Jump to content
Sign in to follow this  
jackv

Retraites - mouvement interprofessionnel de décembre 2019

Recommended Posts

Il y a 6 heures, jeanpaulmichel a dit :

Aucun gouvernement ne peut résister à un peuple en colère et si les français ne savent pas se mobiliser ce 17 Décembre - et au-delà - sur ce sujet majeur impactant notamment les plus jeunes, nos enfants, alors, comme l’aurait dit le Général de Gaule, les français sont des veaux.

Dans ce cas, nous n’aurions que ce que mérite un peuple de larbins.

En rappelant De Gaulle, quelques rappels de 1968 : il y a eu des millions de personnes manifestant dans les rues, y compris Cohn-Bendit. Aux élections législatives de juin 1968, Pompidou a obtenu la majorité absolue pour l'UDR, le parti gaulliste de l'époque, les partis de "gauche" artisans des "événements de 1968" ont été réduits au silence jusqu'en 1981.

Aujourd'hui, l'issue de la crise générale des pays occidentaux est loin d'être écrite, la confrontation entre les impérialismes dominants (USA, Chine) et dominés (UE, France et Allemagne) ne fait que commencer. La résolution de cette crise est la seule réponse à la régression sociale pour les peuples des pays dominés, soit par le compromis avec les apôtres compréhensifs, soit par des étapes plus convulsives à défaut d'être révolutionnaires. Macron, et ses valets de l'oubli par omission, ne pèseront pas bien lourd dans ce règlement et ce nouvel équilibre pour la domination mondiale.

Heureusement, la priorité de "la lutte contre le climat", va reprendre le devant de la scène, merci Gretha!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, jeanpaulmichel a dit :

Le MEDEF s’est félicité des propositions gouvernementales qui répondent à ses attentes, limitant le niveau des retraites à 14% du PIB. Il n’a aucun intérêt à ce qu’un accord intervienne entre les partenaires sociaux pour les raisons que tu as bien expliquées. Il en a été ainsi récemment pour le financement de l’assurance chômage.

Le gouvernement se fait tancer régulièrement par Bruxelles afin de réduire les déficits publics et ces mesures s’inscrivent dans le contexte plus général lié à la monnaie unique (l’euro) qui ne permet pas d’autre variable d’ajustement que la réduction des salaires et des prestations sociales.

Face à cette casse sociale généralisée soigneusement orchestrée, seule une mobilisation massive de la population prête à sacrifier les fêtes de fin d’année fera reculer le gouvernement. Bien que sur ce dernier point, il est à craindre que l’égo surdimensionné de Jupiter le pousse dans un jusqu’au-boutisme à seule fin électoraliste.

Où sont les millions de chômeurs, où sont les millions de salariés à temps partiel, les salariés en 3*8 qui disposent donc d’un peu de temps pour manifester, la fonction publique territoriale, les étudiants ? Où sont ces catégories sociales qui vont être particulièrement impactées par la modification du mode de calcul des pensions sur toute la carrière ? Plantées devant leur TV ?

Si mes souvenirs sont exacts, lors des attentats contre Charlie Hebdo, le nombre total de manifestants à travers la France les 10 et 11 janvier 2015 avait été estimé sur les deux journées à 4 millions dont plus de 1,5 million le dimanche 11 janvier à Paris.

Lors des obsèques de Johnny il y a deux années, environ 1 millions de personnes s’étaient réunies à Paris.

Aucun gouvernement ne peut résister à un peuple en colère et si les français ne savent pas se mobiliser ce 17 Décembre - et au-delà - sur ce sujet majeur impactant notamment les plus jeunes, nos enfants, alors, comme l’aurait dit le Général de Gaule, les français sont des veaux.

Dans ce cas, nous n’aurions que ce que mérite un peuple de larbins.

Pas mieux.....,tout pareil même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui bloque actuellement dans le projet "Le Système Universel de Retraite" proposé par le gouvernement, est l’âge d’équilibre du futur système à 64 ans en 2027.

Il faut bien savoir que cette loi fixera qu'à compter du 1er janvier 2022 un âge d’équilibre à 62 ans et 4 mois, qui augmentera ensuite de 4 mois par an.

Il reste donc 2 années pour que le gouvernement supprime ou modifie cet âge d'équilibre (ancien terme : âge pivot).

Citation

... L’âge minimal pour partir à la retraite restera fixé à 62 ans.
L’âge d’annulation de la décote, aujourd’hui fixé à 67 ans, sera progressivement abaissé, puis supprimé.
La nouvelle gouvernance du système universel définira les différentes étapes menant à l’âge d’équilibre du système universel. En l’absence de décision de la gouvernance, la loi fixera à compter du 1er janvier 2022 un âge d’équilibre à 62 ans et 4 mois, qui augmentera ensuite de 4 mois par an pour rejoindre progressivement l’âge d’équilibre du futur système, soit 64 ans en 2027 ...

https://www.gouvernement.fr/un-age-d-equilibre-qui-favorise-les-carrieres-courtes-et-hachees

Pour rappel :

https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2019/12/dossier_de_presse_-_systeme_universel_de_retraite_-_11.12.2019.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, jeanpaulmichel a dit :

Si mes souvenirs sont exacts, lors des attentats contre Charlie Hebdo, le nombre total de manifestants à travers la France les 10 et 11 janvier 2015 avait été estimé sur les deux journées à 4 millions dont plus de 1,5 million le dimanche 11 janvier à Paris.

Lors des obsèques de Johnny il y a deux années, environ 1 millions de personnes s’étaient réunies à Paris.

Aucun gouvernement ne peut résister à un peuple en colère et si les français ne savent pas se mobiliser ce 17 Décembre - et au-delà - sur ce sujet majeur impactant notamment les plus jeunes, nos enfants, alors, comme l’aurait dit le Général de Gaule, les français sont des veaux.

Dans ce cas, nous n’aurions que ce que mérite un peuple de larbins.

Excellent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grèves : « Pas de trêve à Noël » (source Ouest France - 12/12/2019)

Citation

Le discours du Premier ministre n’a ni rassuré ni convaincu les syndicats. Tous ont appelé le mouvement, dénonçant une « régression sociale » selon les termes de Philippe Martinez de la CGT. Même son de cloche du côté de la CFDT, pourtant ouverte à un système universel, qui a estimé que « la ligne rouge a été franchie » ...

https://www.ouest-france.fr/economie/greve/en-direct-greves-du-12-decembre-la-ratp-et-sncf-les-manifestations-paris-et-en-france-6650072

 

Source France Info :

Citation

La mobilisation ne faiblit pas. Au lendemain des annonces du gouvernement sur la réforme des retraites, la grève est largement reconduite, jeudi 12 décembre 2019, dans les transports. La CGT Cheminots, premier syndicat de la SNCF, a appelé à "renforcer la grève" et l'UNSA, premier syndicat à la RATP, a invité de son côté à "élargir" le mouvement et à l'installer "dans la durée". Même la CFDT, qui soutenait la réforme, a estimé que la "ligne rouge" avait été "franchie" avec la décision d'instaurer un âge pivot à 64 ans. France Info suit en direct les réactions et les perturbations dans les transports ainsi que dans la fonction publique et les écoles ...

https://www.francetvinfo.fr/economie/greve/greve-du-5-decembre/direct-greve-du-12-decembre-suivez-la-journee-de-mobilisation-a-la-ratp-et-a-la-sncf-en-temps-reel-et-les-perturbations-dans-les-ecoles-et-les-creches_3740303.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, jeanpaulmichel a dit :

Le MEDEF s’est félicité des propositions gouvernementales qui répondent à ses attentes, limitant le niveau des retraites à 14% du PIB. Il n’a aucun intérêt à ce qu’un accord intervienne entre les partenaires sociaux pour les raisons que tu as bien expliquées. Il en a été ainsi récemment pour le financement de l’assurance chômage.

Le gouvernement se fait tancer régulièrement par Bruxelles afin de réduire les déficits publics et ces mesures s’inscrivent dans le contexte plus général lié à la monnaie unique (l’euro) qui ne permet pas d’autre variable d’ajustement que la réduction des salaires et des prestations sociales.

Face à cette casse sociale généralisée soigneusement orchestrée, seule une mobilisation massive de la population prête à sacrifier les fêtes de fin d’année fera reculer le gouvernement. Bien que sur ce dernier point, il est à craindre que l’égo surdimensionné de Jupiter le pousse dans un jusqu’au-boutisme à seule fin électoraliste.

Où sont les millions de chômeurs, où sont les millions de salariés à temps partiel, les salariés en 3*8 qui disposent donc d’un peu de temps pour manifester, la fonction publique territoriale, les étudiants ? Où sont ces catégories sociales qui vont être particulièrement impactées par la modification du mode de calcul des pensions sur toute la carrière ? Plantées devant leur TV ?

Si mes souvenirs sont exacts, lors des attentats contre Charlie Hebdo, le nombre total de manifestants à travers la France les 10 et 11 janvier 2015 avait été estimé sur les deux journées à 4 millions dont plus de 1,5 million le dimanche 11 janvier à Paris.

Lors des obsèques de Johnny il y a deux années, environ 1 millions de personnes s’étaient réunies à Paris.

Aucun gouvernement ne peut résister à un peuple en colère et si les français ne savent pas se mobiliser ce 17 Décembre - et au-delà - sur ce sujet majeur impactant notamment les plus jeunes, nos enfants, alors, comme l’aurait dit le Général de Gaule, les français sont des veaux.

Dans ce cas, nous n’aurions que ce que mérite un peuple de larbins.

Peut-être parce que ce n'est justement pas l'opinion majoritaire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, TGV_13 a dit :

Peut-être parce que ce n'est justement pas l'opinion majoritaire...

Et bien dans ce cas, c'est encore pire. Etre satisfait d'une réforme qui va lui modifier ses conditions de retraite à la baisse, c'est vraiment être un veau pour ne pas dire autre chose, je n'arrive toujours pas à comprendre. Sur ce constat;, nos dirigeants ont bien raison d'attaquer tous les réformes qu'ils veulent pour asservir encore davantage les français, si ceux ci sont d'accord, pourquoi se gêner ? On ne descend pas dans la rue pour défendre son beefsteack mais pour célébrer 22 gus en bleu qui tape dans un ballon, ou la mort d'un chanteur,  comme dit plus haut, on voit les priorité de chacun, c'est révélateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Pascal 45 a dit :

Ce qui bloque actuellement dans le projet "Le Système Universel de Retraite" proposé par le gouvernement, est l’âge d’équilibre du futur système à 64 ans en 2027.

D’ou La double décote pour les cheminots. Même si les générations 80/85 prévues pour le moment ne sont pas touchées, ils subiront quand même la décote de l'âge Pivot de 64 ans. Je m’étonne Que personne n’en parle pour relancer le mouvement !

99DA6449-1484-416B-A5C9-1EB09C8003B6.jpeg

Edited by dilidou
Ajout source

Share this post


Link to post
Share on other sites

puisque certain font des comparaisons avec 1995  , voici qq points de comparaison..

au niveau des entreprises dans l'action actuellement en 2019 a part SNCF et RATP et l'éducation nationale un peu ; les autres participants semblent moins visible en 95 il y avait en lus EDF-GDF , la poste, des fonctionnaires et des étudiants , le rassemblement semblait plus large...

au niveau SNCF le nombre de train circulant était plus réduit en 95 car en plus de grevistes ,des postes ,des établissements étaient occupés ce qui réduisait d'autant le nombre de circulation.. par les % de grevistes les ADC, les trains formaient déjà le gros de la troupe en gréve illimité (mais avec qq disparités)..dans certain secteurs comme le nord de paris l'équipement avait des sections aussi en illimité... pour le transport c'était assez variable et certain agent n'était gréviste que les jours de manif , au commercial ce n'étaient pas les agents les plus concerné...mais en general ,les arrêts de travail étaient souvent plus important les jours de manif..

 L'arrivée de la CFDT cette année dans la contestation(elle n'y était pas entièrement en 95) ainsi que la participation de la cgc aux manif, cet unité, est une occasion saisir pour réactiver le mouvement et se remotiver..

Share this post


Link to post
Share on other sites

le 5 /12  jour de grande manif = 55,6% de cheminots  ADC= 85,7 ; trains= 74,3  ;aiguilleurs=57%

le 10.......................................   = 24,7%........................ .ADC =77,3 ,............=55,4.   ................=23,9

le  12 .....................................   = 17,3%..........................ADC71,6 ;...............=49,3.....................=20,5

 

 en 95

le 24 /11 jour de manif    total =64,5% ....ADC =85%

le 28.......jour de manif..  .total=43,9%...ADC  =89,5%

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Premier ministre a même réussi à se mettre à dos l'ensemble des principales organisations, y compris celles dites "réformistes" que sont la CFDT et l'Unsa.

Après une semaine de grève, le mouvement se poursuit donc. Et pourrait même s'amplifier. De quoi craindre d'importantes perturbations du trafic ferroviaire durant les fêtes..La SNCF sera-t-elle contrainte d'annuler le train dans lequel ils ont réservé?

Les premières réactions des syndicats :

La CGT, SUD-Rail et FO restent fermes, il n'y aura "pas de trêve pour Noël, sauf si le gouvernement revient à la raison avant ça",

L'Unsa et la CFDT ouverts à la négociation.. le discours est plus nuancé. Si la colère est bien là, le secrétaire général de la CFDT reste ouvert à la négociation.

de plus les "roulants" sont les plus engagés dans la grève.  Le 5 décembre dernier, 85,7% des conducteurs avaient cessé le travail contre 55,6% de l'ensemble des salariés censés travailler. Depuis, le taux de grévistes est resté particulièrement élevé chez les conducteurs (71,6% ce jeudi) alors qu'il a fondu au niveau de l'effectif total (17,3%).

https://www.bfmtv.com/economie/sncf-treve-ou-greve-a-noel-1823050.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, jackv a dit :

Le Premier ministre a même réussi à se mettre à dos l'ensemble des principales organisations, y compris celles dites "réformistes" que sont la CFDT et l'Unsa.

Après une semaine de grève, le mouvement se poursuit donc. Et pourrait même s'amplifier. De quoi craindre d'importantes perturbations du trafic ferroviaire durant les fêtes..La SNCF sera-t-elle contrainte d'annuler le train dans lequel ils ont réservé?

Les premières réactions des syndicats :

La CGT, SUD-Rail et FO restent fermes, il n'y aura "pas de trêve pour Noël, sauf si le gouvernement revient à la raison avant ça",

L'Unsa et la CFDT ouverts à la négociation.. le discours est plus nuancé. Si la colère est bien là, le secrétaire général de la CFDT reste ouvert à la négociation.

de plus les "roulants" sont les plus engagés dans la grève.  Le 5 décembre dernier, 85,7% des conducteurs avaient cessé le travail contre 55,6% de l'ensemble des salariés censés travailler. Depuis, le taux de grévistes est resté particulièrement élevé chez les conducteurs (71,6% ce jeudi) alors qu'il a fondu au niveau de l'effectif total (17,3%).

https://www.bfmtv.com/economie/sncf-treve-ou-greve-a-noel-1823050.html

SNCF ferait bien se séparer les grévistes en faisant apparaître ceux qui sont des cheminots au statut et ceux qui ne le sont pas, comme il conviendra de la faire lors des prochains mouvements sociaux après la "réforme" Macron qui va entrer en service au 1er janvier 2020.

Bonne année à tous!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, zorba a dit :

SNCF ferait bien se séparer les grévistes en faisant apparaître ceux qui sont des cheminots au statut et ceux qui ne le sont pas, comme il conviendra de la faire lors des prochains mouvements sociaux après la "réforme" Macron qui va entrer en service au 1er janvier 2020.

Bonne année à tous!

tu trouves que la SNCf ne divise pas assez tu veux en mettre une louche en plus..bravo pour l'unité

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grève contre les retraites : le point sur les blocages au Havre et autour de Rouen

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/greve-contre-retraites-point-blocages-au-havre-autour-rouen-1761661.html

, la CGT ayant annoncé une "journée morte" sur la zone industrielle du Havre ce jeudi. Selont le syndicat, 5000 à 6000 manifestants sont présents sur la zone. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, dilidou a dit :

D’ou La double décote pour les cheminots. Même si les générations 80/85 prévues pour le moment ne sont pas touchées, ils subiront quand même la décote de l'âge Pivot de 64 ans. Je m’étonne Que personne n’en parle pour relancer le mouvement !

Tout à fait, c'est pour cela que j'ai essayé de mettre en lumière ce problème avec mon post.

Même sur ce forum, c'est le calme plat ! ...

S'il faut une tempête, c'est maintenant ou jamais ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La circulation ferroviaire est toujours fortement perturbée sur l'ensemble du réseau vendredi 13 décembre 2019", explique la SNCF dans un communiqué. 


Voici les prévisions dans le détail : 

- Transilien : 1 train sur 4 en moyenne
- TER : 4 circulations sur 10 en moyenne, essentiellement assurées par bus
- TGV : 1 train sur 4 en moyenne
- International : trafic perturbé
- Intercités : 1 train sur 4 en moyenne

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Pascal 45 a dit :

Tout à fait, c'est pour cela que j'ai essayé de mettre en lumière ce problème avec mon post.

Même sur ce forum, c'est le calme plat ! ...

S'il faut une tempête, c'est maintenant ou jamais ...

c'est sur il y a convergence entre les OS c'est le moment de reprendre du poil de la béte

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

2019 ressemble vraiment beaucoup a 1995 car déjà en décembre de cette année la  ils avaient affaire a la justice..

aaaaaa026.thumb.jpg.a5e4a1447151428efac177267ac6fe46.jpg

 

 

 

 vendredi 13 décembre au 9e jour de grève contre la réforme des retraites.

Les syndicats de la SNCF et de la RATP sont toujours mobilisés et le trafic restera "fortement perturbé".

Trafic SNCF toujours "fortement perturbé"

Le trafic SNCF sera toujours "fortement perturbé" sur les rails. La compagnie ferroviaire recommande de ne pas venir en gare et d’utiliser d’autres moyens de transport ou de favoriser le covoiturage.

1 Transilien sur 4 en moyenne (RER, trains de banlieue) circulera.

4 TER sur 10 et 1 Intercités sur 4

Du côté des TER, il y aura quatre liaisons sur dix, "essentiellement assurées par bus", a précisé la direction.

Pour les Intercités, 26% du service normal sera assuré avec 1 train sur 4 en moyenne. 

1 TVG sur 4 en circulation

Un TGV sur quatre circulera sur l'ensemble du territoire. 

Trafic international "perturbé"

Le trafic international sera également "perturbé".

https://www.francebleu.fr/infos/transports/clone-de-greve-du-13-decembre-decouvrez-les-previsions-de-trafic-sncf-et-ratp-pour-ce-vendredi-1576167588

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/12/sncf-ratp-69-000-agents-ejectes-de-leur-regime-special-de-retraite_6022604_823448.html

 

Citation

Dès jeudi matin, les syndicats de la RATP et de la SNCF ont été, conformément aux instructions du premier ministre, reçus par leur direction pour commencer la concertation sur le processus de dissolution des deux régimes spéciaux de retraite du transport : celui des cheminots et celui de la RATP. A la SNCF, le directeur des ressources humaines, Benjamin Raigneau, a réuni dès 9 heures les trois principales organisations grévistes (CGT, UNSA, SUD) dans une ambiance électrique.

Grand chambardement

Ce sont environ 40 % des personnels sous statut qui sont concernés par le grand chambardement, soit 69 000 agents sur 172 000 dans les deux entreprises (52 000 à la SNCF, selon un décompte de l’UNSA-Ferroviaire et 17 000 à la RATP d’après la direction). Le projet prévoit que ces 69 000 salariés vont basculer dans le nouveau régime progressivement.

Pour entrer dans les détails, ceux qui doivent prendre leur retraite avant le 1er janvier 2037 gardent leur régime actuel et, à l’inverse, ceux qui partiront au-delà de cette date passent au système par points. Pour ces derniers, une phase de transition est prévue. Si on résume à gros traits (car il peut y avoir des nuances selon la carrière), les conducteurs nés après 1985 et les autres salariés sous statut nés après 1980 (et dans certains cas nés après 1975 à la RATP) disent adieu à la retraite du ferroviaire.

Reste à faire digérer la nouvelle par les personnels qui demeurent toujours très fortement mobilisés contre le projet. Jeudi 12 décembre, un quart des TGV, des Intercités et des Transiliens d’Ile-de-France, ainsi que 40 % des circulations du réseau TER étaient assurés. A la RATP, le trafic restait fortement perturbé avec dix lignes de métro fermées, 1 RER B sur 3, 1 RER A sur 2, et 50 % des bus. Le taux de grévistes chez les conducteurs SNCF était encore supérieur à 70 % les 11 et 12 décembre.

 

Mercredi 11 décembre, l’opération avait donc démarré en début d’après-midi par une entrevue officielle à l’hôtel de Roquelaure, siège du ministère de la transition écologique, où le secrétaire d’Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, a donné mandat à Jean-Pierre Farandou, président de la SNCF, et à Catherine Guillouard, PDG de la RATP, pour entamer la « concertation » (terme officiel qui a été préféré à celui de négociation).

 

Plaquettes explicatives

Quelques minutes plus tard, les patrons des deux groupes publics se sont adressés à leurs principaux cadres (dont les 1 500 directeurs d’établissement de la SNCF) par vidéoconférence pour entamer la pédagogie de la réforme. Des plaquettes explicatives ont été distribuées dans l’après-midi et une vidéo de M. Djebbari résumant les principaux aspects du système par points a été diffusée à la RATP, mercredi 11 décembre, et devait l’être à la SNCF le lendemain.

 

Plaquettes explicatives et vidéo de Djebbari ça rigole pas pour essayer de convaincre la base...

Il ne reste plus qu'à arracher la vraie clause du grand-père pour sauver les 52000 cheminots et les 17000 agents RATP potentiellement menacés de tomber dans le nouveau régime, le gouvernement recule la semaine prochaine sur l'age pivot puisque ça ne passe pas chez la CFDT qui vient de planter Macron sans préavis, et hop, les trains roulent à nouveau à Noël...

Sauf si ça barde dans les lycées et les facs (mais le 20 il y aura les vacances)

La génération sacrifiée (post 1975) saura quel bulletin mettre (ou pas) dans l'urne au second tour en 2022 en cas de match retour Macron/Le Pen !

 

 

Edited by NEMO94

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, NEMO94 a dit :

La génération sacrifiée (post 1975) saura quel bulletin mettre (ou pas) dans l'urne au second tour en 2022 en cas de match retour Macron/Le Pen !

 

parle pas de malheur; pas besoin de remettre une couche en choisissant la peste après le choléra..

 et pour les retraites c'était ecrit entre les lignes..

"Macron a fait campagne sur l'instauration d'une réforme universelle, en insistant largement non pas sur l'instauration d'un âge pivot, mais sur le maintien de l'âge légal de la retraite à 62 ans. De fait, celui-ci ne bouge pas, mais il n'était question nulle part du fait qu'un départ à 62 ans signifierait un départ avec une pénalité.." le 2 mars 2017, Emmanuel Macron restait également nébuleux, évitant soigneusement d'évoquer bonus ou malus : "Il y aura toujours un âge légal, évidemment, mais il y aura la possibilité, en fonction de la cotisation faite tout au long de sa vie, de choisir aussi son âge de retraite, en sachant pertinemment à quelle cotisation on a souscrit",

et rien ne dit qu'avec le pen ce ne serait pas été la meme chose ou pire.... mais  c'est maintenant qu'il faut faire bouger les choses..

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jackv a dit :

parle pas de malheur; pas besoin de remettre une couche en choisissant la peste après le choléra..

 et pour les retraites c'était ecrit entre les lignes..

"Macron a fait campagne sur l'instauration d'une réforme universelle, en insistant largement non pas sur l'instauration d'un âge pivot, mais sur le maintien de l'âge légal de la retraite à 62 ans. De fait, celui-ci ne bouge pas, mais il n'était question nulle part du fait qu'un départ à 62 ans signifierait un départ avec une pénalité.." le 2 mars 2017, Emmanuel Macron restait également nébuleux, évitant soigneusement d'évoquer bonus ou malus : "Il y aura toujours un âge légal, évidemment, mais il y aura la possibilité, en fonction de la cotisation faite tout au long de sa vie, de choisir aussi son âge de retraite, en sachant pertinemment à quelle cotisation on a souscrit",

et rien ne dit qu'avec le pen ce ne serait pas été la meme chose ou pire.... mais  c'est maintenant qu'il faut faire bouger les choses..

La réforme paramétrique de l'âge pivot n'était absolument pas prévue dans la compagne. Seulement la réforme systémique, avec le maintient de l'âge légal à 62 ans histoire que des curieux ne partent pas à 50 ans pour finir au minimum vieillesse, l'était. Entre temps, le COR est passé par là et l'aile droite du gouvernement, aux plus hauts postes, a mis les pieds sur les freins.

Cela étant, cette réforme paramétrique coupe l'herbe sous le pied de la droite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'instauration de l'âge pivot et son articulation avec la décote existante pour trimestres manquants dans le système actuel n'est pas évidente, pas mal d'infos contradictoires, et même Sibeth (si  bête ?) confond avec la décote temporaire en vigueur dans les régimes complémentaires du privé AGIRC/ARRCO : https://www.lepoint.fr/politique/age-pivot-la-bourde-de-sibeth-ndiaye-sur-la-reforme-des-retraites-12-12-2019-2352822_20.php

Seule point certain, l'âge pivot ne concerne pas ceux qui liquideront leur droits avant le 01/01/2022 !

https://www.lesechos.fr/patrimoine/retraite/retraites-ce-que-changerait-lage-pivot-1156069

Citation

« Ce qui est nouveau dans l'annonce du Premier Ministre, c'est que le concept de l'âge équilibre ne serait pas « réservé » aux personnes touchées par la réforme, à savoir les personnes nées à partir de 1975, mais concernerait tous les personnes faisant valoir leurs droits à la retraite à partir du 1er janvier 2022. Ces personnes-là sont donc susceptibles de subir deux types de décote : une liée au manque de trimestres (notion de l'actuel système) et une liée à l'âge d'équilibre (notion du futur système sans oublier la décote temporaire AGIRC ARRCO actuellement en vigueur », souligne Valérie Batigne, présidente de Sapiendo Retraite.

 

Mais voilà, tout le monde n'a pas fait des maths à un haut niveau ou une formation d'actuaire, donc on va faire de la  pédagogie "simplifiée" pour le bas peuple...

 

Encore un petit effort : https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/10/didier-aubert-cfdt-cheminots-si-on-nous-accorde-la-clause-du-grand-pere-on-sort-du-conflit-tout-de-suite_6022390_823448.html

 

 

Edited by NEMO94

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...