Aller au contenu
jackv

Retraites - mouvement interprofessionnel de décembre 2019

Messages recommandés

il y a 7 minutes, TGV_13 a dit :

Les trains vont être propres à coup sûr après...

Mais une grève de la gratuité (au moins pour les fêtes) serait-elle considérée comme une faute professionnelle si elle était suivie par tous les ASCT ?

Sans compter qu'en cas d'accident tu n'es pas couvert, ayant utilisé illégalement un transport

 

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/greves-ratp-et-sncf-de-decembre-faut-il-payer-ses-titres-de-transport-04-12-2019-8209695.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, TGV_13 a dit :

Les trains vont être propres à coup sûr après...

C'est évidemment une boutade. Mais l'impossibilité de disposer de toilettes est dérogatoire au code du travail. Les routiers peuvent faire un arrêt et les pilotes d'avion se faire remplacer par le copilote...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bjr  ,  je  vois  avec délectation comme  aurait  dit  Pasqua ,    qu'il  y  a  2 personnes  qui  ont  lues les  GOPES   de  l UE , et  une personne  qui avait  dit  cela  ,  au   grand  rire   de  l assitance , que   c était  un complotiste  ,  je m'en  réjouis ! à  moins  d ètre  sourd  et  aveugle , c était écrit dans  les  livres que cette  foutue  réforme avait  ètè  concocté par  les  puissances  d  d'argent  , je  pense  que  si vous  pouviez  mettre  la  main sur  le  pactole   de réserve   de  certaine  branche    de travailleurs , vous   n y  manqueriez  pas  ! Il est  vrai  l ' argent  n a  pas  d odeur , et  au fait  que  fesait  Delevoye  à la  Fondation de  la  SNCF , c est  drole  que  les   syndicats  qui  y  siègent  , n en   n'ont    dit  mot  !   et   pour  finir les  centrales  syndicales  étant  regroupées  sous  l égide  de la   Commission européenne   des  syndicat    , donc  ils  vont  finir  par  se  coucher  devant  leur Maitre  , vous  avez  déjà  vu  un chien  mordre  la main  qui  le  nourrit  !   Bonne  journée  à tous  et que  la  base  continue  a tordre les  parties    des  grands pontes   des  centrales .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, fabrice a dit :

Même quand il y a grève, je paye mon billet ! C'était plus la question juridique autour de ce mode d'action qui m'interpelait.

Modifié par TGV_13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, TGV_13 a dit :

Même quand il y a grève, je paye mon billet ! C'était plus la question juridique qui m'interpelait.

Vu comme on s’américanise, ça sera un problème juridique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, orliaguet a dit :

... et   pour  finir les  centrales  syndicales  étant  regroupées  sous  l égide  de la   Commission européenne   des  syndicat    , donc  ils  vont  finir  par  se  coucher  devant  leur Maitre  , vous  avez  déjà  vu  un chien  mordre  la main  qui  le  nourrit  !   Bonne  journée  à tous  et que  la  base  continue  a tordre les  parties    des  grands pontes   des  centrales .

Tu parles  sans doûte de la confédération européenne des syndicats auxquelles adhèrent les confédérations nationales qui le souhaitent. 

Modifié par Gom
Mise en page

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La grève par la gratuité c'est compliqué, en IDF et pour les déplacements domicile-travail les gens ont payé d'avance leur passe Navigo ou leur abonnement, et pour les TGV, depuis la mise en place des portiques embarquement, il suffit de mettre des gardes chiourmes via une société de sécurité privée quelconque ou des cadres non-grévistes, et il ne sera pas question de gratuité...

La semaine à venir sera décisive, on verra vite si l'histoire de l'âge pivot c'est un jeu de poker menteur avec la CFDT !

La RATP écrit à ses agents statutaires qui vont partir avant 2037 en leur affirmant qu'ils ne seront pas concernés par la perte du régime spécial : https://revolutionpermanente.fr/La-RATP-envoie-des-courriers-au-cas-par-cas-pour-diviser-les-grevistes

C'est pareil à la SNCF ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, NEMO94 a dit :

La RATP écrit à ses agents statutaires qui vont partir avant 2037 en leur affirmant qu'ils ne seront pas concernés par la perte du régime spécial : https://revolutionpermanente.fr/La-RATP-envoie-des-courriers-au-cas-par-cas-pour-diviser-les-grevistes

J'aime bien cetet affirmation, et si une ordonnance passe en douce dans 6 mois, 1 ou 2 ans fixant l'échéance de 2037 en 2025, 2028 ou 2030, in the baba, ils sont tellement retors qu'ils sont  capables de tout pour enfumer les gens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, ADC01 a dit :

J'aime bien cetet affirmation, et si une ordonnance passe en douce dans 6 mois, 1 ou 2 ans fixant l'échéance de 2037 en 2025, 2028 ou 2030, in the baba, ils sont tellement retors qu'ils sont  capables de tout pour enfumer les gens.

Actuellement il y a deux réformes menées en parallèle :

1) le remplacement des régimes spéciaux à une certaine date excluant - pour mieux diviser le salariat - les plus anciens,

2) l'application de l'âge d'équilibre qui devrait s'appliquer à tous au 01/01/2022.

Pour ce qui est du 2), il n'y a pas eu de démenti ni à la RATP ni à la SNCF à ma connaissance et donc les régimes spéciaux seront concernés.

Pour ce qui est du 1) la méthode consistant à diviser et opposer les salariés et les générations est inacceptable dans un pays riche qui est la 5eme ou 6eme puissance économique au monde. C'est avant tout un problème de répartition des richesses qui ne peut être résolu dans le carcan européen actuel.

Espérons que la manifestaion du 17 décembre soit massive sinon, les plus jeunes, nos enfants seront victimes du système pourri qui s'annonce. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une réforme n’attend pas l’autre ! Les effets de la dernière réforme ne sont pas encore totalement effectifs qu’on va déjà se reprendre une autre dans la tronche.

Un copain voulait partir en 2023 avec un peu de décote, si cela en reste là, il va devoir faire 8 mois de plus alors que l’ancienne réforme n’est toujours pas arrivé à son terme...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien pour cette raison que je pense que le gouvernement va reculer sur l'âge pivot, aucun membre du gouvernement n'ayant apporté une réponse claire et précise sur les conditions de mise en place du dispositif et sur son articulation avec la dernière version de la décote pour trimestres manquants issue de la loi Touraine, double peine ou pas double peine, aucune réponse !

Et pour le simulateur permettant à chacun de comprendre l'effet de la réforme pour son cas personnel, il est maintenant annoncé pour le premier semestre 2020, et comme la valeur de service du point n'est pas garantie, et encore moins sur longue période à mon avis il n'y en aura jamais...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 14/12/2019 à 13:06, jeanpaulmichel a dit :

 

petit complément pour éclairer et pour rectifier certaines approximations

pour commencer qu'est ce qu'une recommandation dans l'UE

ACTES JURIDIQUES DE L'UNION

Article 288(ex-article 249 TCE)

Pour exercer les compétences de l'Union, les institutions adoptent des règlements, des directives, des décisions, des recommandations et des avis.

Les recommandations et les avis ne lient pas

.

Les recommandations n'ont pas force de loi.

Les recommandations sont différentes de Règlements, des directives et des décisions, en ce qu'elles ne sont pas légalement contraignantes pour les États membre ..

d'ailleurs elles ne lient tellement pas que depuis plusieurs années elles n'ont pas été antérieurement appliquées par le France qui est hors des clous depuis au moins une décennie

 

lorsque tu écris cette affirmation

- le gouvernement suit ces recommandations qui sont sa feuille de route,

ce n'est pas obligatoirement vrai

 

 

petit rappel du processus ..

la france son GVT expose les mesures quelle compte prendre pour rester dans les clous..

ex: Le 26 avril 2019, la France a présenté son programme national de réforme pour 2019 et son programme de stabilité pour 2019.

 la commission émet des recommandations (non contraignantes), sur les mesures que le gvt français a proposé  et compte prendre... sauf.si.....

 le GVT fait ce qu'il a envi de faire , il peut choisir ce qui l’intéresse dans ces recommandations.. puisque la commission  ne peut l'obliger à respecter ..Ces recommandations.. et c''est souvent ce qu'il fait ....parfois sous la contrainte..

 

 

Citation

Point (10) – Page 4 ( la commission indique , recommande mais n'oblige pas )

Actuellement, 37 régimes de retraite coexistent en France. Ils concernent des catégories de travailleurs différentes et fonctionnent selon des règles qui leur sont propres. Une uniformisation progressive de ces règles améliorerait la transparence du système, renforcerait l’équité entre les générations et faciliterait la mobilité de la main-d'œuvre. Une harmonisation des règles de calcul contribuerait également à une meilleure maîtrise des dépenses publiques. Si les réformes des retraites déjà adoptées devraient réduire le ratio des dépenses publiques de retraite à long terme, un système des retraites plus simple et plus efficient générerait des économies plus importantes et contribuerait à atténuer les risques qui pèsent sur la soutenabilité des finances publiques à moyen terme. Selon une étude récente, l’alignement de différents régimes de retraite des secteurs public et privé réduirait de plus de 5 milliards d’EUR les dépenses publiques à l’horizon 2022.

Page 7

RECOMMANDE (mais n'oblige pas ) que la France s’attache, sur la période 2018-2019:

1. à veiller à ce que le taux de croissance nominale des dépenses publiques primaires nettes ne dépasse pas 1,4 % en 2019, ce qui correspondrait à un ajustement structurel annuel de 0,6 % du PIB; à utiliser les recettes exceptionnelles pour accélérer la réduction du ratio d’endettement public; à réduire les dépenses en 2018 et à pleinement préciser les objectifs et les nouvelles mesures nécessaires dans le contexte de l’Action publique 2022, afin qu'ils se traduisent en mesures concrètes de réduction des dépenses et de gain d’efficience dans le budget 2019; à uniformiser progressivement les règles des différents régimes de retraite pour renforcer l’équité et la soutenabilité de ces régimes;

https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/file_import/2019-european-semester-country-specific-recommendation-commission-recommendation-france_fr.pdf

Point (15) – Page 5

La réforme prévue du système de retraite pourrait aider à alléger la dette publique à moyen terme et réduire ainsi les risques pesant sur sa soutenabilité. L’équilibre budgétaire du système de retraite dépend fortement des hypothèses macroéconomiques. Selon le tout dernier rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites, les dépenses de retraite représentaient 13,8 % du PIB en 2017; elles devraient en représenter 13,5 % en 2022, avant d’évoluer dans une fourchette comprise entre 11,6 % et 14,4 % à l’horizon 2070, suivant le taux de croissance retenu pour l’évolution dans le temps du PIB et de l’emploi. Plus de 40 régimes de retraite coexistent en France. Ils concernent des catégories de travailleurs différentes et fonctionnent selon des règles qui leur sont propres. Un projet de loi, attendu avant la fin de l'année, devrait uniformiser progressivement les règles de ces régimes, en vue de simplifier le fonctionnement du système de retraite, notamment pour améliorer sa transparence, son équité et son efficacité.

 

Citation

Page 11

RECOMMANDE ( mais n'oblige pas ) que la France s'attache, en 2019 et 2020:

1. à veiller à ce que le taux de croissance nominale des dépenses primaires nettes ne dépasse pas 1,2 % en 2020, ce qui correspondrait à un ajustement structurel annuel de 0,6 % du PIB; à utiliser les recettes exceptionnelles pour accélérer la réduction du ratio de la dette publique; à réduire les dépenses et à réaliser des gains d’efficacité dans tous les sous-secteurs des administrations publiques, notamment en précisant pleinement les mesures concrètes nécessaires dans le contexte du programme Action publique 2022 et en surveillant étroitement la mise en œuvre de ces mesures; à réformer le système de retraite pour uniformiser progressivement les règles des différents régimes de retraite, en vue de renforcer l'équité et la soutenabilité de ces régimes;

 

 et tu as oublié d'autres recommandations  points 2 à 4 des conclusions de la commission mais, elles aussi sont non obligatoires page 11 de

https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/file_import/2019-european-semester-country-specific-recommendation-commission-recommendation-france_fr.pdf

2. à favoriser l’intégration de tous les demandeurs d’emploi sur le marché du travail, à garantir l’égalité des chances, en mettant particulièrement l’accent sur les groupes vulnérables, notamment les personnes issues de l’immigration, et à remédier aux pénuries et aux inadéquations de compétences;

3. à axer la politique économique en matière d'investissements sur la recherche et l’innovation (tout en améliorant l’efficacité des dispositifs d’aide publique, dont les systèmes de transfert de connaissances), sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les interconnexions avec le reste de l’Union, ainsi que sur l’infrastructure numérique, en tenant compte des disparités territoriales;

4. à poursuivre la simplification du système d’imposition, notamment en limitant le recours aux dépenses fiscales, en continuant de supprimer les impôts inefficaces et en réduisant les impôts sur la production; à réduire les restrictions réglementaires, notamment dans le secteur des services, et à mettre pleinement en œuvre les mesures visant à stimuler la croissance des entreprises.

 

un peu moins de propagande  dans les écrits ne fait pas de mal ,et permet d'avoir des propos plus crédibles.  

 

 

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

message personnel..

le conducteur de la fourgonnette de service qui m'a doublé dernièrement sur l' A40 du coté de Bourg en Bresse , alors que je roulais déjà à 130 ,serait plus inspirer de jouer les grevistes plutot que les Alain Prost...,ce serait mieux pour tout le monde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sacrifier le 1er ministre ne changerait pas grand chose, pour Delevoye il va sans doute être débranché plus tard, quel que soit le sort de la réforme...

Mais aucune surprise, il ne sera pas le premier ni le dernier à bénéficier d'un emploi qui s'il n'est pas fictif est quand même très suspect, assorti d'une très confortable rémunération, dans un bidule quelconque ou un machin obscur, et à cumuler cet emploi avec d'autres revenus, d'activité ou de remplacement, pour un total mensuel dépassant les 10000 EUR/mois. Et tout ça à 72 ans.

La crédibilité pour donner des leçons de morale et de vertu à ceux qui auront des retraites minables après toute une carrière et leur imposer des mesures régressives visant à faire baisser leur future pension en prend un coup...

Le recul sur l'âge pivot est inévitable, pas avant mardi 17, mais ça ne suffira pas.

 

Modifié par NEMO94

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça suffira probablement pas pour avoir des trains à Noël non, on y va tout droit !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, jackv a dit :

 

 

petit rappel du processus ..

la france son GVT expose les mesures quelle compte prendre pour rester dans les clous..

ex: Le 26 avril 2019, la France a présenté son programme national de réforme pour 2019 et son programme de stabilité pour 2019.

 la commission émet des recommandations (non contraignantes), sur les mesures que le gvt français a proposé  et compte prendre... sauf.si.....

 le GVT fait ce qu'il a envi de faire , il peut choisir ce qui l’intéresse dans ces recommandations.. puisque la commission  ne peut l'obliger à respecter ..Ces recommandations.. et c''est souvent ce qu'il fait ....parfois sous la contrainte..

 

 

 

 

 et tu as oublié d'autres recommandations  points 2 à 4 des conclusions de la commission mais, elles aussi sont non obligatoires page 11 de

https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/file_import/2019-european-semester-country-specific-recommendation-commission-recommendation-france_fr.pdf

2. à favoriser l’intégration de tous les demandeurs d’emploi sur le marché du travail, à garantir l’égalité des chances, en mettant particulièrement l’accent sur les groupes vulnérables, notamment les personnes issues de l’immigration, et à remédier aux pénuries et aux inadéquations de compétences;

3. à axer la politique économique en matière d'investissements sur la recherche et l’innovation (tout en améliorant l’efficacité des dispositifs d’aide publique, dont les systèmes de transfert de connaissances), sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les interconnexions avec le reste de l’Union, ainsi que sur l’infrastructure numérique, en tenant compte des disparités territoriales;

4. à poursuivre la simplification du système d’imposition, notamment en limitant le recours aux dépenses fiscales, en continuant de supprimer les impôts inefficaces et en réduisant les impôts sur la production; à réduire les restrictions réglementaires, notamment dans le secteur des services, et à mettre pleinement en œuvre les mesures visant à stimuler la croissance des entreprises.

 

un peu moins de propagande  dans les écrits ne fait pas de mal ,et permet d'avoir des propos plus crédibles.  

 

 

Il n'est pas dans mon intention de faire de la propagande mais de reprendre des faits. Pour la propagande, je laisse le gouvernement le faire, il excelle.

Dans les liens que j'ai transmis, je ne me suis intéressé qu'à la partie retraite, ayant fourni l'intégralité de la source par souci de transparence sans me focaliser sur les autres points que tu mentionnes.

Je t'invite à relire l'intégralité des recommandations faites à la France pour 2019.

Il est difficile voire impossible pour un état de ne pas suivre les recommandations de la commission surtout lorsque le pays ne respecte pas les critères économiques vers lesquels doit tendre la zone euro. Après les recommandations, peuvent suivre les sanctions pour déficit public excessif comme cela fut le cas pour l'Italie récemment et était le cas pour la France depuis 2009 http://www2.senat.fr/ue/pac/E4395.html

Du lien ci-après https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/file_import/2019-european-semester-country-specific-recommendation-commission-recommendation-france_fr.pdf je fais quelques copiés-collé ci-dessous qui confirment - selon ma lecture - le caractère supra-national de la commission, son autorité sur les états et ayant conduit notamment à ce projet de réforme des retraites.

Une recommandation n'est pas obligatoirement à suivre mais attention au retour de bâton si la situation ne s'améliore pas. Nous sommes dans du langage diplomatique mais les contraintes pures et dures ne sont pas loin.

Point 2 - Page 2

En tant qu’État membre dont la monnaie est l’euro, et compte tenu des liens étroits entre les économies de l’Union économique et monétaire, la France devrait veiller à mettre en œuvre intégralement et en temps utile la recommandation concernant la zone euro, telle qu’elle ressort des recommandations figurant aux points 1) à 4) ci-dessous. En particulier, les mesures visant à utiliser les recettes exceptionnelles pour réduire la dette publique, (privatisation d'ADP, FDJ ?) à rationaliser les dépenses publiques et à axer la politique économique liée à l’investissement sur les domaines spécifiés aideront à répondre à la deuxième recommandation relative à la zone euro en ce qui concerne la reconstitution des marges budgétaires, l’amélioration des finances publiques et le soutien à l’investissement. Les mesures visant à simplifier le système d'imposition et à réduire les restrictions réglementaires aideront à répondre à la première recommandation relative à la zone euro concernant l’environnement des entreprises. Enfin, les mesures destinées à améliorer l’employabilité aideront à répondre à la troisième recommandation relative à la zone euro concernant le fonctionnement du marché du travail

Point 3 - Page 2

Le rapport 2019 pour la France a été publié le 27 février 2019. Il évaluait les progrès accomplis par la France dans la mise en œuvre des recommandations par pays la concernant adoptées par le Conseil le 13 juillet 2018, les suites données aux recommandations par pays adoptées les années précédentes et les avancées que la France avait réalisées pour atteindre ses objectifs nationaux au titre de la stratégie Europe 2020

Point 9 - Page 4

De manière générale, le Conseil estime que les mesures nécessaires pour se conformer aux dispositions du pacte de stabilité et de croissance devraient être prises dès 2019. Il importerait d’utiliser toutes les éventuelles recettes exceptionnelles pour réduire encore le ratio de la dette publique.(privatisations ? Française des Jeux, ADP ? )

Point 10 - Page 4

Depuis 2017, le gouvernement a mis en place une nouvelle stratégie d’assainissement budgétaire couvrant toute la durée du quinquennat. Son succès dépendra de la réalisation des objectifs de dépense fixés pour les administrations centrale et locales et pour le système de santé.

Point 15 - Page 5

La réforme prévue du système de retraite pourrait aider à alléger la dette publique à moyen terme et réduire ainsi les risques pesant sur sa soutenabilité. L’équilibre budgétaire du système de retraite dépend fortement des hypothèses macroéconomiques. Selon le tout dernier rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites, les dépenses de retraite représentaient 13,8 % du PIB en 2017; elles devraient en représenter 13,5 % en 2022, avant d’évoluer dans une fourchette comprise entre 11,6 % et 14,4 % à l’horizon 2070, suivant le taux de croissance retenu pour l’évolution dans le temps du PIB et de l’emploi. Plus de 40 régimes de retraite coexistent en France. Ils concernent des catégories de travailleurs différentes et fonctionnent selon des règles qui leur sont propres. Un projet de loi, attendu avant la fin de l'année, devrait uniformiser progressivement les règles de ces régimes, en vue de simplifier le fonctionnement du système de retraite, notamment pour améliorer sa transparence, son équité et son efficacité.

Comme je l'ai dit plus haut, je ne fais pas de propagande anti européenne mais dénonce le lien entre cette réforme des retraites et ce qui était prévu en début d'année 2019 dans le rapport du Conseil Européen datant du 05 Juin 2019 soit bien avant la publication du rapport DELEVOYE. Contrairement à ce qui est annoncé par le gouvernement et la présidence de la République, cette réforme a pour objectif de participer à alléger la dette publique et donc aura comme conséquence une baisse des pensions.

Bon et maintenant ... dodo.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, jeanpaulmichel a dit :

Il n'est pas dans mon intention de faire de la propagande mais de reprendre des faits. Pour la propagande, je laisse le gouvernement le faire, il excelle.

Dans les liens que j'ai transmis, je ne me suis intéressé qu'à la partie retraite, ayant fourni l'intégralité de la source par souci de transparence sans me focaliser sur les autres points que tu mentionnes.

Je t'invite à relire l'intégralité des recommandations faites à la France pour 2019.

Il est difficile voire impossible pour un état de ne pas suivre les recommandations de la commission surtout lorsque le pays ne respecte pas les critères économiques vers lesquels doit tendre la zone euro. Après les recommandations, peuvent suivre les sanctions pour déficit public excessif comme cela fut le cas pour l'Italie récemment et était le cas pour la France depuis 2009 http://www2.senat.fr/ue/pac/E4395.html

Du lien ci-après https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/file_import/2019-european-semester-country-specific-recommendation-commission-recommendation-france_fr.pdf je fais quelques copiés-collé ci-dessous qui confirment - selon ma lecture - le caractère supra-national de la commission, son autorité sur les états et ayant conduit notamment à ce projet de réforme des retraites.

Une recommandation n'est pas obligatoirement à suivre mais attention au retour de bâton si la situation ne s'améliore pas. Nous sommes dans du langage diplomatique mais les contraintes pures et dures ne sont pas loin.

Point 2 - Page 2

En tant qu’État membre dont la monnaie est l’euro, et compte tenu des liens étroits entre les économies de l’Union économique et monétaire, la France devrait veiller à mettre en œuvre intégralement et en temps utile la recommandation concernant la zone euro, telle qu’elle ressort des recommandations figurant aux points 1) à 4) ci-dessous. En particulier, les mesures visant à utiliser les recettes exceptionnelles pour réduire la dette publique, (privatisation d'ADP, FDJ ?) à rationaliser les dépenses publiques et à axer la politique économique liée à l’investissement sur les domaines spécifiés aideront à répondre à la deuxième recommandation relative à la zone euro en ce qui concerne la reconstitution des marges budgétaires, l’amélioration des finances publiques et le soutien à l’investissement. Les mesures visant à simplifier le système d'imposition et à réduire les restrictions réglementaires aideront à répondre à la première recommandation relative à la zone euro concernant l’environnement des entreprises. Enfin, les mesures destinées à améliorer l’employabilité aideront à répondre à la troisième recommandation relative à la zone euro concernant le fonctionnement du marché du travail

Point 3 - Page 2

Le rapport 2019 pour la France a été publié le 27 février 2019. Il évaluait les progrès accomplis par la France dans la mise en œuvre des recommandations par pays la concernant adoptées par le Conseil le 13 juillet 2018, les suites données aux recommandations par pays adoptées les années précédentes et les avancées que la France avait réalisées pour atteindre ses objectifs nationaux au titre de la stratégie Europe 2020

Point 9 - Page 4

De manière générale, le Conseil estime que les mesures nécessaires pour se conformer aux dispositions du pacte de stabilité et de croissance devraient être prises dès 2019. Il importerait d’utiliser toutes les éventuelles recettes exceptionnelles pour réduire encore le ratio de la dette publique.(privatisations ? Française des Jeux, ADP ? )

Point 10 - Page 4

Depuis 2017, le gouvernement a mis en place une nouvelle stratégie d’assainissement budgétaire couvrant toute la durée du quinquennat. Son succès dépendra de la réalisation des objectifs de dépense fixés pour les administrations centrale et locales et pour le système de santé.

Point 15 - Page 5

La réforme prévue du système de retraite pourrait aider à alléger la dette publique à moyen terme et réduire ainsi les risques pesant sur sa soutenabilité. L’équilibre budgétaire du système de retraite dépend fortement des hypothèses macroéconomiques. Selon le tout dernier rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites, les dépenses de retraite représentaient 13,8 % du PIB en 2017; elles devraient en représenter 13,5 % en 2022, avant d’évoluer dans une fourchette comprise entre 11,6 % et 14,4 % à l’horizon 2070, suivant le taux de croissance retenu pour l’évolution dans le temps du PIB et de l’emploi. Plus de 40 régimes de retraite coexistent en France. Ils concernent des catégories de travailleurs différentes et fonctionnent selon des règles qui leur sont propres. Un projet de loi, attendu avant la fin de l'année, devrait uniformiser progressivement les règles de ces régimes, en vue de simplifier le fonctionnement du système de retraite, notamment pour améliorer sa transparence, son équité et son efficacité.

Comme je l'ai dit plus haut, je ne fais pas de propagande anti européenne mais dénonce le lien entre cette réforme des retraites et ce qui était prévu en début d'année 2019 dans le rapport du Conseil Européen datant du 05 Juin 2019 soit bien avant la publication du rapport DELEVOYE. Contrairement à ce qui est annoncé par le gouvernement et la présidence de la République, cette réforme a pour objectif de participer à alléger la dette publique et donc aura comme conséquence une baisse des pensions.

Bon et maintenant ... dodo.

 

oui mais ces mesures ne viennent pas directement de l'UE

1 .elles ont été proposées avant par le GVT français.

2 l'Ue refait le point sur les propositions françaises dans ses recommandations et les recommandations de l'Ue ne sont pas des obligations comme tu le laisses entendre..

je reparlerai de cela après le conflit

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

dans l'est républicain du jour

 

 

Opera Instantané_2019-12-16_090137_c.estrepublicain.fr.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, NEMO94 a dit :

Sacrifier le 1er ministre ne changerait pas grand chose, pour Delevoye il va sans doute être débranché plus tard, quel que soit le sort de la réforme...

[...]

Le recul sur l'âge pivot est inévitable, pas avant madi 17, mais ça ne suffira pas.

Sauf que cet âge pivot est voulu par Philippe. Macron va nécessairement devoir mettre les pieds dans le plat pour sauver sa réforme systémique (promesse de campagne) historique. Pour l'âge pivot, la CFDT propose elle-même un rendez-vous au début du prochain quinquennat pour faire l'état des comptes de l'Assurance Vieillesse. C'est suffisant et il est très simple de sortir cet âge d'équilibre de la réforme systémique. C'est bien pour cela qu'on parle d'un paramètre.

Cette situation ne vous ramène-t-elle pas un an en arrière, quand Philippe disait on continue coûte que coûte ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, TGV_13 a dit :

Sauf que cet âge pivot est voulu par Philippe. Macron va nécessairement devoir mettre les pieds dans le plat pour sauver sa réforme systémique (promesse de campagne) historique. Pour l'âge pivot, la CFDT propose elle-même un rendez-vous au début du prochain quinquennat pour faire l'état des comptes de l'Assurance Vieillesse. C'est suffisant et il est très simple de sortir cet âge d'équilibre de la réforme systémique. C'est bien pour cela qu'on parle d'un paramètre.

Cette situation ne vous ramène-t-elle pas un an en arrière, quand Philippe disait on continue coûte que coûte ?

Ma boule de cristal me dit que c'est certainement l'âge pivot qui va sauter, pour contenter le "peuple".

Mais méfiance, il sera toujours temps dans les futurs mois ou années, de revoir cet âge pivot se remettre en place.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, TGV_13 a dit :

Sauf que cet âge pivot est voulu par Philippe. Macron va nécessairement devoir mettre les pieds dans le plat pour sauver sa réforme systémique (promesse de campagne) historique. Pour l'âge pivot, la CFDT propose elle-même un rendez-vous au début du prochain quinquennat pour faire l'état des comptes de l'Assurance Vieillesse. C'est suffisant et il est très simple de sortir cet âge d'équilibre de la réforme systémique. C'est bien pour cela qu'on parle d'un paramètre.

Cette situation ne vous ramène-t-elle pas un an en arrière, quand Philippe disait on continue coûte que coûte ?

Mettre les pieds dans le plat ?

tu ne vas tout de même pas tenter de nous faire croire que les 2 hommes ne se parlent pas....?

Il m'étonnerait fort qu'en dehors des médias les 2 hommes n'échangent pas sur le sujet et que le cirque actuel n'est pas savamment orchestré par l'un et l’autre .

Si encore on était dans une cohabitation je pourrais comprendre qu'il y ait divergence de stratégie entre les 2 hommes mais là...c'est loin d'être le cas.....
Quant à la CFDT elle sait qu'elle joue gros....dans cette affaire....et le gouvernement sait que sans la CFDT il ne pourra rien.

perso j'aurais plutôt tendance à croire que les négociations en coulisses sont en cours.....avec la CFDT.....!

Cette centrale est experte en la matière... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

11,2% de grévistes à la SNCF ce lundi

La SNCF vient de publier les taux de participation à la grève nationale pour ce lundi 16 décembre. L'entreprise recense 11,2 % de grévistes, et 61 % des conducteurs. Ce dernier score représente une baisse par rapport aux taux de jeudi dernier (71,6 % de conducteurs en grève) et vendredi dernier (66,8 %). De leur côté, 41 % des contrôleurs et 17,3 % des aiguilleurs sont en grève ce lundi.

Le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye démissionne

Mis en cause après la révélation de plusieurs omissions dans sa déclaration d’intérêts, M. Delevoye a décidé de partir « de sa propre initiative » selon l’Elysée.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/12/16/le-haut-commissaire-aux-retraites-jean-paul-delevoye-demissionne_6023050_823448.html

Modifié par TGV_13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 48 minutes, TGV_13 a dit :

 

Le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye démissionne

 

Ben voyons, c'est trop facile, c'était couru d'avance cette "démission volontaire", on nous prend vraiment pour des jambons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...