Aller au contenu
jackv

Retraites - mouvement interprofessionnel de décembre 2019

Messages recommandés

il y a 2 minutes, TGV_13 a dit :

Au vu des revendications disparates de chaque corps de métier

Il y a quand m^me un point fédérateurs à tous les contestataires,  abandon pur et simple de cette réforme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais je pense qu'il y a tout de même une large partie raisonnable de l'opinion qui juge une réforme nécessaire malgré tout.

Modifié par TGV_13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, ermeline a dit :

Faux ! quand tu fais grève moins de 7 jours, tout n'est pas décompté ! je vous engage à lire l'article 195.1 du GRH131. Il dit que pour moins de 7 jours de grève, les agents qui auront eu :

                                                      nombre de jours travaillés : 2 ==> aucune retenue

                                                      nombre de jours travaillés : 3 ==> 1/30ème

                                                      nombre de jours travaillés : 4 ==> 2/30ème

Cela veut dire que les agents dans ce cas là : DC + DC + RP + RP n'auront rien de décompté ! 

De plus, les agents qui auraient posé des congés avant le mouvement (et même avant l'annonce du mouvement), ces congés ne seraient pas décomptés soit DC + C +RP + RP + C + C ==> l'agent n'a aucune retenue.

ATTENTION, ici nous parlons bien de jours de RP qui seraient repris en salaire et non dans les compteurs. Bien évidemment, les jours de grève seront retenus des paies. Pas sûr que ce soit sur le mois de décembre, vu le nombre d'agents administratifs qui sont aussi en grève. Le décompte des RP se fera en janvier certainement.................... enfin, plus surement en fin de conflit.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'interpeller, si je peux aider...................

 

Bonjour Ermeline, je connais le RH131. Ce que je voulais dire c’est que certains conducteurs ont commencé leurs GPT vendredi et qu’ils attaquaient une GPT de 6, donc lundi ils en seront déjà à leur 5éme jour de décompté.

Et comme le dit ADC01, ceux qui ressortent du mouvement ont bcp de mal à y revenir....on verra lundi, j’ai bien peur, même à la circulation les chiffres ne sont pas faramineux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, TGV_13 a dit :

Mais je pense qu'il y a tout de même une large partie raisonnable de l'opinion qui la juge nécessaire malgré tout.

Ils juge raisonnable sans avoir tous les éléments en main, ils jugent nécessaire de baiser les bénéficiaires des régimes spéciaux sans comprendre qu'ils vont se faire avoir aussi dans les grandes largeurs mais ce n'est pas grave, son voisin, son frère ou  son pote l'aura bien profond de par la disparition de son régime spécifiques. Ils espèrent toucher plus avec cet enfumage que distille le gouvernement par médias interposés, le montant de la pension même par point sera toujours calculé  au prorata du salaire en tant que salariés et au prorata du temps de cotisation  Et bien,  qu'ils en bavent,  qu'ils se retrouvent en slip dans quelques années et il ne faudra pas venir compter sur moi pour pleurer sur leur sort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 32 minutes, TGV_13 a dit :

@ADC01 J'ai corrigé mon message pour être plus juste de ce que je voulais dire ;)

Cela ne change rien à ma façon de penser, les gens sont devenu d'une jalousie maladive envers leurs prochains, ils croient sur parole tout ce que leur débite la grande messe du 20 heures  ou BouFfe Merde télé, comme si en baisant 4% des gens, oui 4% c'est la part des régimes spéciaux, cela allait faire rouler sur l'or les autres 96 %.  Je sais bien que Noël approche mais cela est d'une naïveté incroyable. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 33 minutes, ADC01 a dit :

comme si en baisant 4% des gens, oui 4% c'est la part des régimes spéciaux, cela allait faire rouler sur l'or les autres 96 %.  Je sais bien que Noël approche mais cela est d'une naïveté incroyable. 

Mais il n'y a que les cheminots qui pensent ça. Il y a bien longtemps que les salariés assujettis au régime génèral ont fait les frais des réformes précedentes, et je te rejoins sur un point, ces réformes n'ont eu pour but que de faire baisser les pensions et repousser l'age de départ à la retraite.

Note également que pour le régime génèral tout est déja en place pour retarder l'age de départ et/ou faire baisser le niveau des pensions ( décote si nombre de trimestres non validés, décote retraite complèmentaire pour départ avant 63 ans).

Je trouve également désolant que, lors du dernier débat télévisé sur F2, personne (répresentants OS dont un grand chef) ne soit capable de contrer la parole gouvernementale (Darmanin) et d'énoncer clairement que quand le point d'indice où les retraites sont bloqués pendant 10 ans, cela correspond (en considérant l'inflation et la hausse de certains impots et taxes) à une baisse de pouvoir d'achat. 

Bref tout cela, donne une bien piétre opinion de ce débat, où les intérets catégoriels semblent bien plus importants que l'intéret génèral.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 28 minutes, Laroche a dit :

Mais il n'y a que les cheminots qui pensent ça

Tu rigoles, et tous les bénéficiaires des autres régimes spéciaux car contreventement à la rumeur, il y en a encore 41 autres, ils pensent comme les gus du privés lobotomisé par les médias ?  il y a  même une partie de la population qui a encore un cerveau et qui sait s'en servir qui pense comme moi, il suffit d'un peu de bon sens, cette réforme à travers la suppression des régimes spéciaux ne sert qu'à vouloir mettre les cheminots au pas et faire semblant de faire un cadeau aux bénéficiaires du régime général.

il y a 32 minutes, Laroche a dit :

Il y a bien longtemps que les salariés assujettis au régime génèral ont fait les frais des réformes précedentes,

Hélas et ils ont fait quoi pour éviter ces réformes ?  Ont ils bouger leurs culs ? Non, il est plus facile de bouffer du cheminot ou de la RATP, de jalouser son voisin et exiger qu'on lui baise la gueule que de descendre dans la rue.  Les salarié ont un énorme pouvoir dans les mains, la grève et ils ne s'en servent pas. Si quand leurs usine va fermer et là, ils en appellent au gouvernement qui à ce moment n'a aucun pouvoir.on ne dirait pas qu'il y a eu un mai 68 en France tellement les français comme dirait le grand Charles sont des veaux ou des moutons qu'on conduit à abattoir en chantant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Manifestation du 05 décembre en live :

Très forte mobilisation sur  le site de mes anciens collègues , départ à pied à 11h10 vers la porte d'Orléans , et arrivée sur gare de l'Est à  13h40 après un trajet avec le bus 38 , seul moyen de transport disponible car toutes les lignes de métro avaient pratiqué le baissez de rideau, à l'exception des lignes automatiques . Les bus ne pouvaient pas continuer au delà de Strasbourg Saint Denis , le boulevard de Strasbourg étant bloqué dès son début , avec une bonne fouille en règle de la part des CRS de tous les passants, l'histoire allait prouver plus tard que ces foutus casseurs adopteraient un plan B . A 15h00 toujours pas de top départ du cortège les pieds à force de piétiner sur place dans le froid , montraient quelques signes de faiblesse , ils allaient attendre 16h50 pour commencer à bouger mais faiblement . La raison en vient à aux briseurs de matériel et de là au bon déroulement de de la manifestation  , qui faute de pouvoir accéder en tête du cortège, ont pris pour cible les alentours de la Place de la République , avec affrontements avec les forces de l'ordre et casses en tout genre que nous avons constaté par la suite , je ne sais pas ce qui motive ces sombres individus aussi bien au sens propre qu'au figuré, leur bilan lamentable laisse quelques dégâts à déplorer, sans compter le ralentissement  du cortège passé à 17h45 place de La République pour notre partie , et il y avait bien du monde à la suite . Après ce lieu quelque peu dévasté le cortège reprenait une marche normale , on pouvait être optimistes pour la suite , mais c'était sans compter sur une reprise du grabuge place de la Nation , que nous n'avons jamais atteinte et donc quitté le défilé à l'approche de la rue des Boulets à 19h10 . Du départ tardif du cortège à la fin non moins retardée du défilé , nous avons perdu quelque peu de monde en route en dépit de la forte mobilisation de ce rassemblement Parisiens , quels boulets ces casseurs .

Le traitement médiatique de la journée n'a pas été trop  été "sacqué" par les médias, gros rapport de force oblige mais il restera le bémol des fauteurs de troubles dans le "décor" ., avec pourtant un nombre conséquent de CRS mobilisés tout au long du parcours mais il s'est produit pourtant des failles dans le système du dispositif mis en place .  

Modifié par zoreglube

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, ADC01 a dit :

Tu rigoles, et tous les bénéficiaires des autres régimes spéciaux car contreventement à la rumeur, il y en a encore 41 autres, ils pensent comme les gus du privés lobotomisé par les médias ?  il y a  même une partie de la population qui a encore un cerveau et qui sait s'en servir qui pense comme moi, il suffit d'un peu de bon sens, cette réforme à travers la suppression des régimes spéciaux ne sert qu'à vouloir mettre les cheminots au pas et faire semblant de faire un cadeau aux bénéficiaires du régime général.

Hélas et ils ont fait quoi pour éviter ces réformes ?  Ont ils bouger leurs culs ? Non, il est plus facile de bouffer du cheminot ou de la RATP, de jalouser son voisin et exiger qu'on lui baise la gueule que de descendre dans la rue.  Les salarié ont un énorme pouvoir dans les mains, la grève et ils ne s'en servent pas. Si quand leurs usine va fermer et là, ils en appellent au gouvernement qui à ce moment n'a aucun pouvoir.on ne dirait pas qu'il y a eu un mai 68 en France tellement les français comme dirait le grand Charles sont des veaux ou des moutons qu'on conduit à abattoir en chantant.

Je ne comprends pas pourquoi tu te sens obligé de rajouter le couplet sur les Français qui bouffent du cheminot à chaque petit déjeuner, et je n'ai aucune animosité contre le mouvement en cours. Ensuite dire qu'il n'y a des mouvements sociaux uniquement lors de la fermetures de sites industriels, c'est aussi ridicule que l'affirmation de certains sur les "privilèges" des cheminots. Et tu pourras admettre qu'un conflit dans une usine de fabrication d'ouvre boites n'a pas beaucoup de répercutions, ni sur nos concitoyens, ni sur le pouvoir en place.

Et pour les cadeaux, je suis comme toi, je n'y crois pas... meme si pour faire passer la pillule, il y aura bien 2/3 améliorations qui seront faites au détriment des autres

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis la réforme Balladur de 1993 TOUS les régimes de retraite privé, public, régimes spéciaux, ont encaissé des mesures régressives visant à faire baisser le niveau des pensions, entre recul de l'age d'ouverture des droits, instauration de la décote, ou allongement de la durée de cotisation (nombre de trimestres) pour le taux plein...

 

Les régimes spéciaux (et les catégories actives du public) ont conservé un âge d'ouverture des droits inférieur au droit commun, mais cet avantage est bouffé par la décote qui fera baisser la pension de celui qui veut partir à 52 ou 57, le grignotage est sournois mais il est réel !

Je ne vais pas me faire très apprécier, mais sur les plateaux TV, est-ce bien judicieux qu'une OS envoie face à des requins comme Verdier-Molinier ou De Closets ou Perri un petit jeune en tshirt du Che qui se fait mettre KO en moins de 10 min ?

Modifié par NEMO94

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, Laroche a dit :

Je ne comprends pas pourquoi tu te sens obligé de rajouter le couplet sur les Français qui bouffent du cheminot à chaque petit déjeuner,

Parce que cela est une vérité et que j'en ai marre que ma corporation subisse cette haine concoctée par la bande d'abrutis au pouvoir et que cal me porte sur le système, il faut rétablir la vérité face à cette campagne de dénigrement, je sais je ne réussirai pas tout seul mais il faut bien que quelqu'un s'y attelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La fin des régimes spéciaux, c'est la vaseline qui permet de faire passer le reste !!!

En 1995 les chaînes info qui font de la propagande anti cheminots en continu n'existaient pas.

Les OS qui s'expriment à la fin de la réunion de ce matin semblent être sur la ligne retrait ou rien, pas question de négocier quoi que ce soit sur le projet actuel, pour rester sur cette position il faut pouvoir tenir jusqu'à Noël !!!

Modifié par NEMO94

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, ADC01 a dit :

Il y a quand m^me un point fédérateurs à tous les contestataires,  abandon pur et simple de cette réforme.

Pas sur que les cadres SNCF non grévistes (et conducteurs en cas de grève) se sentent fédérés par l'idée d'abandon de la réforme et SNCF compte plus de 50 % de ses effectifs dans la catégorie cadres, sans doute la seule entreprise avec une proportion aussi élevée de cadres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, zorba a dit :

SNCF compte plus de 50 % de ses effectifs dans la catégorie cadres, sans doute la seule entreprise avec une proportion aussi élevée de cadres.

Quand va tu comprender que bon nombre de cadres sont en fait que de simple exécutants et n'ont le statut de cadre uniquement pour valoriser leur savoir faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 51 minutes, NEMO94 a dit :

La fin des régimes spéciaux, c'est la vaseline qui permet de faire passer le reste !!!

En 1995 les chaînes info qui font de la propagande anti cheminots en continu n'existaient pas.

Les OS qui s'expriment à la fin de la réunion de ce matin semblent être sur la ligne retrait ou rien, pas question de négocier quoi que ce soit sur le projet actuel, pour rester sur cette position il faut pouvoir tenir jusqu'à Noël !!!

Tout le problème ne viendrait-il pas de là ? N'y a-t-il pas une déresponsabilisation totale des syndicats dans ce pays ?

Dire qu'il n'y a pas eu de négociations est d'ailleurs clairement faux. Cela fait deux ans que les syndicats sont reçus par Delevoye très régulièrement !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, TGV_13 a dit :

 

Dire qu'il n'y a pas eu de négociations est d'ailleurs clairement faux. 

Absolument pas, il n'y a jamais eu de négociations, mais simplement des consultations, le gouvernement impose sa réforme dont les syndicats ne veulent pas, à la limite, il n'y a rien à négocier car négocier, c'est accepter plus ou moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 45 minutes, zorba a dit :

Pas sur que les cadres SNCF non grévistes (et conducteurs en cas de grève) se sentent fédérés par l'idée d'abandon de la réforme et SNCF compte plus de 50 % de ses effectifs dans la catégorie cadres, sans doute la seule entreprise avec une proportion aussi élevée de cadres.

D'où sors tu ce chiffre qu'on rigole un peu?..

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La situation ressemble à 1995, le gouvernement ne va pas céder dans le quart d'heure. Il le fera lorsqu'il sera persuadé que les grévistes sont prêts à aller jusqu'à Noel voire au dela et que l'opinion publique les suit.

Or, le gouvernement demande de lui signer un chèque en blanc, il n'y a aucun calculateur de disponible permettant à chaque salarié de se faire une idée de ce que sera sa retraite future.

L'opinion publique est très inquiète et ce mardi 10 Décembre devrait voir la mobilisation et les manifestations s'accroître tous secteurs confondus.

En 1995, les français avaient fait grève ''par procuration" et nombreux sont les salariés du secteur privé - âgés de 50/55 ans voir plus aujourd'hui - à se remémorer ces événements au cours desquels le gouvernement de l'époque avait reculé car les français étaient solidaires. Nous sommes - à mon sens - dans une situation similaire aujourd'hui, chacun comprenant que lui-même, son conjoint, ses enfants, ses petits enfants seront impactés car le nivellement se fera par le bas.

Certes les médias déverseront leurs vomissures sur quelques catégories professionnelles mais l'opinion publique comprend bien que cette réforme de retraite à points est néfaste pour tout le monde et fait suite à une casse sociale généralisée depuis de nombreuses années.

Le ras le bol est général. Nous sommes probablement au début d'un mouvement social qui dépasse largement le cas des retraites et des régimes spéciaux.

 

Modifié par jeanpaulmichel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, jeanpaulmichel a dit :

La situation ressemble à 1995, le gouvernement ne va pas céder dans le quart d'heure. Il le fera lorsqu'il sera persuadé que les grévistes sont prêts à aller jusqu'à Noel voire au dela et que l'opinion publique les suit.

Or, le gouvernement demande de lui signer un chèque en blanc, il n'y a aucun calculateur de disponible permettant à chaque salarié de se faire une idée de ce que sera sa retraite future.

L'opinion publique est très inquiète et ce mardi 10 Décembre devrait voir la mobilisation et les manifestations s'accroître tous secteurs confondus.

En 1995, les français avaient fait grève ''par procuration" et nombreux sont les salariés du secteur privé - âgés de 50/55 ans voir plus aujourd'hui - à se remémorer ces événements au cours desquels le gouvernement de l'époque avait reculé car les français étaient solidaires. Nous sommes - à mon sens - dans une situation similaire aujourd'hui, chacun comprenant que lui-même, son conjoint, ses enfants, ses petits enfants seront impactés car le nivellement se fera par le bas.

Certes les médias déverseront leurs vomissures sur quelques catégories professionnelles mais l'opinion publique comprend bien que cette réforme de retraite à points est néfaste pour tout le monde et fait suite à une casse sociale généralisée depuis de nombreuses années.

Le ras le bol est général.

 

Si seulement, tu avais raison.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, jeanpaulmichel a dit :

La situation ressemble à 1995, le gouvernement ne va pas céder dans le quart d'heure. Il le fera lorsqu'il sera persuadé que les grévistes sont prêts à aller jusqu'à Noel voire au dela et que l'opinion publique les suit.

Or, le gouvernement demande de lui signer un chèque en blanc, il n'y a aucun calculateur de disponible permettant à chaque salarié de se faire une idée de ce que sera sa retraite future.

 

 

C'est par là qu'il aurait fallu commencer, mais pas besoin de simulateur pour comprendre qu'en prenant comme période de référence l'ensemble de la carrière (au lieu des 25 meilleures années pour le privé, 10 meilleures années avant la réforme Balladur de 93, ou les 6 derniers mois pour le public et les régimes spéciaux) les pensions, sauf quelques cas particuliers, ne peuvent que baisser...

Et pour les enseignants, affirmer que la perte sera compensée par une hausse des salaires, c'est se foutre du monde, le point d'indice étant gelé depuis plus de 10 ans limitant les augmentations au seul effet du GVT.

Dans le privé, en dehors de grandes entreprises, c'est moins facile de faire grève qu'en 68 ou 95, pour de nombreux salariés précaires.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, NEMO94 a dit :

Et pour les enseignants, affirmer que la perte sera compensée par une hausse des salaires, c'est se foutre du monde, le point d'indice étant gelé depuis plus de 10 ans limitant les augmentations au seul effet

C'est surtout admettre que cette réforme fera baisser les pensions

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, jeanpaulmichel a dit :

Le ras le bol est général. Nous sommes probablement au début d'un mouvement social qui dépasse largement le cas des retraites et des régimes spéciaux.

Je ne serais absolument pas aussi catégorique. Il faut distinguer la réforme des retraites de celle de la suppression des régimes spéciaux, même si c'est difficilement perceptible dans l'opinion. Il faut attendre les sondages de la semaine prochaine pour le déterminer mais il n'y a que l'extrême gauche et la gauche, toutes deux minoritaires aujourd'hui, qui sont vent debout contre cette dernière. L'échiquier du centre, de droite, et dans une moindre mesure d'extrême droite est largement en faveur de la suppression des régimes spéciaux. Si le gouvernement gagne la bataille concernant la suppression des régimes spéciaux, il aura nettement plus de facilité à mener à terme sa réforme systémique.

il y a 26 minutes, NEMO94 a dit :

C'est par là qu'il aurait fallu commencer, mais pas besoin de simulateur pour comprendre qu'en prenant comme période de référence l'ensemble de la carrière (au lieu des 25 meilleures années pour le privé, 10 meilleures années avant la réforme Balladur de 93, ou les 6 derniers mois pour le public et les régimes spéciaux) les pensions, sauf quelques cas particuliers, ne peuvent que baisser...

Pas dans un système à points où tout dépend de la valeur de celui-ci.

Il y a 1 heure, ADC01 a dit :

Absolument pas, il n'y a jamais eu de négociations, mais simplement des consultations, le gouvernement impose sa réforme dont les syndicats ne veulent pas, à la limite, il n'y a rien à négocier car négocier, c'est accepter plus ou moins.

Si tel avait été le cas, la réforme aurait été faite depuis belle burette.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...