Aller au contenu
emkey

Trains autonomes

Messages recommandés

On se fait bien ch**r à étudier ces téléconduites ...

Un bon maous-costaud drone pour transporter et livrer le wagon à domicile, ... et l'affaire est faite.

Plus de voies à entretenir, plus de conducteur à payer, et plus d'étude de lignes à effectuer ...

Un simple bon presse-bouton payé pas cher suffira ...

:Smiley_15:   :Smiley_39:

Pour ma prime d'idée géniale, contactez-moi pour le virement sur mon compte retraite ...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, TER200 a dit :

Mais les VUTR, ce n'est pas le genre de ligne où il y a toujours des imprévus genre arbre ou carcasse de voiture sur la voie qui nécessite une intervention pour continuer le trajet ? :Smiley_41:

Pas qu'en VUTR, j'avais été avisé par le poste de Lutzelbourg de la présence d'un cerf sur la voie contigu et me demandant de constater cela, je suis arrivé tres lentement ( de nuit en courbe), me suis arrété, le train balai en face un peu plus loin à un carré. J'ai avisé le poste ce qui a permis que le balai arrive doucement et s'arrete aussi , et à 2 nous avons retiré la carcasse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, jackv a dit :

 et les wagons qui composeraient cette desserte ,  ils seraient venus par avions ou derriere un loc conduite par un ADC...celui ci ne peut assurer  la suite ?

On parle de wagons déposés dans des gares par des trains de marchandises omnibus (avec ADC à bord), ces wagons sont repris par locotracteur télécommandé à distance pour les quelques centaines de mètres ou kilomètres de desserte terminale...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Mak a dit :

On parle de wagons déposés dans des gares par des trains de marchandises omnibus (avec ADC à bord), ces wagons sont repris par locotracteur télécommandé à distance pour les quelques centaines de mètres ou kilomètres de desserte terminale...

Comment fais-tu lorsque qu'il n'y a plus de voie débords/garage/évitement pour poser ton wagon?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, TER200 a dit :

Un conducteur pourrait se faire remplacer plus facilement, puisqu'il n'y a pas besoin d'acheminer le remplaçant.

 

Mais les VUTR, ce n'est pas le genre de ligne où il y a toujours des imprévus genre arbre ou carcasse de voiture sur la voie qui nécessite une intervention pour continuer le trajet ? :Smiley_41:

Pas toujours, mais souvent !

En même temps, si c'est un gros arbre, il faut attendre une équipe pour le dégager, cette attente est moins pénalisante avec un télé opérateur, qui peut passer à autre chose, en attendant...

Et du point de vue sécurité, quand on percute une machine agricole au sortir d'une courbe sur un PN, il vaut mieux être télé-opérateur, qu'opérateur" in situ" !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Pascal 45 a dit :

Ton idée n'est qu'à moitié de l'humour :Smiley_29:, la livraison par drone revient beaucoup moins cher que par hélico et pas mal de monde travaille sur cette idée...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est rigolo ce train drone qui ne vole pas mais "demonstrate" que la SNCF peut faire un mieux en matière de communication.

J'imagine bien la conduite en mode dégradé, par exemple quand le type appuiera sur l'écran pour déclencher un disjoncteur quelconque ou quand il ira fermer la porte voyageur récalcitrante.

Ouaip. Ce sera rigolo.

Mis a part ça, en 1956 ils n'avaient pas conduit un train par radio depuis un autre train lui aussi en mouvement? Là encore, une révolution qui révolutionna l'art de faire révolutionner la terre autour du soleil, à moins que cela ne soit l'inverse.

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, likorn a dit :

C'est rigolo ce train drone qui ne vole pas mais "demonstrate" que la SNCF peut faire un mieux en matière de communication.

démontre .....

Il y a 6 heures, likorn a dit :

Mis a part ça, en 1956 ils n'avaient pas conduit un train par radio depuis un autre train lui aussi en mouvement? Là encore, une révolution qui révolutionna l'art de faire révolutionner la terre autour du soleil, à moins que cela ne soit l'inverse.

oui, la 9003 quelque part sur la ligne Paris-le Mans, télécommandée à partir d'un engin roulant sur l'autre voie. Mais à part que les ordres passent par radio, l'action du conducteur sur ses manettes n'est elle pas de la télécommande des appareillages situés dans la caisse  ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et le "télé conducteur" arrivera à percevoir par exemple un mouvement anormal ou un choc en "télé-conduisant".....

Ils vont s’amuser pour recruter du monde si leur projet c’est la télé conduite....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, CRL ACH a dit :

Ils vont s’amuser pour recruter du monde si leur projet c’est la télé conduite....

Cela se dicute... quand on voit les questions de certains  qui se destinent à la conduite !

Et de mon expérience professionnelle (hors ferroviaire), j'ai constaté une grande difficulté à recruter des jeunes ingénieurs quand je leur annoncais le rythme de déplacements et de découchés à prévoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Laroche a dit :

Cela se dicute... quand on voit les questions de certains  qui se destinent à la conduite !

Et de mon expérience professionnelle (hors ferroviaire), j'ai constaté une grande difficulté à recruter des jeunes ingénieurs quand je leur annoncais le rythme de déplacements et de découchés à prévoir.

 

c'est dejà comme cela depuis un moment a la SNCf et dans plusieurs services

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 18/07/2019 à 11:16, CRL ACH a dit :

Et le "télé conducteur" arrivera à percevoir par exemple un mouvement anormal ou un choc en "télé-conduisant".....

chuuuuuuuuuut ! ça existe pas en vrai on te dit...:mom:

et puis y'a des détecteurs qui détectent tout et qui sont jamais en panne on te dit... ( tu vas bruler au bucher pour entraver le progrès si tu fais comme moi !!)

Le 18/07/2019 à 03:03, likorn a dit :

Mis a part ça, en 1956 ils n'avaient pas conduit un train par radio depuis un autre train lui aussi en mouvement? Là encore, une révolution qui révolutionna l'art de faire révolutionner la terre autour du soleil, à moins que cela ne soit l'inverse

exactement !

et si c'était vraiment l'avenir à cette époque, je me demande bien ce qu'on fait encore là nous conducteurs... parce que même si c'était cher à l'époque pour équiper les locs, ce serait surement déjà amorti depuis le temps... Donc redécouvrir l'eau chaude....

et comme je ne me lasse jamais de cette vidéo, je la remets ici une fois de + ;) ( équipements chers, chers, la vidéo dit que c'est un appareillage très simple ;) )

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 18/07/2019 à 11:16, CRL ACH a dit :

Et le "télé conducteur" arrivera à percevoir par exemple un mouvement anormal ou un choc en "télé-conduisant".....

Ils vont s’amuser pour recruter du monde si leur projet c’est la télé conduite....

... il est interdit de regarder la télévision en conduisant !

:Smiley_15:  :Smiley_39:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, dilidou a dit :

chuuuuuuuuuut ! ça existe pas en vrai on te dit...:mom:

et puis y'a des détecteurs qui détectent tout et qui sont jamais en panne on te dit... ( tu vas bruler au bucher pour entraver le progrès si tu fais comme moi !!)

exactement !

et si c'était vraiment l'avenir à cette époque, je me demande bien ce qu'on fait encore là nous conducteurs... parce que même si c'était cher à l'époque pour équiper les locs, ce serait surement déjà amorti depuis le temps... Donc redécouvrir l'eau chaude....

et comme je ne me lasse jamais de cette vidéo, je la remets ici une fois de + ;) ( équipements chers, chers, la vidéo dit que c'est un appareillage très simple ;) )

 

 ça fait 64 ans  ...il y a 50 ans on marché sur la lune et  en ferroviaire c'est presque le meme point qu'il y à 64ans..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, jackv a dit :

 ça fait 64 ans  ...il y a 50 ans on marché sur la lune et  en ferroviaire c'est presque le meme point qu'il y à 64ans..

Est ce que les trains drones peuvent remplacer les conducteurs en poste sur tous les trains ?

Certainement pas !

Est ce que les trains drones peuvent,  dans certains cas, être une amélioration par rapport à la situation existante ?

Certainement !

Mon point de vue, ils ne peuvent pas remplacer  les conducteurs in situ dans 99% des cas, mais ils peuvent être utiles dans certains cas bien particuliers.

Par exemple sur la ligne 13 RATP les trains sont garés automatiquement, on peut imaginer que reprendre la conduite d'un train automatique en télé conduite pourrait être utile, par exemple pour positionner le train à un point précis pour une opération de maintenance...

Et Jacquv a raison, à force de dire non à toutes les innovations, non politiquement correctes, le train fait du sur place depuis 64 ans !

 

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On a marché sur la lune y a 50 ans. Bon depuis on a juste vu que c'était mieux d'y retourner sans l'homme.

 

C'est très révelateur d'un léger problème de société. On automatise, mais on fait quoi de l'homme? On lui fait faire du service? Le truc qui au fond disparait lui aussi grâce à l'automatisation? Eh, aller voir les employés de banque, les vendeurs, les caissiers, les conseillers ou les assureurs en suisse. Y en a bientôt plus, on fait tout sans eux.

Faudra quand même y songer, à libérer l'homme du travail.

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, likorn a dit :

Faudra quand même y songer, à libérer l'homme du travail.

sans pour cela qu'il crève de faim....

 c'est une des grandes erreurs entretenue par le patronat ,produire plus moins cher sans homme et surtout  ne pas faire profiter les travailleurs ou autres de ses avancées. .

dejà depuis des décennies  que cela se produit avec pour le chômage , les retraites,les soins , ou l'on reste aux cotisations individualisées (fonction du nombre d'employés)  alors que les entreprises rapportent pourtant plus (production, financièrement) avec moins de personnel ..

on aurait du décrocher depuis longtemps de se rapport nombre de cotisants / nombre de beneficiants qui justifie pour les politiques toutes les régressions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎22‎/‎07‎/‎2019 à 02:13, likorn a dit :

On a marché sur la lune y a 50 ans. Bon depuis on a juste vu que c'était mieux d'y retourner sans l'homme.

 

C'est très révelateur d'un léger problème de société. On automatise, mais on fait quoi de l'homme? On lui fait faire du service? Le truc qui au fond disparait lui aussi grâce à l'automatisation? Eh, aller voir les employés de banque, les vendeurs, les caissiers, les conseillers ou les assureurs en suisse. Y en a bientôt plus, on fait tout sans eux.

Faudra quand même y songer, à libérer l'homme du travail.

Ton message est quand même paradoxal, car quand même, si la Suisse a sauvé un nombre impressionnant de lignes secondaires, c'est au prix de la conduite en EAS et de la suppression de multiples agents circulations dans des petites gares.

D'une certaine manière, la Suisse a été pionnière en modernisation et en suppression de " billeteurs", une voie que les français ont suivi en trainant des pieds, ou pas suivie du tout, avec à la clé suppression en bloc des lignes secondaires.

"On automatise, mais on fait quoi de l'homme?", la Suisse a suivi cette voie au moins pour les secondaires, ça a sans doute été douloureux, mais sans doute moins que les pitoyables "voies vertes" à la française...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon message n'a rien de paradoxal car il ne se limite pas qu'au ferroviaire. Un jour on automatisera la conduite, et un autre jour d'autres choses, c'est l'évolution technique.

Mais reste la question de la sacro-sainte valeur travail. Quand on automatise, on réduit les places de travail (si l'automatisation crée des postes, elle en détruit encore plus : d'où les gains de productivité), alors que fait-on de ce surplus d'hommes. On le coule dans la meditérannée?

C'est une question philosophique et économique, pas une question du petit monde ferroviaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, likorn a dit :

Quand on automatise, on réduit les places de travail (si l'automatisation crée des postes, elle en détruit encore plus : d'où les gains de productivité), alors que fait-on de ce surplus d'hommes. On le coule dans la meditérannée?

C'est une question philosophique et économique, pas une question du petit monde ferroviaire.

Pour "couler le surplus d'hommes", les suisses n'ayant pas d'accès à la méditerranéenne, il faudra se rabattre sur le lac Léman. :Smiley_74:

Cette question philosophique aurait toute sa place sur un topic philosophique, mais par rapport au sujet des trains autonomes.... :Smiley_68:

Quand les ascenseurs sont devenus autonomes et que les liftiers ont du changer de métier, ça n'a pas soulevé de grosses polémiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si la disparition du métier ne t'appelle pas un peu à questionner le sens de celui-ci et partant celui de ta vie, et bien j'avoue ne pas comprendre à quoi peut bien servir un forum dédié au dit métier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, cc27001 a dit :

Pour "couler le surplus d'hommes", les suisses n'ayant pas d'accès à la méditerranéenne, il faudra se rabattre sur le lac Léman. :Smiley_74:

Cette question philosophique aurait toute sa place sur un topic philosophique, mais par rapport au sujet des trains autonomes.... :Smiley_68:

Quand les ascenseurs sont devenus autonomes et que les liftiers ont du changer de métier, ça n'a pas soulevé de grosses polémiques.

Bon en même temps les liftiers ne représentaient pas à eux seuls une force de frappe économique et sociale capable de changer le court des choses.....

et les ascenseurs en leur temps, n'étaient pas non plus un vecteur transport/déplacement concernant autant de monde en tant qu'usagers que le transport ferroviaire...

jusqu'aux années 60 en Europe et disons 40 aux états unis qui en ce temps avaient 20 ans d'avance sur l’Europe, l’ascenseur était réservé à une minorité des grandes métropoles verticales...., relevaient du choix d'acteurs purement privés.....

d'où la suppression rapide du liftier avec l'automatisation de l'ascenseur et la self utilisation.

Imaginons demain des trains autonomes rien que dans toute l’Europe....à combien se monterait le nombre de "conducteurs" contraint de changer de métier ou de prendre la porte ?

Le train autonome a surement quelques vertus dans des exemples bien précis de là à se substituer aux trains "à minima accompagnés" reste encore un gros pas à franchir.

Qui plus est le train autonome n'a d'intérêt que s'il venait à remplacer le train à "minima accompagné" que sur des lignes à fort potentiel de trafic afin de réaliser des économies d'échelles et non sur des lignes souffreteuses ou sans potentiels réels et sérieux comme certains l'expliquent ici. (ne serait ce que pour épancher les coûts d'amortissements et de développements sans oublier les mises à niveau des installations.....bref tout un programme).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a quantité de métiers qui disparaissent ou se transforment au cours de l'existence, c'est normal que la société s'adapte aux progrès technologiques ou à l'évolution des modes de vie.
L'homme ne nait pas avec une prédisposition à un métier en particulier, il accomplit les taches dans une organisation qui permet la productivité. Si ces taches deviennent obsolètes dans l'organisation, l'homme en accomplira d'autres, dans la même organisation ou dans une autre.
En France les mines de charbon ont fermé, les mineurs ont perdu leur métier. Est-ce un drame ?
A Paris le métro s'automatise, est-ce un drame ?

Il reste l'exemple du Japon qui maintient beaucoup de métiers dans ses organisations, mais les mentalités y sont très différentes pour pouvoir vraiment comparer.
En France on a déjà basculé depuis longtemps dans le tertiaire, après l'exode rural, la désindustrialisation, la sous-sous-traitance des services.

il y a 3 minutes, capelanbrest a dit :

Imaginons demain des trains autonomes rien que dans toute l’Europe....à combien se monterait le nombre de "conducteurs" contraint de changer de métier ou de prendre la porte ?

Le train autonome a surement quelques vertus dans des exemples bien précis de là à se substituer aux trains "à minima accompagnés" reste encore un gros pas à franchir.

Ce n'est pas encore "demain" que les conducteurs de train disparaitront, d'ici là l'organisation aura eu le temps de convertir ces métiers.

Mais pourquoi avoir une nostalgie particulière sur les conducteurs, ce n'est pas une nouveauté.
Le métier de chauffeur de locomotive à vapeur... disparu avec les machines à vapeur.
Les métros VAL à Lille et Toulouse.... directement sans conducteur.
Et l'employé de la station service qui faisait lui-même le plein des voitures.... il en reste combien ?
Par contre, il y a une explosion de la demande dans les plateformes logistiques et dans les "drive" pour préparer les commandes des clients, parce que les modes de vie se sont adaptés à la technologie. Mais là aussi la robotisation arrive au galop.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, cc27001 a dit :

Il y a quantité de métiers qui disparaissent ou se transforment au cours de l'existence, c'est normal que la société s'adapte aux progrès technologiques ou à l'évolution des modes de vie.
L'homme ne nait pas avec une prédisposition à un métier en particulier, il accomplit les taches dans une organisation qui permet la productivité. Si ces taches deviennent obsolètes dans l'organisation, l'homme en accomplira d'autres, dans la même organisation ou dans une autre.
En France les mines de charbon ont fermé, les mineurs ont perdu leur métier. Est-ce un drame ?
A Paris le métro s'automatise, est-ce un drame ?

Il reste l'exemple du Japon qui maintient beaucoup de métiers dans ses organisations, mais les mentalités y sont très différentes pour pouvoir vraiment comparer.
En France on a déjà basculé depuis longtemps dans le tertiaire, après l'exode rural, la désindustrialisation, la sous-sous-traitance des services.

Ce n'est pas encore "demain" que les conducteurs de train disparaitront, d'ici là l'organisation aura eu le temps de convertir ces métiers.

Mais pourquoi avoir une nostalgie particulière sur les conducteurs, ce n'est pas une nouveauté.
Le métier de chauffeur de locomotive à vapeur... disparu avec les machines à vapeur.
Les métros VAL à Lille et Toulouse.... directement sans conducteur.
Et l'employé de la station service qui faisait lui-même le plein des voitures.... il en reste combien ?
Par contre, il y a une explosion de la demande dans les plateformes logistiques et dans les "drive" pour préparer les commandes des clients, parce que les modes de vie se sont adaptés à la technologie. Mais là aussi la robotisation arrive au galop.

je suis assez d'accord avec tes propos et je n'ai aucune nostalgie particulière.

je suis d'une génération où en l'espace de 50 ans on a vu la transformation totale des modes de vie, des modes transports des modes de production, des modes de pensée etc etc....

Par contre je mets un bémol sur ta remarque à propos des mines....qui étaient de très gros employeurs, souvent secouées par des crises sociales autrement plus dures (et peut être d'avantage justifiées ?) que dans le monde chemin de fer à époques comparables.

Changer de job n'est pas un gros problème, si on te forme correctement et si tu es réellement et sérieusement accompagné.....mais perdre un job parce que les postes sont supprimés car déclarés obsolètes ou trop couteux et devenus inutiles....ça n' pas les mêmes conséquences sur le plan social et économique, individuel, collectif, local ou régional.

Je pense que personne ici est contre la modernisation, la transformation des métiers...sur le fond.

C'est souvent la forme et les méthodes  qui fâchent et créent des freins.

Quant au drive et autre plateformes logistiques la demande n'est que conjoncturelle et donc temporaire.

Dans certains sites logistiques toutes les taches sont robotisées à 99% faut juste que les produits traités,et les process soient inclus dans la supply chain donc ça demande de l’investissement, mais une fois que ça fonctionne aucune raison de remettre des bonshommes.

Pour ce qui est des "drive" la grande distribution se cherche encore et peine à sortir des résultats positifs sur ce mode de distribution....

Certaines l'ont très bien compris car au drive tu ne trouves pas tous les produits, en particulier ceux à "marge avant" zéro . ..

à ne pas confondre avec un service livraison à domicile "payant"....

Bref on divague...mais on est en plein dedans que ce soit pour le train, ou lua distribution et l'ensemble des autres secteurs....

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...