Aller au contenu

SNCF : un cheminot se suicide, Sud-Rail met en cause la direction


Messages recommandés

http://www.lefigaro.fr/social/2017/03/11/20011-20170311ARTFIG00115-sncf-un-cheminot-se-suicide-sud-rail-met-en-cause-la-direction.php

Selon Sud-Rail, le cheminot avait un statut de travailleur handicapé lié à des "problèmes psychologiques" et était "depuis plusieurs années attaqué par une direction qui ne supportait pas son engagement syndical". La direction a expliqué que le délégué de Sud-Rail avait "a priori des relations tendues avec ses dirigeants".

http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/cheminot-se-suicide-son-lieu-travail-gare-saint-lazare-paris-1212497.html

Un conseil de discipline l'avait condamné à un dernier avertissement avant licenciement, avec 12 jours de mise à pied et à un déplacement disciplinaire pour avoir eu un "regard menaçant" envers son directeur», ajoute le syndicat dans un communiqué. Selon la direction, qui a confirmé qu'un conseil de discipline avait bien eu lieu en octobre 2016, le délégué de Sud Rail avait «a priori des relations tendues avec ses dirigeant

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-un-cheminot-delegue-sud-rail-se-suicide-a-la-gare-saint-lazare-11-03-2017-6753780.php

 

Modifié par jackv
  • Upvote 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-cheminot-delegue-de-sud-rail-se-suicide-saint-lazare-1489251802

Après le recueillement et la présentation des condoléances à la famille, à la demande de Sud Rail, un CHSCT extraordinaire est convoqué lundi à Saint-Lazare.

  • Upvote 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Le suicide ! Mais c'est la force de ceux qui n'en ont plus, c'est l'espoir de ceux qui ne croient plus, c'est le sublime courage des vaincus."

Guy de Maupassant

-------------------------------------------

Sur le site du Défenseur des Droits, le cas de cet agent de maîtrise avait été répertorié avec un arrêt de la Cour d'appel de 2015 : http://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/jp_ca_paris_20150319.pdf

Résumé. L'existence d'une discrimination syndicale et également liée à l'état de santé du salarié, travailleur handicapé, est établie, l'employeur n'expliquant pas les raisons de la stagnation du déroulement de sa carrière après sa nomination au poste de responsable opérationnel et n'ayant pas même donné suite à sa demande tendant à obtenir communication des éléments de déroulement de carrière des trente-trois agents du panel de comparaison. Il justifie être le seul de son niveau de qualification/rémunération à qualification égale. Il ressort de plus des attestations produites et du rapport du CHSCT que, depuis sa désignation par le Syndicat Sud rail en qualité de délégué syndical, ses difficultés relationnelles avec la direction ont empiré, l'employeur recommandant aux salariés de ses tenir à l'écart du responsable syndical. La somme de 30000 euros lui sera accordée à titre de dommages-intérêts.

(Au moment où j'écris je vois qu'ADC FRET cite la même source judiciaire).

 

Modifié par PLANONYME
orthographe
  • Upvote 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, TintinGV a dit :

C'est bien triste.

Le fossé entre les 2 parties de l'Entreprise se creuse de jour en jour.

Bonjour ,

..Pensées à la Famille ...,aux Collègues de travail d' Edouard...,et à Tous Ceux qui se sentent Concernés par un tel Drame ...,

( ..et on en vivra de plus en plus Malheureusement ...!!! ),

..A force de Cloisonner / Sectoriser / Casser ce qui Fonctionnait Bien ...,

la grande famille des Cheminots SNCF n'Existe plus que dans les Rangs des Agents de la Base .okok ..( comme Nous sur ce Forum ...!!! )

Modifié par BB 15063
  • Upvote 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tristesse pour le collègue...

Le CHSCT a demandé une enquête (c'est bien le moins) :

SNCF : enquête interne après le suicide d'un délégué syndical

Une enquête interne a été lancée lundi à la SNCF trois jours après la mort d'un délégué du personnel du syndicat Sud-Rail, qui accuse l'entreprise d'être responsable de son suicide.

Selon la SNCF, une enquête a été demandée par le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) pour dresser "l'état des relations sociales dans l'unité concernée", en l'espèce le service d'escale de la gare Saint-Lazare.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/sncf-enquete-interne-apres-le-suicide-d-un-delegue-syndical-661461.html

 

  • Upvote 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Espérons que cela ne se reproduira plus jamais.

Condoléances à la famille et aux amis du collègue poussé à bout.

  • Upvote 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

SNCF Saint-Lazare : les méthodes de la direction en accusation

16 mars 2017 
 
 
 
 
 

Édouard, militant syndical Sud Rail de Paris Saint-Lazare, s’est jeté sous un train, sur son lieu de travail, dans la nuit du 10 au 11 mars.

De nombreux cheminots le connaissaient pour son combat à la fois contre la dégradation des conditions de travail et de transport et aussi contre l’autoritarisme de certains dans la hiérarchie. Son décès a suscité une immense émotion chez ses collègues, mais aussi la colère contre les responsabilités et l’attitude de la direction de la SNCF.

Reconnu travailleur handicapé, depuis plusieurs années, il était victime d’une discrimination de la part d’une direction qui ne supportait pas son engagement syndical. Il avait contesté cette discrimination avec succès. Ainsi, après un premier jugement aux Prud’hommes en mars 2015, la cour d’appel de Paris confirmait la condamnation de la SNCF.

Malgré cela, les pressions ont continué. Un conseil de discipline l’avait condamné en octobre dernier à douze jours de mise à pied et à une mutation disciplinaire sous prétexte de « regard menaçant » et autres balivernes. Cette mutation devait intervenir deux jours après son décès.

Une des notes que la direction a publiées après ce décès continue à salir la mémoire de ce militant : elle ose parler des « nombreux cas de souffrance de cadres et agents de l’établissement » qu’aurait provoqués Édouard. Pour la direction, même après sa mort, ce n’est pas Édouard la victime, ce n’est pas lui qui souffrait, mais son encadrement !

Beaucoup de cheminots parlent d’une ambiance qui se france-télécomise, du nom de cette entreprise où se sont multipliés les burn-out, les démissions, les suicides, et où la volonté était de démoraliser les salariés coûte que coûte.

D’ailleurs France Télécom inspire tellement la direction SNCF qu’elle va chercher un certain nombre de cadres dirigeants dans cette entreprise. Leur objectif est de bloquer les réactions éventuelles des cheminots, d’empêcher les actions collectives face à la dégradation des conditions de travail. Dans de nombreux endroits, les militants, les grévistes sont visés par des procédures antiouvrières.

Les pressions, intimidations, sanctions se multiplient à l’égard de tous les travailleurs et dans tous les secteurs SNCF, et certains, parfois, finissent par craquer. C’est cela qui révolte de nombreux cheminots.

Beaucoup de messages à la mémoire d’Édouard ont été adressés par différentes organisations syndicales. Elles organisaient un rassemblement pour lui rendre hommage, à lui et à son combat, et pour dénoncer la violence patronale. Il devait se tenir mercredi 15 mars en gare Saint-Lazare.

Correspondant LO
  • Upvote 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plusieurs CHS CT du périmètre de Paris st Lazare déposent des "Droit d'Alerte". Il s estiment que l'attitude de la direction de l'établissement est en lien directe avec ce qui est arrivé à Edouard, ils pensent que rien n'a changé malgré cet évènement dramatique ...

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites


http://www.liberation.fr/futurs/2017/03/15/a-la-sncf-on-a-affaire-a-un-management-par-la-terreur_1555952?xtor=rss-450&utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

Il y a deux choses qui m'interrogent, faute de précisions ou d'informations.

La première chose. Au Conseil de Discipline, c'était une radiation qui était demandée d'après ce que je crois me souvenir avoir lu dans un tract SUD au moment de l'engagement la procédure disciplinaire.

Dans ce genre d'instance statutaire, parfois les représentants du personnel s'accordent avec les représentants de la direction pour dégager une position majoritaire, ou mieux unanime, sur une autre sanction que la radiation. La sanction juste en-dessous du licenciement dont l'agent comparant est menacé c'est : dernier avertissement + mise à pied + déplacement par mesure disciplinaire. 

Dégager une majorité ou une unanimité en Conseil de discipline c'est souvent le seul moyen d'éviter que la Direction habilitée pour prendre la décision finale se prononce pour le licenciement. 

Est-ce que le contexte était celui-là ? Je ne juge pas. Je cherche à comprendre le cheminement qui, au moins sur le plan de la procédure disciplinaire suivie, a mené au drame.

La deuxième chose. S'agissant d'un salarié investi d'un mandat syndical ou de représentation du personnel, le déplacement (même prononcé disciplinairement) ne pouvait être mené à bonne fin que sur autorisation administrative de l'inspection du travail. Est-ce que ça a été le cas ?

 

  • Upvote 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/03/2017 à 00:20, levdav a dit :

SNCF Saint-Lazare : les méthodes de la direction en accusation

16 mars 2017 
 
 
 
 
 

Édouard, militant syndical Sud Rail de Paris Saint-Lazare, s’est jeté sous un train, sur son lieu de travail, dans la nuit du 10 au 11 mars.

De nombreux cheminots le connaissaient pour son combat à la fois contre la dégradation des conditions de travail et de transport et aussi contre l’autoritarisme de certains dans la hiérarchie. Son décès a suscité une immense émotion chez ses collègues, mais aussi la colère contre les responsabilités et l’attitude de la direction de la SNCF.

Reconnu travailleur handicapé, depuis plusieurs années, il était victime d’une discrimination de la part d’une direction qui ne supportait pas son engagement syndical. Il avait contesté cette discrimination avec succès. Ainsi, après un premier jugement aux Prud’hommes en mars 2015, la cour d’appel de Paris confirmait la condamnation de la SNCF.

Malgré cela, les pressions ont continué. Un conseil de discipline l’avait condamné en octobre dernier à douze jours de mise à pied et à une mutation disciplinaire sous prétexte de « regard menaçant » et autres balivernes. Cette mutation devait intervenir deux jours après son décès.

Une des notes que la direction a publiées après ce décès continue à salir la mémoire de ce militant : elle ose parler des « nombreux cas de souffrance de cadres et agents de l’établissement » qu’aurait provoqués Édouard. Pour la direction, même après sa mort, ce n’est pas Édouard la victime, ce n’est pas lui qui souffrait, mais son encadrement !

Beaucoup de cheminots parlent d’une ambiance qui se france-télécomise, du nom de cette entreprise où se sont multipliés les burn-out, les démissions, les suicides, et où la volonté était de démoraliser les salariés coûte que coûte.

D’ailleurs France Télécom inspire tellement la direction SNCF qu’elle va chercher un certain nombre de cadres dirigeants dans cette entreprise. Leur objectif est de bloquer les réactions éventuelles des cheminots, d’empêcher les actions collectives face à la dégradation des conditions de travail. Dans de nombreux endroits, les militants, les grévistes sont visés par des procédures antiouvrières.

Les pressions, intimidations, sanctions se multiplient à l’égard de tous les travailleurs et dans tous les secteurs SNCF, et certains, parfois, finissent par craquer. C’est cela qui révolte de nombreux cheminots.

Beaucoup de messages à la mémoire d’Édouard ont été adressés par différentes organisations syndicales. Elles organisaient un rassemblement pour lui rendre hommage, à lui et à son combat, et pour dénoncer la violence patronale. Il devait se tenir mercredi 15 mars en gare Saint-Lazare.

Correspondant LO

 

c'est bien joli mais cela aurait peut être du amener une réponse unitaire des syndicats qu'en a t il été...les prud'hommes sont une réponse individuelle...il me semble que quelque chose ne colle pas dans tout cela..

Modifié par jackv
  • Upvote 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Je ne connaissais pas Edouard mais pour vivre un cas similaire je peu dire que psychologiquement c'est très difficile.

Ma femme agent SNCF toujours en activité a engagé une procédure contre la SNCF aux prud'hommes pour discrimination les raisons ne sont pas les mêmes qu'Edouard mais je pense que si je n'étais pas à ses cotés je ne sais pas si elle aurait eu le courage et la volonté de se battre et de tenir.

Le problème c'est que la procédure est très longue mais quand tu estimes être dans ton droit et bien tu agis.

Mes sincères condoléances à la famille amis et collègues d'Edouard

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 19/03/2017 à 18:56, jackv a dit :

 

c'est bien joli mais cela aurait peut être du amener une réponse unitaire des syndicats qu'en a t il été...les prud'hommes sont une réponse individuelle...il me semble que quelque chose ne colle pas dans tout cela..

Je ne sais pas si c'est joli !

A ma connaissance sur la région Paris St Lazare le rassemblement du mercredi était appelé par SUD rail, CGT, FO, CFDT, UNSA ...donc avec une réponse unitaire.

en effet cela ne colle pas, puisqu'un homme s'est donné la mort !

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, levdav a dit :

Je ne sais pas si c'est joli !

A ma connaissance sur la région Paris St Lazare le rassemblement du mercredi était appelé par SUD rail, CGT, FO, CFDT, UNSA ...donc avec une réponse unitaire.

en effet cela ne colle pas, puisqu'un homme s'est donné la mort !

 

la réponse unitaire c'est dés que le probleme survient pour défendre les militants, donc avant les prud'hommes.. pas après..

Modifié par jackv
  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà qu'en situation normale, on constate en de nombreux endroits des clivages "entretenus" sur quelques points, moins critiques que celui-ci, evidement, mais qui par leur inscription dans le temps, ne facilitent guere les echanges pour des prises de positions communes...la "matière" n'a guere manqué ces dernières années, avec toutes les regressions subies, ou a l'inverse, prônées...

Quand l'evenement "inattendu" et grave survient, l'unité devient une facade qui me semble bien limité temporellement....

..par contre, le management "sauvage" est d'une "belle unicité" interentreprise, puisque des précédents existent dans de nombreux gros groupes, avec malheureusement des "références", tel France Telecom, par ex....

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Fabr a dit :

Déjà qu'en situation normale, on constate en de nombreux endroits des clivages "entretenus" sur quelques points, moins critiques que celui-ci, evidement, mais qui par leur inscription dans le temps, ne facilitent guere les echanges pour des prises de positions communes...la "matière" n'a guere manqué ces dernières années, avec toutes les regressions subies, ou a l'inverse, prônées...

Quand l'evenement "inattendu" et grave survient, l'unité devient une facade qui me semble bien limité temporellement....

 

 La responsabilité des centrales syndicales n'est pas de jouer les gros bras , la surenchère et doublier une majorité de travailleurs.  il ne faut jamais hésiter à travailler ensemble  car l’unité entre les syndicats élève le rapport des forces .

Il faut recréer le "syndicalisme rassemblé" comme axe stratégique. Ce n’est pas parce qu’en face (la faute est toujours en face) des  zozos  ont  bousillé le terme UNITE qui a été construit pendant quinze ans (années 80/90) qu’il faut casser cette ligne de conduite et  renoncer à l’unité des salariés. Pour être unitaire il faut le vouloir pas seulement pour soit mais pour tous c'est ce qui est le plus dur " les c'est la faute de l'autre sont plus faciles",et c'est sur que cela demande du boulot et des compromis ...mais depuis une décennie des compromis auraient été surement plus productifs que les riens du tout qui ont été obtenus..

Si l’unité est un débat  le syndicalisme rassemblé est un acquis pour ceux qui travaillent .  La division du syndicalisme nourrit sa crise,  la recherche de l’unité des salarié-e-s et de leurs syndicats doit être un travail de tous les instants et non pas épisodique.

il ne faut pas se tromper ..l'ennemi n'est pas parmi les syndicalistes.l'’ennemi n'est pas parmi les syndicats. il faut respecter les indépendances de la base au sommet. Ne pas combattre les directions syndicales  et ne pas oublier que l’union fait la force..et l'unité syndicale est le premier combat si l'on veut espérer gagner les autres combats..

Modifié par jackv
  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
Le ‎12‎/‎03‎/‎2017 à 08:22, BB 15063 a dit :

..A force de Cloisonner / Sectoriser / Casser ce qui Fonctionnait Bien ...,

la grande famille des Cheminots SNCF n'Existe plus que dans les Rangs des Agents de la Base .okok ..( comme Nous sur ce Forum ...!!! )

Bonjour ,

...juste pour " ...l' anecdote ..." ...,pour avoir "proprement ,sans aucune idée de polémique"  ,

tout simplement relayée la Triste info avec les liens + diocs à disposition du public ...,

:Smiley_32: JE me suis fait Convoqué / Rappelé à l' Ordre par la haute hierarchie R.H. de mon Activité à St-Denis ...

..." Faut Surtout pas Communiquer sur de Tels faits ...!!! ...ça peut Choquer les Collègues ...!!! ..." ...

...j'avais / J'ai Toujours ... eu droit au même discours pour le TGV 744 ECKWERSHHEIM ...!!!

:Smiley_34:...NO  COMMENT ...!!! ...:Smiley_36:

  • Upvote 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 05/04/2017 à 03:27, BB 15063 a dit :

Bonjour ,

...juste pour " ...l' anecdote ..." ...,pour avoir "proprement ,sans aucune idée de polémique"  ,

tout simplement relayée la Triste info avec les liens + diocs à disposition du public ...,

:Smiley_32: JE me suis fait Convoqué / Rappelé à l' Ordre par la haute hierarchie R.H. de mon Activité à St-Denis ...

..." Faut Surtout pas Communiquer sur de Tels faits ...!!! ...ça peut Choquer les Collègues ...!!! ..." ...

...j'avais / J'ai Toujours ... eu droit au même discours pour le TGV 744 ECKWERSHHEIM ...!!!

:Smiley_34:...NO  COMMENT ...!!! ...:Smiley_36:

 

tu es bien vu toi..... tu as eu droit a l'apéro.....d'un coté SNCF annonce quelle communique qu'elle ouvre ses données quel crée open data...mais c'est pour surtout eviter d'ouvrir sur ce qui fâche...tout cela c'est de la com faire croire que...cela change

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

bien qu'à ce stade, juste " tentative de suicide " ...,mais encore dans le secteur de Paris-St-Lazare ...,

mais la " tentative de suicide " est bien sentie par Nous Tous comme un appel à l' aide avant le geste ultime/fatal ...

http://www.20minutes.fr/paris/2046903-20170410-hauts-seine-tentative-suicide-sncf-resultat-management-violent

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 05/04/2017 à 03:27, BB 15063 a dit :

Bonjour ,

...juste pour " ...l' anecdote ..." ...,pour avoir "proprement ,sans aucune idée de polémique"  ,

tout simplement relayée la Triste info avec les liens + diocs à disposition du public ...,

:Smiley_32: JE me suis fait Convoqué / Rappelé à l' Ordre par la haute hierarchie R.H. de mon Activité à St-Denis ...

..." Faut Surtout pas Communiquer sur de Tels faits ...!!! ...ça peut Choquer les Collègues ...!!! ..." ...

...j'avais / J'ai Toujours ... eu droit au même discours pour le TGV 744 ECKWERSHHEIM ...!!!

:Smiley_34:...NO  COMMENT ...!!! ...:Smiley_36:

Et en dénonçant ce fait, tu t'enfonces encore un peu plus à leurs yeux ....

.va falloir s'accrocher, vu la tournure à la " France Telecom " que prend un certain management SNCF...

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...