Aller au contenu
Vérane12

Accident à un PN dans les Ardennes (16/10/2019) et droit de retrait national

Messages recommandés

il y a une heure, ADC01 a dit :

Il fut suivre, il est dit que la radio était HS suite au choc.

 

HS suite au choc mais la question de Daegan était :

"Est ce que l'ADC n'a pas déclenché le SAR en voyant qu'il y avait obstacle sur le PN ?"

Donc avant le choc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 19/10/2019 à 12:14, Arnaud68800 a dit :

On a parfois vraiment l'impression que les deux syndicats les plus nuisibles (et malheureusement les plus influents) se croient encore à l'époque où le train était LE mode de transport incontournable, où les voyageurs étaient des "usagers", et où une grève comme celle-ci n'avait donc au final que peu d'influence sur ces derniers (hormis les faire ch...er), qui n'avaient pas d'autre choix que reprendre le train.

Aujourd'hui, le voyageur n'est plus un "usager", mais un "client", qui peut facilement choisir son mode de transport. La famille qui avait prévu de partir en vacances dans le sud en Ouigo aujourd'hui ne se fera plus avoir une deuxième fois : il y a de fortes chances que lors des prochains congés, ce sera A6/A7 à bord du Scénic/Picasso familial, au bénéfice d'APRR, Vinci et Total !

Puisque le train n'est plus un moyen de transport incontournable, puisqu'on peut s'en passer sans difficulté… Pourquoi réagis tu aussi violemment ici ? Nous ne sommes pas un SAV ici. On t'a expliqué avant ce message le problème. Tu es en droit de ne pas être d'accord et donc de choisir un autre moyen de transport puisque c'est si simple.

Il y a 2 heures, Daëgan a dit :

Concernant la gestion de l'incident, un point m'interpelle :

qu'en est il de l'avis à l'AC du secteur ou bien au régulateur qui, en prenant connaissance de l'accident au PN et de l'engagement du gabarit de la voie contiguë, aurait stoppé une éventuelle circulation en approche et donc éviter de fait le sur-accident ?

Est ce que l'ADC n'a pas déclenché le SAR en voyant qu'il y avait obstacle sur le PN ?

Après la collision, mettons que la radio est HS, le SAR interrompu et que l'ADC n'a plus son téléphone pro, ne pouvait il pas aviser l'AC du secteur via le téléphone du PN plutôt que de procéder à la couverture de l'obstacle ?

Bref il y a plusieurs éléments à prendre à compte pour cet incident et le fait que le train circule en EAS ne change pas les procédures qui se doivent d'être appliquées.

J'aimerai bien connaitre l'avis d'ADC en fonction pour connaitre leurs opinions.

 

Déjà répondu pour la radio. Pour le téléphone du PN, il suffit de lire le suivi de l'évènement en interne pour comprendre : la rame s'est arrêtée 500m après le PN. Quand on veut arrêter un train qui arrive en face, on ne retourne pas en arrière.

il y a 14 minutes, assouan a dit :

HS suite au choc mais la question de Daegan était :

"Est ce que l'ADC n'a pas déclenché le SAR en voyant qu'il y avait obstacle sur le PN ?"

Donc avant le choc...

Déclencher le SAR ne donne aucune assurance que la protection d'obstacle est réalisée. Donc même en supposant qu'il ait eu le temps (200m de visibilité à 140km/h, le temps de réagir, taper l'urgence, se protéger… Je ne suis pas sûr que j'aurais eu le temps de mettre le SAR en si peu de temps à sa place), ça n'aurait rien changé à la procédure.

Modifié par Gom

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 58 minutes, Gom a dit :

Puisque le train n'est plus un moyen de transport incontournable, puisqu'on peut s'en passer sans difficulté… Pourquoi réagis tu aussi violemment ici ? Nous ne sommes pas un SAV ici. On t'a expliqué avant ce message le problème. Tu es en droit de ne pas être d'accord et donc de choisir un autre moyen de transport puisque c'est si simple.

C'est sans doute ce que beaucoup de clients qui ont vu leur départ en vacances pourri par cette gabegie feront.

En parallèle, le discours "anti-cheminot" et "pro-privatisation" va repartir de plus belle dans l'opinion (parfois pas toujours à juste titre), attisé par les médias... et par ceux qui ont été lésés ce week-end... et vous allez vous plaindre du traitement médiatique qui vous est infligé. Bravo.

Pour finir, ce forum n'est pas un SAV, mais il est ouvert à tous. On a donc parfaitement le droit d'exprimer son opposition à ce mouvement, même si c'est contraire à l'opinion dominante.

Modifié par Arnaud68800

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Arnaud68800 a dit :

En parallèle, le discours "anti-cheminot" et "pro-privatisation" va repartir de plus belle dans l'opinion (parfois pas toujours à juste titre), attisé par les médias... et par ceux qui ont été lésés ce week-end... et vous allez vous plaindre du traitement médiatique qui vous est infligé. Bravo.

Ben… Oui. Quand on explique depuis le début qu'il s'agit d'un droit de retrait (accident ayant eu lieu Mercredi, le temps de faire passer l'info partout et d'en discuter… Effectivement, le droit de retrait n'a pas été instantané, comme tu l'as mentionné, il a fallu 24h), que la direction parle d'une grève surprise, que les médias ne se font que le relais de la bonne parole de la direction et de celle des voyageurs bloqués en venant très peu chercher à comprendre… Ben oui, il y a de quoi se plaindre du traitement médiatique. Mais au fond, comme pour n'importe quel sujet qu'on maitrise un minimum, on s'aperçoit très vite que les principaux médias ne sont là que pour faire le buzz et énerver leur public.

En revanche quand on cherche un peu, on trouve quelques médias qui cherchent à expliquer ce qu'il se passe. Comme ce forum, qui est un média, auquel nous participons. A toi de choisir, soit de croire un minimum ce que des gens du métier disent, soit de croire les grands médias qui n'y connaissent rien.

il y a 9 minutes, Arnaud68800 a dit :

Pour finir, ce forum n'est pas un SAV, mais il est ouvert à tous. On a donc parfaitement le droit d'exprimer son opposition à ce mouvement, même si c'est contraire à l'opinion dominante.

Bien sûr, tant que c'est fait avec un minimum d'argumentation et que ce n'est pas auto centré sur notre petit problème perso.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Gom a dit :

Bien sûr, tant que c'est fait avec un minimum d'argumentation et que ce n'est pas auto centré sur notre petit problème perso.

Je ne me suis pas autocentré sur mon problème perso, mais parlé au nom de tous les clients (les vrais, qui payent leurs billets) qui ont été laissés dans la m...de ce week-end, sans avoir été prévenus (contrairement à une grève classique).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas français, et le droit de grève est interdit dans mon entreprise, par ailleurs la grève est dans ma vision des choses un échec, il s’agit d’un point de vue donc un peu décalé.

Mais pour avoir fait des réunions CFF-SNCF-OS suisses et françaises, les problèmes ne viennent pas que des OS françaises... de loin pas.

Concernant l’EAS, nous le pratiquons partout en Suisse, MAIS les procédures et les installations n’ont rien à voir, par contre, il y a des différences en France. À Belgarde, il y a une escale, les correspondances sont assurées, à Belfort-TGV, il n’y a personne, démerde-toi et on part à l’heure, je suis déjà parti alors que le TGV arrivait. Dommage.

Par ailleurs, il n’y a aucun moyen d’obtenir le moindre renseignement. Il n’y a pas de distributeur en gare? Pas de chance, démerdes-toi et paie l’amende. Enfin, il est évident qu’en cas de perturbation ou d’accident, le passager est le dernier dont on s’occupe. Le mécano fait des procédures, l’agent sédentaire les siennes, les passagers se débrouillent.

Et on ne peut pas tout réformer, l’infrastructure et sa philosophie ne le permettent pas.

Pour le reste, tout envieux n’a qu’à postuler. Quand des places royales sont disponibles, autant les occuper non? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Arnaud68800 a dit :

Je ne me suis pas autocentré sur mon problème perso, mais parlé au nom de tous les clients (les vrais, qui payent leurs billets) qui ont été laissés dans la m...de ce week-end, sans avoir été prévenus (contrairement à une grève classique).

Oui, on a pu le lire, c'est vrai.

Le 18/10/2019 à 18:30, Arnaud68800 a dit :

:Smiley_26::Smiley_26::Smiley_26:

Et comme par hasard le jour des départs en vacances d'automne, afin de bien f...tre dans la m...de un maximum de clients. (Perso j'ai pu annuler mes billets et prendre ma voiture perso pour faire 500 bornes car il était très compliqué de me rendre à Paris en Transilien pour attraper mon TGV, mais tout le monde n'a malheureusement pas eu cette possibilité...)

Prochain épisode : la traditionnelle grève de Noël ? Pathétique...

Aurais-tu réagis de manière aussi violente si tu n'avais pas été impacté ?

De la même manière, comment aurais-tu réagis si (et c'est la raison du droit de retrait) le train croiseur n'avait pas été arrêté et par conséquence, s'il y avait eu sur accident ? Et enfin, comment réagirais-tu s'il n'y avait aucune réaction des cheminots suite à ce risque avéré (cf conclusions de l'inspection du travail) et qu'un accident se produisait la semaine prochaine, peut-être avec toi dedans ou quelqu'un de ta famille ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 49 minutes, Arnaud68800 a dit :

Je ne me suis pas autocentré sur mon problème perso, mais parlé au nom de tous les clients (les vrais, qui payent leurs billets) qui ont été laissés dans la m...de ce week-end, sans avoir été prévenus (contrairement à une grève classique).

J'ai le souvenir de plusieurs droits de retrait impromptus : après le viol d'une contrôleur à Toulouse, après des coups de couteau dans un Asct je ne sais plus où....

Oui les cheminots peuvent avoir peur et partir en droit de retrait non prévisible, en réaction à une situation angoissante (faudrait retrouver celle des agents Ratp qui avaient tout arrêté aussi après une agression très violente début des années 2000).

Oui les voyageurs sont directement touchés dans leurs déplacements. Et en bavent.

Il ne devrait pas y avoir d'antagonisme entre les deux.... hélas....

Modifié par assouan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Arnaud68800 a dit :

Je ne me suis pas autocentré sur mon problème perso, mais parlé au nom de tous les clients (les vrais, qui payent leurs billets) qui ont été laissés dans la m...de ce week-end, sans avoir été prévenus (contrairement à une grève classique).

Tu n'est pas un brin provocateur avec ta phrase: les vrais qui payent leurs billets ?? Sache que nous aussi les cheminots on paye notre billet, minoré je veux bien mais quand même. Après cela fait partie des avantages si je puis dire, comme en ont presque tous les travailleurs relevants de leur entreprise. Je te rappelle pour finir au passage que les cheminots consacrent une partie de leur vie (y compris privée au prix de divorce et compagnie...)Donc s'il y en a qui sont jaloux, la porte est grande ouverte à la sncf.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grève sans préavis : prévisions de trafic pour le dimanche 20 octobre 2019 (source SNCF - 20/10/2019)

Citation

La dynamique de reprise est enclenchée. Le point sur les prévisions de trafic pour ce dimanche 20 octobre 2019 ...

https://www.sncf.com/sites/default/files/press_release/201019_CP_INFO_TRAFIC.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens d’ailleurs, exemple perso du bordel de l’EAS français.

Je constate une personne évanouie, couverte de vomi, qui râle. Le train est vide, donc pas d’aide sur place possible.

Le règlement dit :

  • -Ne pas se remettre en marche, ok.
  • -Aviser le régul’ (déjà, faut une radio, sinon faut y aller à pied puisqu’on ne doit pas se remettre en marche...), ok, ici il y avait la radio.
  • -Porter secours, pas okay, je ne suis pas médecin, aucune idée de ce qui doit être fait, et surtout je suis en cabine à la radio.

Par ailleurs, c’était marrant, l’Agent sédentaire ne savait pas quoi faire, c’est moi qui ai dû lui dire, sans être français, « Bin le 17, je ne connais que ce numéro d’urgence dans votre pays... ». Bref, y  avait un type en urgence, et moi qui ai passé 15 mn en cabine à faire de l’administratif pour que ça bouge. C’était super.

En Suisse, j’aurais appelé (radio partout chez nous), en 15mn j’avais déjà l’ambulance parce que le réglement est applicable, ce qui est bien plus discutable en France.

Par ailleurs, je suis toujours frappé de la mollesse des sédentaires (en ce qui concerne les problémes hors-circulation des trains, bien sûr) sur sol français, ils commence souvent par dire « bah je sais pas trop... », alors que tu appliques une fiche réglementaire et numérotée, c’est toujours flou, toujours chiant, personne ne sait jamais qui doit faire quoi.

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Interview de Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports (source BFMTV - 20/10/2019)

Citation

Sur BFMTV, Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports, annonce une reprise du trafic ferroviaire dès lundi 21 octobre 2019. Il confirme que la justice devra déterminer si le mouvement est légal ...

... Jean-Baptiste Djebbari annonce qu'il y aura "des sanctions individuelles" en précisant "tout gréviste doit se déclarer individuellement" et que les absences pourraient être "considérées comme un abandon de poste" ...

... "Le conducteur sera cité à l'ordre de la SNCF" ... 

https://www.bfmtv.com/economie/sncf-retour-progressif-a-priori-a-la-normale-des-demain-annonce-jean-baptiste-djebbari-1790796.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 56 minutes, Pascal 45 a dit :

Interview de Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports (source BFMTV - 20/10/2019)

https://www.bfmtv.com/economie/sncf-retour-progressif-a-priori-a-la-normale-des-demain-annonce-jean-baptiste-djebbari-1790796.html

Ah ce gouvernement me fait bien rire ! 

Si on commence à sanctionner tous les cheminots qui ont fait appliquer leurs DROIT DE RETRAIT, on va avoir des grèves sans précédent ! 

Le pire dans l'histoire ce que le bon vieux Pépy surenchéri sur les propos de E. Philippe ! Il n'est presque plus rien pour la SNCF mais après ces propos il perd toute crédibilité ! (à terme il n'aura pas de pot de départ:Smiley_20:

Modifié par Fabien55

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Daëgan a dit :

Concernant la gestion de l'incident, un point m'interpelle :

qu'en est il de l'avis à l'AC du secteur ou bien au régulateur qui, en prenant connaissance de l'accident au PN et de l'engagement du gabarit de la voie contiguë, aurait stoppé une éventuelle circulation en approche et donc éviter de fait le sur-accident ?

Est ce que l'ADC n'a pas déclenché le SAR en voyant qu'il y avait obstacle sur le PN ?

Après la collision, mettons que la radio est HS, le SAR interrompu et que l'ADC n'a plus son téléphone pro, ne pouvait il pas aviser l'AC du secteur via le téléphone du PN plutôt que de procéder à la couverture de l'obstacle ?

Bref il y a plusieurs éléments à prendre à compte pour cet incident et le fait que le train circule en EAS ne change pas les procédures qui se doivent d'être appliquées.

J'aimerai bien connaitre l'avis d'ADC en fonction pour connaitre leurs opinions.

 

Le plus urgent est d'assurer la protection  du train deraillé. Le sur accident étant à craindre , le conducteur bléssé a eu raison d'assurer en premier la protection car un train sur l'autre voie aurait pu arriver ( ça me rappelle l'accident d'Argenton sur Creuse en 1985). Appeler l'AC en premier n'était pas la bonne solution car un train était peut- être engagé !

Pour info j'ai été auditeur sécurité ( ASNO)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà, chez moi, BFM TV et les chaines du groupe TF1, sont bannies de chez moi. Je ne vais pas acheter un tv neuf pleins de gadgets inutiles pour écouter ces menteurs de journalistes. Surtout chez BOUYGUES( il y a 30 ans une de ses filiales m' a licencié abusivement. j' étais magasinier et un cadre m' a accusé à tort d' avoir volé des pièces dans ce magasin, et ce cadre véreux à profité de ma faiblesse psychique, donc, il était dans  l' illégalité la plus totale, mais bon, 30 ans se sont écoulés depuis !)

@Likhorn à 100 % raison !

Mais il est vrai que la structure et le cadre des CFF, comparé à la SNCF, il n' y a pas photo !

Malheureusement, en 2013 le pauvre agent de conduite de 24 ans originaire du pays de Gex, a laissé sa peau à GRANGES-MARNAND, près de Fribourg. Les cheminots CFF ont marqué leur solidarité avec ce pauvre jeune homme qui avait tout réussi, pour devenir conducteur. Ils ont sifflé, le jour de ses funérailles, mais il n' y a pas eu de suppression de trains ! Mais, c'est, quand même un cas exceptionnel qui n' arrive au maximum, une fois par décennie. 

Cela dit, beaucoup de jeunes qui veulent conduire des locos, et qui sont originaires de régions Françaises frontalières de la Suisse, font leur carrière plutot aux CFF qu' à la SNCF !

 

Comme le dit un interlocuteur, la suppression des Oui go fit les choux gras d' APRR et AREA( filières autoroute d' EIFFAGE), VINCI, et Total, des grosses multinationales, cotées au CAC 40 à la Bourse de Paris, qui sont des sociétés avides de pognon, et qui sont des nids de gangsters !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, ADC01 a dit :

 

Justement, la procédure veut que si aucun agent sédentaire n'est avisé, c'est protection d’obstacle, EAS ou pas mais dans le cas de l'EAS, les voyageurs restent seuls sans présence d'agents SNCF pour les assister, tu trouve cela normal ?

 

Et si le conducteur aurait été plus gravement atteint voir pire, plus personne pour la couverture

Il y a 4 heures, assouan a dit :

HS suite au choc mais la question de Daegan était :

"Est ce que l'ADC n'a pas déclenché le SAR en voyant qu'il y avait obstacle sur le PN ?"

Donc avant le choc...

Je ne connais pas le lieu, mais a-t-il eu le temps de pouvoir le faire ?

Modifié par fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, BAISIN a dit :

Comme le dit un interlocuteur, la suppression des Oui go fit les choux gras d' APRR et AREA( filières autoroute d' EIFFAGE), VINCI, et Total, des grosses multinationales, cotées au CAC 40 à la Bourse de Paris, qui sont des sociétés avides de pognon, et qui sont des nids de gangsters !

Tu nous soul:Smiley_13:es, il n'y a .pas d'autres expression pour qualifier ces propos récurrents que tu nous sors pratiquement dans tous tes messages. Cela apporte quoi à la discussion ?  

il y a 18 minutes, fabrice a dit :

 

Et si le conducteur aurait été plus gravement atteint voir pire, plus personne pour la couverture

Je ne connais pas le lieu, mais a-t-il eu le temps de pouvoir le faire ?

Apparemment, non.

Il y a 4 heures, Gom a dit :

Donc même en supposant qu'il ait eu le temps (200m de visibilité à 140km/h, le temps de réagir, taper l'urgence, se protéger… Je ne suis pas sûr que j'aurais eu le temps de mettre le SAR en si peu de temps à sa place), ça n'aurait rien changé à la procédure.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce tract fiction est très bien fait. Pour essayer d ' attirer l' attention sur le public.

 

Oui, les medias comme TF1( groupe Bouygues), ou BFM TV( groupe NEXT RADIO), sont profondément anti-cheminots( il suffit d' ecouter J.J BOURDIN,  et ses autres acolytes, sur RMC, qui villipendent le monde cheminot Français, pour des raisons purement POLITIQUES)

Il y a 2 heures, Fabien55 a dit :

Ah ce gouvernement me fait bien rire ! 

Si on commence à sanctionner tous les cheminots qui ont fait appliquer leurs DROIT DE RETRAIT, on va avoir des grèves sans précédent ! 

Le pire dans l'histoire ce que le bon vieux Pépy surenchéri sur les propos de E. Philippe ! Il n'est presque plus rien pour la SNCF mais après ces propos il perd toute crédibilité ! (à terme il n'aura pas de pot de départ:Smiley_20:

+1 !

Tout ça n' est que du pipeau, de la Musique, la finale de la 9 eme Symphonie de BEETHOVEN avec solistes, et Choeurs !

Modifié par BAISIN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Daëgan a dit :

Concernant la gestion de l'incident, un point m'interpelle :

qu'en est il de l'avis à l'AC du secteur ou bien au régulateur qui, en prenant connaissance de l'accident au PN et de l'engagement du gabarit de la voie contiguë, aurait stoppé une éventuelle circulation en approche et donc éviter de fait le sur-accident ?

Est ce que l'ADC n'a pas déclenché le SAR en voyant qu'il y avait obstacle sur le PN ?

Après la collision, mettons que la radio est HS, le SAR interrompu et que l'ADC n'a plus son téléphone pro, ne pouvait il pas aviser l'AC du secteur via le téléphone du PN plutôt que de procéder à la couverture de l'obstacle ?

Bref il y a plusieurs éléments à prendre à compte pour cet incident et le fait que le train circule en EAS ne change pas les procédures qui se doivent d'être appliquées.

J'aimerai bien connaitre l'avis d'ADC en fonction pour connaitre leurs opinions.

 

Bien, imaginons que le mécano tape le SAR (ce n’est pas si simple que ça, en deux secondes, de sauver sa vie et de freiner, enfoncer le sar, sifflet, se lever, courir) et que le cantonnement soit en BAL. Il fait comment l’AC pour arrêter les trains? Il refait un SAR? Il dit « tous, arrêtez-vous! » par dessus le SAR alors qu’il n’a aucune info sur la raison de l’émission? Et combien même il le dirait, ça garantirait quoi vis à vis d’une radio H.S?

En l’occurrence, l’agent semble avoir agi selon le règlement, et celui-ci ne prévoit pas que l’on s’occupe des passagers avant l’assurance que tout sur-accident soit impossible, ceci implique la garantie (et pas l’impression) de l’arrêt des trains croiseurs.

Comparons avec la Suisse, avec de l’EAS partout. Premièrement, les PN sont inclus dans l’enclenchement (non fermé, on tombe sur un rouge), deuxièmement, un SAR confu impose la marche-à-vue durant 10mn (15km en France), troisièmement, les AC peuvent reprendre les signaux partout, tous étant « à pied-d’œuvres ». Ces installations, onéreuses, limitent fortement le risque du train-croiseur (pour peu qu’il ai la distance d’arrêt devant lui), et c’est pourquoi on ne part pas faire des couvertures en Suisse. Mais en France, ces installations n’existent pas.

Modifié par likorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, assouan a dit :

J'ai le souvenir de plusieurs droits de retrait impromptus : après le viol d'une contrôleur à Toulouse, après des coups de couteau dans un Asct je ne sais plus où....

Oui les cheminots peuvent avoir peur et partir en droit de retrait non prévisible, en réaction à une situation angoissante (faudrait retrouver celle des agents Ratp qui avaient tout arrêté aussi après une agression très violente début des années 2000).

Oui les voyageurs sont directement touchés dans leurs déplacements. Et en bavent.

Il ne devrait pas y avoir d'antagonisme entre les deux.... hélas....

un exemple

https://www.preventica.com/actu-chronique-retrait-individuel-droit-greve-surete.php?utm_content=317333&utm_source=Dolist&utm_medium=news&utm_campaign=news+security+octobre-50308454&utm_term=security

Agression du personnel : ne pas confondre droit de retrait individuel et droit de grève pour motif de sûreté

......., la cessation du travail dans un contexte de revendications professionnelles qui l’apparente à un mouvement de grève est de nature à disqualifier par principe l’invocation du droit de retrait. 

A l’inverse, la jurisprudence avait déjà considéré que « les salariés qui se retirent d'une situation de travail, au motif qu'elle présente un danger grave et imminent pour la vie ou pour la santé de chacun d'eux, n'exercent pas le droit de grève » (Cass. Soc. 11 juillet 1989, n° 86-43497).

 

 quand est il de la négociation qui a eu lieu au début ... ?

image.png.959c652c3762fb67b1c2428600331a22.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, dioler a dit :

Le plus urgent est d'assurer la protection  du train deraillé. Le sur accident étant à craindre , le conducteur bléssé a eu raison d'assurer en premier la protection car un train sur l'autre voie aurait pu arriver ( ça me rappelle l'accident d'Argenton sur Creuse en 1985). Appeler l'AC en premier n'était pas la bonne solution car un train était peut- être engagé !

Pour info j'ai été auditeur sécurité ( ASNO)

Dans le cas présent, il n'y a pas eu de SAR apparemment et avec une radio HS avec la collision, impossible de l'émettre du coup.

Si l'AC est avisé, alors il peut protéger l'obstacle. C'est LA procédure de base à appliquer dès qu'on est avisé dans ce genre de cas.

4 étapes à suivre :

- fermer d'urgence les signaux d'arrêts convenables, çad tous les signaux susceptibles de diriger une circulation vers l'obstacle

- aviser d'urgence verbalement les gares et postes concernés, çad tous ceux susceptibles de diriger une circulation vers l'obstacle

- prendre des mesures supplémentaires pour arrêter  tous les trains engager entre le signal de protection et l'obstacle ou bien entre le signal d'annonce et le signal de protection. Pour cette étape, la GSMR (ex RST) est un moyen assez efficace pour peu qu'il n'existe pas de trou radio ^^

- assurance que la protection est assurée une fois que tous les trains pouvant être dirigés vers l'obstacle sont arrêtés et retenus

Le temps nécessaire pour réaliser cette procédure est vraiment assez court, bien plus que de remonter 1500 m de voies et d'installer des pétards en quinconce.

Bref l'ADC a très bien fait fait de faire la couverture d'obstacle si aucun agent sédentaire n'a été prévenu, surtout en étant blessé. Et si il a prévenu un agent, ça fait toujours une boucle de sécurité supplémentaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, likorn a dit :

 un SAR confu impose la marche-à-vue durant 10mn (15km en France),

Il te manque un rectif, la notion de 15 km n'existe plus :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Fabien55 a dit :

Ah ce gouvernement me fait bien rire ! 

Si on commence à sanctionner tous les cheminots qui ont fait appliquer leurs DROIT DE RETRAIT, on va avoir des grèves sans précédent ! 

Le pire dans l'histoire ce que le bon vieux Pépy surenchéri sur les propos de E. Philippe !

 tu as raison dans la situation il y a 2 cas de figure...

celle de l'aspect réglementaire du droit de retrait..qui ne peut que déboucher que sur une décision de justice... qui est rarement acquise...

 et celle d'un mouvement de masse qui peut s’opposer aux sanctions.. (mais est ce encore possible a la SNCF)

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...