Jump to content
Sign in to follow this  
Captain29

Recrutement CRL Bretagne - décalage et relocalisation de la formation

Recommended Posts

Posted (edited)

Bonjour tout le monde, 

Je me permets de publier ce post car je n'ai pas trouvé d'informations claires sur le sujet. Désolé pour le doublon éventuel si jamais j'ai mal cherché. 


Après avoir postulé en juillet 2019, j'ai été recontacté en janvier pour passer les tests pour le poste de CRL BRETAGNE. La formation devait commencer très bientôt sur Dijon, mais pour des raisons evidentes elle est repoussée à une date indéterminée et DEVRAIT être sur Rennes. 

En parcourant le forum j'avais pu avoir accès au salaire "moyen" que je pouvais espérer en formation hors de ma région d'embauche. Dans mon cas, le COVID semble relocaliser la formation dans ma région. 

Je quitte un boulot stable financièrement et une rémunération équivalente à ce qui sera la mienne une fois sur les rails, la question est donc importante pour m'organiser et quitter mon emploi actuel. (La maison, le crédit, et tout le tralala)

Si quelqu'un peut me donner plus d'info que ce soit par ici, ou en message merci beaucoup. 

Par ailleurs, merci à ceux qui font vivre le forum, les habitués comme les candidats de passage, il est une mine d'or pour tout ceux qui aspirent à rentrer dans le monde des cheminots. 

Maritimement, et peut-être je l'espère bientôt ferroviairement,

Captain, 

Edited by assouan
précision dans le titre

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, Captain29 a dit :

Bonjour tout le monde, 

Je me permets de publier ce post car je n'ai pas trouvé d'informations claires sur le sujet. Désolé pour le doublon éventuel si jamais j'ai mal cherché. 


Après avoir postulé en juillet 2019, j'ai été recontacté en janvier pour passer les tests pour le poste de CRL BRETAGNE. La formation devait commencer très bientôt sur Dijon, mais pour des raisons evidentes elle est repoussée à une date indéterminée et DEVRAIT être sur Rennes. 

En parcourant le forum j'avais pu avoir accès au salaire "moyen" que je pouvais espérer en formation hors de ma région d'embauche. Dans mon cas, le COVID semble relocaliser la formation dans ma région. 

Je quitte un boulot stable financièrement et une rémunération équivalente à ce qui sera la mienne une fois sur les rails, la question est donc importante pour m'organiser et quitter mon emploi actuel. (La maison, le crédit, et tout le tralala)

Si quelqu'un peut me donner plus d'info que ce soit par ici, ou en message merci beaucoup. 

Par ailleurs, merci à ceux qui font vivre le forum, les habitués comme les candidats de passage, il est une mine d'or pour tout ceux qui aspirent à rentrer dans le monde des cheminots. 

Maritimement, et peut-être je l'espère bientôt ferroviairement,

Captain, 

Bonjour,

Difficile à évaluer tant il y a de paramètres variables dans la rémunération. La différence entre une formation à Dijon et une à Rennes sera le déplacement : Comme tu seras en local, il n'y aura plus de prime de déplacement (logique). Mais en même temps, il ne devrait plus y avoir de frais de déplacement. On t'a donné quelle fourchette pour le moment ?

A ma connaissance, la relocalisation de ta formation en Bretagne n'est pas liée uniquement qu'au Covid. Il y a une volonté  générale de relocaliser toutes les formations. Avant, on avait principalement des jeunes, les éloigner obligeait à se concentrer uniquement sur la formation, ça donnait de meilleures chances de réussite. Sauf que maintenant, on recrute à tout âge ou presque, on a aussi des personnes qui ont une famille, des enfants, des problèmes perso plus important. Et ce n'est pas en les éloignant de ces problèmes qu'on améliore la concentration, bien au contraire.
Ca n'évitera pas des formations délocalisées (les places en centre de formation sont limitées) mais ça devrait être de plus en plus exceptionnel à l'avenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

je pense qu'il est urgent d'attendre que tous tes tests soient terminés pour prendre la décision de quitter ton emploi actuel.

Je suppose que tu n'as pas de date sur ces convocations aux tests et encore moins sur le début d'une formation et ou...

La sagesse serait de ne pas trop s'emballer, et de voir si tu pourrais trouver une solution avec ton employeur en cas d'embauche à la SNCF car ce n'est pas encore acquis....

@* Nelson

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, nelsonlink a dit :

Salut

je pense qu'il est urgent d'attendre que tous tes tests soient terminés pour prendre la décision de quitter ton emploi actuel.

Je suppose que tu n'as pas de date sur ces convocations aux tests et encore moins sur le début d'une formation et ou...

La sagesse serait de ne pas trop s'emballer, et de voir si tu pourrais trouver une solution avec ton employeur en cas d'embauche à la SNCF car ce n'est pas encore acquis....

@* Nelson

 

Merci du retour.

La formation devait débuter dans quelques jours initialement, je suis en attente de la visite médicale. La sagesse me pousse donc à ne pas m'emballer, mais à prévoir tout de même. ;) 

il y a 23 minutes, Gom a dit :

Bonjour,

Difficile à évaluer tant il y a de paramètres variables dans la rémunération. La différence entre une formation à Dijon et une à Rennes sera le déplacement : Comme tu seras en local, il n'y aura plus de prime de déplacement (logique). Mais en même temps, il ne devrait plus y avoir de frais de déplacement. On t'a donné quelle fourchette pour le moment ?

A ma connaissance, la relocalisation de ta formation en Bretagne n'est pas liée uniquement qu'au Covid. Il y a une volonté  générale de relocaliser toutes les formations. Avant, on avait principalement des jeunes, les éloigner obligeait à se concentrer uniquement sur la formation, ça donnait de meilleures chances de réussite. Sauf que maintenant, on recrute à tout âge ou presque, on a aussi des personnes qui ont une famille, des enfants, des problèmes perso plus important. Et ce n'est pas en les éloignant de ces problèmes qu'on améliore la concentration, bien au contraire.
Ca n'évitera pas des formations délocalisées (les places en centre de formation sont limitées) mais ça devrait être de plus en plus exceptionnel à l'avenir.

 

Merci pour ce retour. Effectivement pour ceux qui sont plus âgés ou parent, être plus proche de son lieu d'affectation est plus sympa, mais j'imagine que de nombreux conducteurs postulent pour d'autres régions également. 

Plus de prime de déplacement en formation c'est pour tout le monde ? C'est suite à la réforme ?  En gros un ancien collègue devenu CRL en région parisienne qui a effectué sa formation à St pierre des corps m'a parlé d'un truc aux alentours de 1700e. Donc je comprends que je vais plus me rapprocher du SMIC pour ma part... Concernant la partie en ligne, le conducteur stagiaire perçoit les mêmes primes que le moniteur titulaire du train ou pas ? 

Désolé de parlé pognon, mais effectivement j'arrive à la fin du processus de recrutement, je quitte un truc stable, et les variables que j'avais jusque l'a accepté et assimilés semblent être erroné, je m'embarque pour une nouvelle vie et je préfère juste le faire en connaissance de cause car ça n'engage pas que moi et que ça pourrait avoir un impact négatif sur scolarité. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Captain29 a dit :

Concernant la partie en ligne, le conducteur stagiaire perçoit les mêmes primes que le moniteur titulaire du train ou pas ? 

Absolument pas !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Captain29 a dit :

Plus de prime de déplacement en formation c'est pour tout le monde ?

C'est juste lié au fait que si tu es pour Rennes, formé à Rennes, tu n'as pas de frais de déplacements, donc pas de prime (qui n'est là que pour compenser ces frais). Rien à voir avec les éventuelles réformes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, ADC01 a dit :

Absolument pas !

Presque,

traitement de base, prime de traction ( enfin ce qu'ils ont en formation) , mais pas au meme taux

Indemnité de nuit, dimanche et fetes et rhr

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pourrai vous en raconter des aberrations qui rajoutent de la difficulté à la formation TB car je suis un moniteur parmi d’autres même si bien sûr les stages sont suspendus actuellement.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

En formation, mes mois sans déplacements étaient en moyenne à 1600 euros net. Avec la prime traction forfaitaire stagiaire de 10e par jour comprise.

Edited by Thibz

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Gom a dit :

C'est juste lié au fait que si tu es pour Rennes, formé à Rennes, tu n'as pas de frais de déplacements, donc pas de prime (qui n'est là que pour compenser ces frais). Rien à voir avec les éventuelles réformes.

D'accord ;) Effectivement ça semble logique; 

il y a 4 minutes, fabrice a dit :

Presque,

traitement de base, prime de traction ( enfin ce qu'ils ont en formation) , mais pas au meme taux

Indemnité de nuit, dimanche et fetes et rhr

 

Merci beaucoup, qu'on ne soit pas au même taux ça me semble normal et ça donne un coup de pouce financier ;)Merci pour l'info. 

il y a 2 minutes, Thibz a dit :

En formation, mes mois sans déplacements étaient à 1600 euros net. Avec la prime traction forfaitaire stagiaire, difficile de faire moins.

1600€ net sans déplacement ? Quand je vois les 1700 qu'on me promettait pour traverser la France, c'est presque avantageux.

 

Merci pour les infos en tout cas ;) Ca me rassure je m'attendais à toucher un SMIC. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’ai regardé les fiches de paye pour vérifier, j’ai un peu sûr estimé.

on table sur une moyenne de 1500 euros net, avec plus ou moins 100 euros selon les primes du mois.

 

Après ça a peu être un peu évolué depuis 3 ans ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Thibz a dit :

J’ai regardé les fiches de paye pour vérifier, j’ai un peu sûr estimé.

on table sur une moyenne de 1500 euros net, avec plus ou moins 100 euros selon les primes du mois.

 

Après ça a peu être un peu évolué depuis 3 ans ...

C'est top merci d'avoir pris le temps de regarder ;) 

C'est déjà beaucoup pour un salarié en formation... C'est déjà mieux que ce à quoi je m'attendais, je vais pouvoir mettre cette partie là de côté et me concentrer sur le reste. Merci à tous. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, yienyien89 a dit :

Attention, à comparer avec un stagiaire non au statut!

 

Effectivement, je n'avais pas pensé à ça... Si quelqu'un a des infos je suis preneur !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/04/2020 à 20:14, yienyien89 a dit :

Attention, à comparer avec un stagiaire non au statut!

C’est plus ou moins la même chose. Sur l’année on gagne même plus en brut, mais on cotise un peu plus.

Le 16/04/2020 à 12:04, Gom a dit :

Bretagne n'est pas liée uniquement qu'au Covid. Il y a une volonté  générale de relocaliser toutes les formations. Avant, on avait principalement des jeunes, les éloigner obligeait à se concentrer uniquement sur la formation, ça donnait de meilleures chances de réussite. Sauf que maintenant, on recrute à tout âge ou presque, on a aussi des personnes qui ont une famille, des enfants, des problèmes perso plus important. Et ce n'est pas en les éloignant de ces problèmes qu'on améliore la concentration, bien au contraire.

Pour ma part, je pense que la délocalisation des formations est ce qu’il y a de mieux (hors contexte financier).

en effet, en déplacement on ne fait que s’occuper de la formation. On vit, dort, mange Sncf h24. On se retrouve dans un cocon propre à réussir la formation.

J’ai discuté avec un gars qui était en formation en région parisienne, de taper les transports pour y aller chaque jour, c’était infernal.

et tout le monde qui se barre après les cours.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, blacko a dit :

Pour ma part, je pense que la délocalisation des formations est ce qu’il y a de mieux (hors contexte financier).

en effet, en déplacement on ne fait que s’occuper de la formation. On vit, dort, mange Sncf h24. On se retrouve dans un cocon propre à réussir la formation.

J’ai discuté avec un gars qui était en formation en région parisienne, de taper les transports pour y aller chaque jour, c’était infernal.

et tout le monde qui se barre après les cours.

C'était l'argument qui prévalait jusqu'ici, qui m'allait très bien d'ailleurs, on l'oppose maintenant à celui que je t'ai cité. Et, argument supplémentaire, il y a une évolution dans le parcours de la formation. Auparavant, les parties Campus et Etablissement étaient trop séparées. Tout au long de la formation, ça s'imbrique mais on voit rarement des membres de l'établissement en Campus. Inversement, il arrive occasionnellement que des formateurs de Campus aillent faire des accompagnements en établissement mais ce sont des passages (trop) occasionnels, par manque de temps.

Les futures formations - qui vont mettre du temps à se mettre en place - devraient imbriquer beaucoup plus les 2 entités. Exemple, la semaine d'accueil auparavant intégralement à la charge de l'établissement s'y fera toujours, mais avec la présence des formateurs de Campus en co-animation. Le but étant pour les formateurs de "s'imprégner" des besoins du terrain afin d'orienter plus facilement les cours théoriques pendant les sessions en Campus. Idem tout au long de la formation, les formateurs campus seront présents en établissement. Ça amène donc un nouveau paramètre à prendre en compte : le déplacement de ces formateurs, à intégrer dans le planning. Un déplacement d'un formateur de Lille pour intervenir à Hendaye par exemple, c'est une journée aller, une journée retour. 2 journées de gâchées.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Gom a dit :

C'était l'argument qui prévalait jusqu'ici, qui m'allait très bien d'ailleurs, on l'oppose maintenant à celui que je t'ai cité. Et, argument supplémentaire, il y a une évolution dans le parcours de la formation. Auparavant, les parties Campus et Etablissement étaient trop séparées. Tout au long de la formation, ça s'imbrique mais on voit rarement des membres de l'établissement en Campus. Inversement, il arrive occasionnellement que des formateurs de Campus aillent faire des accompagnements en établissement mais ce sont des passages (trop) occasionnels, par manque de temps.

Les futures formations - qui vont mettre du temps à se mettre en place - devraient imbriquer beaucoup plus les 2 entités. Exemple, la semaine d'accueil auparavant intégralement à la charge de l'établissement s'y fera toujours, mais avec la présence des formateurs de Campus en co-animation. Le but étant pour les formateurs de "s'imprégner" des besoins du terrain afin d'orienter plus facilement les cours théoriques pendant les sessions en Campus. Idem tout au long de la formation, les formateurs campus seront présents en établissement. Ça amène donc un nouveau paramètre à prendre en compte : le déplacement de ces formateurs, à intégrer dans le planning. Un déplacement d'un formateur de Lille pour intervenir à Hendaye par exemple, c'est une journée aller, une journée retour. 2 journées de gâchées.

Aprés faut il déplacer un formateur de Lille sur Hendaye (ce qui est aberrant) où bien mettre eu  œuvre une politique Rh pour avoir un pool de formateurs régionaux  ?  :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela se faisait déjà  lorsque j'étais en activité. Nous partions suivre nos stagiaires en établissement à travers la France , 

Le principe était de rassembler toutes les programmations des élèves sur une semaine ou 2,  on montait notre emploi du temps et on partait sur la semaine complète en optimisant les accompagnements en faisant un minimum de parcours en  voyageur pour ne pas perdre trop de temps .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, capelanbrest a dit :

Aprés faut il déplacer un formateur de Lille sur Hendaye (ce qui est aberrant) où bien mettre eu  œuvre une politique Rh pour avoir un pool de formateurs régionaux  ?  :)

C'est justement ce qui est fait. Autre volonté qui se ressent : diminuer la dépense en frais de déplacement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Gom a dit :

C'est justement ce qui est fait. Autre volonté qui se ressent : diminuer la dépense en frais de déplacement.

ça peut se comprendre et au delà de ça certains y trouveront leur compte en ne s'éloignant pas trop longtemps de leur foyer, amis amies compagnes compagnons enfants etc.....etc.... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 10 heures, Gom a dit :

C'est justement ce qui est fait. Autre volonté qui se ressent : diminuer la dépense en frais de déplacement.

Déjà avant que je parte la boîte voulait réduire les déplacements. Ce n'est pas nouveau.

A la création d'Orféa, l'objectif était  de réduire les RHR d'un quart.

 

Edited by ADC01

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, ADC01 a dit :

Déjà avant que je parte la boîte voulait réduire les déplacements. Ce n'est pas nouveau.

 

et heureusement encore...parceque si les déplacements sont une variable d'ajustement salariales aux yeux de certains (surtout si c 'est au forfait ;) )

ces déplacements sont souvent source de conflits familiaux de fatigue et d'argent fichu en l'air....alors que l'on pourrait faire aussi bien à minima régionalement parlant.

bref chacun son truc...mais pour avoir donné, quel plaisir le jour à ça c'est enfin terminé...!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/05/2020 à 17:56, Gom a dit :

C'était l'argument qui prévalait jusqu'ici, qui m'allait très bien d'ailleurs, on l'oppose maintenant à celui que je t'ai cité. Et, argument supplémentaire, il y a une évolution dans le parcours de la formation. Auparavant, les parties Campus et Etablissement étaient trop séparées. Tout au long de la formation, ça s'imbrique mais on voit rarement des membres de l'établissement en Campus. Inversement, il arrive occasionnellement que des formateurs de Campus aillent faire des accompagnements en établissement mais ce sont des passages (trop) occasionnels, par manque de temps.

Les futures formations - qui vont mettre du temps à se mettre en place - devraient imbriquer beaucoup plus les 2 entités. Exemple, la semaine d'accueil auparavant intégralement à la charge de l'établissement s'y fera toujours, mais avec la présence des formateurs de Campus en co-animation. Le but étant pour les formateurs de "s'imprégner" des besoins du terrain afin d'orienter plus facilement les cours théoriques pendant les sessions en Campus. Idem tout au long de la formation, les formateurs campus seront présents en établissement. Ça amène donc un nouveau paramètre à prendre en compte : le déplacement de ces formateurs, à intégrer dans le planning. Un déplacement d'un formateur de Lille pour intervenir à Hendaye par exemple, c'est une journée aller, une journée retour. 2 journées de gâchées.

Oui on m’avait indiqué en terminant, que SPDC devait devenir un centre de formation tourné vers le transilien 

avec des formateurs qui y ont roulé et qui connaissent un peu plus les spécificités et le matos.
Perso j’ai eu 2 formateurs qui ont fait que du fret, certains passage de formation ont été compliqués. A l’opposé on a eu 2 formateurs ex transilien (même un mec de chez nous) ça change du tout au tout. C’est de suite plus parlant et plus concret.

jai eu droit seulement un accompagnement de 30 minutes avec 2 questions par un formateur du CPFT et sur site c’était pas forcément mieux un accompagnement FE en module 2, et un avec FE et CTT pour valider le module 3 (mais un moniteur qui communiquait beaucoup avec le ctt donc bien suivi tout de même)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, blacko a dit :

Oui on m’avait indiqué en terminant, que SPDC devait devenir un centre de formation tourné vers le transilien avec des formateurs qui y ont roulé et qui connaissent un peu plus les spécificités et le matos.

Tiens c'est marrant, on dit la même chose du Campus de Rennes ;) C'est juste que la grosse majorité des besoins se situe en IdF. Pour cette région particulièrement je doute que ça change beaucoup, on aura toujours besoin d'en envoyer un peu partout, il y a trop de besoins. Je pense plus aux formations TER pour la re localisation.

Il y a 11 heures, blacko a dit :

Perso j’ai eu 2 formateurs qui ont fait que du fret, certains passage de formation ont été compliqués. A l’opposé on a eu 2 formateurs ex transilien (même un mec de chez nous) ça change du tout au tout. C’est de suite plus parlant et plus concret.

Les formateurs Fret t'ont certainement apporté d'autres choses. Des formateurs spécialisés, c'est bien pour amener du terrain, pour mettre du concret sur les différents thèmes abordés. Mais trop de spécialisation, c'est le risque de mettre de côté des parties de règlement. C'est délicat pour un formateur qui n'aurait connu que la ligne D d'amener des justifications sur la double traction ou la VUSS par exemple. Ce n'est pas pour dénigrer leurs connaissances loin de là, c'est juste que c'est plus difficile d'amener des justifications sur des choses que tu ne pratiques pas. Pour autant, les examens sont encore génériques (tant mieux), un conducteur formé pour PSE peut très bien partir faire de la VUSS dans une autre région en mutation ou détachement. Surtout en ce moment avec le sureffectif sur la D ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...