche...

le médecin de famille lui explique la situation...réaction de la dame..je sens bien que je n'ai rien..il n'y connait rien..et déni  de la dame..

la famille réfléchit avec le doc...

- soit soins lourds ,fatigants, intervention possible qui peut être invalidante..

ou

- on laisse faire a cet age (87ans) la maladie se développe plus lentement ,pourquoi l’ennuyer,surtout qu'elle refuse plutot...

résultat hier , elle vient de fêter ses 99 ans..pas de nouvelle actuellement du crabe.. (la famille est contente de ce choix) la dame aussi bien qu'elle ait oublié cet épisode

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le dommage fait aux enfants

Retard intellectuel, de la croissance, malformations… En France, l'exposition prénatale à l'alcool entraîne des troubles chez 8 000 nouveau-nés chaque année. Des professionnels appellent à une mobilisation générale
extrait
la première cause de handicap mental et d'inadaptation sociale non génétique est complètement évitable. Mais les troubles causés par l'alcoolisation fœtale (TCAF), c'est-à-dire l'ensemble des manifestations qui peuvent survenir après une exposition prénatale à l'alcool, demeurent un problème méconnu de santé publique......Soit, en France, quelque 8 000 nouveaux cas par an, dont 800 avec la forme la plus spécifique, le syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF), qui résulte de consommations maternelles très élevées.Mais la fréquence des TCAF pourrait être bien supérieure, si l'on en croit des études épidémiologiques récentes. Une enquête américaine, publiée en novembre  2014 dans la revue Pediatrics, évalue entre 2,4 % et 4,8 % leur proportion chez les enfants de 6-7 ans habitant une ville du Midwest
 page 4 complement scien et med 
Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.
 
ouf cela ne concerne que les mères pas les pères..(la mère boit l'enfant trinque..)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Putain Jackv, je viens de comprendre pourquoi GP et ses sbires de St Denis mettent ainsi à mal le chemin de fer! Ouais, mais bien sur, c'est la faute à l'alcool.

Je m'en vais de  ce pas publier un article dans 2 revues scientifiques internationales (la vie du rail et les infos):Smiley_24::Smiley_26:.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le dommage fait aux enfants

 
 
la mère boit l'enfant trinque..)

​C'est plutôt l'inverse, les mères trinquent et les fœtus boivent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Maroc : débat sur l’avortement en attendant l’arbitrage du roi

800 avortements par jour

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

En 2012, les autorités marocaines avait interdit le débarquement du bateau de l’ONG pro avortement « Women on Waves ».

Et le 27 janvier dernier, Chafik Chraïbi avait été suspendu, pendant une semaine, pour avoir témoigné dans un reportage de France 2 sur la question de l’avortement clandestin au Maroc. 

Cela peut prêter à sourire, mais la brouille semble oubliée. C’est côte à côte que le ministre de la Santé et Chafik Chraïbi ouvrent la séance..... l’avortement est avant tout un problème de société qu’il faut régler. Au Maroc ont lieu 800 avortements par jour. « Les enfants nés hors mariage n’ont pas d’état civil. On les prive de leur identité »,

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Le débat sur une réforme de la loi sur l'avortement refait surface,

Le sujet surgit à la suite des sanctions qui ont été prises contre un médecin, qui avait affiché à la télévision son adhésion à la pratique.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mensonge par omission

Les médecins ne disent pas toute la vérité à leurs patients

Selon une étude réalisée par le site Medscape, 43% des médecins français admettent cacher une partie de la vérité à leurs patients, ayant tendance à relativiser les risques d’une intervention chirurgicale ou d’un traitement.
Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.
ce ne doit pas être toujours évident d'annoncer la vérité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En introduisant le " sport sur ordonnance ", la loi de santé consacre ce traitement dont l'efficacité était jusque-là sous-estimée

Il était temps. Les Français bougent de moins en moins : 42 % d'entre eux ne pratiquent aucune activité sportive, selon l'Eurobaromètre 2013, soit 3 % de plus qu'en  2009. ......selon l'Organisation mondiale de la santé, la sédentarité constitue la première cause de mortalité évitable (3,2 millions de décès dans le monde)....

La pratique d'une activité modérée (marche, nage, jardinage…) au moins trois  heures par semaine ou d'une activité intense (course à pied, aérobic, squash…) au moins vingt minutes trois fois par semaine, diminue de 30 % le risque de mortalité prématurée. En combinant les deux, la baisse atteint 50 %. Être actif physiquement fait donc vivre plus longtemps. Et mieux, puisque l'entrée dans la dépendance serait repoussée de six à sept ans.....

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

supplément science & médecine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

​Sauf s'ils se mettaient en grêve solidaire sur le sujet... afin que tous les maux qui caractérisent une sociéte qui va mal, très mal, puissent enfin apparaître et faire sortir de notre torpeur tous autant que nous sommes....

En somme, rien de moins que de remuer le couteau dans la plaie...

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Mensonge par omission

Les médecins ne disent pas toute la vérité à leurs patients

Selon une étude réalisée par le site Medscape, 43% des médecins français admettent cacher une partie de la vérité à leurs patients, ayant tendance à relativiser les risques d’une intervention chirurgicale ou d’un traitement.
ce ne doit pas être toujours évident d'annoncer la vérité

​Voir ce que j'écrivais ci dessus....

Les Médecins sont "garants" d'une approche en douceur des choses...car l'aspect psychologique d'une maladie est un fait très important sur une eventuelle remission....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Mensonge par omission

Les médecins ne disent pas toute la vérité à leurs patients

Selon une étude réalisée par le site Medscape, 43% des médecins français admettent cacher une partie de la vérité à leurs patients, ayant tendance à relativiser les risques d’une intervention chirurgicale ou d’un traitement.
ce ne doit pas être toujours évident d'annoncer la vérité

Moi, j'ai fait différent... Dès le résultat de l'analyse de sang, PSA à 15, je savais ce que c'était... L'infirmière SNCF était toute blanche et près de se trouver mal... Elle a tenu à ce que je vois le médecin traitant présent ce jour là... Mais le seul qui était serein, c'était moi... PSA à 15, je savais que c'était la signature d'un cancer de la prostate à coup sur...
 Chouet! Je savais enfin contre quoi je devais me battre, pourquoi je me trainais de plus ne plus difficilement...

J'ai donc pris contact avec le service d'urologie de l'hôpital en disant dès le début de quoi il s'agissait et les différents examens vérifiaient cette hypothèse...

Le mieux? Aucun symptôme, aucune douleur, alors, encore...

2 mois plus tard, là, ce n'était plus la même chose et des douleurs sourdes me rappelaient souvent à l'ordre... La revoyure à République, même si courte, fut la bienvenue... J'avais besoin de copains, d'amis... J'ai même dit ce qui m'arrivait, rassuré les autres sur mon état...

Dire que le 29 mars fut heureux, non, LA grosse boule poussait et n'aidait pas  à respirer... Les messages mis en brouillon pour que Sylvie vous les poste le lendemain soir furent difficiles à écrire...

Suivit une semaine d'hospitalisation longue, inconfortable... ADC et d'autres amis m'avaient proposé de venir me voir. Merci à eux, mais je n'aime pas les visites rendues à l'hôpital... Je ne suis pas encore assez solide et ce petit problème d'incontinence me pose encore trop de problème pour les recevoir comme je le voudrais... Je en vous oublie pas les amis, le moment de vous recevoir approche, mais 'est encore trop jeune...

Alors, pour en revenir au sujet premier, j'ai eu un cancer de la prostate stade III sur 4. C'est terminé, je m'en sors...

Je n'ai jamais perdu espoir et j'ai une confiance (non, je ne fais pas de pub pour ces couches qui me servent bien pour l'instant:Smiley_24:) entière envers les médecins et soignants...

Bravos donc à tout les Aldo, Bruno et autres soignants, vous êtes des magiciens... de l'humain...

Pour tout le monde, se mettre la tête dans le sable en espérant que "ça ira mieux demain" peut aussi mener très vite à la catastrophe vitale...

Tiens, au fait, cette histoire a commencé pour moi le 29 novembre 2014 et, ce jour, 22 avril 2015, je vais de mieux en mieux...

LA VIE EST BELLE

 

Alors, je finis ce message par une phrase qui me plait de plus en plus:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rougeole : un risque d’épidémie en Alsace

37 cas, et un virus qui circule toujours. Le département du Haut-Rhin, en Alsace, est face à une recrudescence de la rougeole. L’Agence régionale de santé incite à la prudence.
En plus d’éviter de contracter la rougeole, la vaccination peut conférer une protection collective lorsque 90 % de la population est vaccinée. ..... pas impossible, rappelle l’ARS d’Alsace : c’est le cas dans les classes de 5e de la ville de Colmar. ....dans l’ensemble de la France, la couverture vaccinale est médiocre. En 2011, 90% des enfants de 2 ans avaient reçu une dose du vaccin, mais
Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.
....
 
 
Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ALCOOLISATION CHEZ LES ADOS.

Bonjour à toutes et à tous.

J'ai travaillé ce jour au SMUR à Arpajon.

On est intervenu pour un coma éthylique chez une jeune fille de 14 ans. Elles étaient 3 filles seules dans un pavillon vers Lardy soi disant pour faire un exposé pour le collège. Elles ont vidées à elles 3, 2 bouteilles de punch et 1 bouteille de wisky. Résultats des courses, les 2 premières en état d'ébriété mais sans détresse vitale, par contre la dernière dans un coma profond avec une inhalation pulmonaire avec détresse respiratoire. Ca c'est terminé avec une intubation et sous repirateur et en réanimation. Alcoolémie à 3.6g/l.

Les parents arrivés peu après notre arrivée étaient catastrophé. A proiri des gens biens sous tout rapport. Je ne sais vraiment pas quelle mesures de préventions pourraient être appliquées. Moi même je mes sens un peu démuni pour l'avenir pour en parler avec mes 2 filles. J'ai l'impression d'en voir de plus en plus. Phénomène de mode peut être. Je n'ai pas le souvenir que c'était aussi fréquent il y à quelques années.

Mon record pour les comas éthyliques, si je peut me permettre, est de 5g/l chez un gamin de 16 ans, sinon pour ce qui est de l'age c'est 12 ans.

Mon record absolu c'est 6.5g/l!

 

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

bonsoir

le phénomène d'alcoolisation très rapide est venu de l'Est , notamment après la réunification de l'Allemagne. Cela fait parti d'un rite social pour appartenir à un groupe, le passage à la post adolescence ou la peur de la vie adulte que nous réservons à notre jeunesse (chômage, stage,...). C'est aussi indirectement une réaction contre d'autres groupes où l'alcool est prohibé (antagonisme surtout en Europe de l'Est).

La prévention? quasi impossible venant des adultes, face à un quasi rituel que nous avons aussi oublié: et oui, notre jeunesse, le service national et les bitures sévères à coup de Kro, Malibu et autres alcools.

Ce sont des jeunes, nous étions jeunes.

Ah, si je me souviens bien, le taux d'alcoolémie est un facteur important mais n'est-ce pas plutôt la rapidité de passer de 0g à 3,6g ou + ?

Je me souviens d'avoir un poivrot avec un record +5g/l, suite à un mariage, mais sur 2j de beuverie commençant doucement, apéro par apéro: il a terminé à l'hôpital mais pas en comma, très vaseux mais il s'en est remis assez bien (toujours un poivrot).

Peut-être que le danger est la rapidité de l'ivresse recherchée par les jeunes, plus par rite social de groupe?

C'est un message à passer aux jeunes ? (en n'oubliant notre jeunesse,  et les bidasses gueulant Zéro-Zéro dans nos gares et bien alcoolisés pour montrer qu'ils devenaient des Zôms pour la société)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut pas oublier que nous sommes dans un pays gros producteur d'alcool. Que prendre l'apéro, c'est du social. Que prendre du pinard à tous les repas, c'est "normal" ou tout du moins, ne choque pas grand monde.

Que pense un gamin, quand dans une fête de famille, il en voit certains complètement torchés et que tout le monde se marre ? Il se dit "oh, ben si tout le monde rit, c'est que c'est bien de picoler". Parfois, par chance, des gamins vivent dans des familles où on ne voit pas ça. Mais il entendra tôt ou tard les histoires du tonton ou du grand père, qui étant jeune... "Ah si tu savais, on savait s'marrer dans l'temps". Et plus tard, il reproduit le schéma. Comme la plupart des gamins ont ça en tête, ça devient ensuite la course à celui qui sera bourré le premier, pour être plus intéressant aux yeux des autres.

Pas besoin d'avoir fait psycho pour comprendre ça. Les gamins ne font que reproduire ce qu'on leur montre. On peut élargir ça au tabac.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

ce ne doit pas être toujours évident d'annoncer la vérité

​ça me rappelle le vieux sketch de robert castel

"c'est très difficile à dire" :lol:

 

sinon je me souviens d'une appendicite limite péritonite que PERSONNE n'avait vue (bien que certains aient cherché de ce côté) : pas de douleur, pas de fièvre, rien à l'échographie. Seuls le taux d'EPR explosait (36 !!) à la prise de sang (conseillée par le copain radiologue, pas par les DEUX médecins vus).

La 1ère proposait alors d'envoyer une ordonnance par fax et de me voir le lundi.

le second a cherché un scanner libre en urgence.

rentré aux urgences à 17h30 (diagnostic des urgences : infection rénale !!)

scan à 21 h un vendredi soir ---> opéré à ... 23h, c'est dire si ça urgeait.

alors même s'il me coûte 60 euros la consultation (remboursés 21)

je ne remercierai jamais assez l'auriculothérapeute de l'immeuble voisin d'avoir trouvé un scan.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

 

sinon je me souviens d'une appendicite limite péritonite que PERSONNE n'avait vue (bien que certains aient cherché de ce côté) : pas de douleur, pas de fièvre, rien à l'échographie. Seuls le taux d'EPR explosait (36 !!) à la prise de sang (conseillée par le copain radiologue, pas par les DEUX médecins vus).

La 1ère proposait alors d'envoyer une ordonnance par fax et de me voir le lundi.

le second a cherché un scanner libre en urgence.

rentré aux urgences à 17h30 (diagnostic des urgences : infection rénale !!)

scan à 21 h un vendredi soir ---> opéré à ... 23h, c'est dire si ça urgeait.

alors même s'il me coûte 60 euros la consultation (remboursés 21)

je ne remercierai jamais assez l'auriculothérapeute de l'immeuble voisin d'avoir trouvé un scan.

 

​Bonjour.

Eh oui l'appendicite n'est pas toujours un diagnostic évident, loin sans faux!

Aux urgences, on à le scanner facile si je peut dire, au moindre doute. Je connais même certains chirurgiens viscéraux de Chartres qui s'en passe (du scanner) si la clinique et la biologie sont "parlantes"; c'est bloc direct!

Qu'entend tu par EPR? Peut être parles tu de la CRP, marqueur d'infection.

Bruno.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est ça, CRP, :goodjob:

je ne me souvenais plus bien, juste à quoi ça ressemblait :hocky:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×