Aller au contenu
mikishor

defaillance de la signalisation en gare de Montparnasse le 30/07/17

Messages recommandés

il y a 13 minutes, capelanbrest a dit :

C'est un audit externe qu'il faudrait, et une enquête administrative pour déterminer qui dans la chaine des décisions/exécutions a failli

Oui mais là, personne n'en veut de cet audit, tout le monde sait très bien ce qu'il en sortirait et craint pour ses miches, y compris "l'actionnaire". 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, capelanbrest a dit :

Bah une société qui fait à al fois un rapport sur ses propres disfonctionnements et qui fait dans le mêmes temps les préconisations pour que ça ne se reproduise plus....on peut dire que c'est fort de café non ?

On a jamais vu ça dans un fonctionnement normal d'entreprise .....

Que l'on rendre compte à l'actionnaire de ce qui s'est passé ....est une chose normal voir obligatoire !

Mais si on connait les solutions pour que ça ne reproduise plus on serait presque en droit de dire  : mais qu'avez vous attendu pour mettre en œuvre les solutions que vous proposez à chaud, moins de 72 h après l'incident   ?

C'est vraiment prendre les gens et notamment le grand public pour des imbéciles.....

C'est un audit externe qu'il faudrait, et une enquête administrative pour déterminer qui dans la chaine des décisions/exécutions a failli.

si j'étais l'actionnaire ça voudrait ruer dans les brancards ....et pas au niveau des lampistes bien entendu..... ;)

 

Signaler ses propres dysfonctionnements et proposer les solutions pour y remédier c'est une façon habile et détournée d'en réclamer le financement .
La SNCF n'est pas une entreprise normale. Il est donc normal qu'elle ne fonctionne pas comme une entreprise normale. Cela n'a rien d'anormal.
Si l'actionnaire était un actionnaire normal il ne se conduirait pas comme il le fait depuis des années.
Ce n'est pas parce que l'on connaît LA solution qu'on est en capacité de l'appliquer.
Les gens, et notamment le grand public sont pris tous les jours et par une foultitude d'entreprises, d'institutions, de médias et autres pour des imbéciles...bof, puisque bien souvent ils en redemandent.
Des audits externes et des enquêtes administratives il y en a eu des tonnes...avec le résultat que l'on sait.
L'actionnaire étant lui-même totalement incohérent ses ruades seraient ridicules.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 01/08/2017 à 19:49, VoXA a dit :

Voici la réponse : "il y a un contrôleur d'isolement(DDI) qui se declenche et créer un dérangement à la supervision. Un defaut d'isolement peut faire qu'un relais puisse être alimenté sans qu'on le veuille. Comme une commande d'aiguille ou une ouverture de signal. D'ou les mesures prises lorsque l'isolement est descend à un certain seuil."

J'étais en train d'éclaircir ce point quand le forum a planté !

Pour être précis comme demandé précédemment, il faut distinguer :

- un controleur d'isolement (CI) qui sert à faire une mesure d'isolement sur un circuit alternatif à régime de neutre particulier (IT)

- un détecteur de défaut d'isolement (DDI) qui controle l'isolement des circuits branchés sur une batterie (polarités + et -) par rapport à la masse. C'est bien cet appareil qui a transmis une alarme au poste de Montparnasse et déclenché la sortie des agents d'astreinte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Précision technique très utile a la compréhension pour ceux qui ne sont pas du "métier"     et il y en a beaucoup ......

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 01/08/2017 à 11:55, PLANONYME a dit :

Beaucoup moins mesuré dans ses propos, le secrétaire d'Etat au ministère de l'Economie, Benjamin Griveaux, a jugé sur BFMTV que ce qui s'était passé était "inconcevable" et "pas acceptable pendant  ces périodes de vacances". "La modernisation du réseau est indispensable afin d'éviter qu'à l'avenir ce type de situation ne se reproduise", a-t-il ajouté.

Mon cher Secrétaire d'Etat au ministère de l'Economie, tu sembles oublier qu'en dehors (et même pendant) des périodes de vacances les trains transportent des milliers de voyageurs pour leurs déplacements quotidiens. Donc vacances ou pas, les divers incidents sont tous agaçants et, par la gêne récurrence occasionnée, quelques fois usant. Si c'est "inconcevable" et "inacceptable", cette fois-ci, ça doit l'être pour toutes les autres fois. Je t'invites à venir passer quelques jours aux heures de pointes sur certains lignes Transilien ou TER pour te faire une idée plus juste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Inharime a dit :

Signaler ses propres dysfonctionnements et proposer les solutions pour y remédier c'est une façon habile et détournée d'en réclamer le financement .
La SNCF n'est pas une entreprise normale. Il est donc normal qu'elle ne fonctionne pas comme une entreprise normale. Cela n'a rien d'anormal.
Si l'actionnaire était un actionnaire normal il ne se conduirait pas comme il le fait depuis des années.
Ce n'est pas parce que l'on connaît LA solution qu'on est en capacité de l'appliquer.
Les gens, et notamment le grand public sont pris tous les jours et par une foultitude d'entreprises, d'institutions, de médias et autres pour des imbéciles...bof, puisque bien souvent ils en redemandent.
Des audits externes et des enquêtes administratives il y en a eu des tonnes...avec le résultat que l'on sait.
L'actionnaire étant lui-même totalement incohérent ses ruades seraient ridicules.

Mais on est complétement d'accord...... :

c'est bien la raison pour laquelle je dis que, c'est bien prendre les gens en général pour des imbéciles (et les agents avec !!), mis de cela aucun médias ne semblent s'en soucier ni même le relever....(toutes ces incohérences entre discours et réalité.....).... !!

La part de la responsabilité de l'actionnaire on la connait que trop peu.....

Bref dans quelques jours tout cela sera oublié.....jusqu'au prochain épisode du même ordre et on entendra alors :

SNCF s'était pourtant engagé il y a 3 6 ou 9 mois mais visiblement rie n'a changé etc etc etc....

Entre les régions qui trouvent le service rendu trop cher, pas assez performant et ce genre de couacs qui revient sur le devant de la scène de façon récurrente, (même si 80% du reste marche correctement) il va arriver un moment ou, l’autocuiseur va imploser....lâché par le public et l'Etat actionnaire qui dans ce cas là ne manquera pas de s'éclipser....(malgré ses grandes envolées lyriques)....

Quel gâchis .

Bref ....

à l’instant, capelanbrest a dit :

Mais on est complétement d'accord...... :

c'est bien la raison pour laquelle je dis que, c'est bien prendre les gens en général pour des imbéciles (et les agents avec !!), mis de cela aucun des médias ne semblent s'en soucier ni même le relever....(toutes ces incohérences entre discours et réalité.....).... !!

La part de la responsabilité de l'actionnaire, on la connait que trop peu.....

Bref dans quelques jours tout cela sera oublié.....jusqu'au prochain épisode du même ordre et on entendra alors :

SNCF s'était pourtant engagé il y a 3 6 ou 9 mois, mais visiblement rien n'a changé etc etc etc....

Entre les régions qui trouvent le service rendu trop cher, pas assez performant et ce genre de couacs qui revient sur le devant de la scène de façon récurrente, (même si 80% du reste marche correctement) il va arriver un moment ou, l’autocuiseur va imploser....lâché par le public et l’État actionnaire, qui dans ce cas là ne manquera pas de s'éclipser....(malgré ses grandes envolées lyriques)....

Quel gâchis .

Bref ....

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On n'est pas sûr de comprendre : Quand vous dites : " La SNCF n'est pas une entreprise normale. Il est donc normal qu'elle ne fonctionne pas comme une entreprise normale. Cela n'a rien d'anormal. "

Qu'est ce que veut dire une entreprise normale ? une  entreprise privée (avec tout ce qui va avec bien sûr) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, BB22210 a dit :

On n'est pas sûr de comprendre : Quand vous dites : " La SNCF n'est pas une entreprise normale. Il est donc normal qu'elle ne fonctionne pas comme une entreprise normale. Cela n'a rien d'anormal. "

Qu'est ce que veut dire une entreprise normale ? une  entreprise privée (avec tout ce qui va avec bien sûr) ?

La SNCF fonctionne comme toutes les grandes entreprises, et attend un fonctionnement parfait avec un minimum d'investissement. cela s'appelle de la gestion du risque. Dans toutes les entreprises (publiques/privées/administrations) ce qui fonctionne mal est parfaitement connu, mais tant que cela fonctionne globalement correctement, on préfère ne rien faire. D'expérience quand on touche à une carte du château, il faut être très prudent et les résultats sont souvent bien éloignés des objectifs. Donc le rapport servira surtout à démontrer que l'entreprise a une démarche d'amélioration de la qualité, mais n'attendons pas de miracle.

Fort heureusement, dans notre cas, c'est plutôt du risque commercial, la partie sécurité semble relativement épargnée.

Enfin il faut éviter ce type d'incident en période d'actualité creuse, c'est un régal pour les médias.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 55 minutes, BB22210 a dit :

On n'est pas sûr de comprendre : Quand vous dites : " La SNCF n'est pas une entreprise normale. Il est donc normal qu'elle ne fonctionne pas comme une entreprise normale. Cela n'a rien d'anormal. "

Qu'est ce que veut dire une entreprise normale ? une  entreprise privée (avec tout ce qui va avec bien sûr) ?

Une entreprise normale est une entreprise (publique ou privée) à laquelle l'actionnaire ne demande pas tout et son contraire, par exemple lui imposer des dépenses inconsidérées (achat de matériel non indispensable, financement de lignes nouvelles hors de prix, desserte hors de proportion en regard du trafic attendu, opposition à certaines réformes...) sans en assumer la responsabilité (financière ou managériale).
Une entreprise qui doit tout à la fois dépenser plus, se soumettre aux caprices de certains élus, gérer un budget impossible à tenir, obéir à des ordres contradictoires...n'est pas (du moins il me semble) une entreprise normale.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Laroche a dit :

... Fort heureusement, dans notre cas, c'est plutôt du risque commercial, la partie sécurité semble relativement épargnée ...

... ah bon !

C'est pourtant bien pour des raisons de "sécurité" que le trafic a été interrompu.

Modifié par Pascal 45

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dire que l' inauguration de la LGV Oceane et SEA s' est faite avec du caviar !

Et pour les voyageurs, un cable HT qui a foiré, et qui a provoqué un bug !

 

Cable HT foiré, dû à une mauvaise installation de la part d' une entreprise sous-traitante, sur le chantier de la nouvelle LGV !

Macron s' est fait servir du caviar, avec un " Paris-Brest " :Smiley_25:

 

Mais pour les voyageurs, le " Paris-Brest " n' a pas pu être avalé, à cause de la signalisation :Smiley_15:

 

En 1964/1965, lors de l' électrification jusqu' à Rennes, c' est le trafic d' Ami 6 neuves, qui a justifié l' électrification, et la "ficelle " était tirée jusqu' à l' interieur de l' usine de la Jeannais. Avec le début des BB 25 200

à l’instant, BAISIN a dit :

Dire que l' inauguration de la LGV Oceane et SEA s' est faite avec du caviar !

Et pour les voyageurs, un cable HT qui a foiré, et qui a provoqué un bug !

 

Cable HT foiré, dû à une mauvaise installation de la part d' une entreprise sous-traitante, sur le chantier de la nouvelle LGV !

 

Modifié par BAISIN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas si l'inauguration des nouvelles LGV s'est faite avec du caviar ni si les chiffres qui circulent dans la presse quand au coût de cette manifestation sont exacts mais entre ça et le coup de chaud inouï des as du marketing, le voyageur qui lit ça, il a quand même furieusement l'impression qu'on aime bien foutre en l'air du pognon inutilement en ce moment.

C dans l'air, un exercice gratuit de SNCF bashing avec comme toujours,  un syndicaliste SNCF (CGT ou SUD), un expert autoproclamé (Fressoz ou équivalent), un journaliste plutôt libéral (du Figaro ou de l'Opinion), un économiste très libéral, et un candide venu de la FNAUT ou d'une association de consommateurs...

 

Modifié par NEMO94

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Caviar ou pas, la mauvaise impression est partagée effectivement mais depuis des années ...

S'il fallait donner un statut vert pastèque à la 8D, qu'elles actions - sans coûts additionnels pour la collectivité - vont être prises pour qu'un tel incident ne se reproduise pas ?:Smiley_27:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une panne d'installation peut arriver à tout moment.
C'est la même problématique pour un mobile, une machine à laver, une voiture.
En outre, certains éléments d'un système sont plus "stratégiques" que d'autres.
On peut facilement remédier à un fil desserré d'une prise électrique beaucoup moins si c'est le défaut se situe dans une cloison (c'est du vécu).
Un défaut sur une aiguille de bifurcation aura des conséquences plus importantes qu'un défaut sur une aiguille d'accès à des voies de service.

La recherche de l'origine d'une panne peut prendre un ... certain temps.
Pour le refroidissement du fût d'un canon aussi  :-))
Si vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez comprendre.
Essayer d'estimer le temps que vous allez passer pour déterminer la cause d'une fuite sur le réservoir d'un WC et la remise en état :-)))

La gestion des circulations ainsi que l'information des voyageurs a été défaillante.
Il n'est nul besoin d'un tel incident et d'un rapport pour en avoir connaissance.
Il suffit tout simplement de ... prendre le train.
Je m'adresse là aux dirigeants de la SNCF et aux politiques.
Des milliers de voyageurs (réseau transilien...) vivent cela tous les jours.
Des exemples, j'en ai des centaines. C'est parfois ubuesque.
Ce qui se passe à petite échelle ne peut qu'exister (en pire) à grande échelle.
Un sujet sur ce site pourrait y être dédié.
Quid des cellules de crises ?
Des fortunes ont été englouti pour créer des salles spécifiques avec tous les équipements spécifiques.
Ces trucs où le nombre de barreurs est supérieur au nombre de rameurs.
Lorsque j'étais en poste (d'aiguillage), un incident (détresse, dérangement...) se traitait bien plus facilement en
dehors des heures de bureau. Nos décisions étaient cohérentes et prises dans l’intérêt des voyageurs.

Le plus horripilant dans cette affaire, ce sont les déclarations des politiques.
Ceux que j'appelle les "yakafocons".

Propos de la ministre des Transports :
"On aura à faire un retour d'expérience sur pourquoi on a mis aussi longtemps à trouver la panne et à la réparer"
- Merci Madame, on avait bien besoin de vous.
- La ministre s'est elle au moins déplacée ?
- C'est bien la phrase type de la personne qui se manifeste pour exister.

Propos du secrétaire d’État au ministère de l’Économie :
"a jugé sur BFMTV que ce qui s'était passé était "inconcevable" et "pas acceptable pendant  ces périodes de vacances".
 "La modernisation du réseau est indispensable afin d'éviter qu'à l'avenir ce type de situation ne se reproduise"

- Ministère de l’Économie ? Le ministre était en vacances ?
- les termes "incident inconcevable" et "pas acceptable pendant ces périodes de vacances" prêtent plutôt a minima à sourire.
  Pourquoi  le serait-ce plus pendant ces périodes ? Les incidents au quotidien sont insignifiants ?
  Il est effectivement difficile de concevoir une telle chose alors que Jupiter étend son influence sur notre pays.
"La modernisation du réseau est indispensable afin d'éviter qu'à l'avenir ce type de situation ne se reproduise"
- Merci Monsieur, on avait bien besoin de vous.
- Bien sur que la modernisation est indispensable ; c'est ce que disent, crient, hurlent les cheminots, les OS, les clients, les fédérations d'usagers depuis des lustres.
  Il manque 1 à  2 milliards par an (de mémoire) pour réaliser cette modernisation. La dernière réforme ferroviaire ne permettra pas de le faire.
  L’État n'a pas honoré ses engagements à 2 reprises (à la création de RFF, à la création de SNCF Réseau). Ne l'oublions pas.
  Et ce sont ses représentants qui se permettent de donner des leçons.
  1 à 2 milliards, c'est moins que la ristourne qui va être faite à une certaines catégorie de la population.
- j'ai en outre le regret de dire que ce type d'incident est susceptible de se reproduire là ou ailleurs. Cela fait partie de la vie d'un chemin de fer.
  Froncer les sourcils, affirmer son autorité, taper du point sur la table, "démissionner" Pierre, Paul ou Jacques n'y changera rien.

Merci aux cheminots qui ont travaillé jour et nuit dans des conditions difficiles.
Merci aux cheminots qui travaillent jour et nuit dans des conditions toujours plus difficiles.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autres remarques :

- Les 2 nouvelles lignes nouvelles à grande vitesse ne sont pas la propriété de SNCF Réseau.
  Le financement s'est fait au travers d'un PPP (Partenariat Public Privé).
  Vous trouverez tout le "bien" de ce système, a minima, sur Internet. Il existe aussi des documentaires
   (France 2, Arte...) sur le sujet. Sans compter des articles dans les journaux qui vont un peu plus loin que
   les faits divers.
 
- Le "Sans coûts additionnels pour la collectivité" me fait sourire car le chemin de fer est la collectivité .
   Il ne doit son existence actuelle qu'à la collectivité (financement...) pour répondre aux besoins de la collectivité au même titre que les routes / autoroutes, aéroports,
   réseau téléphonique, réseau électrique, l'eau...
   Avec la mondialisation, la libéralisation, l'ouverture à la concurrence, on a tendance à l'oublier et à se laisser spolier.
   Le PPP, contrairement à ce qu'on pourrait penser, n'est pas sans coûts additionnels pour la collectivité. Bien au contraire à moyen et long terme.
   Ce sont des bombes à retardement pour les finances publiques.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La cause origine de cet incident est un défaut de conception des postes : Quelqu'un a eu la bonne (!) idée de concevoir des postes à platines sur les PRG, PRCI. Ils pensaient faire du mécano et assembler les platines comme un jeu de mécano en fonction de la géographie. Sauf, qu'à la SNCF, il n'y a pas 2 installations semblables et on est obligé de rajouter des chassis supplémentaires pour tout ce qui est "extraordinaire !"

Autre erreur : la mise à la terre. Ces messieurs ont pensé à la DETECTION du défaut d'isolement, mais pas du tout à la recherche du défaut. Ils ont multiplié les liaisons à la terre afin de limiter les risques (foudre, protection équipotentielle, ...). Or dans notre cas, si toutes les platines avaient été isolées de la terre par construction et reliées à une barre collectrice terre par un câble vert/jaune déconnectable, il aurait fallu quelques minutes pour dire que le défaut provenait de tel ou tel chassis. Hélas, il est actuellement impossible d'isoler les platines de la terre et la recherche peut durer des jours entiers (expérience vécue).

Les postes modernes utilisent très peu de relais. Conséquence, il est plus simple d'imposer LA DOUBLE COUPURE sur tous les circuits 24V. Un défaut d'isolement n'entraîne aucun risque et le poste peut être exploité normalement, même durant les recherches.

Cruel dilemne pour le responsable SES : en cas de défaut du 24V à la terre, on recherche le défaut et on laisse tourner le poste avec un risque possible, ou on arrête tous les trains par mesure de sécurité. C'est visiblement ce qui a été choisi à PMP.

Dans tous les cas, je tire mon chapeau à tous ceux du SES qui sont intervenus sur cet incident. Ils auraient dû appeler  tous les "experts du Net" qui avaient trouvé l'incident, assis devant leur écran de PC.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, BAISIN a dit :

Et pour les voyageurs, un cable HT qui a foiré, et qui a provoqué un bug !

 

Cable HT foiré, dû à une mauvaise installation de la part d' une entreprise sous-traitante, sur le chantier de la nouvelle LGV !

Tu nous parle de quoi là ? De l'incident de ce week end à PMP ? Si c'est le cas, ce n'est pas un câble HT et encore moins sur le chantier de la nouvelle LGV à moins qu'elle aboutisse à PMP sans que je le sache.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Loïk le Floch Prigent, fut certes un président éphémère de la SNCF (un peu moins de 7 mois), mais avait une vision intéressante sur la manière qu'il souhaitait la mener. Après, lui comme Gallois/Pépy, après lui, Bergougnoux, Fournier... avant lui, étaient aux commandes MAIS avec la feuille de route décidée par la tutelle.

Résultat de recherche d'images pour "loïk le floch prigent président sncf"

Source : Getty Images

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, RovDan a dit :

La cause origine de cet incident est un défaut de conception des postes : Quelqu'un a eu la bonne (!) idée de concevoir des postes à platines sur les PRG, PRCI. Ils pensaient faire du mécano et assembler les platines comme un jeu de mécano en fonction de la géographie. Sauf, qu'à la SNCF, il n'y a pas 2 installations semblables et on est obligé de rajouter des chassis supplémentaires pour tout ce qui est "extraordinaire !"

Autre erreur : la mise à la terre. Ces messieurs ont pensé à la DETECTION du défaut d'isolement, mais pas du tout à la recherche du défaut. Ils ont multiplié les liaisons à la terre afin de limiter les risques (foudre, protection équipotentielle, ...). Or dans notre cas, si toutes les platines avaient été isolées de la terre par construction et reliées à une barre collectrice terre par un câble vert/jaune déconnectable, il aurait fallu quelques minutes pour dire que le défaut provenait de tel ou tel chassis. Hélas, il est actuellement impossible d'isoler les platines de la terre et la recherche peut durer des jours entiers (expérience vécue).

Les postes modernes utilisent très peu de relais. Conséquence, il est plus simple d'imposer LA DOUBLE COUPURE sur tous les circuits 24V. Un défaut d'isolement n'entraîne aucun risque et le poste peut être exploité normalement, même durant les recherches.

Cruel dilemne pour le responsable SES : en cas de défaut du 24V à la terre, on recherche le défaut et on laisse tourner le poste avec un risque possible, ou on arrête tous les trains par mesure de sécurité. C'est visiblement ce qui a été choisi à PMP.

Dans tous les cas, je tire mon chapeau à tous ceux du SES qui sont intervenus sur cet incident. Ils auraient dû appeler  tous les "experts du Net" qui avaient trouvé l'incident, assis devant leur écran de PC.

 

Je ne suis pas tout à fait d'accord sur ces propos.

Les postes à platines (PRCI et PRG) sont des postes d'une grande fiabilité. Très rarement des incidents sur la partie enclenchement. Par ailleurs, c'est par les PRCI que les exploitants et les techniciens ont commencé à "toucher" l'informatique. C'est une évolution logique qui m'a semblé très formatrice.

Le but de ces postes étaient surtout de gagner du temps en conception et montage par rapport à un PRS tout cablé. On pensait aussi gagné en coût, ce qui est moins vrai. Sur tous les postes précablés et PAI maintenant, il y a toujours des particularités (un PN, un enclenchement particulier,...). Dans les PRS, il y en avait aussi (voir les principes particuliers très nombreux) mais ça passait dans le cablage, donc moins visible que des chassis annexes.

Donc cette technologie n'est pas en cause dans l'incident. C'est juste que pour isoler un défaut, ça peut être long parce que beaucoup de circuits "poste" à sonner.

Pour la terre, difficile de faire autrement. Il faut bien une "référence" et toutes les installations sont protégées par rapport à la terre (y compris à domicile mais par un différentiel). Il y aussi la sécurité du personnel.

La double coupure est réservée uniquement pour les circuits extérieurs (pour effectivement éliminer un défaut sur le cable). Pour les circuits intérieurs, on est en simple coupure dans tous les postes, donc un défaut d'isolement sur la batterie poste entraine automatiquement les mesures qui ont été prises, sans dilemme. Un défaut d'isolement peut entrainer rapidement un contraire sécu.

Je n'ai vu personne trouver la panne devant son PC, tout juste expliquer ce qu'est un défaut d'isolement.

En complément, je pense que cette panne était difficile à déceler et que tout n'a pas été dit sur ce qui a été trouvé. Pas la peine d'inquiéter plus le grand public

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, PasKall a dit :

Une panne d'installation peut arriver à tout moment.
C'est la même problématique pour un mobile, une machine à laver, une voiture.
En outre, certains éléments d'un système sont plus "stratégiques" que d'autres.
On peut facilement remédier à un fil desserré d'une prise électrique beaucoup moins si c'est le défaut se situe dans une cloison (c'est du vécu).
Un défaut sur une aiguille de bifurcation aura des conséquences plus importantes qu'un défaut sur une aiguille d'accès à des voies de service.

La recherche de l'origine d'une panne peut prendre un ... certain temps.
Pour le refroidissement du fût d'un canon aussi  :-))
Si vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez comprendre.
Essayer d'estimer le temps que vous allez passer pour déterminer la cause d'une fuite sur le réservoir d'un WC et la remise en état :-)))

La gestion des circulations ainsi que l'information des voyageurs a été défaillante.
Il n'est nul besoin d'un tel incident et d'un rapport pour en avoir connaissance.
Il suffit tout simplement de ... prendre le train.
Je m'adresse là aux dirigeants de la SNCF et aux politiques.
Des milliers de voyageurs (réseau transilien...) vivent cela tous les jours.
Des exemples, j'en ai des centaines. C'est parfois ubuesque.
Ce qui se passe à petite échelle ne peut qu'exister (en pire) à grande échelle.
Un sujet sur ce site pourrait y être dédié.
Quid des cellules de crises ?
Des fortunes ont été englouti pour créer des salles spécifiques avec tous les équipements spécifiques.
Ces trucs où le nombre de barreurs est supérieur au nombre de rameurs.
Lorsque j'étais en poste (d'aiguillage), un incident (détresse, dérangement...) se traitait bien plus facilement en
dehors des heures de bureau. Nos décisions étaient cohérentes et prises dans l’intérêt des voyageurs.

Le plus horripilant dans cette affaire, ce sont les déclarations des politiques.
Ceux que j'appelle les "yakafocons".

Propos de la ministre des Transports :
"On aura à faire un retour d'expérience sur pourquoi on a mis aussi longtemps à trouver la panne et à la réparer"
- Merci Madame, on avait bien besoin de vous.
- La ministre s'est elle au moins déplacée ?
- C'est bien la phrase type de la personne qui se manifeste pour exister.

Propos du secrétaire d’État au ministère de l’Économie :
"a jugé sur BFMTV que ce qui s'était passé était "inconcevable" et "pas acceptable pendant  ces périodes de vacances".
 "La modernisation du réseau est indispensable afin d'éviter qu'à l'avenir ce type de situation ne se reproduise"

- Ministère de l’Économie ? Le ministre était en vacances ?
- les termes "incident inconcevable" et "pas acceptable pendant ces périodes de vacances" prêtent plutôt a minima à sourire.
  Pourquoi  le serait-ce plus pendant ces périodes ? Les incidents au quotidien sont insignifiants ?
  Il est effectivement difficile de concevoir une telle chose alors que Jupiter étend son influence sur notre pays.
"La modernisation du réseau est indispensable afin d'éviter qu'à l'avenir ce type de situation ne se reproduise"
- Merci Monsieur, on avait bien besoin de vous.
- Bien sur que la modernisation est indispensable ; c'est ce que disent, crient, hurlent les cheminots, les OS, les clients, les fédérations d'usagers depuis des lustres.
  Il manque 1 à  2 milliards par an (de mémoire) pour réaliser cette modernisation. La dernière réforme ferroviaire ne permettra pas de le faire.
  L’État n'a pas honoré ses engagements à 2 reprises (à la création de RFF, à la création de SNCF Réseau). Ne l'oublions pas.
  Et ce sont ses représentants qui se permettent de donner des leçons.
  1 à 2 milliards, c'est moins que la ristourne qui va être faite à une certaines catégorie de la population.
- j'ai en outre le regret de dire que ce type d'incident est susceptible de se reproduire là ou ailleurs. Cela fait partie de la vie d'un chemin de fer.
  Froncer les sourcils, affirmer son autorité, taper du point sur la table, "démissionner" Pierre, Paul ou Jacques n'y changera rien.

Merci aux cheminots qui ont travaillé jour et nuit dans des conditions difficiles.
Merci aux cheminots qui travaillent jour et nuit dans des conditions toujours plus difficiles.

 

 

la aussi tout cela on le savait..ça ressemble bien aussi a du yakafocons

"Il n'est nul besoin d'un tel "discours" pour en avoir connaissance.
Il suffit tout simplement de ... prendre le train."

Le plus horripilant dans cette affaire, ce sont des écrits sur le forum.
Ceux que j'appelle les "yakafocons".
 

 

 les résistants de la 25 eme heure ils pilulent après.. comme dab

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, NEMO94 a dit :

Je ne sais pas si l'inauguration des nouvelles LGV s'est faite avec du caviar ni si les chiffres qui circulent dans la presse quand au coût de cette manifestation sont exacts mais entre ça et le coup de chaud inouï des as du marketing, le voyageur qui lit ça, il a quand même furieusement l'impression qu'on aime bien foutre en l'air du pognon inutilement en ce moment.

C dans l'air, un exercice gratuit de SNCF bashing avec comme toujours,  un syndicaliste SNCF (CGT ou SUD), un expert autoproclamé (Fressoz ou équivalent), un journaliste plutôt libéral (du Figaro ou de l'Opinion), un économiste très libéral, et un candide venu de la FNAUT ou d'une association de consommateurs...

 

Caviar ou pas , et en comparaison , il ne faut pas perdre de vue que le réseau routier classique ( hors autoroutes ) , se trouve en déficit et personne ne trouve à y redire , le bilan passif du ferré se trouve bien moindre , par rapport aux charges qui incombent au bitume . Les plus libéraux de C dans l'air , ont relevé une part de 1 à 3 pour le prix du billet des TER , et ils feraient mieux de calculer l'impact financier réel du goudron ...

 

Modifié par zoreglube

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, zoreglube a dit :

Caviar ou pas , et en comparaison , il ne faut pas perdre de vue que le réseau routier classique ( hors autoroutes ) , se trouve en déficit et personne ne trouve à y redire , le bilan passif du ferré se trouve bien moindre , par rapport aux charges qui incombent au bitume . Les plus libéraux de C dans l'air , ont relevé une part de 1 à 3 pour le prix du billet des TER , et ils feraient mieux de calculer l'impact financier réel du goudron ...

 

sauf que le goudron (que l'on soit pour ou contre) sert à 90 % de la population alors que le fer n'en concerne plus que 10 %.

Peu importe la réalité des chiffres à la virgule prés, les proportions restent de cet ordre là.....

alors c 'est sur que comparées à un siècle en arrière, voir 70 ans (on a va dire avant les années 60) les proportions ont évolué...

il ne faut donc pas s'étonner que les population soient plus avenantes et moins regardantes, vis à vis de la route, que du rail....

on ne refera pas le monde ni la société.... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, capelanbrest a dit :

sauf que le goudron (que l'on soit pour ou contre) sert à 90 % de la population alors que le fer n'en concerne plus que 10 %.

Peu importe la réalité des chiffres à la virgule prés, les proportions restent de cet ordre là.....

alors c 'est sur que comparées à un siècle en arrière, voir 70 ans (on a va dire avant les années 60) les proportions ont évolué...

il ne faut donc pas s'étonner que les population soient plus avenantes et moins regardantes, vis à vis de la route, que du rail....

on ne refera pas le monde ni la société.... ;)

Vrai, mais si nous connaissions réellement ce que nous coute la route et, surtout, ce qu'elle rapporte à ceux qui en profitent, sans doute serions nous (presque) tous de fervents partisans des péages, vignettes et autres moyens de faire payer ceux qui en usent et surtout en abusent.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...