Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour à tous, 

Je suis étudiante en classes préparatoires scientifiques et pour les concours d'ingénieurs nous devons présenter un TIPE ("Travail d'Initiative Personnelle Encadré).

"Le but du TIPE est de faire découvrir aux étudiants la démarche scientifique nécessaire à tout ingénieur et nécessite donc un réel travail, et a vocation à révéler d'autres qualités des candidats que celles détectées par les autres épreuves classiques. Le TIPE s'axe sur un thème qui est souvent assez vaste pour recouvrir de nombreux sujets centrés sur la physique, la chimie, les mathématiques ou les sciences industrielles. La première étape pour le candidat consiste à définir un sujet pas trop ambitieux : il vaut mieux par exemple éviter la physique quantique et les phénomènes astronomiques en physique, sujets assez abstraits et très descriptifs, le but n'étant pas de faire un exposé encyclopédique mais d'étudier un phénomène pouvant paraître parfois très simple, mais encore assez vaste pour pouvoir l'orienter en fonction du thème"____ (wikipédia)

N'ayant dans mon entourage, proche ou éloigné, aucun contact dans le domaine de l’ingénierie pour trouver un sujet, j'ai donc décidé de chercher un sujet qui pourrait me plaire, puis chercher un contact dans ce domaine.

Ainsi je me suis interressée aux interactions pantographe-caténaire et à la problématique "Comment maintenir une bonne qualité de captage tout en améliorant la vitesse du
train ?" et je souhaiterais savoir s'il y a parmi les utilisateurs de ce forum une personne capable de m'accompagner dans mon projet. 

Evidemment, ce sujet peut changer si vous en avez un autre à me proposer okok 

Je précise que je veux en aucun cas que la/les dites personnes me fassent mon travail ! Je souhaite simplement pouvoir accéder à des mesures, des données que je pourrai ensuite exploiter. Et si l'occasion de faire une "expérience" est possible, cela serait encore mieux, mais pas obligatoire.  Je précise aussi que nous avons diverses papiers de confidentialité fournis par les jury du concours dans le cas où les données seraient confidentielles.

Pour ce qui est de ma localisation, je suis près du Mans mais je serai pendant les vacances scolaires en Alsace donc si j'ai l'occasion d'assister ou de faire une expérience, cela sera en Alsace ou alentours proches. 

J'espère que ce message trouvera un lecteur et je vous souhaite une bonne fin de journée

Launy

 

Modifié par LaunyO

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

En premier pas, tu peux jeter un œil à la thèse de doctorat de Jean-Pierre Massat. Il y a une bibliographie à la fin, certains documents sont accessibles.

Modélisation du comportement dynamique du couple pantographe-caténaire.

http://bibli.ec-lyon.fr/exl-doc/jpmassat.pdf

Après, à toi de voir (avec ton prof) ce que pourrait être un sujet pas trop ambitieux dans le temps dont tu disposes et avec les outils scientifiques que tu as déjà appris.

Bon courage :-)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les contacts, ça se fait aussi par le formulaire idoine des sociétés de construction ferroviaire.

N'hésites pas à téléphoner aux numéros indiqués sur les pages "contact" (presse) d'Alstom, Bombardier ou même Stadler (il y aura toujours un type qui parle le français quelque part dans la salle).
Prépare néanmoins le coups, il faut le nom de tes profs ,surtout de ton référent, qu'il soit joignable le cas échéant pour contrôle et éclaircissement, et puis toi il te faut être relativement clair sur ce que tu veux faire, ça veut dire qu'il te faut présenter ton projet en quelques phrases rapidement compréhensibles par un responsable communication, qui alors décidera ou non de prolonger l'appel...

Si ça ne marche pas, tu auras passé des coups de fils pour rien, mais si ça fonctionne, je peux te dire que tu auras fait le plus gros.

P.S Je tenterai quand même le coups - si Alstom refuse - en Suisse, ce n'est pas loin de l'Alsace, la formation professionnelle y est fortement ancrée et beaucoup de monde à Bussnang est passé par les TP*, même aux relations presse. Et puis il y a des essais actuellement...

*Travaux personnels, même moi j'en ai fait et ça m'a donné l'occasion d'aller visiter l'OMS à Genève. Sur un coups de téléphone...

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

L'entreprise spécialiste des pantographes en France (au moins !) c'est Faiveley.

L'entreprise ferroviaire historique comprend des groupes de travail nommés «trinôme pantographe caténaire» (un par région SNCF, ce qui signifie qu'il y en a un à Strasbourg ; je ne suis pas sûr de l'intitulé exact du groupe) qui étudient et tentent d'améliorer l'interaction entre le mobile et la caténaire (ils travaillent plutôt pour le retour d'expérience).

Modifié par Christophe
Complément

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu es près du Mans, tu es près du centre d'ingénierie du matériel de la SNCF (CIM), avec forcément quelqu'un là bas chargé des ressources humaines, service qui est souvent l'organisateur des journées portes ouvertes et contacts étudiants. Jean-Pierre Massat a fait sa thèse en lien avec la SNCF. Il est indiqué sur LinkedIn comme travaillant à la SNCF (donc joignable via un contact SNCF au Centre d'Ingénierie du Matériel, qui te donnera une adresse mail). Il a encadré en thèse en 2016. Le contact de type "grand frère" dans un domaine d'intérêt commun est en général facile, et sûrement utile, y compris sur le long terme si le sujet t'intéresse (stages ultérieurs...), quand tu avanceras en niveau de connaissances (y a pas de mal à débuter un jour :-)

Comme l'a dit Likorn, prépare bien ton contact (mail ou entretien) : dire pourquoi ce domaine t'intéresse, comment tu es venue à lui, montrer que tu as fait un peu de recherche de doc sur le sujet (OSCAR est un mot-clé intéressant du domaine), et que ce n'est pas par hasard que tu frappes à telle porte.

Modifié par PN407

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 22/09/2017 à 16:39, LaunyO a dit :

Bonjour à tous, 

Je suis étudiante en classes préparatoires scientifiques et pour les concours d'ingénieurs nous devons présenter un TIPE ("Travail d'Initiative Personnelle Encadré).

"Le but du TIPE est de faire découvrir aux étudiants la démarche scientifique nécessaire à tout ingénieur et nécessite donc un réel travail, et a vocation à révéler d'autres qualités des candidats que celles détectées par les autres épreuves classiques. Le TIPE s'axe sur un thème qui est souvent assez vaste pour recouvrir de nombreux sujets centrés sur la physique, la chimie, les mathématiques ou les sciences industrielles. La première étape pour le candidat consiste à définir un sujet pas trop ambitieux : il vaut mieux par exemple éviter la physique quantique et les phénomènes astronomiques en physique, sujets assez abstraits et très descriptifs, le but n'étant pas de faire un exposé encyclopédique mais d'étudier un phénomène pouvant paraître parfois très simple, mais encore assez vaste pour pouvoir l'orienter en fonction du thème"____ (wikipédia)

N'ayant dans mon entourage, proche ou éloigné, aucun contact dans le domaine de l’ingénierie pour trouver un sujet, j'ai donc décidé de chercher un sujet qui pourrait me plaire, puis chercher un contact dans ce domaine.

Ainsi je me suis interressée aux interactions pantographe-caténaire et à la problématique "Comment maintenir une bonne qualité de captage tout en améliorant la vitesse du
train ?" et je souhaiterais savoir s'il y a parmi les utilisateurs de ce forum une personne capable de m'accompagner dans mon projet. 

Evidemment, ce sujet peut changer si vous en avez un autre à me proposer okok 

Je précise que je veux en aucun cas que la/les dites personnes me fassent mon travail ! Je souhaite simplement pouvoir accéder à des mesures, des données que je pourrai ensuite exploiter. Et si l'occasion de faire une "expérience" est possible, cela serait encore mieux, mais pas obligatoire.  Je précise aussi que nous avons diverses papiers de confidentialité fournis par les jury du concours dans le cas où les données seraient confidentielles.

Pour ce qui est de ma localisation, je suis près du Mans mais je serai pendant les vacances scolaires en Alsace donc si j'ai l'occasion d'assister ou de faire une expérience, cela sera en Alsace ou alentours proches. 

J'espère que ce message trouvera un lecteur et je vous souhaite une bonne fin de journée

Launy

 

Bonjour,

J'avais réalisé il y a 10 ans maintenant mes TIPE sur l'interaction pantographe-caténaire. Le sujet est intéressant niveau physique et sciences de l'ingénieur, en permettant de travailler sur la mécanique (calcul des fonctions de transfert, étude des modes de vibrations de la caténaire...) et l'aérodynamique (force de planage du pantographe). Le sujet est assez bien documenté, et en effet la thèse de Jean Pierre Massat est un bon point de départ (orientée caténaire plus que panto). Par contre, pour les mesures, c'est un sujet peut-être compliqué. Si tu as besoin de points d'entrée (dont Jean-Pierre que je connais), je peux essayer de t'aider, sans garanties toutefois!

Cédric

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Sur le fond, je constate qu'un premier contact (le mot est approprié :-) est établi. Même si, comme le dit Christophe, la thèse de JPM est plus orientée caténaire que panto, je suppose que les spécialistes caténaire connaissent leur "frère (sœur) siamoise" côté panto.

 

Pour un premier niveau de présentation "universitaire généraliste" du problème, l'ouvrage francophone le plus récent est à ma connaissance Traction électrique", de Jean-Marc Allenbach, Pierre Chapas, Michel Comte et Roger Kaller, édité par les Presses polytechniques et universitaires romandes à Lausanne, deuxième édition, 2008 (chapitre 11, "Captage", pp561-588)

 

Sur la forme, je suppose qu'on vous dispense une formation méthodologie à l'épreuve et à sa préparation. Je me permets d'y ajouter le conseil de lire tout ce qu'il y a sur le site du SCEI, notamment :

------règles (à respecter absolument) concernant le calendrier, les délivrables écrits, le temps de parole oral

Sur ce dernier point, chacun parle plus ou moins vite, mais c'est la vitesse de compréhension du jury qui compte, et les silences de balisage de l'exposé à l'oral, les mots de conclusion d'étape, de liaison entre parties et sous-parties, sont importants, surtout en fin d'après-midi un vendredi d'été chaud pour un jury qui voit un défilé depuis le lundi matin. Le but n'est jamais de caser le plus grand nombre de mots possibles en 15 minutes, mais de faire un exposé qui "laisse une bonne impression différentielle" selon les critères d'évaluation : c'est un concours, même problème que lors d'un entretien d'embauche plus tard dans la vie professionnelle. Tel paragraphe de mon propos écrit ou oral est-il là pour démontrer ma rigueur ? ma capacité de doute ? mon adaptabilité ? ma capacité de décision ? ma capacité d'organisation (de mon travail préalable, de mon propos final) ? de recul ? Tu as 1000 mots écrits (plus les deux délivrables intermédiaires) et 15 minutes au plus : efficacité, efficacité :-)

------présentation du cadre général de l'épreuve, et notamment les attentes relatives aux capacités à démontrer

------ faiblesses des candidats soulignées dans les derniers rapports

 

Un exposé oral sur un sujet connu d'avance et travaillé personnellement est un spectacle (çà choque certains scientifiques :-) : il se prépare (lien entre discours et outils d'aide audiovisuels, gestion des pannes possibles), se chronomètre et se répète :-) Cà contribue à donner de l'aisance au moment du "direct".

Après, la séance de questions du jury ressemble plus à un examen oral, sauf qu'il y a plus d'un interrogateur, certains peut-être proches du sujet, d'autres…qui le découvrent. Faire au mieux (sûreté des connaissances et agilité mentale, mais le "trou" existe parfois en situation tendue, c'est normal, se reconcentrer vite fait pour la question suivante), avant le "merci, au revoir, faites entrer le suivant" final.

Bon courage

 

Modifié par PN407

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup pour vos réponses ! 

Le 24/09/2017 à 12:28, cedric.brogard a dit :

Bonjour,

J'avais réalisé il y a 10 ans maintenant mes TIPE sur l'interaction pantographe-caténaire. Le sujet est intéressant niveau physique et sciences de l'ingénieur, en permettant de travailler sur la mécanique (calcul des fonctions de transfert, étude des modes de vibrations de la caténaire...) et l'aérodynamique (force de planage du pantographe). Le sujet est assez bien documenté, et en effet la thèse de Jean Pierre Massat est un bon point de départ (orientée caténaire plus que panto). Par contre, pour les mesures, c'est un sujet peut-être compliqué. Si tu as besoin de points d'entrée (dont Jean-Pierre que je connais), je peux essayer de t'aider, sans garanties toutefois!

Cédric

Cédric, vous dites que vous aviez fait un TIPE sur ce sujet, mais du coup sur quelle problématique vous étiez-vous concentré ? Car il y a tellement de choses possible, je ne discerne pas encore ce qui est vraiment réalisable... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, LaunyO a dit :

Merci beaucoup pour vos réponses ! 

Cédric, vous dites que vous aviez fait un TIPE sur ce sujet, mais du coup sur quelle problématique vous étiez-vous concentré ? Car il y a tellement de choses possible, je ne discerne pas encore ce qui est vraiment réalisable... 

Réflexions et questions dans le cadre de l'alimentation de la sacoche qui te permettra de rédiger ton document de janvier "Titre et motivation de l'étude" (c'est toi qui passe le concours, donc tu prends/tu laisses :-)

"N'ayant dans mon entourage, proche ou éloigné, aucun contact dans le domaine de l’ingénierie pour trouver un sujet, j'ai donc décidé de chercher un sujet qui pourrait me plaire , puis chercher un contact dans ce domaine" [comment : dire le chemin démontrant capacité initiative personnelle "je souhaiterais savoir s'il y a parmi les utilisateurs de ce forum une personne capable de m'accompagner dans mon projet". ].

"Ainsi je me suis interressée aux interactions pantographe-caténaire et à la problématique "Comment maintenir une bonne qualité de captage tout en améliorant [accroissant ?] la vitesse du train ?"" Pourquoi ce domaine  pantographe caténaire ? Pourquoi cette problématique contact-vitesse ?  En quoi çà pourrait te plaire, puisque tu cites ce critère de choix ,?

"il y a tellement de choses possible, je ne discerne pas encore ce qui est vraiment réalisable" La prise de conscience de l'étendue du domaine et de la nécessité de fermer ton sujet dans le délai imparti et avec tes connaissances est une étape importante du processus méthodologique : prise en compte de ton budget-temps affectable au TIPE au milieu de toutes tes matières, de tes ressources intellectuelles. Gestion du temps et de l'allocation des moyens sujet crucial en mode projet, par exemple quand on prépare une réponse à un appel d'offres

Bon courage :-)

 

Modifié par PN407

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 29/09/2017 à 15:47, LaunyO a dit :

Merci beaucoup pour vos réponses ! 

Cédric, vous dites que vous aviez fait un TIPE sur ce sujet, mais du coup sur quelle problématique vous étiez-vous concentré ? Car il y a tellement de choses possible, je ne discerne pas encore ce qui est vraiment réalisable... 

Bonjour,

Sans rentrer dans les détail, j'avais axé le travail sur :

1 - Approche théorique de la dynamique du contact pantographe-caténaire, avec calcul de la fonction de transfert pour un pantographe double-étage "type" (non piloté en effort comme peuvent l'être les Cx ou autres). Puis interprétations des résultats obtenus fonction des grandeurs physiques impactées (masse et tension de la caténaire et impacts sur la vitesse maximale, phénomènes de résonances...).

2 - Volet expérimental sur l'aérodynamique du pantographe, en particulier via des essais de mesure des forces de planage d'un pantographe (panto Cx du TGV POS en 2007). Ces mesures ont pour but de quantifier le comportement d'un pantographe fonction de sa vitesse dans l'air (indépendamment du contact avec la caténaire) : a-t-il tendance à "appuyer" sur la caténaire lorsque la vitesse augmente? Ou au contraire à réduire son effort sur celle-ci? Ou bien la vitesse de l'air est-elle neutre sur lui? Bien entendu les résultats peuvent varier avec le sens, les pantographes étant maintenant asymétriques.

Voilà quelques pistes, après il faut que tu te documentes un peu sur le sujet afin d'isoler une problématique qui rentre dans le thème (parles-en avec les profs qui encadrent aussi).

Envoie des messages en perso si besoin d'infos plus précises.

A plus,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...