Aller au contenu
DIDIERD

La route de la Soie

Messages recommandés

Plus d'un millier de trains de marchandises Chine-Europe sont partis d'Urumqi depuis 2016

http://french.xinhuanet.com/2018-05/10/c_137170212.htm

D'après les autorités ferroviaires régionales, un total de 314 trains de marchandises Chine-Europe sont partis d'Urumqi au cours des quatre premiers mois de l'année 2018 , portant à 1.159 le nombre total de trains au départ de ce centre de transport.

A présent, le centre de transport d'Urumqi a ouvert des lignes ferroviaires desservant 24 villes dans 17 pays européens et d'Asie centrale.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

dans le meme ordre d'idée des trains chinois sur le réseau grec

 

 

pour quand des trains chinois en France ?

 

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎28‎/‎07‎/‎2018 à 21:38, DIDIERD a dit :

Une nouvelle "Route de la Soie" entre la Chine et Thionville

https://www.republicain-lorrain.fr/economie/2018/07/28/le-premier-train-chinois-aura-du-retard

Le train test Chengdu-Thionville n’arrivera pas 

Parti le 13 juillet dernier de Chengdu, au centre de la Chine, le train test contenant 40 containers n’a finalement pas atteint sa destination finale: la plate-forme multimodale de Thionville-Illange. Loin d’avoir dit son dernier mot, Jean-Charles Louis, président d’Europort, a confié ce lundi envisager une collaboration avec CFL Cargo...

Le convoi coincé à 300 kilomètres de l’arrivée Et c’est là que les ennuis ont réellement commencé pour le convoi lorrain. RTSB a dans le même temps «fait savoir à notre partenaire EEB (qui intervient comme organisateur de tout le trajet aller-retour, ndlr) qu’il ne pouvait pas laisser ses wagons continuer le trajet jusqu’à Thionville parce qu’ils devaient repartir pour les besoins d’un autre client»,

http://paperjam.lu/news/le-train-test-chengdu-thionville-narrivera-pas

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un peu de propa 

Selon le président directeur général de la China Railway International Multimodal Transport Co., Ltd (CRIMT), la première ligne de fret ferroviaire Chine-Europe a été lancée en 2011, et 17 trains de fret ont assuré ce service cette année-là. Depuis, le service a connu une croissance stable.

En 2017, le fret ferroviaire a enregistré une croissance drastique, avec 3.673 trains, en hausse de 116%, dépassant ainsi le nombre total de trains de fret pendant la période de 2011 à 2016.

L'élan de la croissance s'est maintenu en 2018, avec 2.490 trains de fret depuis le début de l'année, en hausse de 69% en glissent annuel. Le nombre de trains retours connaît également une augmentation stable, avec une hausse de 100%, représentant 69% du nombre de trains allers.

http://french.china.org.cn/china/txt/2018-08/27/content_60516028.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

s'il a la même "ponctualité" que le train marchandises :Smiley_59:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, cyclodocus a dit :

s'il a la même "ponctualité" que le train marchandises :Smiley_59:

remarque , si tu prends le train pour faire un Anvers Shanghai tu n'es pas a qq jours prêts

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce qui serait interessant serait de pouvoir comparer le volume transporté par un seul train (24 conteneurs ?) Chine-Europe en plusieurs jours et le volume total  transporté par des avions cargos B747 pouvant faire plusieurs vols aller-retour dans le même temps.

J'ai l'impression que ce doit être quasi équivalent, le stress en moins en arien d'une attaque de diligence dans les steppes russes ou européennes lors des inévitables arrêt du train. Ou d'une panne de machine qui immobiliserait le train quelques jours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, ZorbecLeGras a dit :

ce qui serait interessant serait de pouvoir comparer le volume transporté par un seul train (24 conteneurs ?) Chine-Europe en plusieurs jours et le volume total  transporté par des avions cargos B747 pouvant faire plusieurs vols aller-retour dans le même temps.

J'ai l'impression que ce doit être quasi équivalent, le stress en moins en arien d'une attaque de diligence dans les steppes russes ou européennes lors des inévitables arrêt du train. Ou d'une panne de machine qui immobiliserait le train quelques jours.

Ce serait intéressant de faire le même comparatif mais sur le plan écologique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 32 minutes, ZorbecLeGras a dit :

ce qui serait interessant serait de pouvoir comparer le volume transporté par un seul train (24 conteneurs ?) Chine-Europe en plusieurs jours et le volume total  transporté par des avions cargos B747 pouvant faire plusieurs vols aller-retour dans le même temps.

J'ai l'impression que ce doit être quasi équivalent, le stress en moins en arien d'une attaque de diligence dans les steppes russes ou européennes lors des inévitables arrêt du train. Ou d'une panne de machine qui immobiliserait le train quelques jours.

 

il y a 5 minutes, Gom a dit :

Ce serait intéressant de faire le même comparatif mais sur le plan écologique.

 

et aussi en integrant un maxi "porte conteneurs "

000313943.thumb.jpg.4a31ac7a2439d1a36e0143a11bbf30f8.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, Gom a dit :

Ce serait intéressant de faire le même comparatif mais sur le plan écologique.

entièrement d'accord.

Pour l'aérien ce sera facilement mesurable.

Plus difficile à évaluer pour la partie train surtout côté russe (https://www.youtube.com/watch?v=yG0N58_dUuY)

Pas évident...

Le navire porte-conteneur est hors étude car c'es devenu "le plus écologique et économique" malgré les mois pour relier l'Asie aux marchés mondiaux. Malgré la consommation en fuel lourd forcemment polluant, il revenait moins cher de faire venir du concentré de tomate bio de Chine que d'Italie du sud par camions.

C'est paradoxal et n'intéresse pas nos écolos politiques.

 

Modifié par ZorbecLeGras

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On arrive à un paradoxe total :
Les porte-conteneurs sont les véhicules les plus polluants au monde, et ils contribuent fortement au réchauffement climatique en faisant des navettes asie-europe....
En 2018 le réchauffement climatique a permis d'ouvrir une route maritime quasi-permanente via le pôle-nord car la banquise s'est rabougrie, les porte-conteneurs économisent en temps et en trajet

web-route-du-nord.png?itok=yCenO4Wm

Donc si les bateaux polluent moins, le réchauffement va se réduire, et la banquise se reformer.... et on va arriver à un equilibre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, cc27001 a dit :

On arrive à un paradoxe total :
 

Donc si les bateaux polluent moins, le réchauffement va se réduire, et la banquise se reformer.... et on va arriver à un equilibre.

 

c'est les principe du neo libéralisme et des marchés, l'auto regulation.. parait il

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, jackv a dit :

c'est les principe du neo libéralisme et des marchés, l'auto regulation.. parait il

oui, c'est bien le principe d'auto-régulation, alors que d'autres systèmes comme par exemple la planification soviétique n'ont pas les mêmes effets bénéfiques, et peuvent même entraîner une "servitude des peuples" : https://fr.wikipedia.org/wiki/Planification_économique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, cc27001 a dit :

oui, c'est bien le principe d'auto-régulation, alors que d'autres systèmes comme par exemple la planification soviétique n'ont pas les mêmes effets bénéfiques, et peuvent même entraîner une "servitude des peuples" : https://fr.wikipedia.org/wiki/Planification_économique

le tout dans les deux cas est de ne pas être "le peuple"

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arrivée à Nuremberg du premier train de fret reliant la ville à Chengdu via Semianowka

http://french.china.org.cn/business/txt/2018-09/30/content_64417459.htm

Rempli de pièces détachées de voiture, de télescopes, d’écrans LCD et d’autres marchandises, un train de fret en provenance de Chengdu (chef-lieu de la province chinoise du Sichuan), le premier passant par le port polonais de Semianowka, est arrivé le 29 septembre à Nuremberg à l’issue d’un voyage de 16 jours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, jackv a dit :

Arrivée à Nuremberg du premier train de fret reliant la ville à Chengdu via Semianowka

http://french.china.org.cn/business/txt/2018-09/30/content_64417459.htm

Rempli de pièces détachées de voiture, de télescopes, d’écrans LCD et d’autres marchandises, un train de fret en provenance de Chengdu (chef-lieu de la province chinoise du Sichuan), le premier passant par le port polonais de Semianowka, est arrivé le 29 septembre à Nuremberg à l’issue d’un voyage de 16 jours.

Je serais tout de même bien curieux de connaitre le prix de revient d'un EVP transporté de chine en Allemagne via la voie ferrée....par rapport aux portes container (indépendamment des considérations écologiques).

Si c 'est juste une avancée en terme de temps de transport alors j’espère que ce qui est transporté est à haute valeur ajoutée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques données sur le trafic par train entre Chine et Europe

Comme nous l'a rappelé jackv, les autorités chinoises ont annoncé un trafic de 3700 trains entre Chine et Europe en 2017.

En supposant 40 wagons de conteneurs de 40pieds par train (=2 Equivalents Vingt Pieds EVP), çà nous donne en 2017, pour les seuls conteneurs

Chine <>Europe 3700*40*2=296000 EVP

A comparer au total de 11 millions d'EVP en 2016* (c'est pas la même année, mais c'est pour avoir l'ordre de grandeur) : rail = environ 3% du marché conteneurs

*Source :

http://container-news.com/containers-asia-europe-volume/

 

Jonathan Hillman, dans un article* publié par le CSIS, Center for Strategic and International Studies, basé à Washington, organisme de recherche politiquement neutre ("bi-partisan" au sens US) et non lucratif basé à Washington

--- donne les indications suivantes pour 2016 : Europe<>Chine : rail 1% en volume, 2% en valeur ; air 2% en volume, 28% en valeur ; mer 94% en volume, 64% en valeur (à noter qu'une partie des conteneurs arrivés chargés en Europe par train retournent vides en Chine par bateau)

--- souligne les énormes subventions, opaques, versées par la Chine pour ce genre de service,

--- mentionne les problèmes de capacité ferroviaires à résoudre pour faire face à une augmentation importante du trafic ferroviaire (sillons et installations de traitement des conteneurs, dont déchargement / rechargement des conteneurs pour faire face à la différence des écartements entre Chine / Russie et Russie / Europe de l'ouest)

*Source

https://www.csis.org/analysis/rise-china-europe-railways

 

Maja Bakran Marcich Directrice générale adjointe Mobilité et Transports à la Commission européenne, dans un entretien à railfreight.com*, souligne

---- le financement des projets chinois par prêts est peu adaptés à des pays à l'économie fragile

[à noter que par rapport à des prêts et subventions de l'Union européennes, la Chine, qui défend le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats, n'impose aucune condition de type "moral" ("respect des valeurs fondamentales de l'Union") à ses prêts]

--- la réalisation des projets est confiée à 89% à des entreprises chinoises

*Source

https://www.railfreight.com/specials/2018/09/18/eu-commission-the-belt-and-road-initiative-is-a-chinese-project/

 

Pendant ce temps, ...l'armateur chinois Cosco ouvre un port d'escale supplémentaire à Ploče en Croatie. Trieste va recevoir 33M EUR de fonds UE pour l'amélioration du faisceau de Campo Marzio qui dessert son port (source : Il Piccolo di Trieste).

Modifié par PN407

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, PN407 a dit :

Quelques données sur le trafic par train entre Chine et Europe

...

 

Jonathan Hillman, dans un article* publié par le CSIS, Center for Strategic and International Studies, basé à Washington, organisme de recherche politiquement neutre ("bi-partisan" au sens US) et non lucratif basé à Washington

--- donne les indications suivantes pour 2016 : Europe<>Chine : rail 1% en volume, 2% en valeur ; air 2% en volume, 28% en valeur ; mer 94% en volume, 64% en valeur (à noter qu'une partie des conteneurs arrivés chargés en Europe par train retournent vides en Chine par bateau)

--- souligne les énormes subventions, opaques, versées par la Chine pour ce genre de service,

--- mentionne les problèmes de capacité ferroviaires à résoudre pour faire face à une augmentation importante du trafic ferroviaire (sillons et installations de traitement des conteneurs, dont déchargement / rechargement des conteneurs pour faire face à la différence des écartements entre Chine / Russie et Russie / Europe de l'ouest)

*Source

https://www.csis.org/analysis/rise-china-europe-railways

 

Maja Bakran Marcich Directrice générale adjointe Mobilité et Transports à la Commission européenne, dans un entretien à railfreight.com*, souligne

---- le financement des projets chinois par prêts est peu adaptés à des pays à l'économie fragile

[à noter que par rapport à des prêts et subventions de l'Union européennes, la Chine, qui défend le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats, n'impose aucune condition de type "moral" ("respect des valeurs fondamentales de l'Union") à ses prêts]

--- la réalisation des projets est confiée à 89% à des entreprises chinoises

*Source

https://www.railfreight.com/specials/2018/09/18/eu-commission-the-belt-and-road-initiative-is-a-chinese-project/

 

Pendant ce temps, ...l'armateur chinois Cosco ouvre un port d'escale supplémentaire à Ploče en Croatie. Trieste va recevoir 33M EUR de fonds UE pour l'amélioration du faisceau de Campo Marzio qui dessert son port (source : Il Piccolo di Trieste).

cela s'appelle ... la colonisation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, ZorbecLeGras a dit :

cela s'appelle ... la colonisation

Colonisation ? Factuellement, la République Populaire de Chine n'a pas cherché, hors de ce qu'elle considère comme "son" territoire, à coloniser au sens "occidental" : occupation militaire du sol et gouvernement des populations locales. Son discours officiel international est, depuis longtemps, que ses populations ont trop souffert de la colonisation par d'autres pays de parties de son territoire, période terminée avec le retour à la Chine de Hong Kong et d'Aomen / Macao en 1997, pour l'imposer à d'autres.

 

Par contre, son gouvernement développe délibérément, et il l'affiche publiquement depuis plusieurs années, la mise en place des outils (accords, achats, infrastructures, moyens terrestres et maritimes) nécessaires d'une part à son approvisionnement en matières essentielles à son économie, et d'autre part à la sûreté des routes commerciales importantes pour elle (import et export).

 

Les deux forces du système chinois par rapport au "monde occidental" sont à mon avis d'une part la continuité de direction politique au fil des ans, et d'autre part la très grande centralisation des décisions d'Etat.

 

La continuité au fil des ans n'exclut pas les débats au sein du parti et les réorientations face à des problèmes nouveaux, avec souvent une période de test sur un territoire limité et pour une durée limitée, avec promotion du gagnant et débarquement du perdant.

 

Les décisions stratégiques sont énoncées et pilotées par un Etat-Parti qui décide, dès leur début et tout au long de leur vie active, des carrières des hauts dirigeants politiques, des hauts fonctionnaires et des hauts responsables des grosses sociétés que l'Etat s'est conservé en gestion directe, ces derniers étant désormais techniquement formés "à l'occidentale". Tous sont membres du parti, jugés année après année, techniquement et politiquement. L'Etat-Parti peut donc agir vite et fort. Toutes les énergies intellectuelles, humaines et financières utiles du pays peuvent être rapidement focalisées sur les thèmes décidés prioritaires par le Sommet : on l'a vu sur la grande vitesse ferroviaire. Elles peuvent aussi construire dans la durée, petit caillou par petit caillou, opportunité après opportunité, les "nouvelles routes de la Soie".

 

 

Modifié par PN407

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, PN407 a dit :

CColonisation ? Factuellement, la République Populaire de Chine n'a pas cherché, hors de ce qu'elle considère comme "son" territoire, à coloniser au sens "occidental" : occupation militaire du sol et gouvernement des populations locales. Son discours officiel international est, depuis longtemps, que ses populations ont trop souffert de la colonisation par d'autres pays de parties de son territoire, période terminée avec le retour à la Chine de Hong Kong et d'Aomen / Macao en 1997, pour l'imposer à d'autres.

Tout est dans ce que la Chine considère comme "son" territoire. Il me semble que cette notion n'a pas fait le bonheur (ou la simple indépendance) des Tibétains.
Il reste toujours le problème de Taiwan et les habitants de Hong Kong ou de Macao sont (re)devenus Chinois à leur corps (et cœur) défendant. pour la plupart d'entre eux.

Modifié par Inharime

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, PN407 a dit :

Elles peuvent aussi construire dans la durée, petit caillou par petit caillou, opportunité après opportunité, les "nouvelles routes de la Soie".

 

 

Illustration sur l'exemple de l'ouverture par Cosco d'une escale à Ploče (Croatie) : la justification a été donnée à Sarajevo par Vladimir Lekić,  directeur local de Cosco : Le Pirée hub chinois pour les navires de grand parcours, navire d'éclatement/rabattement Pirée Ploče, connexion ferroviaire vers la Bosnie Herzégovine, non-membre de l'Union Européenne.

Source :

https://www.total-croatia-news.com/business/31261-china-s-cosco-shipping-wants-to-use-ploce-port

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Inharime a dit :

Tout est dans ce que la Chine considère comme "son" territoire. Il me semble que cette notion n'a pas fait le bonheur (ou la simple indépendance) des Tibétains.
Il reste toujours le problème de Taiwan et les habitants de Hong Kong ou de Macao sont (re)devenus Chinois à leur corps (et cœur) défendant. pour la plupart d'entre eux.

Oui, d'où ma rédaction :-)

Je ne suis évidemment pas juge du bonheur et du cœur de chacun, je compatis aux souffrances de ceux que je connais, et j'essaie d'aider. Mais on ne peut laisser tout croire.

Dans le cas de Hong Kong que je connais le mieux, les Hong Kongais nés depuis le retour à la Chine ont aujourd'hui 21ans et une vie à se faire dans le monde réel. A terme, dans 30ans ou moins, se profile une entité commune à Shenzhen, Aomen et Hong Kong (le tronçon de TGV, le pont sur la Rivière des Perles la perte par Hong Kong de ses avantages comparatifs portuaire et anglophone). Mon conseil à mes amis : "si tu veux vivre dans une démocratie de type occidental, épouse un/une expat, tu finiras bien par être naturalisé(e) si vous faites en couple ce qu'il faut dans les années suivantes" :-) Bon, y a plus d'expatriés occidentaux que d'expatriées sur le marché matrimonial de Hong Kong, les dames de Hong Kong l'ont compris depuis des années, mais...la "concurrence" des Chinoises "continentales" existe et grandit, je viens de le vivre (en invité) il y a moins de 15 jours.

Sur Hong Kong et Macao, les "traités inégaux" entre GB (1842) /Portugal (1887) et Chine n'ont pas demandé aux locaux s'ils voulaient demeurer Chinois.

Dans le cas de Hong Kong, l'accès systématique à la nationalité britannique (et au passeport qui va avec) a toujours été refusé par le gouvernement britannique de 1842 à 1997. Les négociations de restitution ont débuté entre Etats sur l'hypothèse d'un retour à la situation antérieure à 1842. C'est seulement à la fin qu'ont été imaginées les institutions spécifiques actuelles. Pendant des années, Londres n'a autorisé aucune représentation "démocratiquement élue" de la population autochtone. Le gouverneur choisissait quelques membres locaux influents pour son conseil consultatif.

Taiwan sait qu'elle est une "entité politique de fait" peu reconnue diplomatiquement, et que la survie du statu-quo actuel ne dépend que du soutien des USA.

Les Tibétains politiques sont marginaux, et n'ont aucun soutien diplomatique.

Modifié par PN407

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, PN407 a dit :

 

Les deux forces du système chinois par rapport au "monde occidental" sont à mon avis d'une part la continuité de direction politique au fil des ans, et d'autre part la très grande centralisation des décisions d'Etat.

 

la force de la Chine est .... sa monnaie, le Yuan, devenu une monnaie d'échange international au même titre que le $, € ou la £ grâce à la bêtise du président des USA Obama.

Pourquoi passer par le $ impliquant de se mettre sous le joug juridique des USA et des sanctions financières désastreuses ? avec le Yuan, c'est quasi du troc avec des produits chinois devenus indispensables vu la désindustrialisation de la France par exemple; pour un pays pauvres, c'est encore plus vrai et quasi obligatoire à court terme.

Et qu'est-ce un contrat en $ si la Chine possède +37% des réserves monétaires des USA ? ils sont pris par les couilles comme on le dit vulgairement.

Et comme pour la colonisation occidentale à ses débuts, il s'agit d'aider un pays en proposant ses services en échange de l'accès au marché intérieur pour le saturer des ses produits manufacturés tuant l'économie locale. 

Pour l'occupation militaire, n'attend pas de nos médias français beaucoup de reportages sensationnels mais les chinois prennent en main la sécurité de leurs intérêts, des intérêts de leur acheteurs aussi, notamment dans les routes maritimes où ils n'ont pas une armée d'avocats tatillons capable de faire indemniser des pirates et condamner les militaires ayant fait leur boulot en exécutant des ordres gouvernementaux. Renseigne-toi, les chinois ont un boulevard pour devenir les gendarmes du monde en 2 décennies.

Après les théorie "changement du peuple", les asiatiques n'ont pas les même scrupules que les français, on l'a vu au Tibet mais aussi sous nos yeux dans des zones d'Afrique échappant au regard européen. Tous les coups sont bons et c'est normal, c'est humain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...