Aller au contenu

14 ans de taf dans cette boite, et au final...


Messages recommandés

Bonjour,

Je ne sais pas ou poster mon message et je ne sais même pas s il est pertinent mais au pire il restera sans reponses....alors voilà, j ai intégré l entreprise sncf fin fevrier 2003ou je suis passé par differents metiers tels que chef de manoeuvre, remiseur degareur, et pour finir aiguilleur.

Tout se passait à peu pres bien( sauf au niveau des notations  ou je suis toujours B 2 9) et puis à la suite de problèmes de santé je me suis retrouvé inapte à mon poste et j' ai intégré l' EIM afin de me reclasser.Ma descente aux enfers s'est accentué car j' ai par ailleurs tres mal vécu le fait d avoir été retiré de mon poste d' aiguilleur( même si de toutes façons ce n etait pas un travail que j aurais effectué toute ma vie) et je me suis retrouvé un peu seul face à ma souffrance et à mes questions.

J en ai parlé avec la medecine du travail et les personnes de mon encadrement de ce mal être, mais je n ai pas été entendu.On m a juste dit que c'était comme ça, qu'il fallait accepter et passer à autre chose.

Par la suite, ma RRH m a pris en grippe car j' ai fait 2 essais pour differents postes mais je n ai pas donné suite car je ne me sentais pas à l'aise et à ma place sur ces postes.

Du coup, je me fais traiter un peu comme une merde ( appelons un chat un chat) et leur seul souhait dorenavant c est que je me barre car selon eux, il n est pas utile de continuer à me proposer des postes car l histoire se repetera.

J' avais trouvé encore 2 offres sur viseo, avec des entretiens à la clé et ma rrh y a mis un véto, a annulé ces entretiens et me pousse afin que je prenne une annee sabbatique.Le problème est que j ai évoqué cette hypothese a un moment donné et maintenant elle me le ressert à toutes les sauces

La je n' en peux plus de cette situation, je suis tres angoissé a l aider de retourner chaque jour sur mon lieu de travail, j' ai des idees suicidaires tres frequentes mais je ne veux pas passer à l acte et leur faire ce cadeau.

J'ai peur de m'embrouiller avec ma hierarchie, de leur apporter de l eau au moulin car ils attendent que ca.je ne veux pas me faire arrêter une fois de plus, j ai pas mal de jours d arret à mon actif cette année et si ca recommence c'est une n.ouvelle fois contre moi que cela se retournera.

Ok, je sais que mon message n'est pas tres fun et plombe un peu l' ambiance mais j avais besoin de parler de ça ce matin.Une bouteille à la mer en quelques sortes.

Si vous avez des conseils, je suis preneur....

 

 

  • Upvote 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je veux faire plonger cette drh, et mon duo aussi.Je veux leur faire vivre le meme enfer que je vis en entretien avec eux.

Une chose est sûre, quoi qu il se passe ils ne l emporteront pas au paradis

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ta situation s'apparente à du harcèlement bien que je n'ai pas connaissance du dossier. Donc tu monte un dossier avec tous les éléments que tu peux réunir (mails, témoignages, courriers...). Avis à l'inspection du travail des transports, médecine du travail et chsct et dépôt de plainte (police, gendarmerie ou directement auprès du procureur de la République) pour les faits de harcèlement contre personne dénommée (ta hiérarchie).

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir ju75010.

Avant tout: je ne suis pas à la sncf ...

As-tu pensé à une éventuelle reconversion professionnelle à l' extérieure de l' entreprise pour des métiers que tu aimerais et que tu pourrais faire ?

Parfois, redonner un souffle nouveau à sa vie professionnelle permet de rebondir.

Bon courage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,
c'est super que t'en aies parlé si t'en avais besoin ; tu plombes pas l'ambiance, un forum est un espace virtuel qui permet de discuter librement sur plusieurs sujets.

(>> Attention c'est ce que je pense, pas la vérité) Par rapport à ce qu'il t'arrive, t'embête pas avec ce que peut en penser ta hiérarchie. Recentre-toi sur ce que tu as envie toi. De quoi as-tu besoin ? Et tout doit partir de là, si ça froisse ta hiérarchie, on s'en bat les couilles.
Ton objectif premier doit être ton bien-être et tes projets. Quand tu te sentiras, tu pourras sans effort faire un beau doigt d'honneur à ceux qui t'ont lésé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

Je vous remercie en tout cas d avoir pris le temps de me repondre.Le probleme c est qu il faut que je trouve l energie pour me sortir de cette situation compliquee.

Je suis en profonde depression, et j ai honte d etre ce que je suis.Du coup ma hierarchie en a conscience et me pousse vers la sortie.On ne veut pas d une personne faible comme moi dans une entreprise.

Ce qui me manquera le plus dans l histoire, c'est mon pâss carmillon etant donné que je l utilisais tres souvent.

Aujour d hui j ai rdv avec la medecine du travail, mais j ai honte d y aller et d aller me plaindre.D ailleurs la j ai honte de vous parler de tout ca, je passe pour le cassos de service.

Faut que je trouve l energie de faire des choses, le probleme c'est que j' en ai plus du tout d energie.

Meme mes "amis" me tournent le dos...désolé de vous avoir saoulé avec tout ca, je vous souhaite une bonne journée.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, ju75010 a dit :

bonjour,

Je vous remercie en tout cas d avoir pris le temps de me repondre.Le probleme c est qu il faut que je trouve l energie pour me sortir de cette situation compliquee.

Je suis en profonde depression, et j ai honte d etre ce que je suis.Du coup ma hierarchie en a conscience et me pousse vers la sortie.On ne veut pas d une personne faible comme moi dans une entreprise.

Ce qui me manquera le plus dans l histoire, c'est mon pâss carmillon etant donné que je l utilisais tres souvent.

Aujour d hui j ai rdv avec la medecine du travail, mais j ai honte d y aller et d aller me plaindre.D ailleurs la j ai honte de vous parler de tout ca, je passe pour le cassos de service.

Faut que je trouve l energie de faire des choses, le probleme c'est que j' en ai plus du tout d energie.

Meme mes "amis" me tournent le dos...désolé de vous avoir saoulé avec tout ca, je vous souhaite une bonne journée.

 

 

Suis tu une thérapie  auprès d'un spécialiste ? A mon avis, il serait urgent dans le cas contraire que tu t'y résoudre, il n'y pas de honte à consulter un psychiatre ou psychothérapeute,  un des ces spécialiste t'aidera à franchir ce cap difficile. Bon courage à toi

  • Upvote 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, ju75010 a dit :

bonjour,

Je vous remercie en tout cas d avoir pris le temps de me repondre.Le probleme c est qu il faut que je trouve l energie pour me sortir de cette situation compliquee.

Je suis en profonde depression, et j ai honte d etre ce que je suis.Du coup ma hierarchie en a conscience et me pousse vers la sortie.On ne veut pas d une personne faible comme moi dans une entreprise.

Ce qui me manquera le plus dans l histoire, c'est mon pâss carmillon etant donné que je l utilisais tres souvent.

Aujour d hui j ai rdv avec la medecine du travail, mais j ai honte d y aller et d aller me plaindre.D ailleurs la j ai honte de vous parler de tout ca, je passe pour le cassos de service.

Faut que je trouve l energie de faire des choses, le probleme c'est que j' en ai plus du tout d energie.

Meme mes "amis" me tournent le dos...désolé de vous avoir saoulé avec tout ca, je vous souhaite une bonne journée.

 

 

Une dépression, ça se guerit la plupart du temps.

Pour le moment, tu ne peux pas y croire mais garde ça au fond de ta tête quand même

  • Like 1
  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci pour vos reponses,

je dois voir ce matin ou cet apres midi ma rrh et mon duo.Ils veulent que je leur rende l imprimé complété et signé pour le congé dispo.

J' ai eu un contact hier avec un syndicat qui m a clairement fait comprendre que ma situation etait tres compliquée et qu il ne pouvait pas faire grand chose pour moi.

Je suis allé voir la medecine du travail....qui m a juste "écouté" sans emettre un avis, ni rien.Elle m a juste dit a la fin" on va mettre un terme a l entretien" du au fait qu elle m a recu deja avec 40 minutes de retard.

Je suis au bout, etat de stress intense, j' en peux plus.Je vais de nouveau prendre un rdv avec un medecin, mais si je lui dis ce que je ressens en moi j' ai peur de sa reaction.

Je ne sais pas...merci à vous

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Je me pose juste en lecteur de ton post.

Aucune pensée ici que tu puisses embêter qui que ce soit qui te lit.

Tu n'es malheureusement pas le seul qui subit ce genre de traitement. Beaucoup pensent que quand la santé ne va pas,il faut se sortir et que Apres tout va rouler. Tout cela est théorique et la santé,on ne la maîtrise pas trop.

Je n'ai pas trop de conseils à te donner,juste à te lire,et juste une question et un avis à te donner :

C'est quoi cette histoire que tu n'aies plus ton Carmillon ?

J'ai lu aussi ton ressenti à faire payer ceux qui t'ont enfoncé. Je pense que la première personne dont tu dois t'occuper,ce n'est pas les autres,mais toi. Essais (c'est plus facile à dire qu'à faire) d'éloigner cette idée qui aujourd'hui n'a aucun intérêt,car la personne qui ne va pas bien,c'est toi. Et tu dois t'occuper de toi. Quand tu auras progresser avec toi meme,tu pourras effectivement repenser à cette idée.

Courage à toi.

  • Like 1
  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, TintinGV a dit :

C'est quoi cette histoire que tu n'aies plus ton Carmillon ?

C'est en réponse à quelqu'un qui lui a suggéré de démissionner de la SNCF.

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, ju75010 a dit :

Bonjour et merci pour vos reponses,

je dois voir ce matin ou cet apres midi ma rrh et mon duo.Ils veulent que je leur rende l imprimé complété et signé pour le congé dispo.

J' ai eu un contact hier avec un syndicat qui m a clairement fait comprendre que ma situation etait tres compliquée et qu il ne pouvait pas faire grand chose pour moi.

Je suis allé voir la medecine du travail....qui m a juste "écouté" sans emettre un avis, ni rien.Elle m a juste dit a la fin" on va mettre un terme a l entretien" du au fait qu elle m a recu deja avec 40 minutes de retard.

Je suis au bout, etat de stress intense, j' en peux plus.Je vais de nouveau prendre un rdv avec un medecin, mais si je lui dis ce que je ressens en moi j' ai peur de sa reaction.

Je ne sais pas...merci à vous

Dans ce cas tu dois contacter le chsct. Ils doivent s'occuper de toi si ce n'est deja fait...

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, ADC01 a dit :

C'est en réponse à quelqu'un qui lui a suggéré de démissionner de la SNCF.

Ah oui,Je n'ai pas bien lu le temps de la conjugaison.

En tout cas,je me permets juste un conseil : "ne fais aucune démarche que tu ne souhaites pas. Ce que veulent les autres,ce n'est pas toi".

Modifié par TintinGV
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui, la drh et le duo me pousse pas mal à prendre mon annee sabbatique.J en avais parlé ( j aurais probablement pas du mais ce qui est fait est fait), et du coup si je prends ce congé dispo et bien je n'ai plus droit au pass carmillon.Plus de salaire non plus mais ca j'ai un peu prevu le truc.

Dans un sens ca m interesserait de la prendre, notamment pour faire le pelerinage de st jacques de compostelle, et m' occuper de ma santé qui se degrade de plus en plus mais ca me fait peur aussi.

Ils savent que je suis en souffrance, et les gens n aiment pas quand tu souffres alors la plupart te mettent la tete sous l eau.Surtout au travail d'ailleurs.

Merci àvous pour vos messages, j' apprecie sincerement

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a donc un point positif dans ce congé de 1an. Voilà deja quelque chose de bien.

Dans chaque decision que l'on prend,et là celle ci,c'est quand meme au final toi qui la prend,il y a bien souvent du positif et du negatif. Tu viens de mettre en avant un point positif pour toi.

Ta situation est evidemment tres compliquée,nous n'avons pas tous les tenants et aboutissents,c'est pour cela qu'il est compliqué de te donner des conseils.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'espere juste que je vais reussir à me sortir de cette situation sans trop de sequelles.Au cours d un stage de developpement perso, un mec m avait dit une fois " tout ce qui t arrive dans ta vie n est pas la par hasard, et tu es createur de ta realité".

Sur le coup, je n ai pas trop fait attention à ca, mais la je me pose des questions.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis, ce congé ne règle rien, c'est reculer pour me sauter, dans un an, il y a un énorme risque que cette situation se reproduise à ton retour, tu as céder devant les exigences de ta hiérarchie,, je répète, ce n'est que mon avis, un suivi par un spécialiste avec un arrêt de travail aurait été la moins mauvaise solution selon mon expérience professionnel, il n'y a rien de honteux à aller consulter un psy, ou même se faire hospitaliser. c'est ton choix mais ne reste pas tout seul, ne te referme pas sur toi même, sors, ouvre toi sur les autres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, ADC01 a dit :

A mon avis, ce congé ne règle rien, c'est reculer pour me sauter, dans un an, il y a un énorme risque que cette situation se reproduise à ton retour, tu as céder devant les exigences de ta hiérarchie,, je répète, ce n'est que mon avis, un suivi par un spécialiste avec un arrêt de travail aurait été la moins mauvaise solution selon mon expérience professionnel, il n'y a rien de honteux à aller consulter un psy, ou même se faire hospitaliser. c'est ton choix mais ne reste pas tout seul, ne te referme pas sur toi même, sors, ouvre toi sur les autres.

Je ne serais  pas de ton avis sur le congé de dispo. 

Si tu as prévu le coup financièrement parlant, s'eloigner des sources de tensions pour se recentrer sur soi-même peut être une aide à la guérison (et en complément de psy si ça peut aider, ce qui n'est pas le cas pour tout le monde (perso, voir un psy ne m'a rien fait du tout mais chacun est différent et les conseilleurs pas payeurs...)

si tu penses que ton pèlerinage peut t'aider en plus, sans pression du boulot à côté pendant un temps, que tu te fais suivre par un médecin/psychiatre (les psychologues ne peuvent pas prescrire) , que tu ne seras pas dans le besoin  financier du tout, alors vas-y.

D'un ça t'évitera de faire une connerie contre toi ou les autres et de deux, À ton retour au taf dans - d'un an, tu pourras demander à aller ailleurs puisque tu ne seras pas forcément repris au même endroit, les têtes auront peut être changé vu le turnover permanent et les orientations politiques internes et externes actuelles.

Pendant ce congé, Libère toi la tête en faisant ce que tu aimes. si tu as la possibilité, teste un autre job pendant cette phase.... change d'hémisphère, ...... bref ce que tu aimes ! Vraiment décompresser sans la pression du boulot et des gens qui t'opressent, ca aide. Parler aussi avec des gens compréhensifs aussi ca soulage beaucoup (pas forcément des pros, des fois juste avec la famille qui écoute pour vider ton sac peut faire du bien)

 

par contre, comme adc, tu peux aussi te faire arrêter et hospitaliser à ta demande en étant suivi physiquement et psychologiquement comme ceux qui sont en burnout. Ca aide aussi.

bon bien sûr encore une fois on ne connaît pas ta vraie situation et maladie donc les conseils sont à prendre en fonction de ce que tu peux faire... bon courage.

Modifié par dilidou
  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

Je vais essayer de faire des choses pour m aider, perso je pense que je n ai plus ma place dans la boite ainsi que ma place dans la société.

Les gens me considerent pas car je suis comme je suis.Donc on verra ce qu il se passe.Merci à vous.Bonne journee.

Julien

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, ju75010 a dit :

bonjour,

Je vais essayer de faire des choses pour m aider, perso je pense que je n ai plus ma place dans la boite ainsi que ma place dans la société.

Les gens me considerent pas car je suis comme je suis.Donc on verra ce qu il se passe.Merci à vous.Bonne journee.

Julien

 

Je comprends bien. Le soucis quand on tombe en bas moralement,c'est effectivement qu'on pense que les autres ne nous considèrent pas. La construction de soi consisterait plutôt à commencer par se considérer soi meme. À moins attendre en 1èr des autres. Tout cela n'est pas simple. Chaque personne à une valeur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour ;)

j ai vu un collegue syndiqué il y a quelques jours et qui m a écouté.Je me suis senti un peu compris.

Par contre je ne supporte plus trop d aller à mon UO  et de ne rien avoir à faire de la journee.

J ai franchement la sensation d etre la brebis galeuse, j ai l impression qu on ne me considere pas du tout.

Du coup je me renferme sur moi, certains ne me disent pas bonjour, la je suis dans un bureau tout seul, parce qu' il "n' y a pas de place pour moi".

Je crois que je vais me mettre en arrêt.J ai connu auparavant cette sensation d exclusion dans ma vie et je ne veux pas que ca recommence.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a pas de place pour toi, mais on te refuse de postuler ailleurs.

C'est vraiment quelque chose cette boîte.

Le fait d'être dans un bureau, seul, sans travail, effectivement, je comprends que tu ne te sentes pas considéré. C'est prouver que c'est une méthode pour faire craquer les gens.

Entre nous, tu es surveillé? Quelqu'un passe pour voir si tu es bien présent? Quand j'ai eu le droit à ça, je n'y allé quasiment plus, juste de temps en temps pour changer les magazines sur le bureau. Donc je subissais beaucoup moins. Ça fonctionnerait pour toi?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 33 minutes, ju75010 a dit :

bonjour ;)

j ai vu un collegue syndiqué il y a quelques jours et qui m a écouté.Je me suis senti un peu compris.

Par contre je ne supporte plus trop d aller à mon UO  et de ne rien avoir à faire de la journee.

J ai franchement la sensation d etre la brebis galeuse, j ai l impression qu on ne me considere pas du tout.

Du coup je me renferme sur moi, certains ne me disent pas bonjour, la je suis dans un bureau tout seul, parce qu' il "n' y a pas de place pour moi".

Je crois que je vais me mettre en arrêt.J ai connu auparavant cette sensation d exclusion dans ma vie et je ne veux pas que ca recommence.

Si je peux me permettre, vu dans l'état d'esprit dans lequel tu te trouves, je ne comprend pas pourquoi tu n'est déjà pas en arrêt de travail ? Il n'y a pas eu un toubib qui t'as proposé de t'arrêter ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, ADC01 a dit :

Si je peux me permettre, vu dans l'état d'esprit dans lequel tu te trouves, je ne comprend pas pourquoi tu n'est déjà pas en arrêt de travail ? Il n'y a pas eu un toubib qui t'as proposé de t'arrêter ?

Peut être parceque pour certaines personnes le travail est important pour leur esprit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...