Jump to content
Sign in to follow this  
michael.lyon

Contractuel / Permanent

Recommended Posts

Pas de notion "marié / non marié" dans les dispositions statutaires ! Attention, certains services, notamment en matière RH, sont prompts à paraphraser les textes réglementaires et à inventer ou définir des situations nouvelles qui ne reposent sur aucune base. On appelle ça des dérives administratives, une des plaies de la gestion réglementaire de la SNCF (j'en aurais des cas à raconter !).

Pour l'admission au Cadre Permanent, le Statut c'est ça et pas autre chose (je ne cite que les passages qui intéressent directement le sujet tel qu'il est présenté car il existe encore d'autres dispositions et dérogations) :

La limite d'âge supérieure est relevée d'un an :
– pour les candidats père ou mère de famille, par enfant donnant droit aux
allocations familiales ou qui y donnerait droit s'il n'était pas considéré
comme enfant unique au regard des dispositions légales concernant
l'attribution des allocations familiales ;
(...)
On voit bien ci-dessus que la notion retenue est celle de père ou mère de famille. Marié ou pas importe peu.
La limite d'âge supérieure peut être relevée jusqu'à 40 ans pour :
- les filles célibataires d'agents décédés, demeurées au foyer pour y remplacer
ou y suppléer leur mère décédée ou dans l'incapacité physique de remplir son
rôle ;
(...)
La limite d'âge supérieure est supprimée pour les candidates âgées de moins de
55 ans et appartenant à l'une des catégories suivantes :
- les mères de trois enfants et plus ;
- les veuves non remariées ;
- les femmes divorcées et non remariées ;
- les femmes séparées judiciairement ;
- les femmes célibataires ayant au moins un enfant à charge.
Ces dispositions particulières sont effectivement réservées aux femmes. Si elles sont veuves, divorcées ou séparées, elles ont nécessairement été mariées. Ce sont ce qu'on appelle des discriminations positives.

Dans le texte de Planonyme, on ne trouve pas la mention des hommes célibataires, alors quel est le texte à jour ? De quand date le post de Dom ?

Edited by ADC01

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je recherche et te dit cela. Voilà tout cela pour un des deux texte qui n est pas le bon mais lequel?

Je savais que je l avais lu , vu et compris ainsi.

Je prends la peine de rechercher et lires le maximum de page avant de poster une question.p1 p2 p3 p4 cela a été très très long. D autant que sans les éternelles redondances il y aurai 30 pages.

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai retrouvé une trace du texte que tu as cité en 2006.


Extrait du statut :
Conditions générales dadmission au cadre permanent.
2.1. Pour pouvoir être admis dans un emploi du cadre permanent, tout candidat doit :
a) posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un autre Etat membre
de lUnion Européenne ;
b) remplir les conditions d'aptitude médicale et professionnelle. Ces conditions
sont fixées par la SNCF après examen avec les organisations syndicales ;
c) n'avoir à l'extrait n°2 de son casier judiciaire (ou l'équivalent pour un
ressortissant d'un autre Etat membre de la CEE) aucune condamnation
entachant l'honneur ou la probité ;
d) être en situation régulière au regard des obligations du service national de
l'Etat membre de la CEE dont il est ressortissant ;
e) être âgé de 18 ans au moins et de 30 ans au plus au jour de son admission.
La limite d'âge inférieure peut être abaissée :
pour les agents recrutés à l'issue de leur apprentissage effectué à la SNCF ;
pour les jeunes gens âgés d'au moins 17 ans, titulaires d'un CAP ou d'un BEP
reconnu par la SNCF et admis dans les ateliers du Matériel ou de
l'Equipement.
La situation de ces agents est réglée dans les conditions fixées à l'article 7 ciaprès.
La limite d'âge supérieure est relevée d'un an :
pour les candidats père ou mère de famille, par enfant donnant droit aux
allocations familiales ou qui y donnerait droit s'il n'était pas considéré
comme enfant unique au regard des dispositions légales concernant
l'attribution des allocations familiales ;
pour tout candidat, par personne à charge ouvrant droit aux allocations
prévues pour les handicapés.
Un même enfant ne peut ouvrir droit qu'au bénéfice de l'une ou de l'autre des
dispositions ci-dessus.
Pour les candidats justifiant de l'accomplissement de l'une des formes du service
national actif ou de périodes de mobilisation ou de volontariat civil, l'âge limite
est reculé dans la limite d'un maximum de cinq ans, d'un temps égal à celui qui a
été passé effectivement en volontariat civil ou sous les drapeaux en vertu des
lois sur le service national, de convocations spéciales, du décret de mobilisation
générale ou d'engagement contracté dans l'armée. Dans ce dernier cas, le temps
passé sous les drapeaux n'intervient toutefois que dans la limite du temps que
l'intéressé aurait accompli s'il n'avait pas contracté d'engagement.
La limite d'âge supérieure peut être relevée jusqu'à 40 ans pour :
- les filles célibataires d'agents décédés, demeurées au foyer pour y remplacer
ou y suppléer leur mère décédée ou dans l'incapacité physique de remplir son
rôle ;
- les candidats recrutés au titre des handicapés physiques.
La limite d'âge supérieure est supprimée pour les candidats âgés de moins de
55 ans et appartenant à l'une des catégories suivantes :
- les mères de trois enfants et plus ;
- les veuves non remariées ;
- les femmes divorcées et non remariées ;
- les femmes séparées judiciairement ;
- les femmes et les hommes célibataires ayant au moins un enfant à charge.
La limite d'âge supérieure peut également être relevée pour les candidats
recrutés au titre des " emplois réservés ".
Tout agent admis à la SNCF après l'âge de 30 ans doit souscrire l'engagement
d'accepter de quitter le service dès qu'il remplit la condition d'âge fixée pour
l'admission à la retraite normale par le règlement de retraites auquel il est affilié.

Espérant avoir répondu à tes interrogations

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a du y avoir un rectif car Planonyme qui est bien au courant dit bien dans son préambule que la notion de marié/non marié n'existe pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut être comprend tu maintenant mon insistance si au départ je me fonde sur "mon " texte et pas le "tien" l histoire de mes enfants ou ma femme que j aime et j adore ( maisquequ'elle est chiante quand même) n était qu une note humoristique.

La question reste a savoir quel est le bon texte? Car en 1950 pas de PACS et le concubinage considéré célibataire car relation non stabilisé par le mariage qui dans mon raisonnement est un handicap. Ce n est pas la question du nbres d enfants au delà de 30 ans puisque 1 suffit si célibataire.les Corses c est comme les Bretons :bornés et têtu en plus je suis bélier et d après laspalesse il bourre le bélier.

On va peut être être copain finalement et "grand mode humour" avec mes facilités de circulations je viendrai te payer un verre de myrte.

Reste a savoir quel texte est le bon pour clore cette querelle.

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une question:étant contractuel, puis je consulter la médecine sncf? Je suis actuellement chez l ophtalmologiste et les délais d attente sont de plus de 6 mois! Et étant en déplacement toute l annee, ça n arrange rien! Donc, même en avançant les frais, puis je consulter en interne?

Merci de vos réponses

lelol

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après l'extranet, les services médicaux de soins ne sont accessibles qu'aux agents du cadres permanents et il faut savoir que les délais pour un ophtalmo sont aussi parfois assez long, je suis allé dans le privé pour ma part où j'ai trouvé un délai beaucoup plus court.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une question:étant contractuel, puis je consulter la médecine sncf? Je suis actuellement chez l ophtalmologiste et les délais d attente sont de plus de 6 mois! Et étant en déplacement toute l annee, ça n arrange rien! Donc, même en avançant les frais, puis je consulter en interne?

Merci de vos réponses

lelol

La réponse est non. Mais même en médecine de soin, les délais pour un ophtalmologiste en cabinet médical SNCF peuvent être longs (même causes, mêmes effets).

Si tu es vraiment gêné par ta vue, en passant par la case médecine du travail, ça ira plus vite du moins pour le diagnostic si c'est juste ça que tu as besoin (mais pas de prescription dans ce cadre encore que j'ai un doute dans ce cas précis puisqu'il y a une implication sécurité). Attention, quand même à ne pas te trouver inapte (encore que si tu ne vois pas assez bien, il vaut mieux pour la sécurité de tous que tu sois déclaré comme tel).

Déplacements ou pas, tu dois pouvoir te trouver un créneau pour te prendre un rendez-vous (même à six mois s'il n'y a pas d'urgence ce n'est pas rédhibitoire). Tu aurais mal aux dents, tu ferais comment ?

Moi je suis à Paris, un rendez-vous chez un ophtalmologiste je l'obtiens en une semaine ! Mais c'est au prix (c'est le cas de le dire) d'un dépassement d'honoraire substantiel (70 €, la consultation). A ce prix là, il y a de la place... En cherchant du côté de consultations externes des hôpitaux, des centres médicaux des mutuelles (toutes, même si tu n'y es pas adhérent, ces centres sont ouverts à tous), ça va parfois plus vite qu'en médecine de ville libérale.

A noter au passage à ce sujet. Les centres médicaux SNCF (médecine de soin) sont les seuls (et derniers) à ne pas être ouverts à tous les assurés sociaux. Cela ne pourra pas durer. Ou ils fermeront ou ils devront être ouverts à terme à tous. SNCF ne pourra pas continuer à avoir une dérogation.

A noter aussi, les contractuels cadres, eux ont droit aux cabinets médicaux SNCF ! Une décision unilatérale de la SNCF lors d'une convention (grand messe) quelconque destinée au management. Comme beaucoup de cadres supérieurs sont hors statut (et pour cause ils ont été embauchés au-delà de l'âge de 30 ans), ils le vivaient mal. Pepy leur a donné satisfaction. Mais pour les contractuels des collèges exécution et maîtrise, la revendication ne semble pas portée par quiconque (la CFDT peut-être ?). Il est vrai et c'est souvent souligné dans les échanges ici sur les contractuels que les organisations syndicales de cheminots sont assez indifférentes aux PS25 puisque pour elles le statut est la norme ! Et comme il n'y a pas beaucoup de PS25 parmi les adhérent(e)s de ces organisations, leurs préoccupations particulières sont mal ou pas prises en compte. Les PS25 sont toutefois des électeurs. Et à ce titre (puisqu'ils sont de plus en plus nombreux), ils représentent une force.

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK. Merci pour vos réponses.

Mon habilitation sécurité ne risque rien car aucun problème. Ce n était juste qu une visite de routine pour un suivi d un gain de beauté a l oeil.

Le docteur que je viens de voir mm a dit que beaucoup de monde en a et ne le savent même pas! Los d une consultation normale, il n aurait pas relevé ce détail.

Au moins, on ne peux pas reprocher au service sécurité de faire mal son boulot!

Share this post


Link to post
Share on other sites

agents du cadres permanents

Ça veut dire au statut (je croyais que le "cadre permanent" comprenait les agents au statut et contractuels en CDI) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non cadre permanent = statut

Contractuel =CDI normal.

Sinon dans la logique même secu, pfa,même calcul retraite... Et pour aller plus loin un seul statut au lieu de 2 soi-disant calqués l'un par apport a l'autre.

Pat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ouvre le placard à archives et voilà ce que j'y trouve :

Il faut tout de même préciser que les "PS25" (puisque c'est l'appellation des CDI non au statut) font partie du cadre permanent !

En fait à la Sncf, soit tu es en intérim, soit en CDD, soit en CDI et ... dans ce dernier cas il y a deux possibilités :

- le "statut" et tu es embauché avec cotisations à la caisse de prévoyance et retraite - CPR - de la Sncf

- le "PS25" (du nom d'un texte des ressources humaines) et tu cotises au régime général de la Sécurité Sociale pour l'assurance maladie et la retraite.

Concrètement il n'y a pas tant de différences que cela (à part les contraintes et avantages d'un système de protection sociale par rapport à l'autre) et, en particulier, il ne faut pas croire à la "sécurité de l'emploi" ! J'ai connu des contractuels virés mais aussi des cheminots au statut. Eh oui.

Donc... qu'est ce qui t'embête précisément dans le fait d'être embauché en CDI "contractuel" ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

De ce que je sais , j'ai passé ma VM d'embauche a Nantes ,j'étais ce jour la avec mon cousin TB (occasion de se revoir),lui m'a dit:le temps que t'es en visite je vais prendre un rdv pour moi.

-cool tu avances rien ,c'est plus rapide ,la famille en bénéficie...

-attends ça dépendra si tu es CP et non contractuel.

Voilà les nuances, sauf que les sanctions,les facilités de licenciements ne sont pas les mêmes,l'avancement est sur le papier le même dans la réalité au CP C'EST CARRÉ, contractuel c'est plus flou,pas de pfa ( mais inclus dans le salaire),d'ailleurs CP=TRAITEMENT De salaire,CONTRACTUEL=FICHE DE PAYE ...

Pat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ouvre le placard à archives et voilà ce que j'y trouve :

Concrètement il n'y a pas tant de différences que cela (à part les contraintes et avantages d'un système de protection sociale par rapport à l'autre) et, en particulier, il ne faut pas croire à la "sécurité de l'emploi" !

Ouais.... Donc, nos organisations syndicales auraient tort de défendre bec et ongles le Statut ?

Quels sont les motifs de rupture du contrat de travail dans le Statut des relations collectives entre la SNCF et son personnel (nom officiel) ? La démission, le départ à la retraite, la mise à la réforme, la radiation des cadres ou révocation. Radiation des cadres ou révocation, c'est du disciplinaire pour du lourd...

Aucune différence avec les agents hors statut ? Si, ces derniers peuvent en sus être licenciés pour motif économique. Une cause de rupture du contrat de travail qui n'existe pas pour les agents au Statut (c'est d'ailleurs pour ça que l'entreprise se dispense de cotiser pour eux à l'assurance chômage !). C'est là la différence essentielle en matière de sécurité de l'emploi.

Mais la contrepartie à cette sécurité de l'emploi offerte par le Statut, c'est la mobilité professionnelle et géographique quasi-totale (changement de résidence d'office, article 36 du chapitre 8 du Statut). Aujourd'hui encadré par un accord d'entreprise signé par quelques organisations syndicales, critiqué par d'autres (mais qui le sait ?).

Pour un(e) contractuel(le), il faudrait passer par la modification substantielle du contrat de travail. Chiant au possible pour les RH ! Surtout s'il y a plus de 9 modifications envisagées par période de 30 jours (consultation C.E., plan de sauvegarde de l'emploi et tutti quanti...). A l'issue, le contractuel pourra être licencié pour motif économique (ce que ne pourra pas être l'agent au CP qui lui sera muté d'office et, le cas échéant, radié ou révoqué par la suite s'il se maintient en absence irrégulière à son nouveau lieu d'affectation).

Différence encore entre l'agent au Statut (cadre permanent) et le contractuel en matière de sauvegarde de l'emploi. L'entreprise n'est pas obligée de trouver un point de chute pour ce dernier si elle considère qu'elle n'en a pas (quand on supprime des emplois partout, ça peut être en effet compliqué). Certes, elle est soumise à une obligation générale de recherche de reclassement (obligation de moyen mais pas de résultat) et, pendant un an, à une priorité d'embauche du contractuel licencié si un emploi pouvant lui convenir est disponible et ceci au niveau du Groupe selon la jurisprudence. Ce qui fait que si on licencie un contractuel pour motif économique, il devient théoriquement impossible d'embaucher quiconque d'une qualification équivalente sur tout le territoire et dans le périmètre du Groupe SNCF. Compliqué pour les RH.

Alors oui, il y a somme toute des différences. Elles ne sont pas forcément là ou on croit. Que vaut-il mieux ? Etre muté d'office (du jour au lendemain ? bon, là j'exagère un peu... les imputations en Espace Mobilité Emploi sont là pour amortir et temporiser la dureté du Statut) ou n'avoir que les protections légales attachées au commun des salariés (sérieusement écornées dans certaines périodes législatives comme chacun sait) ? Tout cela se discute. Ceux qui ont galéré dans leur recherche d'emploi avant d'arriver à la SNCF, préféreront peut-être somme toute la sécurité du changement de résidence en cas de suppression de leur emploi. En tout cas la perspective de licenciements économiques si le Statut était supprimé est régulièrement agitée comme un chiffon rouge par nos organisations syndicales. Elles se tromperaient ? Elles auraient tort ? Je ne m'immisce pas dans ce débat qui est derrière moi.

En tout cas, pour le moment du moins (pourvu que ça dure) une embauche dans un emploi du dictionnaire des filières (dans l'un des 3 EPIC maintenant) doit se faire sous couvert du Statut si les conditions sont remplies : CDI + âge + nationalité (il y a au moins une organisation syndicale qui ne veut pas entendre parler d'un assouplissement à ce sujet !). Avant il y avait en sus la sélection médicale (je ne ne parle pas de l'aptitude), la SNCF écartant d'office les candidats qui bien que a priori aptes avaient été auparavant atteints d'une maladie figurant dans une liste qu'elle avait spécialement établi (ce qui était discriminatoire, ce pour quoi elle a été condamnée plusieurs fois).

Au-delà de cette sécurité de l'emploi à géométrie variable, il y a quand même quelques avantages au Statut. Certains ont déjà été cités. La protection sociale. La Caisse de Prévoyance assure une meilleure couverture d'assurance maladie, en échange d'une cotisation plus élevée certes, il n'y a pas de miracle. Avantage qui se réduit si on veut (tant mieux !) par la complémentaire santé mise en place pour les contractuel(le)s. Encore qu'on a vu certaines organisations syndicales critiquer la mise en place de cette complémentaire parce que justement elle réduisait l'écart entre Statut (cadre permanent) et hors statut (contractuel, CDI).

Le déroulement de salaire (positions de rémunération, niveau dans la qualification) est aussi mieux cadré au Statut (la partie "automatique" et "à l'ancienneté" mais d'aucuns nous prédisent que ça va bientôt être supprimé, alors à quoi bon ?). Les mécanismes restent davantage discrétionnaires pour les contractuels. On a pu lire sur ce forum plusieurs témoignages de contractuel(le)s qui s'interrogeaient là-dessus.

On trouverait bien d'autres différences. Ne serait-ce que l'âge d'ouverture des droits à retraite. Différent au Statut comme chacun sait (même si ça se rapproche peu à peu, mais pas complètement, du régime général). Et puis surtout le mode de calcul. Bien plus favorable dans le régime particulier. Calcul sur la base de la rémunération (et donc du grade, niveau, position, échelon d'ancienneté) des six derniers mois au cadre permanent. Et pour les contractuels, sur la base des 25 meilleures années puisque ce sont les règles du régime général qui s'appliquent. Il va sans dire, mais encore mieux en le disant, qu'en général le salaire des six derniers mois est bien supérieur à la rémunération moyenne des 25 meilleures années. C'est dit.

Pour les facilités de circulation aussi, même s'il y a eu peu à peu des rapprochements et harmonisations, il y a encore au moins une différence de taille. A la retraite justement ! Pour conserver une carte de libre circulation, 25 ans de service à temps complet pour un agent contractuel. Ce n'est que 15 ans pour un agent du Cadre Permanent. Mais parmi les agents du Cadre Permanent, qui a conscience de cette différence de traitement pour un droit auquel nous sommes tous très très attachés ?

Récemment encore, les contractuels n'avaient pas le droit à l'allocation familiale supplémentaire. Cela a changé le 1er octobre 2014. Tant mieux. Une différence de moins avec le Cadre Permanent. C'est bien, non ? Zut, le Statut est attaqué de toutes parts... vont peut-être penser certains.

J'adore les discussions et échanges sur ces thèmes (qui j'insiste, sont derrière moi maintenant). C'est incroyable comment les uns et les autres parlent de choses (se mobilisent parfois sur le moindre mot d'ordre) sans savoir de quoi il s'agit. Le Statut, c'est pire que le RH077, peu parmi nous l'ont lu !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euuuuh, je ne parlais que de vocabulaire, pas de quoi monter sur ses grands chevaux de bon matin sur la défense du statut. Mais je veux bien être convaincu que "cadre permanent"=au statut et donc pas les contractuels.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euuuuh, je ne parlais que de vocabulaire, pas de quoi monter sur ses grands chevaux de bon matin

Mais je ne te reproche rien !

Tu citais des propos d'Assouan. Elle écrivait à son contradicteur : "Donc... qu'est ce qui t'embête précisément dans le fait d'être embauché en CDI "contractuel" ???"

Elle nous dira si elle veut, mais je doute qu'elle ait été seulement sur le registre du vocabulaire. Cela dit, elle a bien le droit de penser que rien ne devrait embêter (sic) un candidat d'être embauché en CDI contractuel (comme elle dit).

Et comme elle avait commencé par "concrètement, il n'y a pas tant de différence que cela", j'ai souhaité faire un peu de vulgarisation. Car des différences il y en a. Ce que je relève n'est pas exhaustif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour ici,

j'ai bien lu toutes vos discussions à propos des contrats au statut et des contractuels. J'ai déjà passé la plupart des étapes d'embauches, il ne me reste plus que la visite médicale à faire la semaine prochaine. Du coup je me suis pas mal renseigné sur tout ce que je devais savoir... je précise que j'ai plus de 30ans, et que normalement, je devrais être embauché en contractuel. Toutefois, je voulais savoir s'il était tout de même possible de négocier un contrat au statut, c'est à dire de passer par dessus ces règles? De plus j'ai lu à un moment quelque part qu'il y avait eu à un moment des contractuels qui étaient passé au statut durant leur carrière. En savez vous plus à propos de tout cela?

Je ne veux pas essayer de gruger :) simplement savoir si tout cela est négociable avant de signer le contrat. Et je suis déjà bien content de rejoindre la SNCF, que ce soit en contractuel ou au statut.

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

J'ai réussi toutes les étapes du recrutement, je suis en attente de signer mon contrat et partir en formation pour le métier d'opérateur production FRET SNCF.

J'ai 32 ans, marié, deux enfants et j'ai effectué 9 ans d'armée en tant qu'engager volontaire.

Quel sera mon statut : contractuel ou permanet? Merci

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

J'ai réussi toutes les étapes du recrutement, je suis en attente de signer mon contrat et partir en formation pour le métier d'opérateur production FRET SNCF.

J'ai 32 ans, marié, deux enfants et j'ai effectué 9 ans d'armée en tant qu'engager volontaire.

Quel sera mon statut : contractuel ou permanet? Merci

 

 

​salut pas une fois pendant ton processus de recrutement tu as demandé?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

J'ai postulé il y a quelques mois pour le poste de Technicien de la circulation ferroviaire, j'ai été contacté  fin février 2015 pour intégré un processus de recrutement (qui est à mon goût assez long).

je viens de valider les tests psychotechniques et déclaré apte suite à la visite médicale d'aptitude ( début Avril).

N'ayant pas eu de nouvelles depuis plus d'une semaine j'ai pris l'initiative de contacter les interlocuteurs du cabinet de recrutement, afin d'avoir plus de visibilité sur la signature du contrat d'embauche.

Stupefaction!!! On m'annonce un "éventuel " recrutement pour le Mois de Novembre 2015, déçu je demande si c'était envisageable de revoir ce délai..la réponse est bien évidemment un NON.

Je vais avoir 30 ans le Mois prochain ( c'est con ) si je suis recruté en fin d'année comme prévu , vous vous doutez bien que le statut de Cadre Permanent  va me passer sous le nez ..je trouve çela injust étant donné  que j'ai intégré et réussi mes tests et ma visite médicale d'aptitude  à 29 ans .

En plus de cette fâcheuse contrainte je trouve qu'attendre sept mois sans travailler ( car je suis  sans emploi actuellement) est relativement difficile financièrement, je trouve cela aberrant et démotivant de me replonger dans le marché du travail..

-je voudrais savoir s'il y avait une possibilité d'intégrer la SNCF en ayant un statut CP au delà de mes 30 ans  sachant que je suis célibataire sans enfants ?

- y a-t-il une possibilité d'obtenir un entretient  avec les RH afin de plaider ma cause et raccourcir le délais d'embauche 

En attente de vos suggestions.

Merci, 

Ps: je viens de m'inscrire, je tiens donc à m'excuser par avance si le sujet a déjà été traité, mais ayant parcouru le blog je n'ai trouvé aucune réponse spécifique à ce sujet.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Malheureusement, c'est la dur loi de la SNCF et son recrutement qui manque cruellement de communication.

Beaucoup de gens sont, ou ont été dans ton cas, moi partiellement.

Je ne pense pas que l'on aura d'autres réponses à te fournir, il n'y'a qu'avec ta RH que tu vas pouvoir discuter de tout cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Malheureusement, c'est la dur loi de la SNCF et son recrutement qui manque cruellement de communication.

Beaucoup de gens sont, ou ont été dans ton cas, moi partiellement.

Je ne pense pas que l'on aura d'autres réponses à te fournir, il n'y'a qu'avec ta RH que tu vas pouvoir discuter de tout cela.

Bonjour Maxwail , ton message serait-il  subliminal :-) ?

Je retiens de ta réponse deux choses :  " moi partiellement" et "discussion avec ta RH".

Tu suggères qu'il y'a une possibilité de négocier ? Peux tu m'expliquer le ´´partiellement'´?

Merci,

Share this post


Link to post
Share on other sites

Négocier ton embauche au cadre permanent au-delà de 30 ans sans enfants, tu peux oublier.

Pour le reste, si l'établissement qui t'accueille décide de faire la formation en fin d'année, tu n'y pourras pas grand chose, je doute qu'on te trouve autre chose "en attendant", vu les coups de formation.

Par rapport à cela, je ne vois pas pourquoi ça t'empêche de travailler d'ici à ton embauche dans 7 mois ?

J'avais eu un peu le même parcours et avais travaillé en interim dans l'attente.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aurai attendu 6 mois entre mon entretien positif et mon entré en formation, j'ai en attendant fait de l'interim, j'avais même signé un CDI durant ce délai que j'ai rompu il y'a peu.

Pour ma part

Mi octobre : Validation entretien

21 Avril : Début de formation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...