Jump to content
HCASOK

Pension d'invalidité et CPR

Recommended Posts

suite à mon agression j'étais classé en atelier et c'est là que j'ai eu un  accident du travail et je devais reprendre en  mi temps thérapeutique mais la sncf refuse et me reforme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, PIGEON a dit :

je devais reprendre en  mi temps thérapeutique mais la sncf refuse et me reforme

J'hésite à relancer les échanges d'autant que l'affaire semble déjà ancienne puisque jugée (et a priori confirmée) ici ou là.

Un point toutefois sur le temps partiel thérapeutique (ce n'est pas forcément un mi temps). Ce n'est pas une période d'arrêt de travail... à moitié. C'est une période de transition après une affection en voie de guérison mais pour laquelle le patient n'est pas encore tout à fait rétabli et auquel il faut donner un peu de temps supplémentaire. La reprise du travail progressivement, à temps partiel,  fait partie de la thérapie. Il est donc étonnant qu'en alternative à ce temps partiel thérapeutique le couperet de l'inaptitude totale et définitive à tout emploi dans l'entreprise soit tombé. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, PLANONYME a dit :

J'hésite à relancer les échanges d'autant que l'affaire semble déjà ancienne puisque jugée (et a priori confirmée) ici ou là.

Un point toutefois sur le temps partiel thérapeutique (ce n'est pas forcément un mi temps). Ce n'est pas une période d'arrêt de travail... à moitié. C'est une période de transition après une affection en voie de guérison mais pour laquelle le patient n'est pas encore tout à fait rétabli et auquel il faut donner un peu de temps supplémentaire. La reprise du travail progressivement, à temps partiel,  fait partie de la thérapie. Il est donc étonnant qu'en alternative à ce temps partiel thérapeutique le couperet de l'inaptitude totale et définitive à tout emploi dans l'entreprise soit tombé. 

 

 

Service doux ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà si vous vous n'arrivez pas à comprendre mon cas après tout ce que je vous ai expliqué  alors comment voulez vous que les tribunaux qui ne connaissent rien de mon historique comprennent quelque chose??? Je parle de mon agression c'est suite à ça que j'étais reclassé en atelier où j'ai eu un accident et ensuite l’hôpital où j'étais amené par les pompiers m'a classé en invalidité cat 1 avec arrêt de travail et pendant mon arrêt la sncf a envoyé un médecin contrôle et ce médecin préconise une reprise du travail à mi temps thérapeutique mais la sncf refuse et me réforme parce que  la sncf ne fait pas de différence entre catégorie 1 et 2  alors que ce n'est pas du tout la même chose dans le régime général (MI temps thérapeutique c'est pas un service doux tu travailles à mi temps sauf que tu es payé à temps plein) vous voyez vous mélangez tout et personne ne comprend plus rien c'est le bordel

Edited by PIGEON

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, PIGEON a dit :

Déjà si vous vous n'arrivez pas à comprendre mon cas après tout ce que je vous ai expliqué  alors comment voulez vous que les tribunaux qui ne connaissent rien de mon historique comprennent quelque chose???

Je t'ai deja demandé qu'est-ce que tu veux qu'on fasse apres une decision de justice.

Tu t'estimes lésé, pourquoi pas mais ce n'est pas sur un forum qu'on pourra faire quelque chose. Pour casser le jugement il te faut faire appel avec un bon avocat.

Sur ce ...................

il y a une heure, PIGEON a dit :

Déjà si vous vous n'arrivez pas à comprendre mon cas après tout ce que je vous ai expliqué  alors comment voulez vous que les tribunaux qui ne connaissent rien de mon historique comprennent quelque chose??? Je parle de mon agression c'est suite à ça que j'étais reclassé en atelier où j'ai eu un accident et ensuite l’hôpital où j'étais amené par les pompiers m'a classé en invalidité cat 1 avec arrêt de travail et pendant mon arrêt la sncf a envoyé un médecin contrôle et ce médecin préconise une reprise du travail à mi temps thérapeutique mais la sncf refuse et me réforme parce que  la sncf ne fait pas de différence entre catégorie 1 et 2  alors que ce n'est pas du tout la même chose dans le régime général (MI temps thérapeutique c'est pas un service doux tu travailles à mi temps sauf que tu es payé à temps plein) vous voyez vous mélangez tout et personne ne comprend plus rien c'est le bordel

 

Il y a 7 heures, fabrice a dit :

Service doux ?

 

Service doux j'y étais quelques temps suite à mon  accident de travail ==> rester à l'atelier à faire du rangement et de la paperasse

Edited by fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pigeon c est juste pas possible c est toi qui ne comprends rien et mélange tout et tu te plains qu on ne suive pas, c est un comble ! 

Donc ton agression n a rien a faire là dedans, tu étais en poste dans un atelier et là ton histoire commence avec un accident du travail.

De plus ce n est pas l hôpital qui te donne ton invalidité mais la cpr. 

Le temps partiel thérapeutique n a rien avoir avec l invalidité.

En effet il y a une différence entre cpr et général pour l invalidité de cat 1. Dans le privé tu peux continuer à travailler a ton poste où un autre plus adapté et percevoir une pension d invalidité de la sécu ( 30% de ton salaire de référence de mémoire ) mais ça n existe pas a la cpr ( où soit tu boss normal soit tu es réformé ) .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur dossier et tu peux passer devant un médecin soit cpr soit accrédité par elle. 

Et c est pareil pour la sécu. 

Edited by Remi79290

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je répète avec ton dossier donc les éléments qu ils avaient en leur possession !! Ils peuvent même demander directement a ton médecin traitant ou le spécialiste qui te suit. 

Mais si tu es contre cet avis tu peux le contester et demander une contre expertise, ça a été fait ?? 

Puis franchement vu tout ce que tu racontes tu as peut être bien vu un médecin de la cpr et tu ne le dis pas par oubli, erreur ou pour continuer de te plaindre. 

Edited by Remi79290

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, PIGEON a dit :

je répète comment la cpr a fait pour dire que je suis un invalide sans passer devant un médecin??? 

Je n'ai plus une mémoire complète de tout ça ni le référentiel RH qui va bien sous les yeux mais, sur le plan de la procédure, les choses se sont passées ainsi ou à peu-près :

- demande de mise à la réforme de l'établissement employeur (chose qui n'est normalement pas arrivée comme ça un matin en se levant),

- pas d'opposition formulée de ta part à cette réforme (ce qui veut dire acceptation du principe, peut-être par ignorance des conséquences, par mauvaise appréciation, mais c'est ainsi),

- à partir de là, confirmation par la commission de réforme (qui si l'intéressé ne conteste pas n'a pas vraiment de raison d'aller contre la direction de l'établissement qui a bien entendu étayé sa demande par l'impossibilité d'occuper normalement le salarié et l'échec ou l'impossibilité de tout reclassement, d'où constat d'inaptitude totale et définitive à tout emploi à la SNCF ce qui ne signifie pas forcément être invalide),

- juste avant la commission de réforme, la CPRPSNCF a été interrogée pour savoir si elle entendait ou non s'opposer à la réforme ; il lui arrive de prendre une décision sur dossier quand elle n'y trouve pas matière à s'opposer.

Un délai de recours a dû être notifié avec la décision de réforme. En absence de recours de nulle part, la mise à la réforme est devenue effective

 

image.png.6639ae913534de8916f8fac5b14b2f08.png

Edited by PLANONYME
Ajout (source site CPRPSNCF).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben voilà c'est bien marqué "votre admission en réforme peut également être prononcée d'office par l'EPIC employeur" donc de l'invalidité cat 1 sans me proposer un reclassement ils ont passé direct à la réforme sans que je passe devant un médecin de la cpr puisque sur la réforme c'est  marqué que cette décision a été contesté par moi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Franchement si les recours ont été exercés en temps et en heure et n'ont pas aboutis ou si tu as été débouté (sans doutes pour de bonnes raisons ) à quoi bon poursuivre ici ce débat stérile.....

Soit tu a de bonnes raisons pour affirmer que ton cas n'a pas été traité correctement, que tu n'as pas épuisé la totalité des recours possible et donc tu consultes un homme de l'art (avocat spécialisé) et tu te tournes vers la juridiction compétente en vue d'obtenir réparation.

Dans ce cas j’espère que ton dossier est complet et étayé....charge à l'homme de l'art de défendre le dossier ensuite, s'il estime que l'affaire en vaut le coût (dans tous les sens du terme).

Soit effectivement tu as épuisé tous les recours possibles (et ça l'homme de l'art te dira si c'est le cas ou pas) et à ce moment là il ne te restes qu'une solution :

en faire ton deuil et passer à autres choses.

Poursuivre ici n'apportera rien à qui que ce soit.....car dans tous les cas de figure nous n'avons pas les éléments pour juger sur pièces.

 

Donc on parle dans le vide !!

donc à défaut de clôturer officiellement ce topic (modération) il ne reste plus qu'à espérer qui s'éteigne de lui même ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais pigeon le det peut proposer d office la réforme c est différent. Mais il y a quand même la commission de réforme ou tu a été convié ( y es tu allé ?? ) , C est tout un processus. 

Et si tu as juste dit non je veux pas être réformé effectivement ça ne sert a rien, il faut des avis médicaux. 

De plus réforme ne vaut pas forcément invalidité arrêtes de mélanger les 2.

La médecine du travail t as bien reconnu inapte a ton poste voir tout poste d ou la non possibilité de reclassement ?  C est un avis médical du coup. Screenshot_2020-09-19-10-35-37-792_cn_wps.xiaomi.abroad_lite.thumb.jpg.19ad9b06a515b1468126addc881d6351.jpg

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non il n'y a pas eu de commission de reforme et le médecin du travail n'a jamais dit que j'étais inapte pendant mon arrêt j'ai reçu une lettre recommandé comme quoi  que je suis réformé Donc si je comprends bien je n'ai pas le droit d'opposer à ma reforme ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si il y a forcément eu une commission de réforme....

Tu as êtes réformé pendant ton arrêt ? 

Tu as le droit de t y opposer si tu as de bonne raison, juste le fait que tu ne sois pas d accord ça marche pas. C est duel d avis médicaux. Mais d après ce que tu dis toi même tu n es plus apte a travailler donc compliquer de défendre que tu n aurais pas du être réformé. 

Et juste tu te rends compte quand même que tu es presque payé le SMIC a vie sans avoir à travailler ... Je comprends que ça peut ne pas suffit mais dans ce cas là rien t empêche de trouver un autre taf en complément. 

Edited by Remi79290

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, PIGEON a dit :

Non il n'y a pas eu de commission de reforme et le médecin du travail n'a jamais dit que j'étais inapte pendant mon arrêt j'ai reçu une lettre recommandé comme quoi  que je suis réformé Donc si je comprends bien je n'ai pas le droit d'opposer à ma reforme ???

De toute façon, tu nous racontes bien ce que tu veux et ce qui t'arrange, vu qu'on a aucune version contradictoire, comme déjà dit, si c'est passé en jugement deux fois et qu'on ne t'as donné tort, c'est qu'il bien une raison, tu commence par être lassant à jouer le cacagnolet, ce n'est ni le lieu, ni l'endroit. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

non aucun médecin n'a dit que j'étais inapte à travailler juste que je devais reprendre le travail à mi temps thérapeutique et le prudhomme dit qu'ils ont le droit de me réformé avec une pension de réforme puisque les cheminots sont content de partir à la retraite à 50ans ou 55ans et je me suis inscris au pole emploi ils ont dit vous êtes handicapé invalide à 53 ans aucun patron ne voudra de vous alors qu'il y a plein de jeunes chômeurs  en attente  de trouver un travail 

Edited by PIGEON

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais bien sûr que si un médecin de la cpr a approuvé la réforme ! Même si tu n as jamais eu de contact avec lui. 

Si tu t arrêtes a ce qu on te dis aussi....

Envoi des CV, tu peux même mettre les pubs dans les boîte aux lettres .... C est sûr tu va pas trouver un travail de rêve mais qui est en fonction de tes capacités. 

Et oui la SNCF peut te réformer c est dans le statut ça fait parti des joies de la SNCF. 

Edited by Remi79290

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous.

J'ai actuellement 49 ans ( 50 l'année prochaine ) et suis actuellement en arrêt ( après hospitalisation) suite à un épanchement dans l'abdomen du à une cirrhose.

Attention la cirrhose n'est pas uniquement lié à une consommation excessive d'alcool. Je dis cela pour ceux qui font vite des raccourcis.

Je souffre de plusieurs pathologie qui me gachent la vie : Diabète (insulino dépendant), Stéatose hépatique, hypertension, cholestérol, rétinopathie diabétique et douleurs aux jambes suite à des douleurs neuropathiques (du au diabéte).

Ces pathologies sont connues de la médecine du travail et de ma hiérarchie. Pensez vous que je puisse demander une réforme car je n'ai plus la force physique et mentale pour aller travailler tous les jours ? Si oui peux t-on négocier des positions supplémentaires pour avoir une pension correcte ?

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...