Jump to content
Sign in to follow this  
zoreglube

Démission du statut Sncf pour ré-embauche en contractuel

Recommended Posts

Posted (edited)
il y a une heure, zoreglube a dit :

Comment éviter la fuite des agents SNCF vers d'autres entreprises :

https://www.leparisien.fr/economie/quand-la-sncf-rachete-le-statut-de-ses-cheminots-26-06-2020-8342268.php

... la carotte est au menu du jour !

:Smiley_15:  :Smiley_11:

... alors ! ... qui veut démissionner et resigner un nouveau contrat ? ...

:Smiley_42:

 

Edited by Pascal 45

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je passe mon tour...

Quand les restructurations arriveront pour ces agents, il faudra pas venir pleurer quand pole emploi se présentera!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 4 heures, yienyien89 a dit :

Je passe mon tour...

Quand les restructurations arriveront pour ces agents, il faudra pas venir pleurer quand pole emploi se présentera!

... eh bien, les temps changent et les mentalités aussi !

Après lecture de cette info  https://www.cheminots.net/forum/topic/46239-démission-et-clause-de-non-concurrence/,

 je pensais que cela allait déclencher une vague de contestations

...  eh bien rien !

:Smiley_23:

 

Edited by Pascal 45

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 9 heures, zoreglube a dit :

Comment éviter la fuite des agents SNCF vers d'autres entreprises :

https://www.leparisien.fr/economie/quand-la-sncf-rachete-le-statut-de-ses-cheminots-26-06-2020-8342268.php

Ca s'est fait à France Télécom (actuelle Orange) et sans doute en projet dans la fonction publique, qui voit aussi apparaître la rupture conventionnelle.

A chaque personne concernée de juger si les contreparties proposées en échange de l'abandon du statut sont intéressantes ou pas.

C'est aussi le retour (discret) du grand-père dont on a beaucoup causé fin 2019 au moment de la réforme (suspendue) des retraites, avec de nombreux commentateurs très libéraux qui affirmaient qu'un statut ça s'éteint ou ça se rachète...

Edited by NEMO94

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 6 heures, Pascal 45 a dit :

... eh bien, les temps changent et les mentalités aussi !

Après lecture de cette info  https://www.cheminots.net/forum/topic/46239-démission-et-clause-de-non-concurrence/,

 je pensais que cela allait déclencher une vague de contestations

...  eh bien rien !

:Smiley_23:

 

Impossible de lire tout l'article sauf pour les abonnés, quelqu'un peu me faire un résumé de cette clause de non concurrence ? dans quel cas intervient-elle ?

Edited by Albert-00

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, Albert-00 a dit :

 quelqu'un peut me faire un résumé de cette clause de non concurrence ? dans quel cas intervient-elle ?

Si on parle de cet article-là :

 https://www.leparisien.fr/economie/quand-la-sncf-rachete-le-statut-de-ses-cheminots-26-06-2020-8342268.php

il n'aborde pas la question des clauses de non concurrence qui peuvent être adossées à un contrat de travail (l'interdiction pendant un temps d'aller travailler chez un concurrent, moyennant indemnisation pendant le temps d'application de la clause).

L'article évoque par contre la concurrence sur le marché du travail d'entreprises recherchant des ressources reposant sur les mêmes compétences et le même savoir-faire que celui de certains salariés de la SNCF. L'article souligne que l'attrait d'un meilleur salaire en dehors de la SNCF pousserait beaucoup à démissionner, ce qui ne fait pas les affaires de la SNCF.

Comme l'attrait de l'extérieur repose essentiellement sur la rémunération et que pour son personnel sous Statut la SNCF ne peut pas négocier et valoriser cette rémunération en dehors des règles de déroulement de carrière et de salaire de la grille, elle propose aux intéressés de démissionner. Et elle les réembauche dans la foulée comme contractuels. Ce n'est pas expressément indiqué dans l'article car c'est du jargon RH interne mais il se déduit que le nouveau contrat est de l'annexe C du RH00254. Un contrat dit de "gré à gré" offrant toute latitude pour fixer la rémunération :

image.png.b1f0d5fcfa8292c84970c8fe49892a20.png

C'est normalement fait pour valoriser une expérience antérieure et extérieure à la SNCF mais là l'entreprise adapte son règlement en rachetant l'expérience acquise à la SNCF au Statut. 

On peut supposer que le nouveau contrat de travail est aussi assorti cette fois d'une clause de non-concurrence, sinon à quoi bon ?

Ce n'est que mon avis (extérieur aujourd'hui) mais si les Technicentres, car c'est d'eux qu'il s'agit essentiellement, étaient davantage en Province plutôt qu'en région parisienne, il y aurait sans doute moins de départs et la question de la rémunération serait moins prégnante. 

 

Edited by PLANONYME

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, PLANONYME a dit :

Ce n'est que mon avis (extérieur aujourd'hui) mais si les Technicentres, car c'est d'eux qu'il s'agit essentiellement, étaient davantage en Province plutôt qu'en région parisienne, il y aurait sans doute moins de départs et la question de la rémunération serait moins prégnante.

C'est bien possible en effet

Il y a 2 heures, Pascal 45 a dit :

Je viens de lire les trois articles mais aucuns ne parle de la clause de non concurrence

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Albert-00 a dit :

Je viens de lire les trois articles mais aucuns ne parle de la clause de non concurrence

C'est normal car ce n'est pas le même sujet. Du coup j'ai séparé les messages avec un nouveau sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans l'article du Parisien, on n'apprend pas grand chose, des cheminots, embauchés au statut, sont dragués par d'autres boîtes qui semblent proposer une meilleure rémunération, et ciblent des métiers très spécifiques, pour lesquels on peut difficilement trouver des gens déjà formés et immédiatement opérationnels ailleurs qu'à la SNCF.

La RATP ferait notamment partie des entreprises qui cherchent à débaucher des cheminots (pour CDG Express, pour le GPE ?)

Un des cheminots interrogés précise qu'avant de quitter le statut, il travaillait au noir sur ses jours de repos pour augmenter ses revenus.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, NEMO94 a dit :

Un des cheminots interrogés précise qu'avant de quitter le statut, il travaillait au noir sur ses jours de repos pour augmenter ses revenus.

Et en quoi en quittant le statut, cela l’empêchera de continuer ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, ADC01 a dit :

Et en quoi en quittant le statut, cela l’empêchera de continuer ?

Peut être parce que l’augmentation de salaire en CDI lui évitera de devoir continuer des petits boulots au noir pour boucler la fin du mois ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, assouan a dit :

Peut être parce que l’augmentation de salaire en CDI lui évitera de devoir continuer des petits boulots au noir pour boucler la fin du mois ?

Hum, hum, j'ai comme un doute.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 9 heures, Albert-00 a dit :

Je viens de lire les trois articles mais aucuns ne parle de la clause de non concurrence

Ben non ! Puisque le sujet ce n'est pas la clause de concurrence.

Le sujet c'est la concurrence sur le marché du travail entre la SNCF et d'autres secteurs.

-----

Oups, je n'avais pas vu que Assouan avait déjà fait cette remarque !

Edited by PLANONYME

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Le 27/06/2020 à 01:18, PLANONYME a dit :

Ce n'est que mon avis (extérieur aujourd'hui) mais si les Technicentres, car c'est d'eux qu'il s'agit essentiellement, étaient davantage en Province plutôt qu'en région parisienne, il y aurait sans doute moins de départs et la question de la rémunération serait moins prégnante.

  Parce que tu crois franchement que les problèmes de coût et d'éloignement lié au logement (car c'est surement le principal problème) ne concerne que Paris et l'Ile-de-France? :Smiley_35:

  Quand à la rémunération dans les technicentres, comment dire, mon premier salaire (en 2006) était de 1151 brut - 997€ net, mon deuxième: 1156 brut - 1164€ net (merci la prime de travail)... autant dire que c'est pas vendeur en décalé matin/soir. Pour rappel: SMIC mensuel au 1er juillet 2006: 1254,28€. Autant dire que, dans les technicentres, c'est pas QUE un problème de localisation...

++

Share this post


Link to post
Share on other sites

Démission du statut Sncf pour ré-embauche en contractuel

 cela n'a rien de neuf , cela servait aussi parfois pour promouvoir des agents qui étaient pistonnés et qui échouaient aux examens , j'ai vu un cas typique , plusieurs échecs à l'examen pour (équivalent ) qualif D, réembaucher cadre.. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jackv a dit :

Démission du statut Sncf pour ré-embauche en contractuel

 cela n'a rien de neuf , cela servait aussi parfois pour promouvoir des agents qui étaient pistonnés et qui échouaient aux examens , j'ai vu un cas typique , plusieurs échecs à l'examen pour (équivalent ) qualif D, réembaucher cadre.. 

c 'est marrant on a les mêmes dans fonction publique territoriale.... ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/06/2020 à 20:04, jackv a dit :

 j'ai vu un cas typique , plusieurs échecs à l'examen pour (équivalent ) qualif D, réembaucher cadre.. 

Je l'ai connue !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...