Jump to content
Sign in to follow this  
D3L74

Fusion Alstom/Bombardier Transportation

Recommended Posts

Avant de parler de suppression d emplois, si fusion, il y aura :

- non renouvellement des contrats des intérimaires (et y en a ! que ce soit aytré, crespin, petite fôret, etc..)

- non renouvellement des contrats d ingénérie avec les boîtes sous traitante (les alten, altran, etc.)

- départ à la retraite non remplacé

Se faire embaucher chez alstom transport ou bombardier transport, faut un beau CV  (expériences  professionnelles riches  - et ce depuis un certain temps déjà)

Pour la France, il reste encore du matériel à remplacer que ce soit pour le respect de la loi handicap (2025), pour une question d'obsolesence et de coût de rénovation disproportionné (tout à refaire)

Avec l'ouverture aux délégations de services publics, certains opérateurs privés pourraient faire appel aux personnels des usines pour entretenir le matériel (même si cela ne le reviendra pas forcémment moins cher mais plus)

 

NB : l éxécutif de la région grand est attend l élection régionale de 2021 pour commander le futur matériel qui va remplacer les corails - histoire de pas trop faire monter la dette de la région avant élection

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, zorba a dit :

La Commission Européenne n'a pas encore dit si elle laissera faire ce cartel ferroviaire français, probablement trop gros pour une affaire française. À suivre pour voir quels intérêts seront pris en compte dans cette opération?

Alstom devra sans aucun doute céder certaines de ses activités ou usines à un ou plusieurs concurrents européens afin d’égaliser un peu la partie. C’était la condition qui avait été fixée pour que Bombardier puisse racheter ADtranz.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, D3L74 a dit :

Alstom devra sans aucun doute céder certaines de ses activités ou usines à un ou plusieurs concurrents européens afin d’égaliser un peu la partie. C’était la condition qui avait été fixée pour que Bombardier puisse racheter ADtranz.

La fusion - absorption de deux entreprises malades ne crée pas souvent une entreprise rentable et durable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

cela se confirmerait ?

Bombardier (70% du capital) recevrait du cash

Alstom proposerait une somme en cash à Bombardier, qui contrôle sa branche ferroviaire avec 70%. L'autre actionnaire, la Caisse des Dépôts et des Placements du Québec (CDPQ), qui détient le solde de 30%, serait payée en actions Alstom. Elle deviendrait donc le deuxième actionnaire du groupe français aux côtés de Bouygues, précise-t-il.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/alstom-va-faire-une-offre-pour-racheter-le-ferroviaire-de-bombardier-autour-de-7-milliards-de-dollars-839530.html

« Des annonces importantes » de Bombardier attendues jeudi, selon Fitzgibbon

Le groupe français Alstom pourrait acquérir la division ferroviaire du fleuron québécois.,... Alstom reprendra l'entreprise ferroviaire québécoise, dont le siège social est à Berlin, pour l’équivalent de plus de 10 milliards de dollars canadiens. La même source indique que cela permettra de créer un nouveau grand groupe technologique ferroviaire avec un chiffre d'affaires d'environ 21,6 milliards de dollars canadiens.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1518666/bombardier-transport-aeronautique-alstom-pierre-fitzgibbon

La division Transport représente 1500 emplois au Québec et 3700 au Canada. Elle a des usines à La Pocatière et à Saint-Bruno, mais aussi à Kingston et à Thunder Bay, de même que des bureaux à Vancouver et à Mississauga

 et en France 500 ingénieurs et cadres 2000 personnes sur le site de Crespin 6000 emplois indirects et induit..7 à 8 sites en Allemagne et d'autres dans beaucoup de pays européens

https://www.bombardier.com/fr/presence-mondiale/country.france.html

 

 

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, jackv a dit :

cela se confirmerait ?

Le groupe français Alstom pourrait acquérir la division ferroviaire du fleuron québécois.,... Alstom reprendra l'entreprise ferroviaire québécoise, dont le siège social est à Berlin, pour l’équivalent de plus de 10 milliards de dollars canadiens. La même source indique que cela permettra de créer un nouveau grand groupe technologique ferroviaire avec un chiffre d'affaires d'environ 21,6 milliards de dollars canadiens.

"fake news", "madame irma", "personne n'en sait rien du tout"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, zorba a dit :

La fusion - absorption de deux entreprises malades ne crée pas souvent une entreprise rentable et durable.

Alstom n’est pas malade, bien au contraire. Il n’y a qu’à voir les résultats des dernières années du groupe, et sans lunettes de french-bashing s’il vous plaît. Et même si elle l’était, ça ne serait pas au même point que Bombardier qui est endetté de 12.4 gigadollars.

 

Article publié il y a quelques minutes. Encore quelques jours de patience, ça a l’air d’être en bonne voie. Le principal actionnaire du futur Alstom serait canadien.

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/ferroviaire-alstom-et-bombardier-sur-le-point-d-aboutir-a-un-accord-1857587.html
 

Edited by D3L74

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, D3L74 a dit :

Alstom n’est pas malade, bien au contraire. Il n’y a qu’à voir les résultats des dernières années du groupe, et sans lunettes de french-bashing s’il vous plaît. Et même si elle l’était, ça ne serait pas au même point que Bombardier qui est endetté de 12.4 gigadollars.

 

Article publié il y a quelques minutes. Encore quelques jours de patience, ça a l’air d’être en bonne voie. Le principal actionnaire du futur Alstom serait canadien.

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/ferroviaire-alstom-et-bombardier-sur-le-point-d-aboutir-a-un-accord-1857587.html
 

oui enfin quand on dépouille l'article tout est dit et rien n'est dit...on rapporte des sources par ici et d'autres par là....et tout ce blabla n'interesse à minima que les actionnaires actuels et à venir .....

on parle finances....et dividendes possibles.

pour le reste quid de la stratégie à venir d'Alstom en terme de marchés potentiels, d'usines de fabrication et bien évidement d'emploi ....

racheter une entreprise ou prendre d'avantage de participation au capital ne garanti rien en terme d’effectif, de stratégie industrielle....face à la concurrence et au marché.

si tel était le cas ça se saurait....

Pour l'instant 2 impératifs  : rester dans le cadre législatif européen en terme de regroupement trust etc.....et échanger entre actionnaires des titres en essayant que chacun y trouve son compte....

pour le reste c 'est aps une semaine qu'il faudra attendre...mais env 6 mois.....et là ça intéressera sans doute d'avantage les salariés et les acteurs économiques.(sous traitants villes d'implantations des bureaux d'études et des unités de fabrication etc...).

là on assiste simplement à la tambouille boursière et capitalistique,  rien d'autre ni plus ni moins....tout peut être déjà ficelé ou justement pas du tout.

on a vu dernièrement des rapprochement de constructeurs automobiles faire flop à la dernière minutes alors que tout "était fait" selon la presse boursière.

on a vu des rapprochement de chantiers navals dernièrement accoucher d'une fusion dans la douleur après au final des mois de négociations....

de toutes façons peu importe le résultat....les appels d'offres devront intégrer d'autres constructeurs dans le jeu pour le coup...en lieu et place de l'éternel match Alstom Bombardier qui a prévalu durant 20 ans ... ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, D3L74 a dit :

Alstom n’est pas malade, bien au contraire. Il n’y a qu’à voir les résultats des dernières années du groupe, et sans lunettes de french-bashing s’il vous plaît. Et même si elle l’était, ça ne serait pas au même point que Bombardier qui est endetté de 12.4 gigadollars.

 

Article publié il y a quelques minutes. Encore quelques jours de patience, ça a l’air d’être en bonne voie. Le principal actionnaire du futur Alstom serait canadien.

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/ferroviaire-alstom-et-bombardier-sur-le-point-d-aboutir-a-un-accord-1857587.html
 

Pour la partie aéronautique avec airbus la vente semble officielle 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jackv a dit :

Pour la partie aéronautique avec airbus la vente semble officielle 

C’est même déjà fait. Mais ce n’est pas à proprement parler la partie aéronautique, seulement le programme A220. Les autres activités aéronautiques de Bombardier sont vendues à d’autres entreprises.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, D3L74 a dit :

mais rien n'est encore fait....

Citation

La Commission européenne ne manquera donc pas d'examiner de très près un tel rachat franco-canadien, arguant du fait que les compagnies ferroviaires et exploitants de transports publics de l'UE auront moins de choix pour acheter leurs trains, tramways ou métros. 

Citation

De plus, Bombardier transport qui emploie 40.600 salariés dans 27 pays, a connu plusieurs dérapages de contrats en Europe et en Amérique du Nord ces derniers temps, notamment pour des problèmes de qualité, qui l'ont obligé à rééchelonner ses livraisons et payer des indemnités de retard à des clients. Alstom attendait de voir le traitement comptable de ces contrats pour franchir les dernières étapes de la négociation.

donc ça suit son court ...de là à dire que ça avance...un pas que je ne franchirai pas à la simple lecture de l'article...

tiens il serait intéressant de regarder les cotations en bourse....des 2 protagonistes.....ça en dit souvent plus long que tous les articles racoleurs de la presse dite économique... ;)

à titre perso et vu de l'extérieur le mariage Alstom Bombardier est un  mariage médiocre ....

En tous cas il ne vaut  pas celui qui aurait dû normalement se faire à l'échelon européen,  avec le loupé Alstom-Siemens. ;)

affaire à suivre...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les deux "mariages" sont deux choses différentes qui sont trop souvent, à tort, comparées.

La fusion d’Alstom et de Siemens était une vraie fusion, à savoir le maintien des deux entreprises à travers leurs activités respectives mais regroupées sous une seule entité Siemens-Alstom, une entreprise franco-allemande car maintenant les deux identités.

Ici on parle d’un rachat à proprement parler, à savoir le maintien d’Alstom et de ses activités et la reprise de Bombardier, à savoir la disparition des activités de Bombardier en tant que telles, passant sous le badge d’Alstom restant une seule entreprise française car maintenant une seule identité (comme il a été le cas avec le rachat d’ADtranz par Bombardier (= une seule identité canadienne) ou celui de LHB par Alstom (= une seule identité française). Il s’agit là de la même différence que celle qu’il y a eu entre ces deux rachats et la fusion ASEA/Brown Boveri ayant donné ABB, une entreprise helvético-suédoise ayant maintenu les deux identités.

Ce rachat de Bombardier par Alstom est également différent par le fait que quoi qu’il en soit, Bombardier a besoin de se faire racheter, le groupe canadien ayant une dette de 12.4 milliards de dollars à rembourser. C’est un facteur qui vient s’ajouter à la problématique de la concurrence chinoise de CRRC qui était la seule en question lors du projet de fusion Siemens-Alstom.

En tout cas j’ai peur de la décision que prendra l’UE à propos du rachat de Bombardier. On risque de perdre encore du terrain face aux chinois si l’UE décide à nouveau de bloquer un projet qui pourrait donner à l’industrie ferroviaire européenne un sévère coup de pied aux fesses pour contrer le mastodonte CRRC qui vend déjà des trains en Europe, sous prétexte que la perte de Bombardier diminuera la concurrence sur le Vieux Continent. M’est avis qu’il est préférable que Bombardier soit racheté 7 milliards par une entreprise européenne tant qu’il est encore temps, car dans tous les cas l’entreprise doit trouver un repreneur. Si le candidat suivant au rachat de l’entreprise canadienne est chinois, lui pourra mettre deux fois cette somme sur la table, et ça risquera de compliquer la situation grandement. À moins que là aussi l’UE dresse son veto.

Mais dans tous les cas Bombardier disparaîtra. Alors autant en profiter pour renforcer l’arsenal ferroviaire européen.  

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, D3L74 a dit :

Les deux "mariages" sont deux choses différentes qui sont trop souvent, à tort, comparées.

La fusion d’Alstom et de Siemens était une vraie fusion, à savoir le maintien des deux entreprises à travers leurs activités respectives mais regroupées sous une seule entité Siemens-Alstom, une entreprise franco-allemande car maintenant les deux identités.

Ici on parle d’un rachat à proprement parler, à savoir le maintien d’Alstom et de ses activités et la reprise de Bombardier, à savoir la disparition des activités de Bombardier en tant que telles, passant sous le badge d’Alstom restant une seule entreprise française car maintenant une seule identité (comme il a été le cas avec le rachat d’ADtranz par Bombardier (= une seule identité canadienne) ou celui de LHB par Alstom (= une seule identité française). Il s’agit là de la même différence que celle qu’il y a eu entre ces deux rachats et la fusion ASEA/Brown Boveri ayant donné ABB, une entreprise helvético-suédoise ayant maintenu les deux identités.

Ce rachat de Bombardier par Alstom est également différent par le fait que quoi qu’il en soit, Bombardier a besoin de se faire racheter, le groupe canadien ayant une dette de 12.4 milliards de dollars à rembourser. C’est un facteur qui vient s’ajouter à la problématique de la concurrence chinoise de CRRC qui était la seule en question lors du projet de fusion Siemens-Alstom.

En tout cas j’ai peur de la décision que prendra l’UE à propos du rachat de Bombardier. On risque de perdre encore du terrain face aux chinois si l’UE décide à nouveau de bloquer un projet qui pourrait donner à l’industrie ferroviaire européenne un sévère coup de pied aux fesses pour contrer le mastodonte CRRC qui vend déjà des trains en Europe, sous prétexte que la perte de Bombardier diminuera la concurrence sur le Vieux Continent. M’est avis qu’il est préférable que Bombardier soit racheté 7 milliards par une entreprise européenne tant qu’il est encore temps, car dans tous les cas l’entreprise doit trouver un repreneur. Si le candidat suivant au rachat de l’entreprise canadienne est chinois, lui pourra mettre deux fois cette somme sur la table, et ça risquera de compliquer la situation grandement. À moins que là aussi l’UE dresse son veto.

Mais dans tous les cas Bombardier disparaîtra. Alors autant en profiter pour renforcer l’arsenal ferroviaire européen.  

sauf qu’Alstom c 'est déjà pas terrible financièrement actuellement que je sache alors avec un le rachat de Bombardier et des dettes (usines passif etc) ça risque d'être très chaud pour la suite à commencer sur le plan social....tous pays confondus.

à titre d'info, j'avais très bien perçu la différence entre les deux versions entre rachat pur et simple et union/mariage.

Au passage ce serait cool de nous donner le nom des compagnies européennes, qui ont acheté du CRCC en direct ? :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n’ai pas eu vent d’une majeure difficulté financière chez Alstom en ce moment. Si tu as plus d’infos je suis preneur. En tout cas ce sera toujours mieux que la dette de 12.4 milliards de Bombardier.

Pour la différence entre les deux cas de figure, ce n’était pas orienté vers toi spécifiquement, j’ai juste cru bon de le rappeler au cas où.

En Europe on compte Leo Express et la Deutsche Bahn parmi les clients de CRRC. Il y a aussi déjà des clients aux États-Unis (entre autres).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut s'attendre à ce qu'Alstom en France soit dans l'obligation de céder une de ses usines à la concurrence, CAF, Siemens ou Hitachi. En effet il est inconcevable que les seules usines capables de fournir du matériel roulant au marché français, CAFétant partiellement à part, soient dans le giron d'Alstom. Alors verra t'on des ICE construits chez Siemens à Aytré?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, CC7144 a dit :

 il est inconcevable

on se demande bien pourquoi, à part le dogmatisme de la CE

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, D3L74 a dit :

Je n’ai pas eu vent d’une majeure difficulté financière chez Alstom en ce moment. Si tu as plus d’infos je suis preneur. En tout cas ce sera toujours mieux que la dette de 12.4 milliards de Bombardier.

Pour la différence entre les deux cas de figure, ce n’était pas orienté vers toi spécifiquement, j’ai juste cru bon de le rappeler au cas où.

En Europe on compte Leo Express et la Deutsche Bahn parmi les clients de CRRC. Il y a aussi déjà des clients aux États-Unis (entre autres).

Des clients aux Etats-Unis? Probablement pour des lignes Fret, le trafic voyageurs étant réduit à peau de chagrin dans ce pays.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, zorba a dit :

Des clients aux Etats-Unis? Probablement pour des lignes Fret, le trafic voyageurs étant réduit à peau de chagrin dans ce pays.

Non, pour du métro.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le groupe tricolore aurait trouvé un accord préliminaire pour reprendre la division ferroviaire du canadien.

Du côté des syndicats d’Alstom, l’annonce ne fait vraiment plus de doute. « Par rapport au projet de fusion avec Siemens, qui a échoué l’an dernier, ce projet apparaît plus équitable, notamment au niveau de la gouvernance », assure une source syndicale française

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/02/17/alstom-pret-a-acheter-bombardier-transport_6029835_3234.html

Alstom doit acheter l’entreprise canadienne – dont le siège de la division est historiquement installé à Berlin – pour 70 % en numéraires et 30 % en actions. La Caisse de dépôt et placement du Québec, qui détient 32,5 % de Bombardier Transport, doit devenir, à moyen terme, le premier actionnaire du groupe ferroviaire français, avec une participation de 15 % à 20 %. Bouygues, l’actuel premier actionnaire d’Alstom, pourrait, pour sa part, voir sa participation diluer à quelque 10 %, contre 15 % actuellement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alstom discute avec Bombardier du rachat de son pôle ferroviaire, l'action monte

vers 10h30, l'action Alstom gagnait 2,5%

JPMorgan Cazenove s'attend à ce qu'une telle opération prenne 12 mois à 18 mois pour passer l'ensemble des procédures anti-concurrence.

Siemens pourrait également chercher à contrecarrer les plans d'Alstom et Bombardier, ce dernier s'étant opposé à l'époque au projet de rapprochement entre le groupe allemand et Alstom.

https://www.zonebourse.com/ALSTOM-4607/actualite/Alstom-discute-avec-Bombardier-du-rachat-de-son-pole-ferroviaire-l-action-monte-30006308/

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, zorba a dit :

Des clients aux Etats-Unis? Probablement pour des lignes Fret, le trafic voyageurs étant réduit à peau de chagrin dans ce pays.

Les clients de CRRC en Europe et en Amérique du Nord.

Metro 

Chicago (USA) - – Boston (USA) – Los Angeles (USA)

Trams

Porto (Portugal)

Voitures pour réseaux régionaux

Montréal (Canada) – SEPTA (Pennsylvanie)

Automotrices

Leo Express (République Tchéque) - MZ Transport (Macédoine)

Fret

Locos diesel

Rail Cargo Hungaria (filiale OBB) – MZ Transport (Macédoine) – Elektroprivreda Srbije (Serbie)

Locos hybrides

DB (Allemagne)

Wagons

Hupac (Suisse) – Transport for London (UK)

Usines

Vossloh Allemagne (racheté par CRRC)

Usines aux USA (Chicago) et Canada (Moncton)

Source Railway Gazette – Contrats CRRC depuis la fusion entre CNR et CSR (fin 2014)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alstom rachète la branche ferroviaire du canadien Bombardier

Bombardier a annoncé lundi 17 février un accord en vue du rachat par Alstom de sa division Bombardier Transport, spécialisé dans la construction ferroviaire, pour une valeur d'entreprise de 8,2 milliards de dollars (7,45 milliards d'euros). Une information confirmée par le groupe français, également par voie de communiqué. Ce dernier a annoncé son intention d'acquérir la division ferroviaire de Bombardier pour un prix compris entre 5,8 et 6,2 milliards d'euros.

https://www.lefigaro.fr/societes/alstom-va-racheter-la-branche-ferroviaire-du-canadien-bombardier-20200217

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...