Aller au contenu
moze

Limitation du freinage au desus de 160km/h

Messages recommandés

J'ai lu dans des documentations et des posst que lorsque le matériel roule au dessus de 160 km/hl a force de freinage est limité à la moitié de la force maximum.

Est-ce générale ?

Quel en est la raison  ? (limitation de l’échauffement des freins, adhérence  ?)

Comment est détecté et appliqué cette limitation ?

Est-ce que l'on passe brutalement de 100% à 50% de la force maximum ou il y a t il un "pente" ?

Merci

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jamais entendu parler de ça. (Et pour certains arrêts que je fais, il ne vaudrait mieux pas ^^)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bhen justement j'était étonné de lire cela. Et bien sûr je n'arrive pas à retrouver cela sur les documents téléchargés. J'ai le souvenir entre autre pour la BB26000. Bon je vais essayer de retrouver mes sources.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ! Tu parles de la 26000 qui a 2 étages de pression aux CF en fonction de la vitesse en freinage d'urgence.

Oui mais le frein électrique compense la différence.

Et bien sûr que ça n'existe pas sur les véhicules. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, moze a dit :

Bhen justement j'était étonné de lire cela. Et bien sûr je n'arrive pas à retrouver cela sur les documents téléchargés. J'ai le souvenir entre autre pour la BB26000. Bon je vais essayer de retrouver mes sources.

Alors j'ai retrouvé ici : https://railsdefrance.clicforum.fr/t641-BB26000.htm

Effort maximal de freinage par bogie 2325 daN de 200 km/h à 165 km/h
4650 daN de 165 km/h à 0

On en parle aussi ici: http://actgv.fr/wp-content/uploads/2018/10/Freinage-trains-Site-10-2018.pdf page 60 et apparemment c'est pour éviter de faire fondre les semelles en fonte (même si on parle de BB9200)

Je crois aussi m'en rappeler sur un TGV on il y a aussi une limitation... a voila, sur le TGV Atlantique

https://groups.google.com/d/msg/fr.misc.transport.rail/VQf7NZWvHbQ/RpbUgcnVW0oJ

"Il y a d'abord une phase de 300 à 220 km/h, pendant laquelle les
cylindres sont alimentés à 1/2 pression, pour éviter de trop solliciter
l'adhérence, qui est faible à très grande vitesse, et éviter les
enrayages. En dessous de 220, la pression CF augmente jusqu'à son
maximum.
"

A et puis la  :https://lesiteferroviaire.pagesperso-orange.fr/Sabots semelles et disques de frein.htm

"Certains véhicules aptes à 200 km/h sont équipés d'un frein à trois étapes de pression

Le frein à trois étapes de pression équipe les “voitures C200 grand confort”. 
 
Au-dessus de 160 km/h, on constate l’impossibilité de certains équipements à dissiper la chaleur résultant du freinage. Les étages de pression consistent à faire varier la pression aux CF : 
• De 200 km/h à 160 km/h : 1/2 pression aux CF (évite l’enrayage), 
• De 160 km/h à 50 km/h : pression aux CF (puissance maxi), 
• De 50 km/h à l’arrêt : 1/2 pression aux CF.
"

 

En retrouvant mes sources je trouve quelques réponses. Je pense que j'ai amalgamé plusieurs informations différentes mais le monsieur indique tout de même cette demi pression sur le TGV A

Ce n'est donc pas une généralité !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...