Aller au contenu
BUDD

Matériel roulant, galerie de horreurs...

Messages recommandés

à l’instant, Bibloc a dit :

quel est le c... qui a pondu une telle déco ?

Ils se sont mis à plusieurs. Ça c'est plus que sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin, voyons le coté positif des choses :

L'image de Inoui n'est pas détériorée par ce morceau de TGV low cost

Modifié par BB15059

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, BB15059 a dit :

Enfin, voyons le coté positif des choses :

L'image de Inoui n'est pas détériorée par ce morceau de TGV low cost

Quand j'étais militaire, 2eme classe 1er régiment du train, on nous apprenait :

Peinture sur "m.rde" égal propre

Nous appliquions disciplinés que nous étions, on repeignait!

Heureusement, le service militaire, devenu national en temps, a été supprimé. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question à tous ceux qui la ramène à chaque fois que quelqu'un juge utile de poster des photos de matos dégueulasse: Et votre voiture n'est jamais sale ? Quand vous circulez vous vous arrêtez tous les 20 ou 30 km  ou quand elle est sale pour la laver ? Il  faut savoir qu'un train circulant sous caténaire par temps humide se salit très, très vite.  Toutes ces réflexion sur cette saleté me fait bondir à chaque fois, surtout quand on se fait un malin plaisir à chasser ces trains pour les poster sur le net et ainsi alimenter une discussion sans fin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, D3L74 a dit :

Un train sale est un train rentable.

Plus surement, un train qui n'est pas passé à la machine à laver et rien n'empêche un train propre d'être rentable. A part l'économie d'eau et de produit détergent, les machines à laver existent, donc le fait de ne pas passer une rame au lavage ne doit pas changer grand chose à sa rentabilité.

La vraie question est de comprendre pourquoi une entreprise comme la SNCF, n'est pas capable de maintenir ses stations de lavage en état de fonctionnement en période hivernale, alors que cela ne semble pas poser de problèmes, hors période de fort gel, à l'Elephant Bleu !.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme l’a dit ADC01, on ne va pas faire passer les trains en MAL toutes les dix minutes. Du moment que le lavage est fait régulièrement, ce qui est le cas...

Le voyageur lambda s’en fout que son train soit propre ou sale - ça ne l’empeche pas de rouler, c’est un point qui semble n’intéresser que les compteurs de rivets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La propreté des matériels est la première image que donne l'entreprise à ses clients et usagers s'il s'agit d'un service public.

Sans disposer de statistiques sur les nombres de lavage des trains par catégorie de trains, par journée ou par kilomètre parcouru, il faut se ramener aux observations et là, l'image que donne la SNCF est quand même celle d'une entreprise qui s'accommode fort bien avec du matériel de plus en plus sale. Les hauts cadres apportent souvent des explications sur les coûts pour évacuer le débat ou les solutions au problème.

Il suffit de comparer les véhicules de JCDecaux, toujours impeccablement propres, les employés avec des tenues propres, balisés par des plots propres lorsqu'ils sont arrêtés pour intervenir sur les panneaux ou sanisettes, jamais bariolés ou avec des traces de collisions. L'entretien et la rigueur dans l'application des règles de propreté font partie du paysage de JCDecaux et, quelqu'en soient les coûts, JCDecaux réalise des bénéfices et se porte bien, merci pour eux.

On pourrait établir des observations semblables sur les engins et les personnels de VINCI quand ils interviennent sur les autoroutes.

Pour quelles raisons, en serait-il différent à SNCF?

Pas assez de cadres pour gérer la propreté, pas assez de machines à laver, pas assez d'entretien des machines trop souvent indisponibles? Ou une négligence profonde permettant au laisser aller de se manifester pour dégrader régulièrement et continûment l'image d'un service public qui ne peut faire face à la comparaison avec les entreprises privées.

Modifié par zorba

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, zorba a dit :

 

Il suffit de comparer les véhicules de JCDecaux, toujours impeccablement propres, les employés avec des tenues propres, balisés par des plots propres lorsqu'ils sont arrêtés pour intervenir sur les panneaux ou sanisettes, jamais bariolés ou avec des traces de collisions. L'entretien et la rigueur dans l'application des règles de propreté font partie du paysage de JCDecaux et, quelqu'en soient les coûts, JCDecaux réalise des bénéfices et se porte bien, merci pour eux.

 

Tu fais fort en comparant decaux dont le métier, c'est la pub et la SNCF dont le métier est avant tout de transporter des voyageurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Laroche a dit :

Plus surement, un train qui n'est pas passé à la machine à laver et rien n'empêche un train propre d'être rentable. A part l'économie d'eau et de produit détergent, les machines à laver existent, donc le fait de ne pas passer une rame au lavage ne doit pas changer grand chose à sa rentabilité.

La vraie question est de comprendre pourquoi une entreprise comme la SNCF, n'est pas capable de maintenir ses stations de lavage en état de fonctionnement en période hivernale, alors que cela ne semble pas poser de problèmes, hors période de fort gel, à l'Elephant Bleu !.

Bonjour,

C'est tout simple, les machines à laver SNCF fonctionnent à l'eau froide. L’éléphant bleu, ce sont des karcher à eau chaude.

Et aucune machine à laver ferroviaire pour matériel électrique n' arrive à laver l'avant des trains. Les rouleaux ne savent pas passer sous la caténaire sans danger. L'avant est donc lavé manuellement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et en comparant des camionnettes de Decaux qui roulent en milieu urbain à 30-50 km/h avec un TGV qui parcourt toute la France à 270-320 km/h.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, xabel a dit :

Bonjour,

C'est tout simple, les machines à laver SNCF fonctionnent à l'eau froide. L’éléphant bleu, ce sont des karcher à eau chaude.

Et aucune machine à laver ferroviaire pour matériel électrique n' arrive à laver l'avant des trains. Les rouleaux ne savent pas passer sous la caténaire sans danger. L'avant est donc lavé manuellement.

En Suisse, Italie ou Allemagne pas de caténaire ? ils frottent surement plus fort aussi ... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, ADC01 a dit :

Tu fais fort en comparant decaux dont le métier, c'est la pub et la SNCF dont le métier est avant tout de transporter des voyageurs.

J'ai limité la comparaison au domaine de la propreté des matériels utilisés dans deux entreprises visibles dans le domaine public. Il faut souligner que depuis une vingtaine d'années les entreprises ont mené des politiques de qualité avec certification des procédures internes, et la propreté des moyens et locaux y figure souvent en bonne place. Dans Paris, outre JCDecaux qui a des flottes de véhicules "état neuf" et propres, les camions bennes pour les ramassage des poubelles sont maintenant propres, remarquablement entretenus, pareil pour les entreprises de travaux publics dont les engins (pelles et camions) sont nettoyés régulièrement.

C'est un secteur où SNCF peut faire des progrès, visibles et probablement appréciés de ses voyageurs. Pour cela, il faut aussi une volonté et la continuité dans l'effort, pas seulement de la communication tous azimuts.

Modifié par zorba

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, zorba a dit :

Dans Paris, outre JCDecaux qui a des flottes de véhicules "état neuf" et propres, les camions bennes pour les ramassage des poubelles sont maintenant propres, remarquablement entretenus, pareil pour les entreprises de travaux publics dont les engins (pelles et camions) sont nettoyés régulièrement.

Pour ce qui est des camions poubelles ou des engins TP,  tu dois les choisir les propres car par chez moi, les camions poubelles ne sont pas particulièrement propres et sur les chantiers que j'ai à proximité, notamment du grand paris, les engins sont ; bin, comme des engins de chantiers qui servent, plein de boue, de terre.  Il est vrai que par contre Decaux a des véhicules propres mais comme je t'ai déjà dit, c''st un entreprise de comm et cela a plus d'importance que pour l'entreprise Dupont TP ou pour la SNCF.  Au fait, tu n'as pas toujours répondu, ta ou tes voiture sont toujours dans un état irréprochable, tu t'arrêtes dès que tu la juges sale pour la passer au lavage au bout de 50 ou 60 km même si tu fais un trajet de 7 ou 800 km ?  Je suppose que non, et bien la SNCF fait pareil avec ses TGV ou ses trains. J'ai vu partir de PMP avec une rame nickel et arriver à Tours au bout d'une heure avec une rame dégueulasse, alors ne parlons pas de plusieurs heures de trajet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, xabel a dit :

Et aucune machine à laver ferroviaire pour matériel électrique n' arrive à laver l'avant des trains. Les rouleaux ne savent pas passer sous la caténaire sans danger. L'avant est donc lavé manuellement.

Est-ce que c'est l'explication pour le nez entièrement noir de la livrée Cramillon ? Les parties salissantes sont celles qui devraient être facilement lavables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, ADC01 a dit :

Pour ce qui est des camions poubelles ou des engins TP,  tu dois les choisir les propres car par chez moi, les camions poubelles ne sont pas particulièrement propres et sur les chantiers que j'ai à proximité, notamment du grand paris, les engins sont ; bin, comme des engins de chantiers qui servent, plein de boue, de terre.  Il est vrai que par contre Decaux a des véhicules propres mais comme je t'ai déjà dit, c''st un entreprise de comm et cela a plus d'importance que pour l'entreprise Dupont TP ou pour la SNCF.  Au fait, tu n'as pas toujours répondu, ta ou tes voiture sont toujours dans un état irréprochable, tu t'arrêtes dès que tu la juges sale pour la passer au lavage au bout de 50 ou 60 km même si tu fais un trajet de 7 ou 800 km ?  Je suppose que non, et bien la SNCF fait pareil avec ses TGV ou ses trains. J'ai vu partir de PMP avec une rame nickel et arriver à Tours au bout d'une heure avec une rame dégueulasse, alors ne parlons pas de plusieurs heures de trajet.

Mon cas particulier et la propreté de ma voiture ne sont pas à la hauteur des matériels SNCF, je ne vends pas de services voyageurs, ma voiture est une affaire strictement privée. 

En parlant propreté, je remarque les voitures "UBER", nombreuses dans mon quartier avec les gares, qui sont très propres, quelque soit la saison ou le temps, et je vois souvent les chauffeurs en prendre soin.

Ce que je ne vois jamais sur les rames de SNCF, y compris quand elles stationnent plusieurs heures à quai. Nettoyage intérieur des voitures excepté, souvent, pour ne pas dire toujours, effectué par des entreprises privées.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, zorba a dit :

Mon cas particulier et la propreté de ma voiture ne sont pas à la hauteur des matériels SNCF, je ne vends pas de services voyageurs, ma voiture est une affaire strictement privée. 

Non, car tu choques les passants par l'image que tu donne de toi et de la marque de ta voiture.  Remarque il y a un avantage à laisser la crasse sur une voiture, personne n'aura l'idée de s'appuyer dessus.

 

 Les trains sales, c'est comme les trains en retards, on ne parle qu'eux et les aficionados du chemin de fer ne parlent jamais des trains qui sont propres ou ponctuels.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

de plus  le lavage exterieur d'une rame ne se fait pas n'importe ou..il faut une machine à laver et donc faire des circulations "vers et de"  cette machine à  laver cela ne ce fait pas en 5 mn comme une voiture

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On voit sur la photo, qu.une personne a tout de même  pris soin de laver le numéro de la rame.... mais uniquement les 3 chiffres, le strict minimum syndical...

Nous voyons que sur le gris , la saleté se voit beaucoup moins(rame tgv a,) .il ne faut pas sortir de st Cyr pour savoir que les rames blanches (rame 800, rames 500 repeintes en blanches) seront très vites sales, et très visible.

Ces nouvelles rames, se sont la vitrines de la sncf....les laisser comme cela. Cela me gêne...pour les voyageurs.

 

 

Modifié par Mecanos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, xabel a dit :

Bonjour,

C'est tout simple, les machines à laver SNCF fonctionnent à l'eau froide. L’éléphant bleu, ce sont des karcher à eau chaude.

Et aucune machine à laver ferroviaire pour matériel électrique n' arrive à laver l'avant des trains. Les rouleaux ne savent pas passer sous la caténaire sans danger. L'avant est donc lavé manuellement.

Qui plus est avec les périodes de Gel que l'on a connu. De plus, je prends l'exemple du TSEE, les machines à laver fonctionnent de moins en moins bien : rouleaux usés ou fonctionnant mal, jets HS...que ce soit en cycle court ou cycle long. C'est un sujet sur lequel on peut travailler. Mais ce qui souci le plus les clients c'est la propreté interne. Et la il y'a de l'amélioration.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...