Jump to content
Sign in to follow this  
Pascal 45

Accident de PN de Millas (66) le 14/12/2017

Recommended Posts

il y a une heure, YvesD_fr a dit :

Bonjour,

Je suis le fil de discussion au sujet de cet accident au PN de Millas.

Cela fait des années que je me demande pourquoi les véhicules lourds de transport en commun ou de marchandise ne sont pas équipés, comme les engins moteurs, de caméra de type dashcam voire sportcam, à enregistrement en boucle stoppé par un choc ou une accéleration anormale.

Actuellement, j'en ai une dans ma voiture qui m'a couté 50 E. Mettons que pour du professionnel cela se monterait à 250/500 même 1000 E euros. Ce n'est rien par rapport au cout d'une tracteur de semi, d'une car, ou d'une engin moteur ...

Et on aurait des réponses au questions !

Bon dimanche malgré tout.£
 

Je me suis posé exactement la même question...

Je crois qu'aux états unis c'est obligatoire.

ici je crois (je dis bien je crois) que les films réalisés avec ceci en cas d'accident ne constituent qu'un élément parmi d'autres en matière juridique. ils n'ont pas valeur de preuve (un peu comme un enregistrement téléphonique) s'ils n'ont pas été mis en place par l'autorité juridique....

En tous cas pour les assurances bon nombre refusent de prendre en compte ces images, surtout dans les cas où par exemple la faute à l'autre serait clairement établie (rond points parkings cédez le passage) mais où la règle de la jurisprudence assurance est de pratiquer le 50/50....(ou torts partagés).

Seul un recours devant les tribunaux pourrait donner gain de cause à l'assuré et son dashcam mais à quel prix ? (avocats radiation de ladite compagnie etc etc....).

On observe toutefois un début de changement sur ce point de vue chez certaines compagnies d'assurance.....mais la jurisprudence du 50/50 dans certains lieux ne changent pas  : 50/50 sur les parkings par exemple quelques soit la signalisation mise en place latérale et au sol....par le supermarché. (sans doute pour des considérations économiques côté assurances).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, corsaire a dit :

mais les risques sont plutot limités compte tenu de la circulation qui va ou passe a "petit port et a gouy" en tout il ne doit pas y avoir 50 habitants

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, fabrice a dit :

Ah celui là, je le connais bien, mais il est modifié depuis longtemps avec le tram

Le tram passe au bout dès quais de Deuil Montmagny? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, x 2834 a dit :

D'un côté on a des collégiens traumatisés et complètement désorientés par le drame qu'ils ont vécu sur place , et de l'autre des adultes proches et des journaleux affamés qui jouent à celui qui lancera la plus grosse polémique.

Lamentable !

+1 !

Je n' écoute plus un seul journaleux, depuis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, NATman a dit :

Le tram passe au bout dès quais de Deuil Montmagny? 

Ah bon, parce que cela ressemble beaucoup au PN juste avant le quai des Coquettiers ( ligne Bondy Aulnay)  , enfin avant la modification de la ligne pour le tram

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, capelanbrest a dit :

ici je crois (je dis bien je crois) que les films réalisés avec ceci en cas d'accident ne constituent qu'un élément parmi d'autres en matière juridique. ils n'ont pas valeur de preuve (un peu comme un enregistrement téléphonique) s'ils n'ont pas été mis en place par l'autorité juridique....

Tout à fait, une vidéo de ce genre d'installation n'est pas une preuve suffisante.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, capelanbrest a dit :

Je me suis posé exactement la même question...

Je crois qu'aux états unis c'est obligatoire.

ici je crois (je dis bien je crois) que les films réalisés avec ceci en cas d'accident ne constituent qu'un élément parmi d'autres en matière juridique. ils n'ont pas valeur de preuve (un peu comme un enregistrement téléphonique) s'ils n'ont pas été mis en place par l'autorité juridique....

 

 

il y a 48 minutes, ADC01 a dit :

Tout à fait, une vidéo de ce genre d'installation n'est pas une preuve suffisante.

Normalement cette hypothèse a été envisagée par le CNSR en 2013 bien après l'accident d'Allinges: rejet quasi unanime, notamment à cause  du droit à l'image, de l'anonymat... 

On pourrait envisager une dashcam à bord de tous les trains: c'est mieux que rien. 

Suite au drame d'Allinges,  le plan Bussereau en 2008  +120 PN était équipé de radar vers 2013, pouvant permettre de connaitre l'état du PN en cas d'accident. 100 ont du être installés vers 2013. Maintenant plus rien n'empêche d'équiper tous les PN de caméra classique, facile à installer et peu chère, permettant de verbaliser les automobilistes forçant le passage au PN: la caméra a une valeur juridique depuis 2017 dans un cadre précis qui peut correspondre aux PN:

http://www.securite-routiere.gouv.fr/medias/espace-presse/publications-presse/a-partir-du-31-decembre-2016-onze-categories-d-infractions-routieres-seront-verbalisables-sans-interception-du-conducteur

L'autre avantage serait d'avoir enfin des images précises, ainsi que de la position des barrières en cas de regrettable accident; il suffira d'enregistrer au déclenchement du signal par un appareil indépendant (cellule photovoltaïque, etc..)

Et d'éviter d'avoir autant d'informations contradictoires à chaud et de voir  un juge devant louvoyé dans le brouillard des déclarations des différents témoins traumatisés par l'accident.

 

Un radar au PN n' empèchera pas des abrutis qui pensent être plus rapide qu'un train; il y en même qui pousse un plus loin la bêtise humaine: https://news.autoplus.fr/Amende-Infraction-Passage-a-niveau-PV-Radar-1486109.html

J'ai la sale impression que depuis le drame d'Allinges en 2008,  exception des ceintures de sécurité, pas grande chose n'a été fait; j'avais pensé que depuis 2008 les transports scolaires étaient tous équipés de caméras; naïvement elles sont surement placés pour surveiller les passagers, pas la route.

un rapport exhaustif de 2011 concernant  la sécurité des PN élaboré par ilcad (avec un interview du patron rF de l'époque).

Edited by r2d2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, corsaire a dit :

EUH... barrières fermées, on ne s'engage pas, point final. Dans une intersection, le risque n'est pas du tout le même si on est bloqué au milieu par rapport à un passage à niveau.

Le risque n'est pas le même, car on ne parle pas de mort "directe". En revanche, bloquer le carrefour et empêcher le passage d'un véhicule d'urgence, c'est un risque suffisamment important, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, corsaire a dit :

Malheureusement, il y a des configurations encore pires:

image.thumb.png.bf8a3f84c2d1f0617f0d042ba4d6694a.png

Bonjour

vitesse limitée à 70"km/h, de mémoire il doit également y avoir une interdiction de tourner à certains véhicules (surbaissés ? 3t5 ? ) et jadis le feu était au rouge des qu'un train était dans le secteur, ce qui limitait la pression sur les véhicules. Il est vrai que depuis un bon moment je ne le vois qu'au clignotant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Jerome28 a dit :

Une collégienne qui se trouvait à cet endroit (elle est descendue du bus... elle ne précise pas si c'est celui qui s'est fait percuter ou si c'est le second) affirme que les barrières ne se sont pas abaissées et que les feux rouges ne clignotaient pas.

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/accident/accident-de-car-dans-les-pyrenees-orientales/accident-de-millas-une-collegienne-temoigne-de-la-collision_2518087.html

(Avant de me faire taper dessus, je précise que je ne suis pas là pour accuser untel ou untel. On verra ce que dira l'enquête.)

EDIT: un témoignage qui contredit celui d'une autre personne. Je ne comprends pas que deux personnes témoin d'une même catastrophe voient deux choses totalement opposées. Je ne comprendrai jamais un truc pareil.

 

Barrières ouvertes ou fermées ?
La  réponse c'est , peut-être , les deux mon adjudant
Les témoins qui ont vu les barrières ouvertes et ceux qui les ont vu fermer ont peut être tous les deux raisons !
Les barrières étaient peut être ouvertes et le feu cli éteint lorsque le car s'est engagé, il a suffi qu'il reste arrêté plus de 25 secondes pour que ces dernières se ferment.


Imaginons que je sois l'avocat de la compagnie d' autocar, je sais avant tout le monde que :
Lorsqu'un passage à niveau est muni de barrières ou de demi-barrières, aucun usager de la route ne doit s'y engager lorsque ces barrières sont soit fermées, soit en cours de fermeture ou d'ouverture. L'autocar a respecté ce paragraphe de l'article 422-3 (attention ce n'est qu'une hypothèse de ma part !)
mais qu'en revanche :
"
Aucun conducteur ne doit s'engager sur un passage à niveau si son véhicule risque, du fait de ses caractéristiques techniques ou des conditions de circulation, d'y être immobilisé. " ce paragraphe n'a pas été respecté.  (attention ce n'est qu'une hypothèse de ma part !)


En bon avocat, je créee le buzz, la polémique ,uniquement sur les barrières, où mon client n'a rien à se reprocher."


Et ça fonctionne, tout le monde ne parle que de" barrières ouvertes ou fermées" et que "une fois que ce point sera déterminé les responsabilités seront établies"
Tout le monde zappe :
"
Aucun conducteur ne doit s'engager sur un passage à niveau si son véhicule risque, du fait de ses caractéristiques techniques ou des conditions de circulation, d'y être immobilisé. "

Et la communication SNCF, si performante d'ordinaire, elle est pas là pour contrattaquer et rappeler que :
"oui, bien sûr on ne doit pas s'engager au feu rouge cli, mais que, et c'est aussi important ,on ne doit pas s'engager si on n'est pas sûr de dégager"


Bien joué Maître,
L'ouverture ou non des barrières va être déterminant et le respect de "Aucun conducteur ne doit s'engager sur un passage à niveau si son véhicule risque, du fait de ses caractéristiques techniques ou des conditions de circulation, d'y être immobilisé. " va apparaître comme secondaire...

Edited by Mak

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Mak a dit :

 


Bien joué Maître,
L'ouverture ou non des barrières va être déterminant et le respect de "Aucun conducteur ne doit s'engager sur un passage à niveau si son véhicule risque, du fait de ses caractéristiques techniques ou des conditions de circulation, d'y être immobilisé. " va apparaître comme secondaire...

Secondaire, pas sur, c'est sans compter sur la défense de la SNCF au cas où..........

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment expliquer que l avant du car était arrêté au delà de la demi  barrière , et qu au moment de l’impact celui ci roulait à 12 km h?

Physiquement ca me paraît énorme comme accélération ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En attendant cette stratégie de défense semble fonctionner, "barrières, barrières, barrières" les media ne parlent que de çà !

"Et bla, bla, bla, en Suisse, il n'y a plus de demi barrières"

Ca apparemment :

Aucun conducteur ne doit s'engager sur un passage à niveau si son véhicule risque, du fait de ses caractéristiques techniques ou des conditions de circulation, d'y être immobilisé. "

C'est devenu tabou, on ne doit pas en parler !

Je suis comme tout le monde, je ne sais pas ce qui c'est passé et ça n'a peut être rien  à voir .

Mais vu la configuration des lieux, la question qui vient immédiatement à l'esprit, c'est est ce que ce paragraphe II de l'art 422-3 a bien été respecté?

Alors vrais ou faux journalistes, arrêtez , par pitié, de nous souler avec les barrières et parlez nous un peu du paragraphe II de l'art 422-3 !

Edited by Mak

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Mak a dit :

En attendant cette stratégie de défense semble fonctionner, "barrières, barrières, barrières" les media ne parlent que de çà !

"Et bla, bla, bla, en Suisse, il n'y a plus de demi barrières"

Ca apparemment :

Aucun conducteur ne doit s'engager sur un passage à niveau si son véhicule risque, du fait de ses caractéristiques techniques ou des conditions de circulation, d'y être immobilisé. "

C'est devenu tabou, on ne doit pas en parler !

Je suis comme tout le monde, je ne sais pas ce qui c'est passé et ça n'a peut être rien  à voir .

Mais vu la configuration des lieux, la question qui vient immédiatement à l'esprit, c'est est ce que ce paragraphe II de l'art 422-3 a bien été respecté?

Alors vrais ou faux journalistes, arrêtez , par pitié, de nous souler avec les barrières et parlez nous un peu du paragraphe II de l'art 422-3 !

ou plutôt ne nous parlez de rien sur le plan des circonstances techniques et attendez les premiers résultats décisifs de l'enquête..... ;)

 

Edited by capelanbrest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Témoignage (assez confus) dans le bus qui suivait : https://www.lci.fr/societe/accident-de-millas-ter-car-scolaire-leur-bus-suivait-celui-qui-a-ete-percute-elles-racontent-la-peur-et-l-insoutenable-2073658.html

Résumé au conditionnel : le bus aurait engagé le PN alors que les barrières étaient ouvertes et sans sonnerie, puis la conductrice aurait paniqué en voyant le train arriver, et ne serait pas parvenue à redémarrer à temps (confusion avec les pédales ou problème technique ?)

Ce témoignage implique que le bus serait resté arrêté au milieu du PN un certain temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le traitement de ce drame atroce devant s'inscrire dans la durée, cet accident de PN fait donc l'objet d'un sujet particulier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Mak a dit :

En attendant cette stratégie de défense semble fonctionner, "barrières, barrières, barrières" les media ne parlent que de çà !

"Et bla, bla, bla, en Suisse, il n'y a plus de demi barrières"

Ca apparemment :

Aucun conducteur ne doit s'engager sur un passage à niveau si son véhicule risque, du fait de ses caractéristiques techniques ou des conditions de circulation, d'y être immobilisé. "

[...]

Oui, enfin, dans le cas présent ils oublient que cela n'aurait rien changé:
-Car le car n'a apparemment pas franchi en zigzag, puisque le terre-plein central empêche cette manœuvre.
-Car si la barrière atteint sa position de fermeture, que la sonnerie retentit et que les feux clignotent, le PN autorise l'ouverture du signal. Or rien ne dit que le car retenait la barrière dans l'éventualité où elle se serait abaissée.

Bref, blablabla, en Suisse l'accident aurait tout aussi bien pu se produire si la barrière était effectivement abaissée.

Edited by likorn

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, cc27001 a dit :

Témoignage (assez confus) dans le bus qui suivait : https://www.lci.fr/societe/accident-de-millas-ter-car-scolaire-leur-bus-suivait-celui-qui-a-ete-percute-elles-racontent-la-peur-et-l-insoutenable-2073658.html

Résumé au conditionnel : le bus aurait engagé le PN alors que les barrières étaient ouvertes et sans sonnerie, puis la conductrice aurait paniqué en voyant le train arriver, et ne serait pas parvenue à redémarrer à temps (confusion avec les pédales ou problème technique ?)

Ce témoignage implique que le bus serait resté arrêté au milieu du PN un certain temps.

Je ne comprends pas comment un élève assis dans le bus qui se trouvait derrière arrivait à voir ce que faisait la conductrice du bus de devant avec ses pédales. Je me demande si les "journalistes" dont encore capables à notre époque d'écrire un article qui tient un minimum la route. A moins que ce soit un nouveau modèle de bus transparents ?

Autant, au début, les témoignages pouvaient encore ressembler à quelque chose, même s'ils se contredisaient. Autant, là, cela devient franchement indécent...

Demain, peut-être le témoignage exclusif d'un alien, qui passait par là, avant qu'il ne reparte avec sa soucoupe ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Jerome28 a dit :

Je ne comprends pas comment un élève assis dans le bus qui se trouvait derrière arrivait à voir ce que faisait la conductrice du bus de devant avec ses pédales. Je me demande si les "journalistes" dont encore capables à notre époque d'écrire un article qui tient un minimum la route. A moins que ce soit un nouveau modèle de bus transparents ?

Autant, au début, les témoignages pouvaient encore ressembler à quelque chose, même s'ils se contredisaient. Autant, là, cela devient franchement indécent...

Demain, peut-être le témoignage exclusif d'un alien, qui passait par là, avant qu'il ne reparte avec sa soucoupe ?

C'est pour cela qu'il ne faut pas croire un mot des journaleux !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, cc27001 a dit :

Témoignage (assez confus) dans le bus qui suivait : https://www.lci.fr/societe/accident-de-millas-ter-car-scolaire-leur-bus-suivait-celui-qui-a-ete-percute-elles-racontent-la-peur-et-l-insoutenable-2073658.html

Résumé au conditionnel : le bus aurait engagé le PN alors que les barrières étaient ouvertes et sans sonnerie, puis la conductrice aurait paniqué en voyant le train arriver, et ne serait pas parvenue à redémarrer à temps (confusion avec les pédales ou problème technique ?)

Ce témoignage implique que le bus serait resté arrêté au milieu du PN un certain temps.

Ce qui expliquerait pourquoi le mécano du TER a sifflé pendant très longtemps aux dires de témoins...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, YvesD_fr a dit :

Bonjour,

Je suis le fil de discussion au sujet de cet accident au PN de Millas.

Cela fait des années que je me demande pourquoi les véhicules lourds de transport en commun ou de marchandise ne sont pas équipés, comme les engins moteurs, de caméra de type dashcam voire sportcam, à enregistrement en boucle stoppé par un choc ou une accéleration anormale.

Actuellement, j'en ai une dans ma voiture qui m'a couté 50 E. Mettons que pour du professionnel cela se monterait à 250/500 même 1000 E euros. Ce n'est rien par rapport au cout d'une tracteur de semi, d'une car, ou d'une engin moteur ...

Et on aurait des réponses au questions !

Bon dimanche malgré tout.£
 

Que 50 € , quel type vu que celle que j'ai, je l'ai payé un tantinet plus cher, bon elle filme aussi l'arrière et enregistre aussi les données, vitesse et coordonnées GPS

 

Sinon, certains ont parlé, il y a quelques temps, d'équiper de caméra les cabines de conduites , enfin pour "ne filmer que l'avant"

Edited by fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, cc27001 a dit :

Témoignage (assez confus) dans le bus qui suivait : https://www.lci.fr/societe/accident-de-millas-ter-car-scolaire-leur-bus-suivait-celui-qui-a-ete-percute-elles-racontent-la-peur-et-l-insoutenable-2073658.html

Résumé au conditionnel : le bus aurait engagé le PN alors que les barrières étaient ouvertes et sans sonnerie, puis la conductrice aurait paniqué en voyant le train arriver, et ne serait pas parvenue à redémarrer à temps (confusion avec les pédales ou problème technique ?)

Ce témoignage implique que le bus serait resté arrêté au milieu du PN un certain temps.

""Les barrières étaient ouvertes et ça n'a pas sonné. Du coup, normal, elle est passée et de loin elle a vu le train arriver", raconte-t-elle. Et de poursuivre : "Elle a essayé de partir mais on ne sait pas, elle était bloquée. On la voyait, elle regardait ses pédales, elle essayait d'appuyer mais elle y arrivait pas, elle arrivait pas à avancer ni à reculer, et on voyait qu'elle stressait."

D'après ce témoignage l'autocar s'est arrêté sur le PN "elle essayait d'appuyer mais elle y arrivait pas" appuyer sur quoi ? le véhicule qui était devant et la bloquait ?

"elle arrivait pas à avancer ni à reculer," si c'est bloqué devant on essaye de reculer , logique.

Ce témoignage laisse entendre que l'autocar s'est engagé régulièrement et n'a pas été en mesure de dégager la zone dangereuse...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, ADC01 a dit :

Tout à fait, une vidéo de ce genre d'installation n'est pas une preuve suffisante.

Ce genre de vidéo n'est pas une preuve, mais "un commencement de preuve par écrit", ça à la même valeur que par exemple une reconnaissance de dette non signée .

Donc moins probant qu'une vraie preuve, effectivement, mais avec quand même une valeur juridique...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Jerome28 a dit :

[...] Je me demande si les "journalistes" sont encore capables à notre époque d'écrire un article qui tient un minimum la route. [...]

Ils ne tiennent pas la route mais ils s’aggripent aux rails...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...